Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Santé

Covid-19

Deux nouveaux décès et quatre-vingt-huit nouveaux cas à Antananarivo

jeudi 2 juillet | Fano Rasolo

Hausse du nombre des décès dus au Covid-19. Deux autres décès viennent d’être enregistré hier selon les derniers statistiques du CCO-Covid-19. On dénombre ainsi vingt-deux (22) morts du coronavirus depuis le début de l’épidémie dans le pays.

Un collaborateur du maire de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA), Naina Andriantsitohaina, est décédé du coroanavirus, a informé ce dernier sur sa page Facebook. Il a précisé que la CUA a déjà procédé à la désinfection des bureaux de l’Hôtel de ville à Analakely.

Quatre-vingt-neuf (89) nouvelles contaminations ont été décelées hier, dont quatre-vingt-huit (88) pour la seule ville d’Antananarivo, et un cas à Vohipeno, dans la région Vatovavy Fitovinany. Ces quatre-vingt-neuf cas (89) ont été trouvés parmi trois cent quatre-vingt-treize (393) tests virologiques effectués par deux laboratoires d’analyse.

Depuis le 19 mars, le nombre de malades atteints du Covid-19 dans toute la Grande Ile est de deux mille trois cent trois (2 303).

Douze guérisons

Par ailleurs, douze (12) patients ont été déclaré guéris du coronavirus. Mille six (1 006) personnes sont guéries depuis le début de l’épidémie. Les patients qui sous traitement dans les sites de prise en charge ou à domicile sont au nombre de mille deux cent soixante-quinze (1 275), dont trente-deux (32) souffrent de la forme grave de la maladie. Vingt-quatre (24) d’entre eux sont hôspitalisés à Befelatanana, trois (03) au CHU d’Anosiala, trois (03) autres à Andohatapenaka, un à Antsirabe et un à Toamasina.

Enfin, vingt-deux mille trois cent quarante-huit (22 348) tests virologiques ont été réalisés dans toute la Grande Ile par les laboratoires d’analyse entre le 19 mars et le 28 juin dernier.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 2 juillet à 09:04 | manga (#6995)

    La montée en flèche des chiffres officiellement diffusés porte à croire qu’il est bien évidemment inopportun de supposer quelconque PIC d’ici là fin de la période d’hiver.
    Aussi, comme si on a toujours la prétention de se focaliser sur le nombre des immaculés, sauvés par le gong, prétendant s’etre sortis de l’enfer.
    Or que même un soi-disant sain de corps se devrait de se présenter au plus tard 15 jours après le 1er test, et bien évidemment, si ce résultat n’a pas fait l’objet d’une manipulation.
    Quant au nombre de décès, est-ce qu’on peut se fier uniquement et seulement sur celles et ceux qui ont bénéficié d’un traitement de faveur ?
    Chez nous, quand on meurt d’une telle maladie, vaudrait mieux pas le déclarer par peur de représailles. On fait son deuil à l’abri de tout, et basta ; laissons parler les gens.
    C’est vrai qu’zucun état de cet univers pourrait prétendre être satisfait du résultat de la gestion de crise.
    Au contraire, si ce n’est pas une plainte portée contre X, ce serait une citation à comparaître devant le parlement pour une demande d’explications.
    Bref, mais la notre prend une ampleur plus que signifiant, dépassant tout entendement d’un être digne de ce nom.
    Entre dépasse par l’avènement et complètement indifférent du vécu, il faut vraiment bien peser les mots.

    • 2 juillet à 09:16 | Noue (#2427) répond à manga

      Ny mahagaga fotsiny dia ny fitiliana foana no atao sorabaventy sy mivandravandra be , firy ny isan’Malagasy eo anatrehan’ 22 348 en 4 na 5 volana ? fa izay effet ny cov organics tsy mba lazaina mihintsy. Raha sitrana ny olona dia tsy avy am io cov organics io fa manao evoka kinimpotsy , ravintsara sns...Samy mitandrina e !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS