Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 11 août 2020
Antananarivo | 10h30
 

Société

Impacts du Covid-19

Des employés victimes de chômage technique et de congé forcé

mardi 17 mars | Fano Rasolo

Les impacts sociaux et économiques de la pandémie du coronavirus se font déjà ressentir à Madagascar. Des employés de certaines entreprises de zone franche commencent à être envoyés en chômage technique ou obligés de prendre des congés suite à la diminution des commandes à cause du coronavirus. Les simples ouvriers sont ainsi les premières victimes, plus précisément dans le domaine du textile, selon le Groupement des entreprises franches et de partenaires (GEFP).

« Notre production a beaucoup baissé ces derniers temps suite au manque de matières premières à cause du coronavirus. Les produits utilisés dans notre entreprise sont importés de Chine et de Maurice. L’entreprise a déjà mis trente employés au chômage technique en janvier depuis que la Chine a été touché par l’épidémie. Puis dans une deuxième vague, quarante-cinq personnes les ont suivi il y a deux semaines. Je faisais partie de ce second vague. Nous n’avons perçu aucun préavis car l’entreprise a expliqué que les pays (Afrique du Sud et Maurice) qui importent nos articles n’envoient plus de commandes », selon un père de famille employé à une zone franche textile à Ankadimbahoaka.

Dans la même optique, la société Air Cargo service Madagascar, une société de transport international de marchandises, connaît aussi des difficultés, tant à cause de la baisse des produits à transporter, que par suite de la fermeture des vols vers l’Europe. « Huit personnes ont dû être suspendu dans notre société, et vingt-trois autres en congé forcé car ils n’ont plus de travail à faire », explique un responsable auprès de la Société.

Les syndicats de travailleurs s’inquiètent de la fréquence de la mise en chômage technique ou au congé forcé des ouvriers. Dans une entreprise franche de textile à Ambohimanarina, une centaine d’employés en période d’essai, risquent ainsi de perdre leur travail.

« Nous avons reçu des plaintes des employés victimes de chômage technique dès le début de la pandémie. Le problème essentiel des entreprises franches étant le manque de matières premières, certaines ont ainsi déjà renvoyé des employés, mais nous ne disposons pas encore de chiffres officiels », explique Lalao Rasoamananoro, responsable auprès de l’union des syndicats des travailleurs malgaches révolutionnaires ou FISEMARE.

Par ailleurs, le président du GEFP, Herilanto Rakotoarisoa a affirmé craindre la faillite de certaines entreprises franches suite à la fermeture des frontières avec l’Europe. Contrairement à la France, l’Etat ne peut pas aider les petites entreprises à éviter la faillite, affirme ce dernier.

Dans une entreprise franche

28 commentaires

Vos commentaires

  • 17 mars à 09:19 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est le scénario catastrophe pour les pays pauvres comme le nôtre car l’état ne peut pas supporter "les dégâts collatéraux"/les impacts économiques négatifs du coronavirus.
    Maty alohan’ny marary ny coronavirus ny very fidiram-bola rehetra ary dia ho be dia be izy ireo ka anisan’izany ary voalohany indrindra ny sehatrin’ny fizahantany sy ny fitataterana ary fandriam-bahiny sy ny fampisakafoanana.

    • 17 mars à 09:42 | Turping (#1235) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Pqmd,
      Il faut voir aussi le côté humain ,l’aspérité sanitaire . L’état malgache n’a pas les moyens budgétaires pour indemniser ni le culot d’imposer aux employeurs qui surexploitent déjà les travailleurs très mal payés pour faire un effort supplémentaire .
      - Le genre chômage partiel indemnisé n’existe pas dans un pays sous développé ,pauvre car aucune structure de solidarité allant dans ce sens n’est qu’un rêve utopique .La problématique !
      - La récession économique devient mondiale actuellement et cela va durer quelques mois encore avant de redémarrer .

    • 17 mars à 18:26 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour 😷
      Mais c ‘est l’ occasion rêvée de chanter les louanges de la "grandeur" de votre ouak /, puisque c ‘est : sa volonté, n’ est-ce pas, ???
      Il est temps de lancer une fatwa contre cette religion dictatoriale et obscurantiste !
      je vous recommande également les commentaires ,dont certains en parlent de manière édifiante ...
      https://resistancerepublicaine.com/2020/03/14/tiens-tiens-attali-en-2009-une-petite-pandemie-permettra-dinstaurer-un-gouvernement-mondial/

  • 17 mars à 09:56 | lafu_ny_su_krill (#10001)

    "
    Par ailleurs, le président du GEFP, Herilanto Rakotoarisoa a affirmé craindre la faillite de certaines entreprises franches suite à la fermeture des frontières avec l’Europe."

    Voilà à comment circulent les info à l’heure des infaux, la fermeture des frontières ne concerne pas les marchandises.

    • 17 mars à 10:56 | Isandra (#7070) répond à lafu_ny_su_krill

      A chercher. Qui a déclenché cette polémique ?

  • 17 mars à 10:11 | Moustick (#10845)

    De l’argent est donné à Madagascar, les entreprises se font du pognon sur le dos des malgaches, et Madagascar est toujours dans la merde... On s’y plait ; pendant ce temps le Président se déplace en hélico ou en 4x4 avec escorte et blocage de la circulation, les hommes politiques costard cravate, sont toujours bien dodus.
    Mais où va l’argent de la banque mondiale , du FMi etc... dans les routes, qu’il faut refaire chaque année. Dans le réseau de communication, un réseau pourri ??? Dans l’énergie électrique dont on connait son bon fonctionnement etc. etc. etc.
    J’ai une pensée pour ces travailleurs largement sous payés pour leur travail fourni et de se retrouver au chômage pour quelques Arary...

  • 17 mars à 10:17 | Moustick (#10845)

    Oui, on ne parle pas beaucoup de l’Ariary, qui perd beaucoup en ce moment face à l’Euro...Alors les entreprises bien souvent étrangères qu’elles ne viennent pas trop se plaindre et qu’elles pensent à ces travailleurs ...

    • 17 mars à 11:30 | betoko (#413) répond à Moustick

      Je suis d’accord que les ouvriers qui travaillent dans les usines en zone franche sont très mal payés , mais ces entreprises rapportent beaucoup à l’Etat en devise , et Madagascar ne fait pas exception dans le monde . En Éthiopie et au Viet Nam c’est pire , par contre à l’île Maurice , il n’existe presque plus des usines en zone franche comme à Madagascar car le prix de la main d’oeuvre est beaucoup plus cher
      Où va l’argent du FMI et de la Banque Mondiale , soyez sans crainte ils sont bien utilisés pour la santé l’économie, l’éducation , la construction de route et j’en passe et une partie doit être remboursée
      Si les ministres sont bien habillés c’est qu’ils les payent avec leur salaire , et ils ne seront pas ministres à vie .
      Votre idée c’est qu’on distribue tout cet argent à la population ?Même les pays qui se disent communistes ne le font pas

  • 17 mars à 10:40 | I MATORIANDRO (#6033)

    Miasa mafy ny devolin’le jamba miaro reto mpanao kitoatoa reto.

    Afka mialokaaloka anatin’ty aretina ty ndray koh aloha ry mpangala-bato.

    fa ny tsy voalazan’ty resaka eto ty na odian-tsy tenenina dia efa volana vitsivitsy zay no efa nanana olana ny sehatry ny asa afak’haba teto amintsika araka ny resaka heno tetsy sy teroa.

  • 17 mars à 12:05 | Vohitra (#7654)

    Izao anie ilay efa nambara hatry ny ela e !

    Ny orinasa afaka haba anie ka fitazonana aina sy vonjy aina, vonjy rano vaky, fa tsy hoe natao ho antoka hitondra ho any amin’ny fandrosoana sy fivelaran’ny fihariana isampianakaviana mihintsy e !

    Tsy sasatra ny famerenana sy filazana efa antaona maro fa ny famokarana ara-pambolena sy fiompiana, ary ny fanodinana vokatra no antoka ho an’ny fivoarana raha i Madagasikara no resahana.

    Ny fahafahana mamatsy sy miantoka ny filàna sy fanjifana andavanandro eto antoerana aloha dia efa tsena lehibe afaka mamorona asa sy miantoka ny fivelomana ho an’ny fianakaviana maro, ary fantatra fa tsy maintsy ilain’ny mponina amin’ny andavanandro…

    Azo vokarina eto daholo ny akora ilaina amin’ny fanodinana ho menaka, siramamy, lafarinina, hena, vokatra andranomasina, tsondron-dranomamy, sira, lamba, voankazo, ranom-boankazo sy zava-pisotro…

    Manana manampahaizana sy mpamokatra manana traikefa ampy amin’izany ny Malagasy, ary manana ny tany sy ny toetany ary ny tontolo voajanahary hahafahana manao izany…

    Fandrosoana ve ? ny fivelomana andavanandro aloha no laharampahamehana voalohany, misy ny asa ary misy ny sakafo, ary avy eo ny fiantohana ny fahasalamambahoaka, ary ny filaminambahoaka…dia miroso any amin’ny fitaizana sy fanabeazana sy ny manaraka rehetra…

    Tsy building, tsy lapa, tsy kianja, tsy plage, tsy fety, tsy lanonana, tsy fanatanjahantena, tsy fizahantany…, tsy ireo mihintsy no atao laharampahamehana, ary tsy ireo no tokony hanompanana tetibola goavana…

    Manana ny firafitra sy endrika sahaza azy avy ny toekarena isaky ny Firenena tsirairay, io dia miankina amin’ny fiarahamonina, ny toetany, ny tontolo voajanahary, ary ny fahaiza-manao sy ny filàna…

    Sehatra fihariana harena goavana sy midadasika ny tontolo famokarana ara-pambolena sy fiompiana ary jono eto amintsika, ary io irery ihany no afaka miantoka ny fandrosoana sy fivelarana isampianakaviana eto amintsika…

    Raha mbola Malagasy ihany isika, ary raha mbola fianakaviana Malagasy no tiana hivoatra sy hivelona ary hiadana eto Madagasikara, dia io ihany no làlana tokana mitondra ho any amin’ny fivoarana ho an’ny Malagasy…

    Raha izany no natao, na inona mitranga any ampita na inona, tsy natahorana velively ny fiantrainkany mivantana miteraka loza ho an’ny fianakaviana Malagasy…

    Saingy rehefa manao mafy loha sy tsy laitra atoro sy anarina moa, atao ahoana, dia io fa mananontanona mandona varavarana ny loza mandringana ny fianakaviana Malagasy…

    • 17 mars à 17:33 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Mankasitraka feno ny voalazanao ny tenako. Ts’isy kianina fa hevitra marina sy mifandanja tokoa amin’ny hoe malagasy sy i Madagasikara sy ny fampandrosoana marina azy roa tonta ireo.
      Resaka fotsiny ny hafa fa raha ireo voalazanao ireo no rindra kendren’ny fitondrana eto Madagasikara dia handroso amin’izay tokoa isika.
      Toa lasa revirevy fotsiny anefa irony nofonosin’ny Boky Mena fahiny manao hoe : "Ny firenena mahavelona ny mponiny amin’ny taona 2000 …". Raha mba nataon’ilay kary lahy iny ho toa izany tokoa moa ? Saingy mpitondra tsy hita mifankaiza amin’i DJ (mpampianatra sy mpianatra angamba) ka zary adino fa ny fambolena sy ny fiompiana no fototry ny fiainan’ny eto an-tanindrazana. Enga ka mba hisy ny ahatsiaro tena ka hamerin’izany araka ireo rindra nanehoanao azy eto ireo.

  • 17 mars à 14:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Le coronavirus/covid-19 a eu raison de l’intelligence des Français.
    N’est-il pas temps de valoriser les îles éparses en demandant au chinois de construite non plus des sanctuaires pour l’environnement mais des hôpitaux et des hôtels pour accélérer la guérison des malades du covid-19 et pour ne pas pénaliser les compagnies aériennes et les bateaux des croisières ?

    • 17 mars à 14:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Pour que la prophétie du chanteur Mike Brant datant 1972 puisse se réaliser en l’absence de celle de Nostradamus.

      C’est ma prière
      Mike Brant

      C’est ma prière
      Je viens vers toi
      C’est ma prière
      Je suivrai ta loi
      C’est ma prière
      Un jour viendra
      C’est ma prière
      Et le monde changera

      Un nouveau jour sur la Terre
      Nous portera la lumière
      Et le soleil brillera
      Comme un message d’espoir
      Sur un monde sans frontières
      Si tu entends ma prière
      Tous les hommes de la Terre
      Bâtirons l’éternité
      Sur une île de beauté
      D’amour et de liberté

      C’est ma prière
      Entends ma voix
      C’est ma prière
      Et reste près de moi

    • 17 mars à 14:43 | Jacques (#434) répond à plus qu'hier et moins que demain

      " N’est-il pas temps de valoriser les îles éparses en demandant au chinois de construite non plus des sanctuaires pour l’environnement mais des hôpitaux et des hôtels pour accélérer la guérison des malades du covid-19 et pour ne pas pénaliser les compagnies aériennes et les bateaux des croisières ? "

      D’âneries, vous n’en ratez jamais, n’est-ce pas ?

    • 17 mars à 15:36 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @ plus qu’hier et moins que demain (#6149)

      Une fois de plus, tu fais preuve d’imbécilité déconcertante le Muslim.
      Pourras-tu nous expliquer les relations de l’intelligence Française, avec le Covid-19.
      Quand on veut s’exprimer, rien que pour le plaisir de s’exprimer, il est préférable de fermer son Sale Groin l’imam.

      Regarde ce qui se passe chez tes frère Iraniens, le Covid-19 est entrain de les terrasser. Comme l’ Iran est bon ami avec la chine et la Russie, Hassan Rohani n’a qu’à faire appel à Xi Jinping et à Vladimir Poutine pour lui prêter main forte. Non ???

      Prie Allah ton Dieu que Babakotoland en échappe, car ni le Fanafody Gasy, ni le sikidy, ni le tromba, ne pourra freiner le Covid-19.
      Tu fais parti de ces imbéciles du forum le Muslim.

    • 17 mars à 18:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Finengo,
      Selon la chanson de Michel Sardou la France n’a pas de pétrole mais elle a des idées : Est-ce le cas avec la pandémie du covid-19 (doublement des personnes contaminées chaque jour et idem pour les décédés) ?

    • 17 mars à 19:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Frère Jacques,
      Ce n’est pas de l’ânerie car le climat tropical des îles éparses ne favorisent pas la contamination exponentielle et à cela s’ajoute évidemment le fait qu’elles sont toutes presqu’inhabitées.
      Je préfère les voir en sanctuaire pour l’humanité que pour la nature sans oublier l’utilité des meilleures coordination et coopération entre plusieurs pays pour venir à bout non seulement du covid-19 mais également des crises économiques et financières qui l’accompagnent.

    • 17 mars à 19:25 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @ plus qu’hier et moins que demain (#6149)

      17 mars à 18:52 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à kartell ^
      Finengo,
      Ne criez pas victoire très tôt car vous n’êtes pas encore sorties de l’auberge du covid-19 : Le pire est encore devant vous (les trois prochains mois restent encore propice à l’expansion de la pandémie).
      *******************************************************************************

      Dis-moi qui aurait crié victoire sur le Cornavirus le Muslim ???
      Si des fois tu l’ignores le Muslim imbécile, aucun pays touché par le cornavirus ne peut crier victoire, y compris les USA, et que même les Pays qui ne sont pas touchés pour l’heure ne peuvent pas dire qu’ils ne seront pas contaminés, à l’image de Babakotoland.

      Ne t’occupes pas trop du confinement des Français, les Français se suffisent à eux-mêmes pour l’instant. Eh ben oui, Michel Sardou l’avait bien dit : Les Français n’ont pas de Pétrole, mais ont des idées, et ceci ne se dément pas jusqu’à ce jour le Muslim.

      Comme j’ai dit précédemment, occupes-toi du sort de tes Frères Iraniens par compassion des frères Musulmans, qui est un des pays le plus touché après la Chine, et Pries ton Dieu Allah qu’il épargne Babakotoland, car ni les Gris gris du Fanafody Gasy, ni le Mpisikidy et le Tromba ne pourront rien sur le Coronavirus.

  • 17 mars à 16:44 | kartell (#8302)

    Bonjour FINENGO,

    Alors confiné à l’italienne ?...
    Notre ami des mosquées nous a sorti la meilleure qui restera dans les annales du bêtisier ...
    Transformer les éparses en hôpitaux de confinement à touristes, construction assurée par les transmetteurs du coronavirus, difficile de faire mieux dans le domaine pyromane/ pompier !...
    Effectivement, la situation française intrigue ici de voir ces gaulois confinés pour au moins 15 jours et se ruer pour acheter une bouffe pourtant abondante ...
    Le bon exemple d’hier se voit aujourd’hui ramené à une plus juste réalité : un bof sommeille dans l’esprit de certains d’entre eux !...
    Ici, le confinement devient systématique pour les européens aux seuls frais des incarcérés, il ne faut pas rêver, les 3 millions versés par l’OMS seront utilisés à d’autres escients ...
    Nous suivrons ce confinement collectif et surtout le comportement futur de ces obligés pour savoir si tout se passera comme cela a été envisagé aujourd’hui...
    Wait and see prend ici, toute sa vigueur...

    • 17 mars à 16:50 | kartell (#8302) répond à kartell

      L’Iran annonce 135 nouveaux décès
      Les autorités de Téhéran ont annoncé mardi 135 décès supplémentaires causés par la maladie Covid-19, ce qui porte à 988 le bilan officiel de l’épidémie de nouveau coronavirus en Iran, un des pays le plus touchés après la Chine.

      Au total, 16’169 personnes ont été infectées en Iran par cette pneumonie virale, selon le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour.

    • 17 mars à 18:13 | FINENGO (#7901) répond à kartell

      Bonjour Kartell,

      L’imbécilité aura des beaux jours devant lui, pour l’ Imam.
      Pas un Post émanant de ce gars fera preuve d’intelligence.
      Pire qu’un Bourricot, il est plus proche d’un cas Psychiatrique sévère.

      Quant aux iles éparses, l’ Imam parles des îles, où, ni lui, ni ses descendants ne mettront jamais les Pieds. Et l’espoir de Nationalistes de Babakotoland à récupérer les iles éparses pour l’heure et pour longtemps ne tient que d’un rêve inaccessible.
      On verra bien ce qui se dira pour le 26 juin 2020.

      Quand au confinement, je le vis très bien dans la mesure que je vis en dehors de la ville et pas en appartement.
      Mais je peux comprendre les difficultés que peuvent ressentir ceux qui vivent en
      appartement.

      Bonne continuation.

    • 17 mars à 18:52 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à kartell

      Finengo,

      Ne criez pas victoire très tôt car vous n’êtes pas encore sorties de l’auberge du covid-19 : Le pire est encore devant vous (les trois prochains mois restent encore propice à l’expansion de la pandémie).

  • 17 mars à 17:32 | diego (#531)

    Bonjour,

    J’ai bien peur que les dirigeants malgaches, Rajoelina et Ntsay et les ministres, ne comprennent pas bien ce qui est en train de se passer dans les pays occidentaux, les grands pays les plus industrialisés au monde aujourd’hui, en fait :

    - plus exactement, une crise économique qui frappe le macroéconomique.

    Il faut que le gouvernement apprécie ce qu’une macroéconomie ! C’est le moment d’apprécier les compétences, expériences et les langages employés par les élus et les élites du pays :

    - pour les dirigeants, les compétences, expériences et les grandes études ne se révèlent pas tout à fait qu’au moment des crises

    J’ai bien aimé ce que Rajoelina a dit dans son discours, mais il n’est pas allé jusqu’au bout. C’est à dire mettre fin aux discours inutiles, en un mot, il n’est plus en campagne électorale, il est président et un Président est élu justement pou diriger, gouverner le pays avec le gouvernement.

    Ce discours qui consiste à faire croire aux citoyens malgaches qu’il y a un État « Providence » à Madagascar, alors même que le pays a connu et connaît depuis 18 ans une crise politique et une crise Constitutionnelle que la classe politique malgache n’a jamais été capable d’y mettre fin :

    - est une blague pour rester poli.

    Pour un Président malgache, annoncer que l’Etat prend tout en charge dans une X crise, ici sanitaire, est une affirmation fausse, au Rajoelina se croit encore en campagne électorale, encourageant ses partisans, ou pire, il ne mesure pas bien ce qu’il avance.

    Les responsables politiques des pays occidentaux vous annoncent depuis quelques jours, les places boursières vous disent clairement, que l’économie mondiale est rentrée en récession :

    - c’est à dire, les pays, les Bailleurs des Fonds sur lesquels Madagascar dépend pour survivre !

    L’économie chinoise est dévastée. Et on n’a rien vu.

    Pour Rajoelina et Madagascar, la conclusion ne doit pas être si facile à comprendre que cela, d’autant plus qu’en vérité, c’est un pays qui n’a jamais sorti de récession économique provoqué par la crise de 2002. Je ne reproche jamais la lenteur des autres mais des élus à la tête du pays doivent faire preuve de célérité dans leurs prises des décisions.

    Cela fait quelques années que la croissance de l’économie chinoise à deux chiffes n’est plus possible, il a atteint à peine 6% ce dernier temps. On va observer les conséquences exact de la crise sanitaire sur la Chine.

    On peut dire aujourd’hui que les dirigeants occidentaux peuvent observer les conséquences néfastes sur leur économie la délocalisation massif vers la Chine, mais de son côté, les dirigeants chinois constatent exactement la même chose, sur sa dépendance sur la solidité des Institutions occidentales et la solidité économique des pays industrialisés et démocratiques.

    Cette crise va obliger probablement la Chine d’ouvrir aux occidentaux son économie en ouvrant les marchés locaux aux investisseurs étrangers. Et de cesser de subventionner par de l’argent public ses entreprises privées.

    Tous les pays, surtout Africains, qui ont fait le pari de développement rapide en s’endettant massivement auprès des banques chinoise, en réalité auprès de Parti communiste chinois, vont vite comprendre leurs bonheurs. Et beaucoup de ces pays africains, ont été déjà en récession économique avant même que le virus a frappé la Chine.

    L’Afrique du Sud, un des rares pays africain industrialisé, sinon le seul du continent africain, était en récession déjà, et un des ces 40 pays africains dont les Présidents sont allées en Chine en 2019 pour faire savoir aux dirigeants chinois, c’est à dire au Parti Communiste chinois, de leurs inquiétudes, renégocier leurs dettes.

    Les pays occidentaux ont des Institutions financières politiques solides, et ce sont eux qui gouvernent, qui pilotent et financent les Institutions financières mondiales, l’FMI, les Banques mondiales.

    Les Centrale Banque Européenne et Américaine vont intervenir massivement, elles ont déjà commencé, pour sauver de faillites les grosses compagnies des transports aériennes, maritimes, terrestres. Et surtout les grosses industries automobiles, aériennes et toutes les entreprises des confections, les Arts, Hôtelières dont les employés risquent de perdre leurs boulots.

    Imaginez un instant ce qu’Air Madagascar deviendrait si elle était toute seule avec l’Etat malgache ? Et ce que les autres entreprises étatiques à Madagascar vont devenir d’ici peu ?

    Que peut faire la Banque Centrale malgache ?

    Il y a une nouvelle réalité, Rajoelina et les dirigeants et responsables politiques malgaches doivent en être conscients rapidement.

    Mettre Madagascar en bonne place à la sortie de récession économique en Occident. C’est possible, mais il faut vite solidifier l’Etat et les Institutions du pays :

    - tout le monde s’aperçoit aujourd’hui, la crise n’a montré au pays que son bout de nez, et constate péniblement que c’est indispensable, vital d’avoir un État solide et des Institutions fiables et fonctionnelles.

  • 17 mars à 19:42 | kartell (#8302)

    Il clair qu’aujourd’hui « l’émergence rubis sur l’ongle » a pris un coup derrière les oreilles, cette pandémie sonne la fin du feu d’artifice version campagne électorale...
    La récession envisagée dans les pays riches va forcément impactée l’économie Malagasy qui en dessous du seuil des 10% n’arrivera pas à endiguer une pauvreté monstrueuse ...
    Nous allons assister à un retour sur soi de ces pays européens dont le seul souci sera de sauver le système bancaire et économique qui aujourd’hui posent mille questions et entretiennent mille craintes ...
    C’est un nouveau climat qui renaîtra de cette pandémie meurtrière et tout ce qui avait été envisagé avant elle est devenue obsolète et non avenue ...
    Mauvais présage pour un Rajoelina qui avait vendu la peau de l’ours émergence avant de l’avoir effleurée...
    Aujourd’hui, la déception est au rendez-vous car même la CAN avec laquelle il comptait se refaire une santé politique est en passe d’être ajournée ...
    C’est dans un contexte on ne peut plus compliqué qu’il va devoir composer mais sans pouvoir faire aboutir ses promesses de campagne, le roi devient nu ...
    La remise à l’équilibre de l’espace planète se fera lentement et il faut craindre que pendant cette renaissance lente et difficile, Madagasikara se voit reléguer à une aide internationale rustine qui sera long d’être du goût de Rajoelina qui risque de taper à des portes douteuses pour obtenir des financements, coût que coût..
    Certains encartés ajouteront pour sauver leur champion, qu’il s’agit simplement d’un besoin de diversification des partenaires traditionnels ...
    Le temps perdu à prendre le pays en transition pendant cinq ans est aujourd’hui en train de se payer comptant ...
    La morale de l’histoire étant qu’on ne rattrape jamais le temps perdu une nouvelle fois !....

    • 17 mars à 20:47 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Quel sadisme ! Pathétique.

      Vous êtes en train de vous réjouir de cette menace sur notre économie, et que le peuple Malagasy souffre.

    • 17 mars à 21:08 | Isambilo (#4541) répond à kartell

      Je pense que ceux qui vont en souffrir le plus sont dans les villes, y compris les petites.
      Pour sourire un peu : le taux de natalité risque de baisser fortement dans 9 mois.

    • 17 mars à 21:38 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra,

      Vous n’avez pas saisi les conséquences de cette pandémie planétaire, vous les mettre sous le nez vous indignent , c’est dommage mais ici pas de bouc- émissaire mais un effet boomerang violent...
      Je n’invente rien, je relate un avenir probable, c’est tout .

  • 17 mars à 22:44 | vatomena (#8391)

    le désastre provoqué par chaque cyclone émeut les populations étrangères ce qui amène beaucoup de dons ,d’aides, de dollars dont notre belle administration se charge de faire la répartition.Mais cette fois la charité internationale va nous oublier.Elle a mieux à faire : éradiquer un virus mortel. livrés à nous memes , il nous faut trouver des solutions.
    L’ordonnateur du vélirano a peut etre une solution.laquelle ?

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS