Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 28 mai 2024
Antananarivo | 09h45
 

Politique

Conjoncture politique

De quelle démocratie s’agit-il ?

lundi 26 janvier 2009 |  8117 visites  | RAW

Les démonstrations de force se poursuivent. Chacune des parties en présence utilise les moyens de communication en sa disposition. Avant-hier, ce fut le mouvement conduit par le Maire Andry Rajoelina qui a rempli le jardin d’Ambohijatovo et envahi par la suite la Place 13-Mai. Hier, ce fut le tour des tenants du régime qui a saisi l’occasion du retour de Marc Ravalomanana d’une mission d’Afriue du Sud. Pour beaucoup, la définition de la démocratie est de nouveau remise sur le tapis : s’agit-il de la démocratie du nombre ou de la démocratie raisonnée ? De quelle démocratie voulons-nous en fait ? Au delà des informations et des reportages, les commentaires des animateurs et journalistes amènent à se demander si des dérives sont autorisées en ce contexte de tension politique. Certains commentaires ne sont pas exempts de provocations pures et simples et ressemblent à des appels téléphoniques non contrôlés des auditeurs. La guerre des ondes est à son paroxisme.

L’heure est pour chaque camp, à l’exposition et à l’étalage des forces de frappe. La démocratie et la légitimité sont évidemment au centre de ces exercices de persuasion de l’opinion nationale et internationale. Car apparemment, le mouvement conduit par Andry Rajoelina est suivi par la presse internationale ; l’adoption du foulard orange signifie-t-elle une connexion avec la révolution orange en Europe à une certaine époque ?

Quoi qu’il en soit, « la démocratie et le développement que chacune des parties souhaite ne se réalisent plus dans la rue, affirme une des personnes ressources appelées à Iavoloha lors de la rencontre pour la loi sur les partis politiques. Il faut, soutient-elle, entrer dans la logique du respect de la démocratie par les institutions ».

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS