Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 mai 2022
Antananarivo | 22h40
 

Sport

Tennis • Jeux des îles 2007

Dally Randriantefy compte sur le public !

vendredi 3 août 2007 | Rata

« La tâche de notre équipe nationale féminine de faire le razzia aux 7e Jeux des îles est loin d’être aisée ». Ce constat vient de Dally Randriantefy qui, certes ne court plus sur les courts de tennis mais, demeure toujours une référence dans la discipline. Selon la Reine du tennis malagasy aperçue hier au Club Olympique de Tana (COT), la présence de la mauricienne Marinne Giraud constitue une grande obstacle pour la réalisation d’un carton plein comme à la dernière édition. Dally Randriantefy appréhende que celle-ci, en simple, peut priver le tennis malgache de la médaille d’or. « J’avance cet argument en ne sachant pas encore la forme actuelle de Natacha ou de Seheno (ndlr : Razafindramaso) ou encore moins de Aina (ndlr : Rafolo) », explique tout de même Dally en jetant un coup d’oeil sur son bébé de trois semaines, Jilyan Rakotonindriana.

Un club de supporteurs

Et le fait d’évoluer sur leur terrain ? "Cela n’est pas un avantage dans la mesure où les trois joueuses : Natacha, Aina, Seheno, qui vivent à l’extérieur n’y sont pas des habituées et se trouvent du coup sur la même pied d’égalité que leurs adversaires" rétorque la triple médaillée d’or, simple et double dames et double mixte, de la 3e édition des Jeux des îles.

« La différence pourrait venir du public, si celui-ci joue à fond son rôle » avance l’ancienne joueuse qui sait sans doute de quoi elle parle. « Il faut que les spectateurs cessent de grogner à chaque faute. Ils doivent au contraire pousser nos joueurs à faire mieux », préconise t-elle qui ajoute qu’une telle attitude reste également valable pour les spectateurs des autres disciplines. "Si le temps me le permet, j’ai l’intention de rameuter les gens pour la création d’un club de supporteurs, du moins pour la petite balle jaune" termine notre interlocutrice.

Cette dernière, une des rares sportives de haut niveau de la Grande île, est, selon l’avis des observateurs avertis, la mieux indiquée pour allumer la flamme olympique, jeudi prochain.

Une idée parmi tant d’autres à propos de laquelle on a omis de lui demander son avis.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS