Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h22
 

Santé

Lutte contre le coronavirus

Covid-Organics : entre controverse et reconnaissance

vendredi 24 avril | Mandimbisoa R.

Alors que le Covid-Organics, à base d’artemesia et élaboré par l’IMRA, est déjà largement distribué dans le pays contre l’avis de l’OMS, une certaine reconnaissance de ce remède traditionnel semble être acquise du côté africain.

L’OMS a dernièrement annoncé qu’aucune preuve ne justifie que le remède malgache peut prévenir ou guérir le coronavirus. Pour les autorités malgaches, la réaction de l’OMS ne devrait susciter aucune surprise, d’autant plus que cette instance mondiale de la santé se montre pour l’heure très prudente par rapport aux nombreuses tentatives des chercheurs qui essaient de mettre au point des médicaments ou vaccins pour lutter contre le coronavirus. Jusqu’ici, l’OMS n’a pas encore donné son aval sur l’utilisation de tel ou tel médicament.

Mais malgré cet avis de l’OMS, ou encore la réticence de l’opposition, à l’instar de l’ancien président malgache Marc Ravalomanana qui a fait part de son inquiétude au directeur général de l’OMS par rapport à l’utilisation du Covid-Organics dans le pays, les actes de reconnaissance des efforts malgaches commencent à venir. C’est le cas notamment du président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, qui félicite les Malgaches pour cette découverte.

Le président malgache, Andry Rajoelina, a publié sur son compte Twitter qu’il était en discussion avec son homologue congolais. « Excellente discussion avec le président #Tshisekedi@Présidence_RDC qui nous félicite pour le remède traditionnel amélioré Covid-Organics. L’Afrique est unie et développe des solutions contre le #COVID 19 grâce à son patrimoine naturel. Les Malagasy sont aux côtés de leurs frères ».

D’un autre côté, l’opération de distribution massive de la tisane du Covid-Organics semble séduire un grand nombre dans le pays. Au-delà de l’espoir de prévention et éventuellement de guérison, né de cette découverte, la majorité de ces réactions semble surtout motivée par un élan de patriotisme et de solidarité envers ce produit malgache.

145 commentaires

Vos commentaires

  • 24 avril à 09:55 | arsonist (#10169)

    Fools head a few states.

    There is no question of putting the DJ advertiser "foza" President on the same level as the two blondes or even of the other who wants to destroy the largest forest in the world.
    (i) The advertiser "foza" president by his last advertisements had stunned the all the scientific and medical world.
    (ii) The youngest blonde had risked loosing his life by underestimating the deadly danger of Covid-19 disease.
    (iii) Yesterday, the other one blonde hair during his press conference said that "the doctors should disinfect the lungs of the patients of Covid-19".

    How is it that these fools were elected by the voters of their countries ?
    Does the clairvoyance of human beings decrease to the point of reaching zero level soon ?

    https://www.youtube.com/watch?v=T5WdpSPeQUE

    • 26 avril à 18:52 | André (#8563) répond à arsonist

      Il faut dire bravo à notre jeune Président
      au moins il fait tout pour sauver et aider notre peuple
      aucune critique ne doit lui être attribuée .... il prends des risques ...et va réussir .


      mais .. soyez tranquille ... notre brave ravalo et lalao gros lolo vont faire aussi
      notre ancien dictateur à pris une grande décision ...eh oui ... il arrête de jouer et de faire des
      carreaux à la pétanque.... il va rendre ce qu’il à volé a tout un peuple
      les ravalos et lalao lolo prédateurs ...et dictateurs .. sans scrupules....qui ont accumulés une fortune collossale sur le dos d’un pauvre peuple spolié ... un peuple dans la misère ...qu’il ont volé ....
      Un pauvre petit homme qui travaille dur.. très... très... très... dur ... s’il vole un poulet pour la fête.. et pour nourrir sa petite famille se retrouve en prison pour des mois..... et sa famille se retrouve 4 amis...
      Papa dade ....Il s’est donc constitué un empire par la terreur
      il va donner au peuple le montant de la plus grosse émeraude du monde 1 milliard de dollars ..émeraude qu il a empruntée à ....
      Jeannot Andrianjafy alias Jeannot Le Quartz, présent dans le secteur minier depuis plus de 40 ans....on a accusé son épouse de l’évasion » de « l’émeraude » de plus de 600 kg qui a été exposé à Hong Kong
      Bravo

    • 26 avril à 20:14 | Maestro (#7313) répond à arsonist

      @ André

      Sauvez le Peuple ? On n’a pas la même vision du mot sauvé manifestement, modestement moi j’aurai donné 50 € à chaque famille Malgache à sa place au lieu de brasser de l’air comme il fait tous les jours. Il pourrait donner au moins 10 fois plus mais il ne peut pas car tout mouvement de fond sera scruté jusqu’au point zero de l’argent et là ce sera une autre histoire.

      Une petite vidéo juste pour les Mafiloha.

      https://www.youtube.com/watch?v=geIdg4r2w30

  • 24 avril à 10:06 | Shalom (#2831)

    Tena mazana ilay IMRA, tao anatin’ny fotoana fohy dia nahita ilay fanefitra ary dia tao anatin’ny fotoana fohy dia nahavita "doses" ho an’ireto olona an-tapitr’isany, ary indrindra ny fitaovana nentina nampianahana an’izany.
    Hiala satroka ve aho ry nama sa hivarotan’ny sasany saka be loha ?
    Mba omeo valiny fa tena sanganehana e !

    Farany : tonga saina aho namaky io maraina io ny soratry ny namana iray milaza hoe ny artemesia dia mety amin’ny tazo-moka izay mamono malagasy maro isan-taona, fa naninona no tsy namoaka io tambavy io ny IMRA tamin’ireny fotoana ireny ary nahoana no tsy niraika nanao ny fihetsehana toa izao i "mpampandihy fitombenana" tamin’izany ? Mahagaga tokoa !

    • 24 avril à 11:12 | vohitsara (#8896) répond à Shalom

      Araky feo mandeha etsy sy eroa eto Antananarivo dia
      (1.) misotro miafina CovidOrganics i Kotoronono,
      (2.) nangataka t@ ANR izy mba ho ny orinasa Tiko no manao ny mis en bouteilles ny CovidOrganics.
      Misy mahafantatra bebe kokoa ve raha marina izany ?

  • 24 avril à 10:10 | Isandra (#7070)

    Voilà, rien n’est à ajouter, quant à la confiance de Malagasy en leur plantes et à leur chercheurs.

    Et chacun a sa préoccupation :
    - Les formalistes ne sont plus formalistes s’ils n’exigent plus qu’on suive la forme, les procédures et la formalité, etc
    - Les détracteurs ne sont plus détracteurs s’ils n’aboient plus, c’est leur raison d’être. Ils aboient sur tout ce qui bouge et au moindre bruit.
    - Les Betakalaza ne sont plus betakalaza s’ils ne rapportent exagérément pas la moindres de chose qui ne leur plaît pas, aux instances à l’extérieur qu’ils jugent supérieures que ce qui existent dans leur pays. Io fa manao an’ izao i ianona o !

    Tout cela, même si on est en temps de crise et de la guerre.

    • 24 avril à 11:02 | dedou1 (#3831) répond à Isandra

      Depuis Février 2020, le monde entier fait face à cette pandémie Covid-19.
      jusqu’à maintenant, aucun médicament, ni vaccin n’a été trouvé et validé par les instances mondiales de médecine (surtout l’OMS). Le vaccin n’arrivera peut-être au plus tôt qu’en 2021, après des milliers de morts.
      Cette situation est due au fait que les pays développés, soumis au principe de précaution dans son protocole de recherche, ne valident un médicament qu’à l’issue de nombreuses longues étapes : le médicament obtenu est donc "parfait". Sauf qu’en situation d’urgence, comme actuellement, cette seule démarche est inadaptée. En plus de cette démarche standard qu’on doit suivre en temps normal, il devrait y avoir un autre protocole rapide pour pouvoir agir rapidement. Or, ce protocole rapide n’existe pas.
      Dans cette situation, et sans aucun attachement politique à qui que ce soit, je trouve que le covid organics malgache a sa place, jusqu’à ce qu’on trouve le médicament et le vaccin parfaits.
      Ce produit est, selon les infos connues, à base d’artemisia et de ravintsara. L’artemisia est connu et bu en tisane contre le palu depuis longtemps en Asie et en Afrique. Son développement a été freiné fortement par les lobbys pharma car chacun pouvait la planter dans sa cour et faire sa tisane gratuitement ; or, je n’ai pas connaissance d’effets secondaires graves relevés. Le ravintsara est une plante malgache bien connue pour ses différentes vertus, notamment pour son effet dopant sur la défense immunitaire. Elle est très utilisée mondialement. Je n’ai pas non plus connaissance de ses effets secondaires néfastes (sauf à boire des litres de tisane par jour, mais comme elle n’a pas d’effet euphorisant comme l’alcool ou autre drogue, personne ne fait çà). La seule erreur au départ était peut-être de l’avoir appelé médicament, au lieu de remède traditionnel. Si ce remède renforce la défense immunitaire et combat le palu, celà compense largement le fait que les essais thérapeutiques n’étaient que partiels mais positifs.
      Un pays comme le nôtre ne peut pas croiser les bras et confiner trop longtemps le peuple, en attendant le medoc parfait.

    • 24 avril à 11:27 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dedou1,

      Merci pour votre post, rare de lire ici sur ce forum des postes aussi plein sagesse.

      Quel principe qu’on applique pour utiliser ce remède ?

      Comme l’efficacité de Artimesia et le ravitsara pour guérir de certaines maladies, telles, la grippe, le palu, etc, est déjà reconnu et que nos chercheurs maîtrisent bien leurs effets secondaires, le principe suivant s’applique dans cette période d’urgence :
      « Un traitement hors AMM qui consiste à prescrire un médicament qui existe d’ores et déjà, mais pour une indication autre que celle qui est officiellement autorisée.

      Un cas typique est le viagra : à l’origine, le médicament n’était pas homologué contre les troubles de l’érection et a été longtemps prescrit hors AMM pour cette indication."

    • 24 avril à 12:21 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Excuse ,Madame Isandra __Puisque vous parlez d’aboyeurs,dois je vous rappeler que vous meme aboyez trop souvent contre les Andafys ,lesquels envoient vers la mère patrie plus de 400 millions d’euros par an.C’est un sacrifice qu’ils s’imposent régulièrement pour soulager la misère du pays .J’ose espérer que vous aussi etes capable de sacrifices....

    • 24 avril à 18:34 | pisokely (#9950) répond à Isandra

      ok.. d accord... je vous demande une seule question ?? y avait il eu une personne qui ose affirmer avoir pris ou bu ce remede, suffisament longtemps et pretend avoir ete guerrie ? sans autre effet indesirable ou toxique ? une seule personne avec preuve... c est a dire vraiment malade... clinique et preuve biologique... et guerrie ?? quelque soit la maladie dont cette personne presentait ?? alors a ce moment la, je dirais qu on a tort... on peut prendre n importe quel prroduit... dire par la suite que ca a fait du bien... mais bien comment ??? je repete... j ai vu les effets devastatrice mortelle des tambavy dans ma pratique... decoction avec posologie a l aveugle... j ai vu des morts, et si le registre hospitalier de l epoque est encore accessible, je peux vous montrer LES CAS.... aussi mortel que le toaka gasy frelater... les tambavy tuent... parfois immediatement par mesusage toxique ou a long terme par usage abusif par incredulite, surtout chez les pauvres... tambavy guerrie cancer... ulcere... fracture.. rein coeur... et actuellement syndrome depressif du corona virus... il est donc polyvalent... miraculeux..
      a mon humble avis, c est pas possible.. c eqt se l arnaque et malheureusement, on voit ces patient au stade ultime, fin de vie irrecuperavble

  • 24 avril à 10:35 | harmelle (#5862)

    Est ce que Johana tiens la chandelle pendant les entretiens au sommet ??? Parce que quand même fait pas très sérieux la bondieuserie prophétique de Rajoel pendant une pandémie . Encore qu’il l’aurait garder dans l’intimité de son confinement , mais non , aimant le show il l’a étalé à la TV nationale , sur la communication politique de la présidence , sur sa page fesse bouc bref , tout le monde le sait et rigole .....

    • 24 avril à 13:43 | lé kopé (#10607) répond à harmelle

      Il est indéniable de reconnaître que le scénario avancé par les supporter de ce régime était bien orchestré ,et respectait bien le "timing " . Entre l’annonce d’une recherche ,et la découverte d’un médicament ,et non d’une tisane (Tambavy),contre le coronavirus ,la construction d’une usine "high tech " , le passage d’une prophète Brésilienne ,un pilote chevronné devenu journaliste pour l’occasion , la distribution dudit remède avec un emballage à la couleur du parti au pouvoir ,bref , tout cela est digne d’un exploit d’un réalisateur et d’un producteur Hollywoodiens. Malheureusement , cette machine bien huilée s’est grippée avec l’absence de caution de l’OMS et de l’Académie Nationale de Médecine de Madagascar. Excusez du peu ,car dans d’autres Pays ,ces instances sont sensées réguler toutes les procédures et les protocoles concernant les veilles sanitaires .Serions nous encore une fois différents des autres Nations .Apparemment ,on pourrait répondre par l’affirmative , car si une Nation est liée par un destin commun , seul les BAREA ont rempli cette mission pour nous unir . Des bruits courent que l’IMRA n’est qu’une boîte aux lettres et que les sociétés Bionex et Ionex ont pris leur part de marché , mais ce ne sont que des rumeurs ... En tout cas , depuis hier , on a revu à la baisse l’efficacité de cette potion magique car ,après l’avoir claironnée comme un remède curatif , elle se cantonne maintenant au niveau préventif ,ce qui est déjà pas si mal en permettant de "booster" les défenses immunitaires . En tous cas , la vie continue ,et maintenant il faut revenir aux problèmes quotidiens ,c.a.d trouver de quoi manger ,en espérant que la fameuse potion magique puisse prévenir ,donc endiguer cette Pandémie .

  • 24 avril à 10:39 | Isandra (#7070)

    L’académie de médecine, après la rencontre avec le Président a déclaré que cette rencontre a permis de lever leurs doutes et leurs réserves quant à l’utilisation de CVO organics. De ce fait, elle ne s’oppose plus à l’utilisation de ce remède.

    Après la reconnaissance du peuple, la reconnaissance des scientifiques et spécialistes.

    Ils comprennent maintenant que ce n’est pas du tout une découverte par hasard comme on voulait faire croire.

    • 24 avril à 10:49 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Etes-vous présent lors de ce point à Ambotsirohitra ?
      Je connais DJ depuis qu’il était maire de CUA, je connais la personne et ses manières de faire.
      C’est comme le cas du Sénat, à vous d’en conclure.
      Donnez-nous la lettre officielle disant que l’AM cautionne réellement ce produit, ils ont bien sorti une lettre pour les réserves non ?
      Si vous n’avez pas la lettre, on vous comprend.

    • 24 avril à 11:08 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Il ne reste plus que la reconnaissance mondiale alors.

    • 24 avril à 11:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

    • 24 avril à 11:39 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Shalom,

      Attention. Le Président n’a pas juste raconté de blabla, mais avec documents à l’appui.
      Le journaliste de cet article a conclu ceci :
      « Maintenant qu’ils ont entre leur mains les documents scientifiques et techniques autour de ce produit, les éminents professeurs affichent bien leur position sur l’utilisation de ce médicament. Tout est rentré dans l’ordre. »

    • 24 avril à 12:24 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      C’est le politicien qui convainc les membres de l’academie de medecine de Madagascar sur les bienfaits d’un medicament en phase d’experimentation or que ca devrait etre l’inverse. Je propose qu’on supprime cette academie puisqu’elle ne sert a rien. Ces membres de l’academie ne sont pas scientifiques pour moi puisqu’il suffit d’un bon discours pour valider un medicament.
      La seule chose que ces academiciens demande c’est le suivi des consommateurs qui prennent ce produit mais ce produit est distribue partout dans les rues sur des personnes dont on ne sait meme pas l’etat avant la prise.
      Pays de nuls dirige par un nul.

    • 24 avril à 12:30 | Andrianaraberakoto (#10924) répond à Isandra

      Mme Isandra,

      Soit vous donnez l’information complète (pourquoi l’ANAMEM a acceptée) et dans le cas précis, je peux croire que vous avez ratez, soit c’est une omission volontaire, ce que je pourrais croire aussi et qui s’appelle dans ce cas une mauvaise foi.

      Suivant la phrase que vous avez mentionnez en gras, c’est à dire " cette rencontre a permis de lever leurs doutes et leurs réserves quant à l’utilisation de CVO organics. De ce fait, elle ne s’oppose plus à l’utilisation de ce remède." suit dans le même communiqué de cette académie :

      " Comme le CVO n’est pas un médicament mais un remède traditionnel amélioré, l’ANAMEM ne s’oppose pas à son utilisation sous forme de TAMBAVY et la laisse à la libre appréciation de chacun SOUS RESERVE de respect de la dose indiquée, notamment pour les enfants ".

      En résumé, il est advenu, précisé, stipulé au cours de cette rencontre, que le CVO N’EST PAS UN MEDICAMENT MAIS UN REMEDE TRADITIONNEL AMELIORE. Ce qui contraste avec ce qui a été dit ou laissé entendre précédemment par les personnes qui en ont fait la promotion.

    • 24 avril à 12:59 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      J’ai lu le document.

      Remarque : la démarche est à rappeler : l’AM a émis des réserves car elle n’a reçu aucun document concernant ce produit.

      Au vu de cette situation créant une cacophonie vue par le monde entier, DJ a veillé porter les soi-disant documents à nos académiciens (médecin après la mort). Et le résultat, si le document diffusé est bon.
      En revanche, ce document n’est pas qu’une forme d’accord mais il y a bien une OBLIGATION : "Par ailleurs, l’Académie de Médecine recommande la mise en place d’un système de suivi des personnes ayant consommé le Tambavy CVO".
      Donc 2 choses à prendre au sérieux maintenant :
      - l’AM recommande la mep du système de suivi, et c’est pour quand car il y a déjà des milliers
      de personnes qui ont ingurgité ce Tambavy ?
      - nous parlons bien de Tambavy et non de médicament (demandez au journaliste que vous
      avez pris en référence que c’est du Tambavy et non un médicament)

    • 24 avril à 13:32 | Maxim (#5960) répond à Isandra

      Isandra,

      Vaovao androany zany dia lasa Tambavy ilay fanafody mahasitrana sady miaro @ Covid.
      Dia afaka heritaona dia lasa inona ndray ?
      Enga nie mba tsy ho tangena na ranondolana.

    • 24 avril à 15:32 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      Pourras-tu nous dire exactement pour quelle raison l’ Académie de Médecine, aurait fait volte face après avoir rencontré le Bac-7.
      Il est tout de même Bizarre que ça soit le Bac-7 qui se substitue aux chercheurs de l’ IMRA, l’Institut de recherche, le Premier concerné qui détient la formule de la composition du COV Organics. A croire que c’est lui le Bac-7 qui aurait pondu la mixture et qu’il détiendrait le savoir et la formule des composants du breuvage.

      Cette rencontre s’apparente plus à un rappel à l’ordre et à une mise en garde du Bac-7 à l’ égard de l’ Académie de Médecine de ne pas lui faire de l’ombre.
      D’ailleurs le lien que tu as publié plus bas la Vendrana, ne fournit aucun détail sur les échanges entre les deux camps. Comme tout ce qui se passe dans ce Pays, rien est clair, tout est dans le flou.
      Bande de Misérables !!

    • 24 avril à 15:47 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra

      « Maintenant qu’ils ont entre leur mains les documents scientifiques et techniques autour de ce produit, les éminents professeurs affichent bien leur position sur l’utilisation de ce médicament. Tout est rentré dans l’ordre. »

      Comment se faire passer de Bac + à Bac - 10. En deux temps trois Blabla.
      Moi je passerai bien ce produit à la Commission pour les aliments ordinaires, pas besoin de monter en level high car il ne passera pas le stade préliminaire.

    • 24 avril à 15:58 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandr

      21/10/2019

      L’OMS n’est pas la première organisation à s’émouvoir de la popularité grandissante de l’artémia. En février dernier, l’Académie de médecine s’était également inquiétée de la promotion qui était faite de l’utilisation des feuilles séchées d’Artémisia dans le traitement du paludisme.

      Les académiciens avaient alors dénoncé une campagne de promotion « Éliminons le paludisme à l’aide de feuilles d’Artémisia », menée par l’association française La maison de l’Artémisia. Cette campagne incitait à traiter les malades avec des tisanes ou des capsules de feuilles séchées de la plante. En 2015 et 2017, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de Santé (ANSM) la mise sur le marché de produits à base d’Artémisia, « susceptibles de présenter un danger pour la santé humaine ».

      La " Maison d’Artémésia " est une ASSOCIATION qui vend la marque à qui voudra l’exploiter.

    • 24 avril à 16:26 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Isandra
      vous voulez vous amuser sur la santé publique mais ne traîner pas l’Academie de Medecine dans votre jeu dangereux.
      Jamais l’AM ne s’est opposé à l’usage d’un quelconque remède traditionnel, l’AM ne s’est jamais attaqué aux marchands de raokandro présents dans tous les coins du pays, et tant mieux si le président de la république s’y met aussi...Maintenant, garder seulement pour vous , partisans de Rajoelina la confusion entre "ne pas s’opposer à l’utilisation de ce tambavy", et "valider son efficacité et son utilisation contre le COVID 19"....

    • 24 avril à 18:47 | pisokely (#9950) répond à Isandra

      je ne denigre pas les tambavy et surtout pas mes aieux... mais je me revolte sur ce qu on fait subir au pauvres... vous qui croyez ferme a cette supercherie.. je vous fais le defis de boure tous les jours cette breuvage, pendant une semaine, ou un mois, et faite un controle sanguin.. bilan anemie.. renal et hepatique ??? si tout est normal eh bien vous aviez raison

    • 25 avril à 14:36 | dadasamy (#10220) répond à Isandra

      Bravo Isandra,vous êtes géniale est intelligente.
      L’academie de médecine à lever le doute et leur réserves et ne s’oppose plus après la rencontre et très probablement après l’explication ou leur consultation au près du docteur Président.
      Donc si je comprend bien, L’academie disait n’importe quoi avant ,et j’ai des doute là dessus de la part de ces scientifiques, mais le FILOA était très convainquant , très probablement ,après quelque chose en plus pour les convaicre et les faire changer d’avis .
      Vous aller me dire,j’en suis sûr,que les gens comme moi sont des détracteurs ,n’aiment pas son pays comme vous et disent n’impotes quoi.
      Je vais vous redire ce j’ai écrit ,dans un autre commentaire ,ce matin :
      Ne prend pas ou ne considère pas les autres pour des cons,des imbéciles ou débiles car vous ne savez pas si vous êtes plus débiles, cons,et imbeciles que ces gens là. A méditer

  • 24 avril à 10:55 | olivier2 (#9829)

    Bon bah d’accord alors...

    1- le Président Fondateur le dit..
    2- Le DG de l’IMRA le dit...
    3- L’Académie de Médecine "lève les doutes"..
    4- La Gazette de la Grande Ile le dit..

    Bon bah alors CA MARCHE !

    Inutile de faire des essais..les résultats sont connus d’avance !
    Inutile de "prouver", car il suffit de croire les 4 éminentes entités citées ci dessus..
    Inutile d’écouter l’OMS..
    Inutile d’écouter les médecins et chercheurs d’autres pays..

    Ce ne sont que des jaloux, des ignorants malveillants à la solde de Bigpharma..

    Au fait, Donald Suggère des "injections de désinfectants"...

    Pourquoi pas, apres tout..

    ADMIRATION

    • 24 avril à 11:04 | Isandra (#7070) répond à olivier2

      Olivier02,

      J’ajoute,

      Le President, il a bu,
      Tout le gouvernement, ils ont bu,
      Nicolas Dupuis, il a bu,
      Rossy député mafana fo, il a bu,
      Le peuple a bu,

      Et Olivier, il a dit quoi et a t il bu ?

    • 24 avril à 11:11 | Tsisdinika (#3548) répond à olivier2

      La nouvelle ligne de clivage à Madagascar :

      - Les kik.onbus
      - Les kik.onpabus.

    • 24 avril à 11:30 | arsonist (#10169) répond à olivier2

      "Ils ont tous bu" ?

      Wow ! What a drunkard "foza" island !

    • 24 avril à 12:34 | elena (#3066) répond à olivier2

      Hello every body,me revoilà !
      Moi aussi, j’ai bu il y a 10 mn dans la belle bouteille ambrée de 33 cl.
      Et verdict : c’est plus soft et plus agréable à boire que la mixture en sachet destinée au vahoaka.
      La bouteille coûte 1500 ar.
      Je suis arrivée tôt au Score d’Ankorondrano, je me suis pris une bouteille. Une heure après, il n’y en avait plus !

      Les effets : suite à ma dégustation de la veille ,j’étais nauséeuse et ce matin encore, avec un petit mal de tête. C’est parti avec du paracétamol.
      Nouvel essai avec l’autre conditionnement, comme j’ai dit, plus facile à boire, toujours amer et ça me donne toujours de la nausée.
      Je ne supporte peut-être pas les tambavy, quoique je bois régulièrement du vahona ou autre produit d’homéopharma.

      Ce qui est quand même surprenant, c’est la quantité de produits fabriqués sous plusieurs formes, y compris les citernes à disposition dans les coins de rue de Tana. Je ne sais pas si c’est l’IMRA qui produit tout ça, mais en très peu de temps, on a tout pour inonder la ville.
      A croire qu’il y a une grosse usine qui turbine à fond derrière.

      On ne sait rien quant à l’efficacité thérapeutique du produit mais en tout cas, le produit marketing ça marche, même si on raconte n’importe quoi aux gens.
      C’est un one shot.

      Mais le Covid dans tout ça ?

    • 24 avril à 13:10 | Shalom (#2831) répond à olivier2

      @ 24 avril à 11:04 | Isandra (#7070) répond à olivier2

      Que tous ces guignols que vous citez ont bu ce breuvage, m..de mais ce n’est pas des arguments de qualité, c’est de la propagande que vous faites.
      Vous savez, j’ai réfléchi cette nuit (elle porte conseil) sur tous nos débats, à la fin voici ce que j’en conclus :
      Lors de la 2è guerre mondiale, il y avait 2 personnages protagonistes face à face : Adolf Hitler et Wiston Churchill.
      Adolf Hitler est celui qui parle à tout va (charismatique) avec des cérémonies à la french cancan à chaque apparition publique et devant qui on doit lever le bras droit et dire "Heil"
      Witson Churchill, modeste, détestant les cérémonies au profit des actions …
      Question : qui a eu raison et qui ne s’était pas suicidé ?
      Toute ressemblance etc etc ...

    • 24 avril à 17:23 | citoyendumonde (#4292) répond à olivier2

      Isandra, Betoko

      La prochaine fois dites a Nicolas Dupuis de decapsuler la bouteille avant de faire la photo.

      https://www.actutana.com/depeche/oue-nicolas-dupuis-en-bon-ambassadeur-du-covid-organics/

    • 24 avril à 18:25 | citoyendumonde (#4292) répond à olivier2

      Elena,

      Etes-vous sure que c’est le CVO qui vous donne la nausee ?
      Vous avez un retard de combien de jours ? mdr
      Je sors

    • 24 avril à 18:51 | Isandra (#7070) répond à olivier2

      Elena,

      J’essai de vous croire.

      Vous n’aurez pas dû les boire.

      Votre cas, c’est peut être psychologique, car le fanafody ne se prend pas avec scepticisme.

    • 24 avril à 19:09 | Maestro (#7313) répond à olivier2

      Copié / collé Facebook

      Personnage Connu.
      Nous sommes vraiment tombés si bas, dès lors que nos intellectuel(le)s et nos éminents savants baissent leurs culottes et se font enculer de gré ou de force, nivarotra fanahy ?

  • 24 avril à 11:05 | betoko (#413)

    Shalom
    Est ce qu’ à chaque rencontre au sommet , les 25 millions de malgaches ou 1/ 1 000 00 doivent être présent ?
    A lire dans actu-orange.mg :L’académie nationale de médecine ne s’oppose pas au Covid Oraganics . Allez vous mettre en doute la déclaration du Pf Marcel Razanaparany car vous n’y était pas présent ?
    Voilà un exemple de mauvaise foi de votre part que je n’arrête pas de dénoncer ici

    • 24 avril à 11:24 | Tsisdinika (#3548) répond à betoko

      L’ Académie ne s’oppose pas à Organics, c’est officiel.

      Faut-il en conclure pour autant qu’elle valide et recommande désormais son usage ?

      Il y a un fossé entre ces deux positions. Un communiqué de cette société savante en ce sens serait la bienvenue.

  • 24 avril à 11:14 | betoko (#413)

    dédou1
    Je disais au début de la semaine que ce médicament ou tambavy qu’importe son appellation n’est pas curatif mais préventif . Mais au fil des jours , quand je lis divers journaux et aussi divers commentaires qu’il est à la fois curatif et préventif , mais je reste quand même sceptique avec le terme curatif . Quoiqu’il en soit l’avenir nous le dira

    • 24 avril à 13:15 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Qu’est-ce que vous attendez pour en boire ? Bekoto l’a rêvé et Elena l’a fait ...

    • 24 avril à 16:17 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Je suis désolé de vous contredire car entre le Tambavy et un Médicament , la différence est énorme . Nous connaissons tous les vertus inégalables de nos plantes traditionnelles et chaque citoyen de ce Pays en a expérimentées ,au moins une fois dans a vie .De la à se substituer aux fonctions curatives , il est loin de la coupe aux lèvres . Votre Calife l’a donc confirmé lors de son entretien avec le Président Tsisekhedi que sa potion magique a des fonctions préventives, et non curatives .Vous vous désolidarisez donc de votre idole ,en prenant une autre option .Décidez vous rapidement car les yeux du Monde sont braqués sur le Fake News de l’année, en faisant
      croire qu’un petit Pays a trouvé le remède miracle contre le coronavirus et qu le Monde est sauvé ...

    • 24 avril à 16:40 | lanja (#4980) répond à betoko

      même curatif, çà reste encore à prouver Betoko....
      mais au moins , si vous avez dit çà à Rajoelina , à temps, il ne s’est pas ridiculisé à ce niveau, la honte à grande vitesse , de portée internationale !

  • 24 avril à 11:21 | olivier2 (#9829)

    @ iSandra

    Tous les malades "malagasy" guéris du covid 19 on mangé du riz..

    Le riz les a sauvé !

    CQFD

    PS : je n’ai pas gouté la tisane, mais comme j’ai de l’artemisia dans mon Jardin..ainsi que du Ravintsara...je suis sauvé !

    • 24 avril à 11:30 | dedou1 (#3831) répond à olivier2

      Olivier2

      C’est de la mauvaise foi !
      Vous oubliez de dire que les malades mangeaient déjà du riz avant qu’ils ne tombent malade : riz avant, riz pendant, riz après donc démonstration est faite, le riz n’a aucun effet spécifique ; mais Manger a un effet, je suis d’accord !

      Si vous avez de l’artemisia et du ravintsara dans votre jardin et que vous n’en avez rien fait jusqu’à maintenant, vous aviez tort. Rattrapez-vous, consultez Google sur les bienfaits de ces plantes.

    • 24 avril à 13:21 | Shalom (#2831) répond à olivier2

      @ 24 avril à 11:30 | dedou1 (#3831) répond à olivier2

      Dedou1, quelques petites questions :
      1) Qui a fabriqué autant de quantité de ce produit ? l’IMRA ? Souvenez-vous que DJ a dit qu’il y a 2000 unités de ce "médicament" et que l’état souhaite acheter
      2) Hier, des élèves du Lycée d’Amefiloha ont refusé d’en boire et leur parents ont bine insisté pour dire que leurs enfants sont allergique à la quinine
      3) en avez-vous pris, et votre famille ?

    • 24 avril à 13:22 | Shalom (#2831) répond à olivier2

      @ 24 avril à 13:21 | Shalom (#2831) répond à olivier2

      La dernière question :
      Elena, pouvez-vous nous confirmer que sur les étiquettes de ce Tambavy, il n’y a aucune mention de Covid-19 ?

    • 24 avril à 14:00 | kartell (#8302) répond à olivier2

      On ne pouvait passer à côté de ce chef-d’oeuvre en pareilles circonstances !.....
      https://www.youtube.com/watch?v=BXn7WEzsCis

    • 24 avril à 14:27 | elena (#3066) répond à olivier2

      Sur l’etiquette, il n’y a pas la mention de covid-19 à proprement parler, il n’est nullement indiqué nulle part que le tambavy guérit le coronavirus. Je reproduis l’étiquette :

      "covid-organics
      CVO
      Tisane Bio

      Ny COVID-ORGANICS
      dia tambavy azo avy amin’ny
      Zavamaniry eto Madagascar

      - manamafy ny fiarovan’ny vatana
      - miaro amin’ny tsimoka aretina
      - miaro amin’ny tazo
      - miaro amin’ny aretin’ny havokavoka sy ny fahasemporana"

      C’est un fortifiant qui n’entre pas dans la catégorie du médicament conventionnel mais dans la catégorie des remèdes traditionnels améliorés.

    • 24 avril à 14:31 | elena (#3066) répond à olivier2

      @kartell
      Joli le sirop Typhon !
      J’enrage parce que vous m’avez devancée. Je l’avais aussi retrouvé. Ah ! Ah !
      Merci à vous.

    • 24 avril à 15:10 | kartell (#8302) répond à olivier2

      @ Elena

      Aurions-nous la même « culture « ?.....
      En tous cas, les mêmes certitudes sur ce covid-organics devenu boisson et moisson nationales....
      Ah !, j’entends siffler le train.......

    • 24 avril à 15:31 | elena (#3066) répond à olivier2

      Qui sait ?
      La plus belle : j’irais pleurer sous la pluie et encore mieux en version anglaise (qui est l’originale en fait)

  • 24 avril à 11:27 | Vohitra (#7654)

    Hier, plusieurs organes de presse étrangers d’information à travers les continents avaient mentionné des articles relatant des appréhensions, des appels à la prudence et de retenus, des risques encourus par la société (absence d’informations avérées et claires sur la toxicité, rémanence et persistance des effets indésirables, apparition d’effets secondaires) , des lacune flagrantes en matière de preuves scientifiques et l’absence d’application rigoureuse de protocole admise et partagé dans la réalisations des essais cliniques, et enfin les risques de perte de reconnaissance dans les domaines scientifiques et de prestiges des travaux de recherches pour des professionnels ayant fait preuves de manque de rigueur dans la conduite des essais et tests…

    Et là maintenant, ce sont les campagnes de désinformations ciblées et les multiples tentatives de manipulation de masse et persuasion pernicieuse sur fond de cupidité complice qui essaient de convaincre par la ruse et la feinte non dissimulée dans un soucis primaire de maîtrise de la conscience collective en exploitant comme d’habitude la propension à un repli identitaire et reflexe communautaire innée chez une population indigente qui reste sensible à des donations diverses en combinant des spectacles de distribution gratuite de PPN et breuvage magique…il ne manque plus que les artistes et les danses folkloriques avec trémoussement de fesse comme naguère…

    • 24 avril à 11:52 | dedou1 (#3831) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Comme j’ai dit plus haut, l’erreur était d’appeler Covid organics médicament au lieu de remède, voire tambavy.
      Ces différents appels que vous citez ont un défaut, ils n’ont rien d’autres à proposer.
      - Pour l’artemisia : un médicament anti-palu AUROTHER est vendu maintenant partout ; il est à base d’artemisinine (extrait de l’artemisia)
      - Pour le ravintsara, c’est une substance très utilisée dans de nombreux produits parapharma en occident.
      Ce ne sont donc pas de plantes totalement inconnues qui sont utilisées ; c’est donc rassurant !
      Savez-vous que beaucoup de plantes utilisées dans le monde entier en tisane de bien-être n’ont fait l’objet d’aucune étude scientifique ?
      Le ravimboafotsy, le veromanitra ont-t-ils fait l’objet d’études scientifiques ? non !
      Votre réaction soulève toutefois une question intéressante : est-ce que la pharmacopée (soigner avec des plantes) utilisée dans pratiquement tous les pays du monde, sur la base de connaissance certes empiriques mais acquises et transmises de génération en génération a-t-elle une valeur ou c’est nul, risqué voire toxique ? Or, beaucoup de médicaments "scientifiques" utilisent des plantes que les scientifiques n’ont pas trouvé ou inventé dans leurs labos mais bien de connaissances et pratiques locales.
      J’ai un ami qui se soigne exclusivement pour les maladies courantes (grippe, diarrhée, maux de tête...) qu’avec des plantes ou extrait de plantes ; il n’est pas moins bien portant que moi.

    • 24 avril à 13:02 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Dedou 1,

      Depuis plus d’une semaine déjà, des débats intéressants sur les formes de lutte et moyens utilisés contre et en prévention des maladies en l’occurrence dans le milieu tropical comme le notre ont couvert et inondé les pages quotidiens du site MT, et venant de tous les horizons professionnels et de tous les horizons géographiques, et même de la part des affidés et zélateurs de tous les bords politiques, certains dans des élans de soumission aveugle à des personnalités politiques marquées pour ne pas dire remarquables, d’autres en faisant étalage de talents particuliers de leurs idoles et gourous, avec comme dénominateurs communs la capacité élevée avérée de nuisance dans la vie sociétale et la capture des biens communs…et c’est la première fois que je vous vois ici y faisant irruption, ou plutôt d’une contribution visant à enrichir ce débat…

      Il m’est arrivé de partager ici ma vision et vécu en matière de pharmacopée traditionnelle, en partageant en toute humilité le concept et mécanisme sociétal et numineux dans la cosmogonie du peuple des hautes terres de la transmission coutumière « raokandro Malagasy » et des intervenants s’y impliquant selon les rôles du genre dans un écosystème en équilibre avec la foi et la croyance traditionnelle, je ne vais plus y revenir mais vous invite à y pencher ne serait-ce que pour vous rattraper dans la tournure du débat…

      Des praticiens des coutumes et gardiens des connaissances traditionnelles existent encore, avec des dénominations qui évoluent avec les périodes et les groupes sociaux, allant de l’ombiasy au mpisikidy pour arriver au mpitaiza et autres mpahita et mpitsabo gasy…et aussi avec des milliers d’essences et d’espèces de la flore locale avec de nombreuses et préparations variées, et dont la pratique et adoption, bien entendu l’adhésion nécessitent une seule attitude et posture : la croyance et la foi en celui ou celle qui le prescrit et de la tradition intrinsèque qui s’y attache…

      Il ne suffit pas de citer de noms de plantes ou de ses vertus supposées et/ou réelles, l’essentiel aussi est de savoir le contexte et les caractéristiques qualitatives traditionnelles ayant prévalu justifiant la foi dans son adoption en tant que remède…la littérature et les ouï-dire restent dans le domaine des rumeurs tant qu’on ne l’a pas vécu, tant qu’on ne fait pas partie de la communauté de partage du ressenti…et tant qu’on n’arrive pas à cerner ses interdits et contre indication thérapeutique traditionnelle…

      Bref, ingurgiter une tisane ou faire des infusions, inhaler des vapeurs d’une bouillies de plantes, ou faire des bains ou ablutions à partir d’une espèce végétale, ça peut se faire partout dans tous les continents de ce monde, encore qu’il faudra déterminer de quelle plante il s’agit, en quand on parle de pharmacopée traditionnelle, il est d’usage et de coutume de parler de connaissance ancestrale et de plante endémique et à vocation particulière…et Artemisia annua n’en fait pas partie en tant que « tambavy » du raokandro hérité de nos Razana Malagasy issu d’une connaissance transmise par Zanahary…

      Pour votre respect, je veux bien croire que vous ne faites pas partie de ces « tafondrovava » ou de ces « balarora » ou du genre « matavilela »…

  • 24 avril à 11:43 | kartell (#8302)

    La confusion la plus totale émerge de cet acte premier covid-organics où comme hier « tout le monde se lève pour Danette ! » avec beaucoup de suspicions tant au niveau sanitaire que financier !...
    Le soutien de son homologue congolais constitue aussi une raison supplémentaire de douter de l’efficacité affichée du remède ....
    Le problème n’est pas dans le curatif ou le préventif, mais dans les études scientifiques à pouvoir y prétendre ...
    L’emballement médiatique, dont il a fait l’objet, pousse à se demander si la parole est désormais plus persuasive que des heures de tests et de recherches en laboratoires...
    Dans un contexte très particulier où aucun cas grave n’aurait été constaté, la voie royale était offerte à un apriori, orbi et orbi, avec une ampleur unilatérale ...
    Mais la palme de la flagornerie revient au schroumpf des Barea qui mine boire une bouteille de covid -organics non décapsulée !....
    Le danger, car il y en a un majeur, serait de voir institutionnaliser voir incarner cette potion comme boisson d’état avec un goût prononcé d’un nationalisme en dormance qui trouverait ici le terreau idéal pour sa résurgence ...
    Celui-ci permettant ainsi de préparer des lendemains économiques qui passent aujourd’hui au second plan d’une stratégie politique qui court à son effet boomerang évident ....

    • 24 avril à 11:58 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Allez faire comme l’Academie de médecine, procurez vous des documents scientifiques, vous pourriez vous aligner avec eux, vos doutes si sincères seraient levés :
      « Maintenant qu’ils ont entre leur mains les documents scientifiques et techniques autour de ce produit, les éminents professeurs affichent bien leur position sur l’utilisation de ce médicament. Tout est rentré dans l’ordre. »

    • 24 avril à 12:07 | dedou1 (#3831) répond à kartell

      kartell,

      J’ai un point d’accord avec vous : le décor qui accompagne ce produit est à revoir : dire que c’est une boisson d’état ne va pas du tout !!!
      Mais de grâce, le décor n’est pas le produit ; le produit est interessant dans le contexte actuel.

      Vous savez, soyez aussi réaliste ; chez nous, si on veut populariser un produit/un principe/une pratique..., et même une chanson , la voie rapide est de passer par le président.

    • 24 avril à 13:00 | Maestro (#7313) répond à kartell

      @ Isandra

      Comment vous dire ? L’OMS n’en veut pas de ce truc, Bill Gates va Booster le vaccin qui est déjà finalisé aux USA et en Germany et savez vous qui est le 2e contributeur financier de l’OMS ? Allez je vous le livre sur un plateau : c’est Bill Gates Himself.

    • 24 avril à 13:36 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ dedou1

      Et pourquoi dit-on que c’est une boisson d’état ?...
      Le marketing autour de ce breuvage est monstrueux, on murmure même que dans certaines écoles , le refus de le boire serait synonyme de retour à la maison des élèves récalcitrants...
      La patrie est-elle en danger de coronavirus qui nécessitait autant de brassage autour d’une boisson non certifiée ?...
      Nous sommes en train de perdre une énergie considérable avec cette croisade alors que d’autres dangers pointent leurs nez et pour lesquels nous aurons d’énormes difficultés à devoir les affronter !....
      Nous nous trompons d’objectifs et c’est à se demander si les intérêts privés ne primeraient pas sur ceux de la collectivité et des plus vulnérables ?.....

    • 24 avril à 17:32 | lé kopé (#10607) répond à kartell

      Contrairement à vos propos , et cela n’engage que ma petite personne , le débat s’engage dans l’annonce d’une fonction préventive et ... curative de ce remède miracle . Sans cette dernière qualification , il n’y aurait pas eu de discorde car l’IMRA ,puisqu’il faut la nommer ,a déjà fait ses preuves avec les travaux reconnus mondialement du Professeur Ratsimamango .En renforçant les défenses immunitaires d’un individu ,la tisane bio nouvellement dévoilée , peut être un moyen pour devancer cette maladie et éviter peut être les désagréments d’un problème de santé .Si c’est l’occasion de mettre en valeur nos produits locaux , je ne vois aucune objection ,par contre si c’est dans un but de spéculation ,ou de manipulation, je pense que nous n’y trouverons aucun intérêt ,à part la risée du Monde entier .

    • 24 avril à 18:05 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ | lé kopé
      Une conclusion prémonitoire ?....

  • 24 avril à 11:52 | Isandra (#7070)

    Pourquoi n’a t on pas obtenu l’homologation de l’OMS ?

    C’est simple, parce qu’on n’a pas encore fait toutes les démarches. Dans cette situation d’urgence, ce n’est pas la priorité des autorités et de l’IMRA.

    Nous ne pouvons pas attendre des longues années, les formalismes de l’OMS pour trouver les solutions pour combattre cette maladie qui pourrait faire des ravages.

    • 24 avril à 13:09 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra

      Comment vous dire ? L’OMS n’en veut pas de ce truc, Bill Gates va Booster le vaccin qui est déjà finalisé aux USA et en Germany et savez vous qui est le 2e contributeur financier de l’OMS ? Allez je vous le livre sur un plateau : c’est Bill Gates Himself.

    • 24 avril à 14:01 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Combattre cette maladie qui POURRAIT faire ravage, D. merci elle ne l’a pas fait chez nous.
      Comme j’ai écrit à Elena, pourquoi ne met-on pas le terme Covid-19 sur l’étiquette ?

  • 24 avril à 12:00 | rayyol (#110)

    J arrive du centre ville de Tulear Cette histoire de confinement est ridicule a l extreme
    Foule normale partout a Tulear Le seul changement quelques vazaha ont des masques sinon comme d habitude et aucun signe de maladie a nulle part

    • 24 avril à 12:06 | Isandra (#7070) répond à rayyol

      Rayyol,

      Le confinement total ne concerne que les régions d’Analamanga et Antsinanana, Haute Matsiatra,

    • 24 avril à 12:59 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Merci Reglisse Ce qui me fascine le plus comment peut t on passer outre a cette realitee d une totale evidence
      Le genre humain est un total mystère pour moi Peut etre est ce mon extreme proximité de la nature durant toute ma vie qui fait que j observe plus que la moyenne des gens Pas besoin d être un bac quoique ce soit L observation c est donne a tout les etres humain De toute facon Je n attend pas après personne pour avoir une merveilleuse vie et ce depuis le debut de celle ci

  • 24 avril à 12:02 | betoko (#413)

    Tsisidinika
    L’académie de médecine ne s’y oppose pas , Donc la voie est libre pour son utilisation et à l’appréciation de chaque utilisateur . En revanche Marc Ravalomanana demande l’avis de l’OMS et pourtant lors de la campagne électorale il avait bu dans la rue du "mangidy"
    Le quel est plus dangereux le "mangidy " ou la Covid Organics " ?

    • 24 avril à 12:35 | Tsisdinika (#3548) répond à betoko

      L’ Académie de médicine est une société savante dont la mission est de se prononcer sur des questions de politique de santé publique ou des questions d’éthique. Seule l’autorité administrative concernée délivre le sésame pour tel ou tel traitement.

      Quant à savoir lequel du mangidy ou du Cvo est plus dangeureux, vous me posez une colle. Je vous propose de trouver un buveur de mangidy tandis que vous, vous allez boire du Cvo. La fameuse observation clinique quoi. Vous nous en direz des nouvelles, vous serez gentil.

    • 24 avril à 12:37 | Isambilo (#4541) répond à betoko

      L’académie de médecine a exprimé plus qu’une réserve, par politesse.
      Le mangidy a fait ses preuves d’innocuité depuis des décennies. Ce fameux Covid Organics est un produit publicitaire et sa distribution lamentable risque de causer des dégâts. D’autant plus que la peste réapparait dans la ville.

    • 24 avril à 14:05 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Betoko-tany : et vous en avez-vous bu ? On ne distribue pas ce breuvage dans votre quartier ?
      L’Académie de médecine ne s’y oppose pas en tant que Tambavy et en plus elle recommande le suivi. vous l’avez mis en place ?

  • 24 avril à 12:57 | Dadabe (#9116)

    Un soutien qui pue

    Le président de la République Démocratique du Congo a félicité son homologue malgache qui cherche désespérément des soutiens (durant la Transition, il avait déjà été mendier chez Kadhafi !!!). Problème : le Congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est ce qu’on peut appeler un petit voyou sans pouvoir. Les pouvoirs régaliens de ce pays ’’en guerre permanente’’ sont restés aux mains du ’’président honoraire’’ et ’’sénateur à vie’’ Joseph Kabila qui a remporté, fraudes aidant, toutes les élections depuis la dernière présidentielle de décembre 2018.
    Félix, le fils à papa sans pouvoir, n’est pas très net : député, il ne siégeait pas, se contentant du ’’vola’’ local et des ’’petits’’ avantages liés à sa situation (il fut d’ailleurs démis de ses fonctions pour ce défaut de présence). A noter, aussi, que lors du dépôt de sa candidature à la présidentielle, il s’était flatté d’avoir un diplôme en communication et marketing obtenu à Bruxelles. Manque de pot, ce diplôme s’est avéré être un faux, ce que la Belgique a confirmé... Encore un Bac-3,4,5 ou 6.
    Bref, voici donc un marchand d’illusions, président d’opérette de l’une des grandes poubelles de l’Afrique noire, qui félicite un vendeur au porte-à-porte d’une tisane qu’il présente comme un médicament, quitte à terroriser des académiciens pour leur arracher un feu-vert qui passe tout de suite à l’orange... On est en bonne compagnie et cela commence à puer très fort !!!
    Mais, continuez votre propagande de nuls, Isandra, Betoko, Dedou1, Lancaster et consorts. Vous nous faites rire tandis que les chancelleries du monde entier se bouchent le nez (hormis quelques petites dictatures parfaitement connues et totalement absentes sur l’échiquier mondial). Quelque chose me dit que vous ne l’emporterez pas au paradis... Bande de pitres !

    • 24 avril à 13:31 | rayyol (#110) répond à Dadabe

      Toi tu vas l emporter en enfer avec ton copain arsonist
      https://www.bing.com/images/search?q=arsonist+demon&qpvt=arsonit+demon&FORM=IGRE

    • 24 avril à 13:35 | rayyol (#110) répond à Dadabe

    • 24 avril à 14:15 | Shalom (#2831) répond à Dadabe

      Dadabe,

      "quitte à terroriser des académiciens pour leur arracher un feu-vert "

      C’est ce que j’ai voulu mais n’osant pas le dire quand j’ai écrit que je connaissais DJ.
      Même quand il était encore DJ et publicitaire, ce qu’il a voulu il l’a toujours eu et ce par des moyens des pires voyous.

    • 24 avril à 17:18 | dedou1 (#3831) répond à Dadabe

      Dadabe,

      Quand vous parlez d’un président d’un pays (RDC), ayez au moins le sens du respect !
      Quand j’exprime mon idée, vous appelez çà propagande ; et quand c’est vous qui exprimez votre idée, est-ce parole de Dieu ?
      Un forum est un terrain d’échanges d’idées et de débats. Personne n’est au-dessus de personne.
      Exprimez-vous sans abaisser les autres, mon gars !

    • 24 avril à 17:43 | arsonist (#10169) répond à Dadabe

      On this forum this guy boasts of being in Toliara.

      (i) But as forumer he just discovered the meaning of the word "arsonist" that I’ve been using here for at least two years .

      (ii) Boasting that he’s residing at Toliara , he doesn’t even know who is Romain, a name well known to all the self-respecting inhabitants at Toliara .

      Comment :
      What a wretched guy !

  • 24 avril à 13:27 | DIPLOMAT (#846)

    Gag ! Chacun vient avec sa propre bouteille, et le préposé au remplissage , prend bien soin de BIEN coller la bouche de goulot au robinet de la citerne afin de ne pas perdre une goutte du précieux liquide ! Et ça ne choque personne ? . Salive sur le goulot de la bouteille = Vecteur de contamination : ça parle à quelqu’un dans ce pays ?

    • 24 avril à 15:02 | Maestro (#7313) répond à DIPLOMAT

      @ Diplomat

      Salive sur le goulot de la bouteille = Vecteur de contamination : ça parle à quelqu’un dans ce pays ?

      Posez la question à Isandra & Co car parait il il y a eu des Tests Cliniques la dessus.

  • 24 avril à 13:28 | rayyol (#110)

    Il y en avait plus de 150 qui attendait a ma porte ce matin Ils sont parti avec un leger sourire aux lèvres Etre heureux a donner un petit peu de bonheur Pas besoin d etre bac quoique ce soit pour cela

  • 24 avril à 13:30 | olivier2 (#9829)

    Tiens le retour de DIPLOMAT !

     :)

    • 24 avril à 14:51 | DIPLOMAT (#846) répond à olivier2

      Objectivement : rien à dire sur les effets ou pas de ce médicament. Avec un doux espoir : C’est qu’il fonctionne . Mais justement , ne pas laisser de chance au virus en procurant une invention qui date de l’antiquité : L’entonnoir au préposé en charge de la distribution . Sans entonnoir , tout le travail de recherches, de combinaisons, de masques , lunettes, gants et de mesures divers et variés, sont réduits à néant , pire encore , devient contre productif. De la rigueur non de Dieu , de la rigueur

  • 24 avril à 13:33 | betoko (#413)

    ’académie de médecine a exprimé plus qu’une réserve, par politesse.
    Le mangidy a fait ses preuves d’innocuité depuis des décennies. Ce fameux Covid Organics est un produit publicitaire et sa distribution lamentable risque de causer des dégâts. D’autant plus que la peste réapparait dans la ville.

    L’’académi de médecin s’est exprimé par politesse ? Vous croyez que la santé des milions de gens se régle par politesse ? Concernant le "mangidy" demandez à un médecin les conséquences du mangidy , A force d’en boire trop souvent , disons tous les matins , cela entraine l’insuffisance rénale . Pour preuve demandez aux médecins du cabinet en face du "Totobaton’ Ambrondrona , ils possèdent plusieurs appareils qui traitent l’insuffisance rénale qu’on appelle dialyse dont la majorité de leur patient est victime du "mangidy "

  • 24 avril à 13:49 | rayyol (#110)

    Mon Dieu est ce queTrumps commence a me lire maintenant https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/coronavirus-trump-suggère-une-«-injection-»-de-désinfectant-ou-des-uv-contre-le-covid-19-des-médecins-horrifiés/ar-BB137AJL?ocid=spartanntp
    Je veux bien croire que je suit le frère jumeaux de Trump et en plus dans le meme domaine assez que l on m appelle Trumps sur la rue J ai Parle Du Ravistara on le distribue mondialement Je parle de soleil et ultraviolet et voila que Trumps veut appliquer cela a L Amérique personne d autre ne l a jamais mentionne J en ai la chair de poule

  • 24 avril à 13:50 | rayyol (#110)

    Vraiment un petit monde tres petit

  • 24 avril à 14:03 | arsonist (#10169)

    By any time, in the past and today, it’s never comfortable for a genius searchers or a scientists to live under a dictatorial power.

    (i) Remember the famous "E pur si muove !" mumbled by Galillea when to escape an imprisonment by the Pope of the time he was obliged to say publicly that it’s the Sun which revolves around the Earth and not the reverse , as the results of his research into it had convinced him .
    (ii) Remember the evil being of the genuine scholar biologists when the false scientist Lysenko dominated biology in the Soviet Empire the time of Stalin’s reign.
    (iii) Remember the Nazi conviction in front of Einstein’s Theory of Relativity. The great genius had to flee his homeland. All in all , it was good for humanity that great Albert went elsewhere !

    Comments :

    (a) Doesn’t thinking about Lysenko make you uncover now that these "IMRA doctors" are faithful replicas of this famous Soviet scientist ?
    And is it correct for thinking the advertiser DJ foza President to be another little "Uncle Joe" ?

    (b) Why doesn’t they leave scientific and medical research to genuine scientists and physicians and chemists ?
    ’Cause there are enormous money to make with ?
    Are they tempted by these tens or hundreds of millions euros given by Foreign Governments and International Organizations and to be spend ?

    (c) "Laisser la science aux docteurs de la ville" , as Molière had written it .
    The following :
    https://libretheatre.fr/tirade-de-chrysale-femmes-savantes-acte-ii-scene-7/

    • 24 avril à 14:11 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Wow !
      After remembering those verses by Molière , don’t believe that he was misogynist !

    • 24 avril à 14:19 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      ... he wasN’T misogynist !

  • 24 avril à 14:06 | Vohitra (#7654)

    Mba atsaharo leiretsy ity fihatsarambelatsihy tsy ankiato handrobohana sy hamotehana ny fiarahamonina Malagasy ity a !

    Aza afangaro ny hoe « mpivarotra tapakazo » sy ny hoe « mpahay raokandro Malagasy », « ny zavamaniry zanatany » sy ny « zavamaniry famboly nampidirin’ny vahiny », « ny fitsaboana vazaha » sy ny « fitsaboana nentindrazana »…

    Iza moa isika no mbola tsy naheno na nahita ny tranga toy izao :

    Narary ny olona iray, ary nentina nijery dokotera, ary nolazain’ilay dokotera ny anaran’ny aretina sy ny soritr’aretina fambara izany, ary natao ny fitsaboana nataon’ny dokotera, novidiana teny amin’ny toby mpivarotra fanafody izay nilaina, ary narahina ny toromarika izay nomen’ny dokotera sy ny dingana rehetra araky ny siansa eo amin’ny fitsaboana manaraka ny vanimpotoana sy ny dkotera manampahaizana…

    Kanjo mbola nihombo ny aretina, nihareraka sy valaka ny marary, ambifitra ny aina, very fanahy ny fianakaviana, mbola manohy ny asany ny dokotera, ary tonga ny fotoana iray milaza ny dokotera fa tsy haharitra intsony ny marary fa tsy maintsy handeha any amin’ny làlana alehan’ny fodiana mandry…

    Tonga ny tsirinkevitra hoe andao hialana nenina ny marary, ary nisy ny naka hevitra hoe : « andao hiala nenina ho any amin’ny mpitsabo gasy ! »…ary nandray antàanana ny marary ny mpitaiza, natao ny fitiliana, ary nomena ny ody fanefitra miaiga amin’ny raokandro nentindrazana, ary nambara ny fanao sy ny fomba ary fepetra tsy maintsy arahina…tampoka, dia indro toa nihafana ny rofy, niverina ny fahatsiarovantenan’ny marary, velombolo ny fianakaviana, nahazo hery ny marary, ary tonga tamin’ny fahasitranana…

    Resaka safidy sy finoana izany rehetra izany, ary fomba fiasa samy manana ny hanitra ho azy, ary fihetsika voajanahary noho ny maha-zavadehibe ny aina sy ny finiavana hanalavitra ny fisarahana amin’ny nofo sy ny velona…

    Tsy misy azo anaovana fampielezankevitra akory izany fomba izany, ary tsy mifanipaka velively, fa samy manana ny finoany sy ny tarigetrany eo amin’ny fiainany fa ny maha samy hafa azy roa dia ity :

    -  Ny iray resabola sy ara-pitaovana, ary fametrahana ny siansa ho fototra
    -  Ny iray resaka finoana sy asa fanasoavana hialana amin’ny nenina, ary fametrahana ny fahalàlana nentindrazana ho fototra

    Tsy izay rehetra tambavy dia nentindrazana, ary tsy izay rehetra ahosotra sy evohana dia nentindrazana, ary tsy izay rehetra maniry dia zanatany…

    Iza no milaza mahafehu ny tsindrona volamena mihoatra noho ny sinoa, iza no milaza fa manana dite fitsaboana sy fankaherezana mihoatra ny sinoa ?

    Mba manana ny azy koa ny Razana Malagasy nampitainy amin’ireo mpahay raokandro izay mitaiza ny marefo sy ny vesaran’ny rofy...

    Misy ny fanafody, dia misy koa ny ody, misy ny zavamaniry nambolena, dia misy koa ny zanatany maniry ho azy…

    Manana ny hanitra ho azy ny nentindrazana, ao ny ody kankana, ody may, ody fery, ody aretimbavony, ody folaka, ody vanintaolana manakotsako, ody maso…

    Ary ny endrika ampiharana ny ody fitsaboana dia mety ho : tambavy, evoka, menaka, peta-dravina, fandroana, filonana, voa, vovony…

    Fehiny : endrika ny hoe « tambavy » teo amin’ny fitsaboana nentindrazana fa tsy ilay ody fitsaboana akory…

    Aoka izay ity fihatsarambelatsihy ity fa tsy mahasoa velively e !

    Mankasitraka e !

  • 24 avril à 14:07 | Isandra (#7070)

    Shalom,

    Observation clinique seulement.

    Voici la déclaration de Charles Andrianjara directeur de l’IMRA, rapporté par News mada :

    « D’ailleurs, en ce qui con­cerne les éventuelles lacunes en termes d’essais cliniques du CVO, le directeur général de cet Institut a précisé qu’il y a eu des tests cliniques qui ont montré une tendance à son effi­cacité curative. Pour rappel, la tisane dispose également de vertus préventives contre le Covid-19, renforce le système immunitaire, ré­duit les effets du virus et lutte contre la fièvre ainsi que les maladies respira­toires.

    • 24 avril à 14:25 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Tsy fantatro izay nolazainy taty aoriana, fa jereo ilay rohy nalefako omaly ao amin’ny "Le Figaro Live" ary eo amin’ny fotoana 45s.
      Raha tsy hijery io ianao dia ajanony ny resaka fa mandany fotoana fotsiny.
      Averiko fa tsy mamorona aho fa ny nolazainy izay azonao henoina no nosortako.

  • 24 avril à 14:32 | rayyol (#110)

    https://wwwmangidy.webmd.com/mental-health/news/20031029/inside-arsonists-mind#1
    nside an Arsonist’s Mind
    Anger the Likely Motivation Behind California Fires
    By Sid Kirchheimer

    From the WebMD Archives
    Oct. 29, 2003 — As California continues to burn, authorities reportedly believe that arsonists started most of the 10 fires that already have claimed at least 16 lives and an area the size of Rhode Island.

    The question is why.

  • 24 avril à 14:33 | rayyol (#110)

    The truth is, very little is known about arsonists because so few arsons are solved," says psychologist Joel Dvoskin, PhD, ABPP, of the University of Arizona Medical School and a member of the American Board of Forensic Psychology who has done work on the psychological motivations behind arson.

    Still, he tells WebMD that studies indicate that the most common reason for arson is profit. "Buildings are often set on fire for insurance purposes," he tells WebMD. "But certainly, that doesn’t fit the pattern of what’s happening in California."

    • 24 avril à 15:04 | arsonist (#10169) répond à rayyol

      Wow !
      Not only that fool guy uses English language , but that ignorant asshole forumer has also just rediscovered apostrophe and punctuation !

      Miracle or copy / paste ?

      Naught miracle can’t make clear the mind of that asshole !

      Surely it’s copy / paste !

  • 24 avril à 14:35 | arsonist (#10169)

    Who is fool enough to believe that "IMRA doctors" deserve the Nobel Prize ?

    Aoh ! One, two and ... err ... three !
    And all three are foza. Coincidence ?
    They really believe that the "IMRA doctors" will win the Nobel Prize !
    Good ! it looks like the bliss of the naive or the ignorant !

    They are ignorant .
    But they aren’t at all naive. Mainly when if there are money to make .

  • 24 avril à 14:38 | Shalom (#2831)

    Tamin’ireny rohy nalefantsika teto ireny dia nisy sary mihetsika iray mampiseo renim-pianakaviana nanambara ny heviny mikasika ity zava-pisotro (tsy maha-mamo) ity.
    Hoy izy : Raha vao nandre ny filazana hoe manasitrana izy ity dia gaga be ihany ny teny ka nisalasala, ahoana moa no hilazana fa mahasitrana izy ity kanefa hoe misy ny marary, tsy ireo ve aloha no tokony ampisotroana dia ho hita eo ny valiny fa dia hoe ny ankizy no omena azy izao ….

    Tena mahakivy ny mahita izany, asa na takatr’i mpampandihy fitombenana sy ny orkestrany izany, fa dia ho valian-dreo hoe : rehefa tsy hisotro dia aza misotro, fa raha marary eo dia izao sy izao …
    Vali-boraingin’ny tsy mahafantatra izany atao hoe fahasalamam-bahoaka.

    • 24 avril à 14:55 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Shalom,

      Ka nahanazava injato faharivo eo ianao, rehefa tsy te hihaino ny sasany, dia reraka eo fotsiny ianao.

      Efa impiry no nazavaina hoe ny tena toetran’io raokandro io, dia fiarovana(préventif), na dia manasitrana koa aza. Izany no mahatonga ny olona salama tokony hihinana azy.

  • 24 avril à 14:41 | rayyol (#110)

    Voici ce que l Afrique pense https://www.youtube.com/watch?v=2hPq37C6XZI

  • 24 avril à 15:09 | rayyol (#110)

  • 24 avril à 15:21 | rayyol (#110)

    Je n invente rien moi je cherche mes informations et montre celle qui sont pertinentes Comment un seul homme peut t il détenir toutes ces connaissances ce sont tous des professionnels dans leur domaine Donc attaquer vous a ces gens Je ne suit qu un massager Et essayer de les contrer si vous pouvez

  • 24 avril à 15:29 | Vohitra (#7654)

    « Comme le Covid-organics n’est pas un médicament mais un remède traditionnel amélioré, l’Académie Nationale de Médecine ne s’oppose pas à son utilisation sous forme de tambavy et la laisse à la libre appréciation de chacun… », a déclaré le Pr Marcel Razanamparany (extrait de texte à partir de moov .mg)

    C’est tout à fait clair et ne doit pas souffrir d’aucune ambigüité ni d’interprétation fallacieuse, et surtout pas à connotation politique car il s’agit d’une question relative à la santé publique…

    D’un, ce n’est pas un médicament, donc scientifiquement parlant sur le plan médical, ce produit n’est pas destiné à soigner une maladie dans le cadre d’une profession médicale et pour les professionnels de santé œuvrant dans les formations sanitaires dans le pays. D’ailleurs, l’étiquette et les indications du produit ne mentionnent nullement qu’il est utilisé pour soigner et traiter le Covid-19…

    De deux, l’Académie Nationale de la Médicine, en l’occurrence le Professeur Agrégé annoncé dans l’extrait de texte ci-dessus n’est ni un spécialiste ni un praticien ni un héritier d’un savoir-faire en matière de pratique et usage de remède et traitement traditionnel du domaine ésotérique et spirituel, transmis par les coutumes et générations successives des Razana et anciens ou autres gardiens de la tradition…C’est un domaine hors de portée de sa connaissance et de son expertise…et il ne peut qu’émettre un avis personnel et libre…d’où la suite de la lettre « à la libre appréciation de chacun… ».

    De trois, sur ce dernier point, le Professeur Agrégé et les membres de l’Académie ne peuvent pas se soustraire à leurs devoirs et responsabilités dès lors qu’il s’agit de faits et de problèmes de santé publique : ici, le fond, est le fait d’obliger et in extenso, de gré ou de force, les écoliers à boire ce breuvage issu d’un remède traditionnel, et encore dans un lieu public et en milieu où on exerce le pouvoir de la puissance publique. La responsabilité morale et éthique professionnelle et médicale sont engagée à partir du moment où la puissance publique oblige dans un domaine relatif à la santé publique…

    Bref, cette lettre, vue et lue, à partir du site « moov.mg », ne justifie, ni ne cautionne, ni donne autorisation, ni attribue une assise légale et juridique, à l’obligation de boire et ingurgiter un remède traditionnel, quel que soit son appellation, le terme « tambavy » n’est pas évidemment adopté comme signifiant une présentation ou forme adopté par la médecine et domaine médical dans le standard international reconnu.

    Des mesures de précision et de rectification doivent être prises dans les plus brefs délais par la profession médicale assermentée afin d’éviter les incompréhensions, les interprétations frauduleuses à connotation politique de cette lettre, ainsi que les conséquences de cette missive sur la santé publique…

  • 24 avril à 15:54 | Marika (#9389)

    Dia faly miarahaba antsika rehetra indray.

    Tsy ho lava resaka izahay fa ny azo lazaina dia ny hoe : TSY MAZAVA IO VOALAZA FA FANAFODY IO.
    Aza ampisotroin’ny olona zava-tsy fantatra sy tsy voaporofo ianao sy ny fianakavianao.
    Dedaka sy matikambo loatra ny filoha ka manao izay ho tratry ny heriny hampiseho izany amin’ny lafiny rehetra.
    Filoha tsy lanin’ny vahoaka Malagasy no mitondra ankehitriny fa lany noho ny ala-bato niaraka
    tamin’ny Frantsay.
    Nandray tsolotra momba izany daholo na ny CENI na ny HCC.
    Ankehitriny dia i Ratsiraka namotika ny firenena indray no midedaka hiaro azy hono.

    Tsy ho lava resaka izahay fa diniho tsara rey olona sao dia mampidi-doza ho anao salama tsara.

  • 24 avril à 15:55 | Vohitra (#7654)

    La question fondamentale qui mérite d’être posée dorénavant est : " où se trouve et qui délimite les frontières dans le domaine public entre la foi et croyance dans les pratiques traditionnelles, et la science médicale avec ses pratiques et connaissances, et aspects juridiques dans la santé publique ? "

    Sachant que la santé publique fait partie du domaine couvert par la sécurité publique nationale, bio-sécurité ou sécurité tout court...

    • 24 avril à 18:01 | dedou1 (#3831) répond à Vohitra

      Je voudrais proposer quelques précisions :

      1) Médicament et pharmacopée ont tous les deux le même but : soigner
      Soigner n’est pas l’apanage des médicaments. La différence entre les deux pratiques est que le médicament est soumis à un protocole de validation largement accepté par les scientifiques de la spécialité (médecine dans notre cas). La pharmacopée découle d’observations et de connaissances empiriques accumulées de génération en génération : acuponcture, plantes ...
      Il ne faut pas opposer les deux (d’ailleurs, dans les deux pratiques existent des magouilleurs !)
      Exemple :
      Les anciennes constructions d’habitat (maisons) n’ont fait l’objet d’aucun calcul de structure ou de résistance de matériaux. Or, on trouve de très anciennes constructions qui ont résisté au temps et qui sont encore debout aujourd’hui.
      2) La science n’est pas quelque chose de figée ; une connaissance dite scientifique n’est pas un commandement divin. Et çà peut évoluer, voire changer radicalement.
      Exemple :
      Il y a une vingtaine d’années, en France, les grands médecins recommandaient unanimement de coucher les bébés sur le ventre. En effet, il a été avancé que cela réduit fortement le risque de mort subite du bébé causée par l’étouffement quand le bébé regurgite en dormant. Actuellement, cette pratique est bannie ; on s’aperçoit que c’était complètement faux.

      Le gros inconvénient du protocole de validation d’un médicament est, à mon avis, sa durée il faut 2 à 5 ans pour valider un medoc car il faut éliminer tous les risques. En situation d’urgence comme actuellement, cette démarche me parait inadaptée. Devant les milliers de mort actuels, l’intérêt d’avoir enfin un médicament contre le covid-19 en 2021 me semble insatisfaisante (et encore, je ne connais pas de medoc garanti efficace à 100%). En attendant, si des solutions alternatives qui ne présentent pas toutes les garanties d’un médicament mais qui ont des résultats ou observations partiels d’efficacité sont trouvées, ce n’est pas déraisonnable de les utiliser.

    • 24 avril à 19:27 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Dedou 1,

      En toute franchise, il est pratiquement impossible de vous dédouaner de votre inéptie…

      D’abord, ici, le sujet principal est la santé publique, qui est en toute priorité recouvre une des principales importantes responsabilités incombant au pouvoir public, et de manière plus accrue et impérative avec le maximum de possibilités de succès en cas d’épidémie…et la science et la précision restent les mots clés permettant à un savoir faire disponible de s’exprimer notamment la mobilisation des personnes ressources directement opérationnelles du milieu médical…
      Et dans le cas de cette épidémie encore non-maîtrisée et mal connue, les acquis de la science et des précisions seront encore mis à contribution, notamment la biologie moléculaire, la génétique, la chimie organique, et les nombreuses branches et spécialités médicales, ainsi que la modélisation mathématique…avec des données disponibles et mobilisables s’étendant sur de longues périodes…et quant il s’agit d’une pandémie, la cohérence avec les efforts globaux engagés dans cadre à l’échelle internationale reste une question d’intérêt public en misant sur la solidarité dans le partage des acquis de la science, surtout pour le cas d’un pays pauvre et sous équipé en matière d’infrastructures sanitaires et de recherches médicales comme le nôtre…

      Ensuite, quel que soit l’option choisie face à une urgence par une autorité sanitaire publique, l’expérimentation humaine, de quelle nature que ce soit, à partir de sujets sains peut être qualifiée d’aberration mentale et de déni avéré sur le plan éthique, étant donné que ces écoliers sont jusqu’à preuve de contraires des individus sains et sachant que le produit administré ne peut être qualifié de médicament scientifiquement prouvé et cliniquement éprouvé…avec des retombées et conséquences maîtrisées.

      Par ailleurs, le fond du problème, il faut le réitérer, réside dans cette obligation d’administration du « breuvage édulcoré du qualificatif traditionnel » à des individus de manière sélective en usant de la puissance publique, et encore sur des sujets sains sans aucune garantie ni morale ni sanitaire de la part de qui que ce soit à part de simples déclarations vagues des autorités…pas sanitaires mais politiques, alors qu’il y va de la santé et la vie des écoliers mineurs sans consentement parental préalable…

      Bref, je vais reprendre une phrase émanant d’un représentant de l’Académie Nationale de Médecine supra… « il faudra laisser à l’appréciation de chacun…la décision de l’usage d’un produit qui n’est pas un médicament…a fortiori pour et auprès des sujets sains…pour dire une insuffisance et faille administrative qui recèle une impéritie flagrante autant dans sa préparation que dans sa conduite opérationnelle…

    • 24 avril à 20:55 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      @ 24 avril à 18:01 | dedou1 (#3831) répond à Vohitra ^

      " ... Devant les milliers de mort actuels ..."

      Où sont ces milliers de morts ? A Madagasikara ?
      Croyez-vous que les corps scientifiques des pays avancés, l’OMS et consort accepteront que vous exportiez ça chez eux ?

  • 24 avril à 15:58 | Jacques (#434)

    https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2019/01/18/la-justice-belge-confirme-felix-tshisekedi-a-utilise-un-faux-d/

    " Excellente discussion avec le président #Tshisekedi@Présidence_RDC qui nous félicite pour le remède traditionnel amélioré Covid-Organics. L’Afrique est unie et développe des solutions contre le #COVID 19 grâce à son patrimoine naturel. Les Malagasy sont aux côtés de leurs frères. "

    D’un côté un président-trafiquant de papier, de l’autre un président-trafiquant de bois de rose. Quand 2 présidents voyous se parlent, que peuvent-ils bien se dire ?

    • 24 avril à 16:13 | Maestro (#7313) répond à Jacques

      @ Jacques ?

      D’un côté un président-trafiquant de papier, de l’autre un président-trafiquant de bois de rose. Quand 2 présidents voyous se parlent, que peuvent-ils bien se dire ?

      Bah ! Comment va Isandra et Bekoto ?

    • 24 avril à 17:53 | Shalom (#2831) répond à Jacques

      Maestro :

      C’est bien de nous faire rire de temps en temps, tellement le temps est maussade avec tous ces politiciens à la casserole (pour faire des mofo akondro et des mena kely avec du menaka mora).
      Et dire que certains les adorent comme au temps de Kim Il Sung.

  • 24 avril à 16:08 | Vohitra (#7654)

    Le problème d’éthique et de déontologie, et de l’exercice de la puissance publique pour le cas d’espèce se résume ainsi à :

    " pourquoi les écoliers sont obligés de boire ce breuvage qui n’est pas un médicament avant de pouvoir bénéficier de l’éducation, alors que la population entière du pays n’est pas obligée d’en faire autant avant de pouvoir bénéficier du service public ?"

    • 24 avril à 17:55 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Vohitra,

      C’est ce type de question que les "mpisolelaka" évitent de répondre.

  • 24 avril à 16:22 | Tsisdinika (#3548)

    Ce qui m’intrigue dans ce "remède traditionnel amélioré" c’est le nom qu’on lui a donné.

    Organics : d’où peut bien venir un nom pareil ? Et pour un produit Vita Malagasy en plus ?

    Étymologiquement, il semble que ce nom ait été inspiré du mot anglais "organic", qui se traduit en français par "biologique" ou plus couramment "bio". Ceci est confirmé par l’inscription "tisane bio" sur l’étiquette du remède.

    Lexicalement, "organic" appartient à la catégorie des adjectifs ou modifieurs. Il ne se met donc jamais au pluriel. Qu’est ce qui justifie alors l’ajout du "s" à la fin ?

    Si nous étions anglophones, cela n’aurait posé aucun problème parce que les "native speakers" usent et abusent de la substantivation (transformer en substantif, càd en nom). Exemple : "The haves and have nots", ou riches et pauvres ; "the dos and donts", ou ce qui est à faire et ce qui est à éviter. Mais même ici, le "s" exprime le pluriel. Il y a bien un site de vente en ligne anglophone portant le nom d’organics.com mais ce néologisme (parce que c’en est un, même en anglais) exprime clairement le pluriel puisqu’ils vendent plusieurs produits bio.

    Celui (ou celle) qui a donné le nom à Madagascar quant à lui a-t-il pensé au pluriel, ce qui ne rimerait à rien pour un produit unique, ou a-t-il (elle) voulu copier sur d’autres mots qui désignent des domaines du savoir spécifiques tels physics, mathematics, linguistics ou thermodynamics ? Mais si je mettais au point un microscope, je ne l’appellerais jamais "optical physics" parce que c’est le nom que porte la science qui m’a permis d’inventer le produit lui-même.

    En conclusion, on est donc devant :

    a) un manque évident de réflexion (je parle du nom, pas du produit, quoique)

    b) un niveau exécrable en anglais par quelqu’un de très influent qui a voulu imprimer sa marque sur le produit et qui, de plus, croit au succès international du produit. Un pro du marketing quoi, mais un cancre en anglais.

    • 24 avril à 16:35 | Vohitra (#7654) répond à Tsisdinika

      Le S final pourrait se traduire par la perception de l oncle Donald peut etre...

      Sithole country...

    • 24 avril à 16:51 | Tsisdinika (#3548) répond à Tsisdinika

      Vohitra,

      Oh, le père Trump lui même, tout native speaker qu’il est, est très limité en terme de vocabulaire. Il a du mal à trouver un synonyme à "tremendous" ! D’ailleurs, il vient encore de l’utiliser il y a quelques heures.

    • 24 avril à 17:38 | Tsisdinika (#3548) répond à Tsisdinika

      Plus sérieusement, je me pose la question : pourquoi un produit IMRA n’a pas été nommé suivant l’appellation habituelle préfixée en "Masy" ou "Madé" (Madéglucyl, Madécasdol, Madétussyl, Madétoxyl..), ce qui aurait donné un truc comme Madécovidyl (??), dans la pure tradition établie par feu le Pr Rakoto Ratsimamanga pour nommer les produits de portée internationale ?

      En tout cas, l’exportation du produit a été anticipée dès la conception. Le produit porte un code barre dont certains ont investigué l’origine. Code EAN 13 "3760264677024"(https://gepir.gs1.org/index.php/search-by-gtin) appartenant à une société française appelée DIRUM (https://www.societe.com/societe/dirum-525053799.html). Cette société est distributrice et promotrice des rhums DZAMA à l’international. Donc, produit IMRA ou produit DZAMA au final ?

    • 24 avril à 18:09 | Shalom (#2831) répond à Tsisdinika

      @ 24 avril à 17:38 | Tsisdinika (#3548) répond à Tsisdinika

      Tous ces échanges, des vraies idées ! Sincèrement je vois que ce forum est plus que riche en connaissances, c’est vraiment dommage que certains ne les comprennent pas ou les prennent à la légère.

      Surtout, il ne faut pas arrêter. Continuez, nous au moins apprenons des choses.

    • 24 avril à 17:06 | citoyendumonde (#4292) répond à arsonist

      Both are same.

    • 24 avril à 17:25 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      The one wants to inject disinfectant products into the body of covid-19 patients.

      The other wants to inject a mysterious product into the body of all the Malagasy citizens residing in their homeland .

  • 24 avril à 17:46 | Tsisdinika (#3548)

    Pendant ce temps, d’autres essaient aussi de tirer la couverture à eux (vu sur les réseaux sociaux) :

    VOICI LE JEUNE MEDECIN D’ORIGINE CONGOLAISE (RDC) QUI TRAUMATISE L’OMS AVEC LA DECOUVERTE DU COVID ORGANIC. A MADAGASCAR ...C’EST CE QU’ON APPELLE UNE JEUNESSE EMERGENTE....

    SA BIOGRAPHIE 🇲🇬

    JEROME_MUYANGI est devenu l’homme fort du monde. Car, c’est lui qui a découvert le médicament qui traite le covid19 à #Madagascar. Il est congolais d’origine. Son père est du grand Maniema territoire de Pangi et sa mère du Congo central (madimba) .

    Le Président Malgache est Aujourd’hui fier de son ministère de Santé, grâce aux différentes recherches de ce jeune Docteur Congolais de la RDC ressortissant de la Faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa et victime à maintes reprises d’un complot indo-pakistanais .

    Plusieurs fois persécuté ( empoisonné et arrêté ) dans son propre pays pour le succès de ses recherches sur la plante artemisia contre le Paludisme.

    Après sa dernière libération, il se décida d’aller faire son master en France avec le soutien d’une Française qui a vu en lui une énorme potentialité. Ainsi, cette même française entrera en contact avec le laboratoire Malgache pour tester l’efficacité du produit( Artémisia ,
    Aujourd’hui le résultat est là et tout le monde en parle . Jérôme MUYANGI entre ainsi dans la cour planétaire de grands chercheurs.

    Même si l’honneur est pour toute l’Afrique aujourd’hui, la couronne de cette découverte revient à ce jeune chercheur congolais Jerôme MUYANGI dont la réussite est une référence pour tout jeune conscient de son avenir, qui croit à ses propres potentialités intellectuelles comme seule arme à renverser toute barrière s’érigeant devant lui..

    Cette gloire ne peut jamais être acquise par des jeunes inconscients qui optent souvent pour des raccourcis politiques en suivant de vieux politiciens et s’embourbent malheureusement dans des combats de politique politicienne perdus d’avance. .

    Bravo à ce digne Fils d’Afrique

    PK"

    • 24 avril à 17:55 | Isambilo (#4541) répond à Tsisdinika

      Bref, il a mis au pont une tisane. Gloire à lui.
      Pour ce qui de l’exportation de ce breuvage il faut pas non plus plaisanter.

    • 24 avril à 17:57 | Tsisdinika (#3548) répond à Tsisdinika

      À tout seigneur, tout honneur.

      Mme Lucile Cornet-Vernet, fondatrice de l’association "Maison de l’Artemisia" serait donc cette française qui a cru en Jérôme. Ce serait elle également qui aurait écrit la fameuse lettre au président Rajoelina. Rappelons que c’est sur la base de cette lettre que ce dernier a décidé de lancer les "études" pour le développement d’un remède à base d’artemisia. Quid de l’IMRA de Ratsimamanga ?

    • 24 avril à 19:33 | Shalom (#2831) répond à Tsisdinika

      Produit 100% malagasy !
      Cela fait 3 jours et nous n’arrêtons par de faire des découvertes aussi fascinantes.
      Nous devrons être fiers de qui ? De ce monsieur congolais ? De l’Afrique ? de l’IMRA ?
      Au secours Betoko et compagnie ! Ils sont fous ces … (Non ce ne sont pas les romains !)

  • 24 avril à 18:11 | arsonist (#10169)

  • 24 avril à 18:18 | kartell (#8302)

  • 24 avril à 18:44 | Jacques (#434)

    Réflexions d’un blogueur :

    https://www.actutana.com/ce-que-je-pense-du-covid-organics/

    J’ai bien aimé.

    Image qui m’a beaucoup plu, le père Dupuis qui fait mine de boire au goulot le fameux médicament du bac-3.
    https://www.actutana.com/depeche/oue-nicolas-dupuis-en-bon-ambassadeur-du-covid-organics/

    Ah, ah, ah, je n’en reviens toujours pas. Un médicament fabriqué en 2 temps 3 mouvements et l’obligation pour le vahoaka, les élèves en particulier, de l’ingurgiter. Du jamais vu. Au final, pas nécessaire de construire une usine pharmaceutique.

    Ps. Le jomaka vazaha taratasy a raison de ne pas boire ce breuvage, il ne veut pas prendre des risques quant à son cholestérol et sa goutte qui ont été traités par d’autres tisanes. Pour fêter cette guérison rien de mieux qu’une petite rigolade :

    https://www.youtube.com/watch?v=AtqIAFOLBWM

    • 24 avril à 19:41 | Isambilo (#4541) répond à Jacques

      Merci pour l’entraîneur et surtout pour le dessin animé. Excellents.

  • 24 avril à 19:06 | Krista Kristiaoe (#10737)

    Aoka hazava tsara ny resaka fa

    Tsy misy manohitra na manameloka ny fanamboarana ny tambavy CVO.
    Tsy mba zavabaovao fa fombandrazana nahasoa sy nahazatra ny Malagasy hatrizay ny mihinana tambavy, tahaka ny mangidy izay sotroina etsy sy eroa.
    Koa raha mahavita tambavy ny IMRA dia zavatra tsara izany ary amporisihina hatrany ny Malagasy hisotro tambavy ary hanatsara hatrany ny fikarohana sy famokarana izany.

    Ny olana dia ny fampiasan’ ny mpitondra ny tambavy mba hizahozahoana hanandratantena sy hikarohana tombontsoa
    - Koa dia anaovana didy jadona ny vahoaka hisotro fanafody tsy fantatra mba hanehoana fa nahavita fahagagana ny filoha DJ,
    - korotanina ny vahoaka madinika tsy afaka ny hanao ny asa amandraharaha fivelomany andavanandro
    - atao tsinontsinona ny mpanohitra sy rahonana ho fahavalompirenena raha mitsikera ny fanapahankevitra atao,
    - ary ampiasaina ny IMRA mba hanodinkodinana ny volambahoaka., sy ny sisa sy ny sisa

    Mba ovay ny famindra fa tsy mahasoa

  • 24 avril à 19:07 | Tsisdinika (#3548)

    Je reproduis ici la réponse à un mail envoyé par le site d’info gasypatriot de Patrick Raharimanana à propos d’un éventuel accord que la Maison de l’artemisia aurait conclu avec le gouvernement de Madagascar :

    "Echange de mail avec Maison Artemisia

    Réponse

    Bonsoir ,

    Il n’y a aucun contrat entre nous et le Pdt malgache.

    Nous avons fourni la même information à tous les gouvernements africains.

    La plante est extrêmement connue, l’Artemisia annua est d’origine chinoise mais pousse aujourd’hui sur tous les continents vu ses vertus thérapeutiques.

    Elle est non toxique et sans effets secondaires.

    Votre pays a des milliers de producteurs d’Artemisia annua .

    En résumé contre le Covid :

    85% des chinois malades du Covid19 ont pris un cocktail de plante adapté à leur état clinique .

    L’Artemisia annua a été donnée pour les cas modérés avec atteintes pulmonaires comme pendant l’épidémie de SARS pour écrêter la courbe du nombre de cas aigus .

    La posologie est de 10g/litre par jour en décoction de 2 min jusqu’à fin des symptômes pulmonaires.

    L’Artemisia annua possède 4 molécules actives contre le virus in vitro : lutéoline, kaempferol, quercétine et apigénine .

    elle possède du Zinc qui booste le système immunitaire et des flavonoides qui modère la tempête cytoquinique.

    Vous avez en PJ les documents de revues bibliographiques.

    Nous restons à votre disposition pour plus de renseignements.

    Très cordialement

    Lucile Cornet-Vernet

    Vice-présidente et fondatrice de la Maison de l’Artemisia"

  • 24 avril à 20:06 | Isandra (#7070)

    Pour répondre ses détracteurs qui émettent la spéculation que cette découverte est plutôt business, mais, non pas pour protéger et soigner l’es Malagasy.

    Le Président a bien précisé que « Le Covid-Organics sera distribué gratuitement à nos compatriotes les plus vulnérables et vendu à très bas prix aux autres.
    Tous les bénéfices seront reversés à l’IMRA pour financer la recherche scientifique. ».

    • 24 avril à 20:41 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      @ Isandra

      Ok soit ! Moi j’avais compris une autre demande plus scientifique que ça de la part de l’OMS les chiffres par Pays sont consultables en ligne depuis le Hacking de ces derniers jours et comme dirait l’autre il y a un Poil dans le Potage. Corrigez moi si je ne me trompe ou posez la question à l’autre aveugle car je sais qu’il me lit car autant forcément avec autant d’argent distribué le DJ peut bien distribuer gracieusement ce truc composé de 98% de flotte.

  • 24 avril à 20:18 | Ra-Jao (#282)

    On ne valide pas un produit vita gasy par solidarité ni par patriotisme, mais parcequ’il est de qualité et surtout qu’il répond à ce que j’attends de lui.
    Voilà une des armes favoris des inconditionnels vis à vis de ce qui ne valide pas la démarche de mise sur le marché de Cvo de leur président adoré : vous n’aimez pas le vita gasy.
    Vous vous trompez complètement car j’aime bien notre Djama, les conserves Bon goût, notre poivre TAF,. A chaque fois que je quitte M/car, je fais une grande provision de nos oignons, de Koba....et .d’ailleurs, je ne suis pas le seul.

  • 24 avril à 20:29 | rayyol (#110)

    Voici c3e que l on pense de l Afrique https://www.youtube.com/watch?v=Jv_gmTkf_YA

    • 24 avril à 21:01 | arsonist (#10169) répond à rayyol

      On this forum this guy boasts of residing in Toliara.

      (i) But as forumist he just discovered the meaning of the word "arsonist" that I’ve been using here for at least two years .
      (ii) Boasting that he’s residing at Toliara , but he doesn’t even know who is Romain, a name well known to all the self-respecting inhabitants at Toliara .

      Comment :
      What a wretched guy !

  • 24 avril à 21:46 | Tsisdinika (#3548)

    Synthèse de tous mes posts de ce jour :

    - Le remède organics n’aurait pas été mis au point par l’IMRA mais lui aurait été cédé par la Maison de l’Artemisia.

    - Lucile Cornet-Vernet de la Maison de l’Artemisia, avec comme chercheur Jérôme Muyangi (?), a semble-t-il donné la "formule" et la posologie de la décoction : 10g/litre par jour en décoction de 2 min jusqu’à fin des symptômes pulmonaires. Elle a également révélé les principes actifs de l’Artemisia annua contre un virus de la même famille in vitro (Sras Cov1) : lutéoline, kaempferol, quercétine et apigénine + Zinc qui booste le système immunitaire + flavonoides qui modère la tempête cytoquinique.

    - Le remède n’a pas été baptisé suivant la méthode habituelle pour les découvertes dont l’IMRA a la paternité. On l’a d’emblée formaté pour être prêt pour une diffusion internationale (nom commercial et code barre).

    - Les process de décoction et de mise en bouteille sont assurés par les sociétés industrielles Vidzar/Taf puisqu’ils ont le matériel et la capacité de production que l’IMRA n’est pas en mesure de présenter à cette échelle. La visite du président chez Bionexx à Fianar (article à lire par ailleurs) consistait de son côté à assurer l’approvisionnement en matière première puisque cette société à capitaux italiens est le premier producteur de l’armoise.

    Ce faisceau d’indices tend à conforter le fait que ce produit est certes Made in Madagascar mais ne peut prétendre au label Vita Malagasy. On ne peut donc pas faire appel à la fierté nationale, ou son opposé, pour justifier son ingestion.

  • 25 avril à 00:43 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - Ce n’est pas un jus de fruit , donc soyons prudent ...

    - à l’avenir Monsieur le Président doit consulter les spécialistes du pays avant de prendre des décisions , surtout sur des sujets aussi sérieux ...

  • 25 avril à 03:13 | Lefona Again (#10319)

    Un "remède" qui a des vertus et qui n’est pas létale, ni un poison, est en tout point meilleur que rien du tout. Par ailleurs, si rien ne prouve officiellement ET à l’unanimité qu’il ne peut pas guérir le Covid, c’est aussi vrai pour le contraire.
    Alors attendre ou trancher ?
    Face à une situation d’urgence et inédite, l’état Malagasy a décidé d’agir promptement- ce que ses détracteurs appelent "de la précipitation " - en proposant un remède vita gasy élaboré par des scientifiques Malagasy - traités d’amateurs, par les mêmes lanceurs de peau de banane. Avoir annoncé mondialement l’existence de ce remède est considéré comme de la vantardise, du charlatanisme et de l’opportunisme par les vilipandeurs. Le contraire aurait étė un miracle venant de ses derniers qui ricanneraient en lisant "unité toute entière de la nation."
    Le dénigrement systématique enlève toute forme de crédibilté à ceux qui en use, car démontre non seulement leur incapacité à faire la part des choses, mais surtout une foncière malhonnêteté intellectuelle dictée par la focalisation de leur haine envers une personne.
    Ce qui n’est rien d’autre que pratiquer le culte de la personnalité, - mais dans la haine- ce qu’ils reprochent pourtant à leur contradicteurs.
    Je maintiens ma confiance envers ANR pourtant sans être un vrai fan de son équipe. Pas de carte Mapar, ni de Tee- shirt orange en ma possession. Je ne suis pas en total symbiose avec l’intégralité de l’IEM et regrette sa fréquentation avec deba.
    Je ne demande pas la perfection, mais valide les prises d’initiatives avec leur lots de risques pour contrer l’immobilisme et le fatalisme.
    Un président qui au final se serait trompé dans ses décisions SUIVIES d’actions, est de loin préférable à un autre qui croisera les bras en pretextant son impuissance face aux instances décisionnaires de l’extérieur.
    J’ai ouie-dire que le8 a rapporté à l’OMS vos "inquiétudes ", hahaha...le terme est si faible quand on vous lit ! Mais bon ..."rapporteur de la maison qui mérite ...", chantez avec moi. ..."qui mérite le violon". Je me souviens de sa promesse "Tsy hanao politika intsony aho !" lors de son entrée clandestine from SA.
    L’impunité dont il jouit ne semble pas avoir été une seconde chance exceptionnelle à ses yeux pour se faire oublier. Il attend des excuses, et qu’on lui rende son trône, sinon....il perturbera et sabotera éternellement ! Il sait que vous êtes là, fanatiques et "ganaïzés".

    • 25 avril à 04:25 | el che (#344) répond à Lefona Again

      à Lefona Again
      Tout simplement Bravo et merci à vous.
      Trop de compatriotes se tirent une balle dans le pied, à force de critiques acerbes et non fondées. Dans les instants dramatiques actuels, il faut plutôt être solidaires, et être aux cotés de ceux qui agissent pour notre pays, et taire les dissensions stériles.

    • 25 avril à 15:29 | akam (#7944) répond à Lefona Again

      - T as le soutien de Guevara pour assurer de facon absolue la propaganda de DJ.
      - en revanche je me pose la meme question pourquoi l impunite existe-t-elle encore en 2020 alors que les dernieres elections ont permis d extraire un vainqueur ?
      - si tel est vraiment le cas, pourquoi l escroc de la republique francaise qui clame avoir paye des impots dans l hexagone s est evade ici ?
      - Tu parles de focalisation sur DJ ici ? En fait qui fait quoi ? Et qui "vilipAnde’ comme tu l ecrits ? Le correcteur d orthographe "word" existe et te le fait de maniere automatique. Pareil pour "letale"=lethale. en bref cela est mineur mais je vais revenir sur le mec qui fait le Buzz. cela fait pres de 4 semaines qu il fait le Buzz. Est ce un vrai PRM ? ou un rigolo en quete de posterite ?
      - T as l air d etre une personne qui pense pour se poser de telle question de denigrement de DJ. Est ce rationnel qu il confisque toute la communication concernant la gestion du covid ? y a-t -il un ministre de la sante ? une academie de medecine ? de pharmacie ? l IMRA ? A-t-il pu trouver reellement un elixir contre le covid que l humanite ira retenir dans l histoire ?
      - Revois les sequences de ces 4 dernieres semaines qui aboutissent a la declaration speculative que Mada a ce qu il faut pour sauver l humanite. Une simple marche arriere te permet de verifier les cacophonies occasionnees. Pour faire court, du ridicule en chaine allant du MINSAN au directeur de l IMRA. Et des explications vaseuses des scientifiques locaux au lendemain des faits. Je ne suis pas Pedro ou l imam PQM afin de te convertir ?
      - Le buzz est confime par ces photos scandaleuses d un Nicolas Dupuis ou du DJ lui-meme qui porte la bouteille a la bouche mais qui feignent de boire car il n y a aucune bulle qui prouve que le liquide ainsi incline est en train d etre bu.
      - DJ n est pas ton favori et que t as pas de T shirt-orange. He ben pour mes besoins personnels, j en ai un, 100% polyester. En posseder ou pas ne veut rien dire car cela ne m empeche pas de crier au scandale quand on ecrase le peuple innocent. Quel qu il soit !

  • 25 avril à 06:43 | la mite railleuse (#10900)

    confinement vu de radio Pangolin

    l’ ère des garde-chiourme chez nos chers amis de France

    après avoir subi la Grande Claustration imposée par le politique en lieu et place d’une stratégie préventive, après avoir subi les assauts de forces de l’ordre zélées si fières d’annoncer leurs centaines de milliers de PV dressés contre les contrevenants aux règles de confinement (infirmières rentrant du boulot sans attestation, homme interdit d’aller voir son père mourant, femme punie pour avoir communiqué derrière une fenêtre avec son mari en Ehpad par le biais d’un petit mot sur une ardoise...), la population française doit désormais subir les leçons de morale des délégués syndicaux

    ceux-ci, tout heureux de faire fermer Amazon et de mettre ainsi de nouvelles personnes en difficulté parce que c’est vrai qu’on manquait de ce problème supplémentaire, se déclarent en effet « choqués »(sic) de voir passer des commandes de godemichés et de drones

    le syndicaliste désormais transmué en bonne soeur clavière s’octroie ainsi le pouvoir de dire au bon peuple ce qui est important pour lui et ce qui ne l’est pas, appuyant ainsi le pouvoir qui aura tranché sur les biens de « première nécessité », à l’exclusion par exemple des librairies, des jardineries ou que sais-je que chacun estimerait indispensable à son équilibre personnel

    on SAIT ce qui est bon pour vous, et gare si un gendarme vous attrape avec un paquet de gâteaux ou fomentant quelque projet masturbatoire

    c’est vrai qu’en période de confinement comme en temps normal, le syndicaliste est toujours là pour épauler le pouvoir avec lequel il se partage le fromage, et vous mettre sur le bon chemin moral, il doit aider à votre éducation

    tous ces gens se caractérisent par la capacité spécifique de savoir mieux que vous ce qui est bon pour vous. On attend avec impatience qu’ils viennent vérifier dans les lits si les couples respectent bien les gestes barrières

    gare aux couples illégitimes !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS