Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 21h46
 

Economie

Réserve nationale d’or

Convention de partenariat entre la Banque centrale et 16 sociétés

lundi 2 novembre | Mandimbisoa R.

La mise en place de la réserve nationale d’or et la formalisation de la filière se précisent. Une convention de partenariat a été signé la semaine dernière entre la Banque centrale et 16 opérateurs aurifères ayant répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé le 21 septembre par la Banque centrale dans le cadre de la promotion de l’exportation formelle de l’or et de la constitution d’une banque de l’or malgache.

« A l’issue du dépouillement des offres reçues en séance publique, en présence des représentants des soumissionnaires le 8 octobre, 16 sociétés sur les 20 qui ont répondu favorablement à l’appel à manifestation d’intérêt ont pu satisfaire aux exigences et sont sélectionnées pour être les premiers partenaires de la banque dans cette initiative », précise la BCM dans un communiqué.

« Cette initiative contribuera à la défense de la valeur de l’ariary grâce aux retombées en devises des activités d’exportation », a déclaré le gouverneur de la Banque centrale, Henri Rabarijohn. L’or est un élément de réserve des banques centrales au même titre que les devises fortes. D’autant plus que ces trois dernières décennies, le prix de l’or n’a de cesser d’augmenter. Il joue ainsi son rôle de valeur refuge et dans le contexte géopolitique et économique, inclure l’or parmi les réserves de change est un choix pertinent.

« L’aboutissement de ce premier partenariat constitue une avancée majeure dans la valorisation de nos ressources aurifères et concourra désormais à accroître la contribution du secteur au développement de l’économie nationale », affirme de son côté le ministre des mines, Fidiniavo Ravokatra.

Face à l’éventuelle appréhension des opérateurs sur le risque de monopole de l’Etat dans cette filière, le gouverneur de la BCM, rassure que la Banque centrale n’entend pas détenir le monopole de l’achat des produits aurifères nationaux. Les autres opérateurs et exploitants peuvent continuer à pratiquer leurs activités dans le cadre formel, affirme-t-il. Pour le processus d’achat, la banque achètera de l’or non monétaire à plus de 950 millièmes de pureté. Pour l’authentification du grade de chaque lingot d’or acheté, la BCM s’associera au Laboratoire des mines de Madagascar, un établissement public sous tutelle du ministère en charge des mines.

D’autres appels à manifestation d’intérêt seront lancés dans le futur, déclare la BCM. L’objectif étant de rendre pérenne les impacts de ce projet et de contribuer véritablement à la stabilité de la monnaie nationale.

42 commentaires

Vos commentaires

  • 2 novembre à 08:25 | betoko (#413)

    Comme je l’avais évoqué il y a quelques mois , si l’Etat arrive à maîtriser la production de l’or , cela pourrait augmenter la valeur de l’Ar
    Ce matin 1 euros = à 4545, 29 Ar au lieu de + 4600 la semaine dernière .Reste à savoir si ce taux va continuer à notre faveur

    • 2 novembre à 10:14 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Houuuuu - houuuuu - houuuuu !
      betoko ! Houuuuu - houuuuu !
      Je - suis - mon - fantôme - houuuuu !

  • 2 novembre à 10:29 | lysnorine (#9752)

    Une réflexiuon IMBÉCILE !
    « Cette initiative contribuera à la défense de la valeur de l’ariary grâce aux retombées en devises des activités d’exportation », a déclaré le gouverneur de la Banque centrale, Henri Rabarijohn. »

    • 2 novembre à 11:41 | nez_gros (#10715) répond à lysnorine

      Entièrement d’accord avec toi Lysnorine, mais il ne faut pas être trop lapidaire comme cela, explique toi

    • 2 novembre à 22:33 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re nez_gros 2 novembre à 11:41 répond à lysnorine ^
      « Entièrement d’accord... mais il ne faut pas être trop lapidaire... »

      Un petit survol de ce que rapporte l’article est déjà suffisamment parlant !

      Vous en avez d’ailleurs mis au jour les défauts dans vos posts de ce jour :

      . « 2 novembre à 12:08 | nez_gros
      « Cette Convention est une HAUTE TRAHISON, pour 3 raisons...
      « 3) NÉGOCIER L’OR NATIONAL AVEC DES PRIVÉS EST UNE GROSSE BRADERIE du pays et de son peuple. C’est un(e) suicide collective (collectif).

      . « 2 novembre à 14:39 | nez_gros
      « S l’Afrique est pauvre,si les Occidentaux sont riches c’est la BANQUE CENTRALE LIBRE est la principale explication... Ici La banque centrale a commis une faute impardonnable »

      Nous ne reviendrons pas sur ce que nous avons exposé ici à plusieurs reprises : la récupération par l’ÉTAT de sa SOUVERAINETÉ MONÉTAIRE ce qui impliquera impérativement :

      1) le REJET TOTAL du dogme du FMI sur « L’INDÉPENDANCE » de la Banque Centrale et des autres politiques imposées par le « Washington Consensus », quitte à ce que Madagascar coupe les ponts avec cette institution ;

      2) la suppression du MID et du système des taux de change flottants ou flexibles, RENFORCÉE par un MONOPSONE et MONOPOLE de la Banque Centrale du commerce intérieur et extérieur de l’OR ;

      cf. par exemple :
      lysnorine 27 octobre à 09:29 & 09 :32 (#9752) répond à Ra-Jao ^dans « Les prix et les factures doivent être affichés en ariary », lundi 26 octobre, https://www.madagascar-tribune.com/Les-prix-et-les-factures-doivent-etre-affiches-en-ariary.html#comment449766 ;

      Nous relevons les points suivants dans l’article ci-dessus pour compléter sa critique :

      . « Une convention de PARTENARIAT [ça veut dire QUOI un PARTENARIAT et CE PARTÉNARIAT ? et EN VUE DE QUOI RÉELLEMENT ?] a été signé la semaine dernière entre la Banque centrale et 16 OPÉRATEURS aurifères [ C’est qui ces dits « OPÉRATEURS » ? Sociétés étrangères-franco-karana, thaïlandais, etc..`à la poursuite de l’exportation de l’Or (de contrebande !) à outrance et de super-profit AU DÉTRIMENT DES NOMBREUX « PETITS » MALAGASY. Ce derniers produisent une quantité notable d’or, appartiennent au secteur dit « INFORMEL »et la Banque Centrale veut les écraser et détruire impitoyablement, alors que c’est la POLITIQUE INVERSE visant à les AIDER SYSTÉMATIQUEMENT que devrait promouvoir l’État (allègement/suppression des formalités administratives IDIOTES – chères au responsables Malagasy qui sanctifient leur « formalisme-légalisme » étroit associé au culte d’une « paperasserie » inutile et coûteuse ; allégement/suppression des TAXES ET REDEVANCES de toutes sortes qu’on leur réclame ; SOUTIEN continu et à tout prix sur le plan technique de l’exploitation et sur le plan de la PRÉSERVATION DE LEUR SANTÉ, etc...]

      . « PROMOTION DE L’EXPORTATION formelle DE L’OR et de la constitution d’une banque de l’or malgache. » : en quoi consiste exactement cette « Banque de l’or malgache (?!) ». IL NE S’AGIT DONC PAS DE LA « BANQUE CENTRALE ». Serai-ce une Banque aux mains d’entités étrangères qui permettra de « FORMALISER » et recycler les contrebandes d’or ?
      cf – “Overview of corruption and anti-corruption in Madagascar : Focus on the natural resource sector and gold", 25 April 2019
      https://knowledgehub.transparency.org/helpdesk/overview-of-corruption-and-anti-corruption-in-madagascar-1, "
      - Marcena HUNTER “Combating CRIMINAL CONSORTIA in the AFRICAN ARTISANAL AND SMALL-SCALE GOLD MINING and Trade Sector,” ENACT, April 2019
      (Project : ENACT : Enhancing Africa’s Capacity to Respond to Organized Crime)
      https://www.researchgate.net/publication/332800059_Pulling_at_golden_webs_Combating_criminal_consortia_in_the_African_artisanal_and_small-scale_gold_mining_and_trade_sector

      Cette « promotion de l’exportation formelle de l’or » RÉDUIT ÉVIDEMMENT À NÉANT le rôle de l’OR comme « élément de réserve » de la Banque Centrale Malagasy...

      Notons, par ailleurs, le « truisme » plaisant : « INCLURE L’OR PARMI LES RÉSERVES DE CHANGE est un choix pertinent »

      Enfin, parler de viser une STABILITÉ de la valeur externe de la monnaie nationale dans un système de taux de change flottants est un NON-SENS !

      « L’objectif [est] de contribuer véritablement à la STABILITÉ de la monnaie nationale ».

  • 2 novembre à 10:30 | Vohitra (#7654)

    Atolory ho fanatitra ho an ny mpanjaka ny volamena any aminareo any, efa misy tompomenakely any iraka hisahana izany...

    Tsy fantatrareo ny anton izany izao, fa ho fantatrareo ihany rahampitso...

  • 2 novembre à 11:26 | Shalom (#2831)

    Averiko ihany,

    Atao inona ireo angidimby no tsy ampiasaina hanenjehana dahalo ?
    Inona no Antony nanofanana manamory 23 tao amin’ny Akmil ?
    Maninona no faritra misy ny vatosoa sy ny volamena ihany no tsidihina matetika sy amboarina tsara ?

    Jereo ny voalazan’ny "World Gold Council" dia mba ataovy mangarahara isan-taona raha tena ny ho an’i Madagasikara no hanaovana izao tabataba tsy misy farany momba ny volamena izao.

  • 2 novembre à 12:08 | nez_gros (#10715)

    Cette Convention est une Haute trahison, pour 3 raisons :
    - 1)Le rôle de la Banque centrale, n’est pas de négocier l’or, son rôle c’est de faire de la politique Monétaire, et son seul outil pour cette politique c’est justement et principalement l’OR(la devise après, mais l’OR d’abord, toutes les banques centrales du Monde fonctionnent ainsi ;

    - 2)L’or est la monnaie par excellence, la valeur refuge ,ainsi le $ et l’€ ne sont rien contre l’or, même si NIXON a supprimé la convertibilité reelle avec le $ en 1973, officieusement les USA bloquent systematiquement toute sortie d’or , on ne badine pas avec la valeur refuge

    - 3) négocier l’or National avec des privés est une grosse Braderie du pays et de son peuple.C’est une suicide collective

    ps : Bien sûr on accepte des petites sortie, mais jamais au grand jamais les grandes quantités... et c’est à l’administration d’en definir.... t’as capté ou pas gros...

    Nez-gros : Docteur ès Monnaie

    • 2 novembre à 12:16 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      desolé c’est le 15 août 1973 que NIXON a institué cette non-convertibilité... c’est pour avoir beaucoup d’or d’ailleurs....
      -« Le dollar est notre monnaie, mais c’est votre problème ».John Bowden Connally, secrétaire du Trésor entre 1971 et 1972 dans l’administration du président Richard Nixon.

  • 2 novembre à 12:18 | nez_gros (#10715)

    erratum : lire 15 aout 1971

  • 2 novembre à 12:32 | Ra-Jao (#282)

    Les banques centrales continueront d’acheter de l’or en raison de l’incertitude économique
    Historiquement, l’or est connu pour être une valeur refuge sûre pour les investisseurs car il a la capacité de résister à toutes les tempêtes financières, les gouvernements sont donc en course pour s’approvisionner. Bien que les États-Unis continuent de détenir les plus grandes réserves d’or, il y a eu un changement. Au cours des cinq dernières années, la Chine et la Russie sont devenues les premiers acheteurs d’or à se classer dans les dix premières catégories.

    Avec la récente guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, le prix de l’or a augmenté. La plupart des investisseurs ne sont pas certains de l’avenir économique des économies de chaque pays. En conséquence, la demande d’or a été élevée.

    Les gouvernements centraux pourraient continuer à stocker de l’or dans leurs réserves en raison de la profonde incertitude qui est apparue comme un impact de la pandémie de coronavirus. Alors que le marché boursier enregistre des creux absolus, les banques centrales considèrent l’or comme l’option parfaite pour protéger l’économie en cas de crise similaire à l’avenir.

    Que sont les Banques Centrales ?
    La Banque Centrale est une institution de l’Etat qui a pour rôle de décider d’appliquer la politique monétaire. Elle détient également trois rôles :
    – Elle est responsable de l’émission de la monnaie fiduciaire et fixe les taux d’intérêt ;
    – Elle contrôle le fonctionnement des marchés financiers ;
    – En cas de crise systémique, elle joue le rôle de banquier de dernier recours.
    L’or et les Banques Centrales
    Les banques centrales possèdent 20% de l’or mondial (N.B. donc 80% du marché de l’or échappe aux états). Actuellement, les chiffres officiels font état de 30 000 tonnes d’or contenues dans les banques centrales mondiales (donc 240000 tonnes entre les mains du privés) . 90% de ce stock est situé dans seulement 20 banques (aucune banque des pays africains, pourtant réputés riche sen ce métal précieux dans leur sous sol)
    Quel intérêt pour les banques mondiales de conserver de l’or ?
    Dans les situations extrêmes, la monnaie papier peut ne pas être acceptée, tandis que l’or peut toujours être utilisé. L’or est certes un métal précieux, mais avant tout une monnaie, un moyen de paiement à part entière. L’or est clairement considéré par les banques centrales comme une véritable » sécurité économique « , c’est une assurance pour l’avenir. Il permet également de maintenir une confiance dans une monnaie et dans la solvabilité d’un pays.
    * Source, World Gold Council
    Source : Guide d’investissement sur le marché de l’or, Yannick Colleu

  • 2 novembre à 13:34 | Besorongola (#10635)

    Quoi qu’on dise l’Etat est un mauvais client quand il s’agit du marché de l’or.
    L’ État malgache n’arrive déjà pas à maîtriser le marché des devises car la faiblesse de ’Ariary pousse les gens à préférer le marché noir que d’ aller changer leurs devises aux bureaux de change malgache. A Anakakely dans les Pavillons de main à main et en 2 minutes vous aurez vos ariary largement plus intéressants qu’ailleurs.
    Tant que l’Etat n’a pas le moyen efficace de contrôler le circuit monétaire, l’or qui est une valeur refuse idéale échappe à sa main. Ces sociétés semblent jouer le jeu mais ce sera pour masquer leurs activités illicites d’exportations en parellele. Les personne habitante à Madagascar qui devient riche rapidement ont souvent réussi à trouver le filon et sortir du territoire leurs butins...
    Mais au 21 ème siècle, à l’heure de la DIGITALE, les nouveaux millionnaires ne s’intéressent pas trop à l’or mais plutôt aux CRYPTOMONNAIES...
    Quand on parle de Cryptomonnaies, le Bitcoin est incontournable. Le Bitcoin a petit à petit consolidé sa place de monnaie numérique viable : dès 2011, Wikileaks l’accepte pour ses dons. En 2012, il connaît son premier halving (un mécanisme de lutte contre l’inflation), qui lui permet de commencer à faire progresser son prix. Bitcoin est avant tout une monnaie numérique : c’est-à-dire qu’elle est utilisée pour régler des transactions, ou encore pour conserver de la valeur dans le temps. C’est sa grande force et c’est ce qui attire les investisseurs.

    L’arrivée progressive de concurrents, comme Litecoin dès 2011, ou Ethereum en 2015, n’a jamais fait perdre à Bitcoin sa place de leader. A la fin de l’année 2017, son prix explose soudainement et frôle les 20 000 dollars. C’est le début de la “Bitcoin mania”, qui continue à porter le projet jusqu’en 2020.

    :Si vous aviez acheté un Bitcoin en 2013, vous l’auriez payé une centaine de dollars… et auriez pu le revendre 10 000 dollars en 2020, soit un bénéfice de 9 900 dollars !

    • 2 novembre à 14:30 | nez_gros (#10715) répond à Besorongola

      besorongola disait : Quoi qu’on dise l’Etat est un mauvais client quand il s’agit du marché de l’or"jamais je n’ai entendu pareille idiotie...
      .s’il te plaît Besorongola, arrêtes de faire du sensationnalisme, bitecoin, litecoin, et surtout arrêtes de parlers les choses que tu ne maîtrise pas gros....
      Cryptomonnaie ou pas, c’est L’or, c’est le pétrole, et les matières premières stratégiques qui determinent la valeur de la monnaie d’une nation... t’as capté ou pas gros ???

  • 2 novembre à 14:11 | Ra-Jao (#282)

    Attention à l’eclatement de la bulle des cryptomonnaies qui a été marquant depuis 2018. Selon l’indice Bloomberg, les principales cryptomonnaies ont perdu 80% de leur valeur. Bitcoin a atteint son plus bas niveau à 3200 $ après un record de 20000 $ en 2017.. son cours a peut être rebondi à 3750$ depuis le début de l’annee. C’est qd même une baisse de 73% par rapport à 2017. Le marché des cryptomonnaies doit regagner sa crédibilité et stabilité pour attirer de nouveaux investisseurs.

    • 2 novembre à 14:31 | nez_gros (#10715) répond à Ra-Jao

      stop au sensationnalisme oiseux, le pedantisme unitile... on parle de choses serieuses ici gros....

  • 2 novembre à 14:39 | nez_gros (#10715)

    S l’Afrique est pauvre,si les Occidentaux sont riches c’est la banque centrale libre est la principale explication ...

    Mais encore, il y a très peu d’intervenant, je comprends, c’est très compliqué... mais sachez que :

    c’est L’or, c’est le pétrole, et les matières premières stratégiques qui déterminent la valeur de la monnaie d’une nation... en dernier ressort... t’as capté ou pas gros ???

    Ici La banque centrale a commis une faute impardonnable

    • 2 novembre à 14:46 | Ra-Jao (#282) répond à nez_gros

      nez-gro,
      C’est à Besorongola que je répond par rapport à son intervention. La liberté d’expression est la règle ici.

  • 2 novembre à 15:10 | Isandra (#7070)

    Pourquoi, fallait il attendre un Rajoelina présumé Bac- ??? pour qu’on comprenne ici à Mada que OR EST TOUJOURS LA MEILLEURE BASE POUR LA MONNAIE ?

    "La seule garantie adéquate de la valeur uniforme et stable d’une monnaie papier est sa convertibilité en or - la moins fluctuante et la seule monnaie universelle." James Madison

    Les États-Unis sont devenus l’un des pays les plus prospères de l’histoire parce que des gens comme James Madison l’ont compris et ont adhéré à ce principe entre 1789 et 1971. "

  • 2 novembre à 15:36 | Besorongola (#10635)

    # 2 novembre à 14:31 | nez_gros (#10715) répond à Ra-Jao ^

    stop au sensationnalisme oiseux, le pedantisme unitile... on parle de choses serieuses ici gros....

    Gros.
    Si la règle comme il dit Ra-Jao est la liberté d’expression ici, est-on libre ou non de parler sur ce forum "des choses pas trop sérieuses" ?

    Les Cryptomonnaies sont des monnaies comme les autres et sont échangeables par rapport au dollar et l’euro.Il suffit d’avoir un compte en Cryptomonnaies. Il existe des banques pignon sur rue en Europe qui fonctionnent avec ces monnaies et j’en possède un compte qui me satisfait.
    Je suis surpris de constater qu’un Doctor es Économie, qui pretend gagner des millions en 2 clics ne considère pas les CRYPO (pour les intimes) comme chose sérieuse !

  • 2 novembre à 16:00 | Besorongola (#10635)

    # 2 novembre à 14:30 | nez_gros (#10715) répond à Besorongola ^

    besorongola disait : Quoi qu’on dise l’Etat est un mauvais client quand il s’agit du marché de l’or"jamais je n’ai entendu pareille idiotie...
    .s’il te plaît Besorongola, arrêtes de faire du sensationnalisme, bitecoin, litecoin, et surtout arrêtes de parlers les choses que tu ne maîtrise pas gros....
    Cryptomonnaie ou pas, c’est L’or, c’est le pétrole, et les matières premières stratégiques qui determinent la valeur de la monnaie d’une nation... t’as capté ou pas gros ???

    Gros, plus gros que moi tu meurs n’est ce pas ?
    Un jour si tu as la chance de trouver ne serait-ce que 1 kg d’or à Mada, vend le à l’Etat malgache et tu constateras de toi même si l’Etat Gasy est un bon client pour ton business.
    Le crypto je vis avec et je n’ai pas besoin de dire ici qu’en 2 clics je gagne des millions.

    • 2 novembre à 16:18 | nez_gros (#10715) répond à Besorongola

      @besorongola, le crypto monnaie, est un Cybermonnaie, comme le cyberDocteur, et maintenant il y a le cyberJuriste...La fiabilité de l’algorithme utilisé a beaucoup de faille

      En tout c’est un monnaie d’échange, jamais on ne pourrait pas faire une politique monétaire avec ce machin... le but de cryptommonnaie c’est d’échanger, et surtout éviter l’hyperinflation...

      Une monnaie a 3 rôle : -1)échange-
      2)unité de compte
      3) réserve de valeur

      n’importe quel étudiant 1ère année te le dira,
      le crypto remplie la 1ere fonction,
      il peut jouer à court terme le rôle n°2

      mais jamais, il ne jouera le 3è rôle, de reserve de valeur, ... t’as capté gros ou pas ???

  • 2 novembre à 16:05 | Ra-Jao (#282)

    Dans le sens de ce qu’il dit Besorobgola
    Ne compter que sur la réserve d’or par la banque centrale pour stabiliser l’ariary peut être insuffisante. Le commerce de l’or s’effectue principalement entre les acteurs privés dès lors où le gouvernement n’a pas voulu imposer le monopole de leur achat.
    Prenons l’exemple d’ un exploitant aurifère qui a le choix de vendre son or à l’Etat en contrepartie de l’ ariary- monnaie faible - ou de le vendre sur le marché international contre une monnaie forte (EUR, $ ; CHF ou £..). Nous comprenons le choix de l’ acteur rationnel.
    Je pense qu’ a défaut de monopole, nos dirigeants vont devoir mettre vraiment en place toute une panoplie juridique et un suivi rigoureux qui contraignent les opérateurs privés de rapatrier les devises procurées par l’exportation de notre or.
    En tout cas, tout va dépendre de la lutte sérieuse contre la corruption et dans cette perspective ce n’est pas gagné d’avance

    • 2 novembre à 16:19 | Vohitra (#7654) répond à Ra-Jao

      Bonjour Rajao,

      Et si la reserve d or de la BCM servira plus tard a payer les services offerts par l oncle Xi Jinping venu a la rescousse de l emergence ?

  • 2 novembre à 16:21 | nez_gros (#10715)

    @besorongola, le crypto monnaie, est un Cybermonnaie, comme le cyberDocteur, et maintenant il y a le cyberJuriste...La fiabilité de l’algorithme utilisé a beaucoup de faille

    En tout c’est un monnaie d’échange, jamais on ne pourrait pas faire une politique monétaire avec ce machin... le but de cryptommonnaie c’est d’échanger, et surtout éviter l’hyperinflation...

    Une monnaie a 3 rôle :
    -1)échange-
    2)unité de compte
    3) réserve de valeur

    n’importe quel étudiant 1ère année te le dira,
    le crypto remplie la 1ere fonction,
    il peut jouer à court terme le rôle n°2

    mais jamais, il ne jouera le 3è rôle, de reserve de valeur, ... t’as capté gros ou pas ???

    • 2 novembre à 17:19 | Besorongola (#10635) répond à nez_gros

      Objection Doctor !
      Tout objet échangeable pour obtenir d’autres objets échangeables et qui poseede un marché peut jouer aussi parfaitement le rôle de réserve de valeur ou valeur refuge. Il n’y a pas que les pétroles ou autres matières premiers comme l’or à notre époque pour mettre au chaud ses richesses .. On peut aussi investir dans la pierre (l’immobilier) dans les tableaux de maître et même dans les collections d’objet de toute sorte pour fructifier des valeurs. Il suffit qu’il existe un marché où les offreurs et les demandeurs trouvent leur bonheur. Dans l’antiquité le sel était une valeur refuge qui engendrait des riches marchands de l’époque.
      Doctor, je te conseille de réviser ton cours sur l’origine de la monnaie et tu comprendras que bientôt le papier monnaie disparaîtra et c’est le cyber monnaie qui le remplacera. Comme toute technologie il faudrait du temps pour la maîtriser mais même le papier monnaie à mis des siècles avant d’être accepté partout. A une époque lointaine le troc était de rigueur et seuls ceux qui possédaient d’énorme quantité de betails qui étaient les plus riches. Qui aurait pensé que les Zuckerberg ou autres Jeff Besos et Bill Gate deviennent les hommes les plus riches du monde avec juste un PC ou un téléphone portable en 2020 ?
      Bref soyons des hommes et des femmes de notre époque ! T’as capté Gros ?

    • 2 novembre à 19:03 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @besorongola, ici on parle de la banque centrale, de la monnaie, et donc de la de macroéconomie,
      ce que tu dis là c’est de la valeur refuge microéconomique, à CT et contextuelle, c’est qui est complètement sans intérêt pour une banque centrale.... ... t’as capté ou pas gros ???

      Pour faire court , tes valeurs refuge intéressent les banques commerciales, mais pas les Banques centrales.... t’as capté ou pas gros ???

  • 2 novembre à 16:30 | Ra-Jao (#282)

    Vohitra,
    La BCM peut bien entendu effectuer ses paiements auprès de son oncle XI jonping pour financer son émergence. Mais pour cela, il faut que la BCM en détient un stock suffisant pour payer le service rendu. La Chine peut-être intéressée car c’est un des grands pays qui continue à constituer ses réserves d’or.

    • 2 novembre à 16:38 | Vohitra (#7654) répond à Ra-Jao

      Rajao,

      Pas uniquement l or qui interesse au plus haut point l oncle Xi pour son objectif de dedollarisation de son economie...

      Mais actuellement, la Chine aussi est en train de faire une grande importation de ble, et de soja...

      Tandis qu un calife des tropiques s acharnent a construire partout des stades synthetiques...

  • 2 novembre à 16:42 | Ra-Jao (#282)

    L’Etat est il bon payeur, tellle est la question.
    Il faut mener une enquête serieuse auprès des operateurs economiques créanciers de l’Etat.
    Comme exemple, Un opérateur de riz qui a cede 800 t de riz pour les vatsinjinjo de Rajoelina à Fianarantsoa, rapportée par les députés de l’opposition,. A la date d’aujourd’hui, ce pauvre n’a que ses yeux pour pleurer ça il n’a rien reçu de l’Etat. Je suis un peu sceptique que les exploitants aurifères veulent vendre leur or à l’Etat.

  • 2 novembre à 17:42 | Besorongola (#10635)

    Gros dit :
    En tout c’est un monnaie d’échange, jamais on ne pourrait pas faire une politique monétaire avec ce machin... le but de cryptommonnaie c’est d’échanger, et surtout éviter l’hyperinflation...

    J’aimerais apprendre avec toi dans quel sens les crypto servent à éviter "l’hyperinflation".? . ’L’ inflation est un élément macro-économique nécessaire mais à petite dose pour booster l’économie . Tu es en pleine contradiction quand tu dis qu’on ne paut pas faire une politique monétaire avec ce machin et tu finis par dire que ce machin sert quand meme à éviter l’hyperinflation !!

    • 2 novembre à 19:09 | nez_gros (#10715) répond à Besorongola

      Merci Besorongola, au moins tu as fais un effort de reflexion, mais ce n’est pas encore cela gros... je vais t’expliquer, tu vas tout comprendre... t’as capté ou pas gros...

      1)Le but 1èr d’une politique economique c’est la croissance, mais pas de contrer l’inflation... t’as capté ou pas
      1)tu parles d’inflation à petite dose... mais justement ce qu’on te dis , Hyperinflation (c’est qui est loin d’être de petite dose... t’as capté ?

  • 2 novembre à 17:42 | Ra-Jao (#282)

    Et oui Vohitra, notre Calfe ne comprends pas du tout les secteurs qu’on peut appeler pôle de croissance. Il semble que les exportateurs internationaux de riz envisagent de réduire leur exportation en prévision de la sécurisation de l’approvisionnement pour nourrir son peuple face à la croissance démographique. Les vrais dirigeants vient vraiment loin.
    Suivons des yeux la lfi en cours pour analyser les priorités de ce régime. En tout cas, Pour l’instant on nous a mis plein les yeux pour les investissements non productifs : école manara-penitra, Colisée, stade, building... Des dépenses qui ne profiteront pas à la grande majorité de notre peuple, le monde rural.
    Vous parlez de besoins de soja et de blé des chinois. Est ce qu’une étude a été mené pour savoir si nos paysans ne pourront pas fournir ces produits.
    Aujourd’hui dans les magasins Grand frais en France, on commence à voir des haricots verts frais Madagascar. Il semble que ce sont des karana qui fournissent auprès des paysans d’Itasy les semences, engrais, mecaniques agricoles et formation. Pour nos paysans les débouches et donc revenus sont assurés. Certainement qu’il y aura des avis divergents par rapport aux karana, mais le secteur agricole pour moi est certainement un pôle de croissance à exploiter pour Madagascar. On se vante qu’on a la possibilité de nourrir l’océan indien, mais on ne voit aucune mesure qui va dans ce sens.

  • 2 novembre à 18:04 | Besorongola (#10635)

    Un peu de légèreté quand même !
    Jusque là personne ne dit que l’or ne se mange pas !
    Un jour, le Roi d’une île perdue dans l’océan donna l’ordre à ses sujets de lui apporter de l’or, beaucoup d’or. Mais pendant ce temps, le peuple meurt de faim car il manquait crucialement de nourriture dans cette île et les gens, au lieu de garder leur or en prévision des coups durs les échangent avec un bidon d’eau ou une assiette de riz Et les années passaient, le Roi s’est trouvé submerger d’or mais le peuple continue à crever de faim. Il y avait eu une Révolte sanglante et le Roi finit par prendre un bateau et s’est enfuit avec une partie de l’or qu’il a amassé. C’est à partir de ce moment que les gens ont constaté que l’ or ne se mange pas !
    Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure et fortuite coïncidence ! 😄

    • 2 novembre à 18:55 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Il existe un schéma qui n’est pas du tout compliqué pour le calife et ses troupes de Truands-Gangsters-Vauriens pour générer de profits avec la complicité de la BCM…

      En début de chaîne, le trésor pourrait émettre des BTA, et à la suite, comme il existe de surliquidité dormante dans les banques primaires, ces dernières y feront des soumissions, et le trésor va transférer les liquidités au niveau de la BCM…et après, la BCM achètera plus tard de l’or auprès de ses partenaires sous conventions…jusque là rien de bizarre ni surprenant.

      Et après, il se trouve que les acteurs très influents dans le secteur aurifère du pays, ce sont les amis karana, et en même temps, ces amis karana sont des propriétaires de banques commerciales de la place, ainsi, ils vont gagner à tous les coups, une première à travers le taux d’intérêt avantageux des BTA, la seconde, dans le prix de cession auprès de la BCM…et entre temps, l’Etat pourrait intervenir dans la régulation en amont, que ce soit dans l‘attribution des carrés miniers qu’auprès de l’ANOR dans le marché de vente en amont vis-à-vis de ses partenaires conventionnés, et la main de l’Etat à travers la chaîne est pesante et ainsi prépondérante…et au Gondwana, vous savez très bien qui capture l’Etat et ses institutions…et les petits arrangements vont s’y greffer loin des regards…avant même le stockage en réserve au niveau de la BCM…

      Ainsi, il y aura de l’or au niveau de la BCM, et cette quantité d’or est exportable, ou bien comme je l’ai dit un peu plus haut, pour payer les services de ceux qui vont participer aux infrastructures de l’émergence, par exemple les entreprises de l’oncle Xi, et avec ces dernières , les responsables sont peu regardantes, et vont encore refiler un petit quelque chose à qui de droit…ainsi, les infrastructures non-productives seraient là peut être avec ce schéma… pour dire, ils y gagnent à tous les coups…

  • 2 novembre à 19:49 | Besorongola (#10635)

    1)Le but 1èr d’une politique economique c’est la croissance, mais pas de contrer l’inflation... t’as capté ou pas
    1)tu parles d’inflation à petite dose... mais justement ce qu’on te dis , Hyperinflation (c’est qui est loin d’être de petite dose... t’as capté ?


    Gros, je ne suis pas doctor es economie, je suis autodidacte et je pratique la finance.
    Si tu veux parler de Banque Centrale tu as raison de dire que son rôle est avant tout macro-économique. La BC a le levier entre ses mains pour régler l’inflation c’est le Taux directeur ou le coût de la monnaie. La BC décide ainsi d’augmenter ou de diminuer la masse monétaire en circulation . Pour booster ou ralentir l’économie, la BC pratique le Stop and Go. Les banques commerciales achètent plus de la monnaie à la BC lorsque le Taux directeur est bas. ’. L’ ouverture excessive du robinet par la BC provoque l’inflation mais permet aux entrepreneurs d’avoir du crédit et donc de créer de l’emploi. De ce point de vue l’inflation est une bonne chose pour lutter contre le chômage.
    Ce n’est pas à la BC de s’occuper de la croissance mais au gouvernement... Le rôle premier de la politique économique, à mon humble avis, ce n’est pas la croissance mais l’emploi et le pouvoir d’ achat. Beaucoup de pays ont un taux de croissance de 7 à 10 % mais le chômage reste élevé.

  • 2 novembre à 21:12 | Ra-Jao (#282)

    "stop au sensationnalisme oiseux, le pedantisme unitile... on parle de choses serieuses ici gros...."
    Est ce si vain et inutile que ça de parler des cryptomonnaies ?

    Cryptomonnaies d’états souverains
    En janvier 2018, la banque d’Angleterre annonce souhaiter créer une cryptomonnaie indexée sur la monnaie britannique77,78.
    Au Canada et à Singapour, des institutions envisagent également de développer des systèmes de paiement officiels en cryptomonnaie77.
    En 2018, les Îles Marshall deviennent le premier pays au monde à lancer une cryptomonnaie légale79.
    En 2018, le président vénézuélien Nicolas Maduro crée une cryptomonnaie, le petro, ancré sur le prix du baril de pétrole, dans le but de contourner les sanctions américaines80.
    En 2018, la Turquie envisage elle aussi sa monnaie, le Turkcoin, pour dynamiser l’économie81.
    En 2018, l’Iran pense créer une cryptomonnaie nationale, basée sur le bitcoin, pour contrer la chute de la monnaie nationale du fait du retour des sanctions américaines82,83.
    En 2019, la Chine populaire considère être sur le point de lancer sa cryptomonnaie pour supprimer l’argent liquide, après avoir initié le mouvement en 2014 et déposé 80 brevets84. Elle porte le nom de DCEP ou Digital Currency Electronic Payment.
    Ce sont des monnaies ne dépendant pas de banques centrales. Les cryptomonnaies sont un changement de paradigme que les lobbies bancaires ne pourront plus contenir.

    • 2 novembre à 21:49 | Besorongola (#10635) répond à Ra-Jao

      Rien à dire ! 👍

    • 3 novembre à 11:23 | nez_gros (#10715) répond à Ra-Jao

      @Rajao.. là tu fais du copié collé gros, tu fais du reportage, de ce qui se passe dans le monde...c’est du journalisme , le fait de raconter ce qui se pratique ou se fait dans le monde ce n’est pas de l’ananlyse...

      moi je fais de l’analyse et de recherche... je regarde ...

      Déjà chacun veut creer son crypto, et donc cela ne peut pa être un reserve de valeur...
      ex : si le prix de petrole baisse, et il a chutté un temps, et cela risuqe encore avec le confinement... Maduro sera perdu... t’as capté gros ???

  • 3 novembre à 11:16 | nez_gros (#10715)

    @besorongola disait :"Le rôle premier de la politique économique, à mon humble avis, ce n’est pas la croissance mais l’emploi et le pouvoir d’ achat"

    Jamais je n’ai entendu pareille sornette ,... gros l’emploi est un moyen , pas un objectif...

    Si tu es un riche héritier ou si tu a gagné en loto, tu n’a pas besoin de travailler.. tu n’auras pas le temps pour travailler d’ailleurs et gaspiller ta richesse...24h c’est trop court pour toi... car .tu fais la dolce vita en seychelles le matin , aux iles caiman , tu fais ton shoping à Dubai l’après midi, et tu joue au POKER à las vegas le soir, puis tu rentre dormir ou pour se coucher à Miami

    Un pays riche ne travaille pas beaucoup, il font venir des immigrés, et les particuliers font travailler des solafas

    Quant au pouvoir d’achat, c’est la domaine du revenu et de la redistribution ... mais avant tout il faut de la richesse et donc de la croissance...

    Un pays est designé avant tout par son PIB, ce n’est qu’après qu’on regarde l’IDH... t’as capté gros ou pas ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS