Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 juin 2021
Antananarivo | 14h16
 

Editorial

Beriziky amer ?

mercredi 2 novembre 2011 | Ndimby A.

Andry Rajoelina a donc choisi Omer Beriziky pour devenir le « vrai Premier ministre » du « vrai gouvernement de consensus » de la « vraie transition ». Tout ça pour dire que tout ce qu’il y a eu auparavant n’était qu’un miroir aux alouettes, si ce n’est aux crustacés. Il a donc fallu plus de deux ans et demi au Grand Hâtif pour admettre la pertinence de ce qui lui était dit par la Communauté internationale, la société civile malgache, et de façon plus humble, sur ces colonnes ; sans oublier les messages de plus en plus alarmants des indicateurs socio-économiques. Par respect de l’esprit d’apaisement recherché par tous depuis quelques temps, on ne commentera pas sur la corrélation entre la rapidité de compréhension et le niveau minimal d’études. Comme disait George Bernard Shaw, « Celui qui peut, agit. Celui qui ne peut pas, enseigne ». Le seul souci, c’est que certains apprennent vite, mais il faut leur enseigner longtemps.

Quoi qu’on en dise, la résistance de la société civile et de la presse restée libre, et surtout la pression internationale, ont plus ou moins fini par être payées en retour. Sans elles, celui qui se prétendait le père de la démocratie à Madagascar, voire en Afrique (si ce n’est dans l’Univers intergalactique) n’aurait jamais abandonné l’arrogance unilatéraliste et stérile qui en faisait sa marque de fabrique. À tous ceux qui raillaient mes continuelles critiques en prétendant qu’elles n’ont servi à rien, je répondrai qu’elles ont au moins servi à ça. Sans tous ceux qui se sont évertués, de façon visible ou plus discrète à souligner la partie vide du verre, Andry Rajoelina aurait trouvé normal de continuer à arroser les racines de Camille Vital à la Primature, et de prétendre diriger seul un pays malgré son incompétence avérée, à part dans la répression des opposants.

Ceci étant dit, Omer Beriziky a-t-il le potentiel pour être un Premier ministre d’exception, comme le fut Guy Willy Razanamasy entre 1991 et 1993 ? Lesola restera pour moi le modèle parfait de l’homme d’État, si ce n’est de l’homme providentiel. Mais hélas, n’est pas Razanamasy qui veut : la calvitie qui est le point commun entre le pharmacien et le diplomate ne garantit pas la performance. Chauve qui peut, sans doute. Mais sage qui veut, pas sûr. Et Omer Beriziky, qui a les mêmes initiales que Barack Obama, devra montrer que « yes he can ». Sinon, il ne sera qu’un épisode de la Transition qu’on pourra titrer : l’Omer et l’écrevisse.

En faveur d’Omer Beriziky, nous avons son background d’historien, et surtout son long passé de diplomate auprès de l’Union européenne. Cette partie pleine autorise certains espoirs. L’Union européenne étant une organisation multilatérale ayant à cœur le respect de la démocratie et des droits de l’homme, on peut espérer que la fréquentation de ses cercles à Bruxelles a renforcé chez le nouveau Premier ministre la volonté et la capacité d’aller au-delà des slogans et du superficiel dans ces domaines. Certains considèrent en effet qu’une inauguration de Place de la démocratie est suffisante pour se prétendre démocrate. Le pire, c’est que certains illuminés y croient, dans le désert laissé par leurs neurones en bonne santé.

Et en sa défaveur, il y a le fait d’appartenir au Leader-Fanilo, membre de la première heure du cartel de partis politiques derrière le coup d’État de mars 2009. De cette partie vide, il y a un fait indiscutable : Omer Beriziky n’est pas un candidat de consensus entre régime hâtif et opposition. L’article 5 de la Feuille de route était précis quant aux principes de répartition à la tête de l’exécutif, avec un Premier ministre qui ne soit pas issu du même bord politique qu’Andry Rajoelina. Nous répétons au sujet de M. Beriziky ce que nous avions écrit dans Casting pour Mahazoarivo au sujet de la proximité de Mme Esoavelomandroso avec le Leader-Fanilo : ce parti avait été « parmi les premiers pour se précipiter dans la chasse aux sièges après le coup d’État de mars 2009 ». Et une fois encore, nous réitérons notre double conviction exprimée depuis près d’un an sur les conditions de la sortie de crise : « Camille Vital doit impérativement céder la place comme Premier ministre à quelqu’un d’une autre mouvance. De préférence, pour une question d’équilibre, à proposer par la mouvance Ravalomanana pour calmer les rancoeurs des zanak’i dada qui ne se reconnaissent plus en Raharinaivo ». Si Camille Vital a accepté de partir dans la dignité, même à contrecœur, le maintien d’un Premier ministre issu de la secte hâtive rend son sacrifice politique inutile.

L’un dans l’autre, il est donc normal que la mouvance Ravalomanana ait rejeté la nomination d’Omer Beriziky. La mouvance Ratsiraka n’ayant pas signé la feuille de route s’est déjà écartée du processus. Quant à la mouvance Zafy, elle est au bord de l’implosion, avec les militants fidèles qui ne comprennent pas pourquoi l’ancien Chef d’État a proposé un nom puisé dans le vivier du Leader-Fanilo, même si on sait que M. Beriziky fut un proche du Professeur Zafy, qui l’avait nommé en son temps Ambassadeur à Bruxelles. Conclusion : la Feuille de route a un consensus de plus en plus étriqué, et on se retrouve dans l’absolu à la configuration de l’ère Vital : les copains, les coquins, et quelques défroqués. Pas de quoi fouetter un chat.

Le seul fait nouveau est l’adoubement de cette nomination de Premier ministre par la SADC, à travers le vice-ministre Fransman. L’organisation régionale africaine, qui a fini par faire le jeu de la France et de l’Île Maurice, a donc validé une nomination dont le respect de la Feuille de route n’est que superficiel, à l’image de tout ce que Andry Rajoelina fait depuis plus de deux ans. Toutefois, cet adoubement ouvre donc la porte vers la reconnaissance internationale du régime hâtif, quel que soit le positionnement des trois mouvances.

Maintenant, une fois évacuée la question de l’insuffisance de consensualité au sujet de la nomination d’Omer Beriziky, la véritable question est celle-ci : ce Premier ministre prétendu être d’Union nationale a-t-il le potentiel politique pour réussir sa mission ? Cela va dépendre de sa capacité à dépasser l’étroitesse de sa base politique par rapport à l’opposition, mais également dans sa capacité à affronter efficacement trois grands chantiers.

Le premier est le gouvernement d’Union nationale. Aura-t-il la finesse politique pour pouvoir attirer les trois mouvances, malgré leur rejet initial, ou va-t-il se contenter d’être un Camille Vital-bis, et de s’allier avec les habituels affamés du partage du gâteau ? Le second est celui des élections, qui doivent clôturer la transition. Omer Beriziky aura-t-il la volonté et la capacité de les organiser de manière libre, équitable, transparente, afin qu’elles produisent des résultats qui soient fiables et acceptables par tous ? [1] Le troisième est l’État de droit. Ce serait une grossière erreur de se livrer dans un « électoralisme fallacieux » (Terry Lynn Karl, 2000), et penser que l’organisation d’élections est suffisante.

M. Beriziky doit donc très rapidement démontrer ses talents d’équilibriste. D’une part, il y a la nécessité de coopérer avec Andry Rajoelina et son premier cercle, composé du chef des gros bras pour le protéger, d’une grande gueule en chef pour faire sa propagande, et d’un grand manie-tout du droit constitutionnel. D’autre part, il y a la nécessité de prendre un positionnement respectueux de l’opposition pour ne pas se retrouver enfermé dans le ghetto hâtif, ce qui implique de composer avec les trois mouvances. Toutefois, il devra également avoir la sagesse de ne pas se laisser enfermer indéfiniment dans la poursuite d’une coopération, si celle-ci s’avère finalement impossible. Essayer est obligatoire, persister sera stupide au-delà d’un certain seuil. À charge pour l’opposition de montrer qu’elle connait la citation de Robert Sabatier : « S’opposer n’est autre que proposer. Une opposition sans proposition n’est qu’un mouvement d’humeur ». Car l’expérience montre qu’il n’y a pas que Rajoelina qui a du mal à comprendre vite

Si Omer Beriziky échoue sur ces chantiers, le pire n’est pas loin, et les risques nombreux. Celui d’un gouvernement d’union nationale introuvable, et qui ne va finalement unir que la secte initiale des putschistes, auxquels vont s’ajouter quelques retourne-veste supplémentaires, appâtés par l’intérêt supérieur de la Ration. Celui d’un approfondissement de la fracture entre pouvoir et opposition, ce qui va redonner un coup de fouet peu souhaitable à la tension politique. Et enfin, celui d’un statu quo de la mauvaise gouvernance (bois de rose, justice politisée etc…) et de la répression d’opposants, avec des commanditaires de bombes artisanales inventés de toutes pièces par Ricky-le-maléfique.

Omer Beriziky a cependant l’opportunité d’inscrire son nom dans l’Histoire du pays. À charge pour lui de choisir si cela va être dans le grand livre des Hommes d’États, ou dans les annexes des larbins de Rajoelina. Pour ne pas tomber dans la facilité du procès d’intention, on attendra donc ses premiers pas avant de le juger à l’œuvre. On rappellera d’ailleurs que Guy Willy Razanamasy lui aussi était honni par les badauds de la Place du mai, qui voyaient en lui l’homme de Ratsiraka : cela ne l’a pas empêché de devenir une référence historique.

Mais a priori, je suis d’un pessimisme naturel et forcené dès qu’il s’agit des actes du régime hâtif, qui a eu l’occasion de démontrer à plusieurs reprises son incompétence et sa mauvaise foi. L’analyse logique me fait donc plutôt envisager ceci : primo, des difficultés à mettre en place un vrai gouvernement d’Union nationale, du fait des marchandages habituels, et un retour à une assiette restreinte basée sur les faucons et les alliés de la première heure ; secundo, des tensions croissantes après les fêtes de fin d’année ; tertio, des recompositions du paysage de l’opposition (qui devrait accueillir des anciens alliés) ; et donc au final des évolutions majeures d’ici le mois d’avril 2012. En effet, dans des conditions impropres à la réconciliation, l’annonce des élections devrait plutôt jeter de l’huile sur le feu, au lieu de contribuer à l’éteindre. Sauf si le Premier ministre arrive à démontrer qu’il n’est pas un Beriziky amer.

Notes

[1Cela implique la résolution du cas Ravalomanana, victime pour le moment d’arguties juridiques hâtives, et qui devrait être autorisé à se présenter. Mais comme il risque d’être un adversaire coriace, c’est plus simple pour les auteurs du coup d’État de l’éliminer par un procès politique.

58 commentaires

Vos commentaires

  • 2 novembre 2011 à 07:31 | Tsisdinika (#3548)

    Bah, tant qu’il ne devient pas "Hummer Beriziky", dans la fière tradition des PM de transition Hatiste, laissons-lui sa chance et donnons-nous la nôtre.

    • 2 novembre 2011 à 07:51 | elena (#3066) répond à Tsisdinika

      Oui, effectivement la réaction de la mouvance Ravalomanana est tout à fait logique. Mais cette nomination, si on met de côté le « mode de consensus » utilisé, a le mérite de décanter un peu les choses.

      Il reste malgré tout le noeud gordien que Ndimby a mis en nota bene.

      On va donc laisser sa chance à OB, du moment qu’il sert de tampon et aide à résoudre la crise.

      Jean Omer Beriziky a accepté le JOB, souhaitons lui donc bonne chance : du moment qu’il ne se contente pas de se tourner les pouces ou rouler son papier à cigarette(si c’est un fumeur).

      J’espère que dans 14 mois, on ne l’appellera pas non plus Omer Bekirizy

      (oui, il vaut mieux exorciser maintenant tous les qualificatifs,comme ça,ça sera fait et croisons les doigts pour qu’on voit enfin le bout du tunnel)

    • 2 novembre 2011 à 08:20 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Tsisdinika

      Je cite Ndimby :

      "Quoi qu’on en dise, la résistance de la société civile et de la presse restée libre, et surtout la pression internationale, ont plus ou moins fini par être payées en retour"........

      On dirait que la nommination de Beriziky Omer est l’aboutissement de tout ce MILITANTISME que notre "Grand" NdIMBY qui a toujours raison et visionnaire a affiché depuis....

      J’ai bien peur que Omer Beriziky sera encore un gros morceau d’Os dans la gorge de Ravalomanagna...

      A travers Omer Beriziky ,Zafy Albert vient encore une fois d’entuber sechement (sans vaseline ) Ravalomanagna le roublard qui etait au pouvoir...

    • 2 novembre 2011 à 10:41 | gasy_kely (#439) répond à elena

      L’article de Ndimby est excellent et les jeux de mots d’Elena ont rajoutés une touche d’excellence.

      J’attendrai la composition du gouvernement pour me faire un avis. Il est peut être membre du Leader mais il veut aussi inscrire son nom dans l’histoire. J’espère juste qu’il saure suivre les conseils de Ndimby : "Essayer est obligatoire, persister sera stupide au-delà d’un certain seuil."

      On verra aussi ce qui va se passer avec la mouvance Ra8. Ca ne m’étonnera pas, et je trouverai ça héroïque de leur part d’accepter de négocier, et d’accepter un poste de Vice-PM qui va suppléer Mr Beriziky. Et de ne pas faire le retour de dada comme condition préalable mais une réouverture du procès avec un gage de liberté et d’impartialité de la justice. (je rêve, je rêve)..

      Gasy kely tsy mahay !!

    • 2 novembre 2011 à 11:57 | Ikelimalaza (#5896) répond à gasy_kely

      Non, il n’y a que la formule TSMR (Tous Sauf Marc Ravalomanana) qui assurera la sortie de crise effective.
      Oui, parce que ses partisans sont minoritaires et insignifiants
      Oui, parce que toutes les tentatives ont connu des échecs jusqu’à maintenant, à cause de lui
      Oui, parce que pendant 7 ans les mal gaches n’avaient vu que du noir avec lui

    • 2 novembre 2011 à 15:12 | Rakoto (#1922) répond à Ikelimalaza

      Valinkafatra ho an’i KeliTSimalaza !
      I don’t agree that there are no support for Ravalomanana left in Madagascar. People are just afraid of this putchist government with their mora gun and mora prison ! Remember the march of the RENY , mother ? The proof , Rajoeilina knows that if Ravalomanana does come back , Rajoelina will never ever be elected president, so the reason of the NOTAM. Just let Rajoelina burn slowly. DO NOT ACCEPT his PM. This road map is just a way to validate a Coup from the back door. And guess what the EU countries are watching OMER or NOT. Rajoelina just wants the EU money and market that’s why he pretend to agree. OMER= LEADERFANILO= plateform nanohana an’i ANR hanao coups. HE is not a concensus, hge is just a relative of ZAFY !!!!!!!!!! WHo Rajoelina wants to bribe.

    • 2 novembre 2011 à 15:34 | hrrys (#5836) répond à Tsisdinika

      de meme bord de Rajoelina oui ....mais c’est Zafy A.qui choisissait ce PM.
      Qui a tort ?

    • 2 novembre 2011 à 15:38 | Ikelimalaza (#5896) répond à Rakoto

      Mora gun, mora jail, i do not think so, instead there are vary mora, tsena mora, trano mora, bois mora, omer mora...the mal gache easy way of life ! Let them live it with their elected president. They’re not afraid of their own choice. You can feel the joy in their face by yourself everywhere in the downtown, a land of freedom and crab.
      Remember on January 2009, he organized a referendum at the democracy place in Ambohijatovo. People said YES, no more dictatorship, no more milk and oil.
      D-2

    • 2 novembre 2011 à 15:41 | Rakoto (#1922) répond à Tsisdinika

      Qui est OMER Bekrizy ? Quelle est sa relation avec le prof ? His CV will be good to know. Where does he come from region ? Why, how did he become ambassador ? What did he do to deserve to be PM. Is he integre ? People ’s view about his "competence" in Bruxelles ? etc... What is plan ? Or does he just nominated to make Zafy happy ? I think the population who pay his salary has the right to know.

    • 2 novembre 2011 à 15:46 | Rakoto (#1922) répond à Ikelimalaza

      Ka ahoana ary no tapenambava ireo radio mpanohitra, nahoana no tsy avela hilahatra ny vahoaka fa rahonana aminy basy.
      OMER mora ambakaina tokoa.Sahala aminy IKelitsimalaza mora fitahina amin’ity hoe voafidy elu mora !
      Tsy misy krizy mivaha mora izany eo moramora !
      The way we are going another black Monday will come and expect Rajoelina and his family the victims. Sikidy mora

    • 2 novembre 2011 à 16:01 | Ikelimalaza (#5896) répond à Rakoto

      ny zanak’i dada dia tsy maintsy manely tsaho foana. Taiza no nisy mpanohitra notampenam-bava ? ny antoko OTRIKAFO ohatra, tsy mitsahatra ny manohitra amin’ny haino aman-jery na midina an-dalambe. Ny zanak’ i dada efa tsisy izay tsy mahafantatra fa etsy amin’ny magro no misy azy.
      Now, i suppose Omer is more flexible and open large minded than AVC so it will be much better. He is really a good choice, thank U NAR.
      Hiverina tsy ho ela ireo tsy manan-tsiny voasesy tany tsy fidiny.
      By the way, he’s coming back soon so be ready to welcome the whole family in red.

  • 2 novembre 2011 à 08:00 | saina (#1582)

    Je voyais dans le rôle du président, l’aspect administratif. Il lui revient de signer la ou les désignations après discussion avec les autres groupes politiques. C’est ma compréhension du consensus et de la feuille de route.
    Pour moi, un leader est un rassembleur. La meilleure des stratégies est celle du roseau. Et un peu d’humilité est parfois d’un grand atout pour la conduite d’un état.

    • 2 novembre 2011 à 17:27 | Tanindrazana (#3224) répond à saina

      Saina, C’est l’ideal ... malaheureusement, votre soit disant leader (phat) n’en est pas un vrai. C ;est un putschist et tout ce qu’il a fait depuis est entache de manigances et de mauvaise foi. C’est d’ailleurs pourquoi beaucoup se mefient de ses actes et interventions. De plus, combien de fois Rajoelina a demontre qu’il veut etre le maitre de lui meme et de son pays, et que son incompetence a entraine le pays dans le desatre. En outre, Il a autours de lui des vautours et des sournois qui ne cherchent qu’ a accaparer tout au passage. Il est alors normal qu’a priori, tout le monde se mefie de Rajoelina qui presente trop de liens rapproches avec la Fance et tout ces businessmen a la va vite. Ainsi, la nomination de Mr Omer n’est pas tout a fait saine. Deja, la procedure de nomination etait faussee et en plus les manoeuvres entretenues par Mr Zafy n’apportent rien de sincere dans cette tentative de resolution de crise. Les consequences internes dans la mouvance Zafy est tres proche de l’implosion. Ce qui me permet de conclure que cette nomination ne presage rien de bon que si Mr Omer reagit tres vite et demontre qu’il est le "chauve" qui peut sauver le pays sans se pencher sur sa plateforme d’origine et sans pour autant renier l’opposition. Bref, comme Ndimby disait, il a la chance et l’opportunite de demontrer qu’il est l’homme de la situation et que son entree dans l’histoire de Madagascar est imminente. Sinon, adieu veaux vaches et cochons..... sa nomination ne serait que la longue meche d’une eventuelle duelle politique sans fin qui deboucherait vers une election sous-tendue par des multiples dynamites. L’ autre possibilite est que Mr Fransman se ressaisit et annule la nomination du au fait de tous ces critiques non moins pertinentes. Ce qui est pourtant aleatoire pour un mediateur ayant plus ou moins cautionne la ceremonie de vendredi dernier..... En tout cas, Ratsiraka, Monja, et aussi Ravalomanana sont contre ces procedures imperfectes qui entachent la mise en application de la Feuille de Route... d’ailleurs, on n’est qu’au debut....qu’adviendra plus tard ? L’histoire nous le dira tres bientot....

  • 2 novembre 2011 à 08:20 | kakilay (#2022)

    Qui ne dit mot consent, dit-on, qui l’ouvre est Zanak’i Dada. Cependant, y’en a qui l’ouvre pour dire seulement : mety daholo ny ataonao rajoelina ! Le "neutre" fait quoi ?

    La nomination du pm aurait dû être le premier signe fort d’apaisement politique. Cette nomination a-t-elle fait baisser les inquiétudes ? Je ne le pense pas : au contraire dirait l’Autre.

    C’est par ses actes qu’il sera l’homme ou non de la situation. Disons le d’entrée : il n’a pas les préjugés positifs pour lui.

    C’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît les grands hommes, et que le petit s’amenuise.

    • 2 novembre 2011 à 08:42 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Mety daholo kosa aloha ny ataon-dRajoelina hatreto....surtout en nommant Omer Beriziky.....

      Quand à l’apaisement politique des Uns ....ON S’EN FOUT ...

      personne ne dupe , on sait que mesure d’apaisement politique dans leur jargon signifie nommer un PM boulevard pour le retour de Ravalongadra....et ON en veut pas ....

      Encore une fois Mety daholo izay ataonao eo Rajoelina....l’ennieme AMERTUME des Uns et la DECEPTION des autres ne regarde que leur Bac+69 et leur pseudo-intelligence limitée à une certaine maitrise des jeux de mots ( la semantique quoi !)

      En attendant , ils n’ont qu’à denoncer maintenant Fransman et la SADC ( comme ils ont fait à Simao) qui n’a pas reussi à leur fabrique un PM

      Maninona raha Jacob Zuma indray antsoina hi-imposer à n’i Botozaza ....

    • 2 novembre 2011 à 08:55 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      En effet il serait malvenu de la part de quelqu’un qui dit "personne ne dupe" de prétendre à plus. Une autre façon de promouvoir la médiocrité, car incapable de se donner une discipline personnelle de "faire mieux la prochaine fois". Avantage acquis de la médiocrité.

      Et cela se prétend de devenir président de la république. Rien que pour cela, la transition rajoelina est à vomir. Et pour ceux qui se demandaient encore ce qu’est la culture fozaorana : elle est là, personnifiée, dans cette fierté dans la médiocrité.

    • 2 novembre 2011 à 09:03 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Vous pouvez VOMIR autant de fois que vous voulez....

      La MEDIOCRITE c’est d’avoir proposé une Naike Eliane qui n’a meme pas un BEPC ( à peine scolarisée) et un Botozaza pierrot qui n’est qu’un foot-balleur du port de Toamasina...

      Vous denconcez la Mediocrité tout en faisant le contraire....et vous esperez REUSSIR en politique dans votre ENNIEME CONTRADICTION .....et vous appellez celà INTELLIGENCE......

    • 2 novembre 2011 à 09:17 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Voyez-vous, Bachelard était facteur de son état... et est devenu ce qu’il est. L’homme se juge par son histoire personnelle : dites-moi un peu, il est arrivé à ces personnes de faire l’apologie de l’Ignorance comme vous ?

    • 2 novembre 2011 à 09:27 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Du n’importe quoi.....lamentablement pitoyable !

      Je sais maintenant à quel point ...vous avez du mal a digeré AMER Beriziky....

      C’est très AMUSANT de voir celui qui fait l’Apologie de la Connaissance dans son INCAPACITE...., ECHEC....et ENNIEME AMERTUME...

      Mais qu’est-ce qu’il SAIT finanlement......!

    • 2 novembre 2011 à 09:48 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Je sais que bb est un médiocre qui ne s’ignore pas et qui lutte pour l’acceptation de la médiocrité fozaorana : dans la médiocrité...

      Tout se tient finalement !

    • 2 novembre 2011 à 10:05 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Ah oui ...vous savez beaucoup de choses ...

      mais vous ne savez pas du tout comment se defaire de la mediocrité de Rajoelina et de BB (les fozaoranas.....)

      Je ne savais pas ( moi l’ignare) que connaissance et exellence signifient INCAPACITE....et EXIL NOTAMISE....qui perdure...

    • 2 novembre 2011 à 10:33 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Vous l’ignare, vous ne l’êtes pas pour autant, car vous n’ignorez pas que vous êtes médiocre...

      Et ce n’est pas parce que des voleurs ont réussi leur hold up qu’on va tomber en admiration devant. Et pour ceux, encore, qui se demandent c’est quoi la culture fozaorana : pour cette dernière, un assassin est admirable parce qu’il a réussi son coup. La culture du coup d’état jusqu’au bout... Voyez-vous, entre Napoléon et Victor Hugo, je suis du côté de Victor Hugo. Pour illustrer votre Napoléon, je vous renvoie au texte de Rousseau : du droit du plus fort. Devant le tribunal de la raison et de l’Histoire : Hugo a raison.
      Ce n’est pas seulement le plaisir d’amour qui ne dure qu’un moment. Le "pourvu que ça dure" est au plus un souhait. Jamais une réalité. Et c’est pour cela que nous nous battons pour l’alternance démocratique.

      Après l’apologie de la médiocratie, vient l’apologie de la force : est-ce un hasard ?

    • 2 novembre 2011 à 10:42 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Alternance democratique...mon eoil et mon doigt !!

      Et quoi encore Mr le pôv SACHANT...ataovy mareré jijinao...

    • 2 novembre 2011 à 10:47 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      ’zay zany...

    • 2 novembre 2011 à 11:16 | da fily (#2745) répond à Boris BEKAMISY

      BB, abdiquez vous ne le valez pas bien...

      Répondre par le doigt et l’oeil vous cantonne effectivement dans la catégorie des sans-réponses concrètes. Vous faites présenetement dans le médiocre...vous n’avez en définitive pas besoin de kakilay pour nous le démontrer.

      Izo koa tsy efa mare raha volagny i dadilahy araiky io, mbô marere koa avy boka eo, ny ankyaity moa tsy efa hita ? K’ino koa mbôla ambesantsika lezama ? Maresaka eee.

    • 2 novembre 2011 à 11:52 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à da fily

      Da fily.....

      C’est Ravalo qui est MEDIOCRE d’avoir fait signer une Feuille de route qui est ecrite pour l’ENTERRER definitivement.....

      il croyait à tort que Rajoelina va lui faire cadeau Mahazoarivo ! il faut etre Ravalo pour croire à cette Naiveté...

      IL devrait maintenant ASSUMER sa naiveté....si l’honneur signifie encore quelque chose pour lui

      Mm’Ah zalah ....lefaka ndreky RavalomanaGNA eee !
      Nazonay raha ty Dafily....tsy ambelanay koa !! Ataova valo ondanao en exil ankagny !! Raha ty ...tsy votsotrO koa !

      En plus il ne faut pas s’attendre à ce qu’ Omer Beriziky et Zafy Albert sauvent votre RavalomanaGna , c’est encore une naiveté....

    • 2 novembre 2011 à 11:59 | vuze (#918) répond à da fily

      Eh bé, Da filou est toujours là pour défendre ka.ka... Bizarre... Vous semblez avoir des liens profonds ?

    • 2 novembre 2011 à 13:34 | da fily (#2745) répond à vuze

      c’est un fait, et vuvuzela à mes basques, c’est un fait aussi.

      Les seuls liens que j’ai ICI pour une personne comme kakilay, sont un respect, une courtoisie et aussi une sagesse certaine, point. Il se débrouille très bien, et j’abonde juste dans son sens quand le besoin se fait sentir. Ah j’oubliais, une certaine maîtrise également à démontrer les "qualités" ès-fuze qui fusent, si vous voyez ce que je veux dire ?

      Rabri, betoko ou BB le font bien à votre égard ou à d’autres ikelimalaza ou internaute...that’s the way here, and why not ?

    • 2 novembre 2011 à 16:13 | vuze (#918) répond à da fily

      Le fait même de vous justifier, Da Filou, est étonnant... Après tout, on en a cure si ka.ka est votre femme ou votre cousin ou je ne sais quoi d’autre...

      Be happy..

    • 2 novembre 2011 à 16:45 | da fily (#2745) répond à vuze

      Vous demandiez après, j’acte. Nous aimons les choses claires...Aviez-vous a redire d’autre ?

      Quant au "étonnant", je vous rends votre "après tout..." mon brave, mais bon s’il vous faut matière à vuvuzer, je vous comprends, le naturel est tel qu’il se doit d’être.

      Un mot sur Omer serait perçu comme plus concerné ou en moindre mesure au moins intéressé. Si c’est pour faire la concierge pour savoir qui est reçu au troisième ou à quelle heure est rentrée la donzelle du premier...il est clair qu’on s’en bat les oeufs pochés.

    • 2 novembre 2011 à 17:03 | vuze (#918) répond à da fily

      Concernant Omer, j’avais déjà prévu que les démocrates allaient caqueter dans tous les sens suite à la nomination... Du coup, je n’ai plus grand chose à dire là dessus...
      Désolé pour ka.ka, je ne pensais pas que cela vous tenait autant à cœur... :-)

  • 2 novembre 2011 à 08:45 | herbert leon (#5976)

    La nomination du nouveau PM OB s’est faite en présence quasi complète de la CI représentée à Mada. C’est bon signe pour lui.
    Mais il doit maintenant savoir saisir cette chance et refuser d’être traité comme l’a été Mangalaza Eugène : etre PM d’un gouvernement composé à l’avance par la HAT.

    Il a au moins 5 chantiers à mener de front :
    - Les élections : lois électorales démocratiques et rigoureuses, listes électorales et organisation des élections sans faille, transparence et non soumission aux sollicitations de l’entourage de la HAT.

    - La sécurité : reprise du marché du travail par la remise en route de L’AGOA, réorganisation de la gendarmerie et de la police, réactivation plus intense des actions à caractère humanitaire avec l’appui des bailleurs de fonds.

    - La protection totale de l’environnement. Il est tres dangereux d’entendre le PHAT dire que Madagascar a besoin de "financements et non de bois de rose".

    - La reprise de la coopération internationale. Il ne s’agit pas de dresser une shopping list et d’aller à Bruxeles ou Washington. Il s’agit de monter de veritables dossiers de faisabilité et d’évaluation à négocier après études sérieuses avec la BM ,l’UE et la BAD. Cela prendra peut être toute la durée de la Transition, mais ce serait une grande avancée dont pourrait en profiter le prochain régime issu des élections dans 20 mois.

    - Promouvoir l’Etat de droit : Travailler pour une Transition vers la démocratie en nettoyant notre arsenal de lois scelerates anti démocratiques. Il est insupportable par exemple de taxer la liberté d’expression comme déstabilisation d’un régime en place. Réviser les procès plutot que de confier à des CT et CST non élus la promulgation d’une loi d’amnistie -

    Pour tout cela, les Techniciens (T) à la Transition et les Politiciens (P) aux élections ! et les vaches seront bien gardées.

    - 

  • 2 novembre 2011 à 09:06 | da fily (#2745)

    Hello, on peut dire d’abord "tsara tokoa ny rizikinazy" quant à l’obtention dans l’absolu de son poste. Mais on doit lui souhaiter "beaucoup de riziky" pour la suite, ardue, de sa tâche.

    Doit-on se contenter de cette nomination ? Je dirai oui dans l’apaisement qui convienne. Savoir que Beriziky est du sérail à géométrie variable de la grande volière pour avoir été nommé, n’est que peu surprenant et continue à nous rendre méfiant vis-à-vis de ce pouvoir. On sent malgré toute la démonstration de bon sens de Ndimby, que la pillule est vraiment omer, elle a du mal à passer ! Ce que j’en détecte est que ces hâtifs sont là et pour longtemps, les manoeuvres succéssives sont les preuves tangibles de leur intransigeance pour durer. Il serait essentiel d’en tirer les conséquences directes, et Beriziky ou un autre vital restent le signe fort qu’ils continueront à mettre tout en oeuvre pour rester en place, au moins jusqu’aux prochaines élections. Et c’est ce qui me fait tiquer, car nous sentons tous que Rajoelina et sa clique vont se ruer dans ces élections car on est droit de leur suspecter un continuel unilatéralisme qui ne leur fait défaut depuis 3 ans maintenant.

    Alors, effectivement ok pour Beriziky, on ne dirait jamais assez que par défaut, il est parmi les "bons", et sincèrement je lui souhaite réussite et tenacité pour mener à bien cette fin de transition. En l’état des choses, il sait déja que beaucoup d’espoir, que dis-je TOUT l’espoir d’un peuple, repose sur ses capacités et sa nécessaire clairvoyance pour redresser la barre en constituant un vrai gouvernement représentatif de toutes les forces en présence.

    Alea jacta est !

  • 2 novembre 2011 à 11:06 | Parole (#2602)

    Un"statu quo de la mauvaise gouvernance" serait effectivement la plus sûre...entrée dans une nouvelle crise. La feuille de route parle de mesures de confiance afin de de créer un climat serein et apaisé (article 17). De Gaulle disait à propos des relations est-ouest (la guerre froide...) : détente, entente, coopération. On jugera OB sur pièces, à savoir :

    - introduire l’équité de traitement de l’information sur TVM et RNM
    - réouvrir les radios fermées depuis 2009
    - nommer un ministre de la justice au dessus de tout soupçon
    - dissoudre la FIS
    - interdire la prise de parole en public de militaires en activité
    - réduire le nombre de ministres à 15, répartis en 3 obédiences égales : 5 pro-rajoelina, 5 pro-ravalomanana, 5 ni l’un ni l’autre
    - réduire le nombre de CST à 30 et CT à 90, même clé de répartition que le gouvernement
    - nommer 22 chefs de région venant du corps des administrateurs civils
    - annoncer le renoncement à toute candidature de lui-même, de son gouvernement et des 22 chefs de région.

    • 2 novembre 2011 à 11:36 | da fily (#2745) répond à Parole

      Parole hi, si dans vos propositions il y en auront d’envisageables, je reste perplexe sur le dossier FIS et la garde des sceaux. Et vous savez pourquoi.

      Alors, effectivement ne parlons même plus du retour de Ravalomanana c’est ça ? Omer peut-il envisager cette question ? Si j’étais dans la mouv. RA8, j’irai présenter mes félicitations (en politique, rien n’est jamais arrêté, et se recroqueviller barrera toute possibilité postérieure à participer à la transition) pour cette nomination et redemanderai ce qu’il peut faire pour ce dossier, faire comprendre à ce diplomate que c’est du donnant-donnant est plus payant. Il est plus intelligent de procéder ainsi, que de repartir dans le rôle donquichottien qui ne mène à rien. Stratégie...les politicards malagasys en ont-ils ?

    • 2 novembre 2011 à 11:48 | Ikelimalaza (#5896) répond à Parole

      ainsi soit-il !
      Sir Omar Beriziky est bien à l’écoute de tout le monde. D’autant plus que la formule TSMR (Tous Sauf Marc Ravalomanana) lui permettra de réunir tout le monde dans une démocratie appliquée.

      J-2

    • 2 novembre 2011 à 12:01 | vuze (#918) répond à Parole

      "réduire le nombre de ministres à 15, répartis en 3 obédiences égales : 5 pro-rajoelina, 5 pro-ravalomanana, 5 ni l’un ni l’autre "

      5 pro-ravalomanana ? C’est quoi ça ? Quelqu’un connaît cette entité ?

  • 2 novembre 2011 à 12:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    En concordance avec la réaction du Général,à la retraite,Charles Sylvain RABOTOARISON :"Chacun a sa façon de voire les choses.Moi,j’accepte cette nomination du Premier Ministre Omer Beriziky.Toutefois,il y a des zones d’ombre.Il ne devrait pas y avoir ingérence des étrangers".

    Moi,Basile RAMAHEFARISOA,souhaiterais que le Président Marc RAVALOMANANA serait de retour au Pays pour participer à la vie politique locale pour en finir de cette suspicion de "payer les zoulous" pour agir à sa place.

    Madagascar aux Malgaches.

    N.B.

    L’équipe de Marius Frausman et du Chef par intérim du bureau de liaison de la sadc ne sont entrés dans la salle de conférence qu’après l’hymne national.

    Sont-ils d’accord avec ce choix d’Andry Rajoelina ???

    Omer Beriziky est qualifié de :

    - droiture,

    - intégrité,

    - ouvert au dialogue,

    - force de proposition,

    - homme de principe

    - et NON belliqueux.

    Je n’ai qu’un souhait :"BON COURAGE".

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 2 novembre 2011 à 14:54 | Ikelimalaza (#5896) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      I had a dream...Madagascar without Marc Ravalomanana

      I see trees of green, red roses too
      I see them bloom, for me and you
      And I think to myself
      What a wonderful world

      I see skies of blue, and clouds of white
      The bright blessed day, dark sacred night
      And I think to myself
      What a wonderful world

      Le peuple a confiance en OB le PM désigné par le président élu ANR. Sans aucune difficulté, il va écarter définitivement ra8, le vrai problème de ce pays.

    • 2 novembre 2011 à 16:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Ikelimalaza

      ikelimalaza,

      ce serait une très grosse erreur de vouloir écarter définitivement le Président Marc RAVALOMANANA.

      Pour résoudre le vrai problème de Madagascar,il faut que le nouveau Premier Ministre organise une réunion au sommet des quatre CHEFS-les 03 anciens Présidents Marc RAVALOMANANA,Albert ZAFY et Diddier RATSIRAKA ainsi que le Président de la Transition Andry Nirina RAJOELINA".

      Et tenir compte du rôle des "MILITAIRES".

      "Il faudrait mettre un terme à l’obéissance aveugle aux consignes de la Troĩka",dixit le Général Ranto RABARISOA

      Président du Conseil Militaire de Défense Nationale (CMDN).

      - "La Grande muette a une voix à faire entendre dans la gestion des affaires de la Nation et peut jouer un rôle non négligeable dans le processus de sortie de crise".

      Pour Moi,Basile RAMAHEFARISOA,je pense que 25% des membres de toutes les institutions devraient revenir à l’ARMEE,bref aux forces de l’ordre.

      Trois ans de transition,ça suffit !!

      Aucun article de la FR ne stipule que l’Armée ne doit pas participer à la TRANSITION.

      Je répète ce qu’a dit le Général Ranto RABARISOA :"Il faudrait mettre un terme à l’obéissance aveugle aux consignes de la Troĩka"

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 2 novembre 2011 à 13:20 | rasoulou (#4222)

    La nomination de Omer BERIZIKY est à mon avis suspecte, et reste toujours dans l’esprit de Andry RAJOELINA d’avoir un allié ( LEADER), mais pas un opposant pur dur en face, mais est-ce qu’il jouera le jeu de RAJOELINA et de ses sbires on ne le sait pas encore.Mais mon petit doigt me dit qu’il sera VITAL BIS, et je suis d’accord avec Ndimby sur ce point.
    Ndimby, vous citez : le premier cercle de gros c’est le Colonel Lylison (Chef de la Police secrète de RAJOELINA et des milices), le deuxième cercle : grande gueule c’est qui ? je n’arrive pas à mettre un visage, le troisIème cercle c’est RATSIRAHONANA manipulateur en puissance.
    Mais vous avez oublié ou sciemment oublié les dossier de libération des détenus politiques, et la gestion des retours des exilés politiques.
    Et au plaisir de vous relire, vos critiques sont pertinentes.

    • 2 novembre 2011 à 14:12 | Mihaino (#1437) répond à rasoulou

      Cette nomination est effectivement SUSPECTE et présente bcp" de zones d’ombres" selon Basile ?!Le Leader Fanilo commence à ENVAHIR la vie politique malgache car ses cadres occupent maintenant des postes importants après leur soutien sans faille au coup d’état de 2009 et leur participation active à cette fameuse REVOLUTION ORANGE ??!!
      Est-il vrai que toute peine mérite salaire ?!!
      Enfin, je suis d’avis que le nouveau gouvernement ressemble de près au Gvt Vital bis ?! Les postes restent et certains ministres restent aussi ?!au lieu de dire les postes restent mais les hommes passent . Mea culpa si je me trompe !!!
      Bon courage Omer Beriziky !!!
      Wait and see ...

    • 2 novembre 2011 à 16:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Mihaino

      Mihaino,

      - "Que les Ministres titulaires des Ministères régaliens restent pour pouvoir travailler en continuité de l’Etat :

      - Affaires Etrangères,

      - Défense Nationale/Gendarmerie Nationale,

      - Justice ,Garde des Sceaux

      - et enfin,Intérieur -administration et sécurité intérieure-

      Le reste vers un Gouvernement de "CONCENTRATION",avec des techniciens expérimentés et responsables de la haute fonction administrative.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 2 novembre 2011 à 13:32 | Madagascan (#1869)

    Ndimby se trompe, comme d’habitude.
    Ce qui a fait bouger les lignes de la HAT, ce n’est certainement pas la presse, ni même la presse en ligne d’opposition se réclamant d’un journal sans y être rattaché, et encore moins des éditorialistes plus ou moins inspirés qui ont pour argument principal le supposé très bas niveau intellectuel des hommes au pouvoir.

    Non, le seul et véritable élément qui puisse faire bouger la HAT vers les demandes insistantes de la Communauté Internationale, c’est l’argent.
    Visiblement, une étape a été franchie. Probablement que les perspectives économiques de la HAT se sont assombries et que les seules solutions visibles désormais sont les financements internationaux "classiques".

    Le temps a donc fait son oeuvre, beaucoup dans l’opposition n’auraient jamais envisagé que la HAT survive en l’état aussi longtemps. La plupart étaient persuadés que l’armée finirait par se se retourner contre la HAT : Raté. Beaucoup pensaient que le mouvement populaire prendrait de l’ampleur : Raté. Beaucoup pensaient que de la déstabilisation (grenades, attentats) pousserait la communauté internationale à intervenir : Raté. Tous pariaient sur l’effondrement des finances de l’Etat en moins d’un an (car ils savent bien la triste réalité des finances malgaches laissées en 2009) : 3 ans au lieu de quelques mois.

    Au final, je suis persuadé que si l’opposition avait pris la HAT à son jeu de la transition dès le début (signature de la FR, participation aux instances de décision, suivi de l’organisation des élections...), celle-ci se serait finalement terminée bien plus rapidement que cette transition qui a désormais pris un nouveau virage, mais rappelons-le, n’est pas encore terminée, loin de là !

    • 2 novembre 2011 à 14:08 | Ndimby A. (#444) répond à Madagascan

      "Quoi qu’on en dise, la résistance de la société civile et de la presse restée libre, et surtout la pression internationale, ont plus ou moins fini par être payées en retour."

      Un élève de CE2 serait capable de voir dans cette phrase la hierarchie accordée aux acteurs, et la prééminence de la pression de la communauté internationale.

      Mais comme à l’habitude, la volonté de Madagascan de faire hâtivement feu de tout bois pour "casser du Ndimby"(qui d’ailleurs s’en moque) lui a fait perdre un minimum d’objectivité. Critiquer pour après dire la même chose en d’autres mots, ce n’est que brasser du vent. Mais cela est toujours utile en ce temps de chaleur à Tana.

    • 2 novembre 2011 à 14:40 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Ndimby A.

      La sobriété de Madagascan meritait vraiment ça....!

      On dirait que cracher sur les forumistes en est le dernier argument quand notre " Grand Ndimby" est poussé dans l’evidence de sa petitesse....

      que d’AMERTUME post-berizikienne .....melée d’Yagohourt pourri dans la bouche de notre "Grand " journaliste, pathetique faux visionnaire qui a deja prophetisé l"année dernière que Amer Beriziky sera le PM de la "vraie" transition....( et il a toujours raison...Hi hi hi hi )

      IL a oublié de nous dire que O.Beriziky sera VITAL pour Ravalongadra....

    • 2 novembre 2011 à 16:07 | vuze (#918) répond à Ndimby A.

      Non, Ndimby, la prééminence de la pression internationale n’est pas du tout évidente dans votre phrase. Relisez vous bien ou faisons appel à un spécialiste de la langue de Molière (Da filou par exemple :-)...

      Il aurait suffi de commencer par citer la pression internationale et nous aurions tout de suite compris...

      Mais bon, nous savons tous que vous dépassez souvent la ligne rouge de la mauvaise foi...

    • 2 novembre 2011 à 17:02 | kakilay (#2022) répond à vuze

      Purée ! Ce sont les incultes qui veulent donner le la... maintenant. Quand on n’a pas "tout de suite compris"... on appelle au secours au lieu de chevaucher la superbe... de celui qui n’arrive pas à suivre.

    • 2 novembre 2011 à 17:08 | Madagascan (#1869) répond à Ndimby A.

      Pardonnez-moi, Ndimby, mais pourquoi faites-vous un blocage sur le prétendu niveau intellectuel (ou scolaire, il semblerait que vous fassiez facilement l’amalgame) des uns et des autres ?
      Vous avez un soucis à ce niveau ? Vous avez été recalé à l’ENAM ?

  • 2 novembre 2011 à 16:06 | herbert leon (#5976)

    On rêve de faire de OB un Razanamasy bis.
    Mais ce sera tellement difficile pour lui, car Razanamasy a composé seul son gouvernement sur la base certes de propositions des forces politiques, mais la decision lui appartenait seul.

    Razanamasy avait reclamé et obtenu les pleins pouvoirs car il savait que la dépendance à tel ou telle bord politique allait lui etre fatale.

    Razanamasy ne trainait vraiment aucune casserole. On dit de OB la même chose. Aussi j’aimerai bien mettre de coté les rumeurs de ce qui s’etait passé à la CAVAGI (Caisse Vanille Girofle) du temps où un certain Jean Omer Beriziky (JOB) en était le patron.

    Mon Dieu !

    • 2 novembre 2011 à 17:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à herbert leon

      herbert léon,

      "Je" connaissais un RAZANAMASY Marcel qui avait les mêmes critères que ce nouveau Premier Ministre :

      - droiture,

      - intégrité,

      - ouvert au dialogue,

      - force de proposition,

      - homme de principe

      - et NON belliqueux.

      SEM Omer Bériziky est désigné Premier Ministre par le Président de Transition Andry Nirina RAJOELINA,de ce fait ,faisant fonction de Chef d’Etat,selon l’article 03 de la FR,nous devrons l’accepter ,sans réserve.

    • 2 novembre 2011 à 19:12 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour , que vous l’ acceptiez ou pas cela ne changera rien , au déroulement des évènements à venir , laissez au temps le temps ,particulièrement sur la grande ile , Bereziki vient juste d ’être nommé , il n ’ a pas encore levé le petit doigt que c’est déjà la ruée aux commentaires voir aux paris , ses premiers pas seront hésitants , voir " diplomates " ne marche-t-il pas sur des oeufs , ou chaque pas sera mesuré , analysé , commenté , les réponses à toutes ces questions ,aussi justifiées que précipitées , viendront plus rapidement qu ’ escomptées , ses épaules aussi larges soient - elles ne peuvent porter plus que ce qu ’ une belle fille peut offrir , de plus il est exposé de tous cotés , et agir dans ces conditions sans se faire éclabousser relève de l ’ art de l ’ équilibriste , art certes pratiqué dans les ambassades & consulats , l ’ art de l ’ uchronie , est certes d ’ à propos , en plus de l ’ occupation principale de l ’ éternel insatisfait , mais n ’ oubliez pas , que nous sommes au Pays du " moramora " , et pas ailleurs ; so ? : " andrasoa kely "

    • 2 novembre 2011 à 19:34 | Jipo (#4988) répond à Jipo

  • 2 novembre 2011 à 21:25 | herbert leon (#5976)

    J’ai bien écouté les discours échangés à Mahazoarivo lors de la passation de service entre Camille Vital (sortant) et Jean OB ou JOB (entrant).
    Si CV a prononcé plus d’une fois le nom de ANR pour le remercier, en revanche ce même nom n’a pas été prononcé du tout par JOB.

    Début d’indépendance ?
    C’est bon signe pour les 2 (JOB et ANR) à mon avis.
    ANR se sent un peu plus libre et ne subit plus les pressions pre-formation du gouvernement.
    JOB a compris la division du travail au niveau de l’executif et sera responsable des résultats.

    Wait & see

    • 3 novembre 2011 à 03:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à herbert leon

      herbert léon,

      - "Des-vous qu’ANR se sent un peu plus libre et ne subit plus les pressions pré-formation du Gouvernement".

      Ce qui va suivre,c’est l’application de l’article 06 de la feuille de route.

      - "Les acteurs politiques Malgaches,parties prenantes à cette FR,sont invités à présenter une liste de personnalités parmi les quelles le Président de Transition,sur proposition du Premier Ministre,nomme les membres du Gouvernement de Transition".

      J’insiste :"SUR PROPOSITION DU PM"

      Une équipe gouvernementale est une cohésion (caractère de ce qui forme un tout ;organisation logique)

    • 3 novembre 2011 à 03:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification :"Dîtes-vous" qu’ANR (herbert léon)

      Toutes mes excuses.

  • 2 novembre 2011 à 22:02 | BemioVah (#3451)

    Est-ce que le fait de comparer un tel à un autre peut vous rassurer coquettement de la réussite ou de l’échec d’avance de ce PM qui vient à peine d’être nommé à son poste, témoins à l’appui ?

    Il est tellement évident que Beriziky n’est pas Razanamasy, et que Razanamasy n’est pas Beriziky. Les mêmes têtes ne produisent pas toujours les mêmes préférences ni les mêmes effets. A plus forte raison que les donnes sont différentes. En effet, l’époque et les évènements de 1993 sont loins d’être comparables à ceux de 2009 malgré tout, et encore moins à la situation actuelle en ce novembre de 2011. Car l’envergure de la crise actuelle dépasse largement les frontières malgaches, les acteurs sont hétéroclites, et le comble de l’histoire est que, l’emprise et les décisions ne sont plus réservées comme simple prérogative malgacho-malgache (!)

    Alors, parlez de telle ou autre crises si vous le voulez, mais aucune crise n’est identique. Parlez plutôt de similitudes, mais là aussi, la dynamique en est toute autre.

    C’est bien à l’œuvre que l’on reconnait l’artisan. Mais de nos jours, nommez donc un seul artisan qui peut tout faire et tout résoudre sans l’aide ni l’apport d’autrui ou des autres, qu’il s’agisse par exemple de Bill Gates ou du feu-Steve Jobs ou de Barack Obama ? Peut-on espérer tout au moins un sentiment de coopération entre « Nous-Autres/Vous-Autres », ne serait-ce que pour l’amour du peuple et l’envie de sortir de cette crise ? Et sachant qu’aucun nom n’aurait fait l’unanimité à part entière, il fallait bien que le « responsable » du moment, selon la FR, annonce "sa" décision et ce, malgré tous les remous ou mécontentements dont il fallait plus ou moins s’y attendre… Il est vrai que le peuple est toujours dans l’attente.

  • 2 novembre 2011 à 22:10 | BemioVah (#3451)

    Si Omer Beriziky est « amer » selon Ndimby, que dire alors de Ndimby un peu « mangidy » ? Comment qualifier Beriziky d’amer sans même avoir gouté à son menu premier-ministériel ?

    C’est comme une pilulle médicale. Qu’elle soit d’un goût amer ou doux au moment de l’avaler, ce n’est pas cela qui vous guérira de votre mal ou de vos maux. Ce n’est qu’une fois que le médicament est administré dans votre fort-intérieur, que cela fera ou pas l’effet tant espéré. S’ensuivra alors guérison, soulagement, ou toute autre prescription s’il le faut…

    Si aujourd’hui le Fihavanana n’est plus la bonne prescription culturelle et non médicinale, peut-être faut-il revenir à un simple remède typiquement malagasy, buvez donc de la tisanne « mangidy » et « veromanitra », et cela atténuera les nerfs et adouciera les sentiments. Comment guérir ce mal qu’est la « crise amère comme bile » ? Les Ntaolo Malagasy ne disaient-ils pas que : « Ao anatin’ny mangidy no ahitana ny mamy » ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS