Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 22 juillet 2024
Antananarivo | 20h01
 

Santé

Santé publique

Baisse des prix des médicaments anticancéreux

lundi 24 juin |  921 visites 

Une bouffée d’oxygène pour les malades du cancer dans le pays. La Centrale d’achat de médicaments essentiels et de matériel médical de Madagascar (SALAMA) annonce une baisse du prix de vente des médicaments anti-cancéreux à partir de cette année pour permettre l’amélioration de l’accessibilité financière des produits oncologiques.

La réduction moyenne globale du prix de vente est de l’ordre de 55%. Pour certains produits, la réduction est de 16 à 96% à partir de cette année, selon SALAMA. Parmi les 51 références, 27 produits voient leur prix de vente diminuer depuis le début de l’année, 14 nouvelles références demandées par les prescripteurs ont commencé à être ajoutées.

L’Association d’appui à la Radiothérapie et l’Oncologie de Madagascar (AROM), acteur crucial dans la prise en charge du cancer à Madagascar a milité pour cette meilleure accessibilité financière du traitement aux malades atteint de cette maladie. Elle estime qu’un traitement de bonne qualité, abordable et cohérent est une garantie pour améliorer le traitement.

De nombreux patients diagnostiqués pour un cancer ne peuvent tout simplement pas se faire traiter ou poursuivre les soins faute de moyens. Le coût des traitements anticancéreux étant exorbitants, les patients doivent souvent payer de leur poche l’accès aux soins, engageant des dépenses qui peuvent s’avérer financièrement catastrophiques. Un traitement complet coûte au minimum 10 millions d’Ar (chimiothérapie, radiothérapie...).

Près de 70% des décès liés au cancer se produisent dans des pays en voie de développement comme Madagascar. Selon l’estimation de Globocan en 2021, 23.500 nouveau cas par an de cancer sont détectés dans le pays dont 50% sont des cancers gynécologiques.

-----

16 commentaires

Vos commentaires

  • 24 juin à 10:38 | lé kopé (#10607)

    A cause du pouvoir d’achat de nos compatriotes qui a « dégringolé » , le chiffre d’affaires des Pharmaciens a chuté vertigineusement . Comme la disparition des classes moyennes , les Pharmaciens se trouvent de plus en plus englués par les difficultés quotidiennes , non seulement au niveau des approvisionnements des médicaments , mais surtout l’impossibilité d’écouler leurs produits . Pourtant , ils sont toujours dans l’obligation de payer leurs personnels , malgré la réduction de leurs bénéfices . Sans oublier les contrôles fiscaux qui ne cessent de les importuner , malgré leurs comportements exemplaires dans le paiement de leurs arriérés .De plus , les détériorations de nos routes nationales ne font qu’augmenter le prix du transport , qui se répercutent sur le prix des médicaments .
    Bref , les patients , par nécessité se tournent vers les produits alternatifs , à base de produits traditionnels ou des plantes médicinales . Ce qui peut nuire à la qualité ses soins , à cause de la multiplicité des charlatans , et des spéculateurs de tout genre .
    Bref , la situation sanitaire au Pays est de plus en plus inquiétante , depuis la fameuse date de Février 2009. Cherchez l’erreur ?

  • 24 juin à 10:49 | Stomato (#3476)

    BAISSE DES MÉDICAMENTS
    Quel titre accrocheur ! Chic on va pouvoir être soignés !

    >>SALAMA annonce une baisse du prix de vente des médicaments anti-cancéreux à partir de cette année <<

    Ah une baisse limitée donc !

    >>La réduction moyenne globale du prix de vente est de l’ordre de 55%. Pour certains produits, la réduction est de 16 à 96% à partir de cette année<<

    Ah, une baisse très limitée donc.

    >>Parmi les 51 références, 27 produits voient leur prix de vente diminuer depuis le début de l’année, <<

    Baisse limitée avec probablement une baisse importante sur les médicaments les moins utilisés et baisse faible sur les médicaments les plus utiles.

    >>Selon l’estimation de Globocan en 2021, 23.500 nouveau cas par an de cancer sont détectés dans le pays dont 50% sont des cancers gynécologiques.<<

    N’existe t-il pas un vaccin contre le cancer gynécologique le plus courant ?
    Ah c’est vrai ça coûte cher les vaccins, et puis les femmes en sont majoritairement atteintes, la misogynie séculaire fait encore des ravages...

    CETTE BAISSE EST INDÉNIABLEMENT UNE BONNE NOUVELLE, mais apportera t-elle une grande satisfaction et un effet important pour le peuple « d’en bas », ou seulement un soulagement financier pour ceux qui ont aujourd’hui les moyens de faire traiter leur cancer ?

  • 24 juin à 10:57 | Isandra (#7070)

    Rajoelina n’a t il pas dit :« 𝑱𝒆 𝒇𝒆𝒓𝒂𝒊 𝒅𝒆 𝒎𝒂 𝒑𝒓𝒊𝒐𝒓𝒊𝒕é 𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒆𝒏 𝒇𝒂𝒗𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒆𝒔 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒗𝒖𝒍𝒏é𝒓𝒂𝒃𝒍𝒆𝒔, 𝒏𝒐𝒕𝒂𝒎𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒆𝒏­𝒇𝒂𝒏𝒕𝒔, 𝒍𝒆𝒔 𝒇𝒆𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒆𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒆𝒓𝒔𝒐𝒏𝒏𝒆𝒔 â𝒈é𝒆𝒔, etc »

    • 24 juin à 11:50 | Ragnarok (#3696) répond à Isandra

      Verset 2, sourate 1 de la ’Grande Plaisanterie Divine’

    • 25 juin à 03:54 | NTMO (#10005) répond à Isandra

      excellent

  • 24 juin à 12:16 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    - Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie pour cette bonne nouvelle, mais l’ inflation très prochaine à venir viendra sûrement effacer tout ces rabais.

    - Pour Madagascar, avoir abdiquer de sa liberté et de sa souveraineté :

    - Et à force de se coucher sans cesse, comme une péripatéticienne,

    - Et malheureusement, l’ expérience a montré à MadaGadoue,

      • que quand le prix du carburant grimpe,
        - l’ inflation explose et le festival de la valse des étiquettes bat son plein.
  • 24 juin à 12:59 | pisokely (#9950)

    faire baisser le prix des médicaments ? très difficile.. les anti cancéreux ? impossible.. sauf si un organisme subventionne en amont..

    Le prix d une seule molécule est très très cher.. et spécifiquement pour le cancer, au stade de traitement initial, le schéma est souvent 2 à 3 molécules sans parler des traitements adjuvants qui vont avec... et je ne parle pas du régime alimentaire, des soins (consommables, ....)... si bien que sans subvention, c est pratiquement mensongère de dire baisse des prix pour les anti cancéreux..

    Les labo sont obligés de maintenir un certain prix car les recherche et la fabrication ont un coût... et ce ne sera jamais jamais un pays comme mada avec un type comme rajoel qui arriveront à subventionner les anticancéreux...

    la communauté internationale peut être ? mais jusqu à quand ? et surtout pourquoi subventionnent -ils mada ???

    • 24 juin à 13:13 | Yet another Rabe (#4812) répond à pisokely

      Bonjour Pisokely,

      « faire baisser le prix des médicaments ? très difficile.. les anti cancéreux ? impossible.. sauf si un organisme subventionne en amont.. »

      Puis-je déduire que cette rubrique « Baisse des prix des médicaments anticancéreux » sur ce site de MT, n’ est qu’ une fausse nouvelle ?

      Peut être même une intox, mais le cas échéant, dans quel but ?

      Cordialement

  • 24 juin à 13:38 | pisokely (#9950)

    bjr YAR

    sincèrement je ne sais pas !! rien , qu en France malgré la secu, et plusieurs systèmes en parallèle, les malades ont du mal à accéder à certaines molécules ( prix hors portée).. et j ai du mal à croire ce qu ils écrivent ci dessus... Je précise que je n ai aucune information mais à l état actuel de la situation économique et sanitaire à mada, faire baisser les anti cancéreux est quasi utopique... même les anciennes molécules.. et pire pour les nouvelles ( anticorps monoclonaux, thérapie ciblee....).. meme le depistge est cher ( scanner, pet scan, anapath) j espère que je me trompe !!!!!

    les riches qui font leur cure à l étranger peuvent témoigner de la cherté du coût..

    • 24 juin à 13:49 | Yet another Rabe (#4812) répond à pisokely

      En fait, je vous ai posé la question d’ une fausse nouvelle propagée sciemment, une intox suite à la lecture dans https://lgdi-madagascar.com/2024/06/23/politique/vazaha-menasofina-confirme-son-vrai-caractere-perfide-et-fourbe/
      Du cas des promesses d’ aide faites par SAR DJ Lapin PUTSCHISTE POLTRON 6-ème d’ âne de cas raté à Viviane, une dame d’Ankazomanga ayant le cancer du sein.

      Bref, peut être une manière d’ essayer de dédouaner un peu Foza 1-er de toutes ses promesses non tenues.

    • 24 juin à 16:00 | lé dezertera (#11352) répond à pisokely

      Soratra tena GRAVY BE MIHITSY :

      « Gouvernance dont Vazaha Menasofina parle à tort et à travers, ne sachant même pas de quoi il s’agit vraiment. »

      YAR, mankasitraka amin’ireo rohy.

  • 24 juin à 14:55 | pisokely (#9950)

    YAR..

    Ben dis donc ! cette dame va mourir !!!

    sa seule chance est de publier et demander des aides su FB ...

  • 24 juin à 17:04 | #tsimahafotsy (#11508)

    | Isandra (#7070)
    Rajoelina n’a t il pas dit :« 𝑱𝒆 𝒇𝒆𝒓𝒂𝒊 𝒅𝒆 𝒎𝒂 𝒑𝒓𝒊𝒐𝒓𝒊𝒕é 𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒆𝒏 𝒇𝒂𝒗𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒆𝒔 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒗𝒖𝒍𝒏é𝒓𝒂𝒃𝒍𝒆𝒔, 𝒏𝒐𝒕𝒂𝒎𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒆𝒏­𝒇𝒂𝒏𝒕𝒔, 𝒍𝒆𝒔 𝒇𝒆𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒆𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒆𝒓𝒔𝒐𝒏𝒏𝒆𝒔 â𝒈é𝒆𝒔, etc »

    Traduit en langage courant :
    Je ferai de ma priorité les actions en faveur des plus vulnérables, notamment MES enfants pour qui j’ai demandé la nationalité française, MES femmes, Mialy, Romy Voos, Lalatiana BM, Rinah, Lanto, Vahinala... et les personnes qui m’ont soutenu pour faire le coup d’état, etc.

    • 24 juin à 19:10 | lé dezertera (#11352) répond à #tsimahafotsy

      Dray ! Dray ! Dray ! #Tsimahafotsy ...
      Mpandika teny fatratra tena mahay tokoa ny zanak’Avaradrano.
      Izay fihevitra tena « manify » sy « maranitra » izay indrindra no heverin’ny foza fa tsy ho takatry ny Ambanilanitra.
      Mankasitraka e !

    • 24 juin à 19:14 | bekily (#9403) répond à #tsimahafotsy

      OF COURSE !!!!

  • 24 juin à 17:38 | pisokely (#9950)

    que mada n a pas les moyens de traiter une maladie grave, ça se comprend et personne ne fera des critiques envers rajoel... c est difficile et c est cher.

    mais il fait des dépenses extravagantes, et ne voit guère les priorités.. il promet partout des choses qu il n arrivera jamais à faire, pure démagogie, à visée électorale.. lui et sa clique se soigne à l étranger, au frais des contribuables, pauvres et malades comme cette dame...

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS