Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 juin 2024
Antananarivo | 00h17
 

Editorial

Baisse de température

mardi 13 octobre 2009 |  3437 visites  | Patrick A.

« Les crises ne s’arrêtent jamais. Nous sommes toujours en train de faire face aux conséquences de la crise précédente jusqu’à ce que la prochaine arrive. »

Les mots sont de Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI. Et pour éviter d’induire nos lecteurs en erreur, précisons qu’il parlait ainsi, quelques jours après le sommet du G20 de Pittsburgh, à propos de l’économie mondiale, et non pas des événements malgaches qui ne justifieraient d’ailleurs pas une interview de lui par le magazine américain Newsweek.

Mais il reste que les propos du DG du FMI s’adaptent particulièrement bien à la situation malgache. Le fait est que le pays se retrouve avec trois « Premiers Ministres » pouvant chacun revendiquer la légalité, mais qu’on a du mal à définir avec précision le début de la chaîne d’événements qui fait qu’on en est arrivé là. La plupart des dépêches d’agences de presse internationales simplifient en partant de la fermeture de la chaîne de télévision Viva en décembre 2008, mais les malgaches ont chacun une petite théorie sur l’origine profonde de cette crise 2009 : complot, rancoeurs personnelles, cupidité, ethnicisme, minerais, j’en passe et des meilleures.

Toujours est-il que les acteurs de cette crise sont tous dans une certaine mesure prisonniers de leurs attitudes passées, et que l’adoption de certaines postures est autant la conséquence de la crise que la cause de sa durée.

L’actualité amène aujourd’hui à se pencher sur le cas particulier de Monja Roindefo. Fils du combatif leader nationaliste Monja Jaona, il s’est volontiers présenté aux débuts de la crise comme un guerrier antandroy, et semble se retrouver aujourd’hui, aux yeux de ceux qui se veulent cartésiens, otage de sa propre image.

Car si l’on analyse froidement la situation, il fait assez peu de doute qu’il a perdu son poste de Premier Ministre, et qu’il aurait mieux fait d’adopter beaucoup plus en amont des événements une posture de négociation plus conciliante. Quels sont ses soutiens politiques ? Essentiellement, quatre petits partis [1] qui ont du mal à prouver une couverture nationale, même s’ils affirment rassembler trente-six formations. La réalité est que la plupart des organisations rassemblées sous le vocable de « forces du changement » sont bien plus prudentes et semblent s’être ralliées de fait à Andry Rajoelina. Les partisans de Monja Roindefo auront donc du mal à peser lourd face à la volonté clairement affichée par la communauté internationale, et ils auront quelque difficultés à se prévaloir d’un large appui d’une population depuis longtemps largement lassée des rebondissements politiques à répétition.

Monja Roindefo évoque la nécessité de rester à la primature tant que les chefs de file des quatre mouvances n’auront pas signé les accords conclus verbalement au Carlton. Il semble donc garder quelques espoirs que sa position et celle exprimée par Marc Ravalomanana puissent l’amener à se retrouver à la Présidence de la Transition à la place de Andry Rajoelina. Après l’annonce qu’une ultime rencontre entre les chefs de file aurait vraisemblablement lieu d’ici la fin de la semaine, on peut douter qu’il ait le temps de convaincre une majorité de se rallier à un tel schéma sensiblement différent du scénario de base évoqué lors des deux précédentes rencontres à Maputo. Et il est d’ailleurs très probable que Marc Ravalomanana cherche davantage à négocier des garanties sur la possibilité de se présenter aux futures élections qu’à miser sur Monja Roindefo.

Ce dernier espèrerait-il que l’armée vienne à son secours ? On relèvera avec intérêt cette interview de Gabriel Rabearimanana, secrétaire général du Monima, qui évoque « le fait que l’armée ne forme pas un corps homogène. Une divergence d’opinion sévit chez les militaires aboutissant à de tels actes alors que l’unité de l’armée est souvent citée. Elle n’est pas totalement effective ». Mais si l’on a entendu un certain nombre de rumeurs à propos du camp de gendarmerie de Fort Duchesnes, une réédition des événements du 8 mars apparaît peu probable.

« Quand la maison est en feu, vous êtes obligés de l’arroser avec beaucoup d’eau pour vous débarrasser du feu, mais ensuite vous avez à éponger ». Ce sont encore des propos de Dominique Strauss-Kahn qui n’ont rien à voir a priori avec la situation à Madagascar. Mais ils nous rappellent que si le feu de la crise devrait être maîtrisé sous peu, le Professeur Zafy Albert aura fort à faire à la tête du Conseil national de réconciliation.

Notes

[1Monima, AKFM, Otrikafo, Manaovasoa.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 13 octobre 2009 à 08:04 | zananas (#1911)

    Monja a toujours voulu être calife à la place du calife : il contredisait sans cesse TGV, or, sur un bateau il n’y a qu’un seul commandant.
    Je ne pense pas que l’attidude de Ra8 a pour but de se présenter aux nouvelles élections, mais plutôt de négocier, afin d’échapper à toutes sanctions judiciaires, car l’enjeu financier est énorme.

  • 13 octobre 2009 à 08:20 | georges Rabehevitra (#3099)

    Cher Patrick,

    Effectivement la température est en baisse, au niveau politique, malgré la hausse au niveau météo.

    A quand une manifestation du ’vahoaka’’ pour défendre les intérêts (personnels) de Roindefo Monja ?

    Pour éviter cette nouvelle ’’mascarade’’, il y avait peut-être 2 solutions plus ’’élégantes’’ :

    1- Andry Rajoelina aurait pu convaincre Monja Roindefo de donner la démission du Gouvernement. Malheureusement, leur union était de circonstance et dont le seul but était de dégommer Ravalo, et après vogue la galère

    2- Au lieu de faire allégeance à Andry Rajoelina, tous les minitres qui ne sont pas d’accord avec le PM auraient dû donner leur démission. Mais c’est vrai que dans notre cher pays, le mot démission est tabou (sauf Mme Manorohanta). Monja Roindefo ne pouvait rester rester en place car, théoriquement, les nominations de nouveaux ministres auraeint demandées la signature de la HAT

    Conclusions : tout ce beau monde fait honte à eux-mêmes mais surtout au pays, donc au peuple out entier

    Quel malheur !

    • 13 octobre 2009 à 08:52 | Noue (#2427) répond à georges Rabehevitra

      Viendront -il un jour où

      - « pour l’intérêt supérieur de la nation »

      - liberté d’expression

      - la paix

      - la démocratie etc......

      remontent cette température qui ne cesse de baisser ?

    • 13 octobre 2009 à 19:29 | Tanindrazana (#3224) répond à Noue

      Il semble que la temperature baisse mais au fonds, elle reste toujours a un niveau tres proche de la fievre qui risque encore d’entrainer une interminable ou au moins une intermittente convulsion pour les Malagasy. Pourquoi et a cause de quoi on n’ arrive pas a maitriser cette temperature ? Chers Malagasy, nous nous battons entre nous, nous nous entretuons, nous detruisons nos biens et richesses ; nous nous accusons de beaucoup de choses, nous nous laissons etre divises memes entre familles, nous laissons notre chere patrie vivre dans la misere, la haine, la jalousie, la non tolerance ; nous laissons nos dirigeants nous mentir et nous pousser a se hair entre ethnies, entre villages et entre nos religions. Nous cherchons la paix, mais on nous offre la discorde. Nous voulons exprimer nos pensees et idees librement, mais on nous offre le blocus. Nous voulons developper notre propre pays, mais on s’oppose a notre participation. Nous voulons etre protege par notre armee, mais elle tourne les fusils de notre cote.....POurquoi tout cela arrive-t-il a nous Malagasy ?....C’est tout simple, c’est que ceux sont les idees machiaveliques de JUDAS qu’on a utilisee comme arme pour nous abattre depuis le depart de cette crise. Qui a trahi Ravalomanana ?... Sylla, Rajemison, Cecile Manorohanta ou bien d’autres ? QUi a trahi les Malagasy ? Ratsiraka, les Andriamanjato, Ratsirahonana, Rakotoniaiana, Voninahitsy et aussi bien d’autres ? Qui a trahi Zafy ? je vous laisse le soin de faire la liste.....QuI A trahi les Malagasy depuis le debut de l’annee, c’est la HAT avec Monja et Rajoelina a la tete en utilisant la naivete et l’intransigeance de Ravalomanana ? Qui a trahi notre foi, Ravalomanana, ou l’archeveque OMAR ou bien d’autres ? Pourquoi ces TRAHISONS a la chaine chez les Malagasy depuis des annees ? Qui a trahi l’armee, Charles ou Lylison ou bien d’autres ? Actuellemt, qui a trahi MOnja Roindefo ? les ministres, la HAT ou Rajoelina son soi-diant frere d’arme.....Bref, qui que ce soit le JUDAS de notre malheur, sa trahison n’est pas pour sa cause mais pour l’interet d’un tiers ou celui d’une puissnce qui veut qu’on soit divise pour qu’elle puisse mieux regner et mieux voler nos richesses. La seule maniere d’y arriver c’etait de trouver quelqu’un qui vendrait la peau de l’ours a grand prix. Il lui fallait semait la pagaille generale dans nos familles, au sein de notre vie nationale, au sein de la communaute, au sein meme de nos dirigeants, au sein de l’eglise, au sein de tout quoi ! rien n’est intact car ’c’etait deliberement dans l’objectif. Rien n’est encore jouer malheureusement car il faut tout remuer jus’qu’a ce qu’on aille la main mise totale sur Madagascar, notre chere patrie.

      CHER MALAGASY, J’ESPERE RENFORCER VOTRE CONVICTION ET QUE VOUS COMPRENIEZ QUE TOUTES CES MANIGANCES ONT ETE TOUJOURS ET SERONT ENCORE DE MISE NON PAS PARCE QUE LE VRAI JUDAS VOULAIS SE VENGER, MAIS QUE SES ARRIERES NE SONT PAS ENCORE ACQUISES.....

      RESTONS VIGILANTS ET COMBATTONS POUR LA VRAIE INDEPENDANCE DE NOTRE PAYS.

      MADAGASCAR EST POUR LES MALAGASY. N’Y METTEZ PAS VOTRE MAIN INDIGNES CAR VOUS NE TROUVEREZ PLUS UN JUDAS COMME RAJOELINA POUR TRAHIR SA PATRIE DE LA SORTE.

  • 13 octobre 2009 à 08:58 | da fily (#2745)

    Vraiment ? Je trouve que nous avons plutôt le contraire au sein de la hat. Monja Roindefo n’a pas l’air d’accepter le nouveau deal froidement, il est en train de bouillir et la bouilloire ne va pas tarder à siffler.

    Un coup comme ça sur le carafon a de quoi vous couper le sifflet. Ah ! les grands mots du 13 mai, les vociférations racoleuses les doigts en pince, les lendemains qui chantent avec les poches pleines, l’aura de l’audace...Adieu tout celà, le mirage fait place à la terrestre vérité, sacrifié sur l’autel de la réalpolitik à la malagasy, Monja serre les dents.

    Alors si effectivement Rajoelina a fait baisser la température avec l’extérieur en acceptant d’écarter Monja R., il l’a fait monter de deux crans dans le pays. Parirons-nous que l’ex-primeminister se laissera bercer par les nouvelles bonnes résolutions ? J’en doute, et très sincèrement, je suppute un baroud de la part du sudiste. Remémorons-nous bien la chronologie des évènements du début de l’année et la rapide proclamation de Roindefo quant à la victoire des tégévistes sur Ra8. Sans sa contribution qui essayait de donner un visage national au mouvement TGV, Andry ne serait pas arriver à grand chose. Les tananariviens ont trop l’habitude de croire que Tana décide et le pays suit : faux ! Voilà la véritable contribution de Monja à Andry, ce n’est pas pour rien qu’il a, du reste, était nommé 1er ministre de la hat, un clin d’oeil aux autres régions sensibles à ce geste.

    Alors avoir servi de faire valoir, de porte étendard quand on ne représente que 0.4%, et se faire remercier de la sorte ( remarquez qu’il fallait s"y attendre, le mokon-doha ne peut durer éternellement) ne peut que nourrir de la rancoeur chez Monja et lui chauffer le cerveau. Ca bouillonnne, et ça peut amener à des réactions innattendues, si j’étais Tgv, je me méfierais.
    La vengeance est un plat qui se mange aussi froid.

    • 13 octobre 2009 à 10:24 | zananas (#1911) répond à da fily

      Rajoeline a fit d’une pierre, deux coups.
      La première c’est s’attirer les bonnes grâces de la CI, le seconde c’est de se séparer de son PM qui commençait à devenir gênant.Monja aurait dû accepter de sortir avec grandeur. Le recours qu’il fait concernant son remplacement va l’affaiblir, s’il veut faire un baround d’honneur, cela va encore l’affaiblir, car la majorité de ses supporters sont sudistes et je vois mal ces derniers harceler quotidiennement à Tana, c’est trop éloigné de leur demeure, bien sur cela aura une conséquence sur l’électorat (0.4%)au cas où Andry se présentait aux présidentielles,mais le peuple malagache s’en fout de tout cela, seul son quotidien l’intéresse. Avec 2 feuilles de tôles par-ci, trois zébus sacrifiée par-là et quelques ariary et des tee shits les gens retournent leur veste,comme les politiciens mais à une échelle plus petite.En acceptant le poste de PM, Monja devrait savoir que ce poste c’est un fusible.

    • 13 octobre 2009 à 11:50 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à da fily

      « quand on ne représente que 0.4% » ......

      ..... c’est ce que l« on » appelle le vahoaka !

  • 13 octobre 2009 à 10:31 | monpays (#896)

    Vengeance, haine, jalousie, ethnisme, cupidité, etc...

    Quel malheur et quelle honte de constater que ce sont aujourd’hui les mots qui résument le mieux la position des diverses parties ou « mouvances » à Madagascar !!!

    La sagesse éternelle malgache ne serait donc que le cache-sexe de la médiocrité !!!

    Heureusement qu’il nous reste Patrick, Ndimby, Georges et quelques autres pour ne pas vomir.

  • 13 octobre 2009 à 10:38 | naivo (#3119)

    Encore une preuve de manque de maturité de la part de Andry. Il aurait dû depuis longtemps se débarasser de son Premier Ministre mais au lieu de cela il a continué à le laisser faire son chemin. N’étant pas fan de Roindefo, Andry n’aurait pas du tout de même le jeter comme une vulgaire vieille chaussure, surtout après sa grande présentation sur la place du 13 mai. Cela ne se fait pas quand on veut être appelé Mr le Président.

    Il faut jamais oublier que les malgaches sont rancuniers par nature. Si c’est pas pour aujourd’hui, ce sera pour demain. On ne s’étonne pas de voir que quelques années après les Zafy, les Ratsiraka reviennent sur le devant de la scène (tsy maty voalavo an-kibo). Le nom de Rajoelina doit s’attendre à ce retour de manivelle tôt ou tard.

    • 13 octobre 2009 à 14:39 | RABERENE (#3227) répond à naivo

      Et le nom de R8 alors ? N’est ce pas que c’est déja son tour maintenant ?

  • 13 octobre 2009 à 14:35 | RABERENE (#3227)

    « Baisse de temperature » c’est aussi le moment de prendre un petit recul et de tirer des leçons du passé.Pour vous aider à voir clair dans votre tête,je vous propose à vous R8istes,pseudo legalisites les quelques leçons suivants :
    - plus jamais un président en afrique ne va faire ce que r8 a fait :prendre le peuple pour des imbeciles et se cacher derriere le legalisme et la constitution.
    - la ci n’est pas aussi dupe que ca pour faire fi de l’aspiration du peuple.
    La liste est trop longue ,aussi je m’arrete là pour les lecons. Apres cette baisse de temperature,le vrai match va commencé,on donne encore la chance a R8 de jouer mais si lui ,il prefere rester au dehors du stade ,t... pour lui.
    Seulement ,j’ai peur pour lui parce qu’a force de rester dehors avec la temperature qui baisse ,il risque de trembler toute sa vie.

  • 13 octobre 2009 à 14:55 | mahery (#2468)

    hmhh !!!

    Atahorana mihitsy ity RAVALOMANANA ity à !

    Efa any ilavitra any izy mbola atahorana mafy dia mafy, ary misy tsy tafatombina mihitsy ; olona hafa no miady aminy koa Ravalo no mampitomany azy.

    Raha izany dia mazava : RAVALOMANANA no tena tadiavin’ny malagasy fa tsy n’importe quoi comme les Autres.Mbola ho avy ny andro ilazana an’izany !!

    N’iza faly, n’iza tsy faly !!!

  • 13 octobre 2009 à 16:02 | Vatofototra (#3257)

    REGARDER VIDEO Tour d’horizon 12 octobre 2009

    - Dramé Tiébilé GIC
    - Ablassé Ouédraogo GIC
    - Jean-Marc Châtaigner Ambasadeur de france à Madagascar
    - Manoro Régis Mouvance ZAFY
    - MMe Ramisandrazana mouvance Ratsiraka
    - Fetison Andrianirina mouvance Ravalomanana
    - Saisine du Conseil d’Etat par Monja Roindefo
    - Entretien avec Monja Roindefo
    - Interview Eric Rakotoarisoa Constitutionaliste

    http://www.vatofototra.com/topic1/index.html

  • 13 octobre 2009 à 16:10 | Tonton Mamy (#2460)

    Bonjour,

    Monja a déjà essayé de rassembler des partisans le 6 octobre , mais il y avait des dizaines , donc il a du mal à dire qu’ il y avait des vahoaka aussi derrière lui . Des militaires , OUI .

    La prochaine démonstration de force ( de vahoaka ) du lapin rajoelina , ce serait ce qu’il planifie avec ce rasta made in france rossy .Et il va dire au mpanjanaka lelafiny vody ,qu’il a encore des 4mis avec lui , car avec les bétises de gamins qu’il fait tous les jours , sa france aussi commence à en avoir marre.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS