Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 11h57
 

Sport

7èmes Jeux des îles de l’Océan indien

Arrivée de la Flamme Olympique : effervescence nationale !

lundi 6 août 2007 | Manou
Sa remise au premier porteur : Rabenala Toussaint.

Tout est prêt pour accueillir les 7èmes Jeux des Iles de l’Océan Indien à Madagascar !

La Flamme Olympique est là ! Porte pricipale de la Grande Ile, la ville de Toamasina a été la première agglomération malagasy à accueillir ce symbole de l’esprit olympique rapportée de l’Ile Maurice par une délégation du Comité d’Organisation des Jeux des Iles en début d’après-midi samedi dernier.

Chaîne de solidarité

Sitôt débarquée de l’avion, la Flamme a été accueillie par les autorités locales et le ministre des sports, Philémon Rabarison ainsi que le Directeur Général du Coji, Hery Eric Rakotonarivo, premier responsable des Jeux.

Par tradition et pour donner toute sa signification au symbole, une chaîne d’athlètes auront en charge de faire le relais jusqu’au site de compétitions, destination finale de la Flamme. Ainsi, l’honneur d’être le premier porteur de la Flamme Olympique revint à Rabenala Toussaint à Toamasina tandis que Bao Monique a été la cinquante-neuvième et dernière à la porter pour la placer devant l’Hôtel de Ville où était tenue une manifestation populaire avant la prochaine étape pour le district de Brickaville, où elle a dû être acheminée par une autre chaîne de vingt-et- neuf autres athlètes, hier.

Par principe, cette Flamme Olympique devra quitter la ville de Brickaville ce jour après une veillée festive par la population, et ainsi de suite dans chaque district de son passage jusque dans la capitale où, Lalaina Randrianantoandro du Taekwondo la portera jusque dans la vasque réservée à cet effet au stade de Mahamasina la veille de la journée d’ouverture des Jeux !

Symbole de fraternité

Bien qu’à vocation sportive, la Flamme Olympique, selon les intervenants lors des discours de reception à Toamasina, représente tout d’abord le renforcement de la solidarité et de la fraternité entre les îles de l’Océan Indien mais surtout entre les différentes régions de Madagascar qui accueillent les compétitions.

La liesse populaire ayant entouré l’arrivée de la Flamme à l’aéroport d’Ambalamanasy-Toamasina a été plus qu’explicite pour prouver cette affirmation d’ailleurs.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS