Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2022
Antananarivo | 13h53
 

Environnement

Dr. Bernardin Solonandrasana

« Arrêtez de vendre Madagascar avec seulement la faune et la flore »

samedi 4 décembre 2010 | Mona M.

Au salon du tourisme « Enjoy Madagascar 2010 », le professeur Bernardin Solonandrasana, chercheur et maître de conférences à l’Université de Perpignan, s’est illustré par son approche du tourisme à Madagascar, qu’il a présentée durant une conférence sur le thème « Comportement des clientèles touristiques ».

Selon lui, Madagascar fait fausse route en axant sa communication sur les découvertes que les touristes peuvent faire sur la Grande Ile, en termes de faune et de flore. « Si on attire les gens par des attractions-découvertes, ils vont venir une fois, dire que c’est magnifique, puis repartir chez eux pour ne plus revenir », a-t-il expliqué. Une étude que son laboratoire de recherche à Perpignan a effectuée va dans ce sens, car elle indique que seuls 14% des touristes qui repartent à l’aéroport d’Ivato expriment leur intention de revenir à Madagascar. Or, selon lui ce type de clientèle, qui vient découvrir une fois pour ne plus revenir, est le plus difficile à satisfaire et à encadrer. « Quand on sait qu’on ne va pas revenir, c’est tentant de jeter un papier par terre », a-t-il expliqué.

Pour le professeur Solonandrasana, Madagascar a donc commis une erreur stratégique en 2007, quand elle a convenu avec Maurice la spécialisation dans la faune et la flore pour Madagascar, et dans la détente pour Maurice : « On a toujours besoin de se détendre, tandis qu’on découvre une fois la faune et la flore ». Madagascar devrait donc revenir sur cette décision, d’autant plus que les huiles essentielles utilisées à Maurice pour les massages sont d’origine malgache. Outre ce côté détente, le professeur estime que Madagascar pourrait inciter les touristes à revenir de façon récurrente en misant sur le sport ou sur… les filles. Un propos vivement désapprouvé par M. Pierre Surot, du syndicat national des agents de voyage en France, qui venait de faire une conférence sur le tourisme responsable, et qui avait évoqué la lutte contre le tourisme sexuel.

Pour le professeur Solonandrasana, les filles sont un argument comme un autre dans l’incitation à revenir. « Or, les touristes qui reviennent veulent retrouver le pays en bon état, ils sont donc plus faciles à dresser, à maîtriser sur le sol national ».

24 commentaires

Vos commentaires

  • 4 décembre 2010 à 12:04 | che taranaka (#99)

    Voilà un SCANDALE un prof malgache miteux proxénéte...qui veut faire de MADAGASCAR un REPERE de BANDITS en mal de sexe ,les filles après les gamins et enfin sa mère ! ..

    Madagascar n’est pas La Jonquieras..pauvre C.O.N !

    Une HONTE un type qui se dit intellectuel comment on peut permettre de tel énergumène pour parler au nom des malgaches ; s’il est fonctionnaire de Mme Pecresse a-t-il le droit de nous INSULTER !????

    • 4 décembre 2010 à 13:21 | râleur (#3702) répond à che taranaka

      ’’le professeur Bernardin Solonandrasana, chercheur et maître de conférences à l’Université de Perpignan’’

      être Professeur d’une Université est un titre. Un maître de conférence ne peut s’’affubler du titre de ’’professeur’’.

      Ce Monsieur est certainement un ’’1bécile’’ qui s’ignore. Avoir fait des études pour proférer une telle ânerie me paraît douteux.

    • 5 décembre 2010 à 00:17 | MAHALIANA (#5020) répond à che taranaka

      Nanatrika sady Nihaino,

      Oui j’ai bien assisté à la conférence du 02 déc 2010,et suis vraiment étonnée et voir déçue d’avoir lu la fin de l’article« les filles sont un argument comme un autre dans l’incitation à revenir »je suis sûre que le journaliste a mal compris la propos du Mr Solonandrasana, il veut juste nous faire passer le message haut et fort de mieux vendre la destination Madagascar dans le but de faire revenir les touristes.

      Après avoir lu cet article je me pose la question pourquoi on ne s en sort jamais nous les Malgaches ? Oui la seule réponse c’est que nous, nous les Malgaches nous n’avons pas encore « l esprit d analyse » au lieu de bien examiner et de bien analyser ses propos nous trainons à lui scandaliser.

      C’est vraiment une déformation !!!Bien dommage pour nous !!!

    • 5 décembre 2010 à 08:54 | thubert (#459) répond à che taranaka

      Au moins on a un malgache qui pense vraiment au système touristique de Madagascar. Je suis tout à fait d’accord avec lui et à 100%. Ne prenez pas l’argument "les filles" comme le "journaliste" expose de façon provocateur ici en tant qu’incitation au tourisme sexuel. Mais dire que les filles malgaches sont belles, et oui je vous assure que nos filles sont parmis les meilleures au monde en matière de leur beauté !
      Comme presque tous les grands enseignes actuels montrent la photo d’une belle fille à coté de leur produit à vendre dans plus de 75% de publicité qu’on voit partout( voir même presque nu pour certain pub), là personne ne dira que c’est pour une incitation au sèxe ou bien produit sexuel ou touriste sexuel.

      En fin, dire qu’ au Brésil, ou à Tahiti,...il y a des belles filles, personne ne dit pas le contraire, et je vois pas le mal.

      Alors pouquoi pas nous ? Gasy ka manja e !

      thubert

    • 5 décembre 2010 à 13:20 | rabri (#2507) répond à râleur

      E-attraction et D- attraction sont les concepts touristiques mis au point par Mr Solonandrasana et son équipe de l’U de Perpignan

      http://region-developpement.univ-tln.fr/fr/pdf/R25/Peypoch.pdf

      E- attraction : le touriste consomme la destination d’une manière active de par des attraits forts —> sa durée de séjour est allongée et il y a forte probabilité de retourS vers cette destination

      D-attraction : le touriste consomme la destination d’une manière passive —> sa durée de séjour est réduite, il n’y aura plus de retour vers cette destination

      Il essaie de transposer cela dans le cas de Madagascar en avançant l’ argument sur les filles. DIFFICILE A MON AVIS

      1)il ignore ou feint d’ignorer l’attachement des malgaches à leur VALEUR CULTURELLE : mettre les filles en avant comme « APPAT » ne passera jamais tout comme vendre la terre de ses ancêtres aux étrangers !!!! NO COMMENT !

      2) les belles filles affichées sur les pubs des différentes destinations existent partout dans le monde et pas qu’à Madagascar (ne soyons pas trop fiers !). Pourquoi faire 10000 km ou plus pour eux pour en trouver à moins que Mr Solonandrasana puisse suggérer aussi DES CONCEPTS POUR RENDRE LES FILLES MALGACHES MILLE FOIS PLUS ATTRAYANTES QUE LES AUTRES !!!

      3) quelle finalité attribuerons-nous à l’éducation de nos filles : aller à l’école pour devenir uniquement des poupées attrayantes pour les touristes ??

    • 5 décembre 2010 à 15:16 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à râleur

      che taranaka-râleur,

      Ne vous excitez pas trop,reprenez votre calme.

      Je comprends votre "haine contre la France",mais il faut voir la réalité en face.

      Beaucoup de nos compatriotes ayant opté la "NATIONALITE FRANCAISE" occupent des postes prestigieux en France mais ils ne fanfaronnent pas comme les "africains".

      Personnellement ,je ne connais Monsieur Bernardin Solonandrasana mais je suis fier de savoir qu’il y a un universitaire d’origine malgache à Perpignan.

      Récemment,pour l’affaire de Monsieur le Professeur Raymond RANJEVA,je viens de recevoir une lettre d’un ancien élève de ce dit "PROFESSEUR".

      Il est actuellement "AVOCAT PRES DE LA COUR DE CASSATION A PARIS".

      Contrairement à VOUS deux,je suis fier de nos compatriotes exerçant certaines hautes fonctions en FRANCE.Ils sont français sur papier et la majorité reste fièrement Malgache dans l’âme.

      A propos de "PROFESSEUR"-"CHERCHEUR"-"MAITRE DE CONFERENCE".

      Parallèlement à son métier de "CHERCHEUR",il peut enseigner en université et/ou dans une école d’ingénieurs ou participer à des travaux d’édition grand public.

      La quasi totalité des chercheurs,quelle que soit leur discipline,sont issus des universités au niveau master 2 et/ou des grandes écoles d’ingénieurs.

      Maître de conférence,fonctionnaire de catégorie A est enseignant-chercheur,initialement formé par intégration des maîtes-assistants.

      Les actuels Maîtres de Conférence doivent être "Docteurs" avant leur recrutement et ne sont pas réglementairement placés sou l’autorité des Professeurs d’Université.

      Les Maîtres de conférences sont recrutés par concours sur titres et travaux parmi les titulaires du doctorat inscrits sur la liste de qualification aux fonctions de Maître de Conférences établi par le Conseil National des Universités.

      Les Maîtres de Conférences peuvent être affectés dans l’ensemble des Etablissements dépendant du Ministère de l’Enseignement Supérieur.

      VIVE LA COOPERATION UNIVERSITAIRE FRANCE-MADAGASCAR.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 5 décembre 2010 à 21:16 | dago (#5022) répond à râleur

      Amiko ny “journaliste” dia tokony hitandrina tsara handroatana sy hanaparitah satria mahatonga tranga-njavatra maro eo amin ny fiarahamonina ny “article” soratany,
      oh iray ity ; tokony nametraka fanotaniana izy tao arinan’ny “intervention” Dr Solonandrasana satria samy manana ny fomba fandraisany ny tsirairay,mino aho fa tsy ny Dr mpikaroka tahaka ireny no hanosika amin ny tourisme sexuel.

      Raha niteny an’izany marina ve izy de tsy nanohitra teo no eo ihany ny Mr conferencier namelabelatra ny tourisme durable ?mba hieritrereto hoe ?

      Fotoana izao hiasana aoka izay ny fandanian’andro mitsongoloka ny zavatra tsy mitondra alavitra efa 50taona no nahazoana ny fahaleovantena, mba mametraha fanotaniana inona marina no tena nataontsika Malagasy ho an ity tanindrazana ity ? Mifanohitra no hita mihemotra satria firy km isan taona ny lalana sImba lasa tsy azo ampiasaina ? Oh iray ny lalana Mantasao ?

      J’envie juste de dire : arrêtons de nous pencher sur les choses qui ne nous mènent nul part, si nous voulons que le tourisme contribue au développement de notre Mada agissons nous,
      Ampiharo le ohabolantsika manao ho : « ataovy tahaka ny voankazo an’ala izay mamy hoanina … "
      Regardons un peu Maurice qui est si minuscule et qui n a rien par rapport à nous mais on est tous d accord qu’on est largement dépassé par l ile Maurice sur tous les points !!! Donc travaillons et encourageons les intellos qui peuvent faire de recherches !

    • 6 décembre 2010 à 11:26 | ANDRYMA (#4753) répond à che taranaka

      Che

      Doucement ! Ce monsieur il ne fait qu’émettre un avis. Dans tous les cas le tourisme sexuel existe bel et bien à madagascar C’est un fait.

  • 4 décembre 2010 à 15:31 | madatourisme (#5016)

    si vous êtes vraiment interessés par le développement du tourime à Madagascar, vous auriez dû analyser le propos de ce Professeur.
    "les filles", n’est pas la seule proposition. Il y en a d’autres qui sont indispensable au tourisme malgache.
    Parmis ce qui ont été dits, il suffit de supprimer ce qui ne va pas et garder ce qui est bien pour ton pays.

    Vous savez pourquoi Madagascar n’arrive jamais à s’en sortir ? la réponse est simple : les Malgaches se contentent toujours de critiquer sans analyser. ils sont attirés par le coté négatif.

    • 4 décembre 2010 à 20:52 | gasy aho (#5017) répond à madatourisme

      J’ai assiste à cette conference, il n’a jamais ete question de promouvoir "les filles" ou le tourisme sexuel.
      Les propos qui ont été tenus ont été tout simplement transformés. D’ailleurs tous les auditeurs pourront témoigner.
      Chers internautes, ne soyez pas si naïfs, qui oserait promouvoir le tourisme sexuel de nos jours ?
      C’est à se demander si ce soi-disant "journaliste" a vraiment les compétences pour exercer ce métier ?

    • 5 décembre 2010 à 00:47 | justice_sociale (#3810) répond à gasy aho

      nous prenons acte de votre témoignage, merci pour cette précision.

      gasy ianareo, gasy tsika,

      moralité à tirer, il ne faut se fier de tout ce qui est écrit,

      merci en tout cas
      bon WE

    • 7 décembre 2010 à 02:43 | gégé (#4814) répond à madatourisme

      Vous savez pourquoi Madagascar n’arrive jamais à s’en sortir ? la réponse est simple les Malgaches se contentent toujours de critiquer sans analyser

      surtout venant d’ailleurs et tres peu sur place....
      oui il faut trouver des solutions pour améliorer le tourisme, personne n’a indiqué que le prof parlait de tourisme sexuel, pour ceux qui s’insurgent, faites des propositions apres on verra, il est facile de l’étranger de critiquer, revenez sur place et aidez nous a faire avancer les choses.....
      vendre la faune et la flore est une fausse route, il faut autre chose pour faire revenir les touristes, et pour commencer cesser la corruption des autorités envers eux

  • 4 décembre 2010 à 20:56 | che taranaka (#99)

    Déjà proposer "les filles" comme argument de tourisme à Madagascar est un délire d’un type qui a perdu toute fierté nationale ,dixit Ramambazafy Jeannot (pour une fois je suis d’accord avec lui).Pour le reste de son discours ;si reste il y a il peut le mettre là où je pense...

  • 4 décembre 2010 à 21:11 | che taranaka (#99)

    gasy aho ,

    si votre intervention est donc pour nous dire que le journaleux a déformé les propos de Mr Bernardin .Monsieur Bernardin doit réclamer un droit de réponse car l’article pour toute personne objective est un scandale !

    Nous critiquons et dénonçons déjà la situation catastrophique à Nosy Bé et à Madagascar en général comment on peut tenir de tel discours.En tout cas si ce Monsieur est un universitaire et qui prodigue de tel conseil pour la politique touristique malgache c’est une honte !

    Droit de réponse alors ???

  • 4 décembre 2010 à 21:23 | rabo (#5019)

    malheureusement le propos du professeur Solonandrasana a été déformé apparemment par un journaliste qui n’a pas bien écouté ou compris le conférencier.
    Tsy nisy resaka fivarotana "filles" izany tao...
    Mba jereo sy diniho ny asa efa nataon’io professeur io ao amin’ny google alohan’ny hanaovana "critique" fahatany tahaka an’io...

    http://www.google.fr/#hl=fr&source=hp&q=solonandrasana+bernardin&aq=0&aqi=g2&aql=&oq=solonandrasana&gs_rfai=&fp=1f7a7857c2500030

    • 4 décembre 2010 à 22:51 | che taranaka (#99) répond à rabo

      rabo,

      Mila tsiny aho .Tsy izaho no manao fanakianana fahatany.Mamaky ilay lahatsoratra aho dia izany no voalaza ao "Pour le professeur Solonandrasana, les filles sont un argument comme un autre dans l’incitation à revenir"

      le professeur estime que Madagascar pourrait inciter les touristes à revenir de façon récurrente en misant sur le sport ou sur… les filles. Un propos vivement désapprouvé par M. Pierre Surot, du syndicat national des agents de voyage en France, qui venait de faire une conférence sur le tourisme responsable, et qui avait évoqué la lutte contre le tourisme sexuel

      Koa inona ary no nitsivalanan’Atoa Pierre Surot ary manamafy ny " la lutte contre le tourisme sexuel" raha tsy izany koa no reny ???

      Aoka ingahy Bernardin ampiasa ny droit de réponse-ny raha toa ka tsy misy marina ny voalaza ao amin’ny gazety...!

      Ary indridra hanamarika fa tsy nisy antony nahatonga an’ingahy Surot niresaka ny momban’ny tourisme sexuel !!!

    • 5 décembre 2010 à 20:14 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      A propos de Tourisme à Madagascar,je viens de ramasser une information non signée ou un témoignage d’un responsable travaillant au sein d’une agence de voyage :

      "UN SEJOUR DE 10 (dix) JOURS POURRAIT COUTER JUSQU’A 5000 euros".

      5 000 euros,environ 13 750 000 ariary pour 10 jours.

      Tant mieux s’il y a des touristes qui peuvent payer une telle somme pour 10 jours.

      Ce responsable travaillant au sein d’une agence de voyage a oublié sciemment de donner des "DETAILS" pour pouvoir rectifier le tir.

      Nous voulons un "NOM DE CE DELATEUR"ou de "cette délatrice",Monsieur Pierre Sarot,du syndicat national des agents de voyage en France (si ce délateur ou délatrice est Français ou Française)

      Merci d’avance.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 5 décembre 2010 à 20:32 | che taranaka (#99)

    Je ne suis pas spécialiste du tourisme.

    Je condamne ce genre de politique ...et un peu de fierté nationale ,comme il dit Ramambazafy !

    J’ai passé l’âge d’user le fond de mes culottes sur les bancs de l’école et vaut mieux que l’e.l.d fassse son laïus sur les cursus universitaires à ses enfants car les miens ont passé aussi le cap..

    Et je n’ai pas de haine contre qui que ce soit ..US,allemagne..ou la france ou Basile quand je constate qu’ils font du tort aux miens je réagis et je condamne...

    Pour le reste c’est hors sujet ....ç’aurait été plus intéressant si l’e.l.d donnait sa position sur le TOURISME SEXUEL ou SAC à DOS !

    Et l’article est bien signé Basilou..

    http://www.lexpressmada.com/destination-madagascar-madagascar/18797-le-sejour-coute-cher.html

    • 6 décembre 2010 à 04:23 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à che taranaka

      che taraka,

      je viens de lire l’article d’une pigiste,une certaine Judicaëlle Saraléa :

      - elle parle d’un tourisme "HAUT DE GAMME".

      - Pour ,Moi,un séjour de 10 jours pour 5000 euros,ce n’est pas "rentable" pour Madagascar,s’il s’agit du tourisme de haut de gamme.

      Je parle de tourisme de masse ou sac au dos,c’est le tourisme de l’AVENIR pour les nouvelles générations.

      Cette semaine, une famille française est partie pour Nosy-Be .Elle a loué une maison.La participation "frais de voyage et séjour" varie de 800 à 1000 euros par personne.La durée de séjour,je l’ignore mais elle n’est pas partie pour 10 jours.

      TOURISME est à développer mais il faut faire attention à la gourmandise des intermédiaires (agences de voyages ou autres).

      Seul souhait personnel,il faut rétablir l’obligation des "VISAS" et le contrôle des sorties du territoire.

      Avec le développement du tourisme,il faut préserver le Pays des "PROFITEURS" de tout genre.

      Confiance totale à Madame Irène ANDREAS pour le TOURISME à Madagascar.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 5 décembre 2010 à 20:43 | che taranaka (#99)

    J’exhorte Mr Bernardin d’exiger un droit de réponse par rapport à cet article de Mona M de MT..!!!

    I l y va de la crédibilité de ce journal...

    Et ainsi il pourrait condamner avec fermeté ces comptes rendus de ce journaliste sur "la mise en avant des jeunes femmes malgaches" qui s’apparente plus à un "sport malsain" qu’à "une réclame racolleuse"

    Et surtout ,donc,de nous éclaircir pourquoi Mr Sarot Pierre a formulé sa désapprobation par rapport au TOURISME SEXUEL lors de cette même rencontre..???

  • 5 décembre 2010 à 22:35 | B.Solonandrasana (#5023)

    Je viens d’apprendre l’existence de cet article en arrivant chez moi à Perpignan il y a un instant. Quelle fut ma surprise en le lisant. Ce journaliste n’a apparemment pas compris les différents exemples de la conférence et s’est livré à donner sa propre interprétation et, peut-être, sa propre opinion dans la dernière partie de son article.
    Afin d’apporter une certaine précision, je vais être le plus simple et le plus concis, en évoquant les quatre points suivants :
    Premièrement, j’ai toujours dénoncé vigoureusement et avec force le tourisme sexuel. Ma conviction est que l’être humain ne doit pas, pour quelque motif que ce soit, être une attraction touristique ou faire l’objet d’une attraction, bien que le phénomène existe. Je suis même contre les lancers de nains dans les foires ou l’installation des minorités dans les parcs nationaux ouverts au public etc…
    Deuxièmement, en entendant ce propos, qui ne sera pas choqué ? Or, cette conférence a été donné à deux reprises : une première fois devant tous les directeurs de tous les O.R.T. (Offices régionaux du Tourisme) et la deuxième fois, une conférence publique devant quelques centaines de personnes, présidée par le Directeur de l’Office National du Tourisme de Madagascar en personne. Pour ces deux conférences, j’ai dû répondre à une vingtaine de questions, sauf oubli de ma part, personne n’a posé de question sur ce thème (ni même mon co-conférencier Pierre SUROT) j’ai donc le droit d’en déduire que l’auditoire a bien compris le message qui n’est pas celui que ce journaliste relate dans son article.
    Troisièmement, en annonçant que mon propos était vivement contesté par M. Surot, ce journaliste a dû l’interroger en privé car durant la conférence, c’est-à-dire, devant l’auditoire et moi-même (publiquement) en aucun moment, mon co-conférencier n’est intervenu sur le thème du tourisme sexuel. Pour écrire un article sur mon intervention et me citer plusieurs fois, ce fameux journaliste aurait dû m’interroger au lieu d’interviewer M. Surot pour lequel seul le titre de sa conférence est mentionné. Mais bon !pour certains, je comprends que cela fait classe d’interviewer un vrai « vazaha ».
    Enfin, je citerai même la dernière question qui m’a été posée : « D’après vous, quel type d’activités faudrait-il proposer pour faire revenir assez souvent les touristes à Madagascar ? »
    Ma réponse à cette question était simple : c’est à vous Professionnels de proposer des activités mon rôle en tant que chercheur consiste à vous décortiquer le comportement des clientèles touristiques. En aucun moment, je n’ai proposé ni le sport, ni les …filles.

    B. SOLONANDRASANA
    solo@univ-perp.fr

    • 6 décembre 2010 à 04:37 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à B.Solonandrasana

      B.Solonandrasana,

      - Avec un titre accrocheur :

      - "Arrêtez de vendre Madagascar avec seulement la faune et la flore" signé Mona M.

      - et des deux pseudos en affût :

      Che taranaka et râleur

      TOUT VA SE TRANSFORMER EN SCANDALE !!!et en attaque infondée.

      Vous avez raison d’intervenir pour mettre un peu d’ordre et de sérieux dans le forum avec pseudos.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 6 décembre 2010 à 12:11 | baralahy (#5025) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Quel maudit journaliste !!!, c’est la honte ! vous n’avez même pas eu le temps de reflechir avant d’écrire un tel article, vous n’imaginez pas l’impact psycho social que ça peut engendrer. Pour moi ce n’est même pas ce chercheur qui doit répondre sur ce blog car, lui, il n’a pas de tord à rectifier mais c’est le journaliste qui a écrit cet article déformé qui doit essayer de rattraper ses fautes, en présentant ses excuses envers ce prof devant tous les lecteurs.

  • 6 décembre 2010 à 14:13 | che taranaka (#99)

    Baralahy,

    Bien sûr que ce n’est pas à Monsieur Bernardin Solonandrasana de mettre le point sur les "i" mais il a raison de poster pour nous "les forumistes be taimbava"

    Je remercie beaucoup Monsieur le Professeur Bernardin Solonandrasana de sa modestie et de nous répondre.

    Oui nous sommes citoyens malagasy et celà nous fait mal de savoir qu’on ne peut pas se constituer partie civile contre les voleurs de notre pays sinon il faut être le ministre d’un ministère malgache qui en fait lui aussi est un putschiste voleur.

    Celà nous fait mal que dans la région de Nosy-bé à cause des fermertures d’usine les gens se résolvent à vendre leur corps !

    Celà nous fait mal quand ra8 vole et monopolise et TGV renverse et prend le pouvoir dans la rue..

    Celà me fait mal quand en Côte d’Ivoire pays africain une élection présidentielle est l’occassion pour voir des citoyens mourir et à l’issue on ne sait toujours pas qui est le PRESIDENT ???..Il faut arrêter tout ça car celà nous fait mal et on a honte...

    C’est facile de dire que les ricains ,les français sont comme ceci ,comme celà...

    ARRETEZ LA REPUBLIQUE BANANIERE et VIVE LA CIVILISATION !!!

    En ce qui concerne Basile (e.l.d de naissance)Je vous dis que j’ai le droit de penser et de dire ce que je veux autant que vos veuleries et vos propos thuriféraires.

    Madagascar Tribune doit reproduire en tête du site "LE DROIT DE REPONSE" de Mr Le Professeur Berbardin Solonandrasana et veulliez Monsieur accepter mes excuses étant donné que je suis induit en erreur par cet article d’un journal que Basile et moi QUALIFIONS DE SERIEUX JUSQU’A CET EVENEMENT...!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives