Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 23 septembre 2020
Antananarivo | 19h39
 

Environnement

Environnement

Ankazobe atteint un taux de réussite de 85% de reboisement

lundi 14 septembre | Mandimbisoa R.

Le taux de réussite du reboisement dans le district d’Ankazobe s’élève à 85%. Le constat a été fait dimanche, par la ministre de l’Environnement et du développement durable, Baomiavotse Vahinala Raharinirina qui a effectué une visite à la station forestière de ce district en compagnie des autorités locales. L’amélioration de la situation semble être sur la bonne voie dans ce district autrefois classé zone rouge en matière de feux de brousse. Il commence à retrouver sa verdure d’antan.

500 ha de surface ont été reboisées le 19 janvier dans la plantation de la station forestière de Manankazo, dans le cadre du lancement officiel de la campagne de reboisement de cette année. Des milliers de jeunes plants de différentes espèces ont été planté ce jour-là. Cette station forestière d’une surface de 8 750 ha est gérée par Madagasco depuis 2000 pour une durée de 50 ans.

L’objectif fixé par le président de la République, Andry Rajoelina, pour cette année, est de planter 1 200 000 jeunes plants sur une surface de 500 Ha, pour la région Analamanga. Et a niveau national, de mettre à terre 60 millions d’arbres sur une surface de 40 000 hectares. Il avait même évoqué le déploiement des drones dans les zones les plus reculées de Madagascar. Et l’Etat malgache serait sur la bonne voie pour atteindre ces objectifs.

La ministre de l’Environnement a pourtant indiqué qu’« Il faudra quand même chercher des solutions pour limiter la propagation des pots en plastique ». L’accent a également été mis sur la nécessite de renforcer l’éducation et la sensibilisation afin de protéger la plantation et la réserve spéciale d’Ambohitantely, toujours dans le district d’Ankazobe. Un appel à la prudence a, par ailleurs, été lancé à l’endroit de voyageurs qui fréquentent la RN4 : « quand nous faisons des arrêts, il faut être prudent car une petite étincelle peut déclencher un feu sur des hectares ».

Une reconnaissance particulière est adressée à l’équipe de la Gendarmerie Nationale, de l’équipe du bureau du district ainsi que le KMDT car ce sont eux qui luttent contre les feux au côté des communautés.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 14 septembre à 11:07 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Chapeau ! voilà à peine quelques jours après un article sur MT au cours duquel votre humble serviteur avait posé la question à propos de la réussite de l’ouverture au national de la campagne de reboisement à Tampoketsa Ankazobe, et dirigée en personne par un haut dignitaire détenteur d’autorité sur le plan politique, et là, pour un lundi matin, à l’issue d’une mission éclair dans le patelin, la réponse est sur la colonne de MT de ce jour (cf le lien ci-dessous y afférent sur le questionnement)

    https://www.madagascar-tribune.com/68-des-populations-d-animaux-dans-le-monde-en-declin-selon-WWF.html

    Mais la réponse du jour est très vaste, pour ne pas dire évasive, et un peu étalée sans apporter de preuves tangibles à la question pour soutenir un taux de réussite de 85 %...m’amenant à me poser la question si, l’article du jour est un publi-reportage, ou bien si Mr Mandimbisoa est un attaché de presse au service de Mme Drouet et se lancer ainsi dans une communication politique…

    De prime abord, sur la photo du jour relatif à l’article, on affiche celle d’une pépinière avec des jeunes plants en instance de reboisement, et il est plus que nécessaire d’affirmer qu’un taux de reboisement ne s’apprécie pas au niveau d’une pépinière, mais de la réussite après plantation, ou repiquage, ou semis à la volée et de plein champ, réalisés dans les périmètres délimités pour le reboisement, ou l’afforestation, ou le reforestation…

    Ensuite, on se rappelle en mémoire, que lors de l’ouverture de cette campagne de reboisement au niveau national, on avait pu constater de visu l’utilisation de jeunes plants chétifs, mal entretenus sur le plan technique, mal appropriés pour la plantation de plein champ, plants pas encore matures et/ou encore sujets à de forts stress physiologique, et apparemment, des plants pour la majorité issus de semis de graines en pots de reboisement…et encore transportés d’une logue distance, à partir de l’usine rocambolesque tenant lieu de production de jeunes plants de Mystère Georget à Soamandrakizay Androhibe…

    Ainsi, si vous voulez apporter de réponse satisfaisante à la question, donnez-nous des chiffres avec des preuves à l’appui sur :

    1. La surface effectivement reboisée au cours de cette journée mémorable

    2. Le nombre effectif de jeunes plants mis en terre

    3. Le nombre de jeunes plants en vie après la saison de pluie de l’année

    4. Le nombre de plants en pleine phase de croissance et avec une élongation constatée de visu

    5. Le nombre de plants, ainsi que la surface correspondante, ayant fait objet d’entretien actuellement, et cela par rapport à l’objectif assigné au début de la campagne proprement dite

    C’est avec de telles données, supportées par des preuves issues de plein champ, qu’on arrive à soutenir un taux de réussite en matière de reboisement, des données qu’on pourra constater de visu, mesurables, et techniquement observables, et à la portée de la connaissance du public…

    C’est inutile de nous abreuver avec de chiffres qu’on aura de la peine à exploiter, et qui ne signifient rien du tout, et encore, ici, on ose parler du taux dans le District d’Ankazobe entier, alors que le questionnement posé concerne le taux de réussite dans le cadre de l’ouverture de la campagne nationale en la matière…et le périmètre en question utilisé ce jour là, ne recouvre pas du tout le District en question…

    A bon entendeur salut !

    PS : c’est n’est pas du tout une critique acerbe personnalisée Mme Drouet, c’est une remarque, et je sais que vous n’allez pas déshonorer votre Père, un ancien des rouges et expert d’antan…

  • 14 septembre à 15:18 | Jipo (#4988)

    Bonjour , sans vouloir casser la baraque, à quand une estimation sur le meilleur taux de déboisement par province ??? .
    Et si le résultat est à la hauteur des espoirs escomptés, on se penchera ensuite sur le pillage systémique tant de la flore, de la faune que du minéral 🤣
    Quant au meilleur taux de corruption par ministère la Palme attend toujours l’ heureux zélu 🤔 ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS