Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 12h31
 

Société

Vindicte populaire

11 personnes décédées à Emanombo, Taolagnaro

mercredi 9 octobre | Arena R.

Que s’est-il réellement passé dans le district de Taolagnaro ? Le rapport de la gendarmerie fait état de 11 décès dans le fokontany Anonibe, commune rurale d’Emanombo. Ces individus auraient été victimes d’une vindicte populaire et ne seraient pas originaires de ce village où ils ont trouvé la mort. Les précisions reçues indiquent qu’ils font partie d’un « Dinabe », une sorte de conseil local de sécurité du fokontany Ezama, commune rurale Ranomafana, toujours dans le district de Taolagnaro.

Le drame se serait passé le 3 octobre dernier, à la suite d’une dispute conjugale. Le mari, furieux et agressif, aurait ligoté sa femme avant de prendre la fuite. C’est le voisin qui l’aurait libérée, elle s’est rendue ensuite chez ses parents à Ezama, pour demander de l’aide. C’est là que le conseil « Dinabe » entre en jeu, puisqu’il a pris les choses en main. Ainsi, des membres du conseil se seraient rendus chez les parents du mari à Emanombo pour essayer d’éclaircir la situation.

Malheureusement, le mari est resté introuvable. Le conseil s’est alors adressé à son frère pour réclamer une réparation. Comme il est de coutume dans le Sud, la réparation réclamée était des zébus. Alors que les négociations se poursuivaient et que rien n’aurait été conclu, des membres du conseil avaient sorti les bovidés dans un champ. Ce geste aurait alors provoqué l’ire de la population d’Emanombo d’où les affrontements.

Les corps des 11 personnes décédées n’ont pas pu être récupérés que deux jours après les affrontements, soit le 5 octobre selon les informations de la gendarmerie nationale. Il aurait même fallu la mobilisation des forces de l’ordre accompagnées de la famille des victimes pour les récupérer.

Les membres du « Dinabe » de la commune rurale Ranomafana et la famille des victimes ont formulé une plainte. Une enquête est actuellement ouverte mais aucune arrestation n’a encore eu lieu. Le procureur de Taolagnaro aurait donné l’ordre de ne pas encore procéder à des arrestations pour éviter d’envenimer une situation suffisamment tendue.

Les forces de l’ordre sont à la recherche du mari fuyard, et mènent des enquêtes auprès de la population. La gendarmerie a dû renforcer ses éléments auprès de la poste avancée de Ranomafana afin de maintenir l’ordre et éviter de nouveaux risques d’affrontement.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 9 octobre à 10:49 | hafatse (#9818)

    Ces dinabe ne doivent plus exister, ni dinabe ni dinakely ...

    Tout doit passer par le tribunal, le justiciable doit pouvoir se défendre, par un avocat !

    En nouvelle-Guinée, ils ont queleque chose comme le dina, mais c’est toujours de manière a faire apprendre a celui qui a tord, donc il doit effectuer des reparations de type des taroos, des poules mais jamais couper la main , les pieds ou prendre la femme de l’autre ....

    C’est barbare les dina !!

    Répondre

    • 9 octobre à 12:30 | Ibalitakely (#9342) répond à hafatse

      Le lynchage du XXI° siècle a été initié par les foza à Ankadimbahoaka en mars 2009 dont la victime est un policier en service [en tenue civile] brulé vif par les crustacés. Ne vous étonnez pas car 2019=2009 bis.

    • 9 octobre à 18:06 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661) répond à hafatse

      Bien sûuuuur ... des structures de chefferies centenaires devraient êtres supprimées au profit d’un bon système juridique à l’occidentale et puisque on est dans la lancée même si ça n’a rien à avoir supprimons l’usage de linceuils et lambamena ainsi que le famadiana et imposons la crémation des corps ... je suis sûr que ça ne pourra que nous faire avancer et nous rendre meilleurs de renoncer à nos traditions ,de toutes façons toutes ces histoires d’identité c’est tellement nul vu qu’on est un pays si fort qu’on a pas besoin d’avoir une identité propre ,vu qu’on est tellement respectés par le monde entier ... sérieusement,qu’est ce qu’il ne faut pas entendre comme bêtises ...c’est justement parce qu’on a jamais eu confiance en nos structures sociétales et qu’on a pas balayé du revers de la main tous les système d’administrations importés par Gallieni,qu’on en est encore à se chercher institutionnellement aujourd’hui !
      On est pas des Occidentaux pauvres à la peau noire ,on est des africains australs pour certains d’ascendance austronésiennes donc à un moment il faut prendre conscience de la réalité et arrêter de se passer en boucle les dégueulis idéologiques prônés par l’ONU et autres instances internationales !

  • 9 octobre à 10:54 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    « Le procureur de Taolagnaro aurait donné l’ordre de ne pas encore procéder à des arrestations pour éviter d’envenimer une situation suffisamment tendue. » selon l’article.

    De peur de provoquer des risques de trouble à l’ordre public, le procureur hésite à faire appliquer la loi, or il y avait eu meurtre et perte de vies humaines. C’est l’état de droit qui est bafoué dans ce cas, et ouvre la voie à des possibilités de règlement de compte entre individus ou communautés sous prétexte que des mécontentements populaires se dressent comme obstacle à l’application des lois de la République.

    En principes, les conventions villageoises sont établies dans le but de veiller à la participation de toute la communauté dans la recherche et maintien de la sécurité de l’ensemble de la population et la protection des biens, à l’harmonie de la vie sociétale et le respect de la vie humaine, mais ces conventions ne sont jamais dans son essence, et ne devraient jamais, être des alternatives ou autres options à l’application et respect des lois en vigueur.

    L’Etat et ses responsables devraient impérativement ramener et rétablir la justice, faire appliquer les lois et s’assurer du maintien et de la restauration de l’ordre public quel qu’en soit le coût, et cela au nom de la République

    Répondre

  • 9 octobre à 12:46 | Jipo (#4988)

    Bonjour .Libertalia ’s back.
    Si tu n’ as pas le " droit " tu prends le goche .
    Entre les fombas et la loi : une "sensibilisation" à l’ éducation s’ impose !

    Répondre

    • 9 octobre à 14:13 | Vohitra (#7654) répond à Jipo

      A l aide d un prosecutor honoris causa...

  • 9 octobre à 13:51 | reviv (#9830)

    je cite " Ces dinabe ne doivent plus exister, ni dinabe ni dinakely ...

    Tout doit passer par le tribunal, le justiciable doit pouvoir se défendre, par un avocat !"
    .....fin de citation.....

    oui mais quand le tribunal est incompétent par le truchement de la corruption et les avocats sont de connivence avec le tribunal pour se partager en catimini le gâteau de celui qui a misé gros pour gagner le procès, comment faire ?
    c’est pesant dans la conscience de ces personnes non !!!

    il est correct de dire que ces deux justiciers ne doivent pas cohabiter dans un état de droit.
    seulement, il faut reconnaître sue le " dina " peut résoudre des litiges entre les villageois et ne devrait traiter que d’un sujet mineur touchant la vie des villageois et non des morts d’hommes.

    dans un pays normalement constitué,
    soit c’est dina
    soit c’est la justice républicaine
    le mélange de genre est vecteur d’incompréhensions.

    c’est en tout cas mon point de vue.

    Répondre

  • 9 octobre à 14:06 | olivier2 (#9829)

    Evidemment que les "pauvres" se font justice car ils n’ont pas confiance dans les institutions ( police, Justice..) d’un état qu’ils ne connaissent que trop bien !

    Ils sont bien placés pour savoir le degré de corruption et de NON RESPECT DES VALEURS HUMAINES de leurs congeneres fonctionnaires de police, de Gendarmerie, de zzzustice ( ...) !!

    Quant au "marasme économique" : la grande question est de mettre une date sur le début du commencement de la fin..

    Demande à ton interlocuteur a quelle date il pense, et tu sauras qui il est vraiment..

    Désillusion en vue !

    MDR

    Répondre

    • 9 octobre à 16:32 | tiryco (#9153) répond à olivier2

      Quelle bande de sauvage
      On s croirais au 19 em siecle

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS