Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 10h37
 

Société

Insécurité alimentaire

La situation dans le Sud de plus en plus fragile

lundi 6 novembre | Ny Aina Rahaga

Après une récente enquête dans la partie Sud du pays sur l’IPC (Integrated Food security phase classification ou Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire), il a été constaté une augmentation de 12% des personnes en phase 4 et 3 durant la période du mois d’Août jusqu’au mois d’Octobre dernier. La phase 3 signifiant une crise alimentaire et la phase 4 une situation d’urgence alimentaire. La phase maximum, étant la phase 5, la phase famine. L’IPC est un ensemble d’outils d’analyse et de processus permettant d’analyser et de classifier la sévérité de l’insécurité alimentaire suivant les normes scientifiques internationales. Les phases IPC sont déterminées par l’analyse de résultats basés sur des normes internationaux, y compris les niveaux de consommation alimentaire, l’évolution des moyens d’existence, l’état nutritionnel et la mortalité.

Sur la totalité de la population de la région Sud, 261 388 personnes – 9% de la population – sont en situation d’urgence et 1 027 783 personnes soit 34% de la population en phase de crise. Cette enquête a également révélé que la population de la région Sud de Madagascar devient de plus en plus vulnérable à chaque choc. Mais la situation de la région Sud en général n’est pas en passe de s’améliorer. Selon l’IPC, pour la prochaine période d’enquête entre novembre 2017 et mars 2018, il est prévu une détérioration du cas malgache. Les raisons étant la faiblesse de la dernière récolte, avec la dernière période de sècheresse et le prolongement de la période de soudure. On tiendrait compte également des prochaines inondations qui affecteront les zones basses vers le mois de janvier et février 2018 avec la saison des pluies et les inflations saisonnières qui connaitraient un pic vers la fin de la période d’analyse projetée. Face à cela, l’on s’interroge sur les mesures à prendre notamment au niveau de l’Exécutif, que ce soit en prévision de la saison des pluies ou sur la question des stocks alimentaires pour le pays. D’autant qu’on observe déjà une augmentation des prix des vivres et des produits de première nécessité sur les marchés.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 6 novembre à 10:16 | tout va bien (#10059)

    Arrêtez ce gasy-bashing de néocolonialiste sympathisant du FN !

    Sachez que le classement de Madagascar connait une légère amélioration dans son classement amélioré ! C’est Yvan qui l’a dit !!

    Vous avez dû manquer le scoop du mois pour nous balancer d’aussi mauvaises nouvelles avec une telle désinvolture !!

    Tout va bien ..qu’on vous dit ! Les pauvres ont bien le droit d’avoir faim ! ... vous z’inquiétez pas y zont l"habitude !!

    Y a bon fihabanania !

    • 6 novembre à 11:31 | vatomena (#8391) répond à tout va bien

      S’il n’y a pas encore de FN malgache ,il reste à l’inventer . Comme coupable désigné de tous les maux il remplacera facilement le colonialisme ,le néocolonialisme ,la françafrique. et ce sera plus crédible . En France ,ils ont fait comme cela .

  • 6 novembre à 11:06 | valoha (#7124)

    Izao toe-java-mitranga any Atsimo izao no tokony hiaraha-mikaon-doha malaky(Faritra 22 miaraka), hifarimbonana, mba hanao izay hahitana izay vahaolana mahomby haingana entina hamahana ny tsy-fanjariana ara-tsakafo - fitarihana ny rano ho any Atsimo mba tsy ho very fahatany any an-dranomasina, ny fanamboarana ny lalana, fanabeazana,...Misy ny vahaolana malaky azo ataon’ny Malagasy miaraka, fa tsy hiandry lava ny drala avy any am-pita vao hihetsika ! Betsaka ny velaran-tany azo volena sy mamokatra tsara(tsy hilaina zezika firy) any Atsimo, ary azo atao tsara mihitsy ny mamokatra sy miompy, raha misy ny fahavononana ! Eo am-pelatanan-tsika Gasy tsara ny vahaolana ny amin’izany ! Tsy tokony toa izao no mahazo ireo havana any Atsimo ! Maro ny hevitra @ ny angovo,, be ny tana-masondro mandavan-taona, ao ihany koa ny rivotra sy ny entona fadrehatra, ny solika raha hilaina,...TSY TOKONY HO TOA IZAO NY HAVANA ANY ATSIMO !

    • 6 novembre à 12:33 | Beandroy (#3943) répond à valoha

      Valoha
      Oui, malheureusement la situation dans le sud ( chez moi donc) ne cesse de se détériorer et elle est même alarmante mais l’état continue toujours à opter pour une politique économique inappropriée et c’est là la source du problème Valoha.

      Le sud qu’on croyait longtemps victime de la sécheresse l’est davantage par la politique économique de l’État.

      Le projet de loi de finances 2018 consacre par exemple un budget important à l’armée, à la gendarmerie et à la police dans le but, certes louable, de lutter contre l’insécurité mais en même temps, il alloue une part insignifiante ( dans le cadre du système de redistribution des ressources financières ) à la lutte pour l’éradiction de la famine dans le sud ou généralement dans les régions où les dahalos sévissent. Or il faut être imbécile pour ne pas voir le lien entre l’insécurité et la sous-alimentation. Vivement 2018 ; j’ose espérer qu’on se débarrassera de ce régime.

  • 6 novembre à 11:51 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Mais c’est encore une histoire de vazaha cette histoire de pauvre .
    Avant la colonisation ,avant que les vazahas ne foutent le bordel en ce pays ,il y avait périodiquement des périodes de famines dans le sud ou ailleurs mais nous à Tana on s’en foutaient totalement et en plus personne n’était informé de cela .
    Qu’ils crèvent ces chiens galeux nous n’en n’avons rien à faire !
    Ici est donc exprimer ce que la belle et grande minorité dirigeante pense de leurs compatriotes notamment du sud,enfin ce qu’ils pensent tout bas, parce que ces gens là font des saloperies tous les jours, mais n’en parlent jamais ,pourtant vont tous à la messe ou au culte le dimanche matin .
    Quelle belle société humaniste !
    Que chacun se débrouillent pour se nourrir et si la CI veux s’en occuper qu’elle le fassent mais nous cela ne nous regarde pas.
    Enfin si, nous taxons toutes les marchandises qui rentrent à Madagascar et s’il y a des combines pour voler un peu d’argent nous sommes partant .
    C’est pas beau le Fihavana madagascarien !!

  • 6 novembre à 15:42 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Chaque jour qui passe ,l’entité Madagascar" s’enfonce un peu plus dans le passéisme et le refus d’entrer dans la modernité .
    C’est ainsi, alors que les catastrophes pourtant actuelles et réelles sont bien là .
    Rien que sur l’année passée les inondations ,la famine dans la sud et la peste on montré leur effet négatifs
    Pour vos dirigeants le réchauffement climatique est ainsi stigmatisé , car les responsables de ces catastrophe serait les pays développés,Idem pour la famine dans les sud attribuée sans aucune étude sérieuse a ce phénomène mondial et les inondations ,malgré le fait que les cyclones et tempêtes tropicales aient toujours existé , le sont aussi .
    La peste aussi du a un transport involontaire de rats infestés par un navire provenant d’Inde ,est stipendiée comme une manifestation étrangère nuisible .
    Nous en voyons les mauvaises intentions .
    Le gouvernement actuel portés par une classe dirigeante malhonnête se sert de ces arguments pour ne pas traités les catastrophes climatiques et sanitaires car d’origine étrangère.
    Ne pas traiter veux dire pudiquement ne pas payer pour amortir les conséquences de ces problèmes au niveau de la population .
    Ainsi donc globalement pour les grands penseurs tropicaux malgaches en reconnaissant ces catastrohes d’origines étrangères, les soustrait à l’aide qu’ils doivent a leurs propres populations .
    C’est le « c’est pas moi Msieur,c’est pas ma faute » rencontré chez les petites frappes de banlieues instaurée en règle d’état .
    Plus profondément dans les grands cerveaux du sud , nous comprenons également que tous les changements provoqués par le contact avec les europeéns puis par la colonisation serait à l’origine de toutes ,sans exception,les avanies de ce pays et par extension de tous les pays du sud .
    L’irresponsabilité ,avec en sous-jaçant une volonté d’indemnisation de la part des grands pays de ce monde se dessine clairement .
    En gros le nord doit payé pour le sud spolié et martyrisé !
    Cette politique ,car cela en est une comme dans de nombreux pays d’Afrique,est vraiment commode pour les dirigeants , incapable de gérer efficacement les biens et potentialités nationales , pourtant nombreuses dans le cas de Madagascar.
    Ainsi donc l’ouvrier,l’employé ou le paysan européen, américain ,japonais mais aussi chinois doivent payés l’impot pour que dans ces pays (pour certains soit disant pauvres),comme a Madagascar ,cela soit une minorité déja riche et repue qui profite de cette manne .
    Supreme idée qui ne saurait durer ,car la crise mondiale aidant ,et comme le démontre les américains sortis de l’UNESCO ,ce mouvement de retrait des instances internationales va s’accentuer de la part des pays développés .
    A quoi bon payer pour que des minorités dans les pays aidés soit les bénéficiaires de cette aide alors que leurs peuples souffrent mille maux ?
    Le refus de la modernité des apports extérieurs doit avoir son corollaire qui est le retour a la vie d’antan,et la suppression des apports techniques et technologiques des européens notamment .
    En plus clair ,plus de voitures ,de routes ,de trains ,de médecine moderne ,de télés d’ordinateurs,etc,etc.
    Certains ont surement déjà vus sur les chaines Françaises ces gens qui quittent tout pour retrouver une vie en accord avec la nature ,voila des personnes qui accepte la précarité et la difficulté de leur choix !
    Les dirigeants Gasy iront-ils dans cette direction,j’en doute !!!

  • 6 novembre à 19:40 | lysnorine (#9752)

    @ valoha 6 novembre à 11:06

    « Misy ny VAHAOLANA MALAKY azo ataon’ny MALAGASY miaraka, fa TSY HIANDRY LAVA NY DRALA AVY ANY AM-PITA vao hihetsika ! Betsaka ny velaran-tany azo VOLENA sy mamokatra tsara(tsy hilaina zezika firy) any Atsimo, ary azo atao tsara mihitsy ny mamokatra sy MIOMPY, raha misy ny fahavononana ! »

    Tsy misy azo kianina ireo voalazanao ireo saingy tsy ao anatin’ny fisainan’ny mpitondra fanjakana nisesy teto hatramin’ny 1972 no ho mankaty na ny an’ny « vato nasondrotry ny tany » mpikaon-doha miaraka aminy no namolavola pôlitika - TSOTRA fa MAHOMBY- hanatantetrahana « malaky » izany

    Vavolombelona mampiharihary izany ireto andalan-tsoratra ireto notsoahana avy amin’ilay lahatsoratra vao niseho androany : « Doing Business 2018 Légère amélioration dans le classement pour Madagascar »n http://www.madagascar-tribune.com/Legere-amelioration-dans-le,23412.html.

    « Madagascar est classé 162ème place sur les 190 pays enquêtés par l’équipe de la Banque mondiale dans le domaine de la FACILITATION DE FAIRE DES AFFAIRES facilitation de faire des affaires, c’est ce qui ressort du dernier rapport du DOING BUSINESS 2018. [...]
    « Les points POSITIFS (!) sont surtout attribués aux RÉFORMES (??) liées à l’OBTENTION DE PRÊTS et le délai de création d’entreprises. [...]

    « La Banque mondiale précise que le TAUX DE CHÔMAGE DIMINUE lorsque les pays simplifient les procédures administratives [Tsi-mari-potitra velively aloha izany : amin’ny ankapobeny dia ny antsoina hoe « CHÔMAGE DÉGUISÉ » no betsaka na ny famoronana SARINTSARINA ASA TSY MAMOKATRA, TSY MAMPITOMBO ny HARIN-KARENA AZO TSAPAIN-TANANA no nateraky ny hoe « Investissements étrangers » teto Madagasikara. Tsy asian-teny ny fahasimban’ny toe-tsain’ny mponina. Singanina amin’izany ny fitomboan’ny « ASA » FIVAROTAN-TENA ! ]

    Koa tsy mahagaga raha arakaraka ny « NANAMORANA ny fidiran’ny hoe « investisseurs étrangers » - na ny avy any ivelany tonga hihaza tombon-karena sy tombom-barotra ho an’ny tena sy ny fandrobany ny harem-pirenena.

    NY fifikiran’ny « vato nasondrotry ny tany » amin’ny FOTO-PINOANA (idéologie) nofintinina amin’ny hoe « WASHINGTON CONSENSUS » sy ny fampiharana - araka ny baikon’ny FMI sy ny Banky Mondialy ny PÔLITIKA raiki-tampisaka aminy ka tsy nampandroso ny sarambaen’ny vahoaka malagasy fa VAO MAINKA NAMPAHANTRA azy. [Zahao ohatra : “Washington Consensus economics”https://www.britannica.com/topic/Washington-consensus].

    Koa raha tsy pôlitika MITSIPAKA TANTERAKA IO WASHINGTON CONSENSUS IO no ampiharina eto Madagasikara, NA RAHOVIANA NA RAHOVIANA TSY HO TAFAVOAKA amin’izao misy azy izao ny Vahoaka Malagasy mitrongo vao homana sy i Madagasikara.

    Hamafisin’izany ny mbola hanaovana itony « projet de loi sur les Zones économiques spéciales (ZES) » [Assemblée Nationale, La Loi de finances 2018 au centre des débats cette semaine, http://www.madagascar-tribune.com/La-Loi-de-finances-2018-au-coeur,23410.html]
    .
    Mahazendana ihany koa ny toa tsy raharaharain’ny depiote sy senatera izany raha hivory momba ny Loi des Finances, na ny lalàna mandamina ny Vola mivoaka sy miditra ao amin’ny rakibolam-panjakana. Tsy fantatra aloha izay fanambarana momba ny pôlitika arahan’ny governemanta MIALOHA ny fampandrosoany ny lalàna hodinihina sy hiadian-kevitra. Fa ny tsaroana aloha dia ny hoe : ampahany goavana be amin’ny vola hampandehanana ny RAHARAHAM-PANJAKANA ANDAVANANDRO dia vola avy any ivelany [sahabo ho 80% hoy Ingahy Ravalomanana fahizay !]. Tsy mazava loatra na VOLA HAMPISAMBORINA izy io na HOMEM-MAIMAIM-POANA ! Koa mahatsikaiky ny hoe « On espère une augmentation des DÉPENSES D’INVESTISSEMENT » !

    Miresaka « projets de loi concernant le secteur ÉLECTRICITÉ koa. ».
    Angamba « projets de projets » no tsara hatao aloha...raha mahavita tahaka itony nataon’ny Société Henri Fraise sy ny orinasa “CATERPILLAR ” ary “FLUIDIC ENERGY itony [Belobaka électrifié grâce à « Power Africa », samedi 28 octobre http://www.madagascar-tribune.com/Belobaka-electrifie-grace-a-Power,23393.html]

    na itony koa : « Le projet de centrale hydroélectrique d’AMPITABEPOAKY-TSIROANOMANDIDY est financé par la société Henri Fraise Fils et Compagnie à la hauteur de 6 millions de dollars [ « Jirama – Un fournisseur vers l’énergie hydraulique, l’Express de Madagascar », - https://www.koolsaina.com/jirama-un-fournisseur-vers-lenergie-hydraulique/]

    Farany tsy nisy izay tsy nahatsikaritra fa nitombo izaitsizy ny TSY FANDRIAM-PAHALEMANA hatramin’ny nanadananadanana ny varavarana hidiran’ny any ivelany, indrindra ny mpihaza ny harena ankibon’ny tany. Mampitebiteby ny resaka tan-gazety nataon’ny jeneraly RAMAKAVELO momba izany, vao haingana :
    « Jeneraly Ramakavelo Désiré : « Olona ANY IVELANY no mamatsy basy ny dahalo »
    Taratra , 02/11/2017
    http://www.newsmada.com/author/taratra

    « Ny fijerinao ny tsy fandriampahalemana efa tena tsy zaka intsony amin’izao ? »
    Ampifandraisiko hatrany amin’ny fahantrana io [...]

    « Tamin’ny Repoblika I, TSY NISY , ohatra, izany dahalo mangalatra omby anjatony izany, vono olona, trano na tanàna dorana… MANINONA MISY AN’IZANY AMIN’IZAO ?

    Tsotra ny fahitako azy : eo ny fahantrana, fa EO KOA NY VAHINYmety ho mpanararaotra. MBA HAHAZOANY NY HARENTSIKA , tambazany noho ny fahantrana ny olona ka manao ny tsy fanao. Lasa MIFAMONO ny samy Malagasy. TSY AZO ERITRERETINA izany hoe DAHALO ANJATONY no INDRAU MANDROAKA OMBY ANJATONY MARO . HATAO AIZA ? Ny dikan’izany, AONDRANA fa tsy amidy eny an-tsena »

    • 6 novembre à 19:53 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Jeneraly RAMAKAVELO (tohiny sady farany)
      « Ary ny amin’ny resaka hoe manana FITAOVAM-PIADIANA TSARA no ho ny an’ny mpitandro filaminana ny dahalo ? *

      « – Izay indrindra no itenenako hoe avy any ivelany no mahatonga an’io… OLONA ANY IVELANY NO MAMATSY BASY NY DAHALO HAHAZOANY NY HARENTSIKA AONDRANA . Amin’izany, mihafoana ny harentsika ; NY VAHOAKA MIFAMONO . Izay no tadiavin-dry zareo.

      « Tsy azo eritreretina ny hoe dahalo manana FITAOVAM-PIADIANA fitaovam-piadiana TSARA LAVITRA SY BETSAKA ARY VAOVAO noho ny an’ny mpitandro filaminana [...]

      « mazava ho azy fa lasa toy ny INDOSTRIA ny halatra omby, misy manondrana. TSY MAINTSY MISY VAHINY AO AMBADIKA .
      Nangonin’i R. Nd. »

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 360