Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 14h46
 

Editorial

Indicateurs au rouge

samedi 21 mars 2015 | Ndimby A.

« Le spectre du failed state » (État défaillant) évoquions-nous dès octobre 2009, à cause des risques que posait sur le pays le coup d’État d’Andry Rajoelina [1]. Ce statut se caractérise par « une perte de contrôle territorial, l’érosion de l’autorité légitime dans les décisions collectives, l’incapacité à fournir des services publics raisonnables, et une incapacité à interagir avec la communauté internationale ». Si on se base sur cette définition, Madagascar n’est pas un État failli. Heureusement, car personne ne souhaiterait cela. Mais les dirigeants doivent être conscients qu’ils se trouvent à la croisée des chemins, et que de leurs actions immédiates dépendra le futur proche. Le général de brigade aérienne à la tête du Gouvernement doit donc agir sur le manche et la manette des gaz, sous peine de voir son avion décrocher.

Une perte avérée de contrôle territorial.

Les faits autorisent à se poser des questions sur la capacité de l’État à contrôler son territoire. Que l’on considère l’incapacité des forces de l’ordre à faire régner la sécurité dans le sud du pays, malgré l’opération de propagande « dahalo niova fo » du Premier ministre heureusement limogé Kolo Roger ; ou encore les cargaisons de bois de rose qui s’échappent allègrement de nos côtes au nez et à la barbe de la gendarmerie et de la marine nationale ; sans parler des deux tonnes d’or qui quittent le territoire chaque année, et qui sont pourtant répertoriés officiellement ailleurs comme provenant de Madagascar, malgré la suspension officielle d’exportation d’or depuis 2012 ; ou enfin de l’affaire Swiss Leaks qui a révélé une évasion de près de 146 millions de dollars en provenance de Madagascar depuis 2006. Pour couronner le tout, les forces de l’ordre ont récemment révélé un trafic d’armes à une échelle importante, avec des tentatives d’interventions pour protéger les malfaiteurs.

Mais au-delà de « ces grands sujets », l’explosion de la petite et moyenne délinquance souligne que le fameux « monopole étatique de la violence légitime » chère à Weber n’est plus d’actualité, d’autant plus que l’existence de ripoux et de corrompus au sein des forces de l’ordre ou de la Justice est dénoncée même par les autorités de ces départements. Braquages sur les routes nationales ; attaques à mains armées de magasins et domiciles ; et même des phénomènes inquiétants qui apparaissent, tels que les détrousseurs qui n’hésitent pas à fracasser les vitres de voitures dans les embouteillages en plein jour, ou ces jeunes filles qui entrent dans les voitures pour ensuite y crier à la tentative de viol. Faut-il voir dans tout cela, outre la défaillance de l’État à assurer la sécurité des citoyens, une paupérisation de la population ou un appauvrissement des mentalités ?

Érosion de l’autorité légitime dans les décisions collectives.

PNG - 341.1 ko
Quand le ridicule ne tue pas (source : Facebook)

Pour être respecté, il faut être respectable, et beaucoup de phénomènes ne plaident pas en faveur de la crédibilité de l’équipe actuellement au pouvoir. Les manœuvres politiciennes depuis un an pour tenter de bricoler des courants favorables au chef de l’État à l’Assemblée nationale ; les tentatives de donner une envergure au parti HVM, qui s’agite pour être visible, même de façon très incongrue ; l’initiative déplorable envers les entreprises d’Antsirabe, invitées par le Chef de Région (selon un document révélé par TanaNews) à financer les assises régionales du parti HVM ; ou encore ces panneaux bizarres à la gloire du HVM sur des chantiers de travaux publics financés par l’État (toujours à Antsirabe !), autorisent des questionnements légitimes sur la conception de l’éthique au sein de ce parti, si ce n’est sur les motivations d’un zèle aussi suspect dans cette région.

Mais il y a également des décisions stupides, comme cette interdiction de téléthon projeté par le parti MAPAR de Andry Rajoelina pour venir en aide aux sinistrés de Toliara, sous prétexte que le BNGRC a le monopole de la gestion de la situation. Même s’il est évident qu’il y a une volonté de récupération politique derrière, si cette opération pouvait soulager certains de nos compatriotes dans le besoin, elle est par essence louable. Refuser que les sinistrés soient aidés pour des motifs de guéguerre politique est le comble du ridicule, d’autant plus que le Gouvernement ne se prive pas à côté de demander du soutien, et que de nombreuses associations organisent directement leur action sans passer par le BNGRC. Mais la cerise pourrie sur le gâteau avarié est sans doute cet acharnement à donner un statut spécial à Antananarivo, juste dans le but de démanteler l’autorité du futur maire de la Capitale. Et là encore, pour une raison politique minable : le HVM sait que même en mettant le Christ comme candidat, il perdra ces élections. Avec de telles manœuvres dont la bassesse dépasse l’entendement, il ne faut pas que ce parti s’étonne de manquer de crédibilité et d’estime aux yeux du grand public, ce qui l’oblige à tant d’artifices pour compenser.

Des difficultés à fournir des services publics raisonnables.

Enlèvement des ordures, réfections des routes, insécurité publique sont autant de domaines où la défaillance de l’État est manifeste. Et s’il ne prend pas la peine de gérer vite et bien la situation des sinistrés suite aux récentes intempéries, l’explosion sociale lui pend au nez. Le contexte favorise la tension avec la hausse du prix des denrées alimentaires, et la situation de détresse des familles sinistrées va alimenter encore plus la délinquance urbaine. Des organisations fortement soupçonnées de liens avec des groupes islamistes profitent de la situation pour fournir de l’aide humanitaire, tout en installant des mosquées. Les dirigeants sont-ils conscients des dangers de cette situation ?

Tout cela est un terreau favorable pour que les habituels pitres et illuminés du cirque politique s’agitent, les uns pour poser des ultimatums, les autres pour projeter des descentes dans les rues. Quand on connait le profil peu recommandable de certains de ces individus, on peut raisonnablement s’inquiéter. La plus grande difficulté pour le Gouvernement sera de gérer ces revendications, sans verser dans la répression, alors que le camp d’en face ne souhaite qu’une chose : pousser le pouvoir à la faute pour créer les martyrs dont toute révolution a besoin.

La seule (relative) bonne nouvelle : de (relatives) bonnes relations avec la communauté internationale.

Depuis le retour à l’ordre constitutionnel avec l’élection du Président Rajaonarimampianina, la communauté internationale multiplie les gestes de bonne volonté. Le chef de l’État est invité à des sommets internationaux (trop souvent même aux yeux de la population). Après le FMI qui a décaissé 47 millions de dollars au titre de la Facilité de crédit rapide en mai 2014, les aides budgétaires des principaux bailleurs de fonds (65 millions d’euros de l’Union européenne, 45 millions de dollars de la Banque mondiale, 37 millions d’euros de la Banque africaine de développement) sont décaissés depuis le dernier bimestre 2014. Et contrairement à la saillie maladroite de l’Ambassadeur Goldblatt qui a tenté de lancer une intox vite éventée, il semblerait, selon toutes nos sources auprès des bailleurs de fonds, que le limogeage de l’ancien Directeur général du Trésor Orlando Robimanana n’aura aucune incidence, car off-the-record, tous parlent d’une même voix mettant en avant les relations de travail avec une institution, basées sur des principes, et non sur une personne. Par conséquent, si on considère que la communauté internationale dépasse le seul cadre de l’Ambassade de France, les relations avec elle se passent plutôt bien.

Cela ne signifie sans doute pas que la communauté internationale est aveugle ou manque de lucidité. Ses représentations diplomatiques ou multilatérales sont truffées de conseillers ou d’analystes politiques étrangers ou malgaches, voire d’espions, et qui lui permettent de connaitre la situation politique du pays avec un recul que n’ont pas ceux qui sont enivrés par leur propres discours. Mais il y a sans doute chez la communauté internationale une volonté naïve de penser qu’elle peut influer sur les choses, car de toutes manières, elle a pour mission d’agir, même si les résultats dans le contexte sont loin d’être garantis. Et c’est sans doute aussi par lucidité qu’elle n’a pas les robinets grands ouverts, malgré les appels répétés des dirigeants pour plus de financements. Mais plus de financements nécessite d’abord plus de crédibilité.

La nomination à quelques mois d’intervalle de deux des meilleurs communicants malgaches dans les rouages de la communication étatique (Tsilavina Ralaindimby à la Présidence et Vanf à la Primature), ne doit pas faire oublier une chose fondamentale : c’est sur la qualité des faits politiques que doit se fonder une bonne communication politique. Avoir pour mission de présenter un verre aux trois-quarts vide comme étant entièrement plein, cela s’appelle de la vulgaire propagande, ou un miracle. Il serait plutôt préférable de remplir le verre, plutôt que d’en parler.

Notes

[1Avis aux amateurs : ceux qui rêvent qu’on ne parle plus des impacts des méfaits de ce personnage, pour favoriser un oubli propice au révisionnisme historique, peuvent aller se rhabiller, ou arrêter de lire.

73 commentaires

Vos commentaires

  • 21 mars 2015 à 09:08 | Isambilo (#4541)

    Il ne faut pas se faire d’illusion non plus. Cela paraît cynique mais le sort des sinistrés est marinal parce qu’ils n’ont pas de poids politique, ils étaient déjà des marginalisés avant d’être sinistrés. Et personne n’a les moyens de les manipuler durablement pour en faire une force de contestation du pouvoir actuel.
    Ce serait un erreur que ce pouvoir ne fait rien. Ce serait oublier trop rapidement les dégâts accumulés depuis des décennies dans les rouages de l’état. Et le poids du passé pèse encore très lourd. Sinon Rivo Rakotovao aurait compris qu’on ne construit pas un parti politique comme au temps du PSD ou de l’Arema. Ce pauvre type d’Antsirabe n’aurait pas confondu état et parti politique, etc.
    Le pouvoir n’a pas le choix non plus. Il ne peut pas tout chambouler d’un coup sans risquer de partir avec l’eau du bain. N’oublions pas que Rajaonarimampianina était un pillier de la HAT. Il a su marginaliser Rajoelina facilement parce que ce n’était que l’amuseur publique pendant que les affaires se faisaient dans la discrétion dans son dos. Il en est de même de Robimanana qui a joué avec le feu trop de fois. Mais nous voyons bien qu’on ne peut pas se débarrasser aussi facilement de Jaovato sans dommages collatéraux mortel pour un bon nombre d’individus toujours en place comme Ramparany.
    Il est facile de dire qu’il faut nettoyer le ministère de la justice, mais pour mettre qui ? Ceux qui sont entré dans l’école de la magistrature en payant leurs places ?

    • 21 mars 2015 à 12:04 | jili (#8223) répond à Isambilo

      Merci Isambilo,
      j’adhère à ton analyse

    • 21 mars 2015 à 12:08 | Isambilo (#4541) répond à jili

      C’est un peu à la hache mais on fait ce qu’on peut...

    • 21 mars 2015 à 12:38 | André (#8563) répond à Isambilo

      Et le fils du haut dignitaire Malgache emprisonné en Thailande voici 2 jours pour trafic de bois de rose ... on en parle pas ... on a peur !!! alors quoi !!!
      www.lagazette-dgi.com/index.php?...com...malgach
      Lisez un peu

    • 21 mars 2015 à 12:51 | takaka (#8449) répond à André

      Mr André, il y a toujours le secret de l’instruction et les droits des accusés. On va attendre. Sauf si vous faites parti des grands responsables.

    • 21 mars 2015 à 14:04 | MAHITSITENY (#8793) répond à Isambilo

      Salama !

      Marina ny voalazanao ka ankasitrahana !

      Tsy ity fitondràna ity, na ny tetezamita, na ny talohan’izay, na ny vahiny tsy akory no omena tsiny @izao lavaka mangotataka mahazo ny Firenena izao fa isika rehetra mihitsy !

      INONA NY TENA FOTOTRY NY OLANA ???

      Ny tena fototry ny olana dia NY FITIAVAN-TENANTSIKA TSIRAIRAY AVY !

      Tao anatin’ny 25 taona izao dia i MADAGASIKARA irery no hany firenena erantany tsy nisy ady an-trano, tsy nisy loza ara-boa-janahary lehibe (« cataclysme naturel majeur ») toy ny Tsunami, haintany, horohorontany, kanefa dia nihemotra ary niha-nahantra ny mponina ao aminy !

      Gina ny F.M.I sy ny « Banque Mondiale » satria voasoketa izireo eo @iraisam-pirenena fa nampahantra an’i MADAGASIKARA ny nataony.

      Nanao fanadihadiana miafina ny « Banque Mondiale ».

      Tsy adala tsy akory ny « Banque Mondiale » raha namoaka ilay fanadihadiana miafina nataony izay toy izao izany :

      NY MALAGASY NO TIA TENA (« égoïste ») INDRINDRA MANERAN-TANY !

      Ary marina tanteraka izany !

      Jereo anie e ! :

      - « Croissance économique à deux chiffres » ny an’i COTE D’IVOIRE izao araka ny voalazan’ny Gazety maro ! Rizareo anefa vao avy nisedra olana lehibe nandritra ny fifidianana nataony.

      - Avy nisedra ady an-trano sy ady goavana na i RWANDA na i VIET NAM. Nihoarantsika lavitra ireo taloha. Izao anefa dia isika indray no nilaozany satria nihemotra !

      - Tsy nisy mihitsy ny fifandimbiasam-pahefàna ara-demokratika teto amintsika teo amina Mpitondra 2 lanim-bahoaka.

      - Izay tonga eo @ Fitondràna dia ,manamafy ny sezany sady manatavy ny paosiny no ataony miaraka @ekipàny:FITIAVAN-TENA IZANY !

      - Izay tsy eo @Fitondràna kosa dia mikambakambana mamorona ekipa handrodànana ny efa eo : FITIAVAN-TENA KOA IZANY !
      Jereo ilay « Alliance Ambodivona »

      Hany ka :
      - Tsy misy mihitsy ny fifandimbiasam-pahefàna (« continuité de l’Etat ») eto amintsika fa miverina miainga (« départ zéro ») lava izao !

      Izany hoe :
      - rehefa tia tena dia mihevitra ny hanao zavatra lehibe mba ho hita misongadina ilay « tena » ; ka foanana ary heverina ho ratsy na haratsiana daholo ny nataon’ny teo aloha rehetra ! Dia toy izany hatrany hatrany !

      Tsy eo@lafiny ara-pitondràna sy ara-panjakàna ihany izany fa mahakasika ny fiaraha-monina iainantsika @andavanandro ihany koa !

      Jereo anie e !

      - Hoy ny fomba fitenintsika rehefa mamangy olona an-karatsiana (fahafatesana, fahavoazana....) :« midodododo izahay MITONDRA IZAY VOATSIRAMBIN’NY TANANA » !
      Fa maninona no izay « VOATSIRAMBIN’NY TANANA » ihany ????

      - Dradradradraina hatrany ny fihavanana na aiza na aiza ! Fihavanam-boalavo anefa no misy : miaraka raha misy hokikisana !
      Izany hoe izay samy manana tombontsoa no miaraka.

      Io fitiavan-tena io no mitarika fihatsaram-belatsihy ka izay no tsy mahafoana ny kolikoly eto amintsika.

      Noho ny fitiavan-tena dia samy te-handrirotra ny azy avokoa ny tsirairay.

      Tsy misy sahy hiaiky izany anefa.

      Vokany : jereo tsara fa samy miseho ho tsy manao kolikoly daholo izay rehetra miseho KANEFA TENA VORIKA avokoa§

      Fehiny, raha tsy foana io dia tsy hisy raha handeha eto.

    • 21 mars 2015 à 14:25 | rayyol (#110) répond à takaka

      Ne vous en faites pas avec des sous tout s etouffe a madagascar

    • 21 mars 2015 à 14:30 | André (#8563) répond à takaka

      Cher monsieur,
      En dehors d’un éventuel procès, il y a des faits dont on peut parler, mais nous les gazy ont parle beaucoup mais on tremble, on est des faible, juste du radio trottoir ... !!!
      Encore une fois nos richesses sont devenues la possessions de nos dirigeants qui font FI de toutes lois et EUX ils ne s’occupent pas du secret de l’instruction pour piller notre pays
      D’habitude ont accusent les wazaha de tous nos maux, mais là ce n’est pas eux, ce sont nos CHEFS et en toute impunité .... bravo ils sont non seulement puissants mais très fort

    • 22 mars 2015 à 08:28 | betoko (#413) répond à Isambilo

      Le pouvoir n’a pas le choix non plus. Il ne peut pas tout chambouler d’un coup sans risquer de partir avec l’eau du bain. N’oublions pas que Rajaonarimampianina était un pillier de la HAT. Il a su marginaliser Rajoelina facilement
      Ah bon ? donc pour vous Andry Rajoelina est définitivement éliminé de la vie politique malgache ? Si vraiment Hery Rajaonarimampianina voulait l’écarter ou écarter d’autre personne politiquement il sera obligé de diriger le pays d’une façon dictatoriale , Mais qu’est ce que je raconte , il est en train de le faire justement . Trois ans d’attente c’est trop long pour certains , mais c’est aussi trop court pour d’autres

    • 22 mars 2015 à 08:39 | betoko (#413) répond à André

      D’après deux journalistes que j’ai appelé hier , deux journalistes qui ne travaillent pas dans un même journal , ils connaissent les noms de 6 malgaches arrêtés à Bangkok dés leur descente de l’avion d’Air Mad en provenance de Tana , Un de ces 6 malgaches serait le fils d’une personnalité du premier rang chez nous , Lalatiana Rakotondrazafy connait aussi leur nom , Si vous êtes abonnés à l’agence Reuters ou si vous avez des amis qui possèdent un télex , il est très facile pour vous de connaitre leur nom , il vous suffit de lire tous les câbles venant de Bangkok et le tour est joué

    • 23 mars 2015 à 17:27 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à André

      Et vous André

      Fils du haut dignitaire Malgache ...

      Dites nous donc qui est ce haut dignitaire Malagasy !!!

    • 24 mars 2015 à 13:44 | racynt (#1557) répond à Isambilo

      Très bon analyse de la situation cependant Ndimby me semble caresser cette communauté internationale dans le sens du poils. On se méfie aujourd’hui des mouvements islamistes mais aviez vous déjà oublié qui ont armées illégalement ces mouvements islamistes pour renverser des présidents qualifié de dictateur en Lybie, en Syrie et ailleurs... ? Ceux là même (Khadafi et Bachar Al Assad) que les pays occidentaux ont accueilli chez eux en grande pompe à L’elysée et ailleurs pour après se retourner contre.

      Soit disant la communauté internationale multiplie les efforts pour nous aider mais toute ces aides ne viennent que d’une seule et même ressource sauf que pour vous donner l’illusion que celà vient de divers ressources, on vous donnera diverses noms (union européenne, banque mondiale, ua... Tous venant de Wall Street ), eh oui Ndimby Madagascar est plus que jamais dans un tournant et comme le dit un proverbe sage :« Ne mettez jamais vos oeufs dans un même panier », autrement dit, d’autres alternatives peuvent s’offrir à nous si nous savons saisir l’opportunité à travers la nouvelle banque créé par les pays émergeants du BRICS (Brésil, Russe, Inde, Chine, Afrique du Sud) au lieu de s’opnibuler à travailler avec des pays occidentaux en faillite financière depuis le crach boursier de 2008 et en faillite de démocratie car tous les médias occidentaux qui vous desinforme à longueur de journée aujourd’hui ont tous été racheté par des banques déficitaires qui payent ces politicards occidentaux afin de leur faire croire à un semblant de démocratie. D’ailleurs combien de fois Poutine n’avait il pas prévenu les occidentaux (Obama, Sarkozy, Hollande...) des graves dangers qui risquent de se passer s’ils arment des islamistes pour renverser des dirigeants mais a-t-il seulement été écouté ? Mais ce ne sont pas les photos de Jhon McCain buvant un café avec un cadre de L’état Islamique ou Netanyahu en visite à un djihadistes anti Bachar Al Assad blessés dans un hôpital israélien qui me contredira sur l’attitude de méfiance qu’on devrait avoir vis à vis de nos amis occidentaux.

      D’autant plus qu’aujourd’hui plus que jamais, il est clair que l’union européenne et l’euro ont été créé non pas pour concurrencer les usa mais pour asservir tous les pays membres aux américano-sioniste et notamment aux plus grands banquier de Wall Street, les Rotcshilds, ceux là même qui ont financé Hitler

    • 24 mars 2015 à 14:42 | racynt (#1557) répond à racynt

      Je vous ai donné l’exemple de la Bolivie qui depuis qu’ils se sont aligné en 2005 grâce à Evo Morales à la politique de la Russie, a connu un essor autant sur le plan social qu’economique. Un essor que même la fmi à elle même reconnu malgré que celle ci n’a pas contribué au développement de la Bolivie car la Bolivie a même viré les entreprises multinationales occidentale de chez elle et à décidé de nationaliser des secteurs clé comme l’énergie...

      Si Madagascar veut aujourd’hui peser sur la balance au niveau de la communauté internationale, il importe qu’elle n’exclut aucune possibilité en s’ouvrant à d’autres alternatives et qu’elle sache faire jouer la concurrence entre l’occident et l’orient.

    • 24 mars 2015 à 15:12 | racynt (#1557) répond à racynt

      En plus comme le disent les journalistes de méridien zéro que vous pouvez écouter sur dailymotion, êtreallié des occidentaux ou être invité par ci par là par les occidentaux n’est pas toujours de bonne augure pour des dirigeants quand on sait comment cela s’est terminé pour Khadafi, Sadam Hussein ou Bachar Al Assad... A noter aussi que Khadafi avait l’intention de créer une monnaie unique africaine indépendante du dollar et donc de Wall Street.... vous avez d’autres médias indépendant que vous verrez uniquement sur internet comme www.egaliteetreconciliation.fr ou www.arretsurimages.net ou www.medias-presse.info ou la radio méridien zéro sur dailymotion et autres chaînes sur YouTube

    • 24 mars 2015 à 15:38 | takaka (#8449) répond à racynt

      C’est terrifiant ce que vous déclarez Monsieur. Ou bien juste la théorie du chaos. Si tout est maîtrisé par une seule banque, celle des Rotschild, alors c’est l’enfer pour la planète Terre. Un fait est sûr : il se pourrait qu’il y ait un consortium de banques. Ça signifie qu’il faut toujours une action consensuelle de ces banques. Ça évite l’apologie du totalitarisme.
      J’ai eu la chance de faire un stage dans une banque de bourses, la banque Pictet à Genève. Mais je suis sûr à 80 pour 100 que votre thèse ne concerne que les pays émergents qui ne suivent pas le courant d’idées des puissants. Analyse bien la place de la Monarchie absolue de l’Arabie Saoudite dans les relations internationales. Et je vous dis que les monnaies des pays du Golfe s’échangent dans ces paradis fiscaux. C’est pour vous dire qu’on n’aime pas les mauvais élèves qui veulent rejeter les profs, à savoir USA, GB, la Suisse, etc.
      Quand même votre post est très instructif et je vous remercie beaucoup.
      Veloma.
      NB. Jusqu’au prochain plaisir de lire vos écrits Monsieur.

  • 21 mars 2015 à 10:05 | harmelle (#5862)

    C’est samedi c’est scoop :O

    • 21 mars 2015 à 23:55 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à harmelle

      Ce Samedi c’est SCOOP ZERO !

      L’ENVIE de se faire grosse tète est tellement IMPERIEUSE chez le Ndimby le RIDIKUL , la COULEUR des INDICATEURS DE NDIMBY ne sont pas du tout des SCOOP à Madagascar depuis 50 ans d’INDEPENDANCE ! ils étaient tous en rouge depuis RATSIRAKA , ZAFY ALBERT , RATSIRAKA BIS et RAVALOMANANA ( je ne parle que des PRESIDENTS ELUS) car parler d’évolution des indicateurs pendant une TRANSITION n’a pas de SENS du point de vue INTELLECTUEL ! peut-être en politique politicienne on peut confondre TRANSITION ET MANDAT ELECTIF qui sur la base d’un PROGRAMME A UNE MISSION POUR FAIRE EVOLUER DES INDICATEURS !

      Et au regard de la TECHNOCRATIE le ndimby nous parle des sujets de ce qu’il ne maitrise pas du tout : LA NOTION D’INDICATEUR , les thématiques qu’il nous cite ne relèvent pas du tout des INDICATEURS , ce sont plutôt des ENJEUX OU PROBLEMATIQUES DE DEVELOPPEMENT A MADAGASCAR

      Les INDICATEURS , étant des OUTILS DE MESURE ,devraient répondre à certains CRITERES DE QUALITE , ils devraient être SMART (???) et le REDIREDY DE NDIMBY n’a rien avoir donc avec les INDICATEURS !

      C’est tellement ridikul de vouloir se faire de grosse tète SYSTEMATIQUEMENT sur le sujet qu’on ne maitrise pas du tout !

      BORIS BEKAMISY

    • 22 mars 2015 à 11:02 | takaka (#8449) répond à Boris BEKAMISY

      Comparés à ceux de Ndimby, vos écrits sont dé..biles. Vous mélangez tous ! En fait, vous assistez à un test pour candidats agrégés sans avoir le bacc. Et pour vous, le scoop est nul parce que votre méninge n’est pas apte à y discerner un fait existant ou un acte établi.

    • 22 mars 2015 à 13:40 | Isandra (#7070) répond à takaka

      Le fait est là, ...l’éditorial de Ndimby n’est plus comme était d’anta, ...faute d’inspiration, ....!? C’est compréhensible, car sa source d’inspiration n’est plus au pouvoir, ça fait plus d’un an, malgré cela, il ne peut pas se retenir de mentionner son nom,...plus fort que lui,...

      Ici à Madagascar, comme en politique, le monde journalistique est en faillite,...où l’analyse objective est loin d’être la règle, ...

    • 22 mars 2015 à 14:09 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      Le takaka n’a même pas osé aborder les CONTENUS du débat axé sur la NOTION d’INDICATEUR et LES PARAMETTRES QUI PUISSENT GENERER L’EVOLUTION DE CES INDICATEURS sur lequel Takaka est OMBY MIJERY FLORENT !

      La seule notion que son méninge molle puisse aborder est l’ETERNELLE QUESTION DE DIPLOMES ......ON déifie les diplômes quand on les a pas assez dans la poche ! autrement dit ceux qui n’ont pas des diplômes adorent en parler !

      IL lui reste donc de l’OUVRIR dans le vent en tournoyant le Sanga petaka milles fois pour se faire intellizan.....

      Pitoyable ! pfffff !
      Boris BEKAMISY

    • 23 mars 2015 à 17:31 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Isandra

      On dirait que isandra s’est regardé(e) dans un miroir avant d’écrire ce post !!

    • 28 mars 2015 à 21:01 | Zanabahoaka (#8890) répond à Boris BEKAMISY

      Amin’ny ankapobeny aho tsy dia miombon-kevitra aminao matetika, fa amin’ito marina ny teninao. Tsy « INDICATEURS » tokoa no resahan’i Ndimby ary mila ovaina ny lohateny.

  • 21 mars 2015 à 10:56 | poiuyt (#584)

    Le dernier ticket de « Ndimby A. » avait été du 03 mars. Le 21-ci, nous repartons quasiment repu : à mon humble avis, pour nos grands plaisirs d’auditeurs affamés, les autres (Oui il y Ndimby et les autres. De cela, il ne faut pas s’offusquer outre mesure, différence d’âges étant) devraient aussi avoir des dîners et des coulisses, compiler un peu, puis nous enrichir de déductions intelligemment soupesées d’une analyse sans concession. Avec Ndimby, il y a çà, et il y a autres choses en plus, dont l’absence de mouches.

    Bien sûr, on fait ce qu’on peut, et nous autres n’avons qu’à faire avec. Merci aux autres. Distinctions à Ndimby.

  • 21 mars 2015 à 11:00 | takaka (#8449)

    Mr Dimby, vous aurez du mentionner les origines des dirigeants actuels. Quand on est issu d’un mélange nauséabond, on ne peut qu’éliminer peu à peu les mauvaises odeurs et ordures.
    Mais dans tous les cas, les corrupteurs par excellence, à savoir la Cheffe de file des MAPAR à la Chambre Basse, etc, sont encore au niveau des Institutions Gasy. Et n’espérez pas un miracle du genre chrétien pour solutionner nos maux. Il faut s’y faire. Et c’est ça la Nature : savoir vivre avec les démons de minuit.
    Et pour ceci, je pense que le déroulement actuel des choses est acceptable, assez bien même. Qui a imaginé que Hery, Ravalo et Ratsiraka seront tombés d’accord ? Et je trouve que c’est un bon point pour ce premier Magistrat de Dago.
    Et c’est un indicateur positif des PTF.

    • 21 mars 2015 à 23:19 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      pfffffff ! QUELLE NULLITE ! un véritable cécité intellectuelle , juste le plaisir de zezayer comme un enfant de 2ans !
      On dirait que vous êtes à REIKIJAVICK très loin de Dago pour exprimer une telle niaiserie !

      C’est RIDIKUL de se faire porte parole des PTF avec un tel niveau d’analyse , si on appelle ça analyse ! re-pfffffff !

      On va dire que la thématique n’est pas du tout votre sujet de prédilection

      le pseudonyme de takaka n’est pas usurpé , il est NUL !

    • 22 mars 2015 à 10:52 | takaka (#8449) répond à Boris BEKAMISY

      Je me demande si vous êtes capable de situer les cadres sociopolitique et socioéconomique d’action des PTF dans un pays en voie de développement. Et sachez que traiter un dossier de financement est le même quelque soit le montant du volume. Et c’est plus rigoureux pour les PVD parce que ces pays ont des indicateurs en dents de scie. Et de ces faits, notre Président n’a bien que se tenir droit en face de ces PTF. Il réalise déjà ce qui est faisable. Et c’est un bon point pour lui.
      Bien sûr ce n’est pas à la portée de votre esprit tsianjery maimbo.

    • 22 mars 2015 à 13:57 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      Takaka
      pfffffrrr !

      Personne ne parle ICI de quelque chose de très REDUIT qui serait focalisée au traitement de dossier de financement SELON LE VOLUME OU MONTANT DU FINANCEMENT du PROJET ou PROGRAMME , ce n’est pas du tout l’objet du DEBAT que j’ai engagé ci-dessus avec JANSI .

      On parle ICI du MECANISME DE NEGOCIATION DE FINANCEMENT AVEC LEs PTF , le débat questionne plutôt les PRINCIPES , la DEMARCHE, les ETAPES ( par où et avec qui commencer) et les OUTILS à faire valoir pour espérer décrocher ce financement quelque soit le montant .....!

      il ne s’agit pas de L’OUVRIR DANS LE VENT EN TOURNANT MILLE FOIS LE SANGA PETAKA pour se montrer ....INTELIZAN...... !

      Quand on ne maitrise pas le sujet Takaka on la ferme !

      Boris BEKAMISY

  • 21 mars 2015 à 11:32 | RADERA (#4819)

    Votre analyse est trop approximative et penche vers un semblant d’objectivité. Elle mérite quand même d’exister en tant que papier qui lance un débat.
    Mais je pense que vous devez toujours poser le postulat suivant, avant de se lancer : M. Rajaonarimampianina était un candidat de substitution et que donc vous n’avez pas à jeter « dictatorialement » les lecteurs qui auraient soutenu Rajoelina (qui n’est pas mon cas pour vous rassurer).
    Pour compléter mon raisonnement : un pays qui est classé parmi les plus pauvres du monde ne peut pas bénéficier de régimes stables. Sauf si le Pouvoir est issu d’une organisation bien implantée dans le Pays comme c’est le cas dans les régimes démocratiques qui se respectent. L’Histoire de notre Pays le confirme bien !
    Merci par avance d’y penser pour vos prochaines chroniques.

    • 21 mars 2015 à 12:04 | takaka (#8449) répond à RADERA

      Mr Radera. Vous avez raison. Mais est- ce que vous pensez vraiment qu’il peut y avoir d’organisation bien implantée dans un pays pauvre ? Ce sont ces organisations qui nous font défaut. Tout est question de négociations, et de savoir louvoyer en eaux troubles. Pourquoi ? Parce qu’il faut survivre.

    • 21 mars 2015 à 18:07 | Gérard (#7761) répond à RADERA

      OUI
      l’état des lieux dressé par Ndimby ne souffre comme d’habitude aucune critique

      MAIS , au delà du constat, accablant, il faut chercher des solutions , il faut essayer de sortir de cette situation

      Et en sortir avec les élus en poste, car ce pays ne résisterait pas à de nouveaux heurts anti constitutionnels

      il faut donc que le peuple, la société civile, les grands corps de l’état imposent à HR une ligne plus volontariste

      Le pb majeur, c’est cette collusion à tous les étages entre affairistes +- mafieux qui financent et politiques pieds et poings liés qui exécutent
      il faut que la société civile réclame des lois qui limitent le financement des partis, des élections, et imposent un minimum de transparence
      il faut que la loi exige la publication des déclarations de patrimoine

      les choses pourraient aller vite, que quelques têtes tombent et la tendance peut être inversée, les fonctionnaires de base réfléchirons à 2 fois avant d’exploiter leur parcelle de pouvoir à des fins personnelles, le policier qui, au vu de ma peau blanche m’arrête pour réclamer quelques billets , jamais mes papiers, et à qui je répond que je ne donne jamais de risoriso cessera alors lui aussi

    • 22 mars 2015 à 14:03 | Isandra (#7070) répond à Gérard

      « ...l’état des lieux dressé par Ndimby  »

      Ndimby prédirait-il l’événement lequel pourrait se passer, car l’état de lieu se fait souvent au départ d’un locataire, et l’arrivée du nouveau,...?

  • 21 mars 2015 à 12:16 | Isambilo (#4541)

    Qui peut contester que Rajoelina n’était qu’un pion au service de ceux qui ont été lésés par Ravalomanana. C’est un citron et quand on a fini de le presser le jus on le jette (cf une chanson de Béranger « Mamadou m’a dit »).
    Zafy et Rajoelina n’ont aucun poids politique. Ratsiraka et Ravalomanana gardent leurs capacités de nuisance pour Rajaonarimampianina. Il a raison d’essayer de les mettre de son côté, au moins pour essayer de les contrôler. C’est chose faite pour Ratsiraka avec le nouveau premier ministre. Reste à bien manoeuvrer avec Ravalomana et savoir le brosser dans le sens du poil.
    Les 2 gros problèmes de Rajaonarimampianina sont Rakotovao et Rabarinjaka.

    • 21 mars 2015 à 12:32 | takaka (#8449) répond à Isambilo

      Bien analysé. Mais en Politique, on ne se donne jamais de cadeaux. Un bon Politicien est un bon menteur et fourbe. Quand même Rajao doit s’entourer de cadres compétents pour mieux cadrer ses Institutions et sa PGE.
      Voir la naissance du PND.

    • 22 mars 2015 à 14:17 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      Naissance du PND...... ???? dixit Takaka !hi hi hi La honte !

      Dans le milieu de l’ EXPERTISE EN PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENT on ne parle jamais de .....NAISSANCE d’UN PROGRAMME on parle plutôt de l’ELABORATION DU PND ...

      Mais ne rajoutons plus !

    • 22 mars 2015 à 16:19 | takaka (#8449) répond à Boris BEKAMISY

      Quand l’élaboration traîne, on parle de naissance, illusion faite à cet événement tant voulu et qui fasse peur. C’est une rhétorique. Mais ça vous dépasse, vu votre niveau intellectuel.

    • 22 mars 2015 à 16:30 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      tu insistes encore pour te ridiculiser !

      Mais parler de « la naissance d’un DOCUMENT » est très ILLUSTRATIF de votre niveau intellectuel !

      Encore, Si on peut parler de « niveau intellectuel »avec toi !

      BB

    • 22 mars 2015 à 16:54 | takaka (#8449) répond à Boris BEKAMISY

      Améliore tes vocables et tes notions du sens propre et du sens figuré. La beauté de la langue française s’y trouve avec l’accent aigu, disait Senghor.

  • 21 mars 2015 à 12:28 | mandrozeza (#5123)

    Beau coup de retard dans l’analyse de la situation, M. Ndimby,
    Prenez l’exemple du transport aérien entre la Grande Ile et Madagascar. Il y a une vingtaine-trentaine d’années il n’y avait que trois vols par semaine et la situation économique n’était pas brillante (sous Ratsiraka, les passagers étaient même contents d’avoir des pneus dans leurs bagages en retour vers M.).
    Aujourd’hui, c’est la misère quasi-généralisée et il y a au moins un vol quotidien, parfois le même jour un vol Air Mad et un vol Air France. Même si le développement du tourisme explique une partie du phénomène, on ne peut s’empêcher de penser que dans ces bagages s’envolent de l’or, des pierres semi-précieuses, des échantillons divers pour la plupart non déclarés ou faussement déclarés.
    Pour ma part, je ne suis pas loin de penser que cette liberté d’emporter est pour beaucoup de malgaches, d’indiens, de chinois et de zanatany, un principe fondateur de l’économie insulaire car cela offre un taux de change parallèle plus intéressant que celui de l’ariary. On n’est en quelque sorte pas si loin que çà du temps des pirates (Sainte-Marie, Seychelles, etc.) mais les pirates sont cette fois dans les avions.

  • 21 mars 2015 à 15:11 | Inglewood (#6780)

    L’édito du jour est une synthèse générale/partielle de ce que l’Auteur a toujours pointé du doigt durant ces années de crise ; certes certains passages ont été actualisés mais l’ensemble du texte reste au gout du jour.
    Je retiendrai de ce pis aller politique que ce n’est pas le progrès économique qui constitue le fondement de la société mais la stabilité de l’Ordre Social.

  • 21 mars 2015 à 17:56 | Rakotozafy (#1655)

    Ce n’est pas la première fois que la CI, se pose des questions sur le problème interne de Madagascar, les dernières en date sont les multiples interventions de l’Ambassade Américaine sur le cas de R8, avant son retour.

    HVM n’a pas reçu l’enseignement pour donner des ordres, par sa formation il est plutôt fait pour en recevoir.
    Ce n’est même pas inné chez lui cette capacité d’être un dirigeant, certes il s’entoure de Conseillers ; mais eux- même ils cherchent plutôt à mettre en valeur leur personnalité en ignorant complètement l’avis de leur Chef.

    C’est pour cette raison, que des initiatives faites à la « va vite » et sans concertation, type l’ordre donné au trésor public de débloquer les 40 Milliards.

    On comprend mieux que tout le monde se pose la question si HVM est apte à diriger et encore moins à sortir le pays de la pauvreté.

    Pour ma part c’est une question de personne.

    • 22 mars 2015 à 11:12 | takaka (#8449) répond à Rakotozafy

      Vous avez raison de dire que tout est question de personnalité. C’est comme le PDG d’une entreprise. C’est comme les rois d’antan, Salomon, Alexandre et autres.

  • 21 mars 2015 à 18:18 | jansi (#6474)

    « Et contrairement à la saillie maladroite de l’Ambassadeur Goldblatt qui a tenté de lancer une intox vite éventée, il semblerait, selon toutes nos sources auprès des bailleurs de fonds, que le limogeage de l’ancien Directeur général du Trésor Orlando Robimanana n’aura aucune incidence, car off-the-record, tous parlent d’une même voix mettant en avant les relations de travail avec une institution, basées sur des principes, et non sur une personne. Par conséquent, si on considère que la communauté internationale dépasse le seul cadre de l’Ambassade de France, les relations avec elle se passent plutôt bien. »

    Cet ambassadeur a cru faire le malin mais cela na pas marche. La presse en general dailleurs avait reagi avec beaucoup de naivete dans le but de faire de bonnes ventes.
    Je reagis par rapport a tous ces abrutis qui se reconnaitront et repondront vite fait, quand ils ont soutenu aveuglement le fameux ambassadeur de France. Cet article de Ndimby , bien documente , applrte la demonstration claire et nette que cet ambassadeur na pas agi pour le compte de la communaute des bailleurs de fonds.
    Jugez en :
    "

    • 21 mars 2015 à 19:22 | Isambilo (#4541) répond à jansi

      Soyons raisonnables : il est aussi incompétent que le gouvernement auprès duquel il est accrédité.

    • 21 mars 2015 à 21:17 | jansi (#6474) répond à Isambilo

      Jespere que depuis 15 mois, les ministères travaillent sur des etudes de faisabilite de projets sectoriels car ce sont les seuls documents techniques pouvant etre acceptes en vue dun accord de credit par projet par les bailleurs de fonds traditionnels.
      Si les ministeres nont pas encore lance les appels d’offres de bureaux d’études pour ces etudes de faisabilite, je doute fort quon puisse inaugurer des realisations majeures avant la fin du mandat présidentiel.
      Moralite, le PRM doit absolument degager les ministres inoperants.

    • 22 mars 2015 à 00:25 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à jansi

      Du n’importe quoi !

      Parler de sujet qu’ils ne maitrisent pas est à la mode chez le PSEUDO-INTELLOS à mèches fines .....Hi hi hi hi ! Ndimby et Jansi nous étalent la limite de leur ....KONpetance !

      On ne fait pas et pas du tout l’étude de faisabilité des projets sectoriels dans le but de négocier des financement avec les PTFs, pas comme ça ry vendrana aa ! !

      On élabore un plan stratégique du secteur considéré comme outil de négociation avec les PTFs et une fois , l’ accord de principe sur certains axes stratégiques de ce plan stratégique sectorielle est acquis, les PTFs même contribuent déjà au financement de l’élaboration des études de faisabilités techniques des Projets qui relèvent de ce plan stratégique

      Soit ledit PTF assure et l’étude de faisabilité du Projet et le financement de sa réalisation si la faisabilité est concluante , mais il est possible que le PTF assure seulement cette étude de faisabilité et négocie avec d’autres bailleurs pour la réalisation du Projet sur la base de ce document . Madagascar s’engage très très rarement dans les ETUDES DE FAISABILITé avec le FPE ( fonds propre de l’Etat) car ces études coutent aussi cher que la réalisation du Projet elle même.

      Faut pas tout confondre JANSI même si GOLBLAT vous embrouille l’esprit !

    • 22 mars 2015 à 11:09 | takaka (#8449) répond à Boris BEKAMISY

      Je me sens au CEG quand je lis vos posts. Vous ferez un bon intermède pour la classe ouvrière de Gorbatchev.

    • 22 mars 2015 à 13:43 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à takaka

      Voilà un « argument intellectuel »de CELUI QUI PRETEND maitriser la thématique de l’évolution des indicateurs dans un PVD car il est allé au delà du CEG dans son cursus scolaire......

      c’est pour nous prouver encore une fois que mèches fines n’ont rien avoir avec compétences ......

      parle moi de ton Pseudo, je te dirais ce que tu es !

      re-pffffffff !
      BB

    • 22 mars 2015 à 13:46 | jansi (#6474) répond à takaka

      N’aviez vous pas remarque que cet energumene croit toujours avoir raison et que le reste du monde a eu toujours tort ?
      Cest le propre des cas qui relevent de la psychiatrie. Lol !!!

    • 22 mars 2015 à 14:36 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à jansi

      Le JANSI ayant été NUL au sujet du MECANISME DE FINANCEMENT des PVD à travers le partenariat avec les PTF est en fuite en avant et se contente de faire un SAUT vers un autre sujet qu’il/elle est loin de maitriser LA PSYCHIATRIE !

      Oui Boris BEKAMISY est là pour agiter un POINT D’ORDRE à ceux qui se contentent de blablater en faisant de de RIDIKUL GROSSE TETE sur les sujets qu’ils ne maitrisent même pas ces pauvres FORUMISTES DE PETIT CALIBRES de mt-com !

      Combien ils sont RIDIKULs ces PSEUDO-INTELLOS qui se gonflent sur des thématiques auxquelles ils n’ont aucune notion mt-com en croyant que leur NIAISERIE ne soit pas découverte !

      Je n’hésite pas à agiter un OUKASE à ces pitoyables pseudo_intellos

      C’est sans compter sur le ZOOM de BORIS BEKAMISY !

    • 22 mars 2015 à 14:48 | MAHITSITENY (#8793) répond à Boris BEKAMISY

      « NY OLONA TENA MAHAY NY SEHATRA ANANKIRAY DIA MAMPIANATRA AMIM-KALEMEM-PANAHY NY TSY DIA HAVANANA LOATRA ARY SAHY MIADY HEVITRA AMIM-PANAJANA SY AMIM-PITONIANA TANTERAKA ! »

      Ny olona mikisary mahay kosa dia toy ny vera feno @tapany :

      - Mi-« Styl » ohatry ny « pile »kanefa « manazava @andro mazava »

      - miseho ho zavatra sy mpanatsatso ny hafa KANEFA VONGAN-JAVATRA HAFAHAFA !

      - tsy mahatanty ady hevitra fa manao fisainana androvolahy mievotrevotra !

      - Tsy mahay manaja ka tsy mba fanaja fa ohatry ny salàka mihanjahanja !

    • 22 mars 2015 à 15:12 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à MAHITSITENY

      i Boris BEKAMISY no tena mahitsiteny fa tsy ianao

      Tsy HANAJA OLONA tsy manaja ny tenany akory aho , olona mirediredy amin’ny zavatra tsy hainy akory ve de asiako SIRA........

      Fantaro tsara koa fa TSY HO MPAMPIANATRA NO ROLE tiako ho jouena eto @ FORUM raha izaha BORIS BEKAMISY no resahana

      Ary zah BB ihany no misafidy ny role joueko eto fa tsy ianao velively.......

      BB

    • 22 mars 2015 à 16:35 | takaka (#8449) répond à Boris BEKAMISY

      Ce pseudo que tu dénigres tant, c’est le nom de combat d’un grand dignitaire et chef industriel de l’Empire Céleste. Une personne qui gère des centaines de milliards de Yen. T’as pensé que c’est un mi...nab...le comme toi ?

    • 22 mars 2015 à 16:47 | takaka (#8449) répond à jansi

      Bien dit. Et c’est de mise après une sortie de crise. Mais le BB de notre forum se croît Office Manager d’une grande institution internationale, et il pense que nous sommes obsolètes du point de vue économie et relations internationales. Mais à bien réfléchir, je suis sûr que c’est le planton qui arpente à longueur de journée les couloirs parfumés du Big Boss et de ses assistants.
      Reviens sur terre bébé, nous allons te dorloter avec les BonBons JB vita Gasy tena tsara.
      Dodo B..é..B..é oh !

    • 22 mars 2015 à 16:49 | MAHITSITENY (#8793) répond à Boris BEKAMISY

      Applause !applause !applause !

      BRAVO ! BRAVO !BRAVO BOBBY LE MAGNIFIQUE !

      Oay, azafady « BB » moa e !

      Asio lehiroa a ! Petaho !Petaho !

      « ROUOUOU-TSI-KSHH » ! « ROUOUOU-TSI-KSHHH » !

      Angaha ampy izany « BB » ah.

      OMEO ny « WOUAFF-WOUAFF-WOUAFF » any mihitsy e !

      hihihihihi

  • 21 mars 2015 à 22:45 | Turping (#1235)

    Ndimby ,
    - Votre article suscite le pouvoir de l’absolutisme .
    Malheureusement ,en constatant même que les uns ont fait un peu mieux que les autres ,on a toujours l’impression que la présidence et la gouvernance à Madagascar sont des histoires sans fin où tout est un eternel recommencement à zéro à chaque changement de pouvoir .Alors que les faits nous ont démontré que Madagascar figure parmi les 6 premiers pays les plus pauvres de la planète .Il n’y a de quoi à se poser les questions .
    - Force est de constater que les coups d’état successifs quelques soient leurs formes même si les uns ont été mieux élus que les autres faisant l’objet contradictoire de la légitimité du pouvoir en place ,incontestablement il y a eu d’instabilité politique dans ce pays ,expliqué par la paupérisation exponentielle ne profitant que quelques groupes d’individus au détriment de la majorité du peuple malgache .
    - Ces faits nous démontrent par exemple que le coup d’état de 2009 sous la bannière de la révolution orange au lieu d’améliorer ,de corriger les failles pré-existantes n’ont fait qu’enfoncer le pays dans le gouffre total.N’en déplaise aux idolâtres de la politique partisane .
    - Par ailleurs ,le pouvoir de l’absolutisme veut toujours afficher la concrétisations du peu des actes concrétisé par le biais du pouvoir politique en place .¨Par exemple ,la HVM-isation du système en place comme le leitmotiv du changement en essayany d’écraser les autres partis en place ( l’histoire du téléthon à l’initiave du MAPAR l’a démontré ) sans qu’on soit forcémént derrière tous les groupes et partis manipulateurs pour berner l’opinion publique tout en sachant que les miettes distribuées par- ci ,par là ,...ne résoudront les problématiques de base .
    Conclusion :Il était temps de changer le mode de gouvernance ,avec les mêmes pratiques malveillantes car issu de ce pays c’est l’implication totale de tous les malgaches pour relever les défis .Pour ce faire ,l’état ,les sociétés civiles fortes ,la création des associations malgaches ,...devraient mettre sur les pieds dans l’avancement réel .
    - Pour ce faire ,il faudrait réellement adopter la politique afin que tous les citoyens ,citoyennes puissent prétendre émanciper dans la vie collective ,.Le moteur c’est le travail ,le changement de mentalité où la responsabilité citoyenne dans chaque commune ,chaque région ,....une sorte de gouvernance en partant de la base soit le leitmotiv de l’avancement réel .Le « fokonolona vaovao » où chaque fokontany a son rôle ,ses moyens bugédaitaires de fonctionnement dans un système financier décentralisé expliquant la notion de : l’union fait la force.
    - Les dirigeants sont là ,pour appliquer une politique ambitieuse dans l’amélioration du bien public commun mais non pas en jouant le rôle de l’usurpateur .
    - La corruption ,les trafics illicites ,les moyens alloués pour surveiller les frontières ,....ce sont les travaux titanesques que tout le monde devrait accomplir dans la solidarité sans relâche car Madagascar appartient à tous les malgaches avec des contrôles stricts de manière à ce que l’état de droit soit présent .Tout cela n’empêche l’ouverture et les coopérations bilatérales ,multilatérale dans le respect total de la « souveraineté nationale » .
    - Une remarque importante :Hélas,la formation politique des partis à Madgascar ne voit le jour que lorsqu’on décroche le pouvoir (cette remarque est valable pour tous les présidents qui se sont succédé ),expliquant le pouvoir de l’absolutisme . Alors que l’existence des formations politiques ,la diversité prévoit l’alternative politique afin de débattre ,de critiquer les actions gouvernementales et aussi pour l’encourager .Si les débâts dans l’amélioration du bien commun font partie des motivations politiques ,mon expression en employant le « si » aurait pu faire déplacer une montagne .

    • 21 mars 2015 à 22:53 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : les concrétisations des actes à concrétiser,.....en essayant...

    • 21 mars 2015 à 23:07 | Turping (#1235) répond à Turping

      ....les moyens budgétaires alloués stricts ...il faut parler aussi de l’implication ,de créations de sociétés civiles fortes ayant un statut valable pour les négociateurs , pour que le groupe des « mpanjifa » repertoriés dans le registre de l’état puissent dévélopper leurs productions made in Madagascar ,payer correctement leurs impôts pour renflouer les déficits budgétaires .Une sorte de partenariat pour dévélopper l’exportation ,les commandes afin d’équilibrer le déficit budgétaire ,...pourquoi pas ne pas parler de balance excédentaire ????
      - Une politique qui empêcherait de faire eternellement le recours aux aides ! les actionnaires ,l’argent gagné,les dévises qui rentrent dans ce pays si le volet socio-économique permettra aux banques et à l’état de relancer sérieusement la situation . Mes rêves semblent utopiques.Par contre si la volonté collective réelle sera au rendez-vous ,je suis sûr et certain que Madagascar ne sera parmi les pays les moins avancés si le pouvoir a réellement l’intention de démocratiser le système en partant de la base fondamentale ,la solidarité.

    • 22 mars 2015 à 12:26 | Yet another Rabe (#4812) répond à Turping

      Bonjour Turping,

      Vous avez dit un terme qui à je crois toute son importance, la volonté collective, oui c’est ce qui manque le plus au malgache qui est devenu adepte forcené de l’individualisme du « samy mandeha samy mitady ».
      C’est grâce à leur volonté collective que les vietnamiens ont vaincu 2 grandes puissances coloniales qui voulaient l ’ asservir. C’est toujours grâce à leur volonté collective, leur travail collectif que ces mêmes vietnamiens sans tendre la main malgré tous les malheurs qui leurs sont arrivés deviennent actuellement un dragon dans le sud est asiatique.
      Et ce sont maintenant ces mêmes vietnamiens qui vendent du riz aux malgaches, incapables ou plus tôt paresseux pour en produire pour eux même malgré toute la surface cultivable dont nous disposons. Honte sur nous.
      Même les abeilles travaillent en collectif et de manière organisée et structurée, depuis que notre logique est dans celle du paraître « ny vola no maha rangahy » au lieu de l’être, « ny fanahy no maha olona » notre société s’ est délitée, s’ est destructurée.
      Pour s’ en sortir, d’abord la vieille formule d’Andrianampoinimerina « Rehefa voky ny vahoaka, mandry ny tany sy ny fanjakana ».
      Ensuite, une bonne et solide éducation pour ce peuple insulaire qui a une forte tendance à se croire le nombril du monde.
      Cordialement.
      YaR

    • 22 mars 2015 à 13:15 | Turping (#1235) répond à Yet another Rabe

      Bonjour Yet another Rabe ,

      - En dehors les vietnamiens ,cette notion de volonté collective s’affiche partout dans les pays asiatiques ,ce qui explique leurs avancements.Ce qui n’est pas le cas à Madagascar car l’individualisme génère le manquement de solidarité nationale ,la mort à petit feu des populations qui agonisent déjà.Comme vous l’avez dit : Tsy ny fanahy intsony no maha-olona fa lasa ny vola no maha rangahy .
      - Ce fait nous explique que la mentalité du chacun pour soi ,marcher sur la tête des autres pour s’en sortir individuellement sans foi ni loi ni de repère collectif commensurable entraîne l’anarchie totale .
      - Le pire ,quand vous parlez du Vietnam comme un pays producteur de riz ,Madagascar auparavant il y a un siècle l’était aussi .Pourtant le Vietnam doté d’une superficie de 331212km2 comparé à Madagascar de 587000km2 (La France + La Belgique) devrait être le grenier de riz pour l’Océan ,hélas ce qui n’est pas le cas car Madgascar importe du riz . La production de riz par hectare si en asie cela s’élève à 6tonnes , seulement 2tonnes à Madagascar .Cela s’explique par la différence de technologie utilisée et le laxisme .
      - Il est temps que les gouvernants malgaches se rapprochent davantage de l’intérêt public en remblayant le fossé pré-existant ,ce qui explique le non avancement ,le chacun pour soi .En quelques sortes ,les gouvernances successives depuis 50ans qui n’ont pas marché ,il faut changer de methodes car les indicateurs « au rouge » démontre les effets négatifs qui se sont cumulés depuis des lustres pour en arriver là !
      - Il manque de vrai repère pour ce pays car le terme du collectif fait défaut s’explique par la politique « de diviser pour mieux régner ».Il manque de vrai leadership comme Ho Chi Minh ,..et aussi la société civile publique forte .Merci pour votre témoignage .

    • 22 mars 2015 à 13:20 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      De même que « c’est sur une démission collective que les tyrans fondent leurs pouvoirs » dixit Maurice Druon, démission collective du peuple et de ses élites qui soit dit en passant se prennent le plus souvent comme sorti de la cuisse de Jupiter.
      En contrepied, c’est sur une volonté collective qu’un peuple bâtit son avenir.

      YaR.

    • 23 mars 2015 à 03:49 | rayyol (#110) répond à Turping

      Il manque une poigne de fer, pour faire un vrai menage On le cherche encore ce sauveur.Tout les pays delà planète .En ont produit un au moment ou il le fallait.A quand le tour de Madagascar.Pour le moment ce pays est oublie de dieu.Car il n a pas encore realise que Adam et Eve ont mange la pomme du fruit du bien et du mal.Et qu ils ne peuvent pas encore faire la différence.Ce sera tout un choc quand ils vont realiser

    • 23 mars 2015 à 04:17 | rayyol (#110) répond à Turping

      Ces gens( les Malgaches) n ont jamais souffert dans leur chair comme les Vietnamiens.Toute leur population âgée a ete exterminé.Au moment ou j ai connu le Vietnam La population avait en moyenne moins de 20 ans.Jamais de ressentiment juste une volonté farouche de survivre.Mais ils étaient encadres par des gens de valeur qui avait connu l horreur.Et qui ont su prendre les bonnes décisions mais je sait qu y ont inclut les jeunes dans cette prise de décision .J ai eu cette chance de connaitre une de ces personnes.Et la grande question était Nous avons besoin d’argent devons nous emprunter.Pour ainsi dire nous vendre .Et l’autre grande question nous devons développer notre industrie mais nous manquons de terres devons nous sacrifier des terres fertiles.Il semblerait qu après concertation ils ont fait les bons choix.A Madagascar les gens qui devrait aider sont tous corrompus pourris jusqu a l os.Ce sont eux qui devrait être les guides comme au Vietnam et former la future classe dirigente.Mais non ils sont encore a se déchirer pour la part du lion.Il n y a pas d elite que des egoistes sans aucune notion de sacrifice dévouement pour leur semblable Vision a très court terme aucun sentiment de valorisation.Juste des déchets humains

    • 23 mars 2015 à 04:32 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Comment sauver Madagascar : Question vraiment a 1 million.1er se debarasser de ce qui est la En temps normal je dirait un coup militaire c est la seule solution.Mais y a t il des militaires avec assez de conscience pour realiser celui ci.On dit l’armée dernier rempart il est temps de le dresser ce remparts Après formation d un gouvernement civil temporaire En éliminant tout mais bien tout ce qui gravitent dans ce gouvernement .Envoyer tout ces dinausaures au zoo

    • 24 mars 2015 à 00:12 | Turping (#1235) répond à rayyol

      Rayyol,
      Justement la problématique de base c’est l’implication des militaires dans les affairs de l’état .
      - Comme beaucoup des forumistes disaient ,les militaires leurs places c’est dans les casernes et gérer aussi les insécurités .
      - Personnellement ,les militaires devraient rester apolitique .Un militaire à la tête du Ministère de la défense c’est compréhensible et tolérable mais non pas pour gérer le côté socio-économique .
      - Pour ce faire Madagascar ,dans ce pays on a l’impression que la loi martiale , l’état d’urgence dans le maintien de l’ordre et aussi du droit revendicatif du droit de l’Homme sont toujours fragiles .
      - Si vous dîtes que l’armée est le dernier rempart pour mettre l’état de droit en marche ,c’est plutôt une erreur d’appréciation car on a vu l’effet contraire des événements de 1972 ; le coup d’état accompagne d’un assassinat de 1975 de Ratsimandrava ; du 10 Août 1991 ; de 2002 ,de 2009,...
      - Paradoxalement ,si tout le monde voulait la démocratie ,il faudrait adopter la politique diamétralement opposée de ce que pays n’ait connu jusqu’à maintenant afin d’adopter une nouvelle ère de gouvernance de manière à ce que peuple ,le pouvoir public ,l’émancipation citoyenne soit le leitmotiv due l’avancement réel.
      - Quand on parle de l’élitisme du pouvoir civile et de ceux qui dirigent l’état ,c’est à ce niveau que l’armmée ne devrait jouer le rôle de forteresse pour soutenir le pouvoir de l’absolutisme ni dans le rôle de fomenter un coup d’état et encore moins dans les trafics illicites d’ armes pour favoriser l’insécurité ,l’anarchie totale .
      - Madagascar,le peuple malgache avec les dirigeants dignes de leurs noms ne doivent jouer le rôle d’usurpateur . Un pays souverain ne demande pas l’avis des autres pays pour gérer les affaires internes .Par conséquent ,les dirigeants malgaches doivent tirer la leçon ,les modèles à suivre en copiant les methodes adoptées chez les autres afin d’adopter une nouvelle stratégie adaptable pour Madgascar afin de progresser sérieusement sans faire de copier /coller à 100% .

    • 24 mars 2015 à 00:19 | Turping (#1235) répond à Turping

      Erreurs de frappe : les affaires ;de l’avancement ; l’armée ,....

  • 22 mars 2015 à 01:15 | Citoyenne Malgache (#599)

    On s’enfonce de plus en plus...

    Il est dommage que ce régime à qui les bailleurs donnent tout pour redémarrer le pays ne peut ou ne veut montrer un minimum de performance.

    Je me demande s’ils sont conscients qu’ils ont aussi des citoyens et des acteurs de développement à convaincre.

    • 22 mars 2015 à 08:49 | betoko (#413) répond à Citoyenne Malgache

      Mais le problème c’est qu’ils ne s’attendaient pas à gouverner , Hery Rajaonarimampianina a été élu tout à fait par hasard . Il a mis trois mois pour pouvoir nommé son premier ministre , c’est déjà un très mauvais signe et les ministres qu’il a choisi ne sont pas à la hauteur , tous des amateurs
      et la gabegie , le détournement en tout genre , le non respect de la constitution , non respect des lois votées continuent de plus belle , sans parler des trafics , bois de rose , de l’or etc ....A propos du trafic de bois de rose , Hery Rajaonarimampianina disait dans un de ses discours , ce trafic nous concerne tous et tout le monde devrait apporter son aide , Mais c’est de se foutre de la gueule du monde ....?

  • 22 mars 2015 à 13:39 | Jipo (#4988)

    Vous avez raison sur ce coup !
    Discours d’ investiture, inexistant, et plagiat des plus ridicule.
    Moramora pour nommer un PM qui plus est pour le virer 1 ans apres, Inacapable de prendre la moindre décision autre que celles qu’ on lui a soufflées au Q .
    Aucune sanction contre les voleurs , les trafiquants, autre qu’ amnistie & crasse « pestilenssielle ».
    Aucune mesure pour les catastrophes naturelles, qu’ elles soient animales climatiques, ou épidémiques.
    Aucune avancée dans ce qu’ on lui a soufflé toujours au même endroit : la réconciliation, toujours au même point avec votre idylle Ravalomanana .
    Toujours dans l’ attente du vola de la CI, en essayant de s’ accaparer celui du TP en attendant pour sauver ses fesses des requins qui l’ entourent .
    Peut etre un « bon » second, mais en aucun cas un leader .
    Une petite qualification cependant pour les inaugurations, voyages, le m’ as-tu vu en somme...

    • 23 mars 2015 à 05:36 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Jipo

      Rien d’etonnant
      M’as-tu-visme et Sanga petaka vont de paire !

      RAJAOENPANNE à la tête de l’Etat se croit tout le temps sur le banc d’ un temple FJKM en train d’arborer leur habille de Dimanche en écoutant le sermon de pure hypocrisie , la tète ailleurs en songeant qu’au VOLA ..facile !
      fetsifetsip oblige !

    • 23 mars 2015 à 10:56 | jansi (#6474) répond à Boris BEKAMISY

      Et direue certains l’ont soutenu aux élections !!!!! lol
      Mais ceux là memes refusent également de pointer dans les rangs de l’opposition et en devenir le chef, car semble t il, ils l’ont soutenu aux élections. lol
      Plus subtil que ça, tu meurs ....... lol

  • 25 mars 2015 à 15:17 | Saint-Jo (#8511)

    Ka ilay DJ sy ry zareo mpanotrona azy ange dia tsy mino mihitsy izany hoe nanongam-panjakana izany ry zareo e !

    Sahala amin’ny olona mamo lava ihany io. Na dia mamobe izao aza ny olona mamo lava, dia tsy mino mihitsy izy fa hoe izy anie ka mamo e !

    Hoy isandra hoe : tsy andraik’ilay DJ sy ry isandra hono izao fahoriana manjo ny firenena sy ny vahoaka izao, fa hadisoan’ny Iraisam-Pirenena izay tsy nanaiky hiara-miasa amina mpanongam-panjakana.

    Etsy andaniny anefa ry isandra miedinedina ery fa nahazo vola amin-karena tsy hita nonoa noho iny fanonganam-panjakana iny.
    Dia hoy isandra hoe izay olona tsy nahay nanararaotra tamin’ireny fotoana ireny sy ny amin’zao fotoana izao (alohan’ny fiverenan’ny fiaraha-miasa amin’ny Iraisam-pirenena) hono dia tsy mba tahaka an-dry zareo, fa olona vendrana tsy mahay manararaotra .

    Tsy mahagaga fa izany no te-tsaina isandra.

    6 taona monja taorian’ny fanonganam-panjakana dia itony no isan’ny vokatrin’ny asan-dry DJ sy ireo namany, tahaka an’isandra.

    http://www.tim-madagascar.org/forum/read.php?1,838042

  • 25 mars 2015 à 21:59 | Ratsimilaho (#6905)

    Pourvu qu’il y ait beaucoup de Malgaches comme elle :

    http://vikina.pro-forum.fr/t61-lobbying-d-une-patriote-malgache-aux-etats-unis

    • 26 mars 2015 à 10:04 | Saint-Jo (#8511) répond à Ratsimilaho

      Rehefa manokatra an’io vikina io ianao, dia aza adino ny mizaha ireo sary kely madinika ery ambany amin’ny ankavia ery : dia ho hitanao ao ny fahoriana mahazo ireo tra-boina eto antanindrazanao !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 377