Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 13h22
 

Société

Lutte contre l’insécurité, les interventions et la corruption

Le patron de la CIRGN Fianarantsoa en appelle au Premier ministre et au président de la République

mercredi 18 mars 2015 | Valis
JPEG - 14.6 ko
Le commandant de la CIRGN Fianarantsoa.

Le Commandant de la Circonscription inter-régionale de la Gendarmerie nationale (CIRGN) pour le faritany de Fianarantsoa s’insurge contre les interventions dont ses éléments et leurs actions sont victimes. Après les directives et ordres réitérés par les plus hauts dirigeants de tolérance zéro contre les interventions et de les en informer dans le cas où il y aurait des contrevenants, le colonel Gellé Serge, chef du CIRGN Fianarantsoa est monté au créneau ce 17 mars 2015 au Toby Ratsimandrava. Il déclare disposer des preuves de ces interventions qui nuisent aux actions de ses éléments et s’insurge contre la mise en liberté provisoire des individus qui ont été pris en flagrant délit, les fusils à la main en quelque sorte. Ces individus – des « dahalo », ont été pour les uns pris avec leurs armes sur le champ des affrontements avec les forces de l’ordre, pour les autres en possession de lot d’armes à feu à leur domicile, après renseignements pris et perquisitions évidemment.

Le commandant de la CIRGN Fianarantsoa précise que ces « dahalo » et ces trafiquants et leurs armes sont à l’origine des braquages et attaques contre les taxi-brousse sur la route nationale 7 (Antananarivo-Fianarantsoa-Tuléar). En fait c’est tout un arsenal de guerre que la Gendarmerie nationale a présenté ce 17 mars à la presse : 8 kalachnikov, 5 Mas36, plus d’une vingtaine de fusil de chasse neufs, de type Baïkal et des fusils automatiques.

« Comment se fait-il qu’on puisse accorder la liberté provisoire à des individus pris sur le vif en possession d’armes à feu s’il n’y avait pas quelque part des interventions, sinon que ces « interventionnistes » sont des pièces et éléments de réseau de trafiquants ? » déplore le colonel Gellé Serge. S’adressant à ces « interventionnistes », sans les nommer, le commandant de la CIRGN Fianarantsoa suggère qu’à la rigueur ces « interventionnistes » devraient demander l’avis de ceux qui ont arrêté et remis ces « dahalo » entre les mains de la Justice, si jamais ils auraient été induits en erreur par leurs informateurs.

Le responsable de la CIRGN Fianarantsoa interpelle aussi le Premier ministre et le président de la République et explique qu’il ne demande qu’à poursuivre l’assainissement et la chasse aux trafiquants d’armes et aux « dahalo ». L’opinion s’attend à ce que la sécurité règne à nouveau dans la Haute Matsiatra, l’Amoron’i Mania, dans tout le faritany de Fianarantsoa comme l’a promis le parton de la CIRGN Fianarantsoa.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 18 mars 2015 à 10:39 | jansi (#6474)

    Je salue laction de ce chef Cirgn. Je len ourage a aller encore plus loin en nettoyant aussi energiquement ses ecuries a la gendarmerie.

    • 19 mars 2015 à 14:46 | JONA (#8867) répond à jansi

      Dans les autres pays les ports d’arme n’est pas un problème, mais ici chez l’on à peur de ça, plutôt si tout le monde est armée il est difficile de faire des répressions avec des fusils non ! voile pourquoi l’on interdit les ports d’arme. Voila le fond, qu’il faut dire au MALAGASY mais ne tourner pas autour du pot....

  • 18 mars 2015 à 10:41 | zaho (#699)

    Est ce que le CIRGN sera écouté ou entendu ? Rien n’est moins sûr car il ne peut pas y avoir de corrompus sans corrupteurs ? Je ne suis pas d’accord avec le Commandant quand il dit que les intervenants doivent demander l’avis de ceux qui les ont arrêtés. Mais nous avons une « JUSTICE ». Laissons la faire son travail. Je suis désolé, des gens arrêtés en flagrant délit doivent être jugés et mis à l’ombre. Arrêtons ce laxisme.

  • 18 mars 2015 à 10:48 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    ah l’atavisme c’est fort quand même.
    On ne veux pas passer a la modernité ,donc on recrée le passé encore et encore !
    C’est tellement mieux la brousse avec bordel à tous les étages !
    C’est de cela qu’il s’agit !

  • 18 mars 2015 à 10:51 | harmelle (#5862)

    Oups celà sent la nomination et le limogeage....
    Ben oui quoi si tout le monde se met a l’ouvrir la barque va vite couler ! Alors on rustine .....

  • 18 mars 2015 à 11:17 | Isandra (#7070)

    Solution à la sauce Rajao-Martiale,...ce Colonel sera limogé, remplacé de son poste Chef du CIRGN comme un voyou,...Qui vous permet de crier, de critiquer l’appareil d’Etat,...? En plus vous n’êtes que Colonel,...Fermez votre g.eu.le,...

    • 18 mars 2015 à 13:23 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Hum☹ur vita gasy ...

  • 18 mars 2015 à 11:39 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    « Le responsable de la CIRGN Fianarantsoa interpelle aussi le Premier ministre et le président de la République et explique qu’il ne demande qu’à poursuivre l’assainissement et la chasse aux trafiquants d’armes et aux « dahalo ». »

    Oser se lever pour la sécurité, pour l’assainissement, voila une attitude citoyenne à encourager.
    Bravo à l’attitude du patron de la CIRGN de Fianarantsoa.

    - Quand est-ce qu’il y aura suffisament de gendarmes, de Malagasy comme ceux qui se lèvent actuellement pour plus de lumière dans l’énorme obscurité qui règne dans le pays ?

  • 18 mars 2015 à 11:41 | caro (#7940)

    Faut-il gober ou la circonspection est de mise ?

    C’est un peu abracadabrant qu’un commandant de circonscription du rang de Colonel invoque aupres de la presse l’existence d’« interventions » qui sapent ses actions.
    Quelle credibilite accorder a de telle insinuation sans apporter des elements plus concrets ? Est-ce pour se faire attirer la sympathie des instances superieures ou pour induire que les forces de l’ordre sont en action ? Les doutes sont permis car on en a deja entendu parler a plusieurs reprises que de faux documents ont ete montes de toutes pieces pour justifier telle ou telle intervention ou pour porter accusation contre telle ou telle personnalite.

    Si telle intervention est averee, elle demontre que les autorites en place malgre la litanie d’« Etat de droit » et de « tolerance zero » du PM ne sont que des pourritures et ce chef de circonscrition de la gendarmerie a bien raison d’agir de la sorte. Et il ne doit pas se laisser intimider, rien que pour defendre le corps auquel il appartient, un corps de fonctionnaires bien malmene pour etre le plus corrompu dans ce pays selon le Bianco.

    • 18 mars 2015 à 15:03 | GILHAN (#8671) répond à caro

      Bonjour CARO !

      Je suis du même avis que vous !

      En effet, il ne faut pas oublier qu’un commandant de circonscription régionale de la gendarmerie nationale ou « C.I.R.G.N » demeure sous la subordination directe du COMMANDANT DE LA GENDARMERIE NATIONALE ainsi que du SECRETAIRE GENERAL DE LA GENDARMERIE NATIONALE.

      Dans le domaine militaire, il ne faut pas perdre de vue cette subordination hiérarchique qui est à la base de tout !

      Mais il ne faut pas non plus oublier la notion d’obligation de réserve qui s’applique de façon rigoureuse.

      En d’autres termes, cela veut dire que les subordonnés ne s’adressent point au public AVANT leurs supérieurs et seulement en cas d’empêchement de ceux ci et AVEC LEUR ACCORD PREALABLE !

      Ainsi, cette conférence de presse signifie tout bonnement deux situations :

      - soit ce colonel est une « tête brûlée » qui se la joue « m’as tu vu » afin de glâner des « étoiles », l’absence de preuves montrées y aidant ;

      - soit ses supérieurs hiérarchiques font montre de lachêté indicible, vu qu’il s’adresse directement au PREMIER MINISTRE ET AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE !

      Néanmoins, il est fort possible que les 2 cas s’associent.

      Dans tous les cas, l’image de la Gendarmerie et celle de l’Administration ne s’en sortent pas indemne du tout !

      Ce n’est pas en gesticulant comme cela devant la presse qu’on arrivera à reconquérir la confiance de la population.

      En effet, communiquer, c’est bien !

      Mais « Trop de communication tue la communication » !

      Je vous remercie.

    • 18 mars 2015 à 15:43 | caro (#7940) répond à GILHAN

      Bonjour Gilhan,

      « ... ce colonel est une « tête brûlée » qui se la joue « m’as tu vu » afin de glâner des « étoiles » » :

      Aux vues de la monnaie courante distribution d’etoiles chez les militaires donnant droit a la perception a vie d’un salaire sa retraite durant, la demarche ne semble pas innocente. Car dans l’ordre des grades, apres etre colonel, devenir General est automatique dans ce pays, a moins qu’on meurt avant. Encore que ...

      « Ce n’est pas en gesticulant comme cela devant la presse qu’on arrivera à reconquérir la confiance de la population. » :

      Cela s’appelle du « clientelisme », pourvu que les malgaches ne soient pas dupes : la ficelle est trop grande pour ne pas dire la corde ! S’il s’agit d’imposture.

      Cordialement

  • 18 mars 2015 à 12:56 | tiagasy (#6521)

    BRAVO MON COMMANDANT ! JE TIRE MON CHAPEAU A VOTRE ÉGARD !

    Des hommes au service de l’état pour servir et protéger comme le Patron de la CIRGN ne sont pas nombreux.

    ATTENTION MON COMMANDANT, VOUS RISQUEZ D’ÊTRE MUTE OU TOUT SIMPLEMENT DEMIS DE VOTRE FONCTION !!!

  • 18 mars 2015 à 13:34 | Jipo (#4988)

    Taubira a fait des zémules FH/ Hery meme C- - - - - - e ...
    Yfô liberer tous les ramahéfarisaoul et encabaner toutes les résidents à protézer ...
    Nous gagnerons la bataille contre l’ honnêteté , Madagascar aux racailles . /

    • 18 mars 2015 à 14:32 | Be-Tsikera (#8458) répond à Jipo

      Sôv qui pé Babazy !

  • 19 mars 2015 à 06:15 | lanja (#4980)

    La tolérence zéro du général RAVELONARIVO mise à l’épreuve, on verra bien la suite !

  • 19 mars 2015 à 11:10 | jangobo (#8776)

    L’intervention n’a pas été faite au niveau de la Gendarmerie mais plus haut, c’est-à-dire à partir de l’Officier Supérieur de la Police Judiciaire, donc la Justice et le Commandant du CIRGN n’y peut rien mais toutefois, s’il y a subordination de fonction, il peut toujours y avoir récrimination et le Colonel le fait.

    Il est sûr que ce n’est pas la première intervention mais le colonel en a ras le bol de toutes ces interventions après enquête complète menée. Un flagrant délit qui se solde par une liberté provisoire et encore cela concerne des armes de guerre qui bien sûr ne tuent pas.

    L’interview se fait au camp Ratsimandrava, donc il y a eu consensus au niveau du Commandement de la Gendarmerie.

    Si le Colonel a décidé d’en parler, c’est qu’il a de bonnes raisons et même s’il y risque sa carrière, au moins il a agi selon ses principes.

  • 21 mars 2015 à 14:04 | nahary (#7997)

    bjr tout le monde,
    on a bien remarqué que la situation politique à M/CAR devient catastrophique, la vie à M/CAR devient très dure et la situation de la population se dégrade totalement, nous les malgaches qui vivent en france on t pris la décision d’envoyer des dons directement vers les tily à M/CAR car nous avons pas de confiance avec le gouvernement actuel,vue la situation qui est passer avec l’ambassadeur de France qui est totalement critiqué et celà va aller loin pour la situation M/CAR, vue les limogeages qui se passent toujours à M/CAR .L’idée de Monsieur ALAIN RAMAROSON ,il faut le soutenir, nous les malgaches qui habitent en France soutiennent Mr ALAIN RAMAROSON,il fau l’aider ce MONSIEUR

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 157