Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 mai 2017
Antananarivo | 07h20
 

Editorial

« Gasy blaogy » génération

mercredi 6 mai 2009 | Ndimby A.

Après une série d’éditoriaux qui ont interpellé la communauté internationale sur son apathie face aux violations des droits de l’homme, on constate qu’un mouvement se dessine timidement : à Antananarivo, un groupe de diplomates est récemment allé visiter les prisonniers politiques. Et du siège de l’ONU à New-York, Ban Ki-Moon affirme être « préoccupé par la poursuite de la crise à Madagascar, qui a conduit à des arrestations pour motifs politiques, à une escalade de la violence et à la perte de vies humaines, et appelle les autorités à respecter les droits de l’homme et l’état de droit ».

Ceci étant dit, je ne vais pas laisser mon ego s’hypertrophier de l’affirmation prétentieuse d’un lien de cause à effet. L’honorable Ban-Ki Moon ne visite certainement ni le site du journal en ligne Tribune.com, ni le blog Fijery de votre humble serviteur. Nous savons toutefois que de nombreux diplomates en poste à Antananarivo le font. En outre, nous savons également que dans la plupart des représentations diplomatiques, un analyste est chargé de faire une revue de presse quotidienne, en répercutant obligatoirement vers les Capitales ou leurs Sièges les articles jugés significatifs. Par exemple, l’Ambassade de France utiliserait (entre autres) la presse pour évaluer la montée sourde d’une certaine francophobie dans la Capitale : ceci expliquerait-il que l’Ambassadeur Chataigner soit devenu plus discret dans l’affichage des préférences hexagonales ? Mais avec les récentes condamnations des violations de droits de l’homme enfin prononcées par la communauté internationale, il semble donc que la presse ait pu jouer sa fonction d’interpellation. On avait fini par croire que les diplomates ne lisaient que les quelques griots qui chantent les louanges de la HAT dans la presse et sur Internet.

En complément, un communiqué de presse reçu de la part d’un « réseau des employés des organismes internationaux » a également créé un malaise dans certains salons diplomatiques d’ordinaire à l’ambiance feutrée. Ses auteurs y expriment leur indignation « devant les droits bafoués des patients et des blessés, devant les tueries et les traitements inhumains faits à nos compatriotes, devant les violences répressives et inadéquates de l’armée », et menacent en ces termes : « nous connaissons la vérité et ne tarderons pas à les divulguer toutes les fois où il sera nécessaire de le faire ».

Droits Humains : nouveau champ de bataille ?

Soit dit en passant, deux jours après que Zaza Ramandimbiarison (directeur de cabinet de la HAT) ait promis à la presse qu’il n’y aurait pas de journaliste emprisonné ou d’entrave à la liberté de la presse par le régime de transition, on apprend l’arrestation de notre collègue Evariste Ramanantsoavina (Radio-Mada) : cela démontre la justesse de notre analyse quant aux belles promesses de Zaza Ramandimbiarison dans notre éditorial après la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Quant aux manifestants d’Ambohijatovo (devenus par la force des choses ceux d’Ankorondrano), ils ont perdu la bataille à la fois sur le plan militaire et sur le plan politique. La perte de la bataille diplomatique n’est qu’une question de mois, voire de semaines. Toutefois, il reste un vaste champ de bataille sur lequel ils ne peuvent que marquer des points : celui des droits de l’homme (DH). L’Organisation des Nations unies fait actuellement un grand tam-tam sur la célébration des 60 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH). Le timing est donc adéquat pour que les légalistes s’organisent : il faut ici prendre ce terme au sens large comme tous ceux qui militent pour le retour de l’Etat de droit, et non pas seulement pour ceux qui demandent le retour de leur Dada. La base sera plus étendue, le sujet moins controversé, les sofina vazaha plus attentives. De plus, dans cette activité il n’y aura pas de chômage : il suffit de suivre à la trace certaines réincarnations en treillis de l’homme préhistorique.

L’objectif serait de développer concrètement la coordination d’une pression nationale et internationale. Primo, obliger le régime de transition à limiter les violations des droits de l’homme. Secundo, encourager la communauté internationale à mettre la pression sur la HAT dans ce sens. Et tertio, faire collaborer les Gasy quelle que soit leur localisation géographique pour une remise à l’honneur des droits de l’homme à Madagascar.

Dans le contexte actuel, le première action serait de coordonner l’archivage de la documentation (écrite, audio, vidéo), ainsi que la collecte et le traitement des informations : pour le moment, il y a trop de disparités dans les sites, les blogs et les organisations de la société civile malgache, pas très efficace jusqu’à ce jour malgré quelques interpellations verbales. Ensuite, coordonner la production de réflexions spécifiques aux DH et s’entraider pour leur assurer la plus large diffusion dans le monde : sinon elles ne resteraient que des élucubrations mentales et confidentielles d’intellectuels. Ainsi, il sera possible aux tenants de l’Etat de droit de donner une force et des destinations utiles et efficaces aux pétitions, comme par exemple les bureaux spécialisés du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme à Genève. Mais bon, souvent les ONGs internationales sont plus efficaces que les Nations unies : le site des Procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme de l’ONU indique que « normalement, les titulaires de mandat envoient une lettre au gouvernement pour lui demander s’ils peuvent se rendre dans le pays, et si le gouvernement accepte, il répond par une lettre d’invitation ». En résumé, il faut écrire au Colonel Rakotonandrasana pour demander la permission d’inspecter les cachots de camps militaires. What a wonderful joke !

Le lobbying avec la société civile internationale doit donc être une action prioritaire. Il s’agira alors de créer des liens avec les grandes organisations mondiales qui défendent les libertés fondamentales (Amnesty international, Human rights watch, Reporters sans frontières), et ce afin de créer un focus documenté sur Madagascar. Car si la communauté internationale n’est pas très regardante en matière de droits de l’homme en Chine, dont le poids dans l’économie mondiale permet de passer outre, les occidentaux sont souvent plus sévères envers les pays du Tiers-Monde. Pour une fois, notre relative pauvreté est donc une chance !

Enfin, les actions de lobbying devraient aboutir à pousser le Système des Nations Unies local à appuyer la création par la société civile d’une structure d’observation et de reporting en matière de DH. Ce sera pour cette institution quelquefois poussiéreuse la démonstration qu’elle peut être concrète, et non pas seulement faire des séminaires et de jolis logos sur le sujet. Et à l’extérieur, la diaspora devrait travailler avec les activistes internationaux en matière de droits de l’homme, afin de donner plus d’efficacité et de visibilité à des actions de sensibilisation de l’opinion internationale. Par exemple, une belle exposition en plein New-York de posters grand format (à faire imprimer par Injet) avec la photo de Haja, la bouquiniste tuée à Ambohijatovo, pendant le passage de Andry Rajoelina en Juin. Pour qu’elle ne soit pas morte en vain, cette photo traumatisante devrait être présentée à la face du monde pour montrer ce dont le régime de transition est capable, mais en prenant toutefois soin de demander la permission de la famille.

Forêts de blogs

Les premiers pas de cette prise de conscience de la Nation malgache ont été faits : les avancées technologiques du web 2.0 permettent de fédérer les Malgaches à travers le monde. Il est d’ailleurs étonnant de constater que dans la forêt de blogs, de sites webs et de forums consacrés à Madagascar, ceux qui soutiennent la HAT sont en nombre infime par rapport à leurs adversaires. On note entre parenthèses que le site de la HAT devrait recevoir l’award du pire site institutionnel. Censé être la vitrine d’une institution de la République, le style de ce site louvoie entre site de propagande de parti politique, blog destiné à diaboliser Marc Ravalomanana, et description de l’équipe de Oui-Oui au pays des merveilles : ceux qui seraient avides d’en apprendre un peu plus sur la capacité et la volonté des nouveaux dirigeants à assurer le développement économique du pays se contenteront d’apprendre qu’un tel « s’est foulé la cheville à Ambohitsirohitra le 7 Février », qu’un tel « est descendu sur la Place du 13 Mai avec son brassard tricolore », et que pour un troisième, « la participation au mouvement Orange en 2009 est une sorte de revanche ». Quant au portrait du Président de la HAT, il semble calqué sur les modèles des textes du Djoutché à la gloire de Kim Il Sung : pour un peu, on se croirait en train de lire la biographie du fils improbable de James Bond et de Zorro, sauf que ces deux sont de vrais héros. Mais bon, au moins la photo est réussie, malgré ce qui semble être un excès de zèle de la maquilleuse.

Heureusement donc qu’il y a autre chose dans le web gasy. Des idées novatrices voient sans cesse le jour pour placer Madagascar honorablement sur la toile mondiale. Mis en place par notre ami forumiste Lalatiana, le beau projet Madagoravox se veut être « un portail contributif citoyen d’information et de veille économique et politique dédié à Madagascar ». La charte éditoriale de Madagoravox annonce l’objectif : « créer un réseau de rédacteurs citoyens profondément attachés à Madagascar et à son développement, pour qu’ils puissent échanger, partager et construire ensemble l’information la plus sincère sur Madagascar ». Notre Marianne tropicale, la Citoyenne malgache a ouvert son blog pour capitaliser par des échanges d’idées le réseau créé par son initiative de pétition lancée il y a quelques semaines. Le fan-club de Razily a également ouvert une pétition pour exiger la libération de ce héros national. L’initiative Foko permet de localiser les incidents sur une carte de Madagascar.

Une recherche dans Google © sur les critères « blog,madagascar » donne 11 millions de hits : on pourrait donc rallonger à l’infini la liste de blogs brillants, tels que ceux de Mialy, de Radotiana, de Sylvain Rakotoarison, de Vola, de DagoTiako, de Gazety Nety, de Tattum, de NJ, de Maintikely, de miaCasa et de tous les autres. Sans oublier deux sites essentiels : celui de Sobika et de TopMada, devenus de fantastiques banques d’images et de documents sur la crise.

C’est donc la fédération de toutes ces énergies qui pourrait redonner un second souffle à certaines valeurs humanistes, tout en unissant par le cœur et par l’action les Malgaches de Dago et d’Andafy. Cette création d’une synergie Gasy pour le respect des droits civiques à Madagascar aura plusieurs valeurs ajoutées. C’est un travail concret pour le présent, tout en étant un investissement pour le futur : la crise n’est pas finie et risque de rebondir avec les futures campagnes électorales. De plus, elle permettra de réunir à travers une collaboration utile et positive les Malgaches restés au pays et la diaspora à travers le monde.

En résumé, les légalistes (au sens large) devraient coordonner les actions d’alerte, d’interpellation et de dénonciation des violations des droits humains pour leur donner la masse critique nécessaire à l’efficacité. Et si, en passant, la pression internationale à cause des violations de droits de l’homme devenait l’épine qui entrainera la gangrène dans le pied d’Ali Baba, de Pinocchio, de Rambo ou de Barbe-blanche, la larme que l’on versera ne sera certainement pas de tristesse.

48 commentaires

Vos commentaires

  • 6 mai 2009 à 07:04 | tsy tia tabataba (#366)

    Bonjour Dimby,

    Encore une fois merci d’être là et de ne pas avoir abandonné. Vous savez, vos écrits (vos interpellations) restent la seule arme à notre disposition pour nous faire entendre. Je fais partie de l’équipe dirigeante de ce mouvement pour le retour à la légalité mais je vous avoue que ces derniers temps, je commence à me demander si nous devons baisser les bras ou non. A chacun de vos éditos, je m’empresse à le lire pour me ressourcer non seulement en idées mais aussi quelque part en réconfort. Il est vrai que nous ne devons pas nous montrer fragiles mais en tant que humain, on est loin d’être infaillibles. Alors, continuez, n’abandonnez pas, voire persévérez. Nous devons toujours nous soutenir mutuellement, chacun à notre manière. L’essentiel est de voir la paix sociale et la concorde nationale renaître dans ce pays, malheureusement brisé par des gens irresponsables. Bonne journée.

    PS. Juste pour info, j’ai eu un p’tit problème de certificat de sécurité lors de ma connexion.

    • 6 mai 2009 à 10:27 | lalatiana (#1016) répond à tsy tia tabataba

      Communiqué du Collectif Gasy Tia Tanindrazana

      contact collectifgtt.org

      SAMEDI 09 MAI 2009 - PARIS

      MARCHE POUR LA LIBERTE ET LE RESPECT DES DROITS DE L’HOMME À MADAGASCAR

      CONTRE LE KIDNAPPING DU PREMIER MINISTRE ET LA VIOLENCE BESTIALE DE MILITAIRES MUTINS

      13H30 : PLACE DE LA REPUBLIQUE : RASSEMBLEMENT

      DEPART VERS 15H

      JUSQU’A LA PLACE DE LA BASTILLE

      Où NOUS RETROUVERONS UN PODIUM D’ANIMATION

      JUSQU’A 19H

    • 6 mai 2009 à 12:48 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à lalatiana

      racynt dit lalatiana de VIVA !!maintenant une autre lalatiana de gtt !!!Toutes mes excuses de ces confusions.Peu importe !!!Je suis rassuré qu’on vous a délivré l’autorisation de la Place de la République jusqu’à la place de la Bastille.J’y serai mais pas avec vous.Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa.EVITEZ TOUTES VIOLENCES PHYSIQUES.....

    • 6 mai 2009 à 15:58 | rahalany (#2088) répond à lalatiana

      j’espère que vous allez gouter de la matraque, les CRS, ils ne font pas de trous mais des bosses et sont généreux en gaz lacrimo, amusez vous bien !!!!!
      et comme je pense qu’il y aura des casseurs, mauvaise pub !

    • 6 mai 2009 à 18:05 | Vitagasy (#304) répond à tsy tia tabataba

      Proposition de motion a etre soumise au Parlement Europeen :

      http://tinyurl.com/cdz5gv

  • 6 mai 2009 à 07:06 | tsy tia tabataba (#366)

    Oups, j’ai oublié de mentionner que c’est très intéressant d’avoir cette liste de blogs gasy à voir et à exploiter ! Merci

  • 6 mai 2009 à 07:34 | slashdot (#2280)

    Les Royalistes devraient suivre leur Roi en exil,pour fonder leur Royaume quelque part AILLEURS.Leur Royaume n’est pas de ce pays.Le temps de la monarchie est passé à Madagascar.ALLEZ VOUS EN et FOUTEZ NOUS LA PAIX ET LA DEMOCRATIE

    • 6 mai 2009 à 09:49 | RAVELO (#802) répond à slashdot

      « slashdot »
      Io anie ilay lazaiko e ! maninona izao raha mamoaka hevitra hafa fa tsy ny teo foana no haverina e ! mahay copié collé kosa koa !!!!!!!

    • 6 mai 2009 à 09:55 | lalatiana (#1016) répond à slashdot

      A slashdot,

      pffff ... entre les séniles, les hystériques et les jeunes C..., on n’est pas gâtés pour essayer de débattre avec les pro-TGV. :-(

      Augustin devrait mieux faire la police ... C’est pas ces forumistes là qui vont redorer l’image de la HAT et de sa soldatesque ...

      Je sais ... je devrais les ignorer ...

      Mais bon ... alors petit message quand même aux (à) Gasy261, Sam2009, Rakoto09,
      Dxdiag, et autres Slashdot derrière leur (son) pseudo de geek à deux balles : ne prononcez donc pas le mot DEMOCRATIE pour associer derrière votre vocabulaire d’exclusion et vos invectives imbéciles ( i.e : « ALLEZ VOUS EN ...FOUTEZ NOUS LA PAIX » ) ... c’est carrément agaçant d’incohérence... Assumez donc votre fascisme primaire larvé ...

      ... m’énerve ...

  • 6 mai 2009 à 08:26 | Rasoa (#1122)

    Bien que nos leaders ont été tous (ou presque) arrêtés, NOUS, LEGALISTES, NE BAISSERONS JAMAIS LES BRAS.

    Nous lutterons jusqu’à ce que nos voix soient entendues par les oreilles du monde entier qui respectera sûrement le DROIT HUMAIN.

    Etlentement mais sûrement, Dimby, la pression internationale à cause des violations de droits de l’homme, comme vous le dites SI BIEN, deviendrait l’épine qui entrainera non pas la gangrène mais LE CANCER dans le pied d’ALI BABA ET DE SES QUARANTE VOLEURS.

    Et oui, non seulement les droits de l’homme qui sont bafoués mais les vols ainsi que les viols contineuent de plus bel.

    • 6 mai 2009 à 10:09 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rasoa

      RASOA !!!êtes-vous parmi ces « VIOLEES »
      Basile RAMAHEFARISOA.NOS MILITAIRES NE SONT PAS DES AFRICAINS ...

    • 6 mai 2009 à 10:39 | lalatiana (#1016) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      ... les AFRICAINS apprécieront ...

      DEBILE !!!! et déshonorant !!! Vous nous faîtes honte Basile ... Vous êtes une insulte à l’intelligence ...

    • 6 mai 2009 à 12:09 | monpays (#896) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Non Basile, nos militaires ne sont pas des africains...
      Les africains sont plus civilisé que çà.

      Nos militaires sont des barbares, en particulier les fameux tontons macoutes Lyson et Charles.

      Honte à vous Basile de les soutenir

      Vous devriez avoir honte !!!

    • 6 mai 2009 à 14:04 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à monpays

      monpays !!!!dites-moi vraiment ce que vous reprochez à ces deux militaires. En France,pour vigie-pirate,on fait appel aux militaires.A MADAGASCAR,il y a des troubles avec des instigateurs insoupçonnés,vous criez au scandale.Dès l’arrestation de ralitera et consorts,y-a-t-il des morts d’hommes à MADAGASCAR,y-a-t-il des attaques des maisons des personnalités ????Quand on n’est pas du même côté que les forces de l’ordre,elles sont toujours considérées comme des barbares.MONPAYS !!!!je suis toujours et toujours du côté des forces de l’ordre.Je serai à la manifestation des gtt en tant qu’observateur.
      Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

    • 6 mai 2009 à 14:30 | racynt (#1557) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      en tant qu’espion oui !

    • 6 mai 2009 à 14:59 | monpays (#896) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile,
      n’oubliez pas d’emmener votre appareil photo et de photographier les manifestants.
      Je suis sûr que les tontons macoutes sont prêts à vous payer pour ce service.
      Vous appelez l’ordre le régime dictatorial de cette HAT qui est en train de transformer Madagascar en Haïti ou Somalie.
      C’est peut être ce que vous souhaitez

    • 6 mai 2009 à 18:19 | zanatany (#730) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Attention aux comparaisons, Basile :

      En France, Vigipirate fait appel à des militaires, mais qui sont accompagnés de policiers, seul habilités à intervenir auprès de civils. La France n’est pas en état de siège, l’armée n’interfère pas sur des civils, ce qui est le cas de tout État de Droit. Il semblerait qu’à Madagascar, le Commandant Charles ne suive pas les mêmes règles. Me trompe-je ?

  • 6 mai 2009 à 08:48 | nicoud (#1446)

    bravo mille fois Ddimby !!!voilà du journalisme actif et courageux ; s’il nous est arrivé de vous critiquer (on est petit groupe de lecteurs) , là on ne peut pas dire que vous êtes abstentionniste...Quelle présence et très efficace ; j’espère que cet éditorial sera repris par d’autres journaux ; j’avais la migraine et étais un brun désespérée ces derniers temps mais là , je me mets à y croire.

  • 6 mai 2009 à 08:56 | slashdot (#2280)

    Tsy mahazaka democratie ve ry Tribune a ? Sa malahelo an’i Dada de te hitomany.Iny Charles hitondra bonbon fa aza mitomany intsony.

    • 6 mai 2009 à 10:27 | Be Naivo (#712) répond à slashdot

      Raha tsy mahazaka démocratie ve Tribune dia ho navelany nirediredy teto ianao ?

      Mba misaina aloha vao miteny hoa.

  • 6 mai 2009 à 09:11 | felapaix (#854)

    Il est grand temps de lever les amalgames et de préciser que « majorité silencieuse » ou « légaliste » ne signifie en aucun cas pro-ravalo.Peut on envisager un retour de ravalo à son trône ? Soyons sérieux et vigilants car nous devons éviter de choisir entre la peste et le choléra.Entre la cata HAT et le retour au vomis doit exister une nouvelle vision portée par des jeunes, intègres et préparés.Je boycottes les blogs,sites, et tout supports partisan qui ne font qu’aiguiser les frustrations de leurs camps respectifs et j’encourage vraiment les échanges constructives qui doivent surmonter toutes les manipulations des idées.

  • 6 mai 2009 à 09:18 | rom1 (#1140)

    Fédérer...c’est une bonne idée...

    sans vouloir être pessimiste quand je vois l’attitude de ce militaire « charles » et surtout le silence ASSOURDISSANT de M Rajoelyna sur les événements ; j’ai bien peur que les droits de l’homme soient le dernier des soucis de la HAT.....

    Qui dirige le pays en ce moment ? C’est une question que ferait bien de se poser tous les diplomates (puisqu’il parait qu’ils lisent les pages internet pour en référer à leur « patron »)

    Quelqu’un peut il répondre ?

    QUI dirige MADAGASCAR ?????

    • 6 mai 2009 à 09:44 | racynt (#1557) répond à rom1

      Ceux qui dirigent Madagascar en ce moment , ceux sont des groupes de personnes sans scrupules qui ont trouvés une bonne stratégie pour faire avaler au peuple qu’ils représentent la démocratie. Et oui , j’ai bien dit une bonne stratégie car ils endorment le peuple malgache en promettant la baisse des prix dans tous les secteurs (essence , PPN...) QUE DEMANDE LE PEUPLE ? C’est tous ce qu’ils ont attendu depuis les années de règnes de Ra8 , mais Ra8 étant trop occupé à remplir ces poches , il ne s’est soucier guère de leur pouvoir d’achat ! Et voilà qu’un Don Juan (DJ) leur promette la lune, et le peuple veut y croire :« oui c’est ça la démocratie, enfin quelqu’un qui a vraiment compris qu’on est pauvre et qui veut bien augmenter notre pouvoir d’achat » et la tac-tic s’opère à merveille car ce ne sont pas les médias qui diffusent leurs évangiles qui manquent à Madagascar ! Du coups les droits de l’homme passent en second plan. « Du moment que notre pouvoir d’achat augmente , qu’est ce que ça peut bien nous faire que Andry Rajoelina et les CAPSAT baffouent les droits de l’homme ? » dixit les TGVistes.
      D’où l’importance de maintenir une pression médiatique ! Mais quand on sait que le peu de journaliste qui ose aborder le sujet se fait coffrer, on comprend que d’autres journalistes , étant lâche de nature n’y voit aucun intérêt à se trouver en prison !

    • 6 mai 2009 à 10:19 | dadabe 37 (#1992) répond à rom1

      Midi Madagascar rapporte le témoignage d’un adjudant du Capsat « Quand nous agissons, personne ne peut nous empêcher ni nous donner des ordres, même le président de la HAT Andry Rajoelina »

    • 6 mai 2009 à 11:08 | racynt (#1557) répond à dadabe 37

      Bien sure et heuresement qu’il y a de bons et courageux journalistes à Madagascar tribune et à Midi Madagascar car s’il fallait compter sur les journalistes de la vérité et La gazette , on peut toujours courir !

    • 6 mai 2009 à 15:00 | rahalany (#2088) répond à racynt

      Je m’autorise à faire quelques corrections d’orthographe, quant au style il faudrait le retravailler un peu, c’est pas très clair et un tant soit peu primaire.

      1°) sans scrupule(s)

      2°) ont trouvé(s)

      3°)C’est tou(t) ce qu’ils ont

      4°) les années de règne(s) de Ra8

      5°) à remplir (s)es poches

      6°) Don Juan (DJ) leur (promet) la lune

      7°) et la (tactique)

      8°)(opère) à merveille

      9°) Du coup(s) les droits de l’homme

      10°) les CAPSAT (bafouent)

      11°)(quant) on sait

      12°) que le peu de journaliste(s)

      13°) il ne s’est souci(é) guère ,
      j’aurais dit il ne s’est guère soucié

      14°)d’autres journalistes ,
      étant lâche(s)

      A 2 points par faute, ça fait 0/20 , peu mieux faire ! c’est râpé pour le brevet des collèges cette année

    • 6 mai 2009 à 16:01 | racynt (#1557) répond à rahalany

      merci de m’avoir corriger ! J’avoue que le français n’est pas mon fort mais je suis plus habile dans d’autre domaine comme l’archi !Encore merci !

    • 6 mai 2009 à 16:05 | racynt (#1557) répond à rahalany

      c’est pas « peu mieux faire » c’est « peux mieux faire »

    • 6 mai 2009 à 17:00 | rahalany (#2088) répond à racynt

      exact, il est resté sur mon clavier, faut^être beau joueur.
      ça dépend également si on parle à la 2e ou 3 eme personne dans ce cas je dirais peut mieux faire, je te conseille d’utiliser le correcteur d’orhographe de word.
      Bisous ma tigresse

  • 6 mai 2009 à 09:29 | monpays (#896)

    Je ne suis pas pro-ravalomanana et je ne reviendrai pas sur les dérives de celui-ci dans l’exercice du pouvoir. Il doit rester où il est et arrêter sa propagande.

    Toutefois la dictature militaro-macoute qui est en train de s’installer à Madagascar me fait craindre le pire.
    Comment ne pas être horrifié à entendre les déclarations des tontons macoutes en chef ( commandants Charles et Lyson ) et à voir leur arrogance, défiant même les « autorités de facto ». Il est inutile de se poser la question de savoir qui gouverne Madagascar : ce sont les barbares. Ce serait une farce si ce n’était pas tragique. Nous sommes entrés dans la civilisation de la violence malgré les grands principes de l’humanisme chrétien et de la sagesse traditionnelle malgache auxquels se réfèrent les dirigeants actuels.

    En fait le ver était dans le fruit dès les premiers jours de la « révolution orange » de TGV appuyée par les laissés pour compte de Tana payés pour faire le « coup de main » ou se payant dans les pillages programmés.
    Il ne faut donc pas s’étonner aujourd’hui que ces mêmes barbares massacrent le peuple et ses combattants, qu’ils gouvernent par les moyens de la censure, de la torture, du viol, de la tuerie et de la corruption.
    Leur campagne de terreur ne peut que s’intensifier maintenant qu’ils ont l’assurance d’être les maîtres du pays, dans le silence assourdissant des chancelleries et de la presse occidentales ( complices ou profiteurs ?? ).

    Je ne peux que saluer la courageuse résistance du peuple malgache face à l’adversité et remercier encore Ndimby et Patrick pour leurs analyses quotidiennes qui nous permettent de garder allumée la petite flamme de l’espoir.
    Merci encore et protégez-vous contre les tontons macoutes.

  • 6 mai 2009 à 10:04 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Basile RAMAHEFARISOA n’est pas fana des blogs .Il considère que le média est un quatrième pouvoir et il est allé copier coller chez snj snj.fr .Le droit à l’information,à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain.Ce droit du public de connaître les faits et les opinions procède l’ensemble des devoirs et des droits des journalistes.La « RESPONSABILITE »des journalistes vis-à-vis du public prime toute autre responsabilité,en particulier à l’égard de leurs employeurs et des pouvoirs publics.LA MISSION D’INFORMATION COMPORTE NECESSAIREMENT des limites que les journalistes eux-mêmes s’imposent spontanément.Les devoirs essentiels du journaliste,dans sa recherche,la rédaction et les commentaires des événements,sont:1-respecter la vérité,quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même,et ce,en raison du droit que le public a de connaître ;2-défendre la liberté d’information,du commentaire et de la critique ;3-publier seulement les informations dont l’origine est connu ou les accompagner,si c’est nécessaire des réserves qui s’imposent ;ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;4-ne pas user des méthodes déloyales pour obtenir des informations,des photographies ou des documents ;5-s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;6-rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ;7-garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement ;8-s’interdire le plagiat,la calomnie,la diffamation,les accusations sans fondement AINSI QUE DE RECEVOIR UN QUELCONQUE AVANTAGE EN RAISON DE LA PUBLICATION OU DE LA SUPPRESSION D’UNE INFORMATION.9-NE JAMAIS CONFONDRE le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou de propagandiste ;n’accepte aucune consigne,directe ou indirecte,des annonceurs ;10-refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction....Les journalistes revendiquent le libre accès à toutes les sources d’information et le droit d’enquêter librement sur tous les faits qui conditionnent la vie publique.Le secret des affaires publiques ou privées ne peut en ce cas être opposé au journaliste que par exception en vertu des motifs clairement exprimés....Le journaliste a le droit de refuser toute subordination qui serait contraire à la ligne générale de son entreprise,telle qu’elle est déterminée par écrit dans son contrat d’engagement,de même que toute subordination qui ne serait pas clairement impliquée par cette ligne générale...Le journaliste ne peut être contraint à accomplir un acte professionnel ou à exprimer une opinion qui serait contraire à sa conviction ou sa conscience...L’équipe rédactionnelle DOIT ETRE OBLIGATOIREMENT INFORMEE de toute décision importante de nature à affecter la vie de l’entreprise.Elle doit être au moins consultée,avant décision définitive,sur toute mesure intéressant la composition de la rédaction,embauche,licenciement,mutation et promotion de journaliste...En considération de sa fonction et de ses responsabilités,le journaliste a droit à un contrat personnel personnel assurant sa sécurité matérielle et morale ainsi qu’une rémunération correspondant au rôle social qui est le sien et suffisante pour garantir son indépendance économique.
    « arrestations pour députés pris en flagrant délit en éxécution d’ acte illicite » arrestations d’un employé d’une radio donnant des procédés de fabrication d’une « X » artisanale,ou non respect des cahiers de charges....mandant d’arrêt contre des propagandistes des fausses informations etc..ou des menaces physiques contre les forces de l’ordre en incitant les « X »et« y »à commettre des vandalismes chez des personnalités..Les forces de l’ordre doivent faire respecter l’ordre sinon elles deviennent complices du « chienlit ».
    Basile RAMAHEFARISOA

    • 6 mai 2009 à 10:35 | lalatiana (#1016) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      ... ça n’apporte rien ... ça ne dit rien ... et ça envahit pour rien .... ??? où sont les modérateurs ... :-(

      Il ne me fait pas rire, aujourd’hui ...

      Il y a des choses graves qui se passent ... il en est encore avec son hochet : « gnia gnia gnia et gnia gnia gnia et gnia gnia gnia les journalistes ... »

      pffff ... pitoyable de sénilité

    • 6 mai 2009 à 11:18 | racynt (#1557) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      1-respecter la vérité,quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même,et ce,en raison du droit que le public a de connaître ;2-défendre la liberté d’information,du commentaire et de la critique ;3-publier seulement les informations dont l’origine est connu ou les accompagner,si c’est nécessaire des réserves qui s’imposent ;ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;4-ne pas user des méthodes déloyales pour obtenir des informations,des photographies ou des documents ;5-s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;6-rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ;7-garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement ;8-s’interdire le plagiat,la calomnie,la diffamation,les accusations sans fondement AINSI QUE DE RECEVOIR UN QUELCONQUE AVANTAGE EN RAISON DE LA PUBLICATION OU DE LA SUPPRESSION D’UNE INFORMATION.9-NE JAMAIS CONFONDRE le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou de propagandiste ;n’accepte aucune consigne,directe ou indirecte,des annonceurs ;10-refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction...

      Si on regarde bien ces descriptions de Basile , c’est plutôt Lalatiana de VIVA qui devrait se retrouver en prison en ce moment !

    • 6 mai 2009 à 12:21 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à lalatiana

      lalatiana !!!il faut accepter de faire « table-rase » de tout,mêmes quelques habitudes malgaches.50/50 en tout.Fini le régime des faveurs et des 4°4( tous les députés doivent rendre ces fameux cadeaux de DADA)BasileRAMAHEFARISOA

    • 6 mai 2009 à 12:28 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à racynt

      racynt !!!je comprends la réaction de cette dame !!!appartenir à VIVA n’exclut pas de respecter certaines règles.Merci de votre information.Basile RAMAHEFARISOA(2)22ramahefarisoa

  • 6 mai 2009 à 11:46 | New Africa (#559)

    Merci Ndimby pour cet article pragmatique et salutations aussi à tous les actifs des blogs, des collectes et partages d’informations.Justement, Ndimby a raison, dans une Société du Savoir et de la Connaissance, il faut toujours perseverer pour collecter et echanger les informations et ne pas se decourager meme si certaines personnes malintentionnées font pour le moment le monopole des armes et de la violence.Ils sont du Moyen Age et le temps les rattrapera, soyez-en certains : TSY MISY TSY MATY MANOTA @ ITY MADAGASIKARA TANY MASINA ITY.Ratsiraka et R8 en ont fait les frais, attendez seulement le tour de TGV et de ses commandants capsatistes.Diffusons les vraies informations, continuons le plaidoyer sain et energique pour le respect des droits humains et de la legalité.Le manque d’information des pauvres citoyens Malagasy les a conduits au piège tendu par Andry TGV et les capsatistes à se sacrifier à Ambohistirohatra le 07 Mars 2009 pour que les barabres laches aient le pouvoir qu’ils ne partageront jamais avec les citoyens qu’ils ignorent et insultent maintenant.Ou sont les morts, combien sont morts, qu’est devenu la famille des morts, Ou sont les prisonniers, qui ont été arretés et comment ?Au fait, pourquoi les juristes ne disent rien ont-ils peur de parler eux aussi ?Autant de questions et d’informations à collecter et à diffuser. Mais surtout autant de questions qui resteront à jamais dans la conscience de ces barbares politiques actuels de la HAT.
    New Africa

  • 6 mai 2009 à 11:49 | starsky (#2226)

    Je tiens à vous féliciter pour votre article et vous encourage à ne pas renoncer à vos idéaux.

    Vous avez parfaitement raison quand vous interpellez pour que cesse ces violations flagrantes des Droits de l’Homme. Effectivement, les Droits les plus élémentaires sont bafoués à Madagascar. Des organismes se sont érigés dans ce sens pour dénoncer tous ces abus et plusieurs d’entre eux ont même reçu l’appui des bailleurs de fonds. Ce combat n’est donc pas récent mais vous avez raison de le souligner qu’en ce moment il a tendance à interpeller tout le monde. A la bonne heure ! Enfin, la population commence à ouvrir les yeux sur les exactions commises par les dirigeants qui se sont succédés ! Enfin, des voix s’élèvent pour que tout cela cesse ! Mieux vaut tard que jamais !

    Toutefois, je vous invite, Ndimby, à ne pas faire deux poids deux mesures. Non seulement ce ne serait pas honnête de votre part, mais ce serait vous rabaisser à un marchandage que l’on ne vous connaissait pas jusqu’ici. Car à vous lire, ce serait comme si les Droits de certaines catégories de personnes sont plus importants que ceux des autres . Si l’on suit votre raisonnement en effet, les Droits de la défunte Haja (bouquiniste à Ambohijatovo) vous interpellent beaucoup plus que ceux du défunt Ando (journaliste de RTA) alors que les circonstances dont tous les deux ont été abattus sont similaires (ils ne faisaient que leur travail et ne faisaient partie d’aucun des deux camps). Toujours en suivant votre raisonnement, les Droits d’un Manandafy ont été nettement plus bafoués que ceux d’un Ranjivason alors qu’aussi bien l’un comme l’autre ont été « enlevés manu militari », sans mandat d’arrêt ni mandat d’amener par les mêmes forces de l’ordre. Les exemples ne manquent pas (malheureusement) en ce temps de crise.

    Ainsi, pour pouvoir aspirer à un réel changement de comportement de la part de tout un chacun, il faudrait d’abord que nous ne nous leurrions pas et que nous n’induisions en erreur les lecteurs : chaque camp a sa part de responsabilité dans toute cette histoire. Leur facteur commun est l’armée dont ils ont disposé pour les uns et dont ils disposent pour les autres.

    Pour une authentique honnêteté intellectuelle, ne faites pas l’amalgame entre défense des Droits de l’Homme, lutte pour le retour de la « légalité », lutte pour le retour au pouvoir du Président Ravalomanana ou encore lutte contre la HAT.

    • 6 mai 2009 à 12:22 | racynt (#1557) répond à starsky

      - Permettez-moi de vous répondre starsky par rapport à cette lutte pour le droit de l’homme. Si vous aviez toujours suivi les éditos de Ndimby depuis le début de la crise , vous vous rendrez compte qu’il a aussi dénoncé les abus de pouvoir du régime Ravalomanana, tel que la mort du journaliste de la RTA, l’arrestation arbitraire de Théodore Ranjivason ect... il a même évoqué il y a deux jours cette disparition du journaliste de la RTA (journée de la presse).

      - Maintenant , Ravalomanana n’a plus aucun pouvoir à Madagascar entre ses mains pour continuer à violer les droits de l’homme tel qu’il l’a fait en tant que président et c’est le nouveau tenant du pouvoir qui continue ces violations des droits de l’homme avec l’aval de tous les citoyens qui n’y voit aucun inconvénient à cela.

      - Si aujourd’hui on parle de Haja , ce n’est pas dans le but de prendre parti , c’est surtout parce que la photo de Haja nous rappelle que la barbarie atteint son paroxysme et qu’il faut que cela cesse . Il n’y a que les membres de la HAT qui ont le pouvoir d’arrêter cela et non Ravalomanana qui est au Swaziland.

    • 6 mai 2009 à 17:33 | starsky (#2226) répond à racynt

      Racynt <

      Je vous remercie de l’intérêt que vous avez porté à mon commentaire. Je vois à travers vos dire que les questions des Droits de l’Homme vous tiennent vraiment à coeur. Je vous en félicité et vous encourage à vous battre pour que Madagascar soit une Terre Promise pour le respect de ces Droits.

      Je me permets quand même de vous rectifier car à ma connaissance, Ndimby, dans ses différents articles, n’a jamais eu peur de se répéter. C’est même devenu une sorte de marque de fabrique (cas de razily, la journaliste de MBS,etc...).

      Alors ma contribution est que pour que l’on se fasse mieux entendre (par toutes les parties prenantes), au risque de se répéter, dénonçons tout ce qui est à dénoncer car la branche armée du pouvoir Ravalomanana et celle du pouvoir Rajoelina est LA MÊME !

      New Africa <

      Il est question ici de Droits de l’Homme si je ne m’abuse ! Ces Droits (et même les plus élémentaires) ont été bafoués par tous les régimes qui se sont succédés (y compris celui du Président Ravalomanana) !

      Alors, je me permets également de vous rectifier quand vous dites que je « défend aveuglément TGV ». Je ne le défends même pas ! Encore mieux, je dénonce avec force toutes les exactions que son gouvernement (avec l’appui de sa branche armée qui est la même que celle utilisée par son prédécesseur) a commises et je suis pour que tout cela s’arrête !

      Ainsi, au risque de me répéter, pour pouvoir toucher toutes les couches de la population, il ne faut pas se tromper de combat ! S’il y a une chose que cette crise a réussi à foutre en l’air, c’est bien la cohésion sociale à cause des fanatismes exacerbés de tout un chacun. Or sans cette cohésion sociale, tout combat est perdu d’avance. A bon entendeur !

  • 6 mai 2009 à 12:12 | New Africa (#559)

    Mr. Starsky, Ndimby est je pense un journaliste professionnel objectif et perspicace qu’il faudrait féliciter. S’il en est venu à décrier fermement les militaires et les autorités de la HAT actuels c’est qu’objectivement et outrageusement ces personnes ont peté complètement les plombs et sont devenus les bourreaux des pauvres citoyens qu’ils devaient liberer des abus de R8 : manipulation du 07, investiture à Mahamasina au lieu de simple mise en place à la HAT, prise d’argent à la BCM, prise d’hotage à Soanierana, raquette des camions de la Tiko,interdiction de manifester à ASmbohijatovo et 13 main, tir à balle réelles etc.La liste sera trop longue.De plus, R8 etait un president elu et en exercice meme s’il faisait des abus(que je condamne) mais TGV n’est qu’un putchiste alors voyez les differences Mr. starsky et à votre place je reflechirai avant de defendre aveuglement TGV meme si j’espere qu’au moins il vous fait aussi gagner bcp d’argent car avec les barabres ont gagne vite de l’argent mais on les perd vite aussi !Je vous salue.
    New Africa

  • 6 mai 2009 à 12:14 | Rondro (#2148)

    sinon ou en sont les feed-backs de cette proposition de Ndimby ? Je ne parle pas des tora po mais est ce qu’il y a déjà eu des contacts ? Qui prend l’initiative ? ou s’adresser ? Les jeunes dynamiques existent deja (initiative Foko, ...) comme les blogs federateurs (blaogasyphera, oui : madagoravox, ... ) Commencer par eux ?

    Enfin une proposition qui me donne une raison de réactiver mon blog moribond. Bravo Ndimby, vraiment. Je ne le dirais jamais assez.

  • 6 mai 2009 à 14:18 | Bushman (#2172)

    Les ramatahora, les représailles : RAS LE BOL.

    Je pense que Jean Constant RAVELOSON doit adressé également sa plainte à la haute cour international de LA HAYE.

    Ces crimes perpétués, ces menaces publiques exécutés avec la bénédiction, voire commandités par la HAT ou FARC (Fikambanany Andry Rajoelina & Co), si vous voulez.

    Envoyez ça au procureur de la république, appelons ça comme ça, c’est de l’aspirine effervescente dans l’eau : Sitôt mis, sitôt disparu. C’est la race des vautours.

    L’un de possibilités, c’est de les considérer commme persona non grata, comme le président du Soudan.

    Il n’y aura pas d’arabes pour les soutenir.

    La tromperie ne triomphe jamais.

    • 6 mai 2009 à 14:45 | racynt (#1557) répond à Bushman

      C’est bien que Bushman parle des farc car j’ai un petit message à faire passer à ce sujet :

      - Combien de fois la famille d’Ingrid Betancourt a du intervenir dans les médias, à la radio à la télé ou dans les journaux pour sa libération ?
      - Combien de fois sa famille a du faire des manifestations dans les rues de Paris pour sa libération ?
      - Combien de fois sa famille a du se déplacer pour faire des interventions afin qu’elle soit libérer ?
      Je ne peux pas vous dire combien de fois mais ce qui est sure c’est que c’est plusieurs fois !
      Alors Ndimby ne vous désarmez pas ! ne vous découragez pas.

      Car moi même j’avoue que ça commençais à me souler de les voir tout le temps à la télé , dans les journaux télévisés et même dans des émissions pour revendiquer sa libération mais… Maintenant avec recul quand je vois le résultat, je me dis que le jeu en valait la chandelle, c’était si beau de voir les retrouvailles de Clara Rojas avec son fils de 3 ans et de Betancourt avec tous ces enfants donc continuez malgré tous ce qu’on peut vous dire car qui sait ? Un jour peut- être vous finirez par vous faire entendre comme la famille d’Ingrid Betancourt !

      Aux membres de la HAT de nous prouver qu’ils valent beaucoup mieux que les guérilléros FARC en libérant tous les prisonniers comme RAZILY,Manandafy, Ihanta et son mari, les colonels ; les députés , les journalistes, les étudiants... et tous les autres qu’ils ont capturés depuis qu’ils sont au pouvoir.

      - Souvenez vous que la côte de Nicolas Sarkozy auprès des Français a monté en flèche après la libération d’Ingrid Bétancourt alors si vous voulez que les malgaches vous estiment un peu plus , libérez les otages !

  • 6 mai 2009 à 15:08 | Rasoa (#1122)

    Je ne suis pas dupe,

    Vous insinuez que je mens, pauvre 22, mais vous convenez avec moi que les malgaches sont pudiques (surtout les femmes) et aucune femme n’osera étaler ses mésaventures en public.

    Mais ca se chuchote entre copines.

    Pour votre info, ce n’est pas Rasoa qui a été victime du viol NON mais une connaissance à elle. On se tait M. Basile 22, on se tait.

    Que vous soutenez vos militaires, on s’en moque mais un jour viendra M. 22...

    Osez toujours vous avez le droit car nous, nous avons la malchance d’être pro-légalistes, et n’avons pas le droit de nous exprimer. Mais ca ne change rien. Nous resterons nous mêmes et nous sommes confiants que vos militaires de merde auraont à payer leurs faits.

  • 6 mai 2009 à 15:16 | mdhary (#1580)

    Très bon article mais je voudrais soulever une question : n’est ce pas contradictoire de penser que « la bataille militaire et politique » est perdue et la reconnaisance internationale imminente mais dans le même temps, inciter à continuer la lutte sur la base des Droits de l’Homme ? Les Nations Unies et la communauté internationale peuvent elles dans les circonstances actuelles reconnaitre la HAT ? Plus le temps passe et plus les erreurs se multiplient. Par ailleurs, il sera impossible de reconnaitre un pouvoir factice qui est une marionnette entre les mains des militaires ?

  • 6 mai 2009 à 17:36 | Vitagasy (#304)

    - Droits Humains : nouveau champ de bataille ?

    Oui. C’est rassembleur et universel ; il faut dire egalement que la HAT et ses sbires facilitent grandement la tache.

    - Le lobbying avec la société civile internationale doit donc être une action prioritaire

    A cet effet, il faudrait creer un document (dynamique) de reference. Le meilleur support serait un (nouveau) site web ou blog sur les violations des DH a Madagascar.

    Comme il est dit dans l’edito, il y a une foret de blogs (ce qui est tres bien pour l’interpellation de l’opinion publique) mais pour des actions tres ciblees vers Amnestie ou les faiseurs d’opinion internationale (Washington Post, NYT, Le Monde, decideurs politiques, etc) il faudrait leur « macher le boulot ».

    Ce site web devrait faire preuve d’objectivite en rapportant juste les faits, photos, videos et en ajoutant peut etre des liens vers des analyses de media qui essayent au moins de prendre du recul. Aussi, l’objectivite dicte de ne pas commencer au 17/3/09 mais au debut de la crise ; nul doute que le lecteur saura se faire une opinion entre le decalage avant / apres.

    Nul doute que Sobika et Topmada voudrons partager leur banque de liens issus pour la plupart de courageux iReporters :

    http://www.topmada.com/category/videos/
    http://www.topmada.com/photos/

    Ndimby est designe d’office pour ecrire le message de la page d’accueil de ce site. Ci-apres un communique qui est par contre trop tendancieux / maladroit [« Tentative de vols d’Organes humains ? »] :

    http://www.topmada.com/2009/05/communique-rrm-europe-%c2%ab-crimes-contre-l%e2%80%99humanite-%c2%bb-a-madagascar/

    - Implementation

    Y aurait il un talentueux bloggeur disposant d’une semaine (?) pour revoir l’historique de ces 5 derniers mois et creer ce site ? La plupart d’entre nous n’avons soit ni le temps soit ni le baguage technique pour mener a bien cette importante tache.

    Personnellement je serais meme pret a contribuer financierement pour recompenser/dedommager l’effort. Dans ces temps ou « on » exporte de plus en plus de taches vers Bangalore India, cette crise creera peut etre des debouches inattendus a Madagascar !

  • 6 mai 2009 à 18:43 | andry (#884)

    Mon cher Ndimby,

    J’ai le regret de vous informer que vous pourriez vous aussi vous retrouver très bientôt derrière les barreaux.
    Et si j’en crois les nouvelles conceptions de la liberté d’opinion et de presse mises en application par la HAT, ce ne sera pas seulement en raison de vos éditoriaux, que je trouve par ailleurs fort intéressants, mais aussi à cause des informations que vous reprenez.
    Je me permets en effet de vous signaler un fait divers relaté par l’un de vos concurrents, qui a mon sens marque une escalade du délit d’opinion en notre doux pays. Lisez l’article concernant l’interpellation d’un responsable d’une école privée dans http://www.les-nouvelles.com/, paru aujourd’hui.
    Vous verrez qu’il ne s’agit même plus d’un cas d’enfermement de journaliste trop bavard, mais d’une opération contre un particulier basée sur de simples rumeurs de quartier, et justifiée après coup par de grossiers procès d’intention...
    Cela expose virtuellement au moins la moitié de la population d’Antananarivo (pour ne parler que de la capitale) à la détention préventive.
    Franchement, je ne serai pas étonné que la HAT déclare aussi prochainement l’Internet hors la loi (c’est faisable) : ne sommes-nous pas tous coupables d’opinions subversives ?

    P.A
    (NB : Pardonnez mon titre provocateur)

  • 7 mai 2009 à 00:24 | holy (#2059)

    Bonsoir à vous Ndimby,

    Très juste votre analyse. Laissons place à l’unité car l’enjeu est de taille. Il s’agit du droit humain. Pour son respect il ne faut pas tergiverser.

    De plus, n’en déplaise à ceux qui montrent du doigt la diaspora : « rentrez au pays et oeuvrez sur place » disent-ils, un pacifiste à distance vaut mieux qu’un belliqueux sur place.

    Message reçu cinq sur cinq. Chacun, là où le destin l’a placé, doit apporter sa contribution à l’histoire. A Madagascar, des êtres chers ont besoin d’être soutenu, encore plus depuis le 7 février.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 149