Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 17h17
 

Politique

Conjoncture politique

Ambiance délétère

jeudi 29 septembre | Bill

Les voix s’élèvent du côté des sociétés politiques et civiles. Soamahamanina persiste et signe qu’elle va encore manifester ce jeudi 29 septembre. Le président de la République répond aux « opposants », aux manifestants de tous les bords et aux détracteurs du régime en expliquant dans ses discours dans ses déplacements que ce sont des politiciens perdants qui sont en train de déstabiliser le régime. Aux déclarations foisonnantes des opposants aux argumentations multiples, les plus hauts dirigeants du régime contrattaquent ces derniers jours de manières virulentes, laissant entrevoir leur colère et lassitude car à leur avis, les « opposants » induisent l’opinion publique en erreur. Certains défenseurs du régime osent même faire des déclarations qui laissent songeurs sur les actes qu’ils peuvent perpétrer pour défendre le régime.

Le président de la République lui aussi est intervenu pour faire comprendre que les « opposants » sont des objecteurs de conscience et ne cherchent qu’à semer des troubles alors même que la lutte contre la pauvreté et pour la reconstruction nécessitent la stabilité. A beaucoup d’égards, c’est une guerre médiatique et de longue haleine qui est en cours. Sauf que pour l’instant et aux dépens de la stabilité politique et de la sérénité de la vie de la population, le régime au pouvoir ne manifeste que mépris et arrogance, arguant que si la communauté internationale et les investisseurs accourent pour sortir la population de la pauvreté, les « manifestants-opposants » par contre sont en train de faire le contraire. En tout cas, ce n’est apparemment plus une frange de politiciens qui harcèle le régime et réclame une table ronde ou un dialogue mais une partie des sociétés civiles sinon toutes.

Soamahamanina au centre des débats

Les deux leaders de l’association Vona Soamahamanina sont toujours sous mandat de dépôt à Antanimora. Quatre chefs d’inculpation pèsent sur eux, dont l’atteinte à la sûreté de l’Etat, trouble à l’ordre public, et une affaire d’armes dans le cadre des manifestations du jeudi 22 septembre à Soamahamanina. Un pistolet a été restitué par des habitants de Soamahamanina auprès du Commandant de la Circonscription de la Gendarmerie nationale du faritany d’Antananarivo à Ankadilalana voici quelques jours. Mais les deux leaders de Vona Soamahamanina sont toujours en détention préventive et les militants de l’association sont venus réclamer leur libération samedi 24 septembre, étoffant ainsi les rangs des manifestants qui ont répondu aux appels des Malagasy Miady ho an’ny Fanorenana (MMF) et Mitsangàna ry Malagasy.

A noter que les leaders de Vona Soamahamanina ont imposé un ultimatum à l’Etat le 17 septembre 2016 pour l’enlèvement des engins et l’annulation du permis d’exploiter de l’or à Soamahamanina que détient le compagnie chinoise, faute de quoi, Vona Soamahamanina n’est aucunement responsable des suites du mouvement. Ces activistes de Soamahamanina ont par la même occasion appelé toutes les populations des parties de l’île, aux maires des communes confrontées à des problèmes d’exploitation minière, à les soutenir et à contester l’exploitation des ressources minérales de Madagascar. En quelque sorte, Vona Soamahamanina est contre l’exploitation minière par les étrangers et souhaite rassembler les mouvements de contestation pour faire pression sur l’Etat. Ce que les dirigeants commencent à ne plus admettre, il faut dire un peu tardivement car les politiques de l’opposition en ont pris faits et causes.

Réactions tardives et code minier

Les réactions et tentatives d’éclaircissements apportés par le sénateur Olivier Rakotovazaha aussitôt que la contestation de Soamahamanina a pris une certaine envergure ont pris du temps à accrocher les responsables étatiques.

Ceci dit, les techniciens et politiciens du ministère d’Etat en charge des Mines –le directeur de cabinet Mamy Francis Ranoelson et la secrétaire générale, Omega Tiavina Ranoroarisoa, sont intervenus ce 26 septembre 2016 dans les médias pour donner des explications techniques et procédurales pour détenir un permis d’exploiter. Dans un permis qu’il soit minier ou pétrolier, il n’y a pas de vente de propriété foncière, donc pas de « varotra tanindrazana » (pas de vente de terres ancestrales), martèle le directeur de cabinet. Il s’agit d’un contrat entre l’Etat, la compagnie exploitante et le propriétaire du terrain impliqué dans un ou plusieurs carrés miniers. C’est un contrat gagnant-gagnant, dans lequel les parties concernées doivent y leur compte.

Ce qu’il faut remarquer c’est que les compagnies minières et l’Etat sont certes en position de force par rapport au propriétaire foncier. Mais encore faut-il savoir que les compagnies minières ont réagi par rapport aux propositions de texte d’avant projet de code minier ayant trait à cette question foncière. Il a en effet été question que la compagnie minière devait disposer d’un titre de propriété foncière sur les carrés miniers octroyés. Quoi qu’il en soit, le nouveau projet de code minier n’est pas encore ficelé même si beaucoup sont impatients de le voir et de le lire, car il semble que l’obligation de détenir un titre foncier n’a pas été maintenue. En tout cas, le ministre d’Etat en charge des Mines a promis que le projet de code ne sera présenté que si toutes les parties – groupements d’opérateurs, société civile et les techniciens de différents ministères se soient mis d’accord et soient satisfaits dans leurs réflexions et propositions ; ce qui n’est pas pour demain. Le ministère demeure ouvert à toutes remarques et suggestions, soutient le ministre.

La secrétaire générale, Omega Tiavina Ranoroarisoa a pour sa part démenti les allégations de liens entre la compagnie minière de Soamahamanina et les travaux d’infrastructures relatifs à l’accueil du Sommet de la Francophonie. Le permis minier de Soamahamanina est le résultat d’une transaction entre opérateurs privés et dans laquelle l’Etat n’apparaît nulle part sauf dans le contrôle du respect du cahier de charges. Autrement dit, ce n’est pas l’Etat qui a donné le permis à la société chinoise mais c’est un opérateur minier qui détenait le permis qui l’a vendu à la société Jiuxin Mines.

Mais les griefs contre l’Etat ou plutôt contre le régime s’accumulent et les sources de mécontentements sont innombrables.

Les Chinois et les autres

Comme les Chinois sont toujours pointés du doigt et qualifiés d’accapareurs de terres et d’envahisseurs, l’ambassadrice de la République populaire de Chine leur vient au secours pour déclarer qu’ils sont respectueux des lois et des coutumes du pays, mais qu’il y a des cas spéciaux comme dans les autres régions du monde où il y a des investisseurs chinois qui opèrent, soutient-elle. Toujours est-il explique l’ambassadrice de la Chine, que les relations des Chinois avec les Malgaches datent de plusieurs générations déjà et nombreux parmi eux sont totalement intégrés dans les communautés malgaches des régions. Il n’y a pas que les Chinois qui travaillent et qui sont dans le secteur extractif à Madagascar, il y a aussi d’autres nationalités, australienne, allemande, canadienne, japonaise, américaine. Mais ce sont les compagnies extractives chinoises qui créent des vagues, dans l’Analanjirofo voici quelques années, sous la période de Transition dans l’exploitation de l’Ilménite, puis à Soalala pour le fer, puis à Mandritsara, à Mananjary et dans le cas présent à Soamahamanina.

57 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre à 09:54 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    « Ambiance délétère » ? Oui , mais ça , on s’en est rendu compte depuis plusieurs décennies déjà !

    Par contre , le journal en ligne l’Express de Mada a annoncé ce jour le décès de Jean-Louis Ravelomanantsoa . Le seul athlète malgache qui a participé à une finale olympique .

    Mes sincères condoléances à sa famille .
    Ma sympathie à l’Association des Anciens du lycée Gallieni . Qui mieux que Jean-Louis avait porté haut le fanion de votre ancien lycée ?

    • 29 septembre à 10:36 | Isambilo (#4541) répond à Saint-Jo

      Je partage vos sentiments. Le décès de Ravelomanantsoa est bien plus important que les chamailleries entre magouilleurs. Une pensée pour son entraîneur.

    • 29 septembre à 11:16 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Ah ! Oui ! Vous connaissiez son entraîneur ? Il s’appelait Mr Jalabert !
      Il était prof’ d’EPS au lycée Gallieni .
      Un entraîneur très dévoué au service de son élève !
      On peut dire que l’athlète Jean-Louis était un pur produit de ce professeur .
      Mr Jalabert , ex-toulousain , était aussi un très bon joueur de rugby .

    • 29 septembre à 11:35 | Rafra (#9713) répond à Saint-Jo

      mes condoléances aux familles et amis de cet illustre athlète, il a été jusqu’ici le seul malagasy a figurer dans une finale olympique, cependant actuellement ,ne perdons pas espoir , Madagascar figure aussi dans le top5 des pays les plus avancés sur la voie du développement, et cela dans tous les domaines : démocratie, social, et economie grâce au prm actuel, n est ce pas Rambo ?

    • 29 septembre à 13:29 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Saint-Jo

      Une étoile filante de l’athlétisme Malagasy s’est éteinte !

      En son temps et dans son domaine, Jean Louis Ravelomanantsoa a su porter très haut que possible le drapeau Malagasy parmi les Top ten mondiaux !

      Jean Louis Ravelomanantsoa a fini sa course, haut la main.
      Paix à son âme.

    • 29 septembre à 17:23 | punchline (#9673) répond à Saint-Jo

      saint-jo et RAFRA disaient : « Par contre , le journal en ligne l’Express de Mada a annoncé ce jour le décès de Jean-Louis Ravelomanantsoa . Le seul athlète malgache qui a participé à une finale olympique »

      un grand athlète de son temps, d’accord, mais le seul à une finale pas du tout,

      respectons ce monsieur , et les défunts récents en général, mais en même temps , arrêtons d’être faux en parole

    • 29 septembre à 17:28 | Jacques (#434) répond à Saint-Jo

      Bonjour Saint-Jo,

      Ne nous leurrons pas : en matière de sport (individuel notamment) la réussite d’un athlète n’est jamais le fruit du hasard, elle est incontestablement le corollaire d’un cadre éducatif très performant. Dans l’article de l’Express de Mada (http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/deces-de-jean-louis-ravelomanantsoa-une-legende-une-icone-quitte-la-piste/) on relève un acronyme (OSSUM) qui n’évoque sans doute pas grand’chose aux acteurs du forum et qui signifie Office du Sport Scolaire et Universitaire de Madagascar. Eh oui, une autre empreinte laissée à la 1ère république (l’amiral d’eau douce l’avait proscrite en 1973 dans le cadre des nouveaux accords franco-malgaches) par le colonisateur et qui - n’en déplaise aux pseudo-nationalistes qui vont aboyer - a bien été une école des plus efficaces pour des futurs élites. L’OSSUM était un vivier qui a permis l’éclosion de grands noms du sport gasy, aussi bien dans les disciplines individuelles que collectives et l’un des plus grands sinon le plus grand de tous reste Jean Louis Ravelomanantsoa, c’est mon avis en tout cas. On peut bien sûr citer d’autres noms tels les Marc Rabemila (défunt), Tovondray et autres Miadana Augustin, ou encore les Rasoanaivo, Augustin Andriamiharinosy, Fandrata, Babazy et bien d’autres qui ont contribué aux miroirs du sport malgache mais, nul doute seul Jean Louis Ravelomantsoa me semble au dessus du lot.

      Mes condoléances à sa famille et ainsi qu’à ses proches.

      Merci encore, Saint-Jo, d’avoir évoqué cet évènement.

      Ps. Pour ceux qui veulent revoir la finale du 100m des J.O de Mexico, ci après le lien : https://www.youtube.com/watch?v=8HgYxUDk1SU

    • 29 septembre à 18:12 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      punchline connaît donc un autre Gasy qui était lui aussi finaliste des Jeux Olympiques !
      J’aimerais savoir qui était cet autre athlète !

    • 29 septembre à 18:36 | punchline (#9673) répond à Saint-Jo

      nicole ramalalanirina, à croquer sans accompagnement, belle et athlétique, ... nicole si tu m’entends !!!!!!!!
      4ème à Atlanta (au pied du podium, médaille de fer, et 6ème à Sydney médaille de zinc)
      jean louis par contre était dernier , 8ème

      RAVELOMANANTSOA , je ne le connais pas, mais respect quand même, il a ouvert la voie

    • 29 septembre à 18:56 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Nicole n’atteigna pas la finale à Atlanta !
      A Sydney elle courait dans une équipe de relais .
      Cette équipe arriva-t-elle en finale ? Je n’en sais rien !

      Jean-Louis arriva en finale d’une épreuve individuelle !
      Il courait sous les couleurs gasy .

      Nicole , elle , courait sous les couleurs françaises , et dans une équipe de relais .

  • 29 septembre à 09:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Une réponse pour Saint-jo : Donnez-moi le nom d’un célèbre scientifique que l’Islam a condamné ? S’agit-il de Galilée, de Copernic et de beaucoup d’autres ?
    Mais cela ne veut pas dire que l’Islam ne fait pas sien la citation :« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

    • 29 septembre à 10:19 | Saint-Jo (#8511) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ah ? +qu’hier-quedemain ne saurait-il pas lire ?
      Re-voici mon texte d’hier !
      Notez bien que j’y compare l’islam de ce XXIé siècle au christianisme du Moyen-Âge !
      Copernic et Galilée vivaient à l’extrême limite finale du Moyen-Âge . Ce ne sont pas des hommes du XXIè siècle .
      En fait on peut dire que ces deux astronomes étaient des whistleblowers de leur époque , pour faire sortir les hommes de l’obscurantisme moyenâgeux !
      Dans mon texte ,
      je déplore quand même la gêne que le christianisme d’aujourd’hui cause encore à l’avancée des connaissances scientifiques .
      Quant à l’islam d’aujourd’hui , c’est encore pire !


      28 septembre à 11:01 | Saint-Jo (#8511) répond à plus qu’hier et moins que demain ^

      Sur le plan des progrès en connaissances scientifiques ,
      mais aussi dans leurs applications dans la vie courante ,
      nous sommes déjà très gênés par les croyances bibliques .

      Alors si nous y ajoutons encore les croyances musulmanes ,
      lesquelles sont restées figées au niveau moyenâgeux ( c’est-à-dire d’il y a au moins 600 ans ! )
      alors nous risquons de ne jamais rattraper notre retard
      par rapport aux couches sociales avancées dans les pays développés .

      Remarquez :
      Dans ces pays développés , des militants de l’islam tentent actuellement d’empêcher par tous les moyens les progrès des connaissances scientifiques et leurs applications dans la vie courante .
      Histoire de ramener tout le monde au Moyen-Âge !


      Il me semble que +qu’hier-quedemain n’est pas au courant , par exemple , des interdits d’école que certains musulmans imposent aux jeunes filles , quitte à utiliser la violence la plus barbare .

    • 29 septembre à 12:27 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Votre honneur vous n’avez qu’à lire le document : L’impact de la civilisation Islamique sur le progrès scientifique moderne" pour approfondir vos connaissances limitées par une vision mensongère de l’Islam.
      Ex : Chimie-Algèbre, etc...

    • 29 septembre à 14:03 | Saint-Jo (#8511) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ai-je davantage besoin de lire
      . les documents conseillés par +qu’hier-quedemain
      . plutôt que les comptes rendus des tragiques événements liés aux actes de certains musulmans sur tous les continents ?

    • 29 septembre à 15:37 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Selon l’adage, il n’y a de pire aveugle que celui qui refuse de voir et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y a de pire borné que les agnostiques version Saint-Jo.

    • 29 septembre à 15:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Sans oublier évidemment les tenants du régime (sourd) à tous les niveaux tel qu’il est mentionné dans l’article du jour.

    • 29 septembre à 15:47 | Saint-Jo (#8511) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Mais +qu’hier—quedemain ,
      je préfère de loin être un agnostique borné , comme vous dîtes , et aux mains propres ,
      plutôt qu’être un croyant illuminé aux mains pleines de sang et qui nie les réalités vraies de la vie
      vécues au quotidien par le monde entier !

    • 29 septembre à 16:27 | atavisme premium (#9437) répond à plus qu'hier et moins que demain

      En quoi saint jo serait-il aveugle .
      Si c’est dans sa capacité de ne pas prendre pour argent comptant les récits d’un hypothétique messie, né dans le désert d’arabie il y a 1200 ans ,je crois que sur ce point il a plutot raison.
      Quand nous savons que son héritage contenu dans un seul ouvrage et qui est fait pour etre compris pour les plus simples d’entre nous ,nous laisse nous poser des questions sur sa finalité réel !
      Je crois que cela ressemble plus a un manuel de prescription militaire que l’on trouvait par le passé dans les armée européenne qu’a un traité de philosophie religieuse.
      Bon que les ouaks se barrent et les vaches (zébus femelle) seront bien gardées

    • 29 septembre à 17:19 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      AP est HS car personne n’a écrit que Saint-jo est aveugle.

      Devant un monde dynamique, s’enfermer dans un bulle est la pire des erreurs à éviter. Le monde se rend compte aujourd’hui que les déchets nucléaires, que les ricains croyaient à jamais enfouis pour toujours sous la neige, commencent à apparaitre à la surface après le réchauffement climatique et leurs conséquences sur les faunes, les flores, la mer et l’air sont toujours plus que jamais d’actualité.

      Sans rancune SJ et AP et tout cela et beaucoup d’autres sont déjà écrits et annoncés dans le Saint Coran.

    • 29 septembre à 17:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ecrits et annoncés dans le Saint Coran pour ceux qui savent lire et comprendre non seulement le texte mais également le contexte (dynamique et en pleine mutation).

    • 29 septembre à 17:43 | punchline (#9673) répond à plus qu'hier et moins que demain

      salam alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh
      frère plus qu’hier et moins que demain , la vérité ne se décrète pas, et si des punitions devraient tomber c’est dieu seul, le tout puissant qui peut et doit avoir le dernier mot

      laisser et dites aux autres de laisser faire le critique, sur le coran en particulier et

      le problème c’est que les oulémas ont fermé l’itjihad, personne ne peut interpréter ni apporter des avis sur l’islam sauf l’université d’al Azhar et al fiqh academy

      donc tu peux dire ce que tu dis, nous ne pouvons rien croire s’il n’est pas passé par le test du critique

    • 29 septembre à 18:28 | Saint-Jo (#8511) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Des Gasy ont été victimes de la barbarie de certains musulmans en Europe . Et cela me touche !
      Mais plus particulièrement , je ressens une très profonde douleur à la perte de la jeune double docteur en médecine et en pharmacie , fauchée lors des attentats du 13 novembre .
      J’en suis encore plus affecté par le fait que , à cause des distances et le temps qui passe , je n’ai même pas eu la possibilité de témoigner à son père et à sa mère ( qui sont des amis très chers ) ma sympathie et ma réelle compassion à la perte de cette petite que je connaissais bien .
      Mais ça , est-ce que +qu’hier-quedemain peut le comprendre ?
      Pour moi , aucune croyance ne peut être placée au-dessus de la vie .
      Si la vie ne vaut rien pour certains musulmans , pour moi par contre rien ne vaut une vie !

  • 29 septembre à 10:01 | Isandra (#7070)

    ()le régime au pouvoir ne manifeste que mépris et arrogance, arguant que si la communauté internationale et les investisseurs accourent pour sortir la population de la pauvreté, les « manifestants-opposants » par contre sont en train de faire le contraire".

    Cela me fait rappeler, un certain Ra8, au lieu d’ecouter les cris du peuple, essayer de faire les efforts pour apaiser l’atmosphère,... il n’a fait qu’envenimer les choses, en le provoquant avec la fameuse phrase « tsapao ny herinareo » et nous savons tous la suite,...

    Quand est ce que nos dirigeants savent tirer des leçons de notre histoire, pourtant, la crise 2009 n’est pas aussi vielle que ça,...dont les séquelles ne sont pas encore effacés,...Mbola tsy maina ny ravina ny nanana,...mais, ils ont déjà oublié que ce genre de comportement est crisogene,...?

    Un jour, nous demanderons qu’on juge et sanctionne sévèrement, tous les dirigeants qui provoquent la crise dans ce pays à travers leur mauvaises pratiques,...et comportement,...

    • 29 septembre à 11:00 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Hi ! Hi ! Hi !
      lasa aiza ndray koa hoe i oguistain ?

      Samia velon’aina !

    • 29 septembre à 11:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ravina nihinanana,...azafady amin’ireo mpandala ny teny Malagasy,...

    • 29 septembre à 11:06 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Cette nazie foza femelle isandra
      n’a pas encore pris conscience que
      c’est le foza Rajao-la-terreur qui est au pouvoir et détient toutes les clefs des institutions
      et commande toutes les forces de répression .

      Mais ce n’est plus Monsieur Marc Ravalomanana !
      Alors , on le lui dit , ou on la laisse mourir idiote ?
      Bof ! Inutile de le lui dire , à mon avis ! Autant la laisser mourir idiote !

    • 29 septembre à 12:56 | takaka (#8449) répond à Isandra

      C’est ton TGV MiAmPARa qui est le pourvoyeur de crises pôvre foza sans cervelle ! Et des crises dans tous les domaines !
      Qu’il n’espère pas se porter candidat, je lui mets des Candida albicans dans sa Ibity de m..etc, etc.
      Et dites à Rakirisy et Pety donto que les gros bras de Fianar ne valent rien face aux Rugbymen de Tana. Et j’aimerais bien voir les capacités de ces gros bras de Fianar !
      Mazava !

    • 29 septembre à 17:47 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ory Takaka,...

      Vous ne réalisez toujours que Ra8 a deux crises à son actif,...cet homme ne sait faire la politique autre que provoquer des crises,...Le nom de Ra8 est toujours lié avec des crises 2002, puis 2009,...si nous voulons éviter une nouvelle crise, il faudrait le mettre dans un garage bien verrouillé,...

  • 29 septembre à 10:25 | manga (#6995)

    A partir du moment où son altesse sérénissime le prince Martial a volontairement accepté sa candidature à la magistrature suprême, il se devrait de se comporter comme un ray aman-dreny des 22 millions d’âme et ne devant en faire d’exception, et à qui que ce soit.
    Quand le fer est chaud, et pour diminuer l’élevation brusque de chaleur, il n’a qu’à convoquer (dans sa globalité, et dans un terrain neutre) pour un point de presse axé sur les quotidien et vécu de ses administrés ; et certainement pas de se livrer à des allocutions aussi puériles qui ne font que ternir son image.
    Monsieur Hery RAJAONARIMAMPIANINA néglige sans le vouloir son rôle en tant que président de la république ; du moins de son appartenance au HVM (dont il est le président fondateur) qui ne coulerait certainement pas après son ou ses autres virtuels mandat(s).
    Tôt ou tard, ce parti se devrait de se conformer voire se rallier aux autres qu’ils traite aujourd’hui d’ « opposants » voire détracteurs.
    Laissant présumer déjà que son mandat actuel équivaut pour lui à quelque chose d’impératif.
    L’exécration relève d’une aversion instinctive ; contrairement au démenti des tenants du pouvoir.
    Quant aux soi-disant « chinophobes » de Soamahamanina (excluant ceux du moyen ouest ainsi que du côté de Fandriana que ceux du Sud-Ouest), est-il nécessaire de rappeler que le président a mis la charrette devant les boeufs ?
    Il est incontestable de nier que la délivrance de permis d’exploitation a été procédée bien avant que la ou les lois sur le code minier lui-même n’a pas encore été revisées du moins promulguées ; d’une part, mais pour être encore plus ridicule, ce dernier avait promis à tout ceux qui ont exploité un terrain de pouvoir s’en procurer en toute légalité en tant que légitime, il a même prolongé ledit délai jusqu’à la fin de l’année en toute gratuité.
    Quant aux fomban-drazana ; il a vraiment mis ce rituel au plus bas niveau que ses semelles.
    Donc, à divaguer qu’il s’agit ici d’une atteinte à la sûreté sur ce que l’état a volontairement provoqué,
    que notre président puisse s’acharner contre lui-même, et pourquoi pas à ceux qu’il a spécialement désignés.
    Puisque l’affaire de la fourrière d’Andohatapenaka en dit plus qu’il n’en faudra, je lance un pari à celui ou à ceux qui se mettent à cheval, et pourquoi pas aux fervents défenseurs du régime :
    Que tous les ministères chargés des projets présidentiels divulguent en public l’appel d’offres lancé pour la constructions des routes servant à accueillir dans un premier lieu la tenue de la francophonie : mais surtout un pion majeur quant aux prochaines propagandes présidentielles.
    Le fait de faire de la RN4 une autoroute proposée aux chinois, en est encore une autre en sachant pertinemment que d’autres localités en souffrent tout au long de l’année.
    Quant à Tsimiroro, RAMBO a vraiment eu raison de s’enorgueillir sauf qu’il n’a jamais su que c’est une exploitation à perte dans le sens logique dudit rendement, mais Turping lui a aussi fait savoir l’impact environnemental à subir. Je ne lui conseille que d’aller feuilleter ce qui se passe du côté de Nigéria ainsi que ce qui se trame chez Petrobras actuellement, lequels DILMA et LULLA en font les frais.

    • 29 septembre à 13:26 | RAMBO (#7290) répond à manga

      Manga, la première future autoroute Malgache ce sera sur la RN2 Tanà Toamasina) mais pas RN4 Tanà Mahajanga) et avec DadaJao cela va se faire... ce n’est que le début, les autres vont voir leur tour venir à travers toute la Grande île.
      (Il parait qu à Lyon aussi l’ambiance est délétère ..Gérard Collomb est -il candidat ou pas ? Ce n’est pas pour détourner le débat mais nous héritons à Madagascar la manière politique de Maman France...il parait même que l’ambiance est « excrécrable » chez vous en France à la veille des élections de 2017 ? )

      Si on regarde tous ces obstacles ailleurs que vous citez..Nous ne devons rien faire. Rester immobile dans la pauvreté tout en préservant l’environnement.
      Soi disant au nom de l’impact subi par l’environnement ..vous demandez l’arrêt de Soamahamanina...Tsimiroro n’est pas propice aussi pour l’environnement selon vous..Si c’est vraiment le cas... il y a du boulot à Tanà...c’est la ville la plus polluante d’Afrique..et Lalao Tikua se soucie-t-elle de l’environnement dans la capitale ? De la santé publique ? (problème respiratoire chez les nouveaux nés et les personnes âgées. etc.)
      Bref le problème est ailleurs..seza seza seza ihany et vite si possible parce que ce DadaJao commence à avoir et concrétiser des réalisations sans précédentes à Madagascar...Avant que le peuple réalise qu’il y a du progrès effectué par DadaJao les perdants des dernières élections s’impatientent et ne peuvent plus attendre 2023.. Tout ce qui est problème d’environnement n’est que du bla bla simple alibi pour détourner l’attention de l’opinion...Madagascar possède des richesses en sous sol considérables...c’est notre seul atout de les exploiter et de les vendre à l’étranger.
      Si demain Ravalo ou Rajoelina ou quiconque arrive au pouvoir dans ce pays..il chercherait de même à exploiter ces richesses. Dada Jao est au pouvoir il le fait parce que c’est une bonne idée tout simplement.

    • 29 septembre à 14:44 | Rafra (#9713) répond à manga

      vous croyez que le vrai faussaire va comprendre ce que vous enoncez là ? s il a un grain de riz de jugeote, il comprendra pourquoi deba n a pas pu tenir sa promesse de faire jaillir l’or noir de tsimiroro et bemolanga dans les années 80, après tout , des présidents affameurs de leur peuple ont des courtisans zélés et lecheurs, tout près de nous, il y a eu Mobutu, il y a eu pol pot, il y a actuellement denis sassou, bongoali, et le notre ne differencie pas de ceux-là

    • 29 septembre à 16:19 | manga (#6995) répond à manga

      @ RAMBO,
      Merci d’avoir corrigé l’axe à assainir.
      1- Toutefois, je ne sais en quoi cela m’intéresse d’aller fouiner mon nez dans les affaires internes du sieur présentement maire. C’est un socialiste que le franc-maçon avait dernièrement soutenu ; donc je vous laisse le soin d’apporter votre magique touche d’orateur.
      Je n’ai nullement de penchant sur untel ou quelconque programme, et surtout quand on se livre à des luttes acharnées pour atteindre narcissiquement un but qu’est le siège.
      2- Le président et ses cliques ont l’ultime devoir, et sous serment, de faire avancer le pays ; et c’est pour çà que les contribuables paient ; le contraire serait synonyme d’incompétence. Je me devrais donc de me constituer en « naturel opposant » sur des signes aussi alarmants qui pourraient vraisemblablement que directement l’impliquer.
      L’immobilisme dont vous nous faites comprendre est diamétralement opposé aux pouvoirs qui lui (ou leur) sont conférés.
      3- A en aucun paragraphe de mes écrits, je n’ai jamais revendiqué l’arrêt des travaux de Soamahamanina même si une partie de mes globules a génétiquement comme origine la région de l’Itasy.
      Soamahamanina n’est pas un cas isolé comme je l’avais évoqué. QuitFer et Ambatovy en font aussi partie.
      Et rien que pour ce dernier, il ne fait rentrer que 1% des recettes à l’état ; mais aussi me serai-je utile de vous informer qu’un de mes proches a laissé sa peau suite à des irradiations provenant de cette exploitation ?
      3- Pour ce qui est de l’environnement, penchez vous sur les commentaires de Turping ; lesquels commentaires sont valables pour tout pays exploitant cette ressource ; et dont je ne tiens compte à en rajouter.
      4- Si vous avez quelque chose à reprocher à la magistrate, toutes les démarches ont été faites dans ce sens pour que cette ville représente effectivement, et sur toutes ses formes, la capitale de Madagascar.
      Ne vous fatiguez pas dans ce sens à cracher dans la soupe ; le conseil communal fera bien l’affaire pour vous ; et de ce qui relève du tribunal administratif, et ce n’est pas les plaintes qui font défaut ; reste à savoir quel(s) en serai(en)t les tenants et aboutissants.
      Et puisque votre existence paraît plus qu’indispensable à ses yeux, nous vous serions sincèrement redevable de rappeler à notre charmant et séducteur de président qu’il est encore temps d’instaurer la HCJ : organe qui fera toujours de lui et sans aucune réserve, l’intouchable ; et la boucle sera bouclée.
      Quant à citer en permanence le nom de Lalao, et quelque soit l’intitulé du sujet à aborder, elle n’est que la Magistrate, toute décision émane du conseil avant promulgation.
      Défendez vos arguments sur une base concrète que convaincante et je vous aiderai à la dénigrer de son trône.
      Mais quand un ancien colonel de mes deux se croit être au-dessus de la Loi, je ne le souhaiterai que de disparaître à jamais. Est-il nécessaire de vous faire comprendre que cela fait partie des obstacles que vous avez souligné un peu plus haut ?
      L’objet de tout critique, destructive pour vous, est contradictoire à notre version des faits puisque que notre but consiste à l’’encourager aux fins de se conformer aux règles de l’art, et pour que les « détracteurs » la ferment.
      Mais non, on s’acharne sur des soi-disant « mauvais perdants » que vous savez sans nul doute devenus des opposants systématiques ; mais qui font aussi partie intégrante des forces d’une république dite démocratique.
      Cessez de divaguer et répondez dans les détails si vous avez du culot ; sinon dénudez-vous afin qu’on puisse en permanence vous juger avant de l’être.
      Sur ce, et comme l’espoir fait vivre, je vous encourage quant à l’audace à sauter les étapes pour 2023,

    • 30 septembre à 01:21 | Maditch (#9298) répond à manga

      @ Tsisdinika

      Toujours un plaisir de vous lire.

      Des informations précises, sans élucubrations ni fantasmes.

  • 29 septembre à 10:58 | Saint-Jo (#8511)

    Vous notez bien que dans l’article de presse ci-dessus un membre du gouvernement parle de « pas de varotra tanindrazana (pas de vente de terres ancestrales) » .

    Je remarque que ce membre du gouvernement ne maîtrise pas très bien le sens du mot tanindrazana , et sans doute celui du mot varotra aussi !

    Car il est évident que , contre les permis octroyés à ces compagnies minières chinoises , il y a bel et bien paiement en espèces sonnantes et trébuchantes .
    Et cela s’appelle un varotra , pour le paysan que je suis .

    Et quel est l’objet de ce varotra ?
    1°) Est-ce la totalité d’un terrain accaparé par la compagnie minière ?
    A court terme , peut-être non !
    Parce qu’ils ne peuvent pas exporter tout le terrain pour l’installer chez eux à l’Etranger ! [ N’oubliez pas : je suis un paysan ]
    2°) Par contre , les précieux produits qu’ils extraient du sous-sol du terrain , oui , ils les transportent chez eux .
    Et ça , nous le savons tous !
    Mais intrinsèquement , ces précieux produits extraits du sous-sol du terrain font partie intégralement de notre tanindrazana . Ils font partie de notre sous-sol . Ils font partie de notre sol . Ils font partie intrinsèquement de notre tanindrazana .
    Et c’est cette précieuse partie de notre tanindrazana que l’on a vendue et qu’ils transporteront à l’Etranger .
    Et c’est la vente de cette précieuse parie de notre tanindrazana qui est refusée par nos paysans locaux , mais est protégée avec violence par la bande de foza de Rajao-la-terreur !

    • 29 septembre à 12:22 | Tsisdinika (#3548) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo, salama va ?

      Face à votre interpellation, je prends le parti de vous répondre, dans le but de rétablir certaines vérités.

      1- Vous dites « il y a bel et bien paiement en espèces sonnantes et trébuchantes » et donc qu’il y a eu vente. Exact. Vente de titres miniers, et entre opérateurs privés. Ce qui n’est l’affaire de personne, mais absolument de personne d’autre que ces opérateurs privés. Transposez cela sur une quelconque activité commerciale privée que vous pratiquez et vous serez bien obligé d’en convenir, ou pas.

      2- « Les précieux produits qu’ils extraient du sous-sol du terrain , oui , ils les transportent chez eux » . « Ils font partie intrinsèquement de notre tanindrazana. »
      L’ ordinateur sur lequel vous écrivez, le téléphone avec lequel vous communiquez, le moyen de transport avec lequel vous vous déplacez et la source d’énergie qu’il nécessite, tous comportent des éléments qui ont été extraits du « tanindrazana » de quelqu’un d’autre dans d’autres pays, sans quoi et sans qui vous auriez été privé de l’ère de l’information et de bien d’autres choses de ce monde globalisé. En quoi votre sacrosaint tanindrazana serait plus sacrosaint que celui d’autrui ?

      3. « Et c’est la vente de cette précieuse parie de notre tanindrazana qui est refusée par nos paysans locaux »
      Vous gagnerez vraiment à aller faire un tour du côté de Soamahamanina et de tous les coins de cette terre des Ancêtres où nos valeureux descendants des Ancêtres de la campagne ont creusé des trous qu’ils ne recomblent jamais, laissant des paysages lunaires (donc pas la peine pour les Gasy d’aller sur la Lune parce qu’on a Mare Madagascariensis à profusion ici) et d’où ils ont extrait des tonnes d’or et de pierres précieuses revendus sans remords aux Thaïlandais, Karana, etc, sans que le pays y gagne rien parce qu’en tant que « madinika », ces braves paysans ne sont pas tenus de payer des impôts. Normal s’ils refusent la vente de cette précieuse partie du tanindrazana parce que c’est autant qui ne rentre pas dans leurs pauvres poches.

    • 29 septembre à 13:25 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Bonjour , Tsisdinika !

      Bravo pour votre habileté dans le texte que avez envoyé ci-dessus !
      Mais vous devez avoir deviné que je n’adhère que très partiellement à vos réflexions .
      Car il y a vente et vente !
      Il y a vente entre deux parties privées , sous-entendant que l’Etat ( pour chez nous , je sous-entends les détenteurs du pouvoir ) n’y fourre pas son nez .
      En ce qui concerne spécialement l’octroi de ces permis d’exploitations minières , désolé de vous répondre un peu familièrement : « A d’autres ! On me la fait pas ! »

      D’autre part , du côté des paysans locaux gasy , vendre une quantité de produits à $1 n’est pas tout à fait pareil que vendre la même quantité du même produit à $ 100 .
      En général , les paysans locaux ne sont pas tout à fait des professionnels de la chose minière .
      Ce sont même de très piètres amateurs . Vous l’avez constaté vous-même , sinon vous n’auriez pas écrit le post ci-dessus .
      L’argent qu’ils gagnent avec ces produits qu’ils extraient du sous-sol leur servent , en général , de revenus d’appoint ( comme certains citadins font , toute proportion gardée , avec les cadeaux qu’ils reçoivent en faisant de petites bricoles en-dehors de leurs heures de présence chez leurs employeurs ) . Je dis bien « en général » .

      Alors , qu’est-ce qui nous empêche d’enseigner à ces paysans locaux
      d’être moins piètres amateurs ,
      à défaut d’être de grands professionnels de la chose minière ,
      plutôt que de nous précipiter à « vendre dans mine » ( expression inspirée de la fameuse « vendre sur pied » bien connue par nous autres , paysans )
      les précieux produits contenus dans notre sous-sol ?

      Remarquez , je préfère aussi que l’on enseigne à nous , les paysans ,
      la façon de transformer ou de conditionner nos produits agricoles avant de les vendre,
      au lieu de nous laisser les vendre sur pied .

      En résumé , Tsisdinika , vous avez sans doute raison sur certains points .
      Mais je crois que nous devons surtout aider nos populations à avoir
      des actes et des agissements plus professionnels
      pour ne plus être victimes des natifs ni des Etrangers accapareurs de richesses qui sévissent partout dans les régions où les populations ne sont pas suffisamment instruites .

      Par exemple , pour ne plus être victimes
      de faux anciens étudiants en économie à Aix-en-Provence ,
      ni d’incompétents expert-comptables ayant fait leurs classes au-delà des mers !

    • 29 septembre à 13:42 | atavisme premium (#9437) répond à Saint-Jo

      Mais oui bien sur c’est bien cela ,ce sont les paysans qui sont responsables .
      La classe dirigeante ,soit disant éduquée, n’est elle responsable de rien !
      Le désordre institutionelle,la corruption à grande échelle,l’incapacité de géré l’état et j’en passe et des meilleurs ces gens ne sont responsables de rien .
      Que le paysan ne puisses rien attendre de l’état en matiere sociale ou technique ou financiere est sans doute normal de la part de la bande incompétente et dévoyée qui compose la soit disant classe dirigeante .
      Et ce Tsisdinika a l’audace, le culot d’accuser le pauvre ,le tres pauvre de préserver le peu de richesse que lui donne la nature et serait un délinquant .
      Ce Tsisdinika devrait allez expliquer aux pauvres (92 % de la population )comment on peut se priver de tout pour que quelques milliers de prédateurs en costume puissent se gaver comme des porcs toute leur p.utai,n d’existence .
      Le rouge du sang de ces gens doit un jour recouvrir la misère qu’ils ont provoqués chez des millions d’etres humains

    • 29 septembre à 15:46 | Tsisdinika (#3548) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo,

      C’est vrai que vous n’êtes pas de ceux à qui on raconte des bobards. C’est pour cela que je ne vous en ai raconté aucun. Tout ce que j’ai dit, c’est rigoureusement vérifiable.

      L’ énergie et la passion que vous mettez dans votre indignation pour défendre nos compatriotes paysans est également admirable et je respecte ça. Ce qui n’est évidemment pas le cas pour ce rastaquoère d’Atavisme premium dont je mets en doute la sincerité. Les gens plus éclairés ont un devoir de prendre la défense des moins instruits si des petits malins tentent de les embobiner, si bien sûr c’est vraiment le cas, et si ces derniers le leur demande (je souligne ce point). Et c’est ce que j’attendais des nos fameuses et fumeuses organisations de la société civile dans cette affaire de Soamahamanina : des investigations fouillées sur les points de contention, des argumentaires techniques desquels sont évacués tout cliché et autre considération émotive, bref des trucs que les « lésés » pourraient apporter devant une juridiction compétente, ici ou ailleurs, pour éviter de recourir à une confrontation sur la voie publique... J’attends toujours.

      Des permis ont été achetés par les Chinois. C’est un fait. Il existe un truc qui s’appelle le Cadastre Minier qui a pour rôle d’enregistrer ce genre de transaction et délivrer les nouveaux titres après obtention d’un nouvel arrêté d’octroi signé par le ministre. Le Code Minier dit qu’un titre minier est un bien cessible, susceptible de gage ou d’hypothèque. Il n’y a aucune histoire de terrain là dedans. Des baux ont été signés avec les propriétaires terriens (des paysans je rappelle) avec ces même Chinois pour compenser « l’exfoliation » du terrain en surface, suivant les dispositions du Code Minier sur la relation avec les occupants. Peut-être que des « experts » du genre, je sais pas, Maître Olala par exemple aurait bien voulu que ces gens le consulte avant de signer le bail, mais comme ils se sont passés de son avis parce qu’ils ne l’ont jamais sollicité, cet avocat a insinué que ces propriétaires sont des « mpivarotra tanindrazana » et que leur progéniture ne manquera pas d’en pâtir. Non mais je rêve ! Personne n’a mis un pistolet sur la tempe à toutes ces personnes que je sache. Ils ont usé de leur liberté d’entreprendre et de disposer de leurs biens et d’en jouir comme bon leur semble. Du « tany lava volo » duquel ils n’ont jamais rien tiré, ils pouvaient avoir des revenus qui leur permettait d’instruire leurs enfants pour que ceux-ci deviennent de meilleurs avocats, journalistes, hommes politiques ou intellos de la société civile ; malheureusement, ceux qui s’adonnent à ces tâches aujourd’hui les leur ont privé.

      Où alors réside le problème ? Je peux vous aider à en trouver, et des vrais. Par exemple, la célérité suspecte avec laquelle le ministère a traité ce dossier alors que d’autres dossiers tout aussi légitimes attendent depuis 6 ans, ça il y a peut-être matière à creuser ? Mais que cela ait été fait vite ou pas, ces choses devaient se faire. Point. Or les revendications des manifestants à Soamahamanina, et non DE Soamahamanina, nuance, ont moins à voir avec une suspicion de corruption qu’un refus pur et simple d’une activité qu’ils pratiquaient illégalement à tour de bras, en spoliant les ressources naturelles nationales, mais de façon artisanale et pas du tout professionnelle. Vous croyez qu’ils manifestent pour défendre les intérêts des Gasy ? Non, ils manifestent pour les leurs. Si on évacue les Chinois, devinez qui reviendront se servir et sans payer svp ? Vous parlez de professionnalisation de la filière. C’est pas faute d’avoir essayé d’après les professionnels du secteur. Beaucoup d’opérateurs pourront vous témoigner de cas d’envahissement et de spoliation lors de diverses épisodes de ruées par des « paysans » de ce genre, c’est plus facile que d’investir et prendre des risques. Suffit de dire « dégazy sinoa ! ».

      Je me permets également de vous corriger sur une idée fausse très répandue à laquelle vous semblez adhérer. C’est cette croyance suivant laquelle Madagascar est un nouvel Eldorado ou une nouvelle Californie et qu’il suffisait de se baisser pour ramasser l’or. Les colonisateurs ont arrêté d’en exploiter dès les années 1910. Pourquoi d’après vous ? Si j’était à leur place, j’aurais ramassé jusqu’à la dernière « pépite ». Essayez également de situer Madagascar sur la carte sur cet article (http://www.mining.com/gold-top-explored-commodity/) et posez-vous la question, pourquoi il n’y a toujours pas de mine d’or en activité à Madagascar en 56 ans d’indépendance ?

      Je suis en peu brouillon mais le temps et l’espace me manque, et les bras m’en tombent.

    • 29 septembre à 16:20 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Bien , Tsisdinika ! Je reconnais que vous en savez plus que moi sur cette affaire . Mis à part quelques vagues cousins à l’honnêteté douteuse et qui ont fait fortune dans l’exploitation de mines , je n’en sais pas grand-chose . Par contre , du temps où je travaillais dans la région de Fianar , j’entretenais de très bonnes relations avec une famille d’expat’ chez qui des paysans amenaient des pierres à vendre . Cet Européen m’avait dit qu’il avait identifié des saphirs parmi les pierres que les paysans lui apportaient . Quelques mois plus tard nous étions effarés devant la ruée vers le saphir qui s’ensuivait . Et surtout que les paysans n’en bénéficiaient même pas , comme il se devrait normalement .
      Chat échaudé craint l’eau froide , Tsisdinika .

      D’autre part , Tsisdinika , je ne doute pas de votre honnêteté intellectuelle.
      Je dis seulement que la précipitation avec laquelle les politiciens se sont emparé de cette affaire de mines aurifères et la façon avec laquelle ils tentent de la régler me paraissent très suspectes .
      Jusqu’à ce jour j’ai la très nette impression que toute cette affaire va encore se défaire au dépens de nos paysans locaux , comme cela a toujours été le cas .
      Dans les rangs de nos paysans il existe bien des citoyens qui sont loin d’être bêtes et qui ne demandent qu’à apprendre . Mais les consulteurs de Wikipédia qui vivent dans nos villes considèrent toujours à tort nos paysans comme des abrutis qui sont incapables de comprendre quoi que ce soit .
      Et là , ces politiciens et ces citadins se fourrent le doigt dans l’œil , et jusqu’au coude !

    • 30 septembre à 00:40 | Babah (#9347) répond à Saint-Jo

      Merci encore Tsisdinika. Tout ce que vous avez expliqué sur Soamahamanina est pertinent, clair et objectif.

      Misy mihaino ???

  • 29 septembre à 11:31 | kartell (#8302)

    La déstabilisation et le pourrissement du régime sont exclusivement dus aux agissements de l’intérieur du pouvoir et non pas fomentés par une opposition jusqu’ici, divisée, qui saisit l’occasion de ces dérives incessantes du pouvoir pour s’affirmer en tentant de constituer un garde-fou spontané à ce qui pourrait être encore sauvé ! …
    L ’entêtement et la schizophrénie du chef de l’état a nié toute implication en dit long sur sa volonté de poursuivre sur cette voie qui ne pourrait le conduire qu’à une impasse politique et vers un durcissement en devenir de sa politique inaudible…
    Pris à son propre jeu du manipulateur manipulé, il ne peut que confirmer son entêtement sous peine de voir s’écrouler son peu d’autorité restante et un avenir politique, décidément chancelant …
    Prêt à tout pour conserver un pouvoir auquel il n’aurait jamais du accéder, il va multiplier les prétextes et les bonnes raisons pour faire taire une opposition soudainement unie…
    L’ avenir risque d’être agité parce que le dialogue semble impossible entre deux camps qui ne se parlent pas et qui disposent de moyens très disproportionnés pour tenter d’avoir chacun raison…
    Nous arrivons à un tournant de ce quinquennat où un chef de l’état est devenu la cible principale des critiques remettant en cause son intégrité et sa volonté d’oeuvrer pour le plus grand nombre…
    Sa manière d’agir, en répondant à ces attaques venant de toutes parts, démontre sa très faible marche de manoeuvre pour désamorcer un conflit qui profite à une opposition qui regarde enfin dans une même direction….
    Mais restons réalistes, ce gros tangage prévisible du pouvoir n’est que l’amorce d’une prise de conscience d’une opposition, jusqu’ici, inexistante mais rien ne présume que les choses changeront radicalement tant le quotidien s’est dégradé à devenir irréversible ….

    • 29 septembre à 13:21 | vatomena (#7547) répond à kartell

      Il était plus facile de se coaliser contre le Colon que de se coaliser aujourd’hui contre un gouvernement malgache pire que le colon.Il y a encore des beaux jours de pillage en vue pour nos élus .

  • 29 septembre à 11:47 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Ils se foutent magistralement, pour ne pas dire copieusement : du monde !
    Les propriétaires des terrains signeraient les permis d’ exploitations ???
    Mais sont-ils aussi kons pour s’ obstiner à prendre leurs interlocuteurs pour ce qu’ ils sont ???
    Vous n’ avez de cesse de quémander des solutions :
    Virez-moi toutes ces racailles !

  • 29 septembre à 11:56 | Ibalitakely (#9342)

    S’il y a bcp de choses qu’on fait volontairement de ne pas expliquer à la poulat° actuellement c’est :
    - ces chinois de Soamamanina ont-ils eu en un tps éclair leur permis d’exploitat° ?
    - tous ces engins & matériels, des tonnes & des tonnes, qu’ils y ont installés sont-ils venus à cette endroit par un simple chiquenaude ?
    Mais pourquoi alors ce n’est que maintenant même que du OUa Oua oua par ci par là, est-ce pour une stabilité qcq ou pour des places à Tsimbazaza ou à Anosikely sinon même à Ambohitsirohitra & Mahazoarivo ???

  • 29 septembre à 12:13 | Ibalitakely (#9342)

    & si ces opposants armadesques savent bien se concerter pour une opposit° forte-unie au lieu de se méfier entre eux en d’autres termes ce qui rend leurs instabilités déstabilisantes !!! Depuis 1992 cela se passe tjrs comme ça : on veut renverser en ordre dispersé & si par malheur le but est atteint c’est en désordre aussi qu’on veut être le leader, les bras droits & patati & patata, càd seulement contents de renverser & pas d’organisat° acceptable. Aongano kaloha avy eo ho hita izay ho atao, mamba seza fotsiny dia tsy mahandry 2018 hono !!!

  • 29 septembre à 13:50 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    « En tout cas, ce n’est apparemment plus une frange de politiciens qui harcèle le régime et réclame une table ronde ou un dialogue mais une partie des sociétés civiles sinon toutes. »

    Je confirme.

    - Y-a-t-il un « analyste » compétent auprès de la présidence pour le conseiller des bonnes mesures à prendre ?

    - La « fuite en avant » est-elle la meilleure solution ?

  • 29 septembre à 13:53 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    « En tout cas, ce n’est apparemment plus une frange de politiciens qui harcèle le régime et réclame une table ronde ou un dialogue mais une partie des sociétés civiles sinon toutes. »

    Je confirme.

  • 29 septembre à 15:54 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les opposants ne peuvent pas et n’arriveront pas à déstabiliser un régime mis en place par la CI.

    Les opposants n’ont aucun moyen politique et ils ne sont pas protegés par aucune institution, ils n’ont pas de statut. Il n’y a qu’à regarder l’état politique dans lequel le pays se trouve :

    - le pays n’a plus un seul parti politique qui peut parler à son nom.

    Madagascar n’a pas des partis politiques qui puissent parler au noms des électrices et électeurs. Ce qui veut dire que le régime de Mr R. Hery est seul à la barre. Autrement dit, le président ne peut pas accuser des opposants qui n’ont pas de statut, inexistant donc, de déstabiliser son régime.

    Si le pays était divisé, si beaucoup des citoyens ne faisaient pas confiance au président, ce que le président n’aurait pas été capable de réconcilier son pays ! Cela va de soi !!!

    Le président gouverne son pays comme la plupart des gouvernements des pays d’Asie du Sud Est où les entreprises étrangères sont invités à venir investir, mais les les investissements se transforment très vite en spéculation, immobilière par exemple. Fatalement, cette politique appauvrit la population, pire, fragilise les élus !

    Hier, j’ai écrit ici que la Société Civile est absente partout et depuis des années. On entend presque tout le jour que crise n’épargne aucun corps des métiers dans le pays. C’est la Société Civile qui constitue les électorats, les membres des partis politiques, les élites et la vie associative et bien évidemment elle est résponsable de la vie économique du pays.

    Qu’est-ce que cela nous dit ? Cela veut tout simplement dire que le président est tout seul. Forcément, il voit toutes formes de contestation pour déstabiliser son pouvoir.

    Alors que les gens manifestent, pas pour lui contester sa légitimité, mais contre la pauvreté, la précarité et toutes formes d’insécurité dont le pays et le peuple sont victimes.

    Mr R. Hery est le premier résponsable politique, des familles malgaches et de la cohésion de la Nation :

    - il n’a pas à se plaindre, et il n’est pas à plaindre, si le pays était instable, si son pouvoir était instable, ce qu’il n’aurait pas fait ce qu’il aurait fallu faire pour stabiliser son pays, end of the story !!!!

    Il faut travailler, politiquement un peu plus intelligent peut-être ?

  • 29 septembre à 16:57 | betoko (#413)

    Commentaires
    Premier paragraphe :
    Dire que ce sont les opposants very seza qui manifestent , et pour quoi Hery Rajaonaripampianina ne parle jamais de la société civile ou des évèques sans parler des bailleurs de fond qui n’arrêtent pas de critiquer ce régime . Et pour quoi le président de la république évite la presse , à chaque fois qu’il rentre du voyage de l’extérieur
    Deuxième paragraphe :
    Selon le directeur du ministère des mines , l’affaire de Soamahamainina est une affaire privée , dans ce cas pour quoi l’état envoie l’EMMOREG et pour quoi on a vu le directeur de cabinet de la première dame sur place jeudi dernier
    Elements de réponses à Tsisidinika , pourquoi ni l’état ni celui ou ceux qui ont soit disant vendu ces terrains et rizières aux chinois n’osent pas nous dire la vérité et pour quoi ils se sont adressés aux habitants de Miarinarivo ,,mais pas aux habitants de Soamahamanina , qui a (ont) vendu ces terrains et rizières aux chinois, et pour quoi ces chinois polluent leurs rizières ? Ne confondez pas ce qui s’est passé à Madagascar entre 1896 , 1940,1950 et au XXI éme siècles . Je connais quelques ingénieurs des mines (BRGM) qui savant que tout Madagascar regorge d’or , et d’autres matières premières , et ce BRGM sait très bien où ils se trouvent . De temps de Tsiranana , l’ORSTOM était l’ancêtre de ce BRGM et en 1976 , leur avion avait emporté tous leurs archives qui étaient à Tsimbaza , que deux pilotes malgaches devraient convoyé jusqu’ à Djibouti , mais cet avion avec les deux pilotes auraient disparu dans le désert en Afrique . La triste vérité , c’est qu’on a éliminé ces deux pilotes car ils détenaient des documents explosifs .
    Troisième paragraphe
    Partout où vont les chinois en Afrique, très peu respecte la loi d’un pays , car autant les dirigeants africains que malgaches , ils peuvent les corrompre très facilement , et posez vous la question pour quoi ces chinois n’osent pas prospecter en Amérique du Sud par exemple ? je fais allusion aux bois de rose dont Le Brésil en possède dans des forêts immenses , et aussi de l’or en Guyane hollandaise .

    • 29 septembre à 21:28 | adrien (#9470) répond à betoko

      ... « Je connais quelques ingénieurs des mines (BRGM) qui savant que tout Madagascar regorge d’or , et d’autres matières premières , et ce BRGM sait très bien où ils se trouvent . De temps de Tsiranana , l’ORSTOM était l’ancêtre de ce BRGM et en 1976 , leur avion avait emporté tous leurs archives qui étaient à Tsimbaza , que deux pilotes malgaches devraient convoyé jusqu’ à Djibouti , mais cet avion avec les deux pilotes auraient disparu dans le désert en Afrique . La triste vérité , c’est qu’on a éliminé ces deux pilotes car ils détenaient des documents explosifs . »

      Si Tsisdinika démontre chaque fois qu’il a de réelles connaissances de l’activité minière et de ses règles, Betoko vous, en revanche, semblez avoir de graves lacunes, prétendre que l’ORSTOM est l’ancêtre du BRGM en est une et de taille. Ces deux organismes existaient en même temps et ne s’occupaient pas spécialement de la même chose. L’ORSTOM, ancêtre de l’IRD (1), était logé à Tsimbazaza et le BRGM (2) avait bureaux et ateliers à Ampandrianomby à coté du Services des mines (ce qui semble logique). Le BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière) a mené sous la Première République, et avant, des campagnes de prospections à travers Madagascar, il a cessé ces campagnes, faute d’autorisation, sous la Deuxième République et a quitté définitivement Madagascar il y a seulement quelques années.

      Quand à l’histoire de l’avion et des deux pilotes éliminés cela doit relever de votre imagination que nous savons féconde.

      Si vous voulez connaître un peu mieux la géologie de Madagascar je ne saurai que vous recommander l’ouvrage « Annales Géologiques de Madagascar » Fascicule n° XXXIV - Imprimerie Nationale Tananarive 1966 par Henri Besairie (3), tout y est.

      Il serait heureux « que tout Madagascar regorge d’or , et d’autres matières premières » (sic), mais je crains que cela ne soit pas tout a fait exact non plus. Mais après tout, si cela vous procure satisfaction ... au moins cela aura une utilité.

      (1) https://www.ird.fr/l-ird/historique
      (2) http://www.brgm.fr
      (3) http://www.academieoutremer.fr/academiciens/fiche.php?aId=755

    • 30 septembre à 00:33 | Maditch (#9298) répond à betoko

      La betokonnerie du jour.

      Vous seriez pas belge, karatéka et acteur par hasard betoko ?

      Parce que je vous trouve sacrément aware comme mec.

    • 30 septembre à 11:05 | Tsisdinika (#3548) répond à betoko

      @ Maditch,

      Ah là vous êtes vache. JCVD c’est pas le genre à faire la causette sur les forums ! Sait pas se servir du clavier.

  • 29 septembre à 17:58 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le président doit élever le débat, au lieu de critiquer les gens qui ne pensent pas comme lui et les gens qui ne l’aiment pas.

    Je suis désolé de le dire, mais je n’aime pas le politicien qu’il est. Il n’a aucune vision, il prend de haut son pays. Il n’a aucun programme.

    Les gens sont prêts à débattre civilement des différentes manières possibles pour sortir le pays de la pauvreté, mais cette conversation n’existerait pas si le président ne prenait pas l’initiative d’y faire participer la Société Civile.

    La politique est le prolongement nature de la Société Civile. En arrivant au pouvoir, Mr R. Hery s’est séparé bêtement de cette Siciété Civile. Prenons le temps de regarder seulement les gens qui sont à la tête des Institutions du pays. Majoritairement, ils viennent de la Société Civile !

    En marginalisant la Société Civile, Mr R. Hery commet un suicide politique. Il est entouré par des femmes et des hommes qui ont des intérêts à court terme, qui n’ont donc pas la moindre envie que le pays se développe, car, ils voient le développement comme une menace pour leurs pouvoirs et plus encore pour leurs portefeuille.

    On sait comment tout cela va se terminer, mais au lieu d’agir, tout le monde se serre les fesses et fermer les yeux.....

    • 30 septembre à 08:41 | rayyol (#110) répond à diego

      Je crois qu il a plutot essayer de se debarrasser d une societe totalement corrompue preferant tout recommencer a zero.A ses risques et prerils il est vrai mais c est quand meme la seule facon d arriver a un resultat .A frequenter la meute de loup on finit comme amuse gueule

    • 30 septembre à 08:45 | rayyol (#110) répond à diego

      Et ceux qui ne pensent pas comme lui ont montrer leur capacite vous croyez que c est la solution La seule solution c est d ignorer tout ces faux c-ls

    • 30 septembre à 08:48 | rayyol (#110) répond à diego

      Pas de vision .Loin de partager cet avis sa vision presente est a court terme Debarasser le plus de detritus possible N oubliez pas il n est pas devenu ministre des finances par son incompetence mais plutot le contraire Pourquoi cela changerait t il il est toujours le meme homme

  • 30 septembre à 00:20 | Jipo (#4988)

    @ Adrien.
    Les archives de l’ Orstom ont été brulées en majeure partie par le sinistre ratsyhiraka, par jalousie, vengeance, et surtout konnerie !
    Y avions laissé des archives, qui ont manifestement disparues, seules quelques pièces archéologiques, et biologiques : particulièrement / la faune et la flore ont été sauvegardées, le reste a été entièrement détruit / ce Taré !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 250