Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 26 février 2021
Antananarivo | 00h34
 

Répondre à un commentaire

13 janvier à 11:01 | Besorongola (#10635)

13 et 73 SONT-ILS DES CHIFFRES MAUDITS POUR LES MALGACHES ?

Le 13 mai 1972 la tuerie des étudiants par les FRS sur l’actuelle place du 13 mai a fait des centaines de morts

En 1973 le feu Colonel Richard Ratsimandrava Ministre de l’intérieur et initiateur du Fokonolona avait du mal à instaurer ce système basée sur la décentralisation effective car les nostalgiques du pouvoir centralisé craignaient que cette politique nuisait à leurs intérêts...

En 1973, Ratsiraka à été accueilli triomphalement à Madagascar après avoir obtenu la rupture brutale des accords de coopération avec la France ce fut le début de la descente en enfer pour notre pays.

En avril 2018, 73 députés avaient porté ensemble le cercueil de l’ancien président de la Rapublique à la place du 13 mai et la HCC et l’armée ont fait pression et ont réussi à démettre le gouvernement de l’époque 3 mois plus tard..

En Novembre 2018 Rajoelina s’est présenté à l’élection sous le dossard 13 et promet 13 velirano....

La route nationale 13 est une route principale à Madagascar de 493 km, allant d’Ihosy à Tolagnaro. Elle traverse les régions d’Ihorombe, Androy et Anosy. Elle est complètement non pavée entre Ihosy et Ambovombe, pavée mais en mauvais état entre Ambovombe et Taolagnaro. Le candidat au dossard 13 et 13 velirano à promis qu’il quitte la politique si les travaux de réhabilitation de cette route nationale 13 ne seront pas réalisés »

Les 31 decembre 2020, 73 5 kg d’or et plusieurs milliers de devises étrangères à bord d’un petit avion privé survolait le grand sud que traverse la RN 13 en proie à la famine et le Kere pour une exportation illicite d’une valeur de près de 5 millions de dollars...

Le 13 Janvier 2021 , les salariés de la KRAOMA S.A exploitant de chromites malgaches continuent de manifester devant le siège de la société parce que 73 salariés sur les 500 n’ont pas touché leurs salaires depuis 12 mois
En effet la crise chez KRAOMA à commencé en juin 2018, le mois où le gouvernement de l’époque a été démis suite à la manifestation des 73 croque-morts qui demandaient le départ de Rajao et, en septembre 2018, un accord avec les partenaires financiers ont été trouvé et l’usine avait repris ses activités en octobre de cette même année 2018.

Coup de théâtre en juin 2019, les partenaires techniques et financiers ont arrêté unilatéralement leur soutien et KRAOMA est à l’arrêt depuis et en octobre 2019, ces mêmes partenaires ne voulaient plus honorer l’accord et ont arrêté de payer les salaires des 500 personnes qui y travaillaient . C’est suite à cette crise que Rajoelina a décidé de subventionner KRAOMA pour payer 3 mois de salaires mais 73, encore ce chiffre, de ces salariés n’ont pas été payés.
Selon les manifestants le DG a utilisé le montant destiné à payer ces 73 salariés pour payer ses 13 proches collaborateurs , au niveau de la direction.
Visiblement les partenaires techniques et financiers n’avaient pas confiance en ce régime et ils préfèrent plier bagages. C’est encore une autre forme de non continuité de l’Etat et il y en aura d’autres car la crise sanitaire de 2020 qui se prolonge ne fait qu’amplifier les debandades des investisseurs.

Sans être adepte de la numérologie, les apparitions répétées de ces 2 nombres dans les événements qui secouent Madagascar laissent perplexe !
En 2023, Ravalomanana aura 73 ans, est-ce que la série va continuer ? Laissons l’avenir nous le dira !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS