Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 20 septembre 2019
Antananarivo | 13h01
 

Répondre à un commentaire

15 août à 17:45 | diego (#531)

Bonjour Maestro,

Vous vous demandez pourquoi Madagascar est dans la situation politique et économique misérable et en crise politique et constitutionnelle permanente ?

Autrement dit, un pays ingouvernable alors qu’il a exactement tous les pouvoirs que les pays démocratiques, modernes et économiquement et militairement puissants possèdent.

À mon sens, ces pouvoirs ne sont pas encore tout à fait opérationnels. Parce que ceux qui sont à leurs têtes n’en ont pas tout fait, pas encore, la compétence, de facto, la souveraineté du pays n’est pas tout à fait acquise.

Nous avons des élections mais ces élections ne renforcent pas la légitimité ces pouvoirs, bien au contraire, elles sont un des sources des crises, car l’organisation, les processus, le calendrier et les financements échappent complètement à l’Etat et aux Institutions Malgaches.

Il n’y a qu’a travers les élections que les élus et les responsables des Institutions obtiendront leurs légitimités, et la légitimité des élus qui va aider à protéger le droit, et à renforcer les pouvoirs des Institutions régaliennes à lutter contre les abus.

On oublie souvent que l’autorités des élus sont des autorités Constitutionnelles en fait. Autrement dit, des prérogatives que les lois malgaches leurs accordent :

- sont les dirigeants, élites et les élus Malgaches qui ont pensé et ont mis en place le droit, la Constitution et les lois malgaches, qui ressemblent fortement au droit français, mais tout monde semble prêt à respecter.

La volonté collective pour faire respecter et protéger le droit n’est pas encore tout à fait présente dans la classe politique, elle n’y voit absolument pas un danger. Cette classe politique a plutôt peur des gros yeux de la CI, que la famine dans le Sud, ou des épidémies qui risquent de décimer un jour des milliers des malgaches.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS