Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 septembre 2020
Antananarivo | 19h24
 

Politique

Yvan Randriasandratriniony se manifeste

lundi 9 juillet 2007 | Eugène R.

Le ministre auprès de la Présidence chargé de la Décentralisation Yvan Randrianasandratriniony a prononcé hier son discours devant les militants TIM de la région Analamanga en tant que représentant des ministres TIM au sein du gouvernement. L’homme dont le nom est maintes fois cité par la presse ces derniers temps comme étant un probable successeur de Razoarimihaja Solofonantenaina à la tête du TIM s’est montré engagé dans la mêlée qui oppose les partisans du président national à ceux du tandem Ranjivason-Mômy (Joseph Yoland). « Toutes les structures du TIM sont déjà en place. Je ne voit plus la raison d’être de ce mouvement qui ambitionne de restructurer le parti. », a-t-il martelé. Contrairement aux autres intervenants, le ministre Yvan Randriasandratriniony n’a pas prononcé un discours qui laisse à penser que Razoarimihaja Solofonantenaina sera réelu à la présidence du TIM après le congrès national anticipé du mois de septembre.

Etant en mission à Libreville (Gabon) dans le cadre de l’APF (Assemblée Parlementaire de la Francophonie), Mahafaritsy Samuël Razakanirina et Rajemison Rakotomaharo, deux poids lourds du bureau politique du TIM, n’ont pas été au rendez-vous hier. Seulement deux membres du bureau politique ont assisté, hier, le président national Razoarimihaja Solofonantenaina dont Yves Aimé Rakotoarisoa (vice président national pour Toliara) et Ramampy Marie Lechat Zenaïde (vice présidente national pour Fianarantsoa).

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS