Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 14 août 2020
Antananarivo | 05h12
 

Société

Commune d’Ambositra

Victime d’un ostracisme de l’Etat ?

vendredi 6 juillet 2007 | Alexandre L.

La saleté règne dans la ville d’Ambositra. Une situation que le Maire d’Ambositra attribue au fait que sa localité est privée de subventions spéciales de l’Etat central en tant que commune urbaine.

Actuellement, la ville d’Ambositra compte près de 32.000 habitants. Selon Monsieur Razafimandimby Louis, chargé de service général et administratif auprès de la commune, « la ville vit dans une situation difficile à cause des problèmes financiers ». Certes, la commune urbaine fait tout ce qui est en son pouvoir pour accomplir ses fonctions essentielles comme l’établissement des papiers administratifs. Mais actuellement, elle a du mal à payer les salaires de ses employés.

Les ordures s’entassent

Le premier problème que la ville d’Ambositra rencontre est celui des ordures. « Elles continuent à s’entasser du fait que la commune ne dispose pas de camion à benne. On a déjà fait des demandes mais jusqu’à l’heure actuelle, le pouvoir central reste muet », déclare Simon Nomenjanahary, maire d’Ambositra. La situation est aggravée par le fait que sa commune n’a pas pu disposer des subventions destinées à une commune urbaine. « Certes, nous avons eu les 30 millions accordées à chaque commune mais on ne nous a pas donné les Ariary 400 par habitant qu’on donne aux communes urbaines », a-t-il continué. Une situation qu’il a du mal à comprendre dans la mesure où une ville « d’opposition » comme Fianarantsoa a bénéficié des dotations exceptionnelles de 5 camions à bennes alors que la sienne n’en a jamais eu, malgré une requête vieille de 4 ans.

Selon un de ses collaborateurs à la mairie, la cause ne peut être que politique. En effet, le maire actuel est un élu « Leader Fanilo », c’est pourquoi sa ville serait victime d’un ostracisme de la part de l’Etat, au même titre que Toamasina ou autres localités aux mains des élus de l’opposition.

Candidat catholique

Mais devant ces faits, le maire déclare qu’il est prêt à affronter le verdict des urnes pour les élections à venir. « Je serai candidat à toutes les élections qu’elles soient municipales ou législatives », a-t-il précisé. Selon lui, il restera sous la bannière du « Leader Fanilo » malgré la volonté de certains tenants du pouvoir à exclure ceux qui ne sont pas de la même couleur politique que le Président de la République.

Et pour maximiser sa chance de réussite, cet élu a avancé l’idée d’être un candidat catholique. « Même si la hiérarchie ne me déclarerait pas être son candidat. Je suis un catholique fervent et cela jouera en ma faveur », a-t-il expliqué. Décidément, ces derniers temps, catholicisme rime avec opposition…

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS