Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 15h45
 

Economie

Christian Ntsay

Vers la mise en place de réformes au niveau de la douane

samedi 10 août | Arena R.

« Nous devons instaurer beaucoup de réformes si nous tenons à l’émergence de Madagascar ». La déclaration est du Premier ministre Christian Ntsay qui a honoré de sa présence à la cérémonie de sortie officielle, suivie de remise de diplômes de la promotion « Faneva » des élèves inspecteurs des douanes, à Ivato hier 9 août 2019.

La recette douanière alimentant les 45% de la caisse de l’Etat, aussi le secteur douanier constitue-t-il l’un des piliers de développement du pays. Il serait alors judicieux d’y mettre en place des réformes en matière de gestion, pour prévenir toute manœuvre frauduleuse impulsant malencontreusement la corruption.

Le Chef du gouvernement a instruit ces nouveaux inspecteurs sur les directives du président du la République concernant la « tolérance zéro » pour la corruption, afin qu’ils ne songent jamais à s’ouvrir à cet engrenage.

En somme, a-t-il précisé, des coordinations de travail sont déjà opérationnelles au niveau des structures œuvrant dans la lutte contre la corruption, pour la préparation d’une stratégie nationale de lutte, entre autres, le Bianco, le Samifin, et le CSI, et ce, à l’instar de tous les efforts qui restent à entreprendre pour éradiquer ce phénomène. Il y a également lieu de faire part que la loi sur le recouvrement des avoirs illicites sera désormais applicable à tous les responsables, sans exception.

Christian Ntsay opte pour une nouvelle image de la douane, en suggérant le professionnalisme et l’intégrité de chacun des responsables dans l’exercice de leurs fonctions respectives. Prenant exemple d’un cas de corruption ayant duré trois années au niveau de la douane, et qui a engendré une lourde perte remontant jusqu’à 600 milliards d’ariary au détriment de la caisse de l’Etat, il a souligné que c’est l’injustice qui anéantit le pays, de telle sorte que des mesures de renforcement du contrôle de la gestion du budget de l’Etat seront prises, tant pour les dépenses que pour les recettes.

« Actuellement, le taux de pression fiscale de notre pays est relativement faible, et devrait être révisé. L’on projette donc à court terme de porter l’actuel taux de 12% à 15% » ; suivront la transition du secteur informel vers l’économie formelle, et la promotion de la « bancarisation » dans les districts qui ne disposent pas encore d’établissement bancaire ou de microfinance, pour faciliter l’accès des opérateurs du secteur informel au formel.

Interrogé par les journalistes sur prochaines élections municipales, le chef du gouvernement a botté en touche la question. « Ce n’est pas le moment opportun pour en parler », a-t-il déclaré, préférant ainsi se focaliser sur cette cérémonie de sortie de promotion des élèves inspecteurs des douanes.

23 commentaires

Vos commentaires

  • 10 août à 10:10 | Besorongola (#10635)

    Comme les Agents du Fisc, les Douaniers ont un poste "juteux"...ils ne lutteront pas contre la corruption mais à surveiller par le Bianco car ce sont les premiers corrompus avec les policiers des frontières à Madagascar.
    Souvent les candidats au poste de Douanier le font dans le but de s’enrichir vite .

    • 10 août à 23:10 | Turping (#1235) répond à Besorongola

      Besorogola ,
      Malgré ce simulacre,la corruption ne sera pas éradiquée même dans un siècle sans passer par le vrai changement de mentalité car la moralité n’a plus sa place dans un système corrompu depuis des décennies ,difficile à corriger.
      - Ce qui est dommage c’est l’absence d’une justice équitable afin que celle-ci soit rendue en toute transparence à sa juste valeur (dixit Platon ).La justice à géométrie variable s’achète encore à Madagascar avec l’absence de transparence .Le pouvoir instrumentalise la justice en sa faveur alors que dans une démocratie réelle il y a séparation des deux entités institutionnelles dans leur fonction respective .
      Résumé / Tout s’achète encore par le "vola " .Et ceux qui ont en le moyen essaient d’acheter même les êtres humains au kilo ( .....) y compris le système caduque.

    • 10 août à 23:38 | Turping (#1235) répond à Besorongola

      Lire ; caduc (au masculin).

    • 10 août à 23:38 | Turping (#1235) répond à Besorongola

      Lire ; caduc (au masculin).

    • 14 août à 21:54 | isoarha (#8297) répond à Besorongola

      Je vais faire un peu du hors-sujet, je pense que j’ai de l’audience.

      Monsieur le Premier Ministre,

      Je vous admire beaucoup, je suis des côtes, vous êtes des côtes, genre de la famille un peu , vous voyez ? Genre Mbolatsara inovôvô, le truc quoi !!

      Voilà les qui que quoi quand du de qui ou de quoi que l’on va aboŕder là ?
      J’aime Mada, je suis de Mada, je suis une malgache nananni tout ça, je me faisais une petite chanson a chaque fois que j’allais voir le monsieur de l’hôpital qui me vendait les médicaments avec les ordonnances des apprentis paramaid , d’ailleurs , qui.m’ont gardé la grosse seringue de la 2eme ordonnance pour une sonde " pour s’alimenter" disait- elle, et qui trouvait que la personne d’avant , qui était titularisé étant partie en week end , voilà que " la bénévole, ratée de bénévole s’est exprimée sa science de merde , et qui ne comprends ni la signification du mot spasme ni le mot abdomen.... vous avez compris.
      Je disais après mon bonjour au vendeur de médicament "Eny hoa Ramalagasy.... Ramalagasy mahay taratasy...Ianao no tena Malagasy.... n’est- ce pas ?
      Cexinpoir vous mettre dans l’ambiance Monsieur le Premier Ministre, j’espère vous allez tomber malade et vous faire soigner dans un hôpital malgache.
      Bien à vous.

  • 10 août à 10:49 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Quelle belle photo livrée au public un samedi matin !

    Un homme corpulent d’apparence ferme et rigide entouré d’un groupe formé d’hommes et femmes en uniforme, tête et épaule bardées de grade donnant l’impression qu’on est en face d’une corporation où règne l’ordre et la discipline, nourrie de la conviction d’un engagement pour une cause…

    Parlons de l’apparence d’abord. Pourquoi cette tendance à se parer d’uniforme pour des corporations qui d’habitude ne sont responsables ni du maintien ni de la restauration de l’ordre public ni de la défense du territoire ni de la lutte anti-terrorisme ni de la poursuite et chasse aux délinquants ? A la rigueur, ces gens là dans l’exercice de leurs fonctions devraient s’habiller en civil lorsqu’ils sont en contact avec le public, le port de badge suffit amplement et peut indiquer clairement l’identité et fonction de celui ou celle qui en dispose, c’est peu mais au moins l’Etat pourra économiser un tant soit peu et soulager les finances publiques de telles inutilités pour ne pas dire futilités. A moins que quelques parts, on veut montrer au public une volonté de militarisation de la vie civile ou un embrigadement en faveur d’une cause servant le régime politique…Les Douanes, les Eaux et forêts, les administrateurs civils et adjoints d’administration…sans parler des agents pénitenciers circulant en dehors du cadre d’exercice de leurs missions et portant des tenues de combat…tout ça ne fait que terroriser encore plus l’âme et conscience des valeureux paysans et autres habitants qui vivent en dehors des villes et ceux qui sont peu instruits…

    Par ailleurs, annoncer à tout bout de champs la nécessité de réformes et autres mesures prises ne mène à rien tant que la culture d’impunité reste encore la réalité, rien que sur le cas de Mbola Rajaonah, qui sont les douaniers en collusion avec lui étant donné que les charges annoncées pour la poursuite sont liées à des complicités de blanchiment de fraudes douanières ? Bien sûr, on veut ,en tant que contribuable, des résultats concrets dans les actions menées par le gouvernement mais on veut AUSSI que les coupables et autre corrompus au sein du service public soit traduits devant la justice, que leurs pratiques et modalités opératoires soient mises à la connaissance du public, que leurs noms et mesures prises à leur encontre soient connus, il est impératif que les loups soient extirpés de leur tanière et livrés à la colère du public…par la voie légale et la justice…

    Tant qu’on y est, durant le précédent quinquennat, il parait qu’il y a des sociétés, connues et renommées, de transit dont les propriétaires ou actionnaires ne sont autres que des inspecteurs en douanes, et que les affaires de fraudes et autres trafic passent à travers l’intermédiation de ces sociétés, en somme des inspecteurs devenus juge et partie, au détriment de l’Etat. Que les présumés coupables soient traduits en justice…

    • 10 août à 12:55 | hafatse (#9818) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra , bonjour le Monde,

      Pour la tenue, en fait , c’est la tenue reglementaire :eaux et forêts, douanes, service pénitencier , pompier, ils ont leur tenue , c’est comme ca.

      Ce ne sont donc pas uniquement les militaires, gendarmes, policiers qui ont leur uniforme, chacun le sien.

      Par contre la ou on est mal parti , c’est que c’est depuis 2009 ,donc ARJ et son équipe , mapar, IEM, appelez-les comme vous voulez que le classement international de madagascar au niveau corruption , mais pas que , aussi tous les autres indicateurs soci-eco !

      « La tendance est mauvaise, les défis sont énormes. » Voilà en résumé ce que l’on retiendra de l’annonce faite par Frédéric Lesné, le représentant de Transparency International – Initiative Madagascar.

      http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2019/01/30/indice-de-perception-de-la-corruption-2018-madagascar-au-152e-rang-sur-les-180-pays-notes/


      >Comme il fallait s’y attendre, Madagascar voit toujours « rouge » en matière de corruption. En effet, l’indice de perception de la corruption de l’année 2018 (IPC 2018) – rendu public par Transparency International Initiative Madagascar (TI-IM), hier au Café de la Gare Soarano – a révélé que Madagascar enregistre un score de 25 sur une échelle de 0 à 100 (du plus corrompu au moins corrompu) et occupe le 152e rang sur les 180 pays notés. Une anodine amélioration pour la Grande Ile qui, en 2017, était à la 155e place avec un score de 24 sur 100

  • 10 août à 12:20 | tanguy37 (#7699)

    ALORS !!c’est fini les billets de 20 usD dans le passeport à IVATO,, !!!!!!!!

    • 10 août à 12:46 | hafatse (#9818) répond à tanguy37

      Vous êtes caustique !

      Avec le même personnel , les nouveaux qui sont formés par les anciens, ca parait compromis d’avance, tous les dirigeants depuis l’indépendance ont dit cela, ils luttent contre la corruption !

      Mais on a vu la classement depuis 2009 Madagascar est devenu encore plus corrompu qu’avant.

      Les m^mes causes => les mêmes effets !

  • 10 août à 13:24 | titynana (#10701)

    Nangalatra vola tamin’ny mahantra foana ianao.

  • 10 août à 13:32 | Vohitra (#7654)

    Il y a deux années de cela si je ne me trompe, le concours d’entrée à l’ENMG a été annulé pour cause de fraude et corruption, et les copies de l’examen ont été brûlées pour effacer les preuves qui risquent d’incriminer les principaux responsables.

    Et après, aucune investigation sérieuse ni sanction n’a été menée et prononcée, alors qui pourrait avoir confiance à ces nouveaux recrus dans le corps des fonctionnaires, surtout dans ces postes à responsabilités qui leur donnent l’opportunité de s’enrichir plus vite en un temps record en servant aveuglement des politiciens verreux ?

    Il faut le dire sans détours, la plupart des fonctionnaires de l’Etat malagasy sont des corrompus et indignes...

    Dis, comment se fait-il qu’un ancien Directeur Général du trésor était parmi les candidats à la dernière élection présidentielle dans un système électoral qui ne fait que favoriser les nantis et les riches ? le public n’est pas jugé comme méritant de connaitre ni les origines et les sources de financement de campagne, en encore, après avoir géré les finances publiques sans qu’il n’ait été besoin de faire une déclaration publique de son patrimoine, alors, un cas parmi tant d’autre, peut-on encore avoir confiance aux fonctionnaires Gasy ?

    Des reformes à l’intérieur d’un système qui ressemble à de tonneaux de danaïdes ?

    • 10 août à 14:46 | betoko (#413) répond à Vohitra

      Fau . Concernant le concours d’entrée à L’ENMG , le responsable et des magistrats ont été sanctionné par le ministre de la justice du gouvernement Solonandrasana Olivier

    • 10 août à 15:13 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      le betoko,

      dis moi si quand ils ont passé devant la justice ?

      Une simple affectation n’est pas une sanction compte tenu de la gravité des actes commis.

      Alors dis moi où et quand cette affaire a été jugée ?

      Parle de ce que tu arrives à maîtriser le bebekoto, sinon, profite du samedi après midi pour t’abreuver de rhum arrangé, et n’oublie pas de rentrer chez toi après

  • 10 août à 15:31 | lé kopé (#10607)

    Bonjour, arrêter de défendre l’indéfendable,Monsieur... ,il est de notoriété publique que les bourses d’études ,les concours administratifs et les Hautes fonctions de l’Etat sont réservés aux Familles des dirigeants d’avant et, de maintenant . Il n’y pas de gouvernement qui n’a pas son lots de fils ou de petit fis d’anciens dignitaires" vereux". Le pire est l’ancien N:2 de la transition qui a pris ses fonctions par le nom de son père, sans avoir les compétences du poste en question et, qui est parti avec le plus que nécessaire .Mais ,rassurez vous ,l’argent mal acquis ne profite jamais...A méditer , car on a le retour de bâton , 5 , 10, et voire 20 ans après, et surtout dans le dénuement total.

    • 10 août à 15:41 | Vohitra (#7654) répond à lé kopé

      Salama le kope,

      Dis moi l ami, dans quel pays au monde peut on imaginer un ensegnant de danse ayant comme attribution le sectetariat general au sommet de l executif tout en dirigeant la societe nationale chargee de l approvisionnement en eau et electricite d un pays ?

      Assurement, au pays de bebetoko !

  • 10 août à 15:50 | lé kopé (#10607)

    Betoko ,quand est ce que tu vas maîtriser ton sujet et arrêter de survoler le débat.Tu ne m’as pas répondu au sujet des coopérants.Tu as prétendu qu’il faut être pistonné au quai d’Orsay pour avoir un poste dans la coopération ou, dans les Dom Tom ?je peux te confirmer que j’en ai fait l’expérience et que j’ai un nom à consonance Etranger , que je n’ai pas été ni pistonné ,ni syndiqué . Cherchez l’erreur... ....

    • 10 août à 19:45 | betoko (#413) répond à lé kopé

      Des syndicalistes me l’ont confirmé Attention je parle des enseignants qui postulent au ministère des affaires étrangères Quais d’Orsay pour aller enseigner en Afrique en Amérique du Sud voir au Viet Nam ou à Madagascar ,eux dépendent de la MAE français mais pas du ministère de l’éducation nationales comme ceux qui postulent pour les DOM ou TOM .Leur statut et leur solde ne sont pas pareils .
      Le solde pour ceux qui enseignent à l’étranger est pratiquement X 2,50 à comparer à ceux qui sont au DOM ou TOM , et ils peuvent devenir retraités avant les autres s’ils le désire

  • 10 août à 20:08 | betoko (#413)

    Koper
    Saviez vous qu’un ressortissant malagasy même certifié ou agrégé ne peut pas postuler pour son pays d’origine ? Par contre , il peut enseigner à Madagascar avec un contrat local et quand même mieux payé s’il possède la nationalité française qu’un enseignant gasy

  • 10 août à 20:28 | lé kopé (#10607)

    j’ai pas postulé pour mon pays d’origine et je pense que tu en connais plus que ceux qui ont expérimenté...

  • 10 août à 20:37 | lé kopé (#10607)

    Et pour ta gouverne ,ceux qui exercent en territoire d’outre mer (Nouvelle Calédonie ,le Pacifique et Mayotte avant 2012) perçoivent 23 mois de salaire tous les 2ans en dehors des indemnités d’éloignement et de changement de résidence . Sans compter les frais d’avion tous les 2ans . What else ?

  • 11 août à 09:44 | kartell (#8302)

    La lutte contre la corruption est devenue la marotte présidentielle qu’il faudrait traquer, réduire à sa plus simple expression de sorte qu’à chaque jour devienne l’occasion de promotionner une nouvelle croisade comme s’il suffisait de dire pour qu’il y est un suivi effectif et non sélectif !...
    La tâche reste ingrate mais à force d’employer la méthode Coue, les perspectives de changement s’amenuise de plus en plus d’autant qu’un état, asséché financièrement ne possède qu’une petite marge de manœuvre pour entamer ce chemin de croix !....
    Cela rappelle cette publicité du Canada Dry qui avait longtemps été :
    Canada Dry est doré comme l’alcool, son nom sonne comme un nom d’alcool… mais ce n’est pas de l’alcool ..
    Il suffit d’un peu d’imagination pour trouver une analogie à ce slogan publicitaire....
    Il semble que le pouvoir en soit arrivé au stade de la répétition intentionnelle en adoptant un discours emprunté au temps béni de sa campagne où promettre n’est qu’un simple argument de séduction qui fut couronné d’un certain succès, reconnaissons-le !..
    Aujourd’hui, il tente de s’attaquer à la poule aux œufs d’or : la douane pourvoyeuse à 45% du budget de l’état qu’il fallait absolument recarder pour imprimer ce bon exemple à suivre en exigeant davantage de rigueur à cette institution incontournable, véritable état dans l’état dans un pays qui, paradoxalement, en manque beaucoup !..
    Difficile à croire que le discours ira plus loin que l’intention, d’autant que personne n’est prêt à céder de quelconques passe-droits de son pré-carré au profit d’une conviction, même présidentielle d’assainir sans éradiquer....
    Aujourd’hui, nous en sommes réduit à la leçon de morale de l’effort collectif pour le bien-être de tous en laissant entendre que le chemin pour aboutir sera long et sinueux, à moins qu’à mi-parcours, on décide de renoncer devant l’immense tâche à accomplir....
    Le stade de la revue d’effectif est bien entamé mais après cette tournée médiatisée des popotes d’état, il va falloir passer de la théorie ampoulée à la pratique du bleu de travail en imaginant que l’effet d’inertie aura raison d’une volonté de changement essentiellement doctrinale .....

  • 11 août à 10:42 | Behantra (#9165)

    Ô Jeannot !!!

    Dans ton article : Madagascar FMF : que celui qui se sente morveux se mouche déjà

    On voit dans la troisième copie , les noms de

    Maharante Jean De Dieu
    Andrianirina Briand Joseph
    Ratozomanana Andriakoto Harinjaka

    Pourquoi as tu mis un ’blanc’ pour cacher les autres noms ???

  • 11 août à 19:49 | Rabarivony (#10708)

    Quand on parle Douanier.....Ou en est on a propos des Controles a la Frontiere en ce qui concerne LES DIFFERENTES DROGUES qui circulent dans ce Pays ?
    Bien sur je suis d’accord en ce qui concerne la lutte contre la Corruption et autres.....
    mais deS drogueS on n’en parle jamais alors que l’on sait pertinemment que c’est aussi une source de Corruptions, de Tueries, de Viols et de vols......A ce jour, on se contente de raconter des saisis ici et là.
    A mon sens, les Douaniers devraient s’y affairer serieusement.D’ailleurs l’Usage, l’Import, la detention de drogues devraient etre punis de Peine de Mort.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS