Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 26 février 2021
Antananarivo | 00h34
 

Société

Consommation

Vary Tsinjo : l’achat limité à 5kg/semaine par foyer

jeudi 28 janvier | Mandimbisoa R.

Les 7 500 tonnes de riz en provenance de l’Inde importé par par la State Procurement of Madagascar (SPM), débarqués à Toamasina en début de semaine sera sur les étals à partir de demain à Antananarivo. Le kilo sera vendu à 1 500 ariary dans les épiceries et marché "Tsena Mora" des fokontany, précise le rapport du conseil des ministres.

La vente est limité à 5 kg de riz par semaine par foyer. Le foyer devra se munir d’un carnet de fokontany lors de l’achat. Des mesures prises pour que ce riz "providentiel" puisse servir ceux qui en auront vraiment besoin, selon les autorités.

Dans la ville d’Antananarivo, ce riz importé sera distribué dans 984 points de vente. Dans les Tsena Mora, installés dans chaque fokontany, la mise en vente s’effectue les lundi, mercredi et vendredi.

Ce riz est conforme aux normes sanitaires et possède une certification de consommabilité pour les êtres humains, de la part du ministère de la Santé publique et l’autorisation de mise en vente du ministère chargé du Commerce, rassure les autorités. En effet, lors des dernières opérations de riz importé par l’Etat, la majorité des consommateurs se sont plaints de sa mauvaise qualité.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 28 janvier à 10:23 | Shalom (#2831)

    Kajin’ny mpianatra eny garabola :

    7 000t ny vary novidiana
    7 000 000kg : 5kg = 1 400 000 vahoaka no ahazo ao anatin’ny herinandro
    Ataontsika hoe 5 olona isam-pianakaviana, 25 000 000 : 5 = 5 000 000
    Iza ary aiza ireo fianakaviana 1 400 000 ahazo mividy izany ?
    Ary iza ary aiza ireto 3 600 000 fianakaviana ambiny hafa tsy mahazo ?

    Kajy tsotsotra mivantana fa tsy fomba siantifika akory ireo voasoratra ireo, saingy mampiseho mivaingana ny tsy fetezan’ilay politikan’ny fanafarana poti-bary efa tsy ilain’ny any ivelany intsony fa habosesika hanetsenana ny kibon’ny malagasy fadiranovana satria bizzn ho an’ny fitondrana.
    Averina matetika eto io resaka bizzn io satria tsy voafaritra ao amin’ny volam-panjakana na ny LFI velively ny fividianana ireo ary aza adino fa orin’asan’ny karana vazaha gasy no manafatra ireo ho an’ny fanjakana malagasy.

    Nosoratana omaly ny hoe : miatrika ny taona fahatelo nitondrana ity fitondrana fopla ity, mba nisy ve tao amin’ny politika nampiariny hatr’izany ny ho fanatsarana na ny fanampiana na ny fijerena akaiky ireo tantsaha mpamboly sy mpiompy (70% -n’ny Ambanilanitra) kanefa nodradradradraina tamin’ny fampielezan-kevitra ny resaka fahampiana ara-tsakafo ?

    Tsy vaha-olana maharitra izao ataon’ny fitondrana izao fa FANARARAOTAM-PATY HANAOVANA BIZZN EO AMBONY FILANA SY FAHANTRAN’NY AMBANILANITRA MALAGASY.

    Manodiavao tompoko ary hanody ny taranakareo mpanao izany
    Mbola ho AMBANY ny AMBONY e ! Aza manao an’izany (Bessa)

    • 28 janvier à 10:34 | pisokely (#9950) répond à Shalom

      vary stovk tampon..... filaharambary, carnet mpokontany... siramamy, menaka, .... allergie, ... vary tsy mety masaka fa miboledaka... koparema, arema ( ho ela velona anie ny tolompiavotana, malagasy tsy mandohalika) betsaka no nitehaka, zao indray mapar, manarapenitra, milahatra vary, tsy misy rano, manarampenitra.... dia bola be ihany koa no mitehaka fa hoe hivoaka ny tunnel atsy ho atsy, omena covix.... dia tsy misy fiovana e... ny ihany no miverina

    • 29 janvier à 12:24 | André (#8563) répond à Shalom

      Et !!! si Ravalomanana avait rendu les 73 kg d’or qu’il a volé à notre peuple
      Et bien .... nous n’en serions pas là
      Ravalo ... et Lalaogroslolo ..... des sacrés coquins ... des sacré malins ..
      Mais bref ... pour l’instant ... plus d’or ... plus d’Arabie Saoudite ...
      Et un pauvre peuple qui crie famine...
      Encore bravo Ravalo le petit renard
      Belle Louisette

  • 28 janvier à 10:27 | arsonist (#10169)

    Les Gasy lambda de Mada, leur superbe ignorance et leurs superstitions : un monde hors du réel !

    L’OMS s’inquiète à juste titre du fait que les pays riches accaparent pour eux les doses de vaccins anti-covid19, aux dépens des pays pauvres.

    Très probablement les industries productrices de ces vaccins préfèrent-elles vendre leurs marchandises aux bons payeurs que sont les pays riches.
    Plutôt qu’aux pays pauvres qui n’arrivent même pas à nourrir leurs populations ni à vaincre le "kere" ni à approvisionner leurs habitants en eau potable !
    Les capacités de paiement de ces pays miséreux sont plus que douteuses.

    Et comme dans toute magouille économique et financière : appât du gain oblige ... [vous voyez ce que je veux dire ... et ce n’est certainement pas aux foza addicts à tout ce qui a une odeur de pognon que l’on apprendrait ça !]

    Mais rassurons-nous ! Les Gasy lamdba à Mada n’ont nullement besoin de ces doses de vaccins !

    Parce que Bokassa gasy et les foza [que ces derniers soient politiciens ou "scientifiques"(!) ou praticiens "hospitaliers"(!)] croient dur comme fer, et ont fait croire aux braves Gasy, que leur pisse-mémée et ses produits dérivés sont hyper-efficaces pour vaincre définitivement la covid19.

    La besileo foza femelle "couillue" isandra ne répète-t-elle pas à longueur de posts que seuls les Gasy à "cou raid"(!) [traduction : qui ne croient pas à la superstition pisse-mémée] sont en danger à cause de la covid19 !

    Le foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko, lui, n’en a cure de tout çà !
    Car lui est sûr de se faire vacciner, grâce aux services du Consulat de France.
    Ce foza mâle jomaka ambatomanga ne se vante-t-il pas de jouir de sa nationalité française, donc de la « protection du Consulat » , comme lui-même se plaît à le rappeler sans arrêt !

    « Protection du Consulat » aussi d’ailleurs pour les Français résidents à Mada que sont Bokassa gasy lui-même ainsi que tous les membres de sa famille [eux aussi seront sûrement vaccinés, si ce n’est déjà fait d’ailleurs].

    Et les Gasy lambda, alors ?
    Ceux qui connaissent bien l’Imerina savent que nous ne sommes à l’heure actuelle qu’au début de ce que nous appelons "période de soudure".
    En langue gasy : fahavaratra !
    Période évoquée furtivement par le regretté poète Rado, chantée ensuite par Bessa :
    [Je cite]
    "Raha mbola misy kalo
    "Azonao hiraina
    "Anaty fahavaratra
    "Nahoana indrindra Iky
    "No dia laniana foana
    "Ny vongan-dranomaso "
    [Fin de citation]

    Qu’adviendra-t-il des Gasy lambda ?
    Se contenteront-ils de continuer à vivre dans la misère sévère, la superstition et la superbe ignorance sur tous les plans ? C’est-à-dire : hors du monde réel .

    • 28 janvier à 10:33 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Oups ! Désolé !

      Correctif .

      [Je cite]
      "Raha mbola misy kalo
      "Azonao hiraina
      "Anaty fahavaratra
      "Nahoana himalo
      "Mahita volaniltra
      "Mosarena taratra ? "
      [Fin de citation]

    • 28 janvier à 10:57 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Dans cette strophe,
      remarquons l’association d’idées évoquée par le choix habile des mots
      " fahavaratra "
      " himalo "
      " vodilaniltra "
      " mosarena "

  • 28 janvier à 10:46 | pisokely (#9950)

    la meilleure assurance de reussite, est la terre, le travail.... sauf, que ca ne rapportent aucune benefice zu dirigeant, faut remplir les poches avec les magouilles, importation bien sur... et ils de vantent qu ils vont reussir en prechant parout, sur le dos d une population spoliee, affamee, humiliee, en agonie. meme pas honte de s afficher avec ldes signes exterieurs de richesse, bien dodue de jouissance et de l opulence au detriment de gasy squelettique, zombie walking dead... et y a encore qui applaudissent, qui les encouragent a continuer de rester au pouvoir ????

  • 28 janvier à 10:47 | pisokely (#9950)

    poyr moi, c est un meutre, genocide et ils ont tous participer, tous les arema, HVM, Mapar, isandra, bekoto

  • 28 janvier à 11:02 | Maxim (#5960)

    Avec 5kg/semaine pour une famille (non gratuit), le filou se vante que l’émergence n’est pas loin et qu’il aille prêter l’argent aux Comores et Madagascar serai à la 21 place ………
    Pour connaitre toute la liste, il y a des personnes payées pour vous énumérer sur MT.com.

  • 28 janvier à 11:13 | Hery Rak (#10294)

    pisokely (#9950), Shalom (#2831)
    Nitondra nankaiza ilay kajikajy hatrizay eee, Aza marary fo sy saina amin’ny kajy ankandrina fa jereo izay asa atao sy mandeha. Misy asa vita sy atao foana eto na kely io na betsaka. Fa raha hiandry ny théorie lavareny atao nareo tsy hisy zava-bita eto.
    Tsara aloha eee, Documenté o tsara ireo théorie ireo fa azo nareo ampiasaina rehefa ianareo no eo amin’ny toerana fa raha izao aloha tsy mitondra mankaiza izany.

    • 28 janvier à 15:29 | Shalom (#2831) répond à Hery Rak

      Koa efa fantatrao fa tsy mitondra mankaiza ny "théorie"-nay, k’inona no mbola hitsaingohanao hamaliana izany, fa matoa ianao mamaly dia tsy mandry ny sainao.

      Mandiniha tsara vao mamaly sy manoratra fa manjary mamato-tena amin’ny tenenina.

  • 28 janvier à 11:28 | lancaster (#10636)

    Ces vary tsinjo et autres similaires sont des actions à très court terme pour parer au plus presse.
    Y a-t-il un programme plus structuré dans le temps et dans le l’espace, à court, moyen et long terme vers l’autosuffisance alimentaire accessible à tous. ?
    Avant de devenir le grenier de l’ocean Indien, soyons capable au plus vite de nourrir toute la population grâce à notre propre marché intérieur et notre production locale.
    Les opérations tiptop n’iront jamais loin pour résoudre. NOs problèmes.
    SOS pandémie, SOS kere, SOS pénurie, SOS délestage, SOS insécurité, SOS chômage .SOS.

  • 28 janvier à 11:52 | Vohitra (#7654)

    L’histoire serait-elle, cette fois encore, un éternel recommencement ?

    Au moment fort de la pénurie et du rationnement alimentaire et de produits de première nécessité durant la deuxième République et la révolution rouge, le riz à plus de 50 % de taux de brisure, d’une odeur repoussante en cours de cuisson, provoquant de problème cutané irritant…avait reçu un certificat de consommabilité aussi de la part du ministère de la santé autrefois dirigé par un certain…Séraphin Jean Jacques, un grand baron du parti rouge et étoilé de l’Amiral…

    Espérons que ce ne soit plus le cas avec ce « vary mora »…

    En réalité, une famille de cinq personnes a un besoin quotidien de trois (3) kilos de riz…mais pourquoi alors dans la situation du moment limiter la mise en vente à une quantité de cinq (5) kilo par semaine ?

    C’est un prix, disons presque acceptable, en tout cas, 1.500 Ariary le kilo étant donné que le prix du « vary gasy » très apprécié sur le marché est de 2.800 Ariary, mais jusqu’à quand, et pourquoi ne pas libéraliser et pratiquer la vente de ce produit « vary mora » en dehors des autres « tsena mora » ?

    Et quand est –ce que la vente de ce produit miracle pourra atteindre aussi l’ensemble des 22 Régions du pays ?

    Mais il faudra une communication officielle en toute transparence de la source de financement de ce riz subventionné et importé par la « SPM », ainsi que le pays producteur de provenance car on est un peu inquiet par ces sacs déjà éstampilés « vary tsinjo » dès l’arrivée au port de débarquement…car pour nous les contribuables, il est utile et nécessaire de comprendre que cette subvention ne fera l’objet sous une autre forme de récupération par voie de hausse de taxes et autres impôts dans d’autres produits et articles et autres transactions opérées par l’Etat…

    Si c’est à partir de dette publique contractée par l’Etat, alors, il est impératif que l’ensemble de la population sans exclusion à travers le pays en profite car c’est la population entière qui va en assurer le remboursement après…

    • 28 janvier à 11:56 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Il ne faudra pas perdre de vue que le DG de la société d’Etat SPM est aussi à la fois le PCA de la société nationale JIRAMA et on sait tous la qualité de la gestion et management actuelle de cette société...

      On a le droit d’être inquiet !

  • 28 janvier à 14:37 | Ibalitakely (#9342)

    Avec le parlement & la HCC du moment qui peut définir exactement les responsabilités & tâches de ce président, oups … prezidà plutôt, car on est plus que perdu avec les fameux budgets de projets présidentiels de 2009 devenu en 2019 fonds souverains [cela justifie entre autres que les autres fonds ne sont point … souverains !!] ↣ le premier ministre, s’il ne peut réceptionner de telle chose qu’il délègue sa mission à ses subordonnés tel le ministre de la populat° ou du commerce ou de l’agriculture ou de la santé & autres mais en tout cas pas au presidà.
    • & ils sont rapides les Karana pour écrire VATSY TSINJO sur les sacs de riz (dont on a heureusement oublié de l’écrire en couleur volom-boasary).

    • 28 janvier à 15:07 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Le prezidà aurait dû venir avec la HCC en vue de déclarer "azo raisina sady mitombona", càd que c’est vraiment du bon riz & à 50 Kg/sac.
      * s’il vous plaît m’sié, savez-vous combien de foyers y a-t-il dans tout Madagasikara ??

  • 28 janvier à 14:54 | Isandra (#7070)

    Un article de LGDI devrait nous donner matière à réflexion :

    "La détermination de semer les troubles et de polluer le climat politique en général est maintenant devenue une réalité qui ne peut que satisfaire les visées stratégiques d’une voyoucratie nostalgique des années que les grands voleurs de la République avaient passées à s’enrichir d’une manière scandaleuse au détriment de leurs propres compatriotes. Sur instigation de leurs commanditaires obsédés par un retour improbable au pouvoir, les agitateurs et les deux parlementaires de service qui animent un mouvement insurrectionnel en gestation qui ne dit pas son nom… Et pour saler l’addition des insinuations véhémentes distillées dans les émissions médiatiques quotidiennes, on n’entend plus que les dénonciations virulentes basées sur l’amalgame des faits imaginaires et des forgeries montées de toutes pièces.

    Ils agissent ainsi, les chantres de la démolition médiatique en vue d’arriver à salir et diaboliser ceux qui détiennent actuellement la conduite des affaires de l’Etat. L’objectif final est de parvenir à régner de nouveau, une fois en véritables califes enrichis par le biais des combines mafieuses et ententes coupables pour le pillage des deniers publics et les octrois des marchés publics pour enrichir sans vergognes des copains et des coquins. Dans cette croisade aux intentions malveillantes dissimulées sous le camouflage verbal des discours fleuves sur des accusations qui ne sont fondées que sur des supputations sorties de leur imagination de politicards frustrés par les dégâts collatéraux des têtes d’influence qui, d’une république à l’autre depuis 2002, n’ont fait que profiter à outrance des pouvoirs qui leur ont été conférés par les astuces des alternances extraconstitutionnelles ayant provoqué la risée du reste du monde. Avec le premier putschiste de l’an 2000, ce pays a eu droit au spectacle de l’investiture à deux temps d’un patron d’une industrie laitière devenu président de la République. Par la force des choses, de l’usurpation d’un groupe de magistrats parjures et de la félonie de quelques officiers, un repris de justice dont le casier judiciaire ne donnait pas du tout droit à occuper même le plus modeste poste au service de l’Etat, un usurpateur règnera sur tout le pays en maître après Dieu. L’exercice arbitraire des prérogatives étatiques s’installait avec une telle tyrannie que la pensée unique était le seul mode de gouvernement pour la prospérité grandissante de son empire industrielle jusque dans les capitales des nations du continent voisin. Alors que le tissu économique de son pays se dégradait avec la destruction programmée des unités commerciales de l’île et des producteurs agricoles dont il avait spolié les terres et les secteurs porteurs. Excédée par la tournure des évènements qu’elle avait tolérée, la communauté internationale, avec un retard certain, réagit et ferme les robinets des aides financières fin 2008. A propos justement de l’auto proclamation et de la société Tiko devenue un empire économique, le regret sincère d’un diplomate en poste à Antananarivo en ce temps-là en dit long sur les réalités de l’époque quand il disait : « Je pense qu’il faudra aussi qu’on s’interroge sur certaines positions que nous avons pu prendre l’an passé, que nous n’avons pas prises, parce l’important ce n’est pas dans ce qu’on fait mais l’important est aussi dans ce qu’on ne fait pas. Pourquoi sommes-nous restés silencieux quand les choses ont commencé à se détériorer, après l’immense espoir populaire de 2002 ? Pourquoi nos institutions internationales financières n’ont-elles rien dit lorsque l’État a favorisé les intérêts d’un grand monopole privé ? Il lui a accordé des avantages indus par rapport à ses concurrents… »

    A noter qu’en ce qui concerne l’affairiste devenu président, Neils Marquardt un autre diplomate avait remarqué aussi : Depuis 2002, tous les ambassadeurs américains ont toujours conseillé au Président de séparer ses affaires personnelles des affaires de l’État (…) Sous son premier mandat, on lui a accordé le bénéfice du doute. La communauté internationale a senti souffler un vent nouveau (…) Mais après l’élection présidentielle de 2006, on a commencé à constater des problèmes (…) « Nous nous attendions à ce que la crise éclate. Nous voyions qu’en se créant ainsi des ennemis, Marc Ravalomanana allait dans le mauvais sens ». Les observateurs sérieux sont unanimes pour affirmer que « sous la pression de la rue, Marc Ravalomanana a démissionné le 17 mars 2009 à travers une brève intervention à la Tvm (Télévision nationale malagasy). Il a remis le pouvoir à un directoire militaire qui, à son tour, sous la pression des militaires soutenant Rajoelina, a transmis à ce dernier le pouvoir dans la nuit du 17 au 18 mars 2009. » De là donc à s’acharner à s’égosiller et vociférer sur tous les toits sur des travers fictifs d’Andry Rajoelina, président élu, c’est faire preuve de mauvaise foi manifeste proche de la schizophrénie dont semble souffrir également l’exilé parisien Rajao (à peine guéri après un séjour de santé à Ankaramalaza avant de présider aux destinées du pays)l’autre grand perdant de l’histoire récente de ce pays. C’est vraiment prendre les habitants de cette île pour des idiots que d’imaginer semer le trouble pour faire le lit de 2 individus vomis par les électeurs."

  • 28 janvier à 15:43 | Shalom (#2831)

    @ 28 janvier à 11:28 | lancaster (#10636)

    ...
    Y a-t-il un programme plus structuré dans le temps et dans le l’espace, à court, moyen et long terme vers l’autosuffisance alimentaire accessible à tous. ?
    Avant de devenir le grenier de l’ocean Indien, soyons capable au plus vite de nourrir toute la population grâce à notre propre marché intérieur et notre production locale.
    Les opérations tiptop n’iront jamais loin pour résoudre. ....


    Lancaster, il y a juste quelques heures, certains ont écrit sur ce forum que c’est plus judicieux de s’adapter à la "situation du terrain" et non d’établir un plan à l’avance et que d’après eux, ce gouvernement œuvre de la sorte, d’où son efficacité (TGV paraît-il).
    Pourtant, vous avez raison, ce pouvoir ne maîtrise que l’art du tiptop.
    Mais si on ne fait que du tiptop, on ne progressera JAMAIS.

  • 28 janvier à 18:30 | walmad (#4763)

    Madagascar devrait monter des statues à l’immense amiral ratsiraka qui a si si brillamment su mener le peuple malgache à la richesse promise (avant 1972...) à une pauvreté extrème (2020...). Que cet individu soit déchu de la nationalité malgache.... et rembourse TOUT ce qu’il volé, pillé à Madagscar.

    Le riz est une richesse nationale, alors pourquoi faut il en importer.

    Merci ratsirake, merci ravalo. ; etc ...merci à tous les présidents.... Vous fûtes les affameurs du peuple de la grande ïle.

    DU riz ou des 4x4. Les gouvernants ont choisi.... les 4x4 c"est mieux !!

    • 29 janvier à 11:02 | Stomato (#3476) répond à walmad

      >>Que cet individu soit déchu de la nationalité malgache.... et rembourse TOUT ce qu’il volé, pillé à Madagascar.<<

      SURTOUT pas !
      Il lui resterait uniquement la nationalité française !
      C’est de celle ci qu’il devrait être déchu.

      C’est déjà une honte que Madagascar qui refuse la double nationalité à ceux qui souhaitent devenir malgaches accepte et réitère l’élection de présidents binationaux !
      L’expérience à montré et montre encore qu’ils sont les pires ennemis des Malgaches en faisant mourir les malagasy !

  • 30 janvier à 18:33 | ASSISE (#10453)

    Mt : En effet, lors des dernières opérations de riz importé par l’Etat, la majorité des consommateurs se sont plaints de sa mauvaise qualité.


    Si les consommateurs se sont plaints de ces dernières opérations d’importation, qui a donné le certificat de consommabilité ?

    Il y a encore une fois de quoi se poser la question pour la consommabilité de cette actuelle importation.

    Cette fois-ci, CERTIFICAT DE CONSOMMABILITE délivré par QUI ?

    Bizinesy azy bizinesy io e !

    Nô kômenta.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS