Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 juin 2019
Antananarivo | 11h22
 

International

Union africaine : un sommet sur fond de crise

samedi 7 juillet 2012

(MFI / 03.07.12) L’Union africaine tiendra son 19è sommet du 9 au 16 juillet à Addis-Abeba, en Ethiopie, sur fond de crises multiformes – notamment l’impasse concernant l’élection du président de la Commission de l’Union africaine - sa principale instance.

Depuis six mois, le président sortant, le gabonais Jean Ping et la ministre sud-africaine de l’Intérieur, Nkosazana Dlamini-Zuma, ancienne épouse de l’actuel chef d’Etat sud-africain, se disputent le siège de président de la Commission de l’Union africaine. En janvier 2012, plusieurs tours de scrutin ne sont pas arrivés à les départager, d’autant plus que cette élection requiert les deux tiers des suffrages. Les efforts de médiation intra-africains n’ont pas eu de résultat, y compris ceux de l’actuel président de l’Union africaine (UA), Thomas Boni Yayi, qui a réuni un comité présidé par son pays, le Bénin, et qui comprend huit membres dont l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Angola, la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, le Gabon et le Tchad.

Pas de solution concertée à l’horizon

Aucun des pays qui soutiennent l’un ou l’autre des deux candidats ne paraît prêt à faire de concessions. L’Afrique du Sud mène toujours une campagne très agressive, insistant à la fois sur le rôle africain de Pretoria mais aussi sur l’expérience politique de Mme Zuma, une femme, qui a notamment occupé les fonctions de ministre des Affaires étrangères. Quant au Gabon, il insiste sur l’expérience internationale et africaine de Jean Ping, qui a déjà servi un premier mandat en tant que Commissaire et qui illustre aussi les relations entre la Chine et l’Afrique puisqu’il est issu d’une mère gabonaise et d’un père chinois.

Les présidents sud-africain, Jacob Zuma, et gabonais, Ali Bongo Ondimba, ont été invités par leurs pairs à engager des consultations bilatérales en vue de parvenir, par la voie du dialogue, à une solution concertée dans « l’intérêt supérieur de l’Union africaine et du continent ». Ainsi, le Gabon a intensifié ses contacts avec Pretoria en vue de convaincre Mme Zuma de retirer sa candidature alors que l’Afrique du Sud multipliait les contacts avec les autres pays africains.

« On peut envisager soit de supprimer le vote des deux tiers ce qui paraît difficile, souligne un observateur africain, soit le retrait des deux candidats afin de permettre de nouvelles candidatures ».

Quelle attitude avoir vis-à-vis de la CPI ?

De son côté, Jean Ping a multiplié ses rencontres : au Liberia, en Algérie, en Mauritanie, à propos du Mali, pour lequel il invoque une intervention de la CEDEAO et condamne la destruction des lieux saints de l’Islam à Tombouctou par des partisans d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ; mais aussi à propos de la reprise du dialogue entre les deux Soudan, de la situation en Guinée-Bissau et en République démocratique du Congo (RDC) ou en Somalie. Jean Ping a également participé aux sommets du G20 (Mexique) et de Rio +20 (Brésil) dont l’un des enjeux était le développement durable - cher à l’Afrique.

Outre cette querelle de leadership, même le lieu de rencontre de ce sommet de l’Union africaine a posé question. Le fait qu’il se tienne à Addis-Abeba (Ethiopie), siège de l’organisation panafricaine, cache une pomme de discorde, un autre malaise politique qui traverse l’UA. Il concerne l’attitude à avoir vis-à-vis de la Cour pénale internationale (CPI). Le vice-président du Malawi, Khumbo Kachali, a tranché : son pays ne pouvait pas accueillir Omar Hassan el-Bechir à Lilongwe, la capitale de son pays où le sommet était initialement prévu, car le président soudanais fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la CPI. D’où le changement de dernière minute. À Addis-Abeba, seul peut-être le thème de ce sommet - « Promouvoir le commerce interafricain » - fera consensus. Encore que cela reste à démontrer !

Marie Joannidis / Antoinette Delafin

24 commentaires

Vos commentaires

  • 7 juillet 2012 à 09:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Crise et élection de Président de la Commission de l’Union Africaine se jouent entre :
    - (1)-une mère gabonaise/père chinois
    - (2)-une ancienne épouse d’un chef d’Etat africain.
    Après l’assassinat du Guide suprême "K",que reste-t-il à l’Union Africaine, ?
    Madagascar est déjà "sous-protectorat" de la TROIKA de la SADC.

    Basile RAMAHEFARISOA
    1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 7 juillet 2012 à 11:46 | Paulo Il leone (#6618)

    Pour remettre les pendules à l’heure, je conseille aux groupies d’ANR de de lire l’article suivant :
    http://www.tananews.com/2011/11/raj...
    Entre ça et la haine que la bourgeoisie merina voue à Marc Ravalomanana il n’y pas besoin de chercher midi à 14 heures pour expliquer les « raisons cachées » du coup d’état et de la descente aux enfers depuis février 2009.
    Pour ceux qui voient en Ranjeva une espèce de chevalier blanc, lire l’article de Midi Madagasikara où il prend clairement position en faveur d’une rencontre Marc Ravalomanana/ANR, et où il souhaite que tous deux puissent se présenter à une élection présidentielle pour remettre les pendules à l’heure et laisser le peuple Malgache décider.
    C’est vrai qu’on n’y avait pas pensé..

    • 7 juillet 2012 à 12:22 | da fily (#2745) répond à Paulo Il leone

      Como va Paulo,

      nous sommes plusieurs a plaider pour le verdict des urnes, et franchement si Ravalo perd face à TGV, no problemo amigo ! à ce meoment là Rajoelina sera acclamé comme tout prézida...mais là, l’imposteur ne se suffit plus à sa parade de paon, il persiste dans l’obstruction systématique et fuit la confrontation. Dans certains pays on appelle cela un chicken.

      Arrivederci

    • 7 juillet 2012 à 12:36 | Paulo Il leone (#6618) répond à da fily

      Bonjour,
      Paulo va bene, grazie—quoique je ne sois pas Italien—le pseudo c’est pour désorienter les autres forumistes (on s’amuse comme on peut !). Moi aussi je serais surpris dans le cadre d’élections transparentes et hormis un coup fourré de la part des pro-putschistes, que Marc Ravalomanana ne soit pas élu, mais s’il devait être désavoué par les urnes, je l’accepterais de bon coeur. Ce qui me "gonfle" ce sont ces quelques forumistes—peu représentatifs de la population, au demeurant — qui voudraient le voir exclu de la course, parce qu’ils savent intuitivement qu’il y a de fortes chance qu’il soit élu s’il est en mesure de se présenter. On verra ce que l’avenir nous réserve...
      Bon courage et bon après-midi.

    • 7 juillet 2012 à 14:28 | poiuyt (#584) répond à Paulo Il leone

      il semble être limpide depuis longtemps que joël-l’imposteur fuit la confrontation : il n’a jamais eu de manif populaire, et pour cause : il les craint ; et il a raison. Celles pour Ra8, bien que boycottées de toutes les manières possibles (gros bras) et imaginables (notams anonymes), réunissent des kilomètres de haies à chaque fois ; sans oublier qu’ à chaque 29 mars 1947, l’imposteur s’en va loin des caillases de Tana ; une fois lui avait suffit à Ambohijatovo ! Quand le joël sort de Mada, c’est en loucedé toujours ; il y aurait qlq chose de honteux ? surement il faut le croire

      une manif organisée par et pour l’imposteur se transformerait spontanément en son contraire. Tout individu bien-pensant est au courant ; alors pardon du rappel

      4 ans d’incubation ; demandez à une sage-femme si elle a déjà vu çà ! l’être qui sera mis bas sera un monstre, ou mort-né, à moins qu’il ne soit déjà mort, en putréfaction depuis longtemps, mais on le cache

      il faut le faire

  • 7 juillet 2012 à 13:49 | poiuyt (#584)

    c’est peut-être pour çà que joël veut en finir : le sol se fend sous ses pieds : sauve qui peut

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/07/pour-le-pdg-de-total-la-francafrique-n-existe-plus_1730631_3244.html#xtor=RSS-3208

    • 8 juillet 2012 à 03:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à poiuyt

      Pour MOI,Basile RAMAHEFARISOA,j’ai toujours dit :
      - "La Françafrique n’existe pas".

  • 7 juillet 2012 à 15:23 | Rivohanitra (#142)

    Voilà un exemple d’échanges !

    Ah ! Ah !

    • 7 juillet 2012 à 15:39 | Paulo Il leone (#6618) répond à Rivohanitra

      C’est un satisfecit sincère ou une vraie raillerie ? Parfois, c’est difficile de savoir...
      Quoi qu’il en soit, bon après-midi à vous !

    • 9 juillet 2012 à 22:32 | Rivohanitra (#142) répond à Paulo Il leone

      Le rire est un art Paulo II.

      Veloma à vous !

  • 7 juillet 2012 à 18:24 | Stomato (#3476)

    Bof ! quelle belle désunion dans l’Unité Africaine.

  • 7 juillet 2012 à 22:24 | jansi (#6474)

    Voici plusieurs hypothèses pour l’élection présidentielle
    1/ Ni ANR, ni R8 ne pourront être candidats
    2/ ANR et R8 se mettent d’accord pour être tous les 2 candidats
    3/ ANR est interdit de candidature en tants que putchiste (voir Convention de Cotonou)
    4/ ANR et R8 se mettent d’accord et forment ensemble un ticket "Président-PM".

    Laquelle de ces 4 hypothèses prefereriez vous ?

    • 8 juillet 2012 à 03:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

      Jansi,
      Je vous ai répondu :
      - Andry Nirina RAJOELINA et Marc RAVALOMANANA seront candidats aux élections présidentielles en mai/juin 2013.

  • 8 juillet 2012 à 14:41 | jansi (#6474)

    Une nouvelle transition va démarrer bientot. Breaucoup en sont convaincu maintenant, même si cela fait presque 2 années qu’on en parle mais on ne peut en vouloir à ceux qui ont des vitesses d’intégration plus lentes.
    Comme on l’a dit à plusieurs reprises, tout devra s’enclancher par le sommet des 4 icones, précédé par le préalable R8-ANR.
    Certains sur ce forum vont encore s’énerver et me traiter de naif ou de basique et même de reveur.
    Ratsirahonana revient recemment d’Afrique du Sud après avoir essayé en vain d’inverser la situation. De même la garde rapprochée de ANR a tenté de poser des conditions à la rencontre avec R8. Mais le cours des evènements fait qu’on est arrivé à un point de non retour : Rencontre R8-ANR puis Sommet des 4 puis Nouvelle transition.
    Je tends avec constance depuis longtemps à penser qu’aucun des 4 ne sera candidat à l’élection présidentielle. Hier RRanjeva réclamait plutot le contraire. Mais bon, on verra bien.
    En revanche, il est quasi sûr que RRanjeva, non candidat aux élections, conduira la nouvelle transition. Des dispositions encore secretes mais déjà opérationnelles sont mises en place pour cela. C’est la 1ere personnalité nouvelle du dispositif à venir. Ensuite, à l’issue des élections un 3è homme (et non femme) - élu sans contestation - deviendra président de la République. C’est la 2è personnalité nouvelle.
    tout ceci est dit de manière tres simple, naive et basique pour ne pas trop troubler les passionnés du forum. Point barre !

    • 8 juillet 2012 à 16:52 | iarivo (#5822) répond à jansi

      Oui, il y aura certainement un 3ème homme, soit pour la Transition, soit comme futur Président de la République.

      Mais ce qui est quasiment certain c’est que cet homme ne pourra être Raymond Ranjeva !!!

      Pourquoi ?

      - Pour la Transition, la CI, via la SADC, ne pourra pas "imposer" un homme qui n’aura pas reçu préalablement l’aval ou la confiance des 2 protagonistes, or SEM le Président Andry Nirina RAJOELINA (donc le noyau dur de la HAT) a bien fait savoir clairement son ressentiment (donc sa méfiance) envers le magistrat.

      - Pour la Présidence de la République, cette même CI, via la SADC, ne s’appuiera et n’apportera son soutien qu’à un homme FORT politiquement et/ou militairement, c’est-à-dire qui bénéficiera d’alliance solide au sein des acteurs politiques malagasy, or Raymond Ranjeva est, et restera, une personnalité isolée, sans aucune assise politique, donc vulnérable.

      Franchement, pensez-vous vraiment que la CI se permettrait de prendre le risque de mettre à la magistrature suprême une personnalité, aussi célèbre soit-il mondialement, qui n’aura pas les moyens de sa politique ???

      Oui, il y aura certainement un 3ème homme et ce 3ème homme sera très probablement un côtier.

      Il faut sortir de cette optique que la politique à Madagascar ne pourra se faire que par des hommes issus des hauts-plateaux, qu’importe son obédience idéologique.

      Raymond Ranjeva est un merina appartenant à cette "petite" bourgeoisie tananarivienne, sans aucun charisme ni volonté politique, inconnu d’une grande majorité de la population, toute particulièrement de celle des régions périphériques, il ne sera qu’un appui, une seconde main, difficilement le 3ème homme.

      Je vois donc plus Pierrot Rajaonarivelo comme le futur Président de la République que Raymond Ranjeva.

      Et feu Jacques Sylla aurait très bien pu être l’homme de la Transition s’il n’avait pas été assassiné avant...

      Je vais maintenant me permettre d’avancer mes positions (ce ne sont pas des prévisions sorties d’une boule de cristal comme certains aimerait !) en fonction de mes propres analyses :

      - SEM le Président Andry Nirina RAJOELINA continuera a assumer jusqu’à son terme la Présidence de la Transition sous certaines conditions qui seront probablement fixé lors d’une éventuelle réunion à Luanda (ou ailleurs)

      - La réunion de Luanda (ou d’ailleurs) entre les 2 principaux protagonistes aura probablement pour principale objectif de marchander le départ "volontaire" de la scène politique malagasy de marc ravalomanana avec des contreparties en retour, suivi de la redéfinition du calendrier et du processus de retour à la normalisation constitutionnelle et à l’Etat de droit (par exemple confirmation des dates des futures élections)

      - Le 3ème homme qui sera candidat à la prochaine élection présidentielle au le soutien indéfectible de la CI ET des Forces Vives de la Nation (noyau dur de la HAT).

      - Il n’y aura pas de sommet à 4, sinon ce serait après les élections présidentielles et législatives car je ne vois pas pourquoi la CI, via la SADC, va-t-elle prendre le risque de ré-introduire dans la bergerie des "loups" qui s’en sont volontairement retirer ...

      De toute manière, les derniers évènements au cours de ces derniers mois ont démontré la très faible assise populaire de Didier Ratsiraka et d’Albert Zafy, et même de marc ravalomanana qui n’a pour l’instant comme seule arme "la politique du blocage" au niveau des salons diplomatiques (et non pas dans la rue).

      Pour terminer un rappel qui a son importance :

      Le "Front des Forces Vives de la Nation" est en opposition au retour de marc ravalomanana, et de lui seul en personne, sur la scène politique malagasy.

      Cela signifie que le TIM, le parti Teza, le MFM, la mouvance ravalomanana et tous les groupuscules qui tournent autour ont l’entière et totale liberté de participer à la vie politique malagasy sous réserve de la seule et unique condition qu’ils ne cherchent pas à remettre marc ravalomanana "à cheval".

    • 8 juillet 2012 à 17:17 | Paulo Il leone (#6618) répond à iarivo

      "Je vois donc plus Pierrot Rajaonarivelo comme le futur Président de la République... " Vou sle voyez dans une boule de cristal ou dans votre délire éthilique ? Pierrot le fourbe qui bouffe à tous les ratelires n’a pas la carrure pour être PR, tout le monde la sait !
      "...feu Jacques Sylla aurait très bien pu être l’homme de la Transition s’il n’avait pas été assassiné (sic) avant..." à mon avis c’est les extra terrestres qui l’ont eu , hein iarivo ? De toute façon, un traître, et J. Sylla en étai tun, ne mérite pas le poste de PR. Point barre !
      PS : SEM devant ANR, ça veut dire Sa Majesté ?

    • 8 juillet 2012 à 18:14 | jansi (#6474) répond à iarivo

      Drole de raisonnement de votre part quand vous opposez les salons (diplomatiques) à la rue. Mais il n’y a aucune comparaison à faire ! Le pouvoir par la rue comme vous semblez adorer, c’est fini.
      Maintenant, Mada doit revenir dans le concert normal des Nations.
      On s’en fout que RRanjeva soit charismatique ou non. On a besoin d’un homme compétent et honnête à la tete de la transition jusqu’aux élections. Il y a trop de choses à réaliser durant cette nouvelle transition. Et ce nouveau dirigeant, ce sera lui, car plus peronne n’a besoin de craindre une nouvelle république mal préparée.

      Ce ne sera pas des marchés sans appels d’offres comme certains aiment le faire. Ce ne sera pas non plus un gouvernement où les ministres doivent demander la permission au ministre des finances avant de travailler. Comme s’il n’y avait pas de loi de finance. Mais c’est vrai, de quelle loi peut on parler dans un régime putchiste ?

    • 8 juillet 2012 à 19:51 | iarivo (#5822) répond à jansi

      Qu’est-ce qui vous choque autant dans cette opposition entre "salon diplomatique" et la "rue" ???

      Le sankalité marc ravalomanana avait tenté sans aucun succès :
      - à utiliser les "compétences" d’Eliane Naïka pour convaincre la CI à le soutenir dans sa reprise du pouvoir,
      - avait espérer de son réquisitoire de 90 pages contre Leonardo Simao, Toma Salomao et Joachim Chissano un appui significatif de la SADC, donc de la CI,
      - l’embauche d’un juriste sud-africain blanc pour l’accompagner dans toutes ses démarches auprès des différentes chancelleries africaines et européennes,
      ... et bien d’autres encore, mais quel a été le résultat ?
      Un enfoncement encore plus profondément dans son trou et cela depuis plus de 3 ans !!!

      Et ses tentatives malheureuses de pression par la rue sous différents motifs, ces fameux "rodobe" mort-né, toutes ces tentatives de récupération à son profit des différentes grèves corporatistes ...

      Et maintenant que peut-il espérer ? Un miracle ? Que le Saint-Esprit descende sur terre pour lui porter secours, à lui et à ses nervis ?

      Quant au pouvoir par la rue ? Mais c’était qui, qui se l’était approprié en 2002 pour se faire par la suite auto-proclamé Président de la République ???

      L’ouvrage de RAFENOMANJATO Charlotte-Arrisoa : "RAVALOMANANA Marc, de PRESIDENT de la RUE, à PRESIDENT du PALAIS" est bien là pour le confirmer !!!

      - Des hommes compétents et honnêtes, il y en a des centaines de milliers à Madagascar, au quatre coins de l’Île, et Raymond Ranjeva fait piètre figure à côté d’eux...

      ... mais je sais le peu d’estime que vous portez à vos concitoyens qui ne pensent pas comme vous, c’est à dire la quasi totalité des malagasy (la majorité silencieuse + ceux qui soutiennent l’action de SEM le Président Andry Nirina RAJOELINA + ceux qui recherchent une troisième voie)

      La CI n’a que foutre de la petite santé de marc ravalomanana, d’Andry Nirina RAJOELINA, de Raymond RANJEVA ou de quiconque d’autres, leur seul soucis étant le rétablissement d’un Etat fort et stable qui puisse garantir et protéger les capitaux qu’elle viendra investir à Madagascar et elle soutiendra (reconnaitra) un régime qui incarnera la légitimité parce que constitué à l’issue d’une consultation populaire.

      C’est pour cela qu’il y aura des élections LIBRES, FIABLES, CREDIBLES, TRANSPARENTES, CONSENSUELLES et INCLUSIVES, acceptées par la MAJORITE des entités politiques et de la société civile, et SANS marc ravalomanana.

      Et cela qu’importe qu’Andry Nirina RAJOELINA, Raymond RANJEVA, RAKOTO ou RABE en soit le Président de la Transition !

    • 8 juillet 2012 à 21:44 | jansi (#6474) répond à iarivo

      Si vous avez des problèmes vis à vis de la manière dont R8 avait pris le pouvoir (via la rue), c’est votre affaire pas la mienne. Et d’ailleurs vous l’avez bien imité par la suite. Donc si maintenant la pression de la rue revient comme d’habitude mais cette fois ci contre voytre idole bien aimé, vous n’avez qu’a vous en prendre à vous mêmes et à vos propres turpitudes.

      Car je suis pour l’alternance démocratique par la voie normale des urnes que seul RRanjeva peut piloter dans une nouvelle transition dont vous commencez à reconnaitre la necessité.

      En cas d’élection et d’un duel ANR/R8, tout le monde, la grande majorité des malgaches sait que ANR perdra. Lui même et sa garde rapprochée le savent. Voilà pourquoi, ils s’agitent dans tous les sens qui comme Ratsirahonana à Pretoria recemmment, qui comme Maharante avec cette tentative d’imposer des conditions préalables à la rencontre R8/ANR, qui encore comme ces phoning du desespoir sur Radio Viva et Radio Antsiva pour entendre toujours les mêmes voix sortir les mêmes aneries.

      R8 avait aussi connu ces mêmes ambiances de fin de règne, mais a rectifié trop tard son tir. On sait où il en est maintenant. Voulez vous que votre excellence finisse de la même façon pour un exil aux Quat bornes ou à Flic en flac ?

    • 8 juillet 2012 à 22:33 | iarivo (#5822) répond à jansi

      Vous êtes amusant, vous !

      Vous m’accusez d’être un adepte de la prise du pouvoir par la rue et là, vous me répliquez que si j’ai des problèmes sur la manière dont R8 avait pris le pouvoir par la rue, c’est mon affaire pas la votre !!!

      Alors je vous réponds, si vous avez des problèmes sur la manière dont TGV avait pris le pouvoir par la rue, c’est votre affaire pas la mienne !!!

      Comme beaucoup d’autres, derrière cette façade de vouloir se présenter comme étant neutre dans ce conflit, ou bien ni pro-R8, ni pro-TGV, vous êtes en réalité complètement inhibé par le "mythe ravalomanana" ...

      Cela me fait penser à ces apôtres qui, devant les prêtres pharisiens, jurent ne pas connaitre Jésus...

    • 8 juillet 2012 à 22:57 | iarivo (#5822) répond à jansi

      Tout le monde sont "pour l’alternance démocratique par la voie normale des urnes" y compris Andry Nirina RAJOELINA en 2008 mais votre "idole", le sankalité marc ravalomanana, avait tout fait pour l’empêcher (blocage des subventions destinées à la ville d’Antananarivo, affaire JIRAMA, camions de rammassage des ordures, radio VIVA, DomaPub, etc.) de se présenter devant les électeurs aux prochaines échéances théoriquement prévus pour décembre 2011.

      La victoire à la mairie d’Antananarivo d’Andry Nirina RAJOELINA annonçait la préparation (la première étape) de ce dernier à affronter le Président sortant devant les électeurs en décembre 2011.

      Autant que l’accession de marc ravalomanana à la mairie d’Antananarivo en 1999 le préparer à affronter Didier Ratsiraka au scrutin de décembre 2001.

      Ces 2 évènements de 1999—>2001 avec marc ravalomanana et 2007—>2011 avec Andry Nirina RAJOELINA ont été soigneusement préparé et mis en application par les "Forces Vives de la Nation" dans un seul et unique but : éliminer de la magistrature suprême Didier Ratisraka dans le premier cas, et marc ravalomanana dans le deuxième cas.

    • 8 juillet 2012 à 23:07 | iarivo (#5822) répond à jansi

      NON, je ne reconnais aucunement la nécessité d’une nouvelle Transition, que celle-çi soit présidé par Andry Nirina RAJOELINA, Raymond RANJEVA, le Dalaï Lama ou "Dark Vador" n’a absolument aucune importance !!!

      Le principal et l’important, c’est l’attitude qu’auront les citoyens durant cette Transition et lors du déroulement des futures élections qui clôtureront cette même Transition.

      L’attitude de citoyen conscient de ses responsabilités, de ses devoirs et de ses obligations, en plus de ses droits !!!

      Mais cela risque d’être très difficile à comprendre pour des gens inhibé par le "mythe ravalomanana" !!!

    • 8 juillet 2012 à 23:16 | iarivo (#5822) répond à jansi

      Ah bon ? Vous savez donc que la grande majorité des malagasy savent qu’Andry Nirina RAJOELINA perdrait s’il y avait un duel ANR/R8 ???

      L’auriez-vous vu dans la boule de cristal de votre comparse Paulo Il Leone ???

      Il faudrait que vous commenciez à apprendre à éviter de prendre vos rêves pour des réalités si vous voulez avoir une analyse objective et cohérente de la situation du moment et des enjeux en conflit.

      Sinon ce ne sera que de la pure insinuation gratuite comme l’aime tant votre comparse Paulo Il Leone !!!!

    • 9 juillet 2012 à 11:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à iarivo

      Vous cherchez un troisième "HOMME" ou un couple H/F :
      - "Monique/Sylvain".
      A votre devinette
      Basile RAMAHEFARISOA
      1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS