Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 16 octobre 2018
Antananarivo | 00h12
 

Politique

Autoroute Tana-Toamasina

Une utopie en fin de mandat

jeudi 21 décembre 2017 | Ny Aina Rahaga

Le projet d’autoroute reliant Antananarivo à la région Atsinanana a été présenté officiellement le 19 décembre dernier, par le ministre des Travaux publics, à la population de Toamasina. La présentation s’est déroulée au foyer social Canada. Cette séance a surtout été réalisée, pour obtenir les éventuelles suggestions et doléances des tamataviens, par rapport à ce projet gigantesque. Pourtant, beaucoup de ces habitants de Tamatave n’y croient plus tant le projet a été évoqué depuis longtemps et ne s’est pas réalisé jusqu’ici. A titre de rappel, une délégation de techniciens des travaux publics, conduite par le Ministre Eric Razafimandimby, s’était rendue à quelques reprises à Toamasina, accompagnée d’experts chinois en charge de l’étude technique du projet de construction d’autoroute reliant la capitale Antananarivo à Toamasina. Etant donné qu’il s’agit d’une des promesses du président Hery Rajaonarimampianina. A l’époque, le ministère des Travaux Publics avait évoqué que l’étude du projet se fera dans un délai de six mois. Devant permettre notamment de déterminer le budget nécessaire pour la réalisation de ce grand projet afin qu’une requête de financement puisse se faire. De nombreux avantages devraient découler de la réalisation de ce projet étant donné qu’il permettra une liaison plus rapide entre la Capitale et la première ville économique du pays. Avec un désengorgement de la route nationale n°2 et la réduction du délai de voyage entre Antananarivo et Toamasina. La signature du mémorandum s’était fait en Chine, à Macao plutôt cette année. Le ministre des Travaux publics, Eric Razafimandimby, était lui-même venu assister à l’officialisation du financement.

L’autoroute ne suivra pas le même tracé que la route nationale actuelle, mais s’appuiera plus sur la RN3 à Anjozorobe. Elle passera par Ambatondrazaka, pour aboutir dans le grand port de l’Est. Malgré cela, beaucoup ne croient pas en la réalisation de ce projet dans les prochains mois. Certains spéculent plus sur la mise en place de l’autoroute vers la fin de mandat du régime en place actuellement. Ce qui deviendrait un autre argument de campagne pour le régime Rajaonarimampianina, à inscrire dans ses grandes réalisations en termes d’infrastructures. Beaucoup d’autre projet comme la route reliant Tsarasaotra à Ivato qui devait être utilisé lors du Sommet de la Francophonie puis reporté pour 2018 sont également attendus.

70 commentaires

Vos commentaires

  • 21 décembre 2017 à 10:09 | zorey974 (#7033)

    Une étude pour une autoroute de cette envergure réalisée en 6 mois ! Seuls les imbéciles et les crédules pouvaient croire en une telle promesse.
    Pour une telle infrastructure c’est minimum 3-4 ans d’études et sans doute le double pour les travaux !

    Et avec un consortium chinois pour assurer sa réalisation, on est certain de la qualité du produit lol
    Ceci dit cette autoroute est le minimum syndical pour espérer un début de développement.

  • 21 décembre 2017 à 10:27 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Et à ce rythme, la cérémonie de la pose de la première pierre se fera l’année prochaine en 2018, pendant la précampagne du grand manitou, et qui pourrait ressembler à celle menée en 2001 par Deba à Ambondromamy pour la RN 4, en scandant « izaho aty, décidé zaho ô »...

  • 21 décembre 2017 à 11:00 | herytovo (#10120)

    Je suis content que ce projet d autoroute antananarivo toamasina ne se réalise pas.
    Encore des magouilles pour pilier les richesses naturelles de la côte est de l île. Déforestation et déboisement en masse en perspective.
    Une Dette sur 50 ans qui va peser très lourd sur l avenir du pays.
    Il suffit de bien réparer la RN2 actuelle, réhabiliter la ligne de chemin de fer et démocratiser le transport aérien.

    Encore du kitoatoa et magouille à l image de Roland Ratsiraka et Hery Rajaonarimampianina.

    • 21 décembre 2017 à 12:41 | akam (#7944) répond à herytovo

      - Sois positif bonhomme ! te desespere pas trop. il faut bien que ce pays se modernise !
      - Bref, nuancons correctement « projet finance accepte ou simplement projet en cours d’elaboration ». Au prime abord c’est un super projet qui depoussiere ce que j’appelerai « co-developpements regionaux ». C’est un vrai projet de decentralisation qui ne peut apporter que des benefices sur tous les plans : notamment l’intensification et l’acceleration des echanges entre les deux capitales « administratives (Tana) » et « portuaires (Tamatave) » ; le desenclavement du principal grenier a riz (Alaotra) ; l’exploration et le developpement economique de cette region Alaotra-Andilamena qui pourra servir par la suite d’amorces pour relier l’Est et l’Ouest sans passer par Tana.
      - Est-ce une manipulation d’opinions de la part du chroniqueur ou pas ? Mais un tel projet si c’est accepte devrait faire figurer la liste des bailleurs et le montant ?

    • 21 décembre 2017 à 20:39 | herytovo (#10120) répond à herytovo

      La modernisation ne doit pas se faire en mode kitoatoa.
      Et allons y , acceptons l’homoparentalité parce que c’est moderne.
      Acceptons la colonisation parce que c’est moderne.
      Acceptons l’euthanasie parceque c’est moderne.
      Acceptons les chinois parceque c’est moderne.

      Et surtout restons bien passif, construisons une autoroute que nous n’avons pas besoin, que nous ne pouvons payer qu avec un emprunt très lourd,que nous ne pourrons même pas entretenir. Une autoroute dont le sens et les conséquences à court et long terme nous échappent complètement.

    • 21 décembre 2017 à 21:46 | Juliette (#10122) répond à herytovo

      Je suis d’accord aussi. Le réaménagement de la route actuelle serait suffisant, surtout que les Chinois doivent sûrement avoir un intérêt économique dans cette construction ; pourquoi de tels projets sont réalisés avec l’aide des étrangers ?
      Déjà que la déforestation est bien là, de même qu’en France, nous ne voyons même plus les lieux que l’on traverse par l’autoroute, et certaines maisons de petits villages se retrouvent avec une autoroute à côté de leur balcon !

  • 21 décembre 2017 à 11:22 | Isandra (#7070)

    Ce quoi cette mentalité de scepticisme en permanence. Quand un Malagasy a l’intention de chose gigantesque,...au lieu de dire « we can », les autres ont réussi, « Why not us », le scepticisme règne toute de suite, comme si les Malagasy étaient toujours auxiliaires,...n’avaient pas droit de réaliser grand projet,...

    Après le tram, le métro, le nucléaire, voilà, l’autoroute,...C’est notre scepticisme qui découragera et fera reculer nos dirigeants,...Soyons optimiste,...que la grande réhabilitation et aménagement de Madagascar commencent réellement,...

    Pour ce faire, il nous faut 90 Milliards débloqué en une seule fois,...et toute de suite,...

    • 21 décembre 2017 à 11:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Quand un Malagasy a l’intention de faire une chose gigantesque,...

    • 21 décembre 2017 à 12:05 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Le slogan qui pourrait gagner en 2018 sera « Soyons optimiste »,...« Let’s be optimistic »,...

    • 21 décembre 2017 à 12:24 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Avant que le changement arrive, nous devrions travailler la psychologie des Malagasy, afin qu’ils chassent ce démon de scepticisme ambiant,...et qu’ils cultivent l’optimisme, car « l’optimisme c’est s’autoriser à envisager une tournure favorable… et agir dans ce sens ».

    • 21 décembre 2017 à 13:16 | atcha batcha (#10114) répond à Isandra

      @isandra

      « ...Pour ce faire, il nous faut 90 Milliards débloqué en une seule fois,...et toute de suite,... » SIC

      Ben voyons ! il suffit de taper du poing sur la table (....« et tout de suite ! ») et de réclamer les sous en malgache, et les donateurs vont se bousculer pour faire plaisir à isandra et lui offrir son cadeau de Noël : un package « autoroute + centrale nucléaire +terrain de golf pour milliardaires de la jet set » !

      Vous devriez postuler auprès de Hery-bille-de-clown comme leveuse de fonds chargée du financement des « projets présidentiels » !

    • 21 décembre 2017 à 13:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      atcha batcha,...

      Parfois, il faut monter le ton avec les bailleurs traditionnels,...

      S’ils veulent vraiment que Madagascar se développe et sorte dans ce tunnel de pauvreté,...il doivent débloquer le plus vite possible le fond nécessaire suffisant et au moment opportun, pas de cette façon de miette à miette,...sinon, ils devraient nous laissent chercher ailleurs,...

    • 21 décembre 2017 à 13:38 | tanguy37 (#7699) répond à Isandra

      Et tu va les trouver ou ces 90 millions ?
      Dans un cocotier ?

    • 21 décembre 2017 à 13:46 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      tanguy37,...

      L’argent, on peut trouver n’importe où,...mais, le plus important, c’est le projet,...

      Si votre projet est jugé crédible rentable et réalisable, les bailleurs se bousculent,...là-dessus, on ne devrait pas avoir d’état d’âme,...

    • 21 décembre 2017 à 14:24 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      N’oublions pas ceci, la raison d’être, du FMI et de la BM est la lutte contre la pauvreté,...si un jour, il n’y aura plus les pays pauvres,...ils seront voués à disparaître,...Donc, chômage forcé pour eux,...si vous êtiez à leur place, que feriez vous...?

    • 22 décembre 2017 à 09:32 | atcha batcha (#10114) répond à Isandra

      @isandra

      isandra a trouvé la solution « il faut monter le ton avec les bailleurs tradiitonnels »

      Je parie que les bailleurs tremblent à l’idée que les mendiants traditionnels gasy vont monter le ton !

      Je peux vous dire que personnellement je bombarde mon député de mèls pour lui demander de faire remonter au gouvernement le ras-le-bol absolu des contribuables de la RF (dont moi-même) de voir que leurs (mes) impôts finissent dans le tonneau des danaïdes gasy, et exiger que les « financements » à l’état malgache cessent immédiatement !

      « reality check » : On ne vous doit rien isandra ....mettez-vous bien ça dans la tête !

  • 21 décembre 2017 à 11:29 | FINENGO (#7901)

    Bonjour.
    C’est bien dommage que cette promesse d’autoroute ne devient pas une réalité.
    Car avec les ambitions qui sont affichées ici, Central nucléaire entre autres, et des Tracteurs dernier cri pour l’agriculture et j’en passe.
    Certainement que les bailleurs de fond, ne sont pas prêts à ouvrir le Coffre fort, et ceci malgré que le taux de Pauvreté soit très sensiblement en baise, de 92% il est passé en un An à 72%, car parait-il que le PIB du Pays perce le plafond. Des données de la Banque Mondial à l’appui, que certain ose fanfaronner avec lien publié ici à l’appui.
    Ah que ce PRM et ses sbires sont d’une efficacité sans faille.
    Tous les ingrédients pour atteindre les abysses sont réunis.
    Cinq années de plus perdues pour le Peuple et la Nation, durant lesquelles certains se sont enrichis à tour de bras.

    • 21 décembre 2017 à 11:37 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Finengo,...

      Vous pouvez nous aboyer (décourager ) comme vous voulez, cela ne pourra pas arrêter le TGV (la caravane, c’est trop lente...) en marche,...

      De toute façon,...ce genre de projet, c’est très difficile à comprendre par un sénile(hazo amoron-tevana) comme vous qui n’a idée en tête que son bien être à court terme,...

    • 21 décembre 2017 à 12:56 | RAMBO (#7290) répond à FINENGO

      Certainement que les bailleurs de fond, ne sont pas prêts à ouvrir le Coffre fort...signé Finengo
      Finengo ! je ne vais pas passer mon temps à vous corriger ici.
      C’est un projet d’accord bilatéral avec la Chine et les bailleurs de fond n’y sont pour rien.

  • 21 décembre 2017 à 12:51 | Houpert Claude (#9408)

    De Claude Houpert :

    Pourquoi pas ? Dans la mesure ou il y aura travail donc création d’emplois alors il faut applaudir des deux mains ! MAIS , il ne faut pas que cela se traduise uniquement par des applaudissements et que cela reste sans suite ! A vrai dire , les Malgaches sont si souvent habitués à des promesses comme « demain on rase gratis » . Tous ces projets ne doivent pas être des « effets » d’annonces ! il est difficile d’y croire alors que les choses courantes de la vie ( eau , électricité, ramassages des ordures, pauvreté, sécurité, soins, chaumage etc ...) ne peuvent pas être résolus alors qu’ils sont prioritaires pour la vie des Malgaches ! Qui vivra ... verra...

    • 21 décembre 2017 à 13:43 | Isambilo (#4541) répond à Houpert Claude

      Création d’emplois ? Je n’en suis pas sûr. Les Algériens en ont fait l’expérience. Les Chinois sont capables de faire venir leur propres esclaves.
      Les Chinois sont capables de faire une telle autoroute en 6 mois, elle sera utilisable 3 mois et on signera un nouveau contrat pour la remise à niveau.
      Entre temps, les pots de vin rempliront les poches de Ratsiraka, Rajaonarimampianina et compagnie. Dans des compte à Singapour bien sûr.

    • 21 décembre 2017 à 13:59 | akam (#7944) répond à Houpert Claude

      - Devrai-je recommencer pour rappeler que la conception d’un projet repose sur l’acquisition du financement qui est l’instrument majeur. Donc le ficelage (cad l’acceptation) montre clairement l’ebauche d’ un calendrier. En d’autres termes, l’argent est en banque et que les appels d’offre seront prochainement publies. Ce sont les basiques d’un projet d’une telle envergure. Autrement ! « parler d’autoroute Tana-Tamatave » n’est que « pet de mouche ».
      - A mon sens c’est un projet exemplaire qui redimensionne les interactions economiques entre deux grandes villes gasy : Tamatave et Tana. J’ai deja transcrit ici que moderniser Madagascar consistera a co-developper une paire de grandes villes qu’il faudra relier par autoroute afin de modifier d’une part, les perimetres des regions enclavees puis d’autre part, accelerer via route le transport de gros materiels necessaires aux futurs amenagments de zones economiques commerciales le long de ces autoroutes.
      - Sans trop se precipiter, le projet pilote sera cette autoroute Tana-Tamatave. Les suites porteront sur Fianar/Tulear ou Majunga/Diego. Les voies transversales suivront ! Si tu veux, tu peux !
      Il est evident que ces projets sont politiques. S’endetter pour moderniser le pays de cette facon ! et pourquoi pas ? c’est mieux que plutot gorger de billets de monopoly son matelas ! de toutes les facons, personne n’est immortelle et que le milliardaire actuel ne va pas emmener sa fortune dans sa tombe !
      - C’est l’exemple de projet durable qu’un gouvernement gasy devait entreprendre au cours de ce troisieme millenaire. On est au debut...il faut bannir les micro-projets de construction de routes !

  • 21 décembre 2017 à 13:21 | Jipo (#4988)

    Il était temps que l’ on fasse une route digne de ce nom pour accéder plus rapidement aux terrains de golfs de notre brillant, que dis-je : lumineux ministre du tourisme, concurrencer Maurice, Seychelles & + si affinités, un jeux d’ enfant pour ces zélites ...
    Endetter les Pays est devenu une marque de fabrique AOC pour rester au pouvoir !

    • 21 décembre 2017 à 14:00 | Houpert Claude (#9408) répond à Jipo

      Claude Houpert répond à Isambilo :

      Vous avez raison : Si ce sont les Chinois qui ont l’appel d’offre , il n’y aura guère de place pour les Malgaches ! Mais c’est triste d’en arriver à de pareilles conclusions ! En Pologne, les Polonais ont cru gagner de l’argent en confiant la construction d’une autoroute par les Chinois qui, au bout de six mois, ont remballé tout pour purement et simplement abandonner le chantier parce que le devis avait été trop justement calculé ! Les Polonais ont juste récupéré le matériel laissé sur place ... En fait , il faut savoir à qui confier la construction de cette autoroute, si autoroute il y a , et de prendre une entreprise qui a pignon sur rue avec un cahier des charges précis qui incorpore l’obligation d’utiliser la main d’oeuvre Malgache quitte à payer plus cher et surtout sans recommencer deux ou trois ans plus tard pour avoir mégoté sur le prix !
      C’est au gouvernement de veiller à cela mais en a t-il la capacité ?

  • 21 décembre 2017 à 13:38 | Isandra (#7070)

    C’est vraie, ce projet d’autoroute ne va pas plaire à Maman & cie, parce que c’est la première fois, dans notre histoire qu’ils ne seront pas associés dans aussi grand projet,...

    Le corde ombilical commence t il à être définitivement coupé...?

    Ce sont les chinois qui nous construiront notre première autoroute,...

    Cependant, ce sont les Malagasy qui doivent choisir les dirigeants à qui ils confient la suivie,...

    • 21 décembre 2017 à 14:22 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Prétendre suivre quelquechose quand on est incapable,, vous envoyez du lourd !
      vous allez surveiller des ingénieurs pour leur dire comment s’ y prendre et ce qu’ il faut faire ???
      Vous me faites penser à cette lumière de Ratsyraka quand il a voulu nationaliser la Nasa et radio Nederland , les ingénieurs ont tout simplement démonté les appareils mais hélas aucun ingénieur Malgache n’ a été capable de les remonter , et là vous récidivez : trop fort !!!
      Entre devoir et pouvoir il y a quelques pas, voir un océan, que vous prétendez franchir plus qu’ allègrement, encore faudrait-il apprendre à marcher sur vos pieds ( & non + : ceux des autres ), voir apprendre à nager ...
      Vous faites exprès ou suivez des cours intensifs ?

    • 21 décembre 2017 à 16:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Jipo,...

      "Prétendre suivre quelquechose quand on est incapable,, vous envoyez du lourd !
      vous allez surveiller des ingénieurs pour leur dire comment s’ y prendre et ce qu’ il faut faire ???"

      Un futur propriétaire d’une maison n’a pas besoin d’être ingénieur, ni architecte pour pouvoir surveiller le respect de l’application du plan convenu, et la finition,...

      De surcroît, un bon manager ou bon dirigeant n’a pas besoin d’être pros sur tous les domaines pour pouvoir surveiller et contrôler tous les travaux en cours, il suffit qu’il sache recruter, placer et utiliser convenablement les techniciens qui l’entourent,...en management, staffing process, car, « le management est l’action, l’art ou la manière de conduire une organisation, de la diriger, de planifier son développement, de la contrôler et ce, dans tous les domaines d’activités de l’entreprise ».

  • 21 décembre 2017 à 13:51 | FINENGO (#7901)

    Certaines personnes sont prises de convulsions, quand on essaie de leur dire, et expliquer que beaucoup de leurs ambitions ne sont pas à leur portée.
    Qu’à la limite, ça tiendrait d’un pure fantasme. Et alors dans un énervement inexplicable, elle vous donne la définition de : ( de nous aboyer = décourager ) et que ça ne pourra pas arrêter le TGV, et que la caravane est trop lente. Effectivement ce type de raisonnement est inconcevable pour une personne sensée, mais pour une Malade mentale, c’est tout à fait normal et prévisible.
    Les années misérables ont crée des irrécupérables dans ce Pays.

    • 21 décembre 2017 à 14:11 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      FINENGO,...

      Ecoutez le sénile,...

      « Il y a dans la vie deux catégories d’individus : ceux qui regardent le monde tel qu’il est et se demandent : pourquoi ? Et ceux qui imaginent le monde tel qu’il devrait être et se disent : pourquoi pas ?. »

      Nous voulons être dans la deuxième catégorie,...nous imaginons notre Mada, développé...contrairement à vous,...

  • 21 décembre 2017 à 14:09 | FINENGO (#7901)

    Certaines personnes cherchent à se prostituer en faveur de la Chine.
    Bien sure chacun fait ce qu’il veut de sa vie.
    Ceci s’appelle liberté de choix, qui ne peut qu’appartenir à ou aux intéressés.
    Mais là on joue avec la vie d’un Peuple et d’une Nation.
    Mais l’unique et la seule chose déplorable dans cet affaire, c’est que la décision d’une Minorité infime et pitoyable, serait très cher payé par le Peuple au vu des conséquences que tous savent.
    Mais c’est comme ça, et pas autrement. Le conseiller de Hery qui le prône Haut et Fort.
    Un conseiller a toujours raison Bien sure.!!!!

    • 21 décembre 2017 à 14:21 | RAMBO (#7290) répond à FINENGO

      Mais l’unique et la seule chose déplorable dans cet affaire, c’est que la décision d’une Minorité infime et pitoyable, serait très cher payé par le Peuple au vu des conséquences que tous savent.... signé Finengo.

      Article du quotidien Gasy Madagascar Matin en juillet 2016.
      Construction d’autoroute Antananarivo Toamasina.

      Aucun endettement

      Pour ceux qui doutent de l’impact de cet investissement, il faut savoir qu’il n’endettera pas l’Etat. En effet, l’usage de cette autoroute fera par système de péage. En d’autres termes, l’utilisation de ce raccourci sera payante pour les usagers. Les recettes récoltées serviront à rembourser les fonds alloués au projet. Le remboursement s’étalera alors sur 20 ans. Pour ce faire, des techniciens chinois arriveront à Madagascar le mois prochain afin de faire les prospections nécessaires aux ouvrages. Le lancement officiel des travaux n’est pas encore connu, d’autant plus que les préparations nécessitent un certain laps de temps. Il est à rappeler que les fonds alloués à ce projet proviennent du gouvernement chinois qui a décidé d’allouer 60 milliards de dollars pour des projets à travers tout le continent africain.

  • 21 décembre 2017 à 14:27 | FINENGO (#7901)

    Ahahahaha...De quoi à se pisser dessus. INCROYABLE !!!!!!!
    .. 57 ans plus tard, certaines personnes commencent tout juste à se poser des questions pour savoir ceux qu’ils ont foutu depuis tout ce temps. C’est effarant tout de même, pour des gens qui se disent dans la Politique. Les autruches aussi ont leur manière de voir venir les choses parait-il.
    Tout le Monde souhaite que ce Pays s’en sort, mais vu ce que l’on sait des Dirigeants et de ceux qui prétendent, Prendre ou reprendre le Pouvoir, les échecs devancent les Souhaits de plusieurs dizaines de Kilomètres.

  • 21 décembre 2017 à 14:29 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    De tels projets, s’ils se réalisent, seraient un facteur de dépendance : A terme c’est très mauvais pour notre développement durable.
    Concernant les 90milliards d’Isandra, il ne faut pas oublier la CAPACITE D’ABSORPTION D’UNE ECONOMIE, je m’explique notre économie est pareille à quelqu’un mort de soif et lui faire boire 1l et demi d’eau d’un coup lui fera plus de mal que de bien et ce sera le coup de grâce. A petite gorgée serait mieux si on veut le sauver.

    • 21 décembre 2017 à 18:09 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Pqmqd,...

      Vous avez raison en partie, c’est pourquoi, je n’ai pas dit 1.000 milliards de dollars, mais 90 Milliards, c’est une petite gorgée laquelle nous permettrons de satisfaire nos besoins et de démarrer notre économie,...

      De toutes façons, comme en entreprise, plus le déblocage de fond nécessaire pour financer votre projet est rapide, plus sa réalisation est rapide et que vos objectifs sont atteint à temps record,...

      Si nous voulons que notre économie démarre réellement, l’Etat devrait doter aux populations de toutes les régions sans distinction, en même temps toutes les infrastructures adéquates et l’environnement paisible (électricité, routes, moyens de communication, hôpitaux, écoles, la sécurité,...etc), afin qu’elles puissent produire dix fois plus qu’aujourd’hui,...et provoquer rapidement notre croissance,...

  • 21 décembre 2017 à 14:32 | Jipo (#4988)

    @ stalone .
    Qui ne connait pas votre spécialité incomparable de l’ entretien !!!
    Juste une question : pourriez vous me dire dans quel état sera cet autoroute dans 20 ans ???
    je ne parlerai pas des heureux élus qui se partageront les revenus des péages, et qui se volatiliseront, avant d’ avoir été réinjectés à la maintenance, dont personne ne doute de votre compétence en la matière ,à l’ image de votre compatriote isandra, vous n’ avez pas l’ impression de prendre vos interlocuteurs pour des demeurés ?
    Depuis l’ indépendance , quel exemple d’ entretien, pouvez-vous citer, avoir réaliser ou en tirer fierté, voir exemplaire ? allez juste UN !

    • 21 décembre 2017 à 16:25 | RAMBO (#7290) répond à Jipo

      Jipo je vous donne 2 exemples au lieu d’un grâce à Rajaonarimampianina et Rajoelina...rien pour votre Ravalo.

      1° le Pont de Kamoro
      - Ce projet mené par le ministère des Travaux Publics via l’Autorité Routière de Madagascar et financé par la Banque Mondiale, a permis de créer 104 emplois directs sur place dont 40% constituent des emplois locaux.

      L’entreprise Eiffage, un des leaders européens dans le domaine du BTP (Bâtiment et Travaux Publics), est chargée de la construction du nouveau pont et de la restauration de l’ancien pont de Kamoro à Ambondromamy sur la Route Nationale No 4. Elle a deux mois d’avance sur le planning de réalisation des travaux. « Si le projet est prévu prendre fin en avril 2017, près de 60% des travaux de construction de cette œuvre d’art, sont maintenant réalisés », a annoncé Ramanitrarivo Andry, un ingénieur travaillant sur le chantier ...

      2° Hôtel de Ville Antananarivo : inauguration avec faste
      Lundi 6 Décembre 2010

      Hôtel de Ville Antananarivo : inauguration avec faste

      La cérémonie d’inauguration de l’Hôtel de Ville est déjà annoncée au moyen de spots publicitaires. Ainsi, l’ouverture de cet établissement consacrera l’entrée dans la quatrième république, selon l’annonce diffusée sur les radios et télévisions malgaches en ce moment. Le couple présidentiel, Andry et Mialy Rajoelina promettent à la population des festivités dignes de cet événement à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de Madagascar, précise la publicité. Des jeux, des animations par des célébrités de la chanson malgache, un bal populaire, un feu d’artifice à 19h, tels sont les réjouissances promises pour la journée du samedi 11 décembre 2010. Lors de sa visite à Toamasina en novembre dernier, le Président Andry Rajoelina avait promis de réhabiliter l’Hôtel de Ville de la Capitale de l’Est. Il avait également indiqué que bientôt, il inaugurerait celui d’Antananarivo. Et de rappeler que le monument a été construit en 1936, puis détruit lors de manifestations populaires en 1972, soit 36 ans plus tard. Encore 36 après cette destruction, en 2008, alors qu’il était Maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina lançait les travaux de reconstruction de cet édifice. Il avait terminé ce rappel historique en ajoutant que lui, âgé de 36 ans actuellement, serait très heureux de procéder bientôt à l’inauguration de l’Hôtel de Ville reconstruit sur l’Avenue de l’Indépendance. Rendez-vous est donc pris pour ce week-end, avec les tananariviens.
      Ginette Ravelomanantsoa

    • 21 décembre 2017 à 16:37 | akam (#7944) répond à Jipo

      @ RAMBO
      Gros Bras

      - GB : Aucun endettement

      - GB : Pour ceux qui doutent de l’impact de cet investissement, il faut savoir qu’il n’endettera pas l’Etat. En effet, l’usage de cette autoroute fera par système de péage. En d’autres termes, l’utilisation de ce raccourci sera payante pour les usagers. Les recettes récoltées serviront à rembourser les fonds alloués au projet...

      - moi : Bonhomme, t’es pas gynecologue dans les temps perdus !!! car, sans faire appel habituellement a l’echographie, tu donnes l’impression de savoir comment est foutu le bebe ? a qui il (ou elle) ressemble bref t’es mieux que le chaman ! en effet l’expression comme quoi les sinoa « construisent gratuitement une route » et que cela nous coute rien. J’ai deja entendu parler cela a propos du troncon « Port-berge-Diego » si ma memoire est bonne !
      - moi : Et si c’est encore le cas pour cette nouvelle autoroute, je veux bien croire que t’es gynecologue mais de la a croire que pour cette distance, les sinoa te fassent quelque chose de gratos pour tes beaux yeux. Tu m’hypnotises ! t’es vraiment petri de qualites lorsqu’on brasse tout cela ! Tes bo parents doivent etre fiers de toi, car t’es a la fois « gros-bras comme Silver, gynecologue et murmure aux zorey de HRM ».
      - moi : Enfin , n’etant pas ne de la derniere heure, j’ai quand meme vu defiler des contrats dans l’histoire de l’humanite, et notamment en 2017, qu’il n’y a rien de gratos en buzz. Consulte le buveur de rum « punch-machinchouette : combien il taille au milliardaire ra8 pour defendre AAAtiko au tribunal admnistratif ? » ou « ali ‘l’epicier : comment il vend et entretient les 4X4 ».
      - moi : comme ts ceux qui sont passes par la, le mini-troncon Tsarasaotra-Ivato qui est interdit aux bagnoles ! c’est de la cata !

    • 5 janvier à 08:53 | rakotoson (#8023) répond à Jipo

      AUTOROUTE ANTANANARIVO - TAMATAVE DITES - VOUS ?
      OUI , MAIS ...

      Oui, mais cela se fera lorsque nous aurons des dirigeants honnêtes et intègres dans l’ utilisation des Finances publiques . Des parlementaires dignes de ce nom et non pour le blinbling et les intérêts et autres avantages personnels ( 4X4 , Caisse de retraite , salaires faramineux ... pour ne citer que cela ) De même , lorsqu’ on aura des bailleurs de fonds qui ne sont pas là pour simplement faire fructifier leur « mise » .

      En effet , Et , l’ axe routier Tamatave - Fenerive Est - Tamatave est ce qu’ on pourrait appeler une route de desserte économique par excellence avec tous les produits de rente à l’ exportation tels leitchis, vanille , girofle , mangue ... dont il regorge .Produits pour la consommation intérieure également bananes , avocats ... Pauvres paysans et agriculteurs qui y travaillent , tous les jours que Dieu fait , à la sueur de leur front pour des... prunes !!! A propos , l’ exportation de banane , vers l’ Europe , à bord de l’ Oyonax ( bateau frigorifique - bananier ) avait fait les beaux jours du régime Philibert Tsiranana avec - paradoxalement par rapport à ce qui se passe aujourd’ hui - l’ exportation du riz dit de « luxe de Madagascar » .

      Le tourisme également - international et national - peut largement profiter largement du développement de cet axe routier .Mais , non , la centaine de camions qui avait emprunté , pendant de nombreuses années , cette route pour le compte d’ une entreprise chinoise - encore une ! - à l’ exportation n’ avait pas tenu compte du cahier de charge l’ ordonnant la réfection périodique de la route . Et , le gouvernement a fermé les yeux quand il n’ a pas encore cherché d’ autres sources d’ endettement qu’ il n’ a pas trouvé jusqu’ à maintenant

      Résultat , la triste scène à laquelle on assiste , aujourd’ hui , et qui ne préoccupe guère le gouvernement . Les photos publiées dans « FEON ’ NY MALAGASY » ( V .FB du jeudi 04. 01. 2018 article sur la RN4 Fenerive - Tamatave ) Pas si sûr , car cela pourrait se faire - sous peu - l’ objet de propagande en cette période ... pré électorale. ..! A moins que les propriétaires de taxi - brousse ne fassent encore des leurs , comme ils l’ avaient fait voici quelques semaines avec la grève générale de 72 heures pour obtenir la réfection , pourtant , d’ une faible portion de la RN2 à la hauteur de Brickaville !

  • 21 décembre 2017 à 15:12 | kartell (#8302)

    Une autoroute, made in China, c’est une offre qui ne se refuse pas, c’est une aubaine, une occasion en or d’avoir son autoroute, qui nous faisait tant défaut, surtout aux regards des autres pays africains, l’affront est en passe d’être relevé !….
    Nos amis chinois, plus commerçants que philanthropes viennent ainsi à notre secours et leur zèle redouble d’ardeur faisant suite à mille autres petites attentions dont la dernière, médiatisée à souhait, avait été les deux patrouilleurs sensés assurer, dorénavant, la sécurité de nos côtes !…..
    L’envie pressante du pouvoir à finaliser ce projet, petit bijou fantasmé du pouvoir, ravit nos interlocuteurs chinois qui voient dans cette précipitation, toute politicarde, une merveilleuse opportunité à montrer leur savoir de bâtisseur, vite fait, « bien fait » qui fait déjà, merveille dans toute l’Afrique continentale !...
    Inutile d’imaginer que ce projet n’aura pas de conséquence sur la présence de plus en plus active des tacherons chinois dans le pays où tout ce qui les intéressent a, déjà, été répertorié pour attendre le bon moment pour transformer leurs désirs en réalité !….
    Cette autoroute n’est que la mise du pied chinois dans la porte entrouverte et demain, il sera bien difficile de refuser quoi que ce soit à nos amis ’ artisans" mais comme d’habitude, nous vivons au jour le jour puisque demain sera fait pour les autres !
    Quand à ceux qui imaginent que cette autoroute du « bonheur » permettra au pays de prendre le bon chemin, la déception risque d’être grande parce qu’elle ne changera pas les données actuelles, tout comme le portable, à son époque, avait été présenté comme le nouveau vecteur d’un « développement », aussi simple qu’un coup de fil !…
    Quand aux rabat-joies, aux grognons, ils ne peuvent que s’incliner devant une pareille entreprise, la nouveauté a toujours été une source d’illusions et de mirages, gageons que ce nouveau gadget n’ira pas, aussi, grossir les précédents qui, eux, non plus, n’avaient pas permis de sortir la tête de l’eau mais de l’enfoncer, un peu plus !….

  • 21 décembre 2017 à 16:06 | olivier2 (#9829)

    Pourquoi s’inquiéter ?

    Laissons le soin aux démocrates chinois de construire des autoroutes, des ports et des financer des zéléxions..
    Au niveau minier il paraît qu’ils sont au TOP ! Respectueux de l’environnements, des gens (etc..)

    Mais comment ? « l’autouroute » qui relie Ivato a Sanifer est fermée ?
    Mais comment ? Elle est plus constituée de trous que de bitume ?
    Hein ? Elle devait être ouverte pour la francokonnerie ?
    Meu non !

    Si la chine a su financer le SOUDAN..avec le résultat que l’on connait..
    Le Soudan..Ce DRAGON de l’Afrique..probablement dirigé par un enfant de J. Focquart ( LOL)..

    Peut être qu’elle saura s’adapter au contexte Malagasy...

    La Chine protège le Coree du Nord..
    Hery et compagnie doivent se sentir en confiance, et en plus cela doit REVIGORER les ratsirakistes
    de la première heure !

    Nostalgie quand tu nous tiens !

    Personnellement , je suggère que l’Europe cesse de financer cette IMMENSE MASCARADE, et que la Chine Prenne le relais .

    LET’S GIVE CHINA A CHANCE..
    Laissons éclater l’intelligence et le savoir faire local !

    Et faisons des économies …
     :)

    • 22 décembre 2017 à 12:39 | kartell (#8302) répond à olivier2

      Les chinois sont des bâtisseurs mais il ne faut pas trop être exigeant sur les finitions, cela tombe bien puisque ce qui compte avant tout, c’est d’avoir le joujou même s’il se casse à la première utilisation !…
      L ’autoroute, c’est devenue le fantasme de tous les pouvoirs : « pourquoi, eux, et pas nous ! ’ » et les chinois ont vite compris, qu’offrir ce petit plaisir à nos gouvernants, leur ouvraient, sans retenue, la boîte de Pandore !….
      Tenus par la barbichette et par le reste, nos dirigeants ne pourront que s’incliner devant cette réalisation chinoise qui aura un prix qu’il faudra payer, d’une manière ou d’une autre, à crédit, bien sûr ou plutôt en nature !…
      Devant la très grande fragilité politique et économique du pays, les chinois ont vite intégré que le fruit malagasy était mûr pour faire des affaires en proposant ce que même, le père Noël ne pouvait offrir au pouvoir !…
      Attendons de voir mais quoi ? car d’autres problèmes resteront en stand-by et que l’autoroute des « vacances » ne résoudra pas….
      La fuite en avant ou plutôt en arrière joue à plein auprès d’une opinion publique prête à applaudir les illusionnistes de préférence à ceux qui préconisent un travail en profondeur !…
      Dans cette histoire, on va finir par croire que le père Noël est une ordure !…..

  • 21 décembre 2017 à 16:14 | Vohitra (#7654)

    Il parait que USD 30 million ont été englouti dans la construction de la route Tsarasaotra vers Ivato, et qui n’avait servi que pour une toute petite semaine il y avait une année de cela, et c’était devenu tellement endommagé par la saison de pluie après.

    Et on va les payer quand même, à moins que cette infrastructure est la contrepartie de quelque chose...bien évidemment !

  • 21 décembre 2017 à 16:43 | FINENGO (#7901)

    Encore un Demeuré, qui insiste pour la construction de cette Autoroute Malgacho-Chinois, Tana/Tamatave.
    En précisant que se serait une Autoroute à Péage, et que cela n’endettera pas l’Eat Malgache, car c’est la Chine qui finance.
    Donc de deux choses l’une.
    Soit l’Autoroute serait Un Bien de la Chine sur le Territoire Malgache, et que c’est la Chine qui gèrera les Péages pour se faire rembourser de son investissement financier et de ses Travaux, le temps qu’il faudra, et en toute honnêteté, 20 ans me paraient très court.
    Dans ce cas là l’Autoroute ne serait pas un Bien Malgache, jusqu’à ce qu’elle soit remboursée en intégralité.
    Ou c’est l’ Etat Malgache qui va gérer les recettes des Péages, et de ce fait, tout est CLAIR avant que les Travaux se fassent, car la Chine se servira ailleurs pour se faire rembourser, en faisant du profit hors norme sur le Dos de la Nation, et le Peuple en pâtira encore pour quelques décennies en plus.
    Il faut reconnaitre, que ce Pays, Madagascar fait pâlir le Monde par les calculs de bienveillance que ses pseudo-dirigeants ont envers leur Nation et son Peuple.
    Exemple à ne jamais suivre.

  • 21 décembre 2017 à 16:44 | diego (#531)

    Bonjour,

    Cela se discute mais économiquement Madagascar n’a pas besoin d’autoroute. Il faut avoir un budget pour entretenir les Infrastructures existentes. On n’a pas besoin de la Chine ni d’autres pays pour cela.

    Il faut développer le pays d’une manière traditionnelle, comme les pays occidentaux font justement. C’est à dire :

    - à l’État ( entreprises bublics ) de penser et de conduire les grands travaux, comme l’Energie, l’Éducation, la Santé, la Sécurité Alimentaire et la Sécurité etc....

    - c’est aux entreprises privées de s’occuper de ce que l’État ne peut pas faire...

    Traditionnellement, il est important que l’État et le Privé travaillent ensemble. Ce n’est pas le cas.

    Les dirigeants africains et malgaches sont irresponsables et inconscients, et ils ont beaucoup à prendre en matière de bonne gouvernance au bénéfice des pays qu’ils dirigent.

    Il faut être naïf au point de....pour ne pas comprendre pourquoi les entreprises occidentales peuvent s’endetter, au point d’en abuser avertissant les gouvernements, et les pays bien dotés des États et des Institutions légitimes n’ont même pas accès au marché financier.

    Pour un pays comme Madagascar, un pays qui a sa propre monnaie et des Institutions héritage de la colonisation, on peut imaginer que s’endetter et l’accès au marché financier ne doit pas poser de problèmes. Mais c’est un problème. La question c’est pourquoi ?

    Les Institutions internationales n’ont tout simplement pas confiance aux institutions des pays africains. C’est aussi simple que cela.

    Quelle entreprise occidentale va faire confiance à Mr R. Hery ? Qui ressemble plus à un Chef d’entreprise qu’un Chef d’État ? Aucune.

    • 21 décembre 2017 à 18:04 | RAMBO (#7290) répond à diego

      Quelle entreprise occidentale va faire confiance à Mr R. Hery ? Qui ressemble plus à un Chef d’entreprise qu’un Chef d’État ? Aucune..... Signé Diégo.

      J’adopte cette nouvelle méthode de copier/coller pour dénoncer les mensonges récurrentes et les lntoxs ici !

      AMBASSADE DE FRANCE A MADAGASCAR
      SERVICE ECONOMIQUE DE TANANARIVE
      TANANARIVE, LE 03 SEPTEMBRE 2014
      Immeuble de l’Ambassade de France Ambatomena BP 671 – Tananarive - Madagascar
      Tél. : (261 20) 22 399 99 - Fax. : (261 20) 22 399 75

      Présence des entreprises françaises à Madagascar
      Avec des flux de 151 M€ et des stocks de 584 M€ d’IDE, la France se positionne en 2012 aux 2ème et3ème rangs des investisseurs à Madagascar. Le retour à l’ordre constitutionnel du pays en janvier 2014 laissait espérer une relance de l’économie malgache avant la fin de l’année ainsi que la reprise rapide de l’investissement direct étranger qui a été essentiellement le fait depuis le début de la crise en 2009 d’entreprises déjà installées dans le pays. Cependant, en regard à la lenteur de l’action gouvernementale, les bailleurs de fonds ont été contraints de repousser le déblocage de leurs aides. Le secteur privé, qui est appelé à jouer un rôle important dans la mise en œuvre des grands projets prioritaires (infrastructures, énergie, tourisme…), table désormais sur une reprise en 2015-2016.

      1. Forte présence de la France à Madagascar
      Dans le cadre des échanges de la France avec une trentaine de pays-clients de l’Afrique sub-saharienne,
      Madagascar se classe au 12ème rang. Dans la Grande Ile, la France s’appuie sur la présence d’une
      communauté de 25 000 Français installés pour la plupart de longue date dans le pays, et sur près de 170 filiales dont 7 entreprises du CAC 40 (Air Liquide, Bouygues, Orange, Lafarge, Société Générale, Vivendiet Total). On dénombre sur le territoire malgache plus d’un millier d’entreprises à capitaux français.
      Plusieurs des plus grandes entreprises de l’Ile, comme le groupe Fraise par exemple, ont été créées et sont contrôlées par des citoyens français. Il faut également noter l’importance de groupes locaux d’origine indopakistanaise (Socota, Unima, Basan, Cimelta, First Immo,Groupe Trimeta, SMTP, SCIM, Sipromad, Filatex, Vima, etc.) dont les propriétaires sont de nationalité française.
      La présence d’entreprises de La Réunion est significative, avec notamment Royal Bourbon Industries,
      Caille Caminvest, Sodibur, Cabinet 3A, Domeau, Aveliance Conseils, etc.
      Les intérêts français sont principalement dans les services financiers (Société Générale, BPCE, Gras
      Savoye, Allianz), les communications (Orange, Camusat, Canal Sat), les biens de consommation (Castel, Casino), la distribution de carburants et gaz (Total, Air Liquide, Vitogaz), le ciment (Lafarge/Holcim), le BTP et les infrastructures (Colas, Sogea Satom, Egis), le transport (Air France, Air Austral, Corsair, Bolloré), l’outsourcing et les call centers (Webhelp, Vivetic, etc.).
      En 2012, et selon les données de la Banque Centrale de Madagascar, les IDE de la France se sont orientés principalement vers les activités financières (71%), les activités extractives (21%) et le commerce (4%). Ils se sont chiffrés à 151 M€ pour les flux (+45%/2011) et à 584 M€ pour les stocks (+34%).
      A noter que le secteur du textile, avec des entreprises françaises « franches », joue un rôle moteur dans les échanges bilatéraux. En 2013, leur montant a atteint 676 M€ (+6,7%/2012) avec cependant une balance commerciale française déficitaire de 83,8 M€. La France est le premier client historique de Madagascar (24% de ses exportations en 2013) et son 2ème fournisseur (6% de part de marché en 2013) hors hydrocarbures après la Chine.

      2. Importante mobilisation des sociétés françaises en 2014
      En soutien à la volonté politique affirmée du Président de la République, M. Hery Rajaonarimampianina, de remettre le pays sur la voie de la reprise économique, de nombreux événements franco-malgaches ont été organisés depuis le début de l’année 2014. On peut citer :
       L’atelier Ubifrance du 21 mars 2014 à Paris sur le thème « Madagascar, un marché à (re)découvrir
       » qui a exceptionnellement rassemblé près de 250 opérateurs économiques autour de la présence
      du Président Rajaonarimampianina.
       La mission Ubifrance « bailleurs de fonds » (12 au 16 mai) qui a rassemblé 17 entreprises (pour
      moitié de la métropole et l’autre moitié de la Réunion et de Mayotte) évoluant en totalité dans le
      secteur des infrastructures et de l’environnement (Egis, Safège Ingéniérie, Eiffage Travaux
      Publics, Smac…).
       Le pavillon France de la Foire Internationale de Madagascar/FIM (15 au 18 mai) avec une
      participation significative de 90 exposants (35% des 260 exposants de la FIM).

      Q
      La 5ème réunion régionale des Conseillers du Commerce Extérieur de la France de l’océan Indien
      qui a réuni 40 CCEF de la région à Tananarive (14 au 16 mai 2014) avec pour thème « Rendre
      visibles les actions CCEF et être présents dans l’accompagnement des entreprises ».
       Le participation des ambassadeurs de France à l’Ile Maurice, aux Comores, aux Seychelles et à
      Madagascar au Carrefour des Entrepreneurs de l’océan Indien qui se tiendra à Tananarive le 25
      septembre 2014 sur le thème « Les perspectives d’intégration régionale dans l’océan Indien :
      chimères ou réalités ».
       Le déjeuner organisé le 19 septembre avec une quarantaine de chefs d’entreprises par MEDEF
      INTERNATIONAL à l’occasion de la visite officielle en France du président malgache.

  • 21 décembre 2017 à 16:59 | RAMBO (#7290)

    @ Houpert Claude
    Les Chinois sont les mal aimés en Europe et dans les zones d’influence économique occidentale parce que ce sont de concurrents redoutables.
    Voici un extrait d’article sorti en 2011 expliquant comment ce projet d’autoroute polonaise a capoté.
    Les sous traitants polonais avaient tout simplement ligué et boycotté les chinois.

    Le marché de la construction des routes en Pologne est dominé par les grandes firmes du BTP. La plupart sont arrivées ici en rachetant des entreprises polonaises ou en participant à leur privatisation. Elles disposent d’une base logistique, de personnel, de moyens de production. Si nécessaire, elles confient une partie des travaux aux sous-traitants polonais. C’est pourquoi tous ont été surpris de voir les Chinois s’engager dans le projet sans rien de tout cela.

    Au début, la stratégie de Covec( L’entreprise de BTP Chinoise qui a décroché le contrat) était simple : embaucher des sous-traitants locaux pour tout faire. Mais pour honorer le contrat tout en réalisant de la marge, il fallait économiser sur les sous-traitants. Résultat : personne ne s’est présenté. Les Chinois ont compris que toute la branche du BTP s’était liguée contre eux.

    Ils ont eu un mal fou pour trouver des fournisseurs, que ce soit pour louer du matériel ou pour acheter des matériaux de construction. “Ils baissent les prix, nous piquent du travail, démolissent le marché et on devrait les aider ? Jamais de la vie !”, déclare le dirigeant d’une entreprise polonaise, qui préfère garder l’anonymat. Comme lui, tous les constructeurs de routes en Pologne sont persuadés que l’A2 va être une camelote chinoise de la plus belle eau.

    La Chine a largement contribué au changement dans la manière de consommer à travers le monde. Avec des produits bons marchés mais utiles çà aide les plus modestes à accéder à la consommation de masses. Du coup les chinois ont pu cumulé une masse énorme de bénéfices. Ils cherchent maintenant à réinjecter cette masse astronomique d’excédents commerciaux partout dans le monde. 60 milliards de $ pour le continent africain et Madagascar. Nous voulons profiter pleinement de cette manne.

  • 21 décembre 2017 à 17:24 | olivier2 (#9829)

    Les chinois débarquent partout à Madagascar : FETY BE

    Ils sont désormais bien plus nombreux que les français ( bien que les statistiques incluent les Franco/malagasy..qui sont, et personne ne me contredira, bien souvent PLUS malagasy que Français..quelle misère..quel échec pour « ma » république..)

    Aujourd’hui le représentant HVM de ce forum nous LOUE les qualités des Chinois..

    Sa copine TGV est en embuscade..et abonde dans son sens..

    Et le Genie des Mines tsisdinika..admirateur de Ra8..est sur la même ligne..

    Ils sont RIGOLOS nos amis malagasy..

    Ils possèdent des dictons qui accusent les VAZAHS de faire semblant de se chamailler pour embrouiller la galerie..MAIS..OH SURPISE..C’EST LEUR SPECIALITE !

    DECIDEMENT..

    Décidément, laissons place à l’intelligence malagasy, et à son alliée LA CHINE.

    Et nous autres , pauvres POIRES de vazah lany mofo, militons pour un désengagement de ce pays ;

    Il est grand temps pour que les impôts Francais et Européens soient re orientés ailleurs.

    Nous ne méritons pas ce pays.. c’est un fait.

    Que nos impôts servent ailleurs, et que Madagascar, cette immense nation peuplée de GENIES BRIMES puisse ENFIN faire éclore son savoir faire au contact de son libérateur Chinois :

    tu « like » ?

    • 21 décembre 2017 à 18:25 | akam (#7944) répond à olivier2

      Afin de completer tes remarques, je vais quand meme lever un lievre car la plupart des autoroutes europeennes appartiennent a des societes privees mais pas a l’etat. Donc, si je m’accroche a ce qu’a dit Gros Bras a propos du peage, je peux deduire que cette autoroute appartient (le present car c’est fait !) aux sinoa ! Par consequent, l’etat gasy a vendu des terrains…des lacs…des domaines… aux sinoa. Comme je n’ignore pas tant que ca ces endroits qui hebergeront cette autoroute, il y a donc eu des « parcs nationaux » qui ont ete cedes dans les lots ! n’y-a-t-il pas pillage(s) de ressources dans ce projet « mysterieux » qui suscite, a present, plus de doutes que d’assurances a propos de sa realisation ?

  • 21 décembre 2017 à 17:37 | njarasoa (#10017)

    ce n’est qu’un rêve !!!

  • 21 décembre 2017 à 18:11 | FINENGO (#7901)

    Le Kon seiller du PRM Mr Hery a tout compris sur la Chine et les Chinois.
    Parait-il que la Chine a révolutionné la Manière de consommer dans le Monde.
    Eh ben que c’est tout a fait vrai. Jusqu’à s’empoisonner rien quand s’asseyant dans un canapé Made in China. Et personne ici ne peut le démentir, sauf le Kon seiller du PRM.

    Et il ne voit que du Bénéfice à travers la Chine. Ceci montre et démontre la supériorité de réflexions inégalables que ce Personnage possède. Et il ajoute au vu des 60 Milliards de $ que la Chine compte investir en Afrique, il serait inimaginable et inconcevable que Madagascar ne puisse pas en bénéficier. Parole d’un Kon seiller.
    Mais ce que Monsieur le Kon seiller oublie, c’est que depuis 57 ans le Pays n’a fait que perdre, et jamais il a gagner. Si si si si la Francophonie, Ils l’ont gagné. Mais c’ était plus de la caca-phonie à ruiner un peu plus le pays que pour les Bénéfices qu’elle aurait pu apporter.
    Car il y eu des Bâtis qui sont à ce jour impraticables, en autre une route et d’autres encore.
    Ca me rappelle un film : « Folie de Grandeur » mais la Grandeur n’y est pas, et loin d’y être.

  • 21 décembre 2017 à 18:39 | FINENGO (#7901)

    Mais Monsieur le Kon-seiller, ne parle pas des désastres que font les indo-pakistanais dans le domaine des Pierres Précieuses à Madagascar. Ni de certains Européens, qui ont droit à une escorte Militaire pour aller au plus près des Pauvres Mineurs artisanaux pour se gaver des belles pierres à des prix défiant toute concurrence à 200 fois moins cher que le prix du marché.
    Sans compter que les soit disant investisseurs Français qui investissent au Pays, ne sont là que pour les Profits des Dirigeants qui se partagent les commissions de ceci et de cela de ces entreprises sans que le peuple en voit la couleur. Mais ça Monsieur le Kon-seiller n’en dit pas mot. Les dégâts écologiques qui se font au grand jour à Ambatovy de la Firme Canadienne, pas un mot, et ça continue. Partout le passe droit est légitimé pas les Dirigeants de ce Pays. Jusqu’à condamné celui qui ose dénoncer les Méfaits, que le même Kon-seiller , prétendait qu’il était dans ses tords. Eh oui, le droit à Madagascar est une faveur réservé à un clan d’ayants droit, et 92% des Malgaches n’ont pas et n’auront pas ce même droit.

  • 21 décembre 2017 à 18:56 | diego (#531)

    Bonjour,

    Mr RAMBO, d’abord pour éviter de délirer sur l’économie, il faut retenir une chose très importante, les facteurs producteurs sont, la capital, le travail et la confiance, c’est universel.

    Le deuxième chose à retenir, je pense qu’elle n’a pas échappé aux dirigeants malgaches et aux Institutions internationales, ce que Madagascar occupe le 5e dernier rang des pays les plus pauvres de la planète.

    Et la troisième et dernière chose à retenir, ce que Madagascar est en crise Institutionnelle depuis 2002.

    Il y a là, politiquement, une anomale majeure, presque insurmontable pour les élus d’instaurer et de conduire sereinement une politique de développement à Madagascar.

    • 21 décembre 2017 à 19:29 | RAMBO (#7290) répond à diego

      Je dénonce tout simplement les affirmations gratuites et les mensonges avec preuves à l’appui. C’est tout. N’essayez pas de détourner le débat !

  • 21 décembre 2017 à 20:10 | diego (#531)

    Bonjour,

    Affirmations gratuites ? Sur quels sujets Mr RAMBO ?

    Il faut y aller doucement, et s’il vous plaît, il faut bien lire.

    Et je n’ai pas peur de débat. Faut-il savoir quel débat dont vous parlez ? Politique, économique ou droit, cela me passionne et je suis prêt à donner mon avis, ou encore comment gouverner, cela m’interesse......l’appartenance politique, les frustrations et les sentiments des uns et de ses autres n’interessent pas.....

    Je respecte les idées des gens et la légitimité des élus, même si je sais pertinemment que Madagascar est loin d’être un pays démocratique.

    On peut tout dire et affirmer quelque chose, mais aucun pays occidental n’ait confiance envers l’État et les Institutions malgache aujourd’hui. Il se trouve que c’est Mr R. Hery qui est à la tête du pays depuis quatre ans. La preuve en est que c’est la CI qui pense, organise et finance les élections à Madagascar depuis 10 ans.

    J’ai beaucoup de respect pour le citoyen R. Hery, mais je n’arrive pas à suivre et comprendre l’homme politique et le président. Première sortie, Israël. J’ai dit attention. Quelle est la politique malgache de la région ? Et aujourd’hui, est-ce que les dirigeants ont une position sur Jérusalem ?

    Madagascar, à mon humble avis, ressemble politiquement à une maison en désordre. Tout le monde hurle, comment entendre et comprendre ce que la population souhaite ?

    • 21 décembre 2017 à 21:24 | ETHAN (#9769) répond à diego

      Salut Diego,

      Je suis d’accord avec vous Diego, que RAMBO délire sur un Texte, dont il ne comprenait même pas ni sa déclinaison réelle sur le terrain ni la finalité des démarches. Je lui avais posé d’essentielles questions en finances, il ne m’a jamais répondu.

      = > à RAMBO
      # Peu importe les Partenaires en face (quoiqu’il y en a de mieux pour Madagasikara), si les compétences du Government (car certains ont fait de grandes études) ne sont pas utilisées pour concevoir des structures d’INSTITUTIONS : financières de development, de Justice, de Santé et de Sécurité …, il n’y aura pas de débat constructif.
      # Pour moi, ce ne sont pas les compétences qui manquent, mais elles ne sont jamais utilisées pour les bonnes causes.
      # C’est une sorte de dictature d’appauvrissement de tous les domaines qui domine le Pays.

      = > à RAMBO
      RAMBO, expliquez-nous juste pour comprendre les suivants SVP :
      Pourquoi l’ARIARY se dévalue, malgré toutes les louanges que vous chantez plus haut ?
      Pourquoi une croissance économique positive (même dans le temps), généralement en Afrique (sub-saharienne) ou à Madagasikara n’a jamais pu diminuer de façon significative la Pauvreté ?

    • 21 décembre 2017 à 21:36 | RAMBO (#7290) répond à diego

      Quelle entreprise occidentale va faire confiance à Mr R. Hery ? Qui ressemble plus à un Chef d’entreprise qu’un Chef d’État ? Aucune
      .On peut tout dire et affirmer quelque chose, mais aucun pays occidental n’ait confiance envers l’État et les Institutions malgache aujourd’hui.
      Signés Diégo.

      BEI (Banque Européenne d’Investissement) à Madagascar :
      PUBLIÉ LE 7 NOVEMBRE 2016MIS À JOUR LE 8 NOVEMBRE 2016

      « Miser sur des investissements de qualité pour réaliser des projets convenus avec l’Union Européenne »
      Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a reçu, ce 4 novembre, le Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement, Pim Van Ballekom, accompagné de l’Ambassadeur de l’UE, Antonio Sanchez-Benedito, du Ministre malagasy des Finances et du Budget et de son homologue de l’Économie et de la Planification.

      Le Président Malgache entouré du Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement, Pim Van Ballekom, accompagné de l’Ambassadeur de l’UE, Antonio Sanchez-Benedito (Courtesy : Presidence)
      Le Président Malgache entouré du Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement, Pim Van Ballekom, accompagné de l’Ambassadeur de l’UE, Antonio Sanchez-Benedito (Courtesy : Presidence)

      La Banque Européenne d’Investissement, BEI, est l’institution de financement à long terme de l’Union européenne. Elle met à la disposition de ses partenaires, des financements à long terme pour des investissements de qualité contribuant à la réalisation des objectifs de l’UE. A l’issue de la rencontre, le Vice-Président de la BEI, Pim Van Ballekom, a déclaré que plusieurs possibilités de renforcement de la présence de la BEI à Madagascar ont été discutées, dans le cadre de la coopération avec l’UE. Les discussions ont porté notamment sur les projets d’infrastructures, le développement de l’agriculture, les travaux post-catastrophes cycloniques, le renforcement du partenariat avec le secteur privé, le projet de Rocade à Antananarivo, mais également sur l’amélioration du secteur de l’énergie, dont le cas de la Jirama.

      Un financement de 20 millions d’euros sera consacré à la construction de la Rocade devant assurer la convergence entre les RN 7, 2, 3 et 4, en complément avec la route du marais Masay et le Bypass, et les travaux commenceront début 2017. Pour les travaux post-catastrophes cycloniques, il est prévu un financement de 40 millions d’Euros, consacré à la réhabilitation des entrées de routes nationales sur Antananarivo, pour les rendre plus résilientes aux intempéries, même chose en ce qui concerne les digues de retenue dans la plaine d’Antananarivo, et enfin pour le renforcement du viaduc de Sahasinaka, sur la ligne ferroviaire Fianarantsoa-Côte Est, dans la Région Vatovavy Fitovinany. Pour les deux projets d’infrastructures prévus dans le Nord et le Sud, la BEI est disposée à investir 100 millions d’Euros, tandis que la ligne de crédit pour le Secteur privé se base sur un montant plus ou moins modeste.

      A relever que la BEI ne dispose pas de budget spécial et préétabli pour un pays, mais elle mise surtout sur la qualité des investissements pour pouvoir déterminer les enveloppes à octroyer.

  • 21 décembre 2017 à 20:10 | FINENGO (#7901)

    Vos preuves Monsieur le Kon-seiller, ne sont que des montages.
    Et d’autant plus ce ne sont que des Preuves typiquement de vous qui n’a rien de Preuve.
    Car une Preuve n’est pas contestable, car c’est du réel.
    Vous êtes plus dans du fantasme, que dans une vérité avec vos Preuves, qui n’a rien de preuve que le nom.
    Il faudra peut-être inventé la Médaille de la co.nnerie au près de la Chancellerie Malgache, car tous ceux qui se sont succédé au Pouvoir et ceux qui l’entourent la Méritent amplement.

  • 21 décembre 2017 à 22:12 | Jacques (#434)

    Bonjour,

    Une autoroute pour un pays qui a toujours été « allergique » aux routes ? De l’annonce ou de l’effet d’annonce, on croit rêver mais qui sait, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Et d’idiots, il n’en manque pas ici au forum, à l’image de ceux qui maintiennent bec et ongles que Rajao et sa clique gèrent bien le pays ou bien celui (ou ceux) qui critique(nt) constamment la France (ou les français) mais qui sème(nt) du copier-coller afférent aux activités économiques des vazahas au bled.

    Sur les « conseils » de Rambo-le-milliardaire Rajao-le-diacre n’a consacré que 8% seulement du budget de l’Etat aux travaux publics, construction et réhabilitation des routes comprises, preuve que ce secteur ne fait pas partie des priorités pour ceux-là mêmes qui prétendent gouverner. Alors qu’il était ministre des travaux publics Roland Ratsiraka (neveu du célèbre marin d’eau douce) le maître-chanteur (il détient des dossiers sur Rajao-le-diacre) avait déclaré en novembre 2014 que les RN2, RN4, RN7 et RN6 étaient en réhabilitation et que les travaux allaient être terminés avant la fin de l’année. Que nenni ! Gros mensonge que Rambo-le-milliardaire n’avait pas hésité à avaler.

    On cause aujourd’hui de l’irruption future d’une autoroute reliant Tana à Tamatave alors qu’on n’est pas foutu de réhabiliter 1 seul KM sur les infrastructures abimées ou détruites complètement. Quand bien même elle vient à voir le jour, quid de l’entretien d’un produit « sinois » ! Quasiment 70% du legs colonial sont dans un état de délabrement inoui, il y a même des routes qui ont totalement disparu.

    En Europe, je veux dire en France bien sûr, le coût pour la construction d’1km d’autoroute est estimé à 6 millions d’euros, sans comparaison aucune à celui des « sinois » qui défie certainement toute concurrence. Combien de temps les « sinois » vont-ils construire cette autoroute de quelques 350km ?

    Pour la route, dédiée à Rambo et Rajao :
    https://www.youtube.com/watch?v=G5QV2o2gRyU

  • 21 décembre 2017 à 22:17 | punchline (#9673)

    AutoRoute pour fuir en fin de mandat ? une sorte de GO-FAST ? pas mal comme idée ! vas y et ne reviens plus gros !

  • 22 décembre 2017 à 08:58 | cool Raoul (#10042)

    Bj

    Pour avoir rouler sur les routes éthiopiennes qui n’avaient que le nom. Le Gouvernement a demandé aux amis Sinoas de faire une très belle route de d’Addis Abbaba.
    Nos amis Sinoas ont commencé.....
    quel plaisir de rouler sur une route correcte, mais là où celà a merdouillé était 8 mois après quand les nids de poules des premiers kilomètres ont vieillis.... puis de mois mois en mois l’apparition des trous suivait le vieillissement de la route..

    2ième couac

    il n’y avait que des Sinoas et très peu de locaux...

    Alors pour Madagascar, pays corrompus parmi les corrompus, imaginez le bowdel patron ?

    Pour un autoroute, il faut aussi mettre la Jirama pour l’éclairage.....
    sachant que les devis payes depuis 2013 ne sont toujours pas installés pour les compteurs et les cables....

    Si la Jirama procède comme pour les particuliers... grosse tranche de rigolade..

    imaginez la conversation comme pour les particuliers

    CLIENT :
    Bj Mr le Directeur interregional de la Jirama, nous souhaiterons installer l’electricité le long de l’autoroute, comment procéder ?

    JIRAMA :
    il faut payer le devis cables et compteurs et on s’occupe de tout.....

    CLIENT :
    pour quelle date peut-on espérer les travaux ?

    JIRAMA :
    aucune idée , vous savez, je ne suis que le directeur interregional et je ne decide de rien...

    CLIENT :
    et comment faire pour accélérer la procédure,

    JIRAMA :
    alors, ne vous en faites pas, je suis l’homme de la situation...

    CLIENT :
    expliquez-moi alors !

    JIRAMA :
    dans ce cas précis les cables ne seront pas disponibles, et vous devez acheter d’autres cables très vite SI vous voulez votre énergie rapidement.. D’ailleurs, je peux vous fournir les memes rapidement..

    CLIENT :
    et les cables déjà achetés avec le devis, puis les reprendre puisque je les ai payé ?

    JIRAMA :
    NON, NON, NON, et NON ils sont propriétés de la JIRAMA...

    ceci est le système de la JIRAMA, alors pourquoi ne serait-il pas aussi d’actualité pour les personnes gravitant autour de l’autoroute ?

    De plus, quel sera le pourcentage de Sinoas / Malagasys qui travailleront pour le projet ?

    Dejà que l’on achète les votes avec un savon, alors je n’ose pas imaginer !!

    Mais le Papa Noel sera arranger les gamelles et les bidons

  • 22 décembre 2017 à 10:15 | vorona (#8254)

    Regardez une carte de géo et vous comprendrez (en voyant la route actuelle et la modeste ligne train ) que si l’autoroute n’est pas construite c’est à moyen terme la mort économique de la capitale !

    • 22 décembre 2017 à 16:59 | Stomato (#3476) répond à vorona

      Cette mort n’est elle pas déjà là ?
      Quelles sont les création de richesses existantes autour et dans la capitale ?
      Il n’y a guère que des consommations !

  • 22 décembre 2017 à 14:30 | reviv (#9830)

    Est-ce encore de l’intox ou des effets d’annonce de plus ???
    Alors que les routes n’existant même pas, on bassine l’autouroute....
    C’est encore la grenouille qui veut se mesurer à la grosse vache
    cette histoire d’autoroute a été déjà débattue ici même pour dire que cela n’a aucun sens et ne tient absolument pas la route,
    Et pas des moindres, à ne pas ignorer que les biens publics sont maltraités dans la culture locale
    Si ce n’est donner libre cours aux samois de tout dépouiller et encore dépouiller à travers cette grande porte qui est l’auroroute que le gvt gasy leur offre,,,,,, pourquoi ?
    Réhabiliter et construire des routes oui, oui et oui mais pas n’importe comment.

    Regarder à lvato, même avec les dotations en équipements de détection dernier cri dont cet aeroport dispose, Ivato est un vrai passoire quotidien pour les samois et d’autres...

  • 22 décembre 2017 à 14:58 | l’ankarana (#6795)

    Cette autoroute est-elle bien une priorité ? Alors que de nombreuses routes nationales sont presque inutilisables. Sur notre route nationale d’Antsiranana à Ambilobe, il n’y a plus de nids de poule puisqu’ils ont été remplacés par des nids d’éléphants ou même de dinosaures. Les plus rapides arrivent à faire les 130 kilomètres d’Antsiranana à Ambilobe en un peu plus de 5 heures.

    N’y aurait-il pas urgence aussi à remettre en état les routes en terre, qu’on dit secondaires mais qui ne sont pas si secondaires qu’on veut bien le faire croire. Autrefois des engins des travaux publics passaient pour les remettre en état et les niveler après chaque saison des pluies. Depuis 2002 cela ne se fait plus et bon nombre de ces routes en terre sont devenues absolument inutilisables, même aux charrettes à bœufs. De très nombreux villages ne peuvent plus écouler leur production agricole, ni recevoir des PPN, et sont totalement enclavés de décembre à mai.

    Le nouveau calendrier scolaire rend cet entretien beaucoup plus urgent. Actuellement de nombreux parents sont obligés de mettre leurs enfants dans des pensions en ville lorsqu’ils arrivent au collège, et à plus forte raison au lycée ; les enfants rejoignent leurs parents à la belle saison. Avec le projet de nouveau calendrier, cela ne sera plus possible : les parents devront payer 3 mois de pension supplémentaire, alors qu’ils doivent déjà faire de gros efforts ; s’ils ne le peuvent pas, les enfants arrêteront après le primaire. S’ils arrivent à le faire, que deviendront les enfants et les jeunes livrés à eux-mêmes pendant les trois mois de vacances puisqu’il leur sera impossible de rejoindre leurs parents. Quand je visite ces villages éloignés et que je vois ces ribambelles d’enfants et de jeunes, je me demande quel sera pour eux l’accès aux études et quel sera leur avenir ? Ici, dans le nord, ce ne sont pas des cas isolés, mais ils sont très nombreux.

    • 22 décembre 2017 à 17:08 | Stomato (#3476) répond à l'ankarana

      Il est vrai qu’une seule autoroute de Tamatave à Tananarive ne servira à rien, donc sera complètement inutile.
      Vous avez raison de mettre en avant la nécessité vitale d’entretenir sérieusement les routes. Quand bien même les routes de se mangent pas, au moins elles permettent d’avoir à manger.
      Et cela seul des très faibles d’esprits sont incapables de le comprendre.
      Mais il faudrait plus de gens comme vous capables de raisonner, au lieu de gens seulement capables de résonner (comme des cloches !).

  • 22 décembre 2017 à 16:27 | reviv (#9830)

    En effet, les priorités ne sont pas celle là,
    Plutôt dans la réhabilitation en bonne et due forme des routes dites secondaires ou bitimeuses et des routes de campagnes.
    Nourrir la population et la rendre en autosuffisance alimentaire de base,
    Doter une scolarisation solide aux enfants,
    Et pour mémoire, que sont devenus les hôpitaux dits « manarapenitra » construits à la va vite sans suivi , alors que il aurait commencer par les CSB et les hôpitaux de régions sont en piteux états
     !,,,,,,,,,

  • 22 décembre 2017 à 18:28 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    L’axe TANA /TAMATAVE est stratégique pour la caste dirigeante de la capitale !
    En effet en ayant concentrer toutes les activités import /export en ce seul endroit ,il faut aujourd’hui que toutes les marchandises passent part cette axe pour ensuite être redistribuées dans toute l’île
    D’autre part comme les régimes successifs ne vivent qu’en très grande majorité des taxes d’importations et d’exportations et de la tva prélevée à la base chez les importateurs ,nous comprenons la volonté de part des pouvoirs successifs de moderniser cette route /autoroute
    Si d’ailleurs vous voulez faire partir le pouvoir en place(je le recommande fortement,c’est le talon d’Achille de leur système dictatorial ) il suffit de bloquer cette route pendant assez longtemps et cela tombera comme un fruit mur .

  • 23 décembre 2017 à 09:34 | lysnorine (#9752)

    @ Isandra 21 décembre à 13:46

    « L’argent, on peut trouver n’importe où,...mais, LE PLUS IMPORTANT, C’EST LE PROJET,...
    Si votre projet est jugé crédible rentable et réalisable, les bailleurs se bousculent,...là-dessus, on ne devrait pas avoir d’état d’âme,... »

    Voafintinao tsara ny....KILEMA nahavoa ary mbola mahavoa ny mpitondra fanjakana malagasy sy ny mpanao fanjakana ambony mbany ny jobon’olona ambony fahaizana amam-pahalalana na « élite » : Sady TSY MAHATAFAVOAKA TETIK’ASA na « projets » tena mahasoa ny firenena, entina hampandrosoana ny vahoakany , no toa TSY AFAKA na TSY MAHAVOA LOATRA eo amin’ny FIADIAM-BAROTRA amin’izay rehetra avy any ivelany tonga hihaza tombon-karena sy tombom-barotra eto Madagasikara (ny hoe “investisseurs étrangers”) : ny tetik’asa entin’izy ireo dia toy ny « hanina omena andevolahy : tsy tian-kano, tian-kano » na mifanentana na tsy mifanentana amin’ny tombon-tsoam-pitrenena, fa dia miazakazaka MANDRAPAKA azy ny mpitondra antsika......sitrany ahay ! fa tsy mba miezaky ny manavaka sy mifantina ka TSY MISALASALA MANDAKA izay tsy hahasoa fa toa vao mainka hanamafy izaitsizy aza ny fanjanahan’ny any ivelany sy ny olon-kafa firenena ny ekônômia REHETRA, ny fitantanany ny raharaham-BOLA sy ny VARO-DEHIBE , izay mifanindran-dalana amin’ny FIROBOROBOAN’NY FAHANTRANA mianjady amin’ny valalabemandry !

    Miteny ho azy ny fampahatsiahivan-dRambo etsy aloha ny tatitry ny Service Économique ao amin’ny Ambasadin’i Frantsa 21 décembre à 18:04 fa tsy misy eo ampelatanan’ny Malagasy intsony NA IRAY AZA ny « EFI-TRANO » LEHIBE REHETRA VIVATO AINA [« secteurs stratégiques] eo amin’ ny fampandrosoana ny « TOKAN-TRANOM-PIRENENA » [ekônômia] ! Karazana « haingom-panjakana » fotsiny sisa ny mpitondra, maka sary etsy sy eroa, mifandray tanana amin’izato sy izato, manao kabary...ambony vavahady toa tsy misy lohany sy vodiny raha ny tetika hampivelarana ny ekônômia no heverina .

    LOZA BE iray ahitana ny maha-tsy ampy fandinihina loatra ny mpitondra malagasy dia ny fihakazahany hatrizay hatrizay amin’ny hoe « projets d’infrastructure » isan-karazany tahaka itony AUTOROUTE resahina eto itony, izay tsy hiteraka tombontsoa manao ahoana akory ho an’ny SARAMBABEN’NY VAHOAKA MALAGASY, fa vao mainka hampahantra azy aza. Ary fitaovana MAHERY VAIKA ampiasaina amin’izany dia ity hoe « PPP » na “Public-Private Partnership” hirahiraina tsy misy farany ity. Ho setrin’ny fironana amin’ny « projets d’infrastructures », dia atao zandrin-draharaha ny tetik’asa MAMOKATRA vaingan-javatra azo tsapain-tanana sy hita maso ka tena ilain’ny sarambabem-bahoaka [projets de PRODUCTION de BIENS MATÉRIELS, DE CONSOMMATION ET NON PAS DE SERVICES !]. Ny tokony ho izy angamba, dia atao MIARA-MANDROSO amin’ny FAMOKARANA izany TSARA ny FANATSARANA TSIKELIKELY ny fanambany [infrastructures] fa TSY ALOHANY akory ! Io ilay ataon’ny Ntaolo hoe « manao salaka miamboho vody » ilay ataon’ny Frantsay hoe « mettre les bœufs avant la charrue » ]

    Ary raha ny FANAMBANY tena ilaina no heverina, dia TSY NY LALAN-DEHIBE HO AN’NY FIARAKODIA angamba no tena hahasoa fa : LALAMBY mampitohy ny tanan-dehibe sy ny fitodian-tsambo ka mamakivaky ny FARITRA MPAMOKATRA eo amin’ny lafiny FAMBOLENA sy FIOMPIANA. Aoka tsy hohadinoiny fa ny fanamboarana lalamby sy ny fanabeazam-boho azy handrakotra ny taniny no tena nampandroso faingana ny FIRENEN-DEHIBE REHETRA ANKEHITRINY nandritra ny taon-jato faha-19 sy ny ny taon-jato faha-20, tapany voalohany. Koa fahadisoana bevava ny nataon’ny mpitondra rehetra nisesy teto hatramin’ny 1960 ka mandrak’ankehitriny raha ny fanamboaran-dalana ary fomba fa tsy LALAMBY ny nokendreny hampifandraisana ny faritra rehetra manerana ny Nosy.

    Lamaody rahateo moa izany eran-tany tamin’ireny taona 1960 ireny izany, hany ka natao tsirambina ny lalamby. Ankehitriny vao nanenina ireo firenen-dehibe ireo ka miezaky ny hamerina indray ny hasin’ny lalamby !

    I SININA moa dia efa lasa lavitra dia lavitra ny amin’izany ka mampalahelo fa tsy ny LALAMBY no nikatsahan’ny mpitondra fanjakana malagasy fanampiana avy aminy (zahao ohatra ny nataony tany Etiôpia-Djibouti, Kenya, Tanzania).

    Tsara ifantohan’ny sain’ny mpanapaka eto koa fa TSY TAHAKA NY LALANA ange ny lalamby : natao haharitra zato taona ny lalamby, fa mba hampateza ny lalana kosa, dia vola tsy toko tsy forohana no tsy maintsy holaniana isan-taona eo amin’ny fikojakojana azy. Noho ny antony ara-bola sy hafa, dia TSY NAHAVITA izany firy ny fitondrana malagasy hany ka voatery MANGATA-BOLA sy MISAMBO-BOLA TSY TAPAKA any amin’ny Banky Mondialy sy ny Firaisana Eôrôpeanina ary ny forongony, HANARENANA NY SIMBA LAVA ( izay antsoina hoe « RÉHABILITATION ! » ary tsy misy farany !).

    Velona dia velona noho izany ny orinasa vahiny mpamboatra lalana tahaka-dry COLAS na mpivarotra fitaovana CATERPILLAR sns., tahaka an’i FRAISE. Tsy mitsahatra mitombo kosa ny trosan’i Madagasikara na amin’ireo nampisambo-bola azy hanaovana ny « RÉHABILITATION » na amin’ny FMI...handoavana ireo trosa tsy misy farany ireo sy hanarenana ny fitongilan’ ny mizana fandanjana ny vola vahiny mivoaka sy miditra ao amin’ny tokantranom-pirenena, satria be loatra ny mivoaka noho ny miditra. Mamindra hahy no filazana amin’ny fiteny Malagasy izany fisamboram-bola amin’olona izanyhandoavana trosa amin’olon-kafa.
    (Hotohizana)

    • 23 décembre 2017 à 09:58 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 21 décembre à 13:46
      « L’argent, on peut trouver n’importe où,...mais, LE PLUS IMPORTANT, C’EST LE PROJET... »
      (Tohiny)

      Ho famaranana ity resaka LALAMBY ity dia tsara no mampahatsiahy kely eto fa efa nanana tetika momba izany ange ny fanjakana kôlônialy tamin’ny taona 1917, saingy...tsy nisy tohiny !

      « INSTRUCTIONS relatives à l’étude du tracé d’une voie ferrée reliant le lac Alaotra à Majunga [JOMD, 15 mars 1919 ]

      « Tananarive, le 12 mars 1919

      « Le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances [A. Schrameck] [...] à M. Bensch, administrateur en chef des colonies, chef de la mission de reconnaissance du TRACÉ d’une VOIE FERRÉE entre les régions du lac ALAOTRA et le port de MAJUNGA [...]

      « la nécessité du développement de l’outillage économique de la Colonie, condition essentielle de l’essor qui doit correspondre aux besoins de l’après-guerre, impose une conception d’ensemble destinée à DOTER LA COLONIE DES VOIES FERRÉES QUI LUI SONT INDISPENSABLES. Elle conduit tout naturellement à envisager la CONTINUATION de la voie ferrée de Moramanga-lac Alaotra vers les RICHES RÉGIONS de l’immense cuvette du lac et du bassin de la BETSIBOKA et de ses affluents. La Colonie serait dotée ainsi d’un railway RELIANT, sans solution de continuité, les deux grands ports des côtes Est et Ouest. La nouvelle voie à créer constituera elle-même l’AMORCE d’un chemin de fer se dirigeant vers le NORD de l’île.

      « Le but visé en premier lieu est de RELIER la vaste région de production de l’ALAOTRA , — qui se prête à la colonisation européenne intensive ainsi qu’à un sérieux DÉVELOPPEMENT de l’AGRICULTURE INDIGÈNE et des INDUSTRIES DÉRIVANT de l’une et de l’autre, à la VALLÉE DE LA BASSE BETSIBOKA (notamment aux belles plaines cultivées de MAROVOAY ) et au grand port naturel de MAJUNGA , porte ouverte de Madagascar sur l’Afrique du Sud, centre du commerce de la grande partie de la côte ouest.

      « Pour atteindre ce but la ligne aura par conséquent une direction générale LAC ALAOTRA -région de MAROVOAY-MAJUNGA . Conviendra-t-il de suivre autant que possible cette ligne idéale ou, au contraire, de s’en écarter parfois sensiblement pour DESSERVIR DES RÉGIONS INTÉRESSANTES AU POINT DE VUE ÉCONOMIQUE ? C’est ce que la mission aura à examiner. [...]

      « le RAIL CRÉE DES GROUPEMENTS INDIGENES définitifs par l’attraction qu’il exerce sous diverses formes : facilités de vie données aux populations indigènes ; (.) création ou développement d’industries ou de commerces locaux ; (.)

      « Il apparait donc que la mission ne doit pas être guidée de façon dominante par la situation des villages, mais qu’elle ait à se préoccuper de DÉTERMINER LES RÉGIONS SUSCEPTIBLES, grâce à un sol apte à diverses productions, DE SE PRÊTER À DES GROUPEMENTS ULTÉRIEURS D’HABITANTS que desservira le RAIL OU à la CRÉATION DE ROUTES D’INTÉRÊT LOCAL LES RELIANT à la VOIE FERRÉE. [...]. »

      Noho io pôlitika nanao lahara-pamehana ny fanaovana fanambany tahaka ity LALAN-DEHIBE ho an’ny fiarakodia ity, dia tsy mahagaga loatra raha tsy mitsahatra mitombo hatrany hatrany ny fahantran’ny sarambaben’ny Malagasy, araka ny vao nasehonay teto ihany [lysnorine, 21 décembre à 03:22, 17:40 ; « Manipulation d’information », http://www.madagascar-tribune.com/Manipulation-d-information,23505.html

      Tsy asian-teny ny fivarotan-tanindrazana ara-bakiteny sy ny fanaovana varo-boba ny harena an-kibon’ny tany, tandra vadin-koditr’izany pôlitika izany, omban’ny FANDROAHANA ny tompon-tany Malagasy amin’ny taniny sy ny FIHENAN’nyVOKATRA noho izany, miara-dia amin’ny FITOMBOAN’ny fanafarana hanin-kohanina any ivelany, fandaniam-bola vahiny.

      Hofaranana).

    • 23 décembre 2017 à 10:03 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Isandra 21 décembre à 13:46
      « L’argent, on peut trouver n’importe où,...mais, LE PLUS IMPORTANT, C’EST LE PROJET... »

      (Tohiny sady farany)

      Mety mahasoa ihany angamba raha mba masahan’ny mpitondra fanjakana sy ny mpanao fanjakana manana anjara amin’ny fandraisana fanapahan-kevitra izao « lesona » izao, avy amin’i Jean-Paul POUGALA :

      « Leçon de géostratégie Africaine n° 99

      « Comment Financer vos projets ? Partenariat Stratégique et non Aide Financière ?
      http://pougala.org/partenariat-strategique-et-non-transfert-de-technologie/

      « Il y a longtemps que j’affirme que le TRANSFERT TECHNOLOGIQUE N’EXISTE PAS . Personne ne viendra nous offrir sur un plateau d’argent des technologies nouvelles qui lui permettent de faire la différence sur le marché [...]

      « Par ERREUR, les africains en majorité croient qu’un partenaire est celui qui apportent les financements. C’est faux. Chaque fois que quelqu’un a mis de l’argent dans votre projet, CE PROJET NE VOUS APPARTIENT PLUS. [...]

      « QUELLES LEÇONS POUR LES INDUSTRIELS AFRICAINS ?

      [...] La solution est UNE SEULE lorsque vous êtes FAIBLES, PETITS, pauvres et sans ressource : COMMENCER PETIT . Si vous avez 1000 F CFA, faites le projet de 1000F CFA. Et assurez-vous que ce projet soit suffisamment rentable pour vous permettre de gagner ensuite 2000F et puis 5000F etc. Je ne connais pas une autre voie sans risques exagéré.

      « Et quand vous POURREZ faire des projets plus gros, trouvez-vous un partenaire stratégique qui accepte de PARTAGER avec vous SES SECRETS INDUSTRIELS, mais parce qu’il y gagnera quelque chose et non par piétisme. pour cela, assurez-vous à toujours mettre en premier lieu CE QUE CE PARTENAIRE GAGNERAIT À VOUS CÉDER SES SECRETS.[...]

      « EN CONCLUSION :[...]

      « COMMENCER PETIT, AVEC CE QU’ON A . Lorsqu’on parle projet EN METTANT L’ARGENT EN PRIORITÉ, C’EST BIEN LA PREUVE QU’ON N’A PAS LE BON PROFIL pour lancer une telle activité. Vous ne pouvez pas chercher qu’on vous donne un montant exorbitant pour une ACTIVTÉ QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS TESTÉE. [...]

      « On commence petit, ON GRANDIT LENTEMENT et ce sont les EXIGENCES DU MARCHÉ qui vont prétendre que vous passiez à la VITESSE SUPÉRIEURE et là, je ne connais pas de banquier qui vous refuserait de vous vendre l’argent, car vous prêter l’argent n’est pas une faveur, c’est le gagne pain du banquier qui est bien content de trouver des PROJETS QUI TIENNENT DEBOUT. Ou alors, vous vous faites accompagner par un partenaire stratégique qui souvent vous accompagne avec les machines, ce qui n’est pas rien. Mais prend une part dans votre affaire. »

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 154