Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 28 juin 2022
Antananarivo | 00h08
 

Economie

Code pétrolier

Une réactualisation s’impose

mercredi 18 juillet 2007 | Lanto

Élaboré en 1986, le code pétrolier malgache doit être mis à jour car il présente certaines lacunes, surtout dans la partie réservée à l’environnement. En effet, l’existence d’empiètement de sites pétroliers sur des aires protégées est constatée. Tel est le cas du parc naturel de la réserve de biosphère de Sahamalaza, qui serait inauguré demain.

Situé à 100 kilomètres d’Ambanja, le sanctuaire de récifs de corail de Sahamalaza renferme aussi du pétrole. Aussi, la compagnie Exxon Mobil a l’obligation de respecter certaines dispositions avant de procéder à l’exploitation. Cette dernière ne peut en aucun cas explorer le noyau dur. Toutefois, une étude d’impact environnemental peut être réalisée pour les parties en dehors de ce noyau. Par ailleurs, il faudrait déplacer la zone sensible. Toutes ces démarches rendent le coût d’exploitation élevé.

Une protection temporaire

Par ailleurs, pour assurer le démarrage de la phase d’exploitation, deux conditions doivent être remplies. Il s’agit tout d’abord de faire une communication transparente, et ensuite d’assurer un revenu équitable au profit de la population, notamment des pêcheurs.

Concernant les blocs 3110 et 3112 octroyés à Essar Energy et Madagascar Southern Petroleum, un arrêté interministériel portant sur la protection de l’aire protégée en création dénommée « Complexe Mikea » dans le district de Toliara II a été publié.

Cet arrêté fera bénéficier d’une protection temporaire, le complexe, jusqu’à la publication du décret de son classement en aire protégée et résolvant temporairement la superposition des blocs pétroliers et du complexe.

Par ces faits, une réactualisation du code sera entreprise en collaboration avec la Norvège. L’objectif de cette coopération étant de développer une stratégie et un cadre réglementaire de l’environnement du secteur. Le projet consistera ainsi à la mise en place d’un cadre réglementaire pour la gestion de l’environnement, les procédures de forage, le développement et la production ainsi que du système de contrôle de l’application de la réglementation et l’autorisation émises par les autorités.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS