Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 18h51
 

Sport

Vie d’une joueuse • Nyvoara Raveloarison

Une prodige du golf malgache

samedi 20 septembre 2008 | Ax’s
Pour Nyvoara, le golf et les études se marient bien.

Avec son handicap 12, elle a déjà mis ses empreintes sur le circuit du golf Malgache. La vingtaine bien sonnée, Nyvoara Raveloarison fait parler d’elle dans cette discipline qui n’est encore pratiquée que par une minorité dans la Grande île. Cette petite prodige qui jusqu’ici a autant de succès dans son palmarès qu’elle n’a même pas pu les citer tous. Toutefois, le plus récent est celui du dernier Grand prix 2007.

Issue d’une famille sportive et surtout amoureuse du golf, notamment, un père qui n’est autre que Théo Raveloarison, président du Golf Club du Rova, et un frère, Johary Raveloarison devenu professionnel, son succès dans ce domaine s’explique. "Je reconnais que je suis avantagée dans cette discipline, étant donné que c’est un sport de famille. Toutefois, pour parvenir là où je suis actuellement, il a fallu beaucoup de pratiques, de volonté et, la plus importante, la passion", souligne Nyvoara. "Toute petite, j’ai commencé à jouer au golf en voyant mes parents, mais je ne suis entrée dans le professionalisme qu’à l’âge de 13 ans. Des années de pratique qui m’ont permis d’aller loin dans ce domaine, si j’ose dire", fait-elle remarquer.

Gagner un quelconque tournoi, une compétition, ne se base pas uniquement sur les expériences, les préparations sont d’une importance capitale. Nyvoara n’en fait pas moins, en effet comme tout sportif, elle s’accorde du temps pour quelques exercices physiques, en plus des joggings et de la marche. "Parcourir les 18 trous d’un terrain de golf, c’est n’est pas facile. D’autant plus qu’il nous faut nous concentrer sur les jeux", explique cette dernière.

Au vu de son parcours et de son succès, Nyvoara a-t-elle d’autres recettes pour triompher ? "Juste qu’avant chaque compétition, je me dis, je vais gagner, je vais donner le meilleur de moi. Et tant mieux si je gagne ou si j’échoue, l’important c’est de jouer avec le coeur. Accepter sa défaite fait partie de la vie d’un sportif", note-elle.

Défis ambitieux

Tout comme les jeunes de son âge, Nyvoara Raveloarison rejoint également les bancs de l’université. Cette année, elle poursuit ses études à Cape Town (Afrique du Sud) où elle se spécialisera dans le Public Management. "Je veux obtenir le maximum de diplômes pour l’instant, je compte bien devenir un manager évènementiel, surtout dans l’organisation, entres autres, de soirées Jet-Set", affirme-t-elle. Devant ce grand défi et objectif, Nyvoara n’entend tout de même pas abandonner le golf. "Je vais profiter de mon séjour à Cape Town pour améliorer mon handicap, voire me faire une place dans les circuits internationaux", promet Ny voara. Ayant comme idole la mexicaine Lorena Ochoa, n°1 mondiale dans le circuit américain, et voulant suivre sa trace, c’est certain que Nyvoara ne faillira pas à son défi. Dans la fleur de l’âge, Nyvoara aime surtout les voyages, les sorties, la danse, la musique, le ciné, surtout les "thrillers".

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS