Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 octobre 2020
Antananarivo | 23h27
 

Société

Société

Une parlementaire réunionnaise interpelle la France sur le kere dans Sud

vendredi 9 octobre | Mandimbisoa R.

L’insécurité alimentaire dans le sud de Madagascar, notamment dans les districts d’Amboasary Atsimo, d’Ambovombe et d’Ampanihy restent encore d’actualité. Les images des enfants affaiblis par cette grande famine ont circulé sur les tous les médias de l’océan Indien ces derniers jours et ont fait réagir les parlementaires des îles sœurs. C’est le cas notamment de la sénatrice réunionnaise, Nassimah Dindar qui interpelle le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères français, Jean Yves Le Drian qui a effectué une visite à Madagascar en début d’année.

Dans un questionnaire qui devrait être lu et répondu le 15 octobre prochain, Nassimah Dindar appelle le chef de la diplomatie française à réagir face à la situation. « L’Etat malgache a annoncé l’ouverture de quatre centres nutritionnels. Et La Réunion, solidaire comme à son habitude, se mobilise pour venir en aide à ces populations voisines. Mais la France a aussi un rôle à jouer, essentiel », indique-t-elle.

Il s’agit, selon cette élue réunionnaise, d’une part de répondre à l’urgence vitale et d’autre part d’aider à la dotation de ces régions d’équipements, tels qu’un pipeline, permettant d’acheminer de l’eau de manière régulière. Comme beaucoup de techniciens en la matière, Nassimah Dindar estime que ces équipements, onéreux mais indispensables, permettraient de résoudre définitivement le problème de sécheresse et la famine qu’elle provoque.

La députée d’Amboasary Atsimo, Solange Angèle, confie par ailleurs que la situation reste encore préoccupante. Certes, l’ensemble des 18 communes sont toutes touchées par la famine situation mais dans 12 d’entre elles, la situation est plus encore plus grave. Les enfants, très affaiblis et amaigris, sont incapables de se tenir débout. Faute de nourriture, la population se rabat sur les cactus une sorte de mélange d’argile et de jus de tamarin. Avec la sécheresse, aucune pluie depuis 9 mois, il n’y a aucune récolte, même les bétails meurent faute d’eau.

« Après avoir mangé les vivres apportés par les autorités, des enfants sont tombés malades, n’étant plus habitués à manger », confie une autre source qui veut rester dans l’anonymat. La députée d’Amboasary Atsimo estime qu’il faudra notamment plus d’assistance sanitaire et nutritionnelle pour éviter que leur état de santé ne se dégrade davantage.

La députée Solange Angèle dénoncent par ailleurs certaines tentatives pour profiter de la situation en collectant des fonds. « Nous sommes tentées de dire d’arrêter de nous aider, et de nous laisser dans nos difficultés, parce qu’il y a des gens qui vendent la famine qui sévit dans cette région pour se remplir les poches. Arrêter de vendre et d’exploiter cette situation », réclame-t-elle.

139 commentaires

Vos commentaires

  • 9 octobre à 08:23 | Sabrina (#4247)

    Mais je croyais qu’il y a un président, un gouvernement qui s’occupent de tout (oui, de tout !) dans mon pays. Et notamment du kere, des problèmes d’eau récurrents dans le Sud de mon île...

    Quelle honte !

    Que ferions-nous donc sans les étrangers ? Sans la générosité des autres qui ont pitié de nous ?
    Heureusement qu’ils existent.

    • 9 octobre à 08:34 | betoko (#413) répond à Sabrina

      Suivez les infos Sabrina , le kere dans le sud est recurant depuis la première republique, les gouvernements successifs ne se croisent pas les bras dans le but d’éradiquer ce fléau ,
      Espérons que cette fois ci se serait le dernier kere

    • 9 octobre à 08:42 | Einstein (#3390) répond à Sabrina

      Betoko, allez le dire à Nassimah.
      Dites-lui : "Suivez les infos !". Dites-lui que c’est un problème récurrent (pas recurant, elle va rigoler). Qu’elle ferait mieux de fermer sa bouche car c’est recurant (lol) et qu’on a un président très performant chez nous et que ce kere-ci sera bien le dernier (promis juré).

    • 9 octobre à 08:56 | Maestro (#7313) répond à Sabrina

      @ Bekoto

      le kere dans le sud est recurant depuis la première republique

      Un peu trop facile et lâche comme attitude, on ne vous demande pas qu’est ce que vous avez fait pour échouer mais qu’allez vous faire pour résoudre le Fléau ! La santé, l’Education à Manger sont les 3 piliers du développement. Colisée, Voitures et autres chars blindés, Pisse Mémé ne sont que des plans de Mer...

    • 9 octobre à 13:38 | vatomena (#8391) répond à Sabrina

      l’indépendance a un prix .Le peuple malgache doit assumer courageusement .Mais le fait il ? Nos gouvernants perdent tout crédit en se vautrant dans la mendicité internationale. Le créole réunionnais est admirable pour sa générosité et pourtant il n’a qu"une seule richesse :la canne à sucre.Ne cherchez pas chez lui une mine d’or ou de cobalt. Et le créole n’est pas faux ni rancunier .Il a préféré oublier comment le régime Ratsiraka a expulsé les petits colons de la Sakay.

    • 9 octobre à 14:11 | vatomena (#8391) répond à Sabrina

      Madagascar n’est plus une colonie française ou créole .Dire à ces gens là qu’ils n’ont pas à s’occuper de nos bonheurs comme de nos malheurs.Qu’ils s’occupent de leurs difficultés propres

    • 9 octobre à 23:05 | Ngeda (#10235) répond à Sabrina

      - Oui Sabrina c’est vraiment révoltant. A mon avis il s’occupe seulement de sa petite personne dans tous les domaines sauf le Kere. Il était venu pour en faire du cinéma ( Kevoka, Miteniteny Faona, Hamitaka Vakoaka indray, Handainga tsy misy Famenarana ary tsy fantany faha tena Maivan-doha sy tsy Ampy Fianarana ...) Il n’est pas le seul à se manifester pareil : Cette Député du Sud qui s’oppose aux dons qui arrivent de partout, le Beau Gosse Député d’Ampanihy il est où ? Sabrina, nous sommes vraiment gouvernés que par des CRETINS. Mampalahelo.

    • 11 octobre à 21:00 | vatomena (#8391) répond à Sabrina

      Ce que disent les Créoles sur Zinfos 974

      22.Posté par philmarlowj le 11/10/2020 11:28

      Je ne donne pas un centime aux dirigeants qui pillent ce pays,ni aux églises évangéliques,ni aux corrompus qui volent ce pays,ni aux associations bidons qui détournent l’argent.
      Que nos politiciens réunionnais qui sont complices mettent la main à la poche.
      Ils peuvent vendre les propriétés qu’ils ont achetées là-bas et donner directement les bénéfices au Père Pédro.
      http://trai

      23.Posté par Jean le 11/10/2020 12:30

      entre 1972/1976 ils ont viré les Français et réunionnais de leur pays, des réunionnais nés la-bas possédant des biens ont été spoliés et obligés de retourner a la Réunion, bien que les malgaches font parmi nous des frères puisque notre ADN se sont croisés à l’époque de l’esclavage et aujourd’hui ils ont besoin de nous, a nous de les aidés.

  • 9 octobre à 08:33 | Einstein (#3390)

    Mais de quoi elle se mêle la Nassimah ?

    Notre président s’occupe bien de tout ici. On n’a pas besoin d’ingérence étrangère sur notre île.

    • 9 octobre à 08:37 | betoko (#413) répond à Einstein

      C’est comme Emmanuel Macron qui s’occupe des problèmes du Liban , et il y a aussi des arrières pensées quelque part

    • 9 octobre à 08:41 | MALIBUC (#9345) répond à Einstein

      Alors laissez donc mourir vos compatriotes puisque l’etat n’est pas capable de les aider.
      Il préfère sûrement construire des stades, des Miami beach, des colisées et autre......
      Vous étés comme eux à penser comme ça !

    • 9 octobre à 08:57 | Maestro (#7313) répond à Einstein

      Des véritables lèches croutes !!!!!

    • 9 octobre à 12:27 | lé kopé (#10607) répond à Einstein

      Avec votre complice , ancien combattant (Bekotro maro holatra), vous vous comportez comme des minables... Car ,au lieu de vous attaquer à votre Gourou , vous vous attaquez à une personne, , qui a fait ses preuves en tant que Ministre des Dom-Tom et Députée de la République Française. Si pour vous, ces qualifications ne sont pas suffisantes , je rajouterai que cette femme ,(dont la mère ne savait ni lire , ni écrire), a connu les difficultés liées à la pauvreté et à la souffrance durant son enfance . C’est pour vous dire , qu’elle sait de quoi elle parle , et qu’elle veut ,en tant qu’être humain , apporter sa contribution à notre peuple .Il est à noter que la Diaspora Réunionnaise est l’une des plus actives pour aider notre Pays , sans oublier toute la Diaspora éparpillée dans le Monde entier .En effet , tous les gouvernements successifs ont leur part de responsabilité dans cette catastrophe , mais est ce une raison pour dédouaner le vôtre actuellement .Pas plus tard qu’hier , j’ai mentionné l’assassinat d’un jeune Ingénieur Betsileo, Emilson de son Prénom(dont la femme était enceinte), pour avoir dénoncé le détournement de fonds Publics destinés à amener de l’eau dans le Sud (micro-hydraulique).C’était du temps du Flibustier , mais d’autres Eléphants blancs (projets non réalisés) ont été enterrés depuis , faisant la richesse d’une minorité ...Le plus étonnant est le silence des originaires de cette région , qui soutiennent becs et ongles ce régime , mais qui ne lèvent pas le petit doigt .Je ne citerai pas des noms , mais ils se reconnaitront ,et ce , encore une fois , depuis la première République . Bref , nous attendons toujours le Fameux Pipeline , que l’on nous a présenté sur tous les Media , avec des photos à l’appui. De source bien informée , le marché a été attribué à une entreprise, qui n’a pas rempli sa mission et s’est envolé avec les deniers(évidemment) . C’est l’Histoire qui se répète avec les mêmes crapules de la République qui se perpétuent . Quand est ce qu’ils pourront payer leurs dettes pour ce génocide envers leurs propres compatriotes. Malheureusement , on les connaît tous , mais cela n’empêche pas à certains nos concitoyens de leur faire la courbette !!! Sous d’autres cieux , on appellerait cela du Masochisme , mais chez nous ,ils ont de la con...sidération .C’est bien aimable pour des truands en puissance.

    • 9 octobre à 23:57 | kunto (#7668) répond à Einstein

      Le Président s’occupe de tout ?????? " qui vivra verra .... "

      Rien ne fontionne vraiment à 100 % ici à Madagascar que " des rasfistolages " d’amateurs , donc ne crachez pas sur l’aide ou les conseils d’autrui SVP

  • 9 octobre à 08:39 | Gérard (#7761)

    c’est "intéressant" d’entendre une élue réunionnaise parler de la France et de la Réunion comme de deux états !

  • 9 octobre à 08:51 | citoyendumonde (#4292)

    Betoko,
    C’est la France qui te nourrit encore et tu te la boucles.

    • 9 octobre à 09:05 | betoko (#413) répond à citoyendumonde

      Non , ma retraite je la mérite , j’ai cotisé pendant des nombreuses années pour cela .
      Vas porter plainte contre moi à la caisse de retraite si tu n’est pas content
      Jalousie quand tu me tiens

    • 9 octobre à 10:11 | Vohitra (#7654) répond à citoyendumonde

      Betoko dadanaivo,

      Inona moa no antony hialonana anao, mba hazavao kely hoe henoina ?

      Ianao sady olona marefo ara-pahasalamana (goutte, hypertension, trouble respiratoire), ary sembana, ianao daholo no nanambara ireo, no olona efa masoandro mody...

      Fa ny mampalahelo dia ity ianao mbola tranondainga no fohy fisainana sy tsy ampy fiheverana, mbola miaro ny jiolahy mamotika ny Firenena...

      Izao manjo anao izao tokoa ve ilay hoe " manao fahanteran alika ka antitra vao miha gaigy ?"

    • 9 octobre à 10:30 | Shalom (#2831) répond à citoyendumonde

      betoko jaloux ?

      Si j’ai bien compris ce qu’il a posté depuis :

      - Il était à la Réunion.
      - Il est actuellement aux Comores.
      (peut-être pour préparer le terrain de négociation quand DJ T9 prêtera aux comoriens).
      - Et il a regardé en direct sur France 2 l’émission sur la colonisation …
      - Et il a bu du CVO en apéritif sur le by-pass d’Antananarivo …
      - Et il est à la retraite …
      - Et il a un clone appelé dadanaivo

      Je sais maintenant qui est betoko ! … c’est le Docteur WHO !

  • 9 octobre à 08:54 | I MATORIANDRO (#6033)

    Ilay sodomita avy any atsimo tsy miraharaha ze matin’ny hanohanana any.

    Tsy tompon’andraikitra @ zay tsy ampy sakafo aany reo.

    Mbola ny ady @ petit rivo zao no mafotaka aty aminay.

    Miasa mafy ny ombiasa manao zay ho afany.

    • 9 octobre à 10:03 | Vohitra (#7654) répond à I MATORIANDRO

      Petit Rivo !

      Io ilay toetra ratsy vokatry ny propagandy nilalaovana ny resaka foko ka nentina hahazoana vato, ary natao angoantenda ny fanenjehana an i Ravalomanana amin ny maha Merina azy...

      Niniana nafangaro ny resaka Ravalomanana sy ny Merina tamin ny propagandy mba hamitahana ny marivo salosana amin ny resaka faha mpanjaka fahiny...

      Sahy niteny io petit Rivo io ilay jiolahy dahalo satria Merina i Rakotovao Rivo...izay koa no nalatsaka sy voatahiry ao andohany dia ny fankahalana...

      Izany anie mbola mifampitohy amin io fanotana fady amin ny colisee io e !

      Tonga ny fotoana ry Antananarivo fa tokony hifoha amin ny torimaso fa ho potika ny ho avy sy ny taranaka..

      Asaina manompo jiolahy tontakely, karana mpanambaka, vazaha mpijirika, vehivavy sakaizan ota ny vahoaka...

      Efa lera, lera !

    • 9 octobre à 10:26 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ Vohitra

      Asa raha diso aho fa toa avy any Ambato no fihavian’nty olona vetavatain’dry tsisy saina ty.

      Efa baiko avy ao an-dava-poza angamba no nahatonga an’ty raikalahy sahy mitsoantsoana ty.

      marihina fa Antandroy koa no nametaveta an’ rambo t@ fotoan’androny teo @ 13 mai 2018.

      raha averina @ le tsy manjary reo re ny taim-bava nataony dia inona no mety hitranga e ???!!!

      samia velonaina.

    • 9 octobre à 10:40 | Vohitra (#7654) répond à I MATORIANDRO

      Taiza moa tamin ny vokatra feno doublons no tena nahazoana vato be mikararana efa 80 % tamin ireny fampandihizana fitombenana ireny ?

      Tany Atsimo ! Tany no mora tamin ireto fozabe ireto no namitaka azy...

      Dia ireto fozabe avy any Atsimo variana mitondra kravaty eto Antananarivo sy midehadehaka eran ny tanana nefa ny fianakaviana any antanana maty mosary...

      Ny olona ve noana dia kianja fanaovana baolina no omena any Tsihombe ohatra...

      Iza no tsy mahatadidy fa lasa Sanfily anie tao Mahazoarivo tao tamin ny 2009 e !

  • 9 octobre à 09:15 | Shalom (#2831)

    Quelqu’un a-t-il obligé les foza et leur chef DJ T9 à prendre le pouvoir ?
    Non !
    Et pourquoi, dès qu’il y a un problème qu’ils n’arrivent pas à résoudre, les foza parlent toujours de ceux qui étaient au pouvoir avant eux ?
    En tirant en rafale sur Ravalo et Rajao !

    NB : vous allez voir, dadanaivo betoko fa sortir au moins dans la journée un post sur Ravalo

    Kere, insécurité, santé, emplois, éducations ...
    Ce ne sont pas les priorités des foza. Ils préfèrent leur cov (inefficacité prouvée), les stades, Colisée, les stades et les stades.
    Je comprends maintenant pourquoi on les appelle TGV : Tena Gaigy Vendrana

    • 9 octobre à 09:35 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Shalom

      Miombon-kevitra tanteraka @ aminao aho fa saingy misy fanazavana sy fanitsiana kely fotsiny.

      tgv= tanora gaigy vendrana.

      ireo tsy mahay ninin reo dia tsy foza fa fozaorana ; samihafa manko ny foza sy ny orana ary fozaorana.

      Mankasitraka _indrindra.

      samia velonaina.

    • 9 octobre à 09:50 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Miarahaba Shalom,

      Hoy ianao hoe tsy noterena izy ireo haka fahefana...

      Tsy noterena marina tokoa izy ireo saingy natosiky ny fanahy tontakely.

      Te hanankarena tampoka, te hanaporofo fa tsy dia ilaina loatra ny fianarana sy ny fitaizana raha te hanankarena, lainga sy fitaka ary fisolokiana dia ampy. Dia lasa amin izay ny halatra sy fandrobana ary kolikoly, dia lasa nanankarena sy mpanefoefo tokoa rizareo ankehitriny...

      Dia izao no vokany : mosary, tsy filaminana, fahantrana miompampana...

      Dia io fanahy ratsy sy io toetra tontakely io no tian izy ireo hotahafina sy hianaran ny tanora, dia izay ilay TGV...

    • 9 octobre à 11:17 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Shalom,

      Il est bien de rappeler à chaque fois, pour que ny mpanao hitsin-dalana comme vous, ne disez encore que taux les maux ont commencé pendant la période de Rajoelina.

    • 9 octobre à 13:05 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Hitsin-dàlana :

      Il y a ceux qu’on appelle "Kaondrana", qui ont des réponses à tous mais résultats "aotra".
      Personne n’a écrit que c’est DJ T9 qui est la cause ou le motif de tous les maux en l’occurrence le KERE.

      Donc, n’inventez pas des post pour accuser les autres de ce qu’ils ne sont pas et ce pour que vous puissiez écrire et défendre ce qui est pourri.
      Nous parlons de PRIORITE.

      Vohitra vient de rappeler que devant le phénomène de KERE, est-il sensé de parler au peuple de la transformation du stade de Tsiombe en kianja manara-penitra ?
      On n’ose parler des choses pareils que :
      - soit vous ne compreniez rien du problème des malagasy
      - soit vous êtes aveugles
      - soit vous êtes malades (mentalement je veux dire) car je ne vois pas d’autres explications.

      Si vous ne saisissez pas ce qu’on entend par PRIORITE, arrêtez de parler du pays et rentrez chez vous pour éviter que vous contamineriez le peuple par votre tsy fahampian-tsolaitra.
      Les conneries pareilles sont plus contagieuses que la covid-19, la preuve vous êtes toujours là et depuis combien d’année. Et pourtant, aucun changement constaté à ce niveau.

  • 9 octobre à 09:43 | kartell (#8302)

    On attend avec impatience les protestations officielles de Rajoelina pour cette ingérence intolérable de la France dans les affaires Malagasy, à moins que ce soit une bouée d’oxygène salutaire dans le contexte actuel où il faut rustiner financièrement tout azimut ?’...
    A moins que ce lobby réunionnais se rappelle le temps béni de sa colonisation ?’..
    Mais, on peut aussi faire remarquer que la Réunion, championne toutes catégories des aides et subventions possède en cette qualité d’orfèvre en la matière, l’art et la manière pour quémander à Maman ou à l’Europe plutôt que ce soit une intervention directe depuis Paris qui aurait pu être jugée, ici, comme intrusive au possible !...
    Dernier point : serait-ce une petite manœuvre habile pour faire oublier le contentieux confettis et compagnies ?’...

    • 9 octobre à 13:48 | vatomena (#8391) répond à kartell

      La France se croit encore coloniale.Elle imagine avoir encore des devoirs envers l’Afrique et Madagascar. Et voilà la petite et pauvre Réunion qui s’en mele !

    • 9 octobre à 14:22 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ vatomena

      Cet hexagone a depuis toujours été un adepte partisan du donneur de leçon surtout depuis la déclaration universelle des droits de l’homme traduite depuis en plus de 500 langues ...
      Mais son dada reste celui d’entretenir des danseuses de la république que sont aujourd’hui ses Dom Tom habilement reclassés départements français !...
      Mais sans mécénat dispendieux de sa part que deviendrait ses départements exotiques qui font venir l’essentiel de chez Maman ?’.
      Remarquez aussi que cette sénatrice grassement payée par une république débonnaire a quelques casseroles à ses basques qui devraient trouver leurs épilogues en 2021 ....
      Elle est donc un « terrain conquis » lorsqu’elle lance cet appel à la générosité des autres, une pratique courante et qui a fait ses preuves bien des fois ...
      Remarquez également cette absence totale d’évoquer aussi les responsabilités des uns ou des autres dans cette tragédie comme si le monde de la gouvernance se mettait en retrait dès qu’il s’agirait de faire le bilan politique de cette gabegie dont les pouvoirs successifs sont les actionnaires uniques !....
      Rajoelina refusera-t-il cette aide future, au même titre panafricain que celle des médecins français au cours de cette pandémie ?’...

    • 9 octobre à 14:30 | lé kopé (#10607) répond à kartell

      Isandra ,
      Pour votre gouverne, sachez que tous les chiffres ne plaident pas en faveur de votre Gourou depuis 2009 .L’indice de seuil de Pauvreté était de 68% à cette période , alors qu’il est de 92% actuellement. Le taux de croissance était largement supérieur , et les gens mangeaient à leur faim , ne serait ce que les produits laitiers , à la portée de toutes les bourses...Le nombre de touristes que vous évoquez avec envie , avoisinait les 400Mille , alors qu’en 2018 , ils n’étaient que 250Mille . Et je m’arrête là , car la liste n’est pas exhaustive . Je terminerai quand même par les infrastructures routières accessibles dans tout le Pays , l’Education gratuite avec les kits scolaires , les centres de santé de base gratuits et à proximité , la sécurité qui laissaient les gens au moins, dormir chez eux , et l’eau et l’électricité pour le plus grand nombre .Est ce le cas actuellement ? Soyez honnête car les besoins primaires ne sont même pas assouvis , sauf pour les crapules de la République . Alors ,avant de s’attaquer aux pauvres citoyens , balayez d’abord devant votre porte ...

  • 9 octobre à 09:47 | citoyendumonde (#4292)

    Betoko,

    Jaloux, tu me fais sourire. Mais tu as vu ton niveau, ta médiocrité.

  • 9 octobre à 10:04 | Isandra (#7070)

    Rappel historique :

    "En 1956, l’Androy est frappée par une sécheresse dont personne ne semble avoir entendu parler. Puis, un miracle de 24 ans, près d’un quart de siècle, est survenu : aucune famine, aucune disette n’est survenue dans la région. Mais ensuite, voici ce qui est survenu :

    1980 : Après 25 années à peu près « normales », a surgi la sécheresse nommée « Santira vy » (Ceinture de fer) ;

    1982 : Sécheresse « Malalak’akanjo » (On est large dans ses vêtements) ;

    1986 : Sécheresse « Bekalapake » (Manioc séché et coupé en morceau) ;

    1989-1990 : Famine et sécheresse « Tsy mitolike » (On ne se retourne pas) pour décrire la lutte individuelle pour la survie. Il y eut beaucoup de décapitalisations et d’importantes migrations ;

    1991-1992 : La crise alimentaire, qui se transforma en famine, fut dénommée « Tiomena » (Vent rouge). Ce fut un épisode pénible et des milliers de personnes ont fui la région ;

    2000-2004 : Après huit années de répit, les crises de cette période, liées à une série de mauvaises années climatiques, eurent pour conséquence des récoltes presqu’entièrement détruites, et les ménages connus pour être « aisés », ont dû vendre bon nombre de leurs zébus qui sont la base de la culture Antandroy ;

    2009-2012 : Cette famine a été nommée « Arikatoke », ce qui signifie que tous sont touchés par le Kéré : riches, issus de la classe moyenne, pauvres. A la détérioration de leur environnement, se sont ajoutées les fractures économiques et sociales ainsi que la faiblesse des entreprises existantes ;

    2014-2015 : Le Kéré de cette période a été appelé « Taviovio » traduisant le comportement divaguant d’une personne ivre ;

    2016 : Grande famine à laquelle aucun nom n’a été donné car elle s’est arrêté avant qu’on puisse lui en trouver un."

    • 9 octobre à 10:16 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Ny rediredy fanodinan-dresaka nosoratan i zan eau mamolava indray no hamenoana pejy isanandro eto...

      Fozabe midofaka sakaizan ota sy mpamosavy, mahaiza mipetraka fa mandrebireby mamitaka vahoaka no ataonao isanandro eto !

    • 9 octobre à 10:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Mba porofoy fa rediredy fotsiny io, fa tsy zavatra tena nitranga.

    • 9 octobre à 10:26 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Tsy ilay fozabe mpamosavy midofaka ve no mpilaza foana eto fa tsy misy matin ny mosary izany eto amin ny Firenena e ?

      Dia io indray ireto fozabe milaza fa efa mpitranga sy mpiseho foana indray ny kere !

      Fozabe dondrona sy vendrana dia tsy mieritreritra afatsy ny hamitaka vahoaka sy hisoloky hatrany !

    • 9 octobre à 10:48 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Miandry ny valiny izahay o !

    • 9 octobre à 10:59 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      @ Shalom

      Mbola maka sopapa @ maty gaigy ngamba ireo satàna. Aaaasssaaa ???!!!

      Samia velonaina.

    • 9 octobre à 11:02 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Ny fotoana mandroso fa tsy mihemotra ry Ingahindriana, toy izany koa ny toe-draharaha miovaova arakan’ny fotoana.

    • 9 octobre à 12:09 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Oadray sun above !

      Dia hoy ilay fozabe « Ny toe-draharaha miovaova araky ny fotoana »…ny dikany izany aminy dia afaka miovaova hevitra amin’ny famafazana lainga foana izy…

      Izany toka fa mipoitra miharihary ny tena toetsaina…

      Ity fozabe ity indray izao dia ilay karazan’ilay isandra « sakaizan’ota no tranondainga »…

      Maro tokoa mantsy rizareo no miafina ao ambadik’io pseudo isandra io…

      Ity eto androany ity izao ilay « Charline » izay rehefa tononina dia atao hoe « sarilinina »…ilay tonga hiakatra an’Iarivo hivarotra tena sy fanahy amin’ny fomba rehetra, lainga, fitaka, soloky…dondrona no vendrana dia manamaimbo tanàna amin’ny toetra sy fomba ratsy sy fanahy maloto eran’ny tanàna fotsiny…itony ilay tena mpitaty rànkena sakaizan’ny jiolahy…

  • 9 octobre à 10:09 | Isandra (#7070)

    Mais, où sont les détracteurs des andafys ? Les opposants ? Se disent ils que c’est uniquement l’affaire de l’Etat ?

    Certains sont encore occupés par la préparation de la manifestation contre la réhabilitation de Rova,...complètement indifférents de cette situation dans le sud.

    • 9 octobre à 12:25 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Les opposants d’andafy ? Ils se disent que dans un pays sangany aty afrique, pays émergent depuis 2009, un pays qui construit de plage (de miami), de colisée , de building, etc.. la famine , c’’est pas possible, fakes news des détracteurs, peut être ? .... le pays qui va sauver le monde de la COVID 19 ne cesse de surpendre le monde entier , performance organics, à très grande vitesse !

  • 9 octobre à 10:32 | harmelle (#5862)

    Clairement moins couteux de distribuer T.Shirt publicitaires , de faire venir musique et donner enveloppes petites monnaies au potentat locaux pendant les périodes électorales que de se pencher sérieusement sur problème d’adduction d’eau ....médiocrité moyenâgeuse .
    La réfection du stade de Tana coute 80 millions et là , l’administration Rajoelina mendie 20 millions pour " assurer sécurité alimentaire pendant 6 mois ????

    • 9 octobre à 13:17 | Shalom (#2831) répond à harmelle

      harmelle ! Non ! Non !

      Vous appuyez sur la plaie !
      Pensez-vous que des "tsy ampy solaitra" puissent comprendre ce que vous postez ?
      Pourtant ce que vous écrivez n’est que la PURE REALITE.
      "Médiocrité moyenâgeuse", cette expression est encore trop légère pour qualifier leurs politique et attitude vis à vis du pays et du peuple …

      NB : Quand j’écris "tsy ampy solaitra", je parle de leurs compétences intellectuelles et de leurs intelligences à raisonner.

  • 9 octobre à 10:42 | nez_gros (#10715)

    @Nassimas,laisse la France tranquille grosse, dites à tes Karany de bien payer leurs employés de Madagascar, de bien payer leurs impôts, et d’arrêter de trafiquer les biens et produits précieux et juteux de Madagascar .

    t’as capté ou pas ?

    - Tes karanys sont racistes, ils ne considèrent pas les autres populations comme leurs semblables, ils se marient pas avec les non-musulmans et les non-hindous.

    Regardez comment les hindous et les pakish traitent les cafrines et les cafros à l’ile de la réunion

    • 9 octobre à 14:01 | zorey974 (#7033) répond à nez_gros

      Entièrement d’accord avec Nez Gros ! Elle n’a qu’à demander à sa communauté abuseuse de restituer à l’Etat tout ce qu’ils ne payent pas depuis des décennies au lieu d’aller planquer leur fric gagné sur le dos des malgaches à la Réunion par exemple.

    • 9 octobre à 16:17 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @zorey974, cette dame Nassima s’achète une bonne conscience, et t’as bien raison Zorey974
      - 1)il y a la pauvreté causée par les barons de l’Etat : qui détournent l’argent, ... en cela nos députés d’origine Malgache en France, aux iles de la réunion, aux Mayottes, aux iles Maurices, aux iles seychelles , honte à vous, faites ce que cette Dame députée est en train de faire.

      - 2)Mais la pauvreté causée, par le privé, par certains étrangers et Malgaches (je dis bien certains) des karanas et des chinois, et autres... je parle de la corruption, et des fraudes fiscales, et trafics illicites diverses, des karams vary-masaka... en cela, cette Dame doit s’adresser à au membre de sa communauté , en l’occurence les Karanas...

      T’as capté ou pas

  • 9 octobre à 10:51 | Shalom (#2831)

    Asa na efa renareo ilay hira vaovao hoe : "Fozaorana tsy ampy solaitra" ?
    Misy manana ny toniny ve ? Isaorana mialoha !

  • 9 octobre à 11:31 | dominique (#9242)

    Il y a sur le site des réponses a ce problème de famine plus idiotes les unes que les autres et même le pire entre Malgaches de sang c’est vraiment un pays de tarés plus jaloux et envieux les uns que les autres ; j’ai même vu cela entre familles ; et c’est hélas pas pour demain que cette mentalité changera ici ; je les connais très bien .... une honte complète ...même pas de qualificatifs ..

    • 9 octobre à 12:28 | betoko (#413) répond à dominique

      Pour une fois nous sommes sur la même longueurs d’onde , ce que disait aussi le père Sylvain Urfer , une des raisons pour quoi ce pays n’avance pas , la jalousie

    • 9 octobre à 12:44 | dominique (#9242) répond à dominique

      M. Betoko .... c’est déjà fini pour moi , de donner pour ce problèmes des aides en Euros !. car TOUT est détourné déjà avant d’arriver aux pauvres gents !!!! je m’en suis bien aperçu !!! ....Alors comme je ne suis pas complètement radin et idiot .... J’ai contacté sur place a Mada , des familles pauvres et j’ai pris leurs N° de téléphones portable (que je leurs ai fait cadeau en plus) avec carte et explications de fonctionnement !!! ..... Et maintenant je leurs envoie a eux directement a partager par le système Western Union et ça fonctionne parfaitement !!!! comme cela moi je donne directement et ça évite les requins ou vipères de ce remplir les poches sur mon compte ou celui des nécessiteux ..... vous comprenez ; je pense que ma solution est la meilleure ....

    • 9 octobre à 14:03 | zorey974 (#7033) répond à dominique

      @Dominique : Et c’est Western Union qui vous siphonne 20% de frais les escrocs ! Y a d’autres solutions moins onéreuses...
      Vous allez me dire c’est moins que ce que siphonnent les intermédiaires dans les opérations humanitaires :)

    • 9 octobre à 14:50 | dominique (#9242) répond à dominique

      @ M. Zorey974 en réponse a votre écrit ; vous devez ne pas être très coutumier du site Wester Uion sur un ordinateur fixe personnel !!! Pour infos Western Union me prendra en frais 2 Euros 90 cts pour un envoie de 500 Euros !!! moi je ne connais pas meilleur rapport prix !!! car il faut bien qu’il travaillent et vivent EUX également .... et j’ai tout comparé en frais bancaires ce sont eux pratiquement les mieux !!!! je ne vous parle pas de faire cette transaction dans un bureau agrée c’est beaucoup plus chère !!! mais sur un ordi personnel !!! et avec Western Union je suis au moins CERTAIN que l’argent arrive dans la bonne poche !!!! après envoie avec un SMS au Tel du destinataire du N° de transaction MTCN ...... jamais un détournement des fonds et aucune magouilles !!! ici c’est énorme !!! et je n’ai jamais eut un seul petit problème après de nombreux envoies très réguliers .... Cordialement

  • 9 octobre à 11:35 | TINO (#10749)

    Bien sur que c’est le moment de trouver des solutions mais cela n’empêche pas de dénoncer ceux qui ont "capté" toutes les aides et subventions "pour lutter contre la famine et favoriser la résilience alimentaire" dans le Grand Sud. Pour qu’ils n’aient pas envie de recommencer : des vrais prédateurs de la misère... On a leurs noms et identifications.

    • 9 octobre à 15:28 | lé kopé (#10607) répond à TINO

      Dominique ,
      Votre méthode semble vous convaincre , mais d’autres peuvent être encore plus fiables .Un collègue, ayant visité notre Pays s’est trouvé une bonne action en aidant la scolarité d’un élève de la ville haute de Fianarantsoa . Mal lui en a pris , car ces aides ont été détournées par le père de famille pour d’autres frivolités . Voilà où en est la mentalité de certains de nos compatriotes , mais ils ont de qui tenir ...La prise de pouvoir de 2009 est passée par là ,avec son lot de gabegies , de mensonges ,et de détournements tout azimut .Y a-t-il un espoir ? Notre ami Arsonist a les clés en main , mais moi, je suis plutôt pour la méthode douce .Comme dit Fidel Razarapiera , ils tomberont tout seul ,comme des mangues mûres ... Ce n’est pas la peine de les pousser .

  • 9 octobre à 11:54 | arsonist (#10169)

    Souvenez-vous !
    Il y a une semaine "vazahagasy taratasy" a posté sur ce forum un message dans lequel figurent deux photos de Natifs résidents dans le Grand Sud , décharnés par le kere .
    En réponse spécialement à ce post , la besileo foza femelle isandra a envoyé un message dans lequel l’indifférence totale des foza à l’endroit du kere et de ses victimes ne fait aucun doute .
    Indifférence totale qui a par la suite choqué "vazahagasy taratasy" .
    Et moi , arsonist , je n’ai pas manqué de souligner une fois de plus le caractère déshumanisé des foza en général , et du DJ dont le niveau d’instruction frôle celui d’une classe de 3e du secondaire en particulier .

    En fait , ce sont toutes les populations gasy pauvres et miséreuses qui souffrent de la famine à Madagascar .

    Le degré le plus haut de cette famine généralisée est le kere .
    Le degré le plus bas (si l’on ose dire , car il ne devrait pas y avoir de graduations dans pareille situation) est l’ "insuffisance de nourritures existantes" .
    Je ne dis pas "malnutrition" .
    Car l’excès de nourriture , qui cause du surpoids , est aussi une malnutrtion !

    Et entre ce plus bas degré et ce plus haut degré de famine , il y a des degrés intermédiares dont souffrent nos populations gasy pauvres et miséreuses .
    Bref : nos populations gasy pauvres sans exception souffrent de famine !

    Le DJ bac-3 et ses foza ne se préocupent guère de cette famine .
    [Ces distributions ponctuelles locales de riz sont loin de résoudre le problème . Mais ça , il semble évident que le DJ bac-3 et ses foza ne le savent pas]
    La décision du DJ bac-3 qui avait généré les incidents à Ambohitrimanjaka n’est pas un fait du hasard .
    Cette semaine encore , la besileo foza femelle isandra a fanfaronné et menacé clairement sur ce forum que les propriétaires de rizières convoitées par le DJ et les foza ne pourront pas s’opposer longtemps à la volonté du pouvoir foza .
    Aux yeux du DJ bac-3 et des foza , le riz n’a aucune importance !

    Une possible explication à cette indifférence du DJ bac-3 à ce grave et vital problème concernant exclusivement les Gasy est la vacuité dans le programme établi par la frange de la droite mercantile française [je n’ai pas dit "la droite française"] qui avait propulsé le DJ à cette place .
    Ladite frange de la droite française ne s’intéresse qu’aux seuls placements de capitaux financiers dont le retour sur investissements doit être rapide et juteux .
    Les organisations humanitaires sont hors de leur domaine .

    Et si on observe attentivement toutes les décisions du DJ depuis qu’il est à cette place , tout va manifestement bien dans le sens de ce rapide et juteux retour sur invetsissements à l’avantage exclusif des investisseurs étrangers et des marionnettes gasy ou binationaux qu’ils ont propulsés au pouvoir à Madagascar .

    • 9 octobre à 12:19 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Le DJ bac-3 et ses foza ne se préocupent guère de cette famine .
      [Ces distributions ponctuelles locales de riz sont loin de résoudre le problème . Mais ça , il semble évident que le DJ bac-3 et ses foza ne le savent pas]

      On écrit n’importe quoi, quand on ne s’informe pas, ni essayer de comprendre ce que les autres écrivent et disent :

      "La tournée du président Andry Rajoelina dans le Sud de la Grande île prend fin ce jour. Pas de répit en effet pour le chef de l’Etat qui, pendant cinq jours, a pu ratisser les régions Androy et Anosy pour constater de visu les difficultés vécues au quotidien par la population du Sud. Cette dernière qui fait face notamment à soixante années de sècheresse, d’insécurité et de Kere. Se disant préoccupé par la situation actuelle dans le Sud, il avance des solutions à court et à long terme. Notamment l’installation d’un tunnel d’acheminement d’eau depuis la rivière Efaho jusque dans l’Androy ; le pipeline Mandrare – Sampona (5,4 millions de dollars) ; le pipeline Bemamba – Antaritarika (31,2 millions de dollars) ; le projet de captage d’eaux depuis la rivière Tarantsy dans l’Anosy jusqu’à Ambovombe, et passant par Amboasary Sud ; l’amélioration des forages existants ; l’installation d’un système d’unités de désalinisation solaire ; le renforcement du pipeline Ampotaka – Beloha – Tsihombe ; ainsi que l’extension du pipeline Ampotaka et Sampoina. Le président de la République a aussi annoncé la mise en place d’un Centre de réhabilitation nutritionnelle intensive et médicale dans les districts les plus touchés par le kere, en l’occurrence Amboasary, Tsihombe, Ambovombe et Beloha. « Je ferai tout pour mettre fin une bonne fois pour toute à ce fléau », a déclaré Andry Rajoelina lors de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle direction régionale de la Sécurité publique de Fort-Dauphin. Il a même laissé entendre lors de cette occasion que « d’ici un an, le Kere sera éradiqué ». Actuellement, le gouvernement malgache s’est engagé dans des pourparlers avec des experts espagnols et israéliens qui octroieront des formations aux paysans du Sud. En effet, le mot d’ordre est clair. Le Sud doit être la priorité des priorités. Lors de sa visite à Ampotaka, Andry Rajoelina a bousculé les membres du gouvernement en leur incitant à prendre leurs responsabilités, notamment la ministre de la Population Bavy Angelica Michelle, qui a été appelée à être plus présente sur le terrain. « Je veux que vous soyez plus présente ici dans le Sud pour aider ces gens à sortir de cette précarité. Rester à Tana pour être présente chaque mercredi au conseil des ministres ne suffit pas », a-t-il averti. Pour ce qui est du court terme, Andry Rajoelina ordonne la distribution du « Vatsy Tsinjo » et du « Fiavota » au niveau de toutes les communes touchées par l’insécurité alimentaire." Rapporté par midi.

      Bien sûr, les résultats de tous efforts ne sont pas dan l’immédiat, c’est pourquoi, le vatsy tsinjo et Fiavota.

    • 9 octobre à 12:25 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      La Nation Malagasy est victime des actes irresponsables d’un Sarkozy et d’un Guéant en nous imposant la présence et l’autorité d’un voyou mal famé et cupide, impoli, un bandit sans scrupule de la pire espèce...

    • 9 octobre à 12:35 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Tiens donc !
      La besileo foza femelle isandra a-t-elle oublié l’indifférence qu’elle a montrée ostensiblement ici concernant les victimes du kere ?
      Ainsi que sa fanfaronnade de cette semaine menaçant de finir par déposséder les riziculteurs de leurs rizières héritées de leurs ancêtres depuis plusieurs générations ?

      Ai-je besoin de connaître les incessantes promesses d’ivrogne foza qui vont exclusivement dans le sens de la recherche permanente de retour sur investissements très rapide et très juteux à l’avantage exclusif des investisseurs étrangers qui ont propulsé le DJ dont le niveau d’instruction frôle celui d’une classe de 3e du secondaire ?

    • 9 octobre à 13:25 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à arsonist

      9 octobre à 11:54 | arsonist (#10169)

      Pour voir tous les arcanes de la mis en place de cette main mise sur les colonies par certaines fanges de politiciens français, revenons sur l’émission sur france 2 du 06 oct.2020

      https://www.france.tv/france-2/decolonisations-du-sang-et-des-larmes/decolonisations-du-sang-et-des-larmes-saison-1/1974077-la-fracture-1931-1954.html

    • 9 octobre à 13:26 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à arsonist

      "la mise en place"

    • 9 octobre à 13:35 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Indifférence !

      N’inventez pas, c’est encore votre imagination.

      Comme votre thèse que ce sont Sarokozy-Guéant qui ont mis au pouvoir Rajoelina, mais, c’est faux, c’est la révolution orange qui avait amené Rajoelina au pouvoir, après la démission de Ravalo, qui avait transmis son pouvoir à un directoire militaire comme on transmet un objet qui lui appartient et puis ils s’est enfui comme un voleur de poule,...

    • 9 octobre à 13:38 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Bof ! Ce n’est pas la première fois que la besileo foza femelle isandra se déjuge de ses écrits !
      Et mon petit doigt me dit que ce ne sera pas la dernière fois !

    • 9 octobre à 14:27 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Qui croirait que tout foza , quel qu’il soit , est capable d’avoir honte à cause de ses mensonges ?
      En l’occurrence , la besileo foza femelle isandra a été à bonne école foza .
      Constatez vous-mêmes !

      (i) Pour commenter la scandaleuse indifférence foza à l’endroit des victimes du kere voici un extrait d’un post que j’ai écrit aujoud’hui !

      << 9 octobre à 12:35 | arsonist (#10169) répond à arsonist ^
      << Tiens donc !
      << La besileo foza femelle isandra a-t-elle oublié l’indifférence qu’elle a montrée ostensiblement ici concernant les victimes du kere ?
      << Ainsi que sa fanfaronnade de cette semaine menaçant de finir par déposséder les riziculteurs de leurs rizières héritées de leurs ancêtres depuis plusieurs générations ?

      (ii) Post auquel la besileo foza femelle isandra a répondu par un message dont voici le début

      << 9 octobre à 13:35 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^
      << Masin-joany,
      << Indifférence !
      << N’inventez pas, c’est encore votre imagination.

      (iii) J’ai alors répliqué par ce post , en rappelant que cette besileo foza femelle est coutumière en démenti de ce qu’elle-même a écrit

      << 9 octobre à 13:38 | arsonist (#10169) répond à arsonist ^
      << Bof ! Ce n’est pas la première fois que la besileo foza femelle isandra se déjuge de ses écrits !
      << Et mon petit doigt me dit que ce ne sera pas la dernière fois !

      (iv) Les posts ci-dessus ont été publiés ce vendredi 09/10 .
      Et voyez-vous même
      .le mépris que les foza nourrissent en leur sein de la lutte contre la famine ,
      .ainsi que la fanfaronnade menaçante que la besileo foza femelle isandra a écrite lundi dernier 05/10 contre les propriétaires des rizières convoitées sans aucune honte par le DJ dont le niveau d’instruction frôle celui d’une classe de 3e du secondaire !

      << 5 octobre à 14:52 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
      << Vohitra,
      << Soyez réaliste Ingahindriana.
      << Le sort de ces rizières est déjà jeté, ce n’est qu’une question de temps, vous verrez la plupart de ces rizières seront remblayées, sans ou avec ce projet Tanà-masoandro.
      << Regardez ce qui se passe sur le terrain.
      << Ces gens qui sont contre, dont la plupart pro-Ravalo, juste le fait que c’est Andry Rajoelina qui l’avait initié.

      Conclusion :
      Question :
      Se pourrait-il qu’un jour un(e) foza serait capable
      .de savoir ce que c’est "honnêteté (intellectuelle et autre)"
      .et de sentir ce que c’est "avoir honte" ?

    • 9 octobre à 14:48 | vatomena (#8391) répond à arsonist

      Vazaha Gasy — Question ? Dans ces affaires coloniales dépassées aujourd’hui qui donc gagnait le plus ,qui donc perdait le plus.? Une route cela ne se mange pas et la France coloniale a tracé des milliers de kilomètres de pistes et de routes dont il reste des vestiges encore utilisables . Argent perdu aujourd’hui ,non remboursable.
      Demander ,exiger toujours _ Je pense à ce congrés de métisses ,toutes agées de plus de 60 ans et vivants en cote d’Ivoire et qui réclament à la France des dédommagements pour leur métissage

    • 9 octobre à 15:07 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-Joany,

      Selon Masin-joany, ce que j’ai écrit le 05/10 à propos de rizières d’Ambohitrimanjaka montre bien mon indifférence par rapport à ce kere dans le sud.

      Il faut avoir tête pleine de n’importe quoi pour faire ce genre de raisonnement.

      Vous ignorez que plusieurs de ces rizières sont mises en vente dans des agences immobilières, et que les remblayages y continuent de plus belle, sans que ce régime intervienne.

      Pas plus plutard que semaine dernière, un ami a signé un achat de 550 m2.

    • 9 octobre à 15:25 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Prologue : Et la besileo foza femelle isandra persiste dans sa malhonnêté !
      Ce n’est pas la besileo foza femelle isandra la menteuse qui fait fait preuve une fois de plus de sa malhonnêteté intellectuelle !
      C’est moi , arsonist , qui ne sais pas faire la rupture totale entre le riz produit à Ambohitrimanjaka d’une part , et la nourriture qui pourrait aider les victimes du kere dans le Grand Sud d’autre part .

      1. << 9 octobre à 15:07 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^
      << Masin-Joany,
      << Selon Masin-joany, ce que j’ai écrit le 05/10 à propos de rizières d’Ambohitrimanjaka montre bien mon indifférence par rapport à ce kere dans le sud.
      << Il faut avoir tête pleine de n’importe quoi pour faire ce genre de raisonnement.
      << Vous ignorez que plusieurs de ces rizières sont mises en vente dans des agences immobilières, et que les remblayages y continuent de plus belle, sans que ce régime intervienne.
      << Pas plus plutard que semaine dernière, un ami a signé un achat de 550 m2.

      2. En Corée du Sud , les rizières sont présentées en oeuvre d’arts . Les Coréens mangent du riz . Hors de question pour les investisseurs en Corée du Sud de faire autre chose sur leurs rizières que de cultiver du riz . Mais ça , c’est en Corée du Sud !

      https://www.orange.fr/portail?utm_source=oi&utm_medium=v3&utm_campaign=sc&utm_content=promoHP

      3. A Madagascar , cultiver du riz dans les rizières est une pratique héritée des ancêtres . Les Gasy mangent du riz . Mais cultiver du riz est un investissement dont le retour sur est très lent et très peu rentable au goût des investisseurs appartenant à la frange de la droite française qui a poussé ce DJ bac-3 à la tête de Mada . En conséquence , le pouvoir foza veut quel qu’en soit le prix transformer les rizières gasy en terrains où poussent des buildings à la mode Miami .

      4. Autre pays , autres moeurs ! Autre niveau d’instruction , autre priorité !

    • 9 octobre à 15:38 | Vohitra (#7654) répond à arsonist

      Vatomena,

      La colonisation fait partie de l histoire maintenant, c est un fait douloureux et atroce pour les uns, une periode de grandeur et inoubliable dans ses acquis et oeuvres pour les autres, mais quoi qu on dise, personne n osera affirmer qu une colonisation est souhaitable ou encore benefique pour toutes les parties...

      Il y a des sequelles et cicatrices laissees, personne n en doute, mais dans la situation du present, on aura beaucoup plus a gagner ensemble a regarder le futur dans un sens plus profitable a toutes les parties en posant comme base des interets partages et le respect mutuel...

      Est-ce possible avec ces affairistes karana de nationalite francaise qui s enrichissent a coup de corruption et de destabilisation et financement occulte de la vie politique a Madagascar ?

      Ces karana qui poussent les politiciens vereux a repousser et rejeter autant que possible des debats et des priorites la decentralisation effective dans le pays...car un pouvoir central corrompu reste un gage de protection pour la preservation de leurs acquis et domination economique...

      Dans le contexte actuel, il n y a que le grand voyou local Al Capone qui puisse les concurrencer...mais pour le moment, il existe une entente cordiale entre eux, une entente pour le pillage bien entendu...

    • 9 octobre à 15:53 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Masin-joany,

      Le kere frappe dans le sud, parce que les fozas ont failli remblayer les rizières d’Ambohitrimanjaka.

      Quel raisonnement ! non Foza ah !

    • 9 octobre à 16:57 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Déposséder les paysans d’Ambohitrimanjaka des rizières qu’ils héritent de leurs ancêtres font les affaires des investisseurs appartenant à la frange de la droite française à 10 000 km de distance .
      Continuer à cultiver du riz à Ambohitromanjaka n’a aucune incidence sur les possibles nourritures pour les habitants du Grand Sud à 1 000 km de distance .
      Les foza ne voient pas ne serait-ce que la différence entre 10 000 km et 1 000 km , sans tenir compte d’autres paramètres .
      C’est probablement une des raisons qui ont poussé les investisseurs vils colonialistes attardés à investir sur le DJ dont le niveau d’instruction frôle celui d’une classe de 3e du secondaire .

  • 9 octobre à 12:01 | betoko (#413)

    Puisque la famine dans le sud est un problème récurent , une des solutions c’est de déplacer toute la population dans une région où il y a de l’eau de la pluie donc de quoi faire des élevages et de l’agriculture , à moins que cette population à cause de leurs us et coutumes préfèrent tester là où ils sont
    Citoyen du monde
    Occupe toi de tes fesses , ne t’occupe pas de ma vie privée En quoi ça te regarde si je touche une retraite payée en France ? C’est tout à fait mon droit comme des milliers de bi -nationaux dans le monde , et c’est mon droit aussi critiquer si quelque chose ne me plait pas en France comme à Madagascar
    Fini les temps bénis des colonies où à la moindre critique on est blâmé
    A propos savez vous que Madama Nassimah Dindar a un problème avec la justice à l’ile de La Reunion pour un problème d’achat d’une villa dont elle avait dans sa déclaration d’impôts sous-estimé son achat ?

    • 9 octobre à 12:07 | arsonist (#10169) répond à betoko

      Ce foza mâle jomaka ambatomanga dadanaivo-betoko est bête à pleurer !
      Mais ce n’est guère étonnant .
      C’est un foza .

    • 9 octobre à 14:54 | citoyendumonde (#4292) répond à betoko

      Moi je suis retraité mais je ne bave pas sur le pays qui m’a adopté. Si Madagascar est dans cet état, nous en sommes les premiers responsables et non les autres.D’un côté, on construit des stades, un Colisée et de l’autre on a des compatriotes qui crèvent de faim. On a exploité le covid pour faire tout un show en espérant que le monde entier allait avoir les yeux rivés sur Madagascar mais hélas ça n’a pas marché. Combien de Covid Organics ont été commandés par les clients etrangers ? Moi je donne ce produit à mes volailles contre la grippe aviaire ou barika. Maintenant il y a la famine, on va encore raconter quoi comme ânerie ? Quand on est bon dernier dans le classement mondial on fait moins de bruit et on bosse.

    • 9 octobre à 16:08 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Est ce une raison suffisante , (si c’est avéré) de rejeter les aides d’une femme qui vous tend la main ,et qui le fait bénévolement ? Vous avez une drôle de mentalité mon bonhomme !!!Vous qui avez vécu à La Réunion , vous savez très bien que la communauté Malagasy de la région réagit à chaque crise que subit notre Pays(cyclone , famine ,ou politique) .Apparemment , vous n’êtes pas au courant ,car vous ne participez pas .Les autorités ne sont pas en reste ,et l’ancien Député Maire de St Denis ,Gilbert Annette, né à Diego Suarez en 1946, n’a jamais oublié son Pays natal ,ainsi que Mr Virapoulé et bien d’autres .Si notre Pays n’était pas soutenu par les aides Etrangères , cela fait longtemps que l’on aurait coulé .Pour information , le budget de l’Etat est appuyé par les bailleurs de fond à 80%. La Diaspora n’est pas en reste car elle fournit 250M D’Euros par an . Alors ,Isandra , vous avez toujours une dent contre les Andafys ...

    • 9 octobre à 17:17 | Rainingory (#11012) répond à betoko

      il est *** ce type, tu vas voir, je vais te virer moi, toi et ton fianankaviana de ton antanàna-ndrazana, si tenté que t’en as encore ici, et tu sauras, ou devrais-je dire, ce sera tes mpianakavy qui te feront regretter d’être viré de son tanindrazana !
      <<
      9 octobre à 12:01 | betoko (#413)
      « une des solutions c’est de déplacer toute la population dans une région où il y a de l’eau de la pluie donc de quoi faire des élevages et de l’agriculture »
      >>

  • 9 octobre à 12:22 | Isambilo (#4541)

    Pourquoi est-ce que Dindar reprend cette idée stupide de pipeline ?
    Où aller chercher l’eau, qui fournit le tuyau et sur combien de kilomètre ? Compte tenu du relief , que ce soit à partir de l’Est, du Sud ou de l’Ouest il faut une machine pour pousser cette eau.
    Si cette population souffrant du manque d’eau et de produits vivrières n’a pas encore compris qu’il faut déménager comme d’autres ont fait il y a des siècles pour ce rapprocher du Fiherenana, de l’Onilahy et d’autres cours d’eau, il faut la déplacer.
    Pour ce qui est de La Réunion, je ne comprends toujours pas pourquoi certains élus persistent à construire cette rocade sud sur la mer dans une île connue pour ses volcans et ses tremblements de terre. C’est tout aussi stupide que le pipeline

    • 9 octobre à 13:03 | arsonist (#10169) répond à Isambilo

      << 9 octobre à 12:22 | Isambilo (#4541)
      << Si cette population souffrant du manque d’eau et de produits vivrières n’a pas encore compris qu’il faut déménager comme d’autres ont fait il y a des siècles pour ce rapprocher ... de l’Onilahy et d’autres cours d’eau, il faut la déplacer.

      Précision :
      Hé ! Mec ! Les riches et magnifiques terres traversées par l’Onilahy , surtout les environs de son embouchure , sont déjà "prises" par le forumist "saint augustin" et ses potes qui ne causent même pas la langue des Natifs !

    • 9 octobre à 13:07 | betoko (#413) répond à Isambilo

      Mme Dindar est en retard l’installation des pipe line est déjà en route depuis longtemps .
      Concernant la nouvelle route du littoral (NRL) La Reunion est l’enfant gâté de la republique, tout ce que cette ile qui ne compte que 800 mille habitants demande Renimalala et l’Europe acceptent , viendrait le jour oû tout le monde va dire stop La culture de la canne à sucre est subventionnée et les agriculteurs trouvent que ce n’est pas encore suffisant
      Une aberration la France cherche à se débarrasser de la Nouvelle Calédonie mais elle n’y arrive pas , chercher l’erreur

    • 9 octobre à 14:07 | zorey974 (#7033) répond à Isambilo

      Sans compter que les pipelines ne seront, comme tout à Madagascar, pas entretenus, vandalisés, ce qui fait qu’en moins de 5 ans plus aucune goutte d’eau ne parviendra à ces familles. On connait la chanson...
      Combien d’écoles, de puits, de bâtiments en tout genre à l’abandon moins de 5 ans après avoir été livrés ?

    • 9 octobre à 14:07 | vatomena (#8391) répond à Isambilo

      ,la France a cru se débarrasser définitivement de Madagascar.Ainsi sommes nous devenus souverains et indépendants. Et nous avons eu beaucoup à jouir de cette souveraineté. Mais la France n’a pas vraiment laché le morceau. Elle veut s’arroger des droits ,nous acheter en déversant ses euros chez nous .Cadeau empoisonné ’ ! à refuser

    • 9 octobre à 14:09 | zorey974 (#7033) répond à Isambilo

      Par contre Isambilo vous racontez n’importe quoi sur la Réunion ! Le volcan est à l’opposé du lieu de construction de la route et n’a aucune chance à 1000 ans d’échéance de s’en approcher et non l’île de la Réunion n’a jamais et ne sera jamais une terre à forte sismicité, juste des secousses secondaires sans gravité.
      Seuls les cyclones présentent un véritable danger pour cette route qui je vous l’accorde est un scandale mais pas pour les raisons que vous soulevez.

    • 9 octobre à 16:13 | lé kopé (#10607) répond à Isambilo

      Pour le fameux Pipeline , des études ont été faites depuis la première République .Nous sommes actuellement au stade de réalisation , mais malheureusement , les fonds qui sont alloués à la construction , s’envolent en fumée , et aucune enquête sérieuse n’est entamée . les Crapules de la République peuvent se repasser le filon "compte Off-Shore".

    • 9 octobre à 16:27 | Isandra (#7070) répond à Isambilo

      Isambilo,

      "Si cette population souffrant du manque d’eau et de produits vivrières n’a pas encore compris qu’il faut déménager comme d’autres ont fait il y a des siècles pour ce rapprocher du Fiherenana, de l’Onilahy et d’autres cours d’eau, il faut la déplacer."

      Les détracteurs conspirationnistes comme Vohitra diraient que Rajoelina déporte les fils d’Androy, pour un projet aurifère dans cette région ou pour vendre leur terrains aux karanas, etc

    • 9 octobre à 16:47 | Vohitra (#7654) répond à Isambilo

      Il y avait eu un projet de deportation vers Bevoay, non ?

      Un Amiral des chiottes avait pratique aussi la tactique d un embargo et isolement autrefois afin de laisser mourir faute d approvisionnement toute une population, non ?

      Et actuellement, ils sont solidaires les deux demons, non ?

    • 9 octobre à 16:53 | Isandra (#7070) répond à Isambilo

      Isambilo,

      Laissez tomber cette histoire déménagement, vous voyez déjà le délire de cet Ingahindriana.

    • 9 octobre à 17:22 | Rainingory (#11012) répond à Isambilo

      isambilo,
      vise un peu un peu plus haut la réponse que je viens de donner à l’autre foza qui suggère lui aussi qu’on déménage ces gens, t’es comme lui ? tu veux être viré de ton tanindrazana toi aussi ? ça plairait à ton fianankaviana d’être déporté loin de son fihaviany ?

  • 9 octobre à 12:56 | arsonist (#10169)

    A Madagascar le pouvoir foza dirigé par un DJ ,
    dont le niveau d’instruction frôle celui d’une clase de 3e du secondaire ,
    menace les paysans riziculteurs de les déposséder de leurs rizères qu’ils ont héritées de leurs ancêtres depuis plusieurs générations , afin d’y bâtir des prétendus buildings à la Miami !

    En Suède , par contre , le Prix Nobel de la Paix est annoncé être décerné à la branche des Nations Unies chargée de la lutte contre la faim .

    Autre lieu , autres mœurs !
    Autre niveau d’instruction , autre sens humanitaire !

    https://actu.orange.fr/monde/videos/le-prix-nobel-de-la-paix-est-attribue-a-l-organisation-des-nations-unies-du-programme-alimentaire-mondial-pam-CNT000001tXZdm.html

  • 9 octobre à 13:08 | Vohitra (#7654)

    Noana ve ianao ?

    Tsy manambola sy fadiranovana ve ianao ?

    Tsy an’asa fa sômera ve ianao ?

    Manana ny tsy salama ve ianao ?

    Tontolo tsy zarizary tsy maha-tia onina ve no itoeranao ?

    Mitebiteby vokatry ny tsy fandriana fahalemana ve ianao ?

    Very asa noho ny tsy fidiny ve ianao ?

    Miaritra ny ngidy noho ny haizina sy ny tsy fisian-drano ve ianao ?

    Tsotra ny vahaolana, manambatra ny hery, mifanolo-tànana, andao hihaza sy hiatrika ireo tsy maty manota…mivondrona dia mampisehoa fiaraha-mientana, mila atao mihinana IEM aniny amin’izay ny tsy maty manota…

    Fa raha mbola mety aminao ireo tranga ireo, mipetraha sy mahaiza mionona…

    • 9 octobre à 16:13 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Eny ary fa leo anireo izahay.

      Aiza izany no hifakahitantsika ry Ingahindriana, mba omeo ny fotoana sy ny toerana, hamaritana ny paik’ady, fa ataontsika mihinana ny IEM ireo ?

    • 9 octobre à 16:23 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Aleo ihany ianao tadiavina fa manahirana ilay mitolo-batana, tsy mety ilay fihatsarambelatsihy ka sao dia misy miresaka fihavanana sy fifamelana toy ny lasa ka tsy mety...

      Aleo avy dia mizotra any amin ilay hoe " izay vandana dia kary " .

    • 9 octobre à 17:02 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Raha resaka famoriam-bahoaka izany aloha sarotsarotra ihany :
      - Tsy amin’ny toe-javatra misy hoatran’izao no fihetsehan’ny Gasy.
      - Ny experts ny famoriam-bahoaka efa nodimandry : Andriamanjato sy Manandafy,...
      - Ny be tactique indray momba an-dRajoelina,
      - Rajoelina mbola populaire amin’ireo olona izay sahy mandrava ny barrage ny mpitandro filaminana,

    • 9 octobre à 17:15 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Vahao amin izay io fepetra amehana fangejana vahoaka io dia ho hita izay hitranga e !

      Ny 91-011 nataon i dadabenareo nentiny namonoana olona teto Antananarivo tamin ny 1991anie io mbola hampijalianareo ny vahoaka io e !

      Vahao io ary aloha e !

    • 9 octobre à 17:21 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Nandray anjara foana aho na tamin ny 1991 na tamin ny 2002, fa niakapoka foana aloha i lery an.

      Nisy olona nenjehiko hatrany amoron ny canal de Mozambique mihintsy fa tsy azo fa tafatsoaka ny juin 2002...

      Izaho tsy vahiny fa tompontany hoy ny hira iray izay...

    • 9 octobre à 17:54 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Raha tena hihetsika izany vahoaka izany, tsy mahasakan’azy izany io Etat d’urgence io.

      Ny fihetsehana rehetra nisy teto ny ankabeazany voarara, fa saingy nihemotra ny miaramila rehefa tena vaomaika miroso ny vahoaka.

  • 9 octobre à 13:31 | vazahagasy taratasy (#10911)

    9 octobre à 13:08 | Vohitra (#7654)

    Même dans les pays en guerre, on ne trouve plus des situations de famine comme ici à Madagascar.Pour dire qu’au moins les dirigeants laissent les fonds destinés aux vivres pour les nécessiteux arriver à destination et pas dans le poketra de dame présidente...

    • 9 octobre à 13:55 | betoko (#413) répond à vazahagasy taratasy

      A qui vous faites allusion en parlant de dame présidente ? 9

    • 9 octobre à 16:30 | Vohitra (#7654) répond à vazahagasy taratasy

      @ vazahagasy taratasy,

      C est ce qui fait la difference : dans d autres pays, il existe des dirigeants corrompus, tandis qu au Gondwana, il y a un calife voyou avec ses reseaux de truands qui ne laissent rien au hasard et raflent tout sur leur passage...

    • 9 octobre à 17:58 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à vazahagasy taratasy

      9 octobre à 13:55 | betoko (#413) répond à vazahagasy taratasy ^

      A qui vous faites allusion en parlant de dame présidente ? 9


      Qu’est-ce que vous voulez me faire dire ? Je n’ai cité personne en particulier, c’est un exemple imagé de ce qui se passe dans les pays corrompus, ça vous a piqué on dirait, votre dame aurait-elle les mêmes défauts ? Relax, elle n’est pas encore présidente, peut-être dans une autre vie...

  • 9 octobre à 13:57 | Besorongola (#10635)

    RAJOELINA SAIT-IL QUE L’EXTRËME PAUVRETE MENACE DE NOUVEAU LE MONDE CONSCEQUENCE DU COVID-19.
    Madagascar est déjà très affaibli suite aux 2 coups d’Etat de 2009 et de 2018 et cette pandémie ne fait qu’amplifier l’extrême pauvreté déjà alarmante depuis des décennies . Tous les dirigeants du monde ont beau promis des solutions mais RIEN NE SERA PAS COMME PREVU.

    L’extrême pauvreté dans le monde va augmenter pour la première fois depuis plus de vingt ans selon La Libération .

    Léa Masseguin Il y a 15 heures

    La pandémie de Covid-19, aggravant les effets des conflits armés et du changement climatique, pourrait plonger 150 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté d’ici à 2021.
    Pour la première fois depuis plus de vingt ans, l’extrême pauvreté va augmenter cette année. Selon un rapport de la Banque mondiale publié mercredi, entre 88 et 115 millions de personnes supplémentaires vont vivre avec moins de 1,90 dollar par jour (1,62 euro) à la suite de la pandémie de Covid-19, soit un retour à un taux d’extrême pauvreté équivalent à celui de 2017 (9,2%). « La réduction de la pauvreté a subi son pire revers depuis des décennies, après près d’un quart de siècle de déclin constant, résume l’institution de Washington. Aucune maladie antérieure n’est devenue une menace mondiale aussi rapidement que le Covid-19 ». En fonction de la gravité de la récession économique, le nombre total de personnes vivant dans la misère pourrait atteindre 150 millions en 2021.

    Nouveaux pauvres
    Entre 1990 et 2015, l’extrême pauvreté avait drastiquement reculé dans le monde, passant de 36% à 10%. Le rythme de cette réduction avait toutefois ralenti ces dernières années en raison des conflits armés et du changement climatique, rendant de plus en plus irréaliste l’objectif de mettre fin à ce fléau avant 2030. La crise sanitaire risque d’amplifier le phénomène, perturbant à la fois l’employabilité, le commerce international ou l’accès à l’éducation.

    D’autant que la crise s’immisce désormais dans des populations relativement épargnées jusqu’à présent. « Les nouveaux pauvres sont plus urbains, mieux éduqués et moins susceptibles de travailler dans le domaine de l’agriculture » que ceux qui étaient victimes de l’extrême pauvreté avant la pandémie, précise la Banque mondiale. Quelque 72 millions des nouveaux individus impactés vivent dans des pays à revenu intermédiaire, soit quatre personnes sur cinq à l’échelle globale. L’Asie du Sud sera la région le plus touchée, suivie de l’Afrique subsaharienne, qui abritait en 2015 plus de la moitié de la population vivant avec moins de 1,90 dollar par jour. L’Inde et le Nigeria, où 42% des individus interrogés ont déclaré être sans emploi depuis le début de la crise sanitaire, abritent ainsi les trois-quarts des nouveaux pauvres.

    Une grande partie des personnes impactées connaissent toutefois des taux de pauvreté déjà élevés. Les auteurs du rapport précisent par exemple que les plus pauvres et les moins éduqués ont plus de mal à travailler à distance : « Les entreprises telles que les restaurants, les hôtels, les bars ou les commerces de détail emploient généralement des travailleurs moins instruits et sont rarement capables de s’adapter au travail à domicile ». En Ethiopie, ces secteurs représentent d’ores et déjà la plus forte proportion de pertes d’emploi.

    Conflits et changement climatique
    Alors que le Covid-19 est une nouvelle menace, les conflits et le changement climatique favorisent aussi le renversement de la tendance mondiale. « Les chocs climatiques, la propagation inattendue des maladies infectieuses et l’impact des conflits prolongés se sont combinés pour porter les besoins humanitaires à des niveaux sans précédent en 2020 », avertissait déjà l’ONU, fin juillet. Plus de 40% des pauvres vivent aujourd’hui dans des pays touchés par des conflits, et ce chiffre devrait augmenter au cours des dix prochaines années.

    Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, où la guerre ravage la Syrie et le Yémen, les taux d’extrême pauvreté ont déjà presque doublé entre 2015 et 2018. Les effets du changement climatique pourraient aussi entraîner 100 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté d’ici 2030.

    « La pandémie et la récession mondiale peuvent faire tomber plus de 1,4% de la population mondiale dans l’extrême pauvreté, a mis en garde le président de la Banque mondiale, David Malpass. Afin d’inverser ce sérieux recul des progrès du développement et de la réduction de la pauvreté, les pays devront se préparer à une économie différente après le Covid-19 ».

    • 9 octobre à 14:17 | betoko (#413) répond à Besorongola

      Le voilà encore Besorongola avec sa désinformation avec cette histoire de coup d’État de 2009 .
      La haine contre Andry Rajoelina n’a pas de limite

  • 9 octobre à 14:13 | betoko (#413)

    Vazahgasy taratasy
    Enfin un documentaire qui relate la vérité sur la colonisation et la neo- colonialisation ce dont certains français ne veulent pas savoir
    Vatomena disait que selon un économiste de sa connaissance La France avait plus perdu de l’argent qu’à gagner avec la colonisation , Ce document prouve le contraire et heureusement qu’il était réalisé par un français

    • 9 octobre à 14:35 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Vatomena persiste et signe . : les frais de colonisation ont tué la France économiquement . L’Allemagne a surclassé tous les pays européens .Elle n’avait pas de colonies.
      Etrangeté de l’Histoire : aujourd’hui ,la Colonie est en France.5 millions d’algériens, plus de 100 000 malgaches (sans oublier Mr Betoko ) etc... 40 000 migrants mineurs non accompagnés dont l’entretien coute 40 000 à 50 000 euros par an ,un milliard d’euros consacré aux sans papiers pour leurs soins gratuits dans les hopitaux français ,etc etc...Vous pouvez en rajouter
      La France aujourd’hui héberge ses colonies chez elle.Ironie de l’histoire !

    • 9 octobre à 17:34 | Rainingory (#11012) répond à betoko

      Vatomena,
      désolé de te le dire mais tu te laisses MANIPULER par le fozaorana mâle Betoko, c’est sa tactique, il prêche le faux pour le vrai, il fait de l’intox, et toi, tu cours .. il fait des diversions pour ne jamais répondre aux vraies questions qu’on lui pose

  • 9 octobre à 14:28 | arsonist (#10169)

    Qui croirait que tout foza , quel qu’il soit , est capable d’avoir honte à cause de ses mensonges ?
    En l’occurrence , la besileo foza femelle isandra a été à bonne école foza .
    Constatez vous-mêmes !

    (i) Pour commenter la scandaleuse indifférence foza à l’endroit des victimes du kere voici un extrait d’un post que j’ai écrit aujoud’hui !

    << 9 octobre à 12:35 | arsonist (#10169) répond à arsonist ^
    << Tiens donc !
    << La besileo foza femelle isandra a-t-elle oublié l’indifférence qu’elle a montrée ostensiblement ici concernant les victimes du kere ?
    << Ainsi que sa fanfaronnade de cette semaine menaçant de finir par déposséder les riziculteurs de leurs rizières héritées de leurs ancêtres depuis plusieurs générations ?

    (ii) Post auquel la besileo foza femelle isandra a répondu par un message dont voici le début

    << 9 octobre à 13:35 | Isandra (#7070) répond à arsonist ^
    << Masin-joany,
    << Indifférence !
    << N’inventez pas, c’est encore votre imagination.

    (iii) J’ai alors répliqué par ce post , en rappelant que cette besileo foza femelle est coutumière en démenti de ce qu’elle-même a écrit

    << 9 octobre à 13:38 | arsonist (#10169) répond à arsonist ^
    << Bof ! Ce n’est pas la première fois que la besileo foza femelle isandra se déjuge de ses écrits !
    << Et mon petit doigt me dit que ce ne sera pas la dernière fois !

    (iv) Les posts ci-dessus ont été publiés ce vendredi 09/10 .
    Et voyez-vous même
    .le mépris que les foza nourrissent en leur sein de la lutte contre la famine ,
    .ainsi que la fanfaronnade menaçante que la besileo foza femelle isandra a écrite lundi dernier 05/10 contre les propriétaires des rizières convoitées sans aucune honte par le DJ dont le niveau d’instruction frôle celui d’une classe de 3e du secondaire !

    << 5 octobre à 14:52 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
    << Vohitra,
    << Soyez réaliste Ingahindriana.
    << Le sort de ces rizières est déjà jeté, ce n’est qu’une question de temps, vous verrez la plupart de ces rizières seront remblayées, sans ou avec ce projet Tanà-masoandro.
    << Regardez ce qui se passe sur le terrain.
    << Ces gens qui sont contre, dont la plupart pro-Ravalo, juste le fait que c’est Andry Rajoelina qui l’avait initié.

    Conclusion :
    Question :
    Se pourrait-il qu’un jour un(e) foza serait capable
    .de savoir ce que c’est "honnêteté (intellectuelle et autre)"
    .et de sentir ce que c’est "avoir honte" ?

  • 9 octobre à 14:39 | elena (#3066)

    Le prix Nobel de la paix vient d’être attribué à la PAM le programme alimentaire mondial.
    La PAM a toujours été présente dans le Sud, et toutes ces aides qui arrivent ne viennent pas du Prezidà, mais bien de la PAM et des grands organismes internationaux.
    Mais comme d’habitude, c’est lui qui monopolise le devant de la scène.
    C’est vrai que l’ancienne ministre de la population Onitiana était plus discrète, même quand elle roulait en moto pour atteindre les zones enclavées. Mais c’était son boulot.
    Nous n’avons plus qu’un président au gouvernement et il fait le show à lui tout seul. Le kere n’a qu’à bien se tenir.

    • 9 octobre à 18:42 | vatomena (#8391) répond à elena

      Rainyngoiro- Si le nommé Bekoto parle et écrit à faux moi je lui réponds par la vérité vraie . Une vérité que souvent on ne veut pas entendre .

  • 9 octobre à 14:57 | betoko (#413)

    Vatomena
    Les frais de la colonisation ont tué la France
    Vous n’avez pas honte ? Dans le doc des indigènes sont morts d’épuisement , ils ne mangent pas à leur faim , ils étaient des esclaves , les pommes de terre de bonne qualité sont pour les colons , les pourris pour les indigènes et les cochons et personne n’avait demandé à la France d’aller coloniser ces pays La guerre d’Indochine et d’Algérie avaient coûté à la France combien de milliards de franc français sans compter les morts des indigènes et français
    Heureusement que ce sont deux français qui ont réalisé ce document car si c’était un indigène , je vois d’ici les critiques

    • 9 octobre à 17:09 | vatomena (#8391) répond à betoko

      betoko - dois je vous regarder comme un rescapé de l’antique colonisation ? Avez vous été traité comme un esclave sans boire ni manger sur les chantiers du Smotig. Avez vous été privé d’éducation et de soins . Avez vous été déporté en France ? Oui ,la colonisation comme la décolonisation ont ruiné la France.France perdante sur tous les tableaux .Heureuse et ingénieuse Allemagne qui n’a pas eu à faire toutes ces dépenses.
      Avez vous oublié le travail forcé de nos esclaves ,la vente de nos esclaves à des forbans étrangers ,la précipitation des premiers catholiques du haut de la falaise par notre divine reine,. Avez vous oublié l’époque du filanzana.N’avez vous pas apprécié le moteur automobile.Et quand donc on a pu boire à Tana l’eau de la fontaine ou du robinet au lieu de l’eau putride des canaux .La fée électricité,croyez vous qu’elle n’a rien couté quand on a bien voulu l’installer..

    • 9 octobre à 17:33 | Rainingory (#11012) répond à betoko

      Vatomena,
      désolé de te le dire mais tu te laisses MANIPULER par le fozaorana mâle Betoko, c’est sa tactique, il prêche le faux pour le vrai, il fait de l’intox, et toi, tu cours .. il fait des diversions pour ne jamais répondre aux vraies questions qu’on lui pose

  • 9 octobre à 15:13 | arsonist (#10169)

    1. En Corée du Sud , les rizières sont présentées en oeuvre d’arts . Les Coréens mangent du riz . Hors de question pour les investisseurs en Corée du Sud de faire autre chose sur leurs rizières que de cultiver du riz

    https://www.orange.fr/portail?utm_source=oi&utm_medium=v3&utm_campaign=sc&utm_content=promoHP

    2. A Madagascar , cultiver du riz dans les rizières est une pratique héritée des ancêtres . Les Gasy mangent du riz . Mais cultiver du riz est un investissement dont le retour sur est très lent et très peu rentable au goût des investisseurs appartenant à la frange de la droite française qui a poussé ce DJ bac-3 à la tête de Mada . En conséquence , le pouvoir foza veut quel qu’en soit le prix transformer les rizières gasy en terrains où poussent des buildings à la mode Miami .

    3. Autre pays , autres moeurs ! Et autre niveau d’instruction , autre priorité !
    N’est-il pas alors facile à expliquer l’écart abyssal de niveau entre Mada et la Corée du Sud !
    Je me demande comment dit-on foza en coréen ?

  • 9 octobre à 17:49 | diego (#531)

    Bonjour,

    Une parlementaire d’un pays étranger s’inquiète de la famine qui sévit dans le Sud ?

    La première chose qui m’est venue à l’esprit est que c’est une femme...il n’y a que les femmes qui raisonnent de cette manière.

    Et la seconde est que c’est une femme, parlementaire d’un pays étranger.

    Et la troisième, bien évidemment, c’est l’évidence même dans un pays où les dirigeants, élus et les responsables politiques et les élites ne se sentent pas du tout responsables de la situation politique, économique et juridique dans laquelle leur pays se trouve.

    Une parlementaire réunionnaise interpelle son collègue français, un ministre du gouvernement français, parce qu’il y a une famine dans le Sud de Madagascar ?

    Pour les personnes, élus, politiciens....citoyens, « manampanahy », c’est la honte pour le pays tompoko !

    Il est assez intéressant comment Rajoelina et Ntsay et les élus et élites et responsables politiques malgaches interprètent cette intervention ?

    Il y a 20 ans on a accepté, à Madagascar, l’intervention de la France pour une situation qui est la base même de la démocratie et qui relève de la souveraineté et un des intérêts nationaux le plus important que « l’élection », les pouvoirs malgaches, notamment, l’Exécutif et le Législatif hésitent, me semble-t-il, aujourd’hui, à solliciter l’aide, l’expertise et l’intervention d’un pays qui leur a nourri au biberon en 2002 !

    Ces politiciens qui prétendaient que leur pays était souverain en 2002 ont accepté l’aide politique de la France, il ne vienne pas dans l’esprit de ces mêmes personnes, aujourd’hui, pour venir en aide du Sud, pour contrer la famine, de solliciter l’aide de la France ?

    Alors, je veux bien suivre et accepter une certaine irrationnelle politique en 2002, mais je suis un peu étonné que la rationalité de cette irrationalité aujourd’hui est inexistante.

    Autrement dit, le pays ne progresse pas du tout en fait, depuis 20 ans.

    Je suis curieux de lire les élus et les dirigeants malgaches comment ils prennent, comprennent et jugent l’intervention de cette parlementaire réunionnaise.

    En tout cas, tout le monde a très bien compris qu’elle n’est pas Chinoise, Russe, Africaine, Turque, Arabe etc.....mais bien une Française de l’Ile de La Réunion......et s’inquiète de ce qui nous arrive dans le Sud !

    Rajoelina veut quitter la politique si une X route, dans le Sud, me semble-t-il, n’est pas terminée.....

  • 9 octobre à 19:18 | olivier2 (#9829)

    Cette parlementaire Francaise a parfaitement raison..

    il n y a QUE la FRANCE qui puisse venir en aide a ces populations totalement délaissées par leurs « zozotaurites » malgacho malgaches..et cela depuis plusieurs generations..

    Le malgache fier et révolutionnaire..comme lysnorine et consorts..se contente de persifler dans les salons..fier comme rakoto artaban..mais N est jamais responsable de rien..
    Tout en jouissant d avantages indus..lies a son statut de traitre envers la nation qu il deteste..tout en profitant de ses largesses..

    La honte TOTALE

    Et les gens du sud le savent plus que les autres..

    Et ils ont raison..

  • 9 octobre à 19:54 | Rainingory (#11012)

    iza ary zany ze mahafantatra o : sarilaina a, aza migafy ho’aho (Charlène, na Titine, na Ketaka ihany koa no anarana apetaky i le vazaha iry azy), toy io mantsy no mahazo rehefa sahy mitsangana sy manohitra eto e

    • 10 octobre à 12:39 | Rainingory (#11012) répond à Rainingory

      sarilaina a, aza migafy ho’aho est la tirade que l’homme fort d’Atananarivo sortirait systématiquement à l’intention de Clémence Raharinirina aux entournures.
      En soi-même, on s’en fout. Ce qui est à noter, c’est l’histoire d’amour et de désamour récente entre ces 2 personnages du paysage politique tananarivien.
      La dame à travers la coalition IRK, autre déclinaison de l’IRD au niveau communal, donc partie prenant de la cours du DJ, soutenait le monsieur lors des dernières élections communales. Mais une fois élu, il ne lui a pas refilé le poste qu’elle briguait selon le deal convenu, alors depuis, elle se positionne comme la figure de proue de l’opposition du coin..
      Comme quoi, les histoires d’amour finissent mal, en général..

  • 9 octobre à 20:02 | olivier2 (#9829)

    Foza ou « pote de foza » ..that is the question !
    😜

  • 9 octobre à 20:29 | lysnorine (#9752)

    Re Isandra 9 octobre à 10:04
    « Rappel historique » (KERE dans le Sud) :
    & Vohitra 9 octobre à 10:16 | (#7654) répond à Isandra ^
    « Ny rediredy fanodinan-dresaka nosoratan i zan eau mamolava indray no hamenoana pejy isanandro eto... »

    Lahatsoratra tan-gazety tamin’ny 89 (SIVY AMBY VALOPOLO ! ) taona lasa tsara ho saintsainin’y rehetra, indrindra ny mpanao gazety mpanao « investigative journalism », efa nasehonay teto ihany, ny amin’ny NAHATONGA ny any Atsimo ho toy izao. Rariny sy hitsiny raha MANONITRA izany « GÉNOCIDE » izany i Frantsa :
    lysnorine, 5 octobre 2020 à 08:44 & 08:49 répond à Rainingory tao amin’ny
    « La BAD approuve un financement de 27 millions USD pour le Sud-Ouest », samedi 3 octobre,
    https://www.madagascar-tribune.com/La-BAD-approuve-un-financement-de-27-millions-USD-pour-le-Sud-Ouest.html#comment447503

    Misy lahatsoratra vaovao fanampiny koa manaraka, niseho tamin’ny 13 Mars 1935, tao amin’ny « L’Opinion » (de Tananarive), nitondra ny lohateny hoe :
    « LES CRIMES DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS DANS L’ANDROY »

    « Nous reprenons un article intitulé « DANS L’ ANDROY », paru dans « L’ Aurore Malgache », Deuxième Année, N° 33 du Vendredi 29 Mai 1931, qui traite de la question.

    « DANS L’ANDROY »

    [Avy aminay ny sora-baventy]

    [...]
    « On sait que l’Androy est un pays excessivement sec. Dans certaines régions on peut marcher une journée entière, sans trouver la moindre goutte d’eau pour étancher sa soif. Certaines années, il ne pleut que deux ou trois fois dans les douze. Le sol, qui est de nature calcaire, est extrêmement perméable, de sorte que l’eau s’infiltre dans les profondeurs de la terre. C’est ainsi que l’on voit dans l’Androy, des rivières devenir souterraines peu après leur naissance et qui ne réapparaissent à la surface du sol que près de leur embouchure.

    « Voilà la raison pour laquelle le pays de l’Androy est extrêmement sec. Et même pendant certaines années, toutes les cultures vivrières sont absolument anéanties, par suite du manque d’eau. MAIS, POUR REMEDIER A CETTE SECHERESSE, LA NATURE PREVOYANTE A FAIT POUSSER dans le pays de l’Androy, des FORETS d’une plante grasse, appelée « RAIKETA » (raquette) de la famille des cactées et qui est le NOPAL d’Amérique. Voici comment les MAHAFALYS et les ANTANDROYS utilisent cette précieuse plante :

    « Pendant la période de forte sècheresse, Ils brûlent légèrement les parties larges et charnues de cette cactée, qui ont l’aspect de raquettes (de là leur nom commun), afin d’en détruire les épines et EN NOURRISSENT LEURS BŒUFS. Cet élément sert non seulement de NOURRITURE mais également de BOISSON. À noter que les troupeaux de bœufs constituent l’unique richesse des Mahafalys et des Antandroys qui sont des peuples essentiellement PASTEURS.

    « Ajoutons que le fruit du nopal contient un MUCILAGE sucré et très aqueux. Pendant la saison des fortes sécheresses, ces fruits servent de NOURRITURE et de BOISSON AUX ANTANDROYS ET AUX MAHAFALYS EUX-MEMES — servaient, devrions-nous dire plutôt, avant la disparition de cette plante.

    « C’EST DONC GRÂCE A CES CACTEES QUE DANS LE PAYS DE L’ ANDROY, HOMMES ET BETES NE MOURRAIENT NI DE FAIM, NI DE SOIF PENDANT LES PERIODES DE TERRIBLES DE SECHERESSE.
    (hotohizana)

    • 9 octobre à 20:35 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Isandra 9 octobre à 10:04
      « Rappel historique » (KERE dans le Sud) :
      & Vohitra 9 octobre à 10:16 | (#7654) répond à Isandra ^
      « Ny rediredy fanodinan-dresaka nosoratan i zan eau mamolava indray no hamenoana pejy isanandro eto... »

      « DANS L’ANDROY »
      (tohiny)

      « Le pays de l’Androy constitue UN VASTE RESERVOIR DE MAIN D’ŒUVRE POUR LE CAPITALISME COLONIAL. C’était dans cette contrée que se recrutaient les travailleurs engagés POUR LES PLANTEURS DE CANNE A SUCRE DE LA REUNION.

      « Mais sait que les Mahafalys et les Antandroys s’attachent beaucoup à leur pays à cause de leurs troupeaux de bœufs, leur unique mode d’épargne. Ceci ne faisait évidemment pas l’affaire du capitalisme, grand détrousseur de l’épargne, aussi bien dans les colonies que dans la Métropole.

      « Or, LE CAPITALISME COLONIAL A BESOIN D’UNE MAIN- D’ŒUVRE NOMBREUSE ET BON MARCHE.

      « Afin D’OBLIGER LES MAHAFALYS ET LES ANTANDROYS DE DEVENIR DES SALARIES PEU EXIGEANTS DU CAPITALISME, il était nécessaire de leur RENDRE LEUR PAYS INHABITABLE, et pour cela IL N’Y AVAIT QU’UN MOYEN : FAIRE DISPARAITRE LEURS TROUPEAUX DE BŒUFS ET LES REDUIRE A LA FAMINE, EN OPERANT LA DESTRUCTION DES PEUPLEMENTS DES CACTEES. C’est ce qui fut fait, le double crime fut consommé par l’administration de Madagascar avec une désinvolture à laquelle nous sommes accoutumés.

      « Et, immédiatement, le capitalisme s’est mis à exploiter sans vergogne cette misère des Antandroys et des Mahafalys. Il a installé des AGENCES DE RECRUTEMENT DE MAIN-D’ŒUVRE dont il fait un véritable commerce auquel on pourrait donner le nom de « TRAITE DES ESCLAVES MODERNES ».

      « Ces esclaves modernes arrachés à leur pays, à leurs foyers et expédiés dans toute l’île, à des conditions lamentables, car ils sont pour ainsi dire VENDUS A VIL PRIX AUX CAPITALISTES, COLONIAUX, TELS DE VERITABLES BESTIAUX. Voilà où conduit cette politique néfaste et mortelle de la main-d’œuvre, que nous n’avons jamais cessé de dénoncer et QUE NOUS CONTINUERONS DE DENONCER JUSQU’A CE QUE LES MALGACHES DEVIENNENT ENFIN DES HOMMES LIBRES, comme doit être libre un peuple au XXe siècle. Et nous accusons nettement l’Administration locale de cet acte de destruction du cheptel des Mahafalys et des Antandroys, dans le pays de l’Androy.

      « Le gouverneur général Léon Cayla, qui a eu le courage de déclarer qu’il aimait les malgaches, a visité récemment le sud de Madagascar, a vu le pays de l’Androy et ses habitants ; il n’ignore donc point la situation lamentable. Qu’a-t-il fait pour eux ? IL AURAIT PU LEUR DONNER DE L’EAU EN FAISANT CREUSER UN PUITS ARTESIEN ? IL AURAIT PU S’OPPOSER A LA DESTRUCTION DE LEUR CHEPTEL BOVIN, EN EMPECHANT CELLE DES PEUPLEMENTS DES CACTEES. Il aurait pu, en un mot, améliorer leurs conditions d’existence.

      « Il n’a absolument rien fait. CROIT-IL QU’IL SUFFISE DE CONSTRUIRE DES ROUTES DE CREER DES PORTS, D’ETABLIR DES VOIES DE CHEMIN DE FER, .D’EMBELLIR DES VILLES ? [TAHAKA NY FAHITA ANKEHITRINY IHANY !]IL EUT ETE BIEN PLUS URGENT, PLUS HUMAIN DE SAUVER LA RACE MAHAFALY ET ANTANDROY DE LA RUINE ET DE LA MORT.

      RAVOAHANGY.

      « N. D. L. R. - Mais non, mais non, Cher Camarade Ravoahangy, vous faites erreur, vous n’êtes pas du tout à la page. Voyons ! l’amour des Malgaches, l’avenir du pays, l’intérêt de la France, la Mère Patrie tutélaire des petits nègres exotiques, tout ça c’est bon dans de beaux discours officiels, avec de la musique autour, avant, pendant et après, c’est très fameux pour fabriquer des panneaux « Vive Léon Cayla. administrateur émérite ! »

      « Mais, lorsqu’il s’agit des intérêts de la grosse colonisation, plus de blague, il faut devenir sérieux. Les Malgaches, on s’en f... LA RACE MAHAFALY, LA RACE ANTANDROY, QU’EST-CE QUE C’EST QUE ÇA ? A CÔTÉ DU CAPITAL, toutes ces bêtises n’ont plus cours.

      « Évidemment le gouverneur général, il aime les Malgaches, mais il aime aussi les biftecks.

      « Et puis, vous oubliez : la DESTRUCTION DES PEUPLEMENTS DES CACTEES POUR FAIRE MOURIR DE FAIM les Mahafalys, les Antandroys et leur bétail ET OBLIGER AU TRAVAIL CES PARESSEUX qui ne veulent pas travailler à de salaires de famine pour les gros capitalistes, mais voyons est-ce que tout cela ne fait pas partie de « L’ŒUVRE DONT LES ARTISANS NE CESSENT DE S’INSPIRER DES PLUS CHÈRES TRADITIONS DE LA FRANCE » dixit Léon Cayla ? »

      (Hotohizana amin’ny « LES CRIMES DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS DANS L’ANDROY »)

    • 9 octobre à 20:45 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Isandra 9 octobre à 10:04
      « Rappel historique » (KERE dans le Sud) :
      & Vohitra 9 octobre à 10:16 | (#7654) répond à Isandra ^
      « Ny rediredy fanodinan-dresaka nosoratan i zan eau mamolava indray no hamenoana pejy isanandro eto... »
      (Tohiny)

      LES CRIMES DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS DANS L’ANDROY
      (L’OPINION, deuxième année, nouvelle série, n°16, Vendredi 13 Mars 1935)

      Sous le titre significatif « LA MISÈRE DANS LE SUD », notre confrère, L’ÉCHO DU SUD » qui n’est pourtant pas catalogué comme une feuille communiste a écrit ce qui suit :

      « Les touristes qui traversent aujourd’hui l’Androy ne voient que VISAGES AFFAMÉS ET SQUELETTES AMBULANTS. La famine décime l’Androy, la mort fauche les villages, les villes sont remplies de pauvres diables mendiant un peu de riz ou réclamant un travail qu’ils seraient incapables de faire et le Progrès démontre une fois de plus, dans ce pays, qu’il ne peut engendrer que la mort physique. Ne parlons pas de mort morale…

      « Je signale la chose. Elle est honteuse, criminelle et autorise toutes les accusations. »

      Nous partageons entièrement l’indignation si justifiée de notre confrère du Sud, et nous le félicitons sincèrement d’avoir osé crier et protester haut en affirmant que « la chose est honteuse, criminelle, et autorise toutes les accusations », en parlant de L’INCURIE ADMINISTRATIVE devant la misère abominable sévissant actuellement dans l’Androy.
      Nous tenons, toutefois, à faire remarquer qu’il ne suffit pas de stigmatiser un crime et de déplorer le malheur qui accable les victimes de ce crime. AVANT TOUT, IL FAUT S’ATTAQUER AU CRIMINEL, sinon pour le châtier et exiger de lui la juste réparation de ses méfaits, du moins, afin de prévenir la récidive.

      MAIS QUEL EST DONC CE CRIMINEL, dont les agissements ont occasionné la famine et le manque d’eau qui ont fait des milliers de victimes dans l’Androy ?

      Notre confrère, « L’Écho du Sud », le connaît parfaitement bien, aussi bien que nous-mêmes, mais il n’a pas voulu le désigner expressément pour une raison sur laquelle nous jugeons inutile d’insister, mais que tout le monde devine.

      Quant à nous, nous dirons franchement que, SI DANS L’ANDROY, GENS ET BÊTES MEURENT DE FAIM ET DE SOIF PAR MILLIERS, CELUI QUI EST RESPONSABLE DE CETTE CALAMITÉ N’EST AUTRE QUE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS, EN LA PERSONNE DE G.G.G.G.G. (GRAND, GÉNIAL, GOUVERNEUR GÉNÉRAL GUÉRISSEUR) LÉON CAYLA.

      Ce qui est terrible, c’est que cet état de détresse, qui règne dans l’Androy, EXISTE DEPUIS CINQ ANS à cause de l’incurie inexcusable de l’administration française tutélaire.

      Déjà, dans un article, paru dans l’Aurore Malgache, du 21 mai 1931, N°33, et intitulé « Dans l’Androy », nous avons attiré l’attention de l’opinion publique sur la grande famine et le manque d’eau qui sévissait dans l’Androy et qui fauchaient, par milliers, gens et bêtes.

      Nous démontrions dans cet article que cette calamité était due À L’INTRODUCTION À MADAGASCAR D’UNE COCHENILLE À LAQUELLE L’ADMINISTRATION A DONNÉ LE SOIN, INTENTIONNELLEMENT, D’ASSURER LA DESTRUCTION DE(S) CACTUS QUI RÉALISAIENT DANS L’ANDROY DE VÉRITABLES FORÊTS. Or, on sait que toute destruction de forêts entraîne fatalement la raréfaction des pluies – et l’administration tutélaire doit être la dernière à l’ignorer – ce qui constitue un désastre pour un pays aussi sec que l’Androy où il ne pleut que très rarement.

      D’autre part, on ne doit pas perdre de vue que, durant les périodes de sécheresse qui visitent l’Androy, à des époques plus ou moins éloignées, les cactus servaient deNOURRITURE en même temps que de BREUVAGE, aux GENS, par leurs fruits sucrés et aqueux, aux BÊTES, par leurs feuilles grasses. ET, MALGRÉ LA QUASI IMPOSSIBILITÉ DE TOUTE CULTURE VIVRIÈRE ET L’ANÉANTISSEMENT DES PÂTURAGES DURANT CES PÉRIODES DE SÉCHERESSE, LES INDIGÈNES ET LEURS TROUPEAUX ARRIVAIENT, TOUT DE MÊME, À (LES) TRAVERSER TANT BIEN QUE MAL, GRÂCE AUX CACTUS.

      C’est pourquoi, la famine et le manque d’eau ont sévi sur l’Androy, CES CINQ DERNIÈRES ANNÉES, AVEC UNE INTENSITÉ PARTICULIÈREMENT, ET ONT FAIT DES MILLIERS DE VICTIMES PARMI LES GENS ET LES BÊTES, À CAUSE DE LA DESTRUCTION DES CACTUS.

      Voilà un premier crime de l’impérialisme français dans l’Androy.

      Après avoir semé la mort et la désolation dans l’Androy, est-ce que l’impérialisme français a fait quelque chose pour soulager la misère de ses victimes ?

      MAIS NON, RIEN, ABSOLUMENT RIEN.

      C’est pourquoi, dans un article intitulé « Les cadavres de M. Léon Cayla », paru dans l’Aurore Malgache N°41 du 7 août 1931, notre camarade DUSSAC a stigmatisé avec force le crime de l’impérialisme français, qui, APRÈS AVOIR INTRODUIT LA FAMINE DANS L’ANDROY, N’A ABSOLUMENT RIEN FAIT POUR LES HABITANTS DE L’ANDROY, QU’IL A LAISSÉ TOUT SIMPLEMENT CREVER DE FAIM ET DE SOIF, PAR MILLIERS, COMME DES MOUCHES MALFAISANTES.
      (Hofaranana)

    • 9 octobre à 20:58 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Isandra 9 octobre à 10:04
      « Rappel historique » (KERE dans le Sud) :
      & Vohitra 9 octobre à 10:16 | (#7654) répond à Isandra ^
      « Ny rediredy fanodinan-dresaka nosoratan i zan eau mamolava ... »

      (Tohiny sady farany)

      « LES CRIMES DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS DANS L’ANDROY »

      Laissons, d’ailleurs, parler notre camarade DUSSAC :
      « […] Et tandis que DES CENTAINES D’ENFANTS ANTANDROYS MOURAIENT DE FAIM DANS LE SUD de Madagascar, les enfants de la fête du 25 avril 1931, ...chantaient les louanges de Monsieur et mangeaient les gâteaux de Madame.

      « L’homme de la Lettre de Cachet n’eut-il pas été mieux inspiré, dans son orgueil incommensurable, en faisant distribuer du lait et du riz aux petits moribonds de l’Antandroy, AU LIEU DE CES GÂTEAUX GUBERNATORIAUX, qui ne faisaient que flatter sa vanité de proconsul émérite ?... »

      Comme on l’a vu, cet article a été écrit par Dussac en 1931, mais il est toujours d’actualité, car l’administration tutélaire de M. Léon Cayla continue à garder l’indifférence la plus complète et la plus criminelle en ce qui concerne la famine et le manque d’eau qui ravage(nt) l’Androy.

      Voilà le deuxième crime de l’impérialisme français.

      Mais est-ce que l’impérialisme français a fait quelque chose pour enrayer les maux chroniques qu’il a laissé s’implanter dans l’Androy, c’est-à-dire la famine et le manque d’eau ?
      Absolument pas ; et c’est là le troisième crime qu’il a commis vis-à-vis de l’Androy !
      Afin de rassurer l’opinion publique indignée et inquiète par l’état de détresse auquel l’administration tutélaire a réduit les peuples de l’Androy, le gouvernement de M. Cayla, en la personne de M. DUMONT, DIRECTEUR DE SON CABINET, se faisait interviewer intentionnellement par le journal « Le Malagasy » en juin 1931.

      Dans cette interview, M. DUMONT A OFFICIELLEMENT AVOUÉ que LE CACTUS ÉTAIT UNE PLANTE NÉCESSAIRE AU PAYS DE L’ANDROY, mais comme il a été détruit par des cochenilles, l’administration s’efforçait DE LE REMPLACER PAR UNE VARIÉTÉ DE CACTUS INERME, QUI RÉSISTE AUX COCHENILLES.

      M. Dumont a ajouté, d’autre part, que l’administration AMÉLIORERAIT LES PUITS EXISTANTS ET FERAIT FAIRE DES SONDAGES POUR RECHERCHER L’EXISTENCE DE NAPPES D’EAUX SOUTERRAINES, EN VUE DE CRÉER DE NOUVEAUX PUITS.

      MAIS TOUT CELA NE FUT QUE VAINES PAROLES, DE SIMPLES RÉCLAMES, DU BLUFF, DESTINÉS À ENDORMIR L’OPINION PUBLIQUE. Jusqu’ici, on n’a presque rien fait pour soulager les infortunes des Antandroy, décimés par la famine et la disette, RÉSULTAT DE LA DESTRUCTION DES PEUPLEMENTS DE CACTUS.

      Et, en effet, AU LIEU DE CRÉER DES PUITS pour les Antandroy qui crèvent de soif, M. Léon Cayla a aimé mieux dépensé des millions à SUBVENTIONNER DES COMPAGNIES PÉTROLIÈRES PRIVÉES, qui lui tiennent à cœur, faisant des sondages fort coûteux, dont le plus beau résultat a été, jusqu’ici, LA TROUVAILLE DE GRANIT AU LIEU DE PÉTROLE.

      Plutôt que de soulager la détresse matérielle dans laquelle se trouvent les Antandroy, qui crèvent de faim, par la faute de l’administration tutélaire, l’Homme de la Lettre de Cachet a préféré dépenser sans compter l’argent de la colonie, c’est-à-dire du contribuable malgache, À ÉLEVER DES BÂTIMENTS AUSSI SOMPTUEUX QUE PARFAITEMENT INUTILES, À CREUSER DES TUNNELS NULLEMENT URGENTS, OU ENCORE À CONSTRUIRE DES PERGOLAS POUR LE PLAISIR DES GROS CAÏMANS DE LA CAPITALE.
      [TSY IZANY IHANY VA RE NO MBOLA FAHITA ANKEHITRINY ??]

      Mais veut-on savoir POURQUOI on a détruit les forêts de cactus de l’Androy, et que l’on a ainsi organisé la famine et la soif dans ce pays ?
      Eh bien, en voici la véritable raison : l’Androy est un RÉSERVOIR D’HOMMES DONT LA COLONISATION A BESOIN. Mais comme l’Androy est un pays pauvre où la colonisation ne pourrait pas s’établir, on a tout fait pour déterminer les Antandroy à abandonner le pays.

      Dans l’interview précitée, le gouvernement de M. L. Cayla, en la personne de M. DUMONT, A AVOUÉ implicitement ce fait en ces termes :

      « A plusieurs reprises, l’administration a essayé de persuader aux habitants (parlant des Antandroy) d’aller s’établir dans le Nord où pareille calamité n’est pas à craindre. »
      Et où, aurait-il pu ajouter, LES COLONS ONT BESOIN DE MAIN-D’ ŒUVRE À BON MARCHÉ, autrement dit, d’esclaves.

      Mais comme LES ANTANDROY REFUSAIENT D’ABANDONNER LEUR PAYS ANCESTRAL, on a eu recours au moyen fort pour les y décider. ON A TOUT SIMPLEMENT RENDU L’ANDROY INHABITABLE AUX GENS ET AUX BÊTES PAR LA DESTRUCTION COMPLÈTE DE SES FORÊTS DE CACTUS.
      Car on sait très bien que l’impérialisme français ne recule devant aucun crime pour arriver à ses fins…
      Mais QUEL EST LE GENRE DE MORT QUE SUBISSENT LES ANTANDROY ? C’est le plus atroce, le plus terrible de tous les genres de mort, CELUI PAR LA FAIM ET PAR LA SOIF !

      Peuple malgache, n’attends rien de l’impérialisme colonialiste français que la ruine, la misère, la maladie, l’emprisonnement, l’exil et la mort. Plus que jamais, NE COMPTE QUE SUR TOI pour briser les chaînes qui te lient, et travaille, toi-même à recouvrer ta liberté et l’indépendance de ta patrie !
      Là est ton unique salut !
      RAVOAHANGY

      N.D.L.R.
      Nous ne pouvons qu’approuver et admirer les termes du courageux article de notre vaillant camarade le Dr Ravoahangy. Sa conclusion est celle que tous les Malgaches, dignes du nom d’homme, ont sur la bouche : COMPTER SUR SOI-MÊME pour conquérir de haute lutte la liberté pour le peuple malgache et l’indépendance de sa patrie.

      Oui, Peuple malgache, ne te laisse plus prendre aux paroles doucereuses et endormantes des représentants égoïstes du criminel impérialisme, qui te torture comme il torture tes frères de classe, les prolétaires de France et du monde entier…

    • 9 octobre à 22:28 | Shalom (#2831) répond à lysnorine

      Merci à lysnorine (#9752) pour cet article plus qu’intéressant.

      Il y a une remarque que je souhaite ajouter : le sens stratégique de la politique de destruction de la forêt de cactus de l’Androy.
      Cette forêt est non seulement une source de survie pour la région mais elle servait aussi de CACHETTE lors des rafles organisées par les colons et pour fuir les "hetra isan-dahy".

      Il fut aussi une thèse sur l’origine du peuple de l’Androy, thèse que je ne souhaite pas développer pour le moment.
      Quelques constats (voir la Thèse de Mme Ramisandrazana, l’ancienne "conseillère" de Tantely Andrianarivo) :
      - pourquoi le peuple de l’Androy porte un petit chapeau sans grande bordure qui couvre juste un bout de la tête alors que la région où il vit est la plus chaude et aride de l’île ?
      - pourquoi le peuple de l’Androy porte cette pagne de couleurs mélanges rayées que portent aussi distinctement les membres d’un peuple dont les ancêtres vivaient depuis plusieurs générations dans une région particulière du globe ?

      Enfin, un comble dans la vie de l’Androy actuellement : pourquoi plante-t-on du maïs dans cette région alors que le maïs est une plante TRES gourmande en eau ?

    • 10 octobre à 06:10 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      La foret de raquettes abritait aussi tous les voleurs de zébus ,tous les malandrins. Les cactées poussent toutes seules .On ne les cultive pas. La cochenille délivra les hauts plateaux mais s’avéra désastreuse dans l’Androy

    • 10 octobre à 06:27 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Et aujourd’hui ,apres 60 ans de délivrance , on laisse encore mourir les peuples de l’Androy comme des ’betes malfaisantes ’’— Le colonial réquisitionnait l’androy pour le faire travailler mais aujourd’hui il n’y a plus de travail .On reste sans ressources .On crève. Ailleurs ,à Tananarive , on se construit des chateaux ,on s’enfume avec les gaz de voitures

    • 11 octobre à 21:11 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Lysnoerine —Les cactées ont eu largement le temps de repousser depuis les années trente. Vous le savez ,n’est ce pas...

    • 12 octobre à 08:15 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Shalom 9 octobre à 22:28 répond à lysnorine ^
      « article plus qu’intéressant »

      Voici 2 autres articles qui peuvent vous intéresser également concernant ce que l’on pourrait appeler de nos jours « un génocide écologique » dans l’Androy :

      1) Complément de l’article de DUSSAC déjà mentionné : « Les cadavres de M. Léon Cayla », paru dans l’Aurore Malgache N°41 du 7 août 1931.

      Les cadavres de M. Léon Cayla
      Rien n’aura manqué à Madagascar sous le proconsulat de Léon Cayla : persécutions, injustices, iniquités, résurrection de l’odieuse lettre de cachet, ET MÊME FAMINE ACCOMPAGNÉE de toutes ses HORREURS, car M. Léon Cayla a tenu, tout comme un Pasquier, à avoir ses cadavres.

      Et tandis que le gouverneur général de l’Indochine sans Dépendances a bien mérité de l’impérialisme français, en général et du capitalisme colonialiste, en particulier, en faisant exécuter quelques centaines d’annamites, à la guillotine, au fusil ou à la baïonnette, C’EST PAR MILLIERS QUE PEUVENT SE COMPTER LES CADAVRES MALGACHES du dernier gouverneur non moins général de Madagascar et toutes ses Dépendances. Seulement, plus malin que Pasquier [le gouverneur général de l’Indochine], il a choisi pour EXTERMINER une partie de la population de Madagascar, un genre de mort moins bruyant, plus discret, mais qui n’en rate pas moins son homme, tout en ayant la particularité de masquer plus longtemps le scandale : M. Léon Cayla a tout simplement laissé mourir quelques milliers de Malgaches de faim.

      LA FAMINE QUI A SÉVI ET SÉVIT ENCORE AU PAYS DE L’ ANDROY N’EST PAS UN MYSTÈRE POUR PERSONNE. « L’ AURORE MALGACHE » a été le premier organe de Madagascar qui l’ait signalée.

      Aujourd’hui nous donnerons quelques précisions :
      De Novembre 1930 à Février 1931, on a enregistré, dans le seul district d’AMBOVOMBÉ plus de 1500 décès causés par LA FAMINE.

      Ce fut à UNE MISSION ÉTRANGÈRE, LA MISSION LUTHÉRIENNE AMÉRICAINE, que revient le mérite d’avoir ORGANISÉ LES PREMIERS SECOURS et essayé d’arracher à la plus affreuse des morts des milliers de vies humaines.

      Cette mission religieuse a, pendant plusieurs mois, DISTRIBUÉ, MATIN ET SOIR, LES VIVRES dont elle pouvait disposer, à plus de MILLE PERSONNES DU DISTRICT DE TSIHOMBE.

      En outre, elle a effectué LA DISTRIBUTION DE LAIT AUX ENFANTS EN BAS ÂGE, et jusqu’à maintenant, elle PREND ENCORE À SA CHARGE PLUS DE CENT MALGACHES VICTIMES DE LA FAMINE.

      Il n’est pas une personne de cœur qui n’adressera à cette mission l’expression de son admiration pour avoir mis réellement en pratique les véritables préceptes de la charité humaine.

      Et l’on ne petit s’empêcher de rapprocher ce geste de solidarité humanitaire de la mission luthérienne américaine des palabres sur la charité chrétienne d’un tas de gens, qui sous le prétexte de religion, se contentent d’asservir et d exploiter leur prochain.

      Quel triste spectacle a pu être celui de CE LAMENTABLE EXODE DE MILLIERS DE MALGACHES VERS LES GRANDS CENTRES, FUYANT LA FAMINE, ABANDONNANT LEURS VILLAGES ET LE PEU DE LEURS BIENS, pour tenter de se soustraire avec leurs familles à la mort affreuse par l’inanition dans une région maudite de l’épouvante et de la désolation !

      Chaque jour amenait SES PROCESSIONS INTERMINABLES DE VIEILLARDS, FEMMES, ENFANTS, HOMMES VALIDES (!) À L’ÉTAT SQUELETTIQUE DONT PLUSIEURS SUCCOMBAIENT AU COURS DU TRAJET sur le bord de la route, ou bien juste au moment où ils atteignaient le point quelconque d’un ravitaillement possible.

      Beaucoup de parents Antandroy ne trouvant plus rien à donner à manger à leurs enfants préféraient les abandonner entre LES MAINS CHARITABLES DES HOVA, BETSILEO, INDOUS.
      C’est ainsi que l’œuvre d’assistance aux affamés fut entreprise par la CHARITÉ PRIVÉE, SE SUBSTITUANT À L’ ADMINISTRATION Tutélaire de l’Île dont la carence fut complète.
      Mais, hélas, tout le monde ne fut pas sauvé de la famine laquelle put faire, en dépit des efforts que déployèrent les personnes charitables, plusieurs milliers de victimes dans le pays de l’Androy.
      (à suivre)

    • 12 octobre à 08:49 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      C’est à Dussac, communiste engagé et se voulant prophétique , que nous devons ce récit effrayant du kéré des années 30. Keré mortel et mémorable qui ne semble pas avoir inspiré les successeurs du régime colonial..Le fanjakana gasy d’aujourd’hui s’est détourné ;il a nié la faim de l’homme d’Androy quand il n’a pas détourné l’aide internationale . Grace soit rendu aux églises luthériennes qui ont secouru les affamés et les mourants de 1930. Mais Grace aussi à la Compagnie Lyonnaise de Fianarantsoa qui a vidé ses réserves pour apaiser la faim. Il semble que l’on ait pas retenu le nom du vazaha qui sauva le pays d’Androy en introduisant le cactus inerme.

    • 12 octobre à 08:53 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Shalom 9 octobre à 22:28 répond à lysnorine ^
      « article plus qu’intéressant »
      « Les cadavres de M. Léon Cayla »
      (Aurore Malgache N°41, 7 août 1931)
      (suite)

      Et pendant que la mort hideuse fauchait ainsi tant d’existences humaines dans une vaste région de Madagascar, que faisait l’administration de la Colonie, que faisait M. Léon Cayla, l’homme à la Lettre de Cachet et au premier et au dernier avertissement ?

      L’ ADMINISTRATION de Madagascar ? mais elle s’occupait d’ OUVRIR DES SOUSCRIPTIONS EN FAVEUR DES CYCLONÉS DE L’ ÎLE ANGLAISE « MAURITIUS », LESQUELS N’AVAIENT SUBI QUE DES PERTES MATÉRIELLES. Seulement, comme les habitants de Maurice sont des « civilisés » tandis que ceux de l’Androy sont des « sauvages », LES BIENS DES PREMIERS sont PLUS DIGNES d’intérêt et DE SOLLICITUDE QUE LES VIES HUMAINES DES SECONDS.

      M. Léon CAYLA ? Mais il était très affairé à la préparation de la FÊTE « DES ENFANTS MALGACHES », aux SOUSCRIPTIONS OBLIGATOIREMENT VOLONTAIRES dans l’intérêt de ladite fête et à la confection des panneaux « VIVE CAYLA », Administrateur Emmérité !...[l’équivalent, en quelque sorte, des tee-shirts « politiques » de nos jours.]

      Et tandis que DES CENTAINES D’ENFANTS ANTANDROY MOURAIENT DE FAIM dans le Sud de Madagascar, les enfants de la fête du 25 avril 1931, FÊTE DE COMMANDE EN L’HONNEUR DE LA POLITIQUE DE L’ADMINISTRATEUR EMMÉRITE LÉON CAYLA, VICE-ROI DE LA RÉPUBLIQUE DES CAMARADES, chantaient les LOUANGES de Monsieur et mangeaient les gâteaux de Madame.

      Il semble que nous retrouvons, de nouveau, assez souvent, actuellement, ce CULTE DE LA PERSONNALITÉ cher à Cayla.

      De même l’application soutenue de ses fameux « décrets » des 4 Décembre 1930 et 10 Avril 1935 – les « Décrets Cayla » – pour faire taire et abattre les journalistes et journaux qui dénonçaient alors l’esclavage colonialiste à Madagascar. Bien entendu, ils avaient été utilisés sans relâche et à très grande échelle, contre le M.D.R.M. durant les années 1946 et 1947, jusqu’à l’éclatement de la rébellion du 29 mars.

      1) Décret du 4 Décembre 1930 :
      « L’ article 91 du CODE PÉNAL est, POUR LA COLONIE DE MADAGASCAR ET DÉPENDANCES, complété par les dispositions suivantes qui formeront le 3e alinéa dudit article :
      « Les auteurs de manœuvres et actes DE NATURE (!) à compromettre la sécurité publique ou À OCCASIONNER DES TROUBLES POLITIQUES GRAVES, À PROVOQUER LA HAINE DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS, à enfreindre les lois du pays, seront déférés aux tribunaux correctionnels et punis d’un EMPRISONNEMENT DE UN AN AU MOINS ET DE CINQ ANS AU PLUS.
      « Les coupables pourront, en outre, être interdits, en tout ou partie, des droits mentionnés à l’article 42 pour cinq ans au moins et dix ans au plus, à compter du jour où ils auront subi leur peine. L’ interdiction du séjour pourra aussi être prononcée pendant le même nombre d’années. »

      2) Décret du 10 Avril 1935 :
      « Article 1er. – Dans les colonies et les territoires sous mandat relevant de l’autorité du Ministre des Colonies et à l’exception de la Martinique, de la Guadeloupe et de la Réunion, quiconque aura QUELQUE MODE DE PUBLICITÉ QUE CE SOIT, provoqué à résister à l’application des lois, décrets, règlements ou ordres de l’autorité publique, sera puni d’un EMPRISONNEMENT DE TROIS MOIS À DEUX ANS et d’une amende de 500 francs à 5.000 francs ou de l’une de ces deux peines seulement.

      « Article 2.– Dans les colonies et territoires d’outre-mer visés par l’article 1er du présent décret, CEUX QUI, PAR QUELQUE MOYEN QUE CE SOIT, AURONT PUBLIQUEMENT PORTÉ ATTEINTE AU RESPECT DÛ À L’AUTORITÉ FRANÇAISE dans la métropole et les colonies ou territoires sous mandat, seront punis d’un EMPRISONNEMENT DE TROIS MOIS À UN AN et d’une amende de 100 à 3.000 francs ou de l’une des deux peines seulement, sans préjudice, s’il y a lieu, de l’application des peines plus fortes prévues par les lois et décrets en vigueur.

      Pour en terminer avec Cayla, il est fort regrettable que les autorités municipales de la ville de Mahajanga, ignorant quelque peu l’histoire du colonialisme et des colonialistes à Madagascar, n’aient pas DÉBAPTISÉ le jardin qui porte son nom. Gouverneur général de Madagascar du 1er mai 1930 au 22 avril 1939, puis du 30 juillet 1940 au 11 avril 1941, il fut condamné en France à cinq ans de prison, le 19 juillet 1946, pour avoir apporté la COLLABORATION de la colonie de Madagascar au régime du maréchal Pétain à Vichy.

      (à suivre)

    • 12 octobre à 08:58 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re Shalom 9 octobre à 22:28 répond à lysnorine ^
      « article plus qu’intéressant »
      (suite et fin)

      Un autre article intéressant écrit par un « ethno-historicien », le Dr Jeffrey C KAUFMAN, alors président du Département d’Anthropologie et de Sociologie de l’Université du « Southern Missouri », qui s’est vu décerné, en 2001, par la Société Américaine d’‘Ethnohistoire (une branche de l’anthropologie), le prix Robert F. Heizer :

      STUDY OF HOW CACTUS THWARTED FRENCH COLONIALISM WINS INTERNATIONAL PRIZE FOR SOUTHERN MISS PROF
      By Phil Hearn
      Released March 10, 2003

      NB. Le lien http://www.usm.edu/pr/prnews/mar03/kaufmann.htm ne fonctionne plus

      HATTIESBURG - French colonialists SEEKING DOMINATION of Madagascar in the early 20th century LAUNCHED BIOLOGICAL WARFARE AGAINST OPPOSING LIVESTOCK HERDERS who wielded their own weapon of crass obstruction : the prickly pear cactus.

      Herders in arid southern areas of the Indian Ocean island nation historically used the thorny cactus to feed cattle during lean months when the grass was dry or eaten to a nub. They also used the impenetrable cactus forests – where some species grow as tall as river birch trees – to dodge French colonial law enforcers and tax collectors.

      "The pastoralists (herders) would simply disappear into the cactus forests or ambush columns of French soldiers snaking their way through narrow paths of prickly pear cactus," explained DR. JEFFREY C. KAUFMANN OF THE UNIVERSITY OF SOUTHERN MISSISSIPPI, an expert on the subject. "Dozens of French officers were speared to death in these mazes."

      Eventually, in a 25-year struggle to conquer the herders and firmly establish colonial rule on the southern Africa island, THE FRENCH INTRODUCED BIOLOGICAL WARFARE TO THE REGION.

      "They spread a cactus parasite on the Malagasy prickly pear being cultivated by pastoralists in an area the size of Ohio," said Kaufmann, a Southern Miss ASSISTANT PROFESSOR OF ANTHROPOLOGY.

      "THE CACTUS DIED AND SO DID THOUSANDS OF MALAGASY CATTLE AND SEVERAL HUNDRED PEOPLE... The killing famine that some terribly ignorant/smart French brought to Madagascar could have been avoided if they had listened to the pastoralists."

      An article by Kaufmann on the subject, entitled "LA QUESTION DES RAKETA : COLONIAL STRUGGLES WITH PRICKLY PEAR CACTUS IN SOUTHERN MADAGASCAR, 1900-1923," has been awarded the ROBERT F. HEIZER PRIZE BY THE AMERICAN SOCIETY OF ETHNOHISTORY for the best article published in the discipline in 2001. The winning article – selected by the Heizer Committee at its annual meeting in Quebec City, Canada — appeared in the Winter-Spring 2001 issue of ETHNOHISTORY.

      "The article looks at how local pastoralist populations in Madagascar were able to thwart French colonialism through the cultivation of prickly pear cactus," said Dr. Ed Jackson, chair of Southern Miss’ Department of Anthropology and Sociology. "This prestigious international award was decided by a panel that read all articles published on ethnohistory in lead journals" around the world.

      "Committee members noted in their remarks that this sort of ethno-environmental history could help REORIENT OUR UNDERSTANDING OF contact, COLONIZATION and resistance as cultural processes recorded on the land itself," said Jackson, noting that ethnohistory uses both historical and ethnographic data in an attempt to understand culture on its own terms.

      Kaufmann – who joined the Southern Miss faculty in 2000 and is an active member of the university’s African Studies program – SPENT LAST SUMMER IN FRANCE STUDYING DOCUMENTS, PHOTOGRAPHS AND MAPS DEALING WITH THE FRENCH BIOLOGICAL CAMPAIGN TO ERADICATE MALAGASY CACTUS. His work was funded by both a grant from the Lucas Endowment and a Summer Research Faculty Grant.

      "The French weren’t accustomed to working or living around all that prickly pear," he explained. "Like a lot of us, the French considered grass the most logical plant for cattle to eat. But IN SOUTHWEST MADAGASCAR, WHERE THERE IS VERY LITTLE RAIN, THE WATER-BEARING AND NUTRITIOUS PRICKLY PEAR WAS JUST THE THING TO FEED CATTLE... The pastoralists go through an elaborate process of cutting, neatly stacking, burning off the thorns, then cutting the cactus pads into strips that cattle can easily pick up and masticate...

      "NOT UNTIL 1928 were the French confident that they held the land and the people," he added. "But TO REACH THAT POINT, THEY HAD TO INTRODUCE BIOLOGICAL WARFARE INTO THE REGION. The lesson here for us to remember is that no matter how smart we think we are, there are things that we don’t understand. Listening to the little guys can avoid big problems later on."

      Formerly an independent nation, Madagascar – nearly twice the size of Arizona — became a French colony in 1896. The country, which regained its independence in 1960, has a population today of approximately 16.4 million.

  • 9 octobre à 21:53 | Shalom (#2831)

    Toe-javatra ho tsakotsakoina maro :

    1) Misy ny Kere !
    Asa na mba tsaroantsika ilay horonan-tsary nampiseho an’i DJ T9 tamin’ny fahita lavitra farany teo ary notsikerain’ny maro ny sary niseho teto amin’ny MT miresak’izany.
    Jereo anie ilay kodiaran-tsarety teo aorian’i DJ e ! Ampitovio amin’ny vatan’ilay sarety.
    Dia mampiseho ny fomba fitondran-drangahy iny ireo sary ireo : ilay vatan’ilay sarety efa kisolasola ratsy kely kanefa mbola notovanana kodiarana vaovao.

    2) Raha tiantsika ny hiovan’ny fiainam-bahoaka sy ny toe-karena dia ny manajanona ny fahamehana ara-pahasalamana no tokony atao voalohany.
    (i) Mibahana tsy mamela ny vahoaka hamokatra araka ny tokony ho izy io fampiharana io
    (ii) Manjary fanararaotan’ny be sandry tompom-pahefana ihany koa ka tsy ahafahana manara-maso amin’ny tokony ho izy ny raharaham-pirenena

    3) Ary toa tsy nisy resaka mihitsy taty aoriana ny momba ireo olona 119 teo amin’ny fitondrana mpanongam-panjakana tamin’ny taona 2009 ka tsy navelan’ny fikambanana iraisam-pirenena hivoaka an’i Madagasikara ?
    Fanontaniana : tsy nisy nandrava iny fisakanana iny hatramin’izao saingy nisy firenena iray nilaza tamin’ny fikambanana afrikana sy ny SADC mba tsy hampiatra azy aloha mandritra ny fotoana voafetra saingy ilay voafetra nanjary mandrakizay. Iza ary io firenena io ?

    4) Fanontaniana mipetraka ho an’ny maro : tena mila ny karana miseho ho malagasy tokoa ve i Madagasikara sy ny malagasy ? Hatreto mantsy teo foana ireo, nagorona sy tsy nitsaha-nangorona saingy toa izao foana no fiainan’ny malagasy. Koa tena ilaina ve izany izy ireo sa tsia ?
    Tandremo anefa ny lalàna manao hoe "la nature a horreur du vide".

    • 10 octobre à 09:01 | lysnorine (#9752) répond à Shalom

      Re Shalom 9 octobre à 21:53

      « Fanontaniana mipetraka ho an’ny maro : tena mila ny karana miseho ho malagasy tokoa ve i Madagasikara sy ny malagasy ? Hatreto mantsy teo foana ireo, nagorona sy tsy nitsaha-nangorona saingy toa izao foana no fiainan’ny malagasy. Koa tena ilaina ve izany izy ireo sa tsia ?
      Angamba ny voalohan-javatra aloha dia :

      1. Ny FAMARINANA ny maha-ARA-DALÀNA ny maha olom-pirenena Malagasy azy ireo, tahaka ny hafa-piaviana rehetra ihany ka mitonona ho anisan’ny olom-pirenena Malagasy, sy ny fomba nahazoany azy sy

      2. Ny TSY FIZAKANY SATAM-PIRENEN-KAFA (tahaka ny hoe ohatra Olom-pirenena Frantsay koa izy), izay RARÀN’ny « CODE DE NATIONALITÉ » Malagasy. Marihina eto fa raha marina fa olom-pirenena Frantsay tokoa - manana ny « nationalité française » - ny prezidàn’i Madagasikara ankehitriny (ary mbola tsy nahita fandavana izany izahay na avy amin’ny ambasadaoron’i Frantsa eto Maagasikara na avy amin’ny mpitondra sy mpanao fanjakana Malagasy),dia manitsakitsaka ny Lalàna Malagasy izy izany.

      Rehefa voamarina ireo zavatra roa loha ireo, dia mizaka tanteraka ny zon’ ny Malagasy rehetra ny Malagasy karam-piaviana, mahazo manao sy mikatsaka izay mahasoa ny tenany izy, manao izay « INVESTISSEMENT » mampanan-karena azy, sns, sns., na mahasoa ny Firenena na tsia. Anjaran’ny Fanjakana no mitsara raha tokony homena tombon-tsoa manokana na tsia izy ireo amin’izany « investissement » izany, raha heveriny fa hampiroborobo ny ekônômia . Ampiharin’ny manam-pahefana rehetra aminy fotsiny ny voalazan’ Lalàna rehetra na amin’inona na amin’inona, rehefa tratra sy voaporofo fa mandika azy izy ireo, tahaka ny tokony hatao amin’ny Malagasy hafa rehetra ihany.

      Raha tsy voamarina kosa ireo, dia tsy avela mipetraka na miasa na manao raharaham-barotra, sns., sns., eto Madagasikara intsony izy ireo, ka ROAHINA ARY TSY MAINTSY MIVAROTRA NY FANANANY ARA-DALÀNA rehetra nangoniny teto Madagasikara. Malalaka dia malalaka ny hitondrany any amin’izay tany vaovao honenany ny vola avy amin’izany fivarotana ny fananany izany, ka voaloany daholo izay hetra tokony ho naloany.

      Antitranterina tsara fa TSY NY KARANA IRERY IHANY akory no hampiharana izany Lalàna sy fepetra izany fa izay TSY MALAGASIM-PIAVIANA REHETRA mitonona ho olom-pirenena Malagasy kanefa tratra fa TSY ARA-DALÀNA no nahazoany izany.

      Ny amin’ny OLON-KAFA FIRENENA kosa, dia ilaina hamarinina ny MAHA-ARA-DALÀNA ny (i) NIDIRANY teto Madagasikara, (ii) ny nahazoany alàlana hipetraka eto ary (iii) ny nahazoany alàlana hanao RAHARAHAM-BAROTRA na hiasa eto. Tahaka ny fahita taloha tany amin’ny tany mandroso ankehitriny- dia FERANA na RARÀNA ny anaovany raharaham-barotra vita ny tompon-tany Malagasy. « INVESTISSEMENTS » mampitombo ny VOKATRY ny firenena - ny HITA MASO sy AZO TSAPAIN-TÀNANA - ihany no ilaina aminy. TSY ILAINA NY HANAOVANY « investissements » amin’ny « INDUSTRIES DE SERVICES » na toa inona na toa inona.

  • 9 octobre à 23:50 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - Je ne suis pas fan de Madame Nassimah Dindar mais je suis pour son " coup de gueule " ( avec mes respects , merci Madame ) , il faut donner " la honte " à ces politiciens Gasy qui ne voit que le bout de leur nez , peut être que de cette façons ils vont bouger leurs gros popotins .....

    - Les premiers responsables de la pauvreté à Madagascar ce sont les Politiciens Malagasy , ne vous trompez pas de coupables SVP .......

  • 10 octobre à 08:30 | Isambilo (#4541)

    Rainingory sy ny tariny,
    Tsy ny tany akory no masina fa ny razana milevina ao. Ary ny razana azo hafindra. Raha nisy hasina ny tany dia tsy nisy olona ho tonga aty @ ity nosy ity akory. Aza adino fa ny olona mipetraka any Anosy no nilaza azy ho Malagasy voalohany. Efa taminy andron’i Radama vao nampiasain’ny Anglisy ny anarana hoe Malagasy ho an’i mponina rehetra manerana ny nosy.
    Atramin’io izao dia mbola tsy fantatra mazava ny fiavian’ireo Antandroy ireo.
    Pour ce qui est de cette route exotique dans le sud de La Réunion je persiste : elle est inutile à long terme et même si les volcans sont loin, les laves peuvent couler tout aussi loin. N’oublions pas qu’il a fallu importer de gros cailloux de Dago parce que la Réunion n’en a pas ; rien que pour ça, c’est de l’argent mal employé. Et comme La Réunion dépend en grande partie des subventions de Paris...

  • 10 octobre à 12:24 | bekily (#9403)

    De HEAULME a tari toutes les rivières du sud pour son SISAL , du temps de la colonie et sous gouvernement malgache....puisqu’il a pris la double nationalité (sic : d’opportunité)
    De temps de Tsiranana il allait en Afrique du Sud ....sans aucune formalité !!!
    Cette famille est le ROI DU SUD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Elle a toujours traité les N’DATY(Antandroy) comme des ESCLAVES....une sous race !
    ....qui maintenant crèvent de faim , du "KERE" ...tranquillement de manière devenu ENDEMIQUE

    LES GOUVERNEMENTS MALGACHES SUCCESSIFS sont aussi COMPLICES de cet état d’exploitation FASCISTE !!!

    Depuis le temps des plans d’action économique et agricole étaient et sont possibles ,’IRRIGATION , FORAGE POUR DES PUITS , DESALINISATION D’EAU DE MER etc comme aux Canaries ou en ISRAEL !!!!!!!!!!!!!!

    On préfère le tourisme pour s’emplir les poches sans risques ou la corruption pour les exploitations MINIERES

    TOUS DES POURRIS ARRIVISTES !!!!!!!!!!!!!!

    • 11 octobre à 21:18 | vatomena (#8391) répond à bekily

      Si je vous ai bien compris Bekily ,De Heaulme entretient ,sauve les lémuriens mais laisse crever les N’Daty. Ce n’est pas bien !

    • 14 octobre à 13:06 | bekily (#9403) répond à bekily

      OUI ,
      plutôt s’occuper des lémuriens puisque le sisal ne rapporte plus rien , remplacé par le synthétique...
      Le SUD est démoli ,

      les N’daty importent si peu à tous , de Heaulme ou De Guitto ou colonisateurs ou gouvernants malagaches successifs COMPLICES DU FASCISME ANTI N’DATY !!!

      Merina ou tout autre cotier méprise le N’daty !!!
      c’est cela la "nation" malgache : atteinte de CRETINISME PROFOND ET INDELEBILE !!!!!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS