Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 septembre 2021
Antananarivo | 18h50
 

Politique

Gouvernance

Une nouvelle session extraodinaire pour le Parlement

mardi 3 août | Mandimbisoa R.

Après la première session extraordinaire au mois de mars dernier, une autre session parlementaire extraordinaire s’ouvre aujourd’hui pour une durée de 12 jours. La cérémonie d’ouverture se fera à partir de 11h pour l’Assemblée nationale qui a opté pour un événement en ligne afin d’éviter le risque de propagation du Covid-19. Elle se fera en présentielle pour le Sénat, dans l’après-midi, vu qu’ils sont moins nombreux.

La ratification des financements récemment obtenus auprès de la Banque mondiale, signés le 20 juillet dernier, figure principalement à l’ordre du jour de la session extraordinaire. Le montant des financements s’élève à 490 millions de dollars et les projets touchent principalement le développement économique avec le Pôle intégré de croissance (PIC3) à hauteur de 150 millions de dollars, la réfection des routes pour un montant de 200 millions de dollars et l’achat de vaccins et le renforcement de la santé pour un montant de 100 millions de dollars.

Cette nouvelle session parlementaire extraordinaire devrait permettre de donner un cadre légal à l’utilisation de ces financements. Normalement, cela ne devrait poser aucun problème pour les sénateurs, explique Herilaza Imbiki, vice-président du Sénat. En majorité avec le pouvoir, les sénateurs entendent toutefois exprimer des remarques et éventuellement des rectifications si nécessaire. L’octroi du fonds souverain sera également discuté. Ce fonds spécialement attribué à la Présidence de la République, inscrit dans la loi finances, est tiré des caisses de l’Etat et devrait financer en partie les projets présidentiels.

La poursuite ou non de la tentative de destitution du gouvernement en place, que certains députés auraient tenté d’orchestrer risque d’être relancée lors de cette nouvelle réunion des parlementaires. Certaines indiscrétions indiquent que le gouvernement de Christian Ntsay ne convainc plus, notamment ceux qui sont proches du régime, à cause de la pratique de certains membres du gouvernement qui ignorent ou sont en porte-à-faux avec des députés. Des politiques ayant soutenu le président lors de la présidentielle constatent que certains d’entre ces ministres risquent de faire chuter l’estime de la population envers le chef de l’Etat.

En somme, plusieurs sujets délicats risquent d’être remis sur le tapis dans le cadre de cette nouvelle session parlementaire extraordinaire.

31 commentaires

Vos commentaires

  • 3 août à 11:03 | Isandra (#7070)

    La vie de la nation continue, le Cap reste toujours le même, l’aéroport de l’émergence, qui nous prouve que le pilote gère sereinement bien le cockpit avec tous les membres de l’équipage, malgré les turbulences, et les passagers sont rassurés.

    • 3 août à 11:31 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      T’aimes ça ,raconter des absurdités !
      L’aéroport de l’émergence c’est nouveau ,il y pas longtemps c’était la ville nouvelle !
      Toi et les tiens ,Rajoel et compagnie êtes bien parmi les pires dirigeants que la planète ait pu porter a ca jour ;
      Vos ancêtres doivent se retourner dans leurs tombes ,c’est certain !
      L’aéroport est salutaire pour les connards pour toi ,car un jour faudra prendre un avion en urgence avec une foule vengeresse aux trousses ,c’est certainement a quoi correspond ce changement de stratégie :
      Va falloir dégager ,pense y abruti !
      Je mets un bémol si les prochains sont du même acabit que ton DJ ,faudra encore patienter !

    • 3 août à 12:13 | Marco (#11210) répond à Isandra

      * Ce qu’il veut

  • 3 août à 11:40 | Isandra (#7070)

    Le robinet remplisse sans cesse le réservoir du TGV, afin que celui-ci roule un peu plus vite pour rattraper le retard, dans un premier temps, le retard causé par ce COVID et à long terme le retard depuis ces soixante ans.

    • 3 août à 12:07 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Il a bon dos le covid ,sale personnage !
      C’est aussi a cause du covid que rajoel et toi vous comportez de façon aussi honteuse ?
      Cette affaire de soit disant coup d’état ,cela doit être bien tordu comme vous aimez faire ce genre d’embrouille !
      Haïti, Mali ,Madagascar ,la honte de la planète et c’est ce que tout le monde pense en vérité !
      Même dans ces pays de m....ton président passe pour un bouffon et ils ont raison les gars

    • 3 août à 12:12 | Marco (#11210) répond à Isandra

      C’est mort ! Le retard est irrattrapable.Tu vois pas que Madagascar s’enfonce ? L’émergence n’est qu’un rêve. Il faut pas croire les paroles de ton président. Ouvre les yeux !

      De toute façon lui il s’en fou, il veut juste être Roi, il est blindé, il a tout ce qui veut. Ce qu’il désire maintenant c’est la gloire.

      Les gens comme toi qui l’idolâtre vous allez bien gentiment rester à votre place dans votre misère.

    • 3 août à 12:14 | Marco (#11210) répond à Isandra

      * Ce qu’il veut

      Pardon c’est ici que je voulais me corriger.

    • 3 août à 12:57 | purgatoire (#11152) répond à Isandra

      18:30 - INDICE DE PRIX A LA CONSOMMATION
      D’après les données émanant de l’Institut National de la Statistique (INSTAT), l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,5% entre mai et juin 2021. Par rapport au mois de juin 2020, les prix à la consommation ont augmenté de 6,1 % en juin 2021. Par ailleurs, entre mars 2021 et juin 2021, les indices des prix à la consommation (IPC) ont augmenté de 1,8 %.
      Que pense ISANDRA de cette situation ?

      16:30 - POINTS DE FEUX
En 2020, le nombre de points de feux sur l’ensemble du territoire de Madagascar a augmenté de plus de 183 % par rapport à 2019.
      Que pense ISANDRA de cette situation ?

      16:00 - SALAIRES-SECTEURS SOCIAUX
      D’après une analyse effectuée par le Collectif des Citoyens et des Organisations Citoyennes, une différence de -30% entre les salaires ses secteurs sociaux et le salaire moyen des fonctionnaires est constatée en moyenne depuis 2018. 
      Que pense ISANDRA de cette situation ?

      14:30 - AIR MADAGASCAR
      Une Assemblée générale mixte des actionnaires d’Air Madagascar est prévue le 16 août prochain.L’Assemblée générale extraordinaire traitera entre autres la décision sur la continuation de l’exploitation de la compagnie aérienne nationale qui a accumulé d’énormes difficultés depuis la pandémie du covid et de la suspension des vols internationaux.

      Que pense ISANDRA de cette situation ?

      Le niveau de l’eau assez bas de la rivière d’Ikopa du côté de Tanjombato, Ampasika… n’est pas du tout rassurant pour bon nombre de personnes qui comptent dessus pour leur survie. C’est même très mauvais pour le secteur agricole, car sans eau, les agriculteurs ne peuvent rien faire. On peut même dire que ces derniers sont en mauvaise posture à cause du manque d’eau. Les lavandières comptent également sur l’eau de la rivière d’Ikopa pour vaquer à leur occupation quotidienne.
      On est déjà à l’approche de la saison culturale, pourtant le niveau de l’eau s’avère encore assez bas. Sinon, l’extraction de sable pose aussi problème. Il faut dire qu’à force de prélever le sable de la rivière, celle-ci s’approfondit et l’irrigation en devient de plus en plus difficile. Les individus qui opèrent dans ce secteur sur la rivière d’Ikopa ne se comptent plus, affectant ainsi le niveau de l’eau. On peut donc dire que la saison agricole de cette année est au plus mal. La majeure partie des plaines d’Antananarivo dépend de cette rivière en matière
      d’irrigation. Il est sûr que la production agricole va en pâtir.
      Et dire que le régime en place entend viser l’autosuffisance alimentaire, ce qui paraît bien difficile, surtout que l’eau considérée comme un bien naturel depuis longtemps, se fait de plus en plus rare avec le temps. Cela veut tout simplement dire que Madagascar ne peut et ne pourra pas se passer d’importation, en particulier avec l’inflation sans précédent qui prévaut dans le pays. Ce n’est pas demain la veille que la Grande Ile réussira à être autonome en quoi que ce soit.
      Jean Riana

      Que pense ISANDRA de cette situation ?

      La situation alimentaire dans le pays, notamment dans le Sud, ne cesse de s’aggraver. L’insécurité alimentaire aiguë gagne en ampleur et en gravité à Madagascar, à en croire le dernier rapport conjoint de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) publié vendredi dernier. Le rapport en question établit la liste des 23 pays foyers de la famine et distingue la Grande Ile comme récent foyer de la famine avec l’Ethiopie.
      Ces 23 foyers sont l’Afghanistan, l’Amérique centrale (Guatemala, Honduras, Nicaragua), l’Angola, la Colombie, l’Éthiopie, Haïti, le Kenya, le Liban, Madagascar, le Mozambique, le Myanmar, le Nigéria, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République populaire démocratique de Corée, le Sahel central (Burkina Faso, Mali et Niger), la Sierra Leone et le Libéria, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud, la Syrie, le Tchad et le Yémen.
      « Dans le sud de Madagascar, la pire sécheresse qui ait sévi dans le pays en 40 ans – combinée à la hausse des prix de denrées alimentaires, aux tempêtes de sables et aux organismes nuisibles qui s’attaquent aux cultures aux cultures de base – va probablement plonger 28 000 personnes dans des conditions de famine d’ici la fin de l’année », lit-on dans le rapport. D’après le PAM, Madagascar compte déjà actuellement 1,14 million de personnes victimes de la famine. Le rapport alerte sur le niveau d’alerte maximale du pays. « Il faut mener de toute urgence une action humanitaire pour prévenir la faim, la famine et les décès dans les 23 foyers », indiquent les auteurs du rapport. Madagascar compte déjà plusieurs dizaines de décès dus à la famine.
      Les recommandations visent entre autres à aider les communautés à risque à mieux résister aux chocs futurs, parce que pour Madagascar personnellement, « La situation demeure toujours inquiétante. Depuis le mois de mai, on observe que le territoire affecté par la sécheresse de catégorie « alarme » commence à augmenter », alerte l’Unicef de son côté. Ce taux est passé de 21,51% en janvier à 47,45% en juin.
      Recueillis par Annie N.

      Que pense ISANDRA de cette situation ?

    • 3 août à 15:53 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      INTERNATIONAL

      - Contraction de l’économie mondiale de 3,5 pour cent pour l’année 2020, soit 0,9 pour cent d’amélioration
      par rapport aux prévisions en octobre dernier, selon le Fonds Monétaire International (FMI). En particulier,
      l’Afrique subsaharienne a enregistré un taux de -2,6 pour cent en 2020. Dans sa perspective, la croissance mondiale
      devrait se raffermir au deuxième semestre de 2021 et connaitre un taux positif de 5,5 pour cent sur l’année 2021 ;
      - Relance croissante de l’économie chinoise durant le second semestre de 2020 où l’épidémie coronavirus paraît
      maitrisée alors qu’une rechute est observée dans certains pays en Europe ;
      - Maintien de politiques monétaire et fiscale accommodantes de plusieurs pays avancés afin de créer des conditions
      financières favorables pour les entreprises alors que l’inflation reste à des niveaux inférieurs à ceux de 2019 ;
      - Rebond du cours du Brent sur le quatrième trimestre de 2020 atteignant en moyenne 44,9 dollars US le baril,
      soit 3,9 pour cent d’augmentation par rapport au trimestre précédent. Cette reprise démarque le redémarrage
      des économies grâce notamment à la levée progressive des mesures de restriction liées à la crise sanitaire, et surtout
      à l’arrivée prochaine des vaccins en Europe et aux Etats-Unis ;
      - Au quatrième trimestre de 2020, des signes de redressement du commerce mondial ayant été observées après
      la forte baisse provoquée par la pandémie de COVID-19. Selon l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC),
      une baisse de 9,2 pour cent du volume du commerce mondial est attendue pour 2020 (-12,9 % suivant la prévision
      en avril), avant de croitre de 7,2 pour cent en 2021.

      NATIONAL
      Secteur réel
      - Hausse des activités des entreprises au cours du quatrième trimestre de 2020, d’après les résultats de l’Enquête de Conjoncture Economique (ECE), menée par Banky Foiben’i Madagasikara (BFM). Elle a été moins importante que celle prévue par les répondants ;
      - Accélération des crédits bancaires de 8,6 pour cent au dernier trimestre de 2020, soutenue par la hausse conjuguée des crédits à court terme (+4,3 points) et des crédits à moyen et long termes (+4,2 points). Leur rythme sur le troisième trimestre a été de 2,4 pour cent, après 2,8 pour cent sur le deuxième trimestre ;
      - En termes de glissement annuel, le taux d’inflation mesuré par l’indice des prix à la consommation a été de 4,5 pour cent à fin décembre 2020. En moyenne annuelle, l’inflation s’est chiffrée à 4,2 pour cent en 2020, après 5,6 pour cent en 2019, en baisse suite au ralentissement de la demande intérieure ;
      - Accroissement de l’indice de prix du riz de 1,7 pour cent sur le quatrième trimestre de 2020, après 0,3 pour cent sur le trimestre précédent, expliqué entre autres par le début de la période de soudure de la filière rizicole."

    • 3 août à 15:59 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      "Evolution des principaux indicateurs monétaires

      - Entre fin septembre et fin décembre 2020, l’Ariary a connu une dépréciation de 3,2pour cent vis-à-vis de la monnaie unique européenne, mais une appréciation de 1,5 pour cent vis-à-vis du Dollar US. A fin décembre 2020, un Euro équivaut à 4 687,0 ariary et un Dollar US à 3 824,8 ariary ;
      - Contraction de 83,9 millions de DTS des réserves officielles de change durant le quatrième trimestre de 2020.
      Leur encours s’est situé à 1 337,8 millions de DTS (1 926,8 millions de dollars US) à fin décembre 2020, équivalant à 5,9 mois d’importations de biens et services non-facteurs ;
      - Hausse de la liquidité bancaire au quatrième trimestre : instantanément, elle est passée de 34,5milliards d’ariary(2,9 % des RO) à fin septembre 2020 pour se situer à 200,6 milliards d’ariary (15,8 % des RO) à fin décembre 2020 ;
      - Accélération des agrégats monétaires au cours du quatrième trimestre : 6,1 pour cent pour la base monétaire et 6,9 pour cent pour la masse monétaire, dans la continuité du trimestre précédent, avec respectivement 4,0 pour cent et 2,6 pour cent.
      A fin décembre 2020, leur croissance annuelle respective a été de 10,8 pour cent et de 12,1 pour cent, alors qu’elle était respectivement à -4,8 pour cent et à 7,1 pour cent en décembre 2019."

      Source Banky foibe

    • 3 août à 16:04 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Purgatoire,

      Il ne suffit de citer les maux, mais, il est raisonnable de citer aussi les mesures pour les résoudre ou soulager :

      "Pour une meilleure production agricole. Le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène (MEAH) collabore avec le Programme alimentaire mondial (PAM) pour mobiliser les ressources en eau dans le Sud de Madagascar. « Les activités entreprises dans le cadre de cette collaboration profiteront à 16 localités des Régions d’Androy et d’Anosy, les Districts les plus touchés par le Kere.

      16 000 habitants en seront bénéficiaires, outre les plus de 400 ha de surfaces à irriguer », informe Voahary Rakotovelomanantsoa, ministre de tutelle. Concrètement, 7 localités des Communes d’Antanimora, d’Andalatanosy et d’Ampamata, dans l’Androy, ainsi qu’Ifotaka et Behara dans l’Anosy recevront des dispositifs d’alimentation en eau de consommation et en eau destinée à intensifier la production agricole. Ceci pour faire face au fait que la production agricole soit réduite à 50% par rapport à la moyenne sur les 5 dernières années. « La population bénéficiera de l’eau à usage multiple avec ce partenariat avec le MEAH », précise Moumini Ouedraogo, représentant du PAM dans le pays.

      Le Kere nécessite des actions d’urgence pour sauver des vies humaines. La distribution de vivres pour plus de 700 000 personnes par mois, avec l’appui du Gouvernement, en fait partie, d’après le premier responsable dudit organisme onusien. « Nous aidons aussi la population à se prendre en charge elle-même, y compris les petits producteurs. Les bénéficiaires témoignent qu’ils arrivent à envoyer leurs enfants à l’école, même dans les établissements privés, à améliorer l’habitat ainsi que leurs conditions de vie », ajoute-t-il. « Le Gouvernement malagasy s’engage à l’éradication du Kere dans le Sud. Parmi les partenaires, le soutien du PAM va à la résilience et le développement, outre les actions d’urgence », rappelle le numéro Un du MEAH. Ce dernier d’insister sur le fait que les travaux menés dans le Sud avancent…" Laverité

  • 3 août à 13:33 | arsonist (#10169)

  • 3 août à 13:43 | Vohitra (#7654)

    Encore une autre session extraordinaire alors…des indemnités de session en vue et de nouvelles dépenses de fonctionnement à programmer !

    Puisqu’il en est ainsi, le peuple va cracher encore des sous pour vous gaver ! Rendez-vous alors utile à la Nation alors !

    D’abord, avant de passer l’accord pour approbation devant la représentation nationale, il faudra traduire en langue Malagasy la totalité des contenus et les conditionnalités ainsi que les clauses de sauvegarde dans ces différents projets, et communiquez les au peuple Malagasy…

    Ensuite, traduire en langue Malagasy les différents indicateurs selon les niveaux d’objectif des projets, qui matérialisent les critères d’appréciation de la réussite de ces projets…
    Par ailleurs, avant de faire passer pour approbation devant le Parlement, il est impératif et indispensable de présenter les déclinaisons régionales et interrégionales de la mise en œuvre de ces projets…

    Ensuite, élaborez et votez une proposition de loi permettant de garantir l’égalité et la liberté fondamentale des Malagasy vis-à-vis de la stratégie et politique de vaccinations engagées par l’Etat

    Enfin, convoquez la Cour des comptes pour la présentation de la loi de règlement matérialisant l’usage des finances publiques lors des années 2019 et 2020, et plus particulièrement les dépenses relatives aux ressources dans la rubrique fonds souverains gérés de manière discrétionnaire par la présidence et la primature…

    Bref, quand est-ce que vous allez finalement accepter de voter le texte de mise en accusation en acceptant de passer devant la HCJ les anciens responsables en situation d’indélicatesse vis-à-vis des finances publiques ? Oui, vous allez rétorquer que c’est au cours d’une session ordinaire uniquement que vous pouvez le faire, mais vous avez pris trop de temps pour esquiver la question et le sujet !

    Est-ce trop vous demander à la fin ? Autrement, allez ! Ouste ! Barrez-vous !

    • 3 août à 14:23 | Zora (#10982) répond à Vohitra

      👏👏👏👍👍👍👍

    • 3 août à 17:08 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Ce sont les coûts de la démocratie et de l’Etat de droit.

      C’aurait été moins cher, si on était encore sous le système de vos ancêtres, ce sont le tandapa qui décident, moins de frais le Ambanilanitra ne font qu’exécuter et obeir izay tapaka. Manimanina tongolo Egypte.

      Ah ! J’ai oublié que même à l’époque, Rainilairivony était là, pour perturber l’ordre...(???).

      Quant à la traduction Malagasy, quand le texte sera publié sur le journal officiel, il est publié en deux langues.

    • 3 août à 18:00 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Encore cette enivrée et dépravée d’isandra avec ses inepties et débilités légendaires …

      Dis, citez-moi un seul, je dis bien un seul document cadre de projet qu’on peut trouver en langue Malagasy depuis 1966 date du début de collaboration et coopération entre Madagascar et la Banque Mondiale, et consultable dans le Journal Officiel ?

      Là encore, je demande l’impossible, car il n’est pas certain, ou plutôt il n’est pas assuré, que l’isandra comprenne ce qu’on entend par document cadre de projet…c’est illusoire d’y penser même !

      Est-ce que cette dépravée est capable de se rappeler qu’on vit maintenant dans une République ? Le fait qu’elle ne cesse de faire allusion à la Royauté ne fait que traduire un état d’esprit empli de frustration et dominé par la tentative bestiale d’exclusion et de haine, entretenu par un complexe mal contenu, chez elle ! C’est une tribaliste notoire cette poufiasse !

    • 3 août à 18:04 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Tsy ho takatry ny ahavom-pahalalan’ny kaondrana mpisolelaka sy ny lelafiny velively ny voalazanao.
      Saina mirefarefa amin’ny tany ka tsy afa-mandinika ny azy ireo saingy vokatr’izany : very 2 taona sy tapany sahady ny firenena sy ny ambanilanitra.
      Ny fahendrena raha manan’izany izy ireo dia ny miantso ny rehetra manan-tsaina MARINA hifandinika miaraka ny amin’ny hampandrosoana MARINA ny firenena (avadiky ny kaondrana indray io voalazako io ho fitadiavan-tseza na dia tsy misy resak’izany aza eto).
      Raha tsy manana izany fahendrena izany izy dia tokony hiala (Dégagez hoy ny frantsay izay !).

  • 3 août à 15:02 | luczanatan (#321)

    J’avais un commentaire. Je n’en n’ai plus.
    A quoi bon ?
    Ce serait comme commenter un film que vous avez déjà vu cent fois et commenté cent fois.
    Il ne reste plus qu’à attendre quelque chose.
    Mai 68 est arrivé en France parce que l’on interdisait aux étudiants de se rendre dans les chambres des étudiantes !
    Ce fût l’étincelle. Quelle étincelle viendra un jour casser cette machine à perdre qu’est devenu la machine politico economico militaro administrativo malgache que l’on peut nommer " les élites" c’est à dire les quelques milliers de familles qui prennent l’avion sur les lignes Internationales pour prendre un critère facile et indiscutable d’identification, comme celui qui permet à un malgache de partir en voyage avec l’équivalent dans ses poches de 200 smics malgaches ?
    Je n’en vois pas.
    Et pourtant prendre le pouvoir démocratiquement et gouverner c’est facile : regardez Macron, quand il a vu tous ces bras cassés qui dirigeaient, il s’est dit" mais pourquoi pas moi ?!_.
    Et il a fait bouger le système , moins qu’il le souhaitait et qu’il ne le fallait, mais il en a eu les moyens.
    Il n’y a pas un Macron à Madagascar pour foutre en l’air tout ce système qui cadenasse le pays depuis l’indépendance ?
    Quelle sera l’étincelle ? Nos palabres, nos bonnes conscience avec ou sans ONG , nos souvenirs, ne remplaceront jamais, une prise de responsabilité, une recherche de consensus objectif, un projet clair cohérent, une vision globale, un sens du sacrifice, une détermination inflexible.
    Fausse démocratie, fausse égalité, comédie de pouvoirs, comédiens au pouvoir, pouvoir méchant, pouvoirs corrompus, vraie famine, vraie pauvreté, vrai pillage, alors que ce pays a toutes les ressources et une population courageuse, douée, pour faire vivre dignement ses citoyens et leur préparer une place digne dans le concert des nations.
    Veloma

    • 3 août à 15:29 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à luczanatan

      Merci à vous Luczanatan👌👍

  • 3 août à 16:56 | Isandra (#7070)

    Autres choses, il est agréable de voir la photo de Rova de Madagasikara dans une pub pour la destination à Madagascar. Je ne pense pas qu’ils l’auraient mise si le Rova n’était pas encore réhabilité. Merci qui ?

    Comme on dit, demain vous comprendrez,...C’est sur, les andriana qui ont de fierté déplacée restent dans l’incompréhension totale,...

    • 3 août à 18:23 | kartell (#8302) répond à Isandra

    • 3 août à 18:24 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Ce groupuscule de foza Betsileo derrière le pseudo isandra, une honte pour les frères et sœurs Betsileo à vrai dire, ne pense qu’à verser dans une provocation envers les Andriana Merina ! Il est fier de la désacralisation et dénaturation ainsi que la violation de sépultures que son calife et sa bande avaient opérées dans ce haut lieu sacré renfermant les traditions et coutumes des Ntaolo de l’Imerina…

      Le jour viendra où nous allons détruire et effacer sans hésitation vos actes odieux et profanations dans cet endroit ! Soyez-en assuré !

    • 3 août à 18:37 | arsonist (#10169) répond à Isandra

      La candidature du Rova est retirée de la liste du patrimoine mondial de l’Unesco !
      Comme celle du port de Liverpool.

      Le Rova éliminé , grâce au manque d’instruction reçue, donc à l’ignorance,
      mais aussi au mauvais goût
      du dedaka poerapoera werawera Bokassa gasy !

      Heu ! Le Rova éliminé , en remplacement ,
      pourquoi la besileo foza femelle couillue en rut isandra
      ne suggère-t-elle pas au dedaka poerapoera werawera Bokassa gasy
      la candidature de leur Alarobia-Fanjakana à eux ?

    • 3 août à 18:41 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Oh Isandra, poufiasse il a dit le Vohitra......quoique il n’a pas tord.
      Le Rova dans une pub pour la destination de Madagascar.
      Merci qui ?
      Ben merci Rajoelina, merci d’avoir aussi contribué grandement à la faillite d’Air Mad.
      Il ne reste plus qu’un seul ATR de Tsaradia, en ce qui concerne les vols longs courriers Nada, Rien, Queue Dalle......merci qui ?

  • 3 août à 18:12 | Shalom (#2831)

    Misy tokoa ny kaondrana mba miezaka manao "métaphore" kanefa toe-javatra tsy marina sy tsy mitombona ary mifanipaka amin’ny zava-misy no soratany : "Le robinet remplisse sans cesse le réservoir du TGV, afin que celui-ci roule un peu plus vite ".
    TGV foza tokoa no manana "réservoir" ... Ka mankaiza hono ny dian’ny setroky ny TGV foza izany ?

  • 3 août à 18:39 | kartell (#8302)

    A l’attention particulière de Vohitra ….
    https://www.letemps.ch/opinions/afrique-promesses-ambigues-lemergence

    • 3 août à 19:15 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      @ Kartell,

      Merci pour ce lien informatif…je vais essayer d’en extraire quelques points clés très marquants entre autres…

       37 sur 54 Etats africains ont élaboré une stratégie d’émergence
       La croissance économique engendrée dans certains pays n’est pas synonyme de « développement social », au contraire, des profondes inégalités sociales en sont les conséquences visibles immédiates
       C’est une croissance très volatile tirée par les prix de matières premières exportées
       Les pays du bloc BRIC qui en sont parfois les investisseurs dont principalement la Chine
       Centralisation et présidentialisation des projets d’émergence, une nouvelle forme d’autoritarisme avec le blanc-seing des bailleurs de fonds traditionnels
       Une initiative à l’origine d’une nouvelle forme de luttes sociales revendicatrice de redistribution et d’équité…

      En somme, une marginalisation accélérée accompagnée d’exclusion de la population locale au profit des investisseurs privés étrangers ! Une source potentielle de conflits et d’explosion sociale...

    • 3 août à 19:53 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Autre merci Kartel pour ce document .J"en retire un extrait pour mettre au défi ceux qui nient la stagnation de Madagascar.L’Afrique ,elle ,est en marche .Elle réussit mieux que nous les ""austronésiens’
      "

  • 3 août à 20:43 | vatomena (#8391)

    aux foza —’’Sur les 54 pays du continent africain ,37 se sont dotés d’une ’’stratégie d’émergence " en écho au contexte macro économique des 20 dernières années : Entre 2000 et 2019 ,l’Afrique a connu les taux de croissance les plus élevés du monde.Le continent serait il passé de la ""faillite de l’espoir ’’ à la promesse de l’émergence .’’ Quel Filoha nous fera émerger à notre tour ? Le revenu de l’africain a été multiplié par 3 depuis l’Indépendance .Le revenu du malgache a été divisé par trois entre temps .A qui la faute ? au peuple ou aux dirigeants ?

  • 4 août à 08:05 | ANTICASTE (#10704)

    Vohitra,
    Bravo un peu d’autorité cela ne fait pas de mal en ce pays !
    Mais les vôtres sont vraiment-il près a prendre les rênes de ce pays !
    Parce qu’il faut une vraie classe dirigeante pour ce pays !
    Pas une élite qui rumine depuis des décennies et qui pleure son passé si glorieux !
    Faut arrêter de regarder dans le rétroviseur, la tache est immense faut changer de paradigme ,en êtes vous collectivement capable ?
    A vous lire j’en doute ,pourtant ce pouvoir est très faible ,vous et les autres ,allez vous comme les zébus regarder encore une fois le train passer !

  • 4 août à 09:01 | ANTICASTE (#10704)

    Vatomena,
    Vous attaquez les foza ,c’est bien ,la plupart sont des abrutis aux fronts bas, mais d’autres en ce pays ont toute l’éducation et la culture pour diriger ce pays !
    Depuis qu’ils ont perdu le pouvoir en 1895 ,ils pleurent sur leur gloire perdue et attendent ,attendent ! Cent trente ans qu’ils attendent !
    Mais qu’attendent-ils ,sans doute veulent-il que le pouvoir leur soit redonner sur un plateau d’argent et c’est ainsi que les aventuriers comme Ratsiraka, Ravalomanana ou encore pire un Rajoel ,les ridiculisent à chaque fois !
    Quel honte cette caste qui se prend pour des demi dieux et qui ne sont la que pour profiter de leur bien souvent mal acquis !
    Ceux-ci n’ont aucune excuses car ils ont fait pour la plupart, fait leur études andafy et ont parmi eux ,sans doute ,les meilleurs malagasy aptes a diriger ce pays !
    Donc comprenez bien que les fozas n’existent politiquement qu’a cause de l’attentisme mortifères de de ces gens là ,il est vrai divisée en clans antagonistes ,qui attendent ,attendent ,attendent !
    Je vous laisse juge de comprendre qui sont les plus responsables de la descente aux enfers Malagasy

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS