Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 18h35
 

Education

Alasora

Une nouvelle EPP

lundi 27 octobre 2008 | Andriambeloson Soambola

La cérémonie d’inauguration des deux écoles primaires publiques d’Ambodivondava et de Mendrikolovaina a revêtu une dimension internationale, samedi dernier, dans la commune rurale d’Alasora. Surtout pour l’EPP d’Ambodivondava qui a bénéficié d’un apport consistant de la famille Martinet établie depuis belle lurette en France. Le couple Martinet a, en effet, contribué au financement des travaux d’extension de l’établissement en question, en partenariat avec l’association Zazakely d’Alasora. Avec l’UFCDE, une organisation estudiantine, et enfin avec l’Etoile Occitane GLFE. Le coût total des travaux qui ont été réalisés en un temps record est estimé à 58 millions d’Ariary, soit environ 22.OOO Euros. Somme versée, dans un premier temps à la caisse de la commune qui, à son tour, a sélectionné une entreprise pour prendre en main la direction du chantier. Mission managée par le maire d’Alasora, Benarivo Ramanamihaja qui mise beaucoup sur l’engagement de la famille Rakotomanga à laquelle appartient Noromalala Martinet. D’ ailleurs, les personnalités ayant pris la parole n’ont point manqué de louer et l’esprit d’initiative et le recours au Partenariat Public Privé, sans oublier l’ouverture sur l’international.

Il a été aussi question des réformes éducatives actuelles. Si Ankazobe l’a inaugurée pour la Région Analamanga, le tour de l’Avaradrano ne saura pas tarder. C’est pour 2010, selon les explications fournies sur place. Ce thème a été repris par le représentant personnel du Chef de Région qui a dégagé, et l’importance des nouvelles infrastructures et la nécessité de traduire en acte la scolarisation des enfants pour mieux relever le défi inhérent au développement national tant attendu. Et comme décollage socio-économique rime avec sécurité, Alasora a attribué une voiture neuve à la Gendarmerie locale tout en offrant un camion-benne à la voirie. C’est dire que l’équipe du staff de la commune entend agir sur le long terme car, comme on dit, "administrer c’est prévoir".

“Ireny mpanabe ireny”

A Mendrikolovaina, c’était aussi la fête le week-end dernier, mais sans les discours à n’en plus finir. Tout juste trois interventions, celle du président du Fokontany pour exprimer sa satisfaction quant à l’ouverture d’un nouveau bâtiment pour l’EPP. Puis, en retour, le discours du maire qui a promis une réhabilitation dès que possible de l’établissement qui sert de salle de classes aux enfants de Mendrikolovaina. Il risque de s’effondrer si l’on ne fait pas attention en cette période de pluie comme ce fut le cas dans le chef lieu de la commune. Une partie de l’ex-Ecole officielle érigée en 1908 s’est écroulée. Ce qui explique les inquiétudes des élus de Mendrikolovaina et celles des membres du corps enseignant dirigé par l’actuelle directrice Suzanne Rasolomanana qui publiquement a lu un poème intitulé “Ireny mpanabe ireny”. Une manière comme une autre de montrer la noblesse du métier d’éducateur et la précarité de la situation des
instituteurs. Fort heureusement que l’Union Commerciale de Distribution de Tsaralalàna et l’Espace Miotisoa d’Alasora ont sponsorisé l’événement du week-end dernier.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS