Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Education

Secteur primaire

Une menace pesant sur l’avenir des enfants

mardi 12 juin 2007 | Felana

A l’échelle mondiale, 70% des garçons et de filles de moins de 14 ans qui travaillent, soit plus de 132 millions travaillent dans des fermes ou dans des plantations. Ils contribuent à la production de céréales, de cacao, de café, des fruits, du sucre, de l’huile de palme, du riz, du thé, du tabac et des légumes.

Certains sont déjà des éleveurs ou des gardiens de bétail. 20% de la main d’œuvre agricole sont âgés de moins 10 ans. L’agriculture emploie donc le plus grand nombre d’enfant qui travaille, dans le monde entier.

C’est une filière qui est devenue partie intégrante dans la vie normale des enfants.

Cependant, elle ne peut pas interférer à leur scolarisation. Ce qui constitue une menace sur leur avenir. La plupart des enfants employés comme travailleurs agricoles sont notamment issus du monde rural, soit plus de 60 %.

De manière précoce, ils sont devenus des membres de la population active. Leur développement est menacé vu qu’ils n’ont pas encore d’expérience professionnelle.

Une menace qui pèse sur leur vie, sur leur intégrité, sur leur santé voire sur leur bien-être en général. Ils sont exposés à divers risques car ils travaillent dans des températures extrêmes, aux longues horaires de travail, du lever jusqu’au coucher du soleil, tout comme les adultes.

Lutte contre le travail des enfants dans l’agriculture

On célèbre aujourd’hui la « Journée Mondiale Contre le Travail des Enfants ». Cette fois, elle est consacrée à l’élimination du travail des enfants dans l’agriculture.

Ainsi, l’Organisation internationale du Travail (OIT) et cinq organisations internationales majeures dans le domaine de l’agriculture dont le Fao (l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (IFPRI/CGIAR), la Fédération internationale des producteurs agricoles (FIPA) et l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes (UITA) ont signé un nouveau partenariat mondial pour lutter contre le travail des enfants dans l’agriculture.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS