Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 septembre 2021
Antananarivo | 01h43
 

Editorial

Une justice politisée favorise les crises

mardi 31 janvier 2012 | Ndimby A.

Tout comme la stabilité politique ou le développement, la sortie de crise ne se décrétera pas avec des mots si les actes ne suivent pas. Prétendre que Madagascar est en chemin pour connaître des lendemains radieux, juste parce qu’on a changé de numéro de République et de Constitution est un leurre pour naïfs. Jusqu’à preuve du contraire, le Référendum de novembre 2010 n’a apporté aucune solution à la crise, et n’apportera aucune solution aux facteurs structurels qui entretiennent le caractère crisogène de la vie politique malgache. Par conséquent, quand il raconte que l’objectif du coup d’État (qu’il maquille pudiquement sous le nom plus poétique de Révolution orange) était de jeter les bases d’un nouveau Madagascar dans lequel les alternances violentes ne seraient plus nécessaires, Monsieur Rajoelina essaie de nous faire avaler des couleuvres grosses comme le tunnel d’Ambanidia. La façon dont il est arrivé au pouvoir, et surtout celle dont il s’y maintient est un terreau qui va fertiliser encore plus les pratiques détestables dans notre culture politique.

Bien au-delà de mettre fin à un cycle honteux, cette quatrième crise en 50 ans de vie républicaine cautionne un rituel d’alternance par la rue qui rend inutile les élections, les institutions (Parlement etc.) et la Constitution. Si n’importe quel personnage politique, porté par des motivations plus ou moins légitimes et qui a les moyens financiers et humains pour le faire, peut décider de tout faire valser pour satisfaire son ego et son désir de vengeance, il n’y a aucun intérêt à faire de la politique, à militer dans un parti et essayer de faire des campagnes électorales.

Dans toute société organisée politiquement, l’accès au pouvoir fait partie d’une compétition au sein des élites, et la tension politique est un phénomène normal. Une crise signifie que la tension politique n’a pu être gérée par les institutions. Par conséquent, quatre crises en 50 ans signifient que nos institutions sont coupables de ne pouvoir/savoir jouer leur rôle. Il n’y a pas eu de voie de recours qui se soit imposée de manière fiable et forte à tous : quoi qu’on en dise, les juges ont une responsabilité dans les crises politiques qui se sont succédées.

Prenons le cas de 2008/2009. Si Monsieur Rajoelina avait eu la conviction qu’il pouvait raisonnablement et avec confiance ester en justice pour les tracasseries dont il faisait l’objet, le coup d’État ne se serait peut-être pas imposé à lui et ses partisans comme une option pour se défendre [1] Si le Président Ravalomanana et ses partisans avaient pu raisonnablement considérer que la Haute cour constitutionnelle (HCC) de janvier 2002 était indépendante et impartiale, ils auraient sans doute eu des scrupules à faire le forcing vers la victoire au premier tour. Si Marc Ravalomanana, (ou Didier Ratsiraka et Pierrot Rajaonarivelo en leur temps) pouvait avoir accès à une Justice équitable, la vie nationale ne serait certainement pas suspendue aux annonces de ses aller-retours.

La justice qui se laisse instrumentaliser par le pouvoir exécutif est donc en première ligne dans le caractère crisogène de la vie politique nationale. À commencer par le juge constitutionnel qui ne cesse de prendre des décisions en faveur du pouvoir en place, et qui n’ose pas se lever quand il le faut, préférant faire la carpette pour sauvegarder postes et avantages. Je défie n’importe quel juriste de me démontrer, à partir de la Constitution en vigueur à l’époque, que les textes du 17 mars 2009 et des jours suivants pour valider cahin-caha la transmission du pouvoir à Rajoelina étaient conformes à la Loi Fondamentale dont la HCC était censée être la gardienne. Interviewé hier sur M6 par Naulleau et Zemmour, l’écrivain Régis Debray a eu cette phrase lumineuse : « le sacré, c’est ce qui encourage le sacrifice et interdit le sacrilège ». Quand la Constitution n’est qu’un vulgaire document que l’on peut changer au gré des vents, normal que les putschistes la foulent aux pieds, et qu’elle n’ait aucun hasina. On pourra donc la changer n fois, on aura toujours n crises.

À part la HCC, les magistrats des autres juridictions sont aussi extrêmement critiquables. Il n’y a qu’à analyser le procès de la fille de Raymond Ranjeva, monté de toutes pièces pour intimider son père qui commençait à prendre un peu trop d’envergure dans l’opposition. Le pouvoir judiciaire à Madagascar n’a donc aucune honte à se laisser instrumentaliser pour obéir ou favoriser des intérêts politiques. Tant que les différentes juridictions et institutions (HCC, Conseil d’État, cours pénales, médiature de la République etc.) ne pourront démontrer qu’elles sont des recours acceptables, fiables et indépendantes, les Malgaches seront toujours à la merci du premier aventurier venu, qu’il soit motivé par des intérêts politiques ou des visées économiques. La première fonction de la loi est de protéger le citoyen contre les décisions arbitraires des gouvernants. Mais quand les magistrats sont aux ordres des politiciens ou pire, au plus offrant, il n’y a plus qu’un semblant de Justice. « Lorsque la politique entre au prétoire, le Droit sort par la fenêtre » dit-on souvent.

Une sortie de crise pérenne et qui place le pays sur de bons rails passe donc impérativement par une revalorisation de la justice, et donc de la mentalité des magistrats vis-à-vis de leur sacerdoce pour qu’ils soient capables de remplir leur mission. Malheureusement dans notre pays, les juges ne font la grève que lorsque leurs avantages ou l’intégrité physique des magistrats sont en jeu. On ne voit les magistrats faire semblant de militer pour l’indépendance de la justice qu’au début de chaque crise politique. Le pire, c’est qu’ils ne le font même pas par conviction, mais pour contribuer aux bisbilles des politiciens en soutenant ceux qui critiquent le régime en place. Puis une fois la crise finie, les magistrats retournent bien vite à leur ronron habituel. En attendant la prochaine crise à laquelle leur comportement systématiquement servile vis-à-vis de l’Exécutif contribue à vitesse TGV. Au moment où la magistrature malgache réfléchit à organiser dans les prochaines semaines des assises de leur corporation, il reste à souhaiter que celles-ci ne soient pas aussi inefficaces et inutiles que toutes les autres rencontres sectorielles qui les ont précédées durant cette transition.

P.-S.

Aujourd’hui, le présent éditorial marque trois ans d’articles pour Madagascar-Tribune.com. Le premier papier de votre serviteur était intitulé « Quels enseignements tirer de la présente crise politique ? », et avait été publié dans la rubrique Opinions.

Notes

[1Relativisons quand même. Je suis convaincu que la protestation contre les tracasseries n’était qu’un prétexte, et que le coup d’État aurait toujours eu lieu à l’intersection de l’ego de Rajoelina et du désir de vengeance des victimes de la crise de 2002.

76 commentaires

Vos commentaires

  • 31 janvier 2012 à 08:35 | hannibal (#6151)

    Bonjour Ndimby,

    Je soutiens à 200% votre analyse sur la faiblesse de la Justice à Madagascar... J’en conviens qu’elle reste manipulée par la politique (du moins, les politiciens).

    Cependant, quand la pratique politique unilatérale est ancrée dans les sciences politiques quasi-endémiques malgaches, l’on ne peut qu’arriver inexorablement à de telles conclusions.

    Le jeu politique doit se jouer dans la cour politique... Mais quand les tenants du pouvoir ne donnent aucun recours à ce que les opposants de ceux-ci, puissent s’exprimer librement et électoralement, on rentre forcément dans la pratique de la force brutale...

    En effet, les crises socio-politiques se sont enchaînés à cause de l’unilatéralisme des tenants du pouvoir...

    Cet unilatéralisme a été cautionné par le pouvoir judiciaire... Mais quand la voix des opposants ne peut être entendu par ordre décroissant :
    - ni politiquement
    - ni médiatiquement
    - ni judiciairement,
    vu qu’il n’y a plus aucun recours, seule la démocratie anarchique de la rue ; destructrice , dangereuse, brutale et violente.

    Et le cercle vicieux continue ainsi... D’où les régimes successifs, unilatéraux, brutaux, et dangereux.

    Et ce, jusqu’au 16 Septembre 2011, jour où tout le monde a enfin compris que dans cette continuité, ce sera un éternel recommencement...
    Et ce, quand la communauté internationale, et on peut la remercier, dit fermement :
    Tant que vous ne serez pas tous tombés d’accord, pas de soutien, pas d’argent, nada !!!
    A commencer par les caciques du pouvoir, qui pensaient pouvoir se gaver ad vita eternam, puis par Ravalomanana et sa clique qui pensait que fort du soutien international, il reviendrait messianiquement...

    Aujourd’hui, personne ne peut se targuer de dire qu’il ne joue pas dans la cour des grands que ce soit exécutivement ou législativement, PERSONNE.

    La justice est un recours politique quand on n’est pas satisfaits au sein de l’exécutif et/ou du législatif...

    La rue est le recours quand aucun de ses trois recours n’est satisfait...

    Mais, heureusement, malgré les "couacs" et les petites démonstrations de force des uns et des autres, le chemin pris est le bon...

    Et quand à moyen terme, le système politique plurielle, ou du moins bipolaire, sera pérenne, on peut enfin libérer la justice du joug politique.

    Ce sera à mon avis, l’un des grands chantiers prioritaires du prochain gouvernement élu.

    A bon entendeur, salut.

    • 31 janvier 2012 à 10:42 | zaka (#1418) répond à hannibal

      La Justice en tant qu’Institution est un leurre à Madagascar,, c’est un nid de corrompus, et les justiciables qui le peuvent, sont des corrupteurs en puissance s’ils veulent avoir gain de cause dans une transaction judiciaire. J’utilise volontairement ce terme de transaction, terme qui rentre dans les valeurs spécifiques du malgache (miady varotra).
      - Le président Ravalomanana était parfaitement conscient de cet état des lieux de la Justice malgache, à telle enseigne qu’il a fait placarder dans tous les palais de Justice de l’île les panneaux fustigeant toute tentative de corruption. Comme il est dans l’état d’esprit du malgache de plaire à ses supérieurs hiérarchiques (atavisme colonial), les magistrats jusqu’au ministre de la justice sont inféodés à l’exécutif et se plient aux desiderata de l’autorité du moment. La Justice à Madagascar est corrompue par essence,, et il faudrait plusieurs décennies de réeducation pour qu’elle retrouve une sérenité exemplaire.
      - La crise actuelle avait pour point de départ un conflit entre deux hommes. Que des projets maffieux se sont greffés dans les suites de ce conflit et ont abouti à un coup d’état, c’est indéniable. On est arrivé à un point de non retour, où on essaie artificiellement de concilier l’inconciliable, ramener sur une table de négociation les deux belligérants : l’auteur du coup d’état et la victime de ce coup d’état utilisant des artifices qui ne peuvent que compliquer les choses, telles que les fameuses mouvances qui seraient censées représenter des tendances. On oublie l’essentiel, c’est-à-dire qu’il y avait un conflit entre deux hommes, et entre temps, il y a eu l’organisation d’un coup d’état. Tout le reste n’est qu’imaginaire et fantasmes avec pour arbitre la Communauté Internationale.
      - Cette crise est née de la Violence, elle ne se dénouera que par la Violence : Le peuple malgache doit se prendre en main, et se faire violence par un mouvement d’ensemble comme celui qui a été initié à deux reprises à Ivato lors de l’annonce de la venue de Ravalomanana. Le peuple a besoin d’un guide pour amorcer ce mouvement révolutionnaire qui ne peut être que violent dans son déroulement.
      Le peuple de Madagascar continue à croire que l’ancien président est son leader charismatique ; les dirigeants actuels le savent et font tout leur possible pour éviter cette rencontre.

    • 31 janvier 2012 à 11:22 | poiuyt (#584) répond à zaka

      les mots que j’utilise sont : imposteur, illégitime, fuyard nocturne, impopulaire, cible de projectile ; tout cela le monde le sait ; cela a été montré le 21 janvier courant encore au monde entier

      Hé ben ! Allelouia ! cela semble être dans le bon sens

    • 31 janvier 2012 à 11:43 | hannibal (#6151) répond à zaka

      Bonjour Zaka,

      Votre analyse dans ses deux premiers points est justifiée et reflète la réalité judiciaire et politique...

      Mais le cri de violence et de vengeance que vous prônez dans votre troisième paragraphe est aussi effrayant qu’affligeant...
      Madagascar n’est ni Tiko-land, ni DJ-land ou autre X-land...

      Quand est-ce que les fanatiques de X ou de Y vont-ils enfin comprendre que dans la vie en général, et politique en particulier, il faut composer avec tout le monde...

      Tout le monde n’est pas pour Ravalomanana, tout le monde n’est pas pour Rajoelina...

      Que vous soyez 10 000, cent mille, un million ou 3 millions, vous ne serez jamais 20 millions...
      De quel droit votre frange peut se targuer de l’omnipotence et de l’omniscience ?
      Visiblement, vous ne voyez pas plus loin que vos frustrations.
      Vous n’êtes pas le seul à vivre de la souffrance quotidienne et des difficultés de la vie.
      Et quoique vous dites, une très grande partie de la population vit de souffrances quotidiennes sans que ni Rajoelina, ni Ravalomanana, ni quelconque autre politicien ne se soit vraiment occupé de ces gens...

      C’est facile de se faire passer pour des martyrs...

      Bien à vous...

    • 31 janvier 2012 à 12:36 | intrus (#6296) répond à hannibal

      Sauf que sur les 20millions, plus de la moitié n’ont pas droit de vote !

      Fanatique : adhérer d’une manière inconditionnelle à une cause. Vous êtes TSZRRR... et votre répulsion contre les quatre anciens ou pseudo chefs d’état est à l’extrême. Un fanatique anti x y z.

      Vous vous croyez dans la raison, hein ? A voir votre frénésie dès qu’on parle de Ra8, je suis sûr que vous étiez pour le DJ au début.

      Allez, cadeau : www.youtube.com/watch?v=3QpCkuTAghA

    • 31 janvier 2012 à 13:31 | hannibal (#6151) répond à intrus

      Bonjour intrus,

      Ahahaha, la belle blague...

      En effet, il y a tout au plus 10 000 000 d’électeurs potentiels...
      Oui monsieur,
      En 2006, 2,4 millions d’électeurs ont voté Ravalomanana et je le respecte.
      Mais les propos que prônent certaines personnes ici ne respectent pas les 7,6 millions de votants restants...
      Et même s’il a gagné une élection plus ou moins frauduleusement au demeurant, à 56%, seuls 4,5 millions de personnes ont voté... En 2006, quoiqu’on dise, c’est l’abstention politique qui a gagné avec 5,5 millions d’électeurs... Alors un peu de respect, pour ceux qui en ont rien à faire de Ravalomanana.
      Oui, j’étais pour le changement en 2009 car j’étais contre l’omniprésidence...
      Oui le changement se produit malgré les saloperies de Rajoelina et sa clique, car la paix des ménages revient avec ce mariage contre-nature...
      Oui, je suis pour le retour de Ravalomanana, mais avec une vraie dose d’humilité...
      J’étais poli en vous appelant les fanatiques...
      Mais je devrais en appeler certains EXTREMISTES que vous cautionnez en plus, en prônant la violence et la désobéissance...

      Vous pouvez dire ce que vous voulez, vous êtes frustré mais vous n’avez certainement pas, ni votre "leader" le poids de la souffrance de ce pays... En bon chrétien, il faut être charitable avec ceux qui n’ont rien, ce serait déjà un bon début. Avec les milliards qu’il a amassés, il aurait donné ne serait-ce qu’un de ses milliards aux bas quartiers, jamais personne n’aurait suivi Rajoelina...

      Ravalomanana a oublié la souffrance du peuple et de ceux qui ne l’écoutent pas...
      L’EDBM, l’UA, blablabla, n’a jamais profité au peuple...
      Il aurait fallu qu’il reste 50 ans pour que sa politique profite vraiment au peuple.... Mais rester 50 ans c’est anti démocratique Mossieur !!!!

      Enfin, j’ai utilisé le mot fanatique par pur respect pour vos convictions... Mais je devrais vous appeler extrémiste par l’apologie de la violence que vous et vos congénères font...

      A bon entendeur, salut...

    • 31 janvier 2012 à 13:48 | intrus (#6296) répond à hannibal

      Noooonnnn ! pas salut, on commence à peine.

      Depuis hier, je lis en vous... Maintenant, on sait votre haine pour Ra8 et votre déception pour joël. En parlant de frustration, je suppose que vous voulez parlez de "votre" frustration ayant mes vos espoir sur un lapin.

      Vous avez mis beaucoup de oui dans votre post ! pourquoi autant d’aveu ? Vous vous sentez responsable (coupable) de ce qui arrive à notre pays et vous rejeter tout sur Ra8 ?

      A(u) fond , je vous comprend. Frustration et haine vous rongent à tel point que vous ne voulez plus des anciens. Vous en avez marre et vous en voulez un nouveau pour vous (nous) bais.er à nouveau.

      Ra8 a commis des erreurs ? c’est pas à moi d’en juger mais pour l’heure il est le seul capable de remettre le pays dans la course contre la mondialisation. Si vous avez mieux à proposer à part une institution forte sortie d’une pochette surprise.... je vous écouté !

    • 31 janvier 2012 à 14:02 | hannibal (#6151) répond à intrus

      Non, monsieur, je ne suis pas frustré...

      Je vois que les choses avancent dans le bon sens, comme je vois que Rajoelina a bien berné les gens durant 2 ans...
      Voilà pourquoi je le mets dans le même panier d’écrevisses que les autres.

      Non, je ne donne aucune gloire à la violence et à la désobéissance civile, et je n’ai aucune haine contre Ravalomanana, je dis juste que c’est un gros naze bonimenteur, qui a laissé un beau m.erdier...

      Oui, Ravalo a fait des erreurs, mais l’apaisement doit lui conférer l’HONNEUR d’être pardonné...

      Et je n’ai pas la prétention d’avoir la solution miracle, môssieur... Mais je peux avoir l’humilité de dire que vos solutions sont mauvaises....

    • 31 janvier 2012 à 14:12 | Ikelimalaza (#5896) répond à intrus

      c’est peine perdue Zozoro, j’ai toujours dit que le Hannibal est un FM, si ce n’est pas l’autre pseudo de BB comme Zzr/intrus.
      Il fallait comprendre le calcul machiavélique :
      - la réconciliation est de plus en plus en vogue ces derniers temps
      - Il faut absolument avoir la main mise sur la majorité des futures institutions, quelque soit ses formes. Pour ce faire, il faut : 1/4 de fozaorana, 1/4 de rouge, 1/4 de paille et 1/4 de zanak’i dada, euh, j’ai oublié les autres politiciens exopoles, escopoles en pôle position, les ray aman-dreny voafidim-bahoaka mijoro, cnosc...et surtout les neutres ou encore les centristes.
      Une vaste campagne s’impose alors pour avoir la majorité et ce n’est pas compliqué du tout. Il s’agit de tout rafler pour que les zanak’i dada n’obtiennent que les 1/10 voire 1/100 è. il faut juste fozaiser les neutres, centristes, pôle sud, pôle nord, ray aman-dreny, olobe...s’allier avec Dede et Zafy n’est plus qu’une question de £ ou € ou $, c’est comme on veut.
      Voilà à peu près ce que l’avenir réserve pour les W ’n C people. Et les machines panfozaction ont déjà commencé à s’immiscer partout, le Hannibal en est le sample et il est doué.

    • 31 janvier 2012 à 14:26 | hannibal (#6151) répond à Ikelimalaza

      Salut Ikelimalaza,

      Ca va ?
      Il faut être nombreux pour diriger une vraie transition...
      Et oui, la machine plurielle est en marche... Et c’est tant mieux...

      P.S : lol pour mon assimilation à Bekamisy

    • 31 janvier 2012 à 14:30 | Ikelimalaza (#5896) répond à hannibal

      en tout cas, merci bien pour la confirmation

    • 31 janvier 2012 à 14:46 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à hannibal

      Je me demande, à chaque ,fois si les malgaches sont capables de tenir le moindre d’un debat d’IDEE et resolument OBJECTIF

      A chaque fois le SENTIMENTALISME ENFATIN des malgaches prennent toujours le dessus ...pour REFUSER DE VOIR LES REALITES DES CHOSES DANS SA CRUAUTE/BEAUTE...

      Et avec nos fibres HYPER-SENSIBLEs, un terrain fertile au FANATISME , je me demande à chaque fois si la CRISE POLITIQUE CYCLIQUE meme trouve ses raciness dans NOS ENFANTILLAGES COLLECTIFS.....

      Une société ENFATINE est IRRESPONSABLE ne peut pas donc institutionaliser une JUSTICE integre, adulte ,Objective , resposable .....( L’Affaire de Tuléar en est un triste jalon ...)

      Voilà pourquoi la problematique de la justice ne peut pas etre une cause , elle en est un signe pathognomonique ...

    • 31 janvier 2012 à 15:28 | hannibal (#6151) répond à Boris BEKAMISY

      Pour une fois, qui ne dit mot consent...

      Bien à vous...

    • 31 janvier 2012 à 16:50 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Quelle supercherie intellectuelle !

      Quand Ndimby utilise " favorise" et que Bekamisy se met à "utiliser" le mot "cause", il y a supercherie : faire dire aux autres ce qu’ils n’ont pas dit. L’un renvoie à un contexte quand l’autre divague dans la linéarité.

      Je l’admets : cela peut faire illusion !

      Et si votre généralisation sur les Malgaches est vraie : que des enfants sentimentaux ! : alors pourquoi nous avoir entraîné dans la mouise ?

      Pourquoi n’avoir pas changé de peuple avant la forfaiture ?
      Ou
      pourquoi n’avoir pas cherché un autre peuple pour "bâtir" (sic) votre république de je-ne-sais-quoi ?
      Pourquoi ne nous avoir pas épargné de votre AMOUR ?
      Car de ce type d’ AMOUR :
      on s’en passerait bien !

      Et pour en finir : Si la justice est un leurre pourquoi crier justice quand il s’agit de Ra8 ?
      De quelle justice voulez-vous parler ici ?

      Pour les enfantillages :
      commençons par suivre votre regard.
      Oui ! celui qui n’est responsable de rien.
      Oui ! le seul responsable dans ce pays est Ra8.

      Et vous voulez qu’on vous prenne pour des adultes !

    • 31 janvier 2012 à 16:54 | Andry (#4063) répond à Boris BEKAMISY

      Mr BB,
      Votre question "Je me demande, à chaque ,fois si les malgaches sont capables de tenir le moindre d’un debat d’IDEE et resolument OBJECTIF...." est une question qui se pose aussi à vous quand vous ramenez tout aux malamahead etc...

      Effectivement, si on est pas capable d’avoir un debat d’idée sans entrer dans la subjectivité, on ne pourrait pas sortir de cette crise.

    • 31 janvier 2012 à 17:28 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à kakilay

      Voilà Kakilay ....est encore en train de CONFIRMER à 100 % ce que je venais de dire sur l’ENFANTILLAGE BIEN MALGACHE ( je n’ai pas dit malamahead cette fois ci )

      Essyaer de relire un peu son post et vous etes siderés de constater que son REDIREDY releve du pire ENFANTILLAGE exacerbé par le fait que c’est BB le redoutable Boris Bekamisy qui est en face de lui....pour se verser dans la Subjectivité et pour lui faire fondre le moindre de son Objectivité.....

      le mal est decidement profond ....!

    • 31 janvier 2012 à 17:37 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Andry

      Peut-etre vous avez raison quelque part Andry....( tout les Andry sont intelligents en fait ....hi hi hi)

      Mais Andry ....essayer de remplacer alors ....MALAMAHEAD par ...HYPOCRISIE car l’hypocrisie fait partie de la problematique du vivre-ensemble à Madagascar et son influence sur la politique n’est plus à presenter....

      Mais au final , camoufler le terme malamahead par le terme Hypocrisie ne fait que donner la part belle à l ’Hypocrisie elle meme et ainsi ,en somme ,nous nous en sortirons jamais de ce cercle vicieux....

      Donc moi , je propose à nous Malgache d’oser apeller un chat un chat , un singe et singe !

    • 31 janvier 2012 à 18:34 | kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY

      Toi, la subjectivité,
      Moi, Bekamisy :
      l’Objectivité
       : et l’objectivité fut personnifiée !

      Trop facile (mora) pour atteindre l’objectivité, non ?

      Sur déclaration
      sur une place publique...

    • 31 janvier 2012 à 19:34 | dedou1 (#3831) répond à hannibal

      La justice à M/car a tjours été un instrument du pouvoir.
      Exemple : MM Ratsiraka, Rajaonarivelo condamnés par la justice du temps de Ra-8 sont rentrés au pays sans aucune application des décisions de justice. Par contre, on veut mettre Ra-8 en prison s’il rentre car la justice de Rajoelina a décidé ainsi (???)

      Compte tenu de la situation actuelle, je pense qu’il n’y aura pas d’élection du tout, que le pouvoir actuel (et certaines personnes de ce forum) est convaincu que c’est le Peuple malgache qui l’a mis en place et que l’action de force menée vaut élection (?)). En conséquence, il ne partira que si le Peuple malgache l’enlève de là par le même procédé. Tout dans le comportement du pouvoir actuel semble attester mon analyse.

    • 1er février 2012 à 03:19 | el che (#344) répond à zaka

      "Cette crise est née de la Violence, elle ne se dénouera que par la Violence : Le peuple malgache doit se prendre en main, et se faire violence par un mouvement d’ensemble comme celui qui a été initié à deux reprises à Ivato lors de l’annonce de la venue de Ravalomanana. Le peuple a besoin d’un guide pour amorcer ce mouvement révolutionnaire qui ne peut être que violent dans son déroulement." (ZAKa)

      Je suis de votre avis, vous évoquez un point essentiel

      Mais l’essentiel est de savoir comment ce peuple en révolte doit s’organiser aussitôt pour qu’il puisse rester maître de la situation, c’est à dire s’assurer que son action ne soit pas récupérée par des polititiens véreux. Ce peuple en révolte doit aussi savoir au préalable s’organiser pour que ses aspirations puissent aboutir en son avantage.

  • 31 janvier 2012 à 08:54 | poiuyt (#584)

    Ils n’ont pas d’idéal, pas de vision pour la nation, pas d’idée, parvenus, fonctionnaires ; ils ont une certaine proximité avec les bêtes, c’est la vache qui regarde les trains passer, ventripotent, cancer-potent et l’esprit vide ; le mieux leur est inconnu

    Toujours aussi admirable Ndimby ; perso, je ne les ai jamais vues ailleurs celles-là ; positivement originales , inédites ; Gare à celui qui taillait hier gratuitement dans l’édito de Ndimby ; Monsieur Rabri disait si justement hier :

    30 janvier 12:46, rabri (#2507) :

    " ... il faut au moins une 1/2 journée entière pour analyser un édito mâché, élaboré et rédigé en tout pour au moins 2 jours ... "

    là où Sieur Rabri se trompe, c’est de penser que çà peut se faire court :

    " ... et la plupart des gens présents ici lisent entre 2 pauses café sauf certains abonnés à la journée qui n’ont que çà à faire :-) ... "

    dans ce cas , se contenter d’enregistrer , et s’en aller ruminer

    • 31 janvier 2012 à 10:07 | poiuyt (#584) répond à poiuyt

      comment résister aux espèces sonnantes ; un premier y a cédé un jour, depuis il a produit hénormément de signes extérieurs d’opulence que les autres n’ont pas été en reste ; pour tout projet putschiste présent et à venir c’est un chapitre de dépense. Chez Hollande aussi, la justice, les RG, la DST, bcp de services sont aux ordres ; c’est pire encore ; il y a prostitution et prostitution ; ponctuelle ou chronique

      on se demande si la dignité est humaine

  • 31 janvier 2012 à 09:06 | Citoyenne Malgache (#599)

    La justice n’existe point ; la justice appartient à l’ordre des choses qu’il faut faire justement parce qu’elles ne sont point. ALAIN (Émile-Auguste Chartier)

    Félicitations pour les 3 ans d’articles et d’avoir maintenu tout ce temps une grande qualité d’analyse. Merci surtout d’avoir si bien dit ce que souvent nous ne savions pas ou ne pouvions pas exprimer à propos de cette crise qui est en train de détruire complètement notre pays.

    Mille souhaits pour d’autres nombreux articles encore de Ndimby A., mais cette fois sur le développement de Madagascar ? (il ne faut pas souhaiter que la crise s’éternise tout de même !)

  • 31 janvier 2012 à 09:10 | da fily (#2745)

    Bigre, du vent dans le cocotier du pouvoir, la garde des seaux appréciera et pourra les remplir des doléances qui s’ammoncèlent dans son ministère. Affaire feu Rehavana mise à part, on ne sent jamais cette justice réellement garante de son emblême "la balance", qui d’ailleurs dans le dessin proposé par Ndimby, penche malencontreusement...ça veut tout dire. Mais on peut conclure que notre système politique passé et actuel, dans ses grandes lignes, est du type stalinien, monolithe hérité et entretenu par nos plus anciens ténors de la combinazione nazionale : un Ratsirahonana en est le parfait garant, une sommité en somme, avec moustache, tout est envisageable, même le meilleur du pire. Il a de la ressource le chafouin, miné et conscient qu’il est largué en politique, le malin-en-chef s’est converti en ventriloque-marionnettiste-transformiste ! un artiste de la scène politique en somme, qui touche gros.

    Les articles successifs des juristes Andriamarolahihaingonirainy ou Rabenarivo ont déja contribué a ce que devrait être une "bonne" justice dans ce pays, et d’autres alertés par tant de dérives et (comble !) d’injustice, ont tiré la sonnette d’alarme. Mais aussi bien que pour les organes d’information, la justice dans ce pays permet au pouvoir de "légitimer" ses décisions, un outil de propagande ou plutôt une véritable serpillère qui sert au nettoyage en cas de besoin, elle rend propre ou acceptable ce qui est louche ou équivoque et lave blanc ce qui est crasseux, voir crapuleux...je pense que beaucoup pourront donner des exemples ici.

    ps : pour celui( ou celle) qui m’a qualifié de cagoulé (activiste du canal historique ?) au côté de lalatiana et Ndimby hier, je suis confusément géné, c’est trop d’honneur ma bonne dame ! être propulsé au même rang que ces vils penseurs dont les blogs Madagoravox et Fijery sont parmi les plus réputés, me bleuit tellement je sais plus où me mettre...maman ! on me veut du bien !

    • 31 janvier 2012 à 13:06 | Rivohanitra (#142) répond à da fily

      Da Fily que l’on ne doit plus nommer fait à chacun de ses postes une véritable plaidoirie digne des meilleurs avocats du barreau de Paris.

      Quand NDIMBY appelait à l’émeute hier, je voyais bien le trio gagnant (courageux sur les forums) participait au soulèvement populaire ...trois hommes cagoulés (par crainte et non par stratégie, c’est à dire la peur au ventre) !!! Ah ah !

      Nous aimons la belle littérature quand il y a du contenu. Surtout, vous avez bien précisé que "la justice malgache" n’est pas politiquement neutre, depuis très longtemps, pas seulement aujourd’hui ????

    • 31 janvier 2012 à 14:01 | da fily (#2745) répond à Rivohanitra

      Rivohanitra, je suis loin de m’offusquer de vos mots doux en guise de réponse. En effet, des idées de par ce monde il en existe, de ceux qui les défendent ou n’en pensent pas moins, il en faut aussi. Et je suis du même avis qu’hannibal qui dit : ce qui ce conçoit bien, s’énonce clairement, bien que nos différences sur le levier à appuyer soit de mise.

      Vous continuez donc par contre à m’accabler de compliments, dois-je plutôt y voir une ironie ? La citation du barreau de Paris lui-même dont j’aurais pu être un actif, me rend aphone...et me fait sourire. Vous etes un farceur Rivo, vous êtes caustique Hanitra, mais par contre vous entretenez habilement un flou autour de vos motivations que nous ne cernons pas toujours...Aurais-je tort de dire que vous êtes plaisant malgré tout ?

      Tsy koà, aleo ko andeha @ izao hoy ny rahalahiko kely izay, na inona kidôna na inona Hipoaka, tsy maintsy tafa ny tolona, izany moa eee ?

    • 31 janvier 2012 à 16:37 | Rivohanitra (#142) répond à da fily

      Non, je ne suis pas sur le registre de l’ironie mais de l’humour.
      Nous n’avons pas toujours les mêmes avis, c’est heureux. Mais je pense très franchement que Da Fily n’est pas mon ennemi. Par ailleurs les forums sont des lieux de débats (on pourrait tous au fil des arguments de l’autre changer son opinion) et non de querelles.

      Vos idées m’intéressent parfois, je ne suis pas du tout un pro-Ra8 ni un pro-TGV, donc, toutes les solutions apportées à la misère galopante n’ont pas de couleur.

      Farceur oui, caustique dans le but de blesser mon compatriote non. Cela étant, si je vous ai blessé, acceptez mes excuses.

      Bien à vous Rivohanitra.

    • 31 janvier 2012 à 22:03 | da fily (#2745) répond à Rivohanitra

      Bôf rassurez-vous, rien de blessant dans ce tableau, au contraire j’ai même senti une pointe d’intérêt. C’est aussi une certaine règle tacite ici et je suis assez partisan de la règle du "gentlemen agreement", et c’est pourquoi je ne vais ailleurs.

      Je n’ai pas d’ennemis, à la longue ils finissent par me devenir proche, nous n’avons pas le temps avec ça, et cela ne contribue pas à l’équilibre, élément incontournable pour durer le temps d’une vie.

      Dois-je vous rendre vos excuses car elles n’ont lieu d’être ? Sincèrement je dis oui, car de blessures point.

      Au plaisir.

  • 31 janvier 2012 à 09:24 | BemioVah (#3451)

    Bonjour Mr. Ndimby A.,

    Avec un léger retard, permettez svp et merci. Ceci fait suite à votre article d’hier 30 janvier 2012 : « Le pire est-il devant nous ? »

    - 

    Qu’en est-il de la première image de l’édito de Ndimby A. ? Que voyez-vous à travers cette image ?

    Re : 30 janvier 08:49, par hannibal (#6151)
    ( Je citerai Churchill pour conclure : )
    « Un pessimiste voit des difficultés derrière chaque opportunité. Un optimiste voit des opportunités derrière chaque difficulté. »
    d’apres « hannibal ».

    - 

    Je dirai donc ceci, telle la fameuse version d’un verre d’eau à moitié plein ou à moitié rempli :

    Pour certains, une moitié de la Grande Ile est submergée, presque engloutie, tel un bateau qui coule.
    Pour d’autres, une moitié de la Grande Ile émerge, refaisant vivement surface, au grand air au grand jour.

    Bref, nous sommes tous dans le même bain. Nous avons beau tourner en rond, la Grande Ile est bien à sa place, bercée au milieu des Océans…

    Est-ce que le pire est-il réellement devant nous ?
    Est-ce que le pire est sous nos yeux ou au-dessus de notre tête ?

    Ou bien, est-ce que le salut pointe enfin à l’horizon en guise de secours et de vertu ?

    Dans le meilleur et dans le pire nous dit-on : ensembles, nous nous entr’aiderons et nous ferons de notre mieux pour sauver notre union et notre Nation !

    Sachez que les hommes passent et d’autres les remplaceront. Entre temps, nos richesses naturelles sont pillées ; la faune et la flaure tendent à diminuer ou à disparaitre rapidement…

    Mais la terre de nos Ancêtres est heureusement bien ancrée.
    Cette terre sacrée, c’est ce qui nous reste encore de plus précieux.
    Cette terre que les générations futures vont devoir hériter de notre part.
    Mais dans quel état sera-t-elle bientôt, cette terre ?
    Une terre accueillante et vivable, ou que sècheresse et désolation ?

    Certainement que nous valons mieux !

    (BemioVah)

  • 31 janvier 2012 à 09:26 | Boris BEKAMISY (#4822)

    On peut prendre plusieures PORTES d’ENTREE pour analyser la nature crisogenique du systeme politique malgache ......histoire d’amuser la galerie pour trouver si l’oeuf etait à l’origine de la poule ou l’inverse ou pour tenter de savoir le sexe des Anges ...peut-etre que l’Archange Gabriel(e) et Michel(e) ou Raphael(e) avaient des seins ou des c.ouilles !

    Aujourdhui Ndimby ouvre la porte de la JUSTICE pour essayer d’expliquer la physiopathologie de la Crise politique cyclique malgache , demains il poura aborder la porte de l’Armée ou de l’Eglise, avant-hier il a parlé de systeme educatif malgache comme crisogene et dans la semaine prochaine il va encore revenir pour ouvrir la porte du secteur economique et son winning coalition.....et on peut continuer pour ouvrir une à une tous les domaines sectoriels de la vie nationale ......

    NDIMBY A est donc sur une fausse piste car tout simplement il confond l’ETIOLOGIE( cause) et les SYMPTOMES

    La problematique de la justice n’est qu’un des symptomes de la crise politique malgache , elle n’est pas la cause ....!
    Le phenomene Rajoelina est aussi un symptome alors que NDIMBY A voulait nous faire croire encore une fois que Rajoelina est la cause de la crise politique malgache depuis 50 ans d’Independance....

    En somme l’ exercice ou la demarche de Ndimby n’a pas de SENS comme à chaque fois et ne nous INFORME en RIEN du tout ,ce n’est qu’ une ENERGIQUE MASTURBATION INTELECTUELLE POUR ESSAYER D’EVACUER UNE GRANDE FRUSTRATION POST-21 janvier 2012 .

    • 31 janvier 2012 à 11:12 | debile profond (#6180) répond à Boris BEKAMISY

      Cher bébé, au départ vous les foza vous aviez un cerveau de la taille d’un petit pois !

      Après 3 ans d’une ENERGIQUE MASTURBATION INTELECTUELLE POUR ESSAYER D’EVACUER UNE GRANDE FRUSTRATION vos cerveau se sont asséchés au point d’avoir atteins la taille d’une graine de "Rongony"

      Le "Rongony" que vous consommez trop et qui trompe , déforme la réalité !

    • 31 janvier 2012 à 11:37 | da fily (#2745) répond à Boris BEKAMISY

      On se sent soulagé de vous trouver un mode d’expression différent des vociférations cycliques dont vous nous abreuvez les oreilles mon Bekams. A la différence près que le zi.zi et les parties sont toujours d’actualité, hein ? Sacré Boris tovaritch !

      Mais bon, même si vous déplorez déja que l’inventaire de nos errements soit pondus par Ndimby (qui n’est pas une poule, et encore moins une buse), il est tout à fait honnête de dire ce qui s’est passé, ce qui s’y passe encore pour qu’enfin on puisse espérer un jour que ça ne sa fasse plus.

    • 31 janvier 2012 à 12:04 | intrus (#6296) répond à Boris BEKAMISY

      Bravo Boris

      Vous êtes dans le mille. Symptôme et non cause.

      Et vous savez quoi Docteur ? Ils veulent traiter les symptômes et non les maux qui nous rongent.

      Plus bas, j’attaque la France et les barbus locaux... c’est dans ma nature. Mais le problème est dans les cœurs des malgaches. On se voile les faces. On cherche des échappatoires. NOUS SOMMES DES HYPOCRITES.

      Jipo s’en approche : un pb d’identité sociale.

      Mais on a mieux à faire avec comme GURU Mr A. Débattre sur la justice... Si c’est comme ça, je n’ai qu’une conclusion : On est mort !

    • 31 janvier 2012 à 12:59 | rabri (#2507) répond à debile profond

      Put. j’ai renversé mon "petit noir" (pov’ de mon pause café) en tombant sur le post ci-dessus : le monde à l’envers : un "debile profond" qui accuse les autres normaux de consommer trop de rongony (= haschich en français) !! peut être qu’exceptionnellement ce matin à son petit déjeuner, il n’a pris qu’une bonne gorgée de bouillon de brède mafana (= anamalaho).
      Mais il est DEBILE !! pourquoi il s’assagit comme çà ???

    • 31 janvier 2012 à 13:09 | debile profond (#6180) répond à rabri

      Moi je met les fleurs de brède mafana dans du Toakagasy avec un peut de sirop de canne !

      c bien meilleur !!!!!!

    • 31 janvier 2012 à 13:28 | rabri (#2507) répond à debile profond

      Et pour que çà agisse vite, vous le buvez ou vous utilisez un tuyau via le bas ??(tel un lavement lol !!!)

    • 31 janvier 2012 à 14:34 | Ramanana (#3969) répond à Boris BEKAMISY

      Décidément, le Docteur Beka est un grand malade !!! Voyez un peu :

      nature crisogenique du systeme politique malgache, l’oeuf etait à l’origine de la poule ou l’inverse, le sexe des Anges l’Archange Gabriel(e) et Michel(e) ou Raphael(e) avaient des seins ou des c.ouilles, physiopathologie de la Crise politique cyclique malgache, l’Armée ou de l’Eglise, systeme educatif malgache comme crisogene et secteur economique et son winning coalition, l’ETIOLOGIE( cause) et les SYMPTOMES, La problematique de la justice, des symptomes de la crise, le phenomene Rajoelina est aussi un symptome, n’a pas de SENS, ne nous INFORME en RIEN du tout, ENERGIQUE MASTURBATION INTELECTUELLE, EVACUER UNE GRANDE FRUSTRATION

      Comprenez-vous quelque chose dans tout çà ? C’est comme s’il voulait faire un étalage intellectuel alors que c’est plutôt l’effet contraire qu’il a provoqué dans son capharnaüm : Beka est un grand malade !!! Je vous le dis, c’est un grand malade, heureusement (ou malheureusement) que le DJ ne l’a pas recruté dans ses rangs.....

    • 31 janvier 2012 à 14:53 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à Ramanana

      Oui Ramanana , T’ a rien compris donc !! ça ne m’etonne pas de toi _ Tiens !je ne vous vouvoie meme pas..... !

    • 31 janvier 2012 à 18:20 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à intrus

      Decidement Zozoro ....vous parlez le singe fluently !

  • 31 janvier 2012 à 09:30 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    S’agissant d’une responsabilité partagée entre tous les institutions de la république( l’exécutif, le legislatif, le judiciaire, les différents ordres,les centres de formation, etc...), tout manquement des uns et des autres entrainerait surêment les injustices tant criées par les citoyens. Il faut une prise de responsabilité et de conscience professionnelle collective pour faire avancer la justice au lieu et place d’un corporatisme ou d’un syndicalisme démésuré. Notre jeune nation est à bâtir et chaque individu doit apporter sa contribution à l’édifice sans arrière pensée voire sans la recherche d’une contrepartie sonnante et trébuchante.

    • 31 janvier 2012 à 14:48 | Ikelimalaza (#5896) répond à plus qu’hier et moins que demain

      izay mihitsy e !
      misy antony matoa ny Ntaolo niteny :"ny adidy tsy omena olon-dratsy"
      Je retiens surtout votre dernière phrase.
      Ny tena tsy zakako dia ny mahita ny ankamaroan’ny olona mahavita miaina tsy misy ahiahy na dia kely akory aza. Efa nanambana ny loza, efa nitatato ny loza, efa nihatra ny loza, efa iainana ary ilomanosana ny loza nefa indrisy ohatra ny tsy mampihontsina ny olona akory.
      quel autre électrochoc les mal gaches auraient - ils besoin pour enfin se lever et se battre pour devenir un vrai Malagasy ou Manankasina.
      Discuter de la justice ou tout simplement de ce qui est juste maintenant est devenu un luxe pour les gens. SURVIE et SECURITE, voilà le quotidien à Manankasitsara depuis janvier 2009. Il y en a qui ont basculé de l’autre côté (fozafolie), tellement c’est dur la survie.

  • 31 janvier 2012 à 11:01 | Parole (#2602)

    Bravo pour la constance des convictions ! J’ai apprécié aussi la prestation de Régis Debray chez Naulleau et Zemmour. Le hasina du pouvoir, ringardisé par les soi-disants modernistes, signifie tout simplement qu’il y des lignes à ne pas franchir, sous peine de tomber dans le néant. Les apprentis-sorciers du 17 mars 2009 n’ont pas fini de nous y plonger !

    • 31 janvier 2012 à 11:41 | elena (#3066) répond à Parole

      En parlant de Hasina, Rajoel il faudra bien la rendre, un jour, la couronne après avoir fait joujou avec:on ne manipule pas le sacré impunément.Tu es malagasy et les ancêtres n’oublient pas et nous non plus !!!

  • 31 janvier 2012 à 11:53 | intrus (#6296)

    Mr A parle de l’inutilité des élections, et pointe du doigt la justice. Et il oublie les paramètres extérieurs entre autre la France et les barbus locaux !

    4 crises en 50ans ? et ben !

    On a une crise environ toutes les décennies, sauf cette fois ci. On a eu que sept ans de répit. La crise économique de 2008 a fait précipité les événements. La France voyant ses intérêts menacés a sauté sur la première occasion pour se débarrasser de Ra8 qui on le connait n’est pas du tout chaud pour ce qui concerne les relations franco-malgaches.

    D’autre part, Ra8 menaçait aussi les barbus locaux qui ont régner en maître dans les industries agro alimentaires (socolait), les électro-menager (conforama, Naza...), la détaxation de ces appareils on mis à mal le marché des Karana et on fait ressurgir de nouveaux opérateurs malgaches (CITIC et Suprême center). Pour preuve, lors du black monday, ces centres commerciaux ont été détruits et les commerces Karana n’ont pas été touchés.

    Inutilité des élections :
    Mais c’est parce que nous l’avalons bien : On veut à tout prix nous faire croire que les élections sont une issue à cette crise. Et comme des moutons, on avance de notre gré vers l’abattoir. Le peuple malgache (dont moi bien sûr mais surtout HANNIBAL) n’apprenne jamais de ses erreurs.

    D’abord Ra8 et puis on regrette. Y a aussi des déçus par ce lapin comme Basile et probablement les neutristes. "La sempiternelle dramaturgie des campagnes électorales : avant, on rêve, après, on se réveille".

    Le réveil a toujours été brutal jusqu’à maintenant.

    Bref, ne nous voilons pas les faces. C’est trop facile de pointer du doigt la justice, y a d’autres problèmes bien plus graves si l’on veut éviter une autre crise d’ici dix ans. Et c’est avant tout la responsabilité de tout un chacun. << Les lois ne font pas les nations, elles sont l’expression de leur caractère. >>

    Oui, et rien que pour HANNIBAL, vous qui êtes Francophile et adepte d’institutions fortes, je vous adresse Charles de Gaule : << Les grandes choses se font par la valeur des hommes bien plus que par des textes. >>

    • 31 janvier 2012 à 13:45 | hannibal (#6151) répond à intrus

      Allez faire votre révolution de pacotille, au lieu de palabrer...
      J’ai hâte de voir à quel point vous vous êtes mais TRES LOURDEMENT trompés...

  • 31 janvier 2012 à 12:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Ndimby A,

    BRAVO pour "Une justice politisée favorise les crises"

    et je vous réplique :
    "TIRER D’UNE TERRIBLE CRISE un héritage positif".

    La justice est toujours sous la directive du POUVOIR en place par le truchement du PARQUET=des PROCUREURS DE LA REPUBLIQUE.
    Ce qui m’inquiète c’est cette démarche du SYNDICAT DES MAGISTRATS MALGACHES (SMM) qui réclame la tête du Ministre de la sécurité publique.
    Ce syndicat devrait distinguer deux types de Police :
    - la police administraive est la prévention des troubles à l’ordre public sous toutes les formes,
    - la police judiciaire vise à la constatation des infractions à la loi pénale,au rassemblement des preuves et à la recherche des auteurs d’infraction.

    Bref,

    Police Administrative= préventive,
    Police judiciaire = répressive

    Le SMM réclame la tête du Ministre de la sécurité publique,il faut aussi réclamer la tête du Ministre de la Justice, pour l’équité.

    La distinction de "POLICE" n’est pas absolue.Elle varie en fonction de l’autorité de référence :
    - le Préfet en matière administrative,
    - et la Magistrature en matière judiciaire.

    Cette mort d’un "PROCUREUR" est regrettable,mais il n’y a pas de fumée sans feu.

    VERITE et RECONCILIATION ;

    Basile RAMAHEFARISOA
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 31 janvier 2012 à 15:52 | manantena fa niova (#4971) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour Basile,

      Merci d’exprimer, depuis un certain temps, des idées qui font que certains vous traitent de traître ou girouette. Vous êtes la preuve vivante que ceux qui, au départ, étaient anti-Ravalomanana ne sont pas tous animés par la haine, ni la vengeance, ni orgueil mal placé, mais visent vraiment à l’intérêt supérieur de la Nation tout en respectant la VRAIE DEMOCRATIE (pas comme Sarkozy qui a trouvé dans la proposition Merckel de mise sous tutelle de la Grèce, l’occasion de prononcer ce mot pour contrer l’opposition qui l’accuse de prendre les Français pour des Allemands). La longueur de cette crise, sciemment voulue pour se maintenir au pouvoir, vous a ouvert les yeux sur les médiamensonges de l’AFP et RFI.

      Personnellement, je suis horrifiée par le mépris des pseudo-intellos pour le laitier au point d’énoncer, à la manière d’Hannibal : "Que vous soyez 10 000, cent mille, un million ou 3 millions, vous ne serez jamais 20 millions... ", pour balayer à coup d’analyses, bien étayées et construites, toutes les réalisations de ce dernier PRM (qui n’était pas un saint), se fichant totalement de ce que ressentent et vivent les gens des campagnes (la vraie majorité silencieuse). Ces pseudo-intellos, s’ils étaient honnêtes, devraient soutenir le Pr Ranjeva avec son "VONJY AINA", qui, de surcroît, a été soutenu et présenté par feu G.W.Razanamasy, mais peut-être, vu l’orgueil, se croient-ils supérieurs à ce professeur de Droit, pour suivre les Rakotoarisoa Eric, P.Urfer, Oh la la, le Leader Fanilo et consorts ou s’appuyer sur des vues de loin de l’ICCG.

      Ces sournois du TSZRRR, commencent à envahir, non seulement les forums mais aussi la presse, jusqu’à la RNM-TVM , pour enfoncer dans la tête des Malgaches que cette crise est du fait de la rivalité entre 2 entrepreneurs, Ra8 vs TGV, qui n’ont en tête que leur EGO. Ils savent pertinemment que Ra8 reste, pour le petit peuple, le meilleur des présidents (Tsiranana étant la continuation de la bonne colonisation pour ces petites gens), et qu’ils n’arriveront JAMAIS à le battre à la loyale dans le VONJY AINA.

      Le témoignage d’un(e) bénévole étranger, sur les bienfaits des écoles, des CSB et des systèmes de soutiens aux petits paysans des brousses loin des RN, que j’ai découvert sur ces forums de MT.com, tout au début de cette crise, serait bienvenu ici pour remettre les pendules à l’heure, ainsi que les images et vidéos de ce lundi noir, source de tous nos malheurs. Hélas, ce n’est pas sur MT où les infos ne doivent pas contredire RFI/AFP, qu’on pourrait trouver un journaliste publier de tels témoignages !

    • 31 janvier 2012 à 17:15 | hannibal (#6151) répond à manantena fa niova

      Bonjour Manantena Fa Niova,

      Je vous cite :
      "Personnellement, je suis horrifiée par le mépris des pseudo-intellos pour le laitier au point d’énoncer, à la manière d’Hannibal : « Que vous soyez 10 000, cent mille, un million ou 3 millions, vous ne serez jamais 20 millions... », pour balayer à coup d’analyses, bien étayées et construites, toutes les réalisations de ce dernier PRM (qui n’était pas un saint), se fichant totalement de ce que ressentent et vivent les gens des campagnes (la vraie majorité silencieuse)."

      Tout d’abord, je vous remercie pour la qualité que vous voyez dans mes analyses bien étayées et construites, "pseudo-intellos" que je suis...

      Cependant, je ne balaie pas les 2,4 millions d’électeurs de Ravalomanana (24% des électeurs au demeurant), je ne balaie pas les bonnes mesures qu’il a prises (surtout durant son premier mandat).

      Maintenant je balaie le fait que Ravalomanana a le monopole de la "majorité silencieuse" (quels chiffres, quelles données ?)

      Je n’ai pas de mépris, Madame, pour ceux qui croient que Ravalomanana incarne l’avenir... Mais j’ai du mépris pour ceux qui débitent que Ravalomanana incarne l’avenir, selon TOUS LES MALGACHES...

      Et bien non, que vous le voulez ou non, il y a des malgaches qui ne veulent plus d’un régime autoritaire, partialiste.
      Donc je répète ce que je dis :
      Que vous soyez mille, dix mille, cent mille ou un million, vous n’aurez pas le monopole de tous les malgaches.
      Et penser le contraire, c’est manquer de respect, au 19 999 000, 19 990 000, 19 900 000, 19 000 000 autres malgaches (enlevez le 1 si vous ne voulez comptabiliser que les électeurs).

      Bien à vous.

      H.

    • 31 janvier 2012 à 21:46 | da fily (#2745) répond à hannibal

      YO hannibal, ça remue sec apparemment, mais on sait aussi à l’instar de manantena fa niova, que ce consensus mou du TSZ3RRR est seulement un pavé jeté, voir peu réfléchi sur la situation présente.

      Au début de cette crise, si vous êtiez sur ce forum, je préconisais déja la suppression des deux exs Zafy et Radidy du processus de sortie de crise. Le véritable problème était entre un bouteur et un bouté, point à la ligne ! Et puisqu’aujourd’hui nous avons concrètement des éléments et des chiffres pour une comparaison souhaitable, il serait objectif d’en tirer les conséquences : les résultats parleront d’eux-même. On est passé de la salade improbable aux ingrédients contre-nature à une immense usine à gaz qui ne génère qu’aigreur, inefficacité structurelle, budgétivore en diable qui n’est qu’un machin cannibale qui ne produit que du vent ! un medier insondable où les bons à quelque chose côtoient les croûtes qui se bâfrent sur le dos du peuple et de ses attentes.

      Il faut peut-être arrêter de se noyer dans les conjectures de cette transition qui redonne un élan à la magouille et le trucage national, l’ insalubrité politico-économique qu’on reprochait à l’administration Ra8, trouve un écho encore plus frappant avec l’administration hâtive, les jeanfoutres qui ont pris le peuple pour un paillasson et pour des boeufs consentants ont accompli l’ultime tâche leur mission. Et la poudre de perlinpinpin continue à endormir certains même ici, d’où certains pseudo comme Matoriandro, ny omaly no miverina ou ici manantena fa niova qui dénotent bien qu’une méga imposture s’est installée.

      D’où la recherche du mobile de cette imposture, à quoi a bien pu servir tous ces mensonges, toute cette morbide mascarade, tous ces emprisonnements ? Nous pouvons dire sans nous tromper que le mobile du crime de lèse-laitier n’est en définitive qu’ECONOMIQUE, ce n’est crassement qu’une histoire d’intérêts, de pognon que CERTAINS ont perdu, n’ont pu réaliser ou vu filer vers d’autres...ce n’est que ça, et apparemment vu la cécité en la matière de beaucoup ici, le coup fumant a été bien joué, évidemment. LE HUIT a perçu la feinte, il sait maintenant l’ampleur des ennemis de notre véritable démocratie car elle est tout aussi bafoué aujourd’hui, et au moins sous lui, la prépondérance donné au vita pays nous a redonné de la fierté de savoir oeuvrer pour nous d’abord. Et avoir su prouver qu’on n’était pas nécessairement condamné à une vassalité éternelle envers notre "partenaire" historique, est faire montre de courage,de vision et d’ambition : Ravalomanana c’est ça, un "yes we can" avant l’heure, Obama n’a rien inventé.

      En tout cas, et sans se vêtir de l’étiquette de "légaliste", celui-ci est bien meilleur que celui-là qu’on nous impose, j’ai dit.

    • 31 janvier 2012 à 21:58 | manantena fa niova (#4971) répond à hannibal

      Arrêtez de jouer avec les chiffres, svp, à moins que vous ne pensiez, que, sachant manier les chiffres, vous seriez plus représentatif de ces petites gens de brousse (probable même qu’ils n’ont jamais été sur une liste quelconque, faute de recensement) qui ont beaucoup bénéficié des oeuvres de Ra8 !

      Soyez honnête, répondez, à tout mon message au lieu de, à la manière de vos consorts BB, Vuze et autres, vous jeter sur un point, alors que c’est le post entier qui vous répond.

      Je vous oppose non seulement l’amélioration de vie qu’ont connue ces pauvres petites gens, que vous êtes loin de représenter, mais aussi le Pr Ranjeva et son Vonjy Aina. Ce dernier vous la coupe hein ! et, vous préférez, à la manière de vos co-putschistes, BB, Vuze et autres, vous jeter sur vos points favoris : des chiffres(manipulation) et des lettres(belles analyses), pour en arriver à l’AUTARCIE qui balaie purement et simplement la liberté de choix de cette majorité silencieuse avant même les élections.
      Ce que je qualifie non seulement "anti-démocratie" mais aussi et surtout de MALHONNÊTETE !

      L’autarcie ne doit être pratiquée que celui qui a été ELU par le peuple, mais naturellement, il suffit qu’un tel élu va à l’encontre des idées des pseudo-intellos pour qu’un putsch devienne "légitime" en le qualifiant de révolution orange !

    • 1er février 2012 à 02:02 | BemioVah (#3451) répond à da fily

      Mr. « da fily »,

      … No probl. avec votre post. Juste un petit hic vers la fin lorsque vous écrivez :
      « Ravalomanana c’est ça, un « yes we can » avant l’heure, Obama n’a rien inventé. »

      Nous savons tous que vous êtes un very good débiteur presque inégalable en verbiage sur ce forum, au-dessus du lot, et je vous le dis en votre honneur. Vous supportez Rav8 inconditionnellement, je respecte votre choix. D’ailleurs, mon but n’est pas de rétorquer les chauds arguments incessants présentés ici d’un côté comme d’un autre, sur les personnes de Rav8 et de Rajoelina.

      Mais à mon avis, ce « yes we can » que vous transposez sur Rav8 est assez présomptueux de votre part. Je ne vois pas où est le rapport de tout votre post avec Mr. Barack Obama, si ce n’est juste pour dire que Rav8 est un très good business-man selon vous… too good maybe ?

      Ce « yes we can » campaign slogan de Barack Obama est lourd de sens, de pratique, d’histoire et de métaphore : du solide, la preuve… Alors, « Rav8 avant l’heure » ? Dites-nous s’il a donc su inventé la démocratie comme méthode de la pratique du business par excellence ?

      Merci de votre attention.

  • 31 janvier 2012 à 13:41 | rasoulou (#4222)

    " Bien au-delà de mettre fin à un cycle honteux, cette quatrième crise en 50 ans de vie républicaine cautionne un rituel d’alternance par la rue qui rend inutile les élections, les institutions (Parlement etc.) et la Constitution ".

    Par extension de ce que vous dîtes Ndimby, et je le répète toujours je n’accepte pas les rancunes, les vengeances politiques, la justice des vainqueurs, l’instrumentalisation de la justice.

    Et au delà de l’absence de l’équilibre des pouvoirs : exécutif, législatif, et judiciaire,
    Sociologiquement, et ce qui « EST TRES GRAVE »,ce n’est pas seulement les institutions judiciaire, c’est la faillite de toutes institutions d’éducation, de morale, de socialisation, des jeunes : Ecole, Armée, Eglise, Prison, Famille, Ainés…. à Madagascar qui ne servent plus à rien, puisqu’il suffit d’une révolte, d’un coup de tête et on peut les supplanter et on devient le chef, et on peut imposer ses idées, sa manière de vivre, ses écarts de comportement, c’est le délitement de l’AUTORITE.

    C’est la chute de l’ETAT FORT, c’est le règime à la Mafia : LA LOI DU PLUS FORT, ET LA LOI DE LA JUNGLE, LE POUVOIR DE L’ARGENT. C’est le revers de médaille des révoltes dans la rue à tous les coups (1972 : « fanjakan’ny mandinika », 1991 : « forces vives », 2002 : « 1er tour dia vita », 2009 : « révolution orange » ). Je ne vois pas trop les effets et les retombées de ces révolutions qui supposent des changements de mentalité et de situation.

    Avant, on peut dire aux jeunes : « bossez bien à l’école, vous pourrez devenir Président de la République » ; actuellement c’est le contraire qu’on transmet : « Faîtes des irrégularités, vous serez riches, vous serez le Parrain de la Mafia, et vous deviendrez Président de la République », je ne sais même pas si le mot République correspond à l’appellation de notre pays, le vrai nom c’est « PAYS MAFIEUX, BARBARE DE MADAGASCAR ! »(1)

    Les activités de la Mafia s’apparentent à la mode de gouvernance actuelle de Rajoelina : prises illégales d’intérêts sur les concessions (100 Mio de $ de WISCO, commissions sur les permis d’exploitation : bois, mines…), trafics magouilles sur les marchés publics (appel d’offres), trafics et location d’armes et munitions pour vols et hold-up….., extorsions de fonds auprès des opérateurs économiques (rackets), corruptions en tous genres et à tous les niveaux…….Et j’admire beaucoup la pugnacité, le courage, l’honnêteté des juges, policiers seuls face à la Pieuvre (ramifications internationales de la Mafia) en Italie, aux USA, en France pour contrer les activités de la Camorra et au prix de leurs vies(cadavres excellents).

    L’ascenseur social actuel c’est l’argent, et les honneurs qui vont avec, puisqu’avec l’argent on peut rameuter la « foule », les « acheter », organiser un « coup d’état » (comme Ravalomanana : 1er tour dia vita, Rajoelina : révolution orange) et devenir « Président de la République » et après « à moi Madagascar », et « je fais ce que je veux », et le cycle de révolte et crise ne se termine plus.

    Je ne suis pas contre l’argent et la réussite sociale, au contraire j’admire les gens qui ont réussi dans la vie HONNETEMENT, mais je suis contre l’utilisation de l’argent pour « acheter » la loyauté des pauvres (fonctionnaires, peuples grévistes, même les pasteurs et les prêtres par les dons et financements des églises…..).

    C’est une crise de conscience que nous avons besoin, un sursaut d’orgueil pour que les crises et les coups d’Etat ne se répètent plus. Nous attendons le retour de l’Etat fort, de l’autorité, ainsi que de la vraie démocratie.

    La solution actuelle que je propose ce sont les points suivants :
     démission de Andry Rajoelina : une mauvaise image à la société, à nos jeunes, et qui donne une mauvaise réputation de Madagascar à l’étranger.
     Poursuites judicaires de tous les mafias de Madagascar et toutes les activités et affaires mafieuses, c’est la guerre des institutions contre la mafia : politique et économique.
     réorganisation de la vie politique malgache une bonne fois pour toute, instauration d’une Transition sans partis politiques dirigée par un gouvernement de techniciens
     Séparation franche des pouvoirs exécutifs, législatifs, et judiciaires
     Indépendance de la justice.

    EN RESUME ET CONTRE TOUTES ATTENTES : RAJOELINA ET RAVALOMANANA NE SONT PLUS LES SOLUTIONS POUR MADAGASCAR.
    IL FAUT QUE LA MORALE PREND LE DESSUS SUR L’ARGENT : LA CORRUPRTION A TOUS LES NIVEAUX (JUSTICE, FONCTION PUBLIQUE….) DOIVENTT ETRE COMBATTUS FERMEMENT.

    (1) P.S : Désolé pour les mots forts, c’est fait exprès pour réveiller et pour faire prendre conscience.

    • 31 janvier 2012 à 13:52 | hannibal (#6151) répond à rasoulou

      Même si vos conclusions diffèrent un peu des miennes, votre analyse est juste....

      J’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime, j’aime...

    • 31 janvier 2012 à 15:30 | Jipo (#4988) répond à rasoulou

      Rassoulou Bonjour .
      " Nous attendons le retour d ’ un Etat : fort , des institutions fortes , de l ’autorité : un retour à la démocratie " ...
      Bien qu ’idéologiquement souhaitable , pensez vous que ce que vous venez d ’ énnoncer soit compatible ? aussi louable soit votre proposition ?
      Pour etre plus direct pensez-vous que la " democratie " puisse remplir , mieux exahausser ces" voeux, ou souhaits " ?
      Ce serait l ’ Idéal , mais sans vouloir atteindre à votre " optimisme" , je doute sincèrement qu ’elle en soit capable .
      Autorité et Démocratie , c ’est un peu comme si vous disiez que les regimes syriens ou Nord-Coréen , étaient démocratiques , ne serait-ce que par leur autorité ...
      Tout comme l’ islam modéré , ça n ’ existe pas .
      Soit vous rétablissez l ’ autorité , et donc imposez ( avec comme "prétexte" l ’intéret supérieur de la Nation ", et c’ est un gouvernement " autoritaire ", soit c ’est son contraire et : une démocratie , mais demander à un gouvernement d ’ etre un loup , et de se comporter comme un agneau , est un antinomique .
      Cette intervention pour une mise en garde qu ’un souhait altruiste ne tombe pas , pour abstraction non envisagée
      Pardonnez la parabole, ai essayé à ma manière d ’etre le plus explicite, pour la plus grande exaspération de ceux qui avaient déjà " deviné " mes propos .

    • 31 janvier 2012 à 16:27 | da fily (#2745) répond à rasoulou

      Soit rasoulou, vous avez fait l’inventaire de notre merdier, vous roulez pour le TZ3R, vous proposez aussi quelque chose, alors ce quelque chose se fera avec qui ? Qui, dans le zoo actuel, qui sera le congénère adéquat pour qu’on s’y remette tous, qu’on y croit ?

      La proposition de permettre au laitier n’est pas anodine, et je vais dire pourquoi encore je défends ce Point de vue, sa volonté de revenir est connue, il a déja fait son mea culpa et je sais que beaucoup doutent de ce sincère geste et je ne le commente pas, mais une opposition tenace et on dira complète s’est fait jour, pourquoi ne pas envisager enfin un réel jeu démocratique ? Je crois que s’il revient et qu’il obtient le scrutin, il n’aura plus l’occasion de retomber dans ses travers, nous ne lui laisserions plus ce loisir. Et je pense aussi à lui, car il est malgré tout resté fédérateur dans l’optique du projet Madagasikara aux malagasys et du boulot pour sortir des bas-fonds, je pense encore qu’il y a du positif à tirer de ce mec, ok je peux me tromper, mais ce sera par défaut car Rakotoarivelo est encore un peu récent, mais il tient déja la corde, pourquoi pas ? Après tout on attendait du potentiel après-Ravalo, on peut dire que celui-ci est en bonne position.

      Je dis bien que c’est ma vision des choses, il faudra ensuite préparer l’après Ravalomanana, et j’en suis pleinement, mais je pense qu’une fin de foutoir doit être conduite vite et efficacement, et ce n’est pas, à mon humble avis, avec nos croûtes actuelles qu’on pourra l’envisager. Nonobstant la faconde d’un hannibal ou d’un tojo en la matière sur l’imaginaire bien-fondé du pouvoir foza, je réitère que nous faisons fausse route avec ceux-là présents aujourd’hui.

      Il est tout à fait envisageable que je ne cherche point à vous convaincre, cela dit entre nous, il manquerait plus que ça !

    • 31 janvier 2012 à 17:31 | hannibal (#6151) répond à da fily

      Hello Da Fily,

      Pour votre gouverne, je n’aime pas Ravalomanana mais j’apprécie ses fidèles lieutenants...

      Rakotoarivelo fera un très bon candidat car :
      - il incarne les idées de la mouvance Ravalomanana
      - il est clean aussi bien aux yeux des pro-HATs que des pro-Ravalomanana mais aussi de la communauté internationale
      - il sera capable de réunir toutes les voix de Ravalomanana et bien plus encore.

      Sachez que je n’ai rien contre les idées et les choix politico-économiques des TIMs, c’est Ravalomanana par son arrogance, sa suffisance qui me révulsent.

      @++++

    • 31 janvier 2012 à 17:45 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à hannibal

      Hannibal

      Rakotoarivelo est ....tout sauf un clean

      Monsieur Mamy Rakotoarivelo traine des inombrables casseroles dont etre autres la gestion catastrophique du tresor du Comité olympique malgache ( COM) auquel Monsieur en est un synistre celebre ....!

      Apparement vous devriez apprendre bcp de choses sur les hommes politiques malgaches....

    • 31 janvier 2012 à 17:50 | Jipo (#4988) répond à hannibal

      La politique n ’est pas le terrain idéal pour l ’épanouissement des sentiments .On pourra toujours dire : " j’ aime pas le chauffeur , mais aime bien son pilotage " , n’ est-ce pas au final le résultat qui compte , que tout le monde arrive à bon port, et le + rapidement possible ?

    • 31 janvier 2012 à 17:58 | hannibal (#6151) répond à da fily

      Permettez-moi de compléter mon analyse si vous le voulez bien...

      Être TSZ3R ne veut pas dire être anti-TIM, anti-TGV, anti-UNDD, anti-AREMA.

      Vous savez le bien que je pense de Rakotoarivelo...

      Mais il en est de même pour Beriziky, qui prône la tolérance et l’ouverture d’esprit...

      Regardez Lanto Rakotomavo, pratiquante de la politique politicienne.

      Regardez, euh personne en fait chez les AREMA, sauf peut-être son neveu, mais le communisme humaniste écologiste "pompeux", j’y comprends rien.

      Et il y en a d’autres encore, Ranjeva, Razafindravahy, etc.

      Madagascar fourbit de personnes intègres et honnêtes dans une certaine mesure...

      Bien à vous.

    • 31 janvier 2012 à 18:02 | hannibal (#6151) répond à Boris BEKAMISY

      J’essaie toujours de garder une posture au-delà des rumeurs...

      Au-delà des qualités que je lui confère, il a aussi aucune condamnation...

      Bien à vous.

    • 31 janvier 2012 à 18:05 | hannibal (#6151) répond à Jipo

      Bonjour Jipo...

      Une petite question pour vous alors ?

      Qui de Ravalomanana et de Rakotoarivelo préférez-vous, franchement ?
      Et pourquoi ? (ça en fait deux en fait)

      Merci

      H.

    • 31 janvier 2012 à 18:14 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à hannibal

      Merçi Hannibal ...et vive la Democratie !

    • 31 janvier 2012 à 19:34 | Jipo (#4988) répond à hannibal

      Re - également Mr Hannibal.
      A vrai dire vos deux questions ne répondent pas vraiment à celle que je vous avais posée, mais bon .
      La réponse vous m’ en dévoilez une partie dans le post suivant .
      Sans détour je vous dirais : le premier j’ ai vu , le deuxième : non .
      Quant à l’ adage :" on sait ce qu’ on a , mais on ne sait sur quoi l’ on tombe ", ne trouveriez vous pas aventurier d ’engager une Nation , voir un Pays , dans une aventure dont les dirigeants eux-memes n ’ ont pas mesuré l’ ampleur de la tache , en plus de ne pas en avoir , ni la formation , encore moins les épaules , je ne parle pas de programme .
      Que croire qu ’un jeune dj aussi talentueux puisse-t- il être , soit en mesure de faire face à cette situation relève à mon humble avis ,d’ un esprit kamikaze.
      je ne dis pas que je vous prend pour un kamikaze, mais de miser sur une hypothèse aussi peu probable qu’ hasardeuse , est un risque que je ne prendrais pas , et dois vous avouer que je serais bien " embêté " si quelqu’ un, en venait à prendre de telles décisions sans avoir pu mon donner mon avis , ne serait -ce que par Referendum , ne trouveriez vous cela pas démocratique , ou entraverait- il - la conception que vous en avez ?
      .

    • 31 janvier 2012 à 19:42 | rasoulou (#4222) répond à Jipo

      Jipo, bonne question, c’est toujours les débats

      Désolé j’ai mis du retard pour vous répondre,état fort, autorité et démocratie ne sont contraires ou antinomique, plutôt ils sont complémentaires, , et pour ne pas rentrer dans des théories de droit la démocratie est un mode d’exercice de pouvoir qui permet de donner par vote le pouvoir à nos représentants (PR, député, et tous nos élus), vivement les élections à Madagascar pour permettre aux citoyens de s’exprimer.La démocratie n’est aps seulement politique mais sociale où chaque citoyen peut s’exprimer, Rajoelina et Cie interdisent les manifestations publiques par bombes lacrymogènes.

      Nos élus assurent les fonctions régaliennes (justice,police, défense, protection sociale) pour permettre à l’ Etat d’être fort et assurer son autorité. Autorité, et Etat fort ne signifient pas autocratie, ou autoritarisme, par contre l’Etat doit assurer le respect de la loi et l’Etat de droit (et non Etat de police ou arbitraire), actuellement c’est un peu le laissé-aller, la gabegie, l’indiscipline, l’insubordination....

      L’Etat est souverain : il ne tient son autorité d’aucune organisation:comme les auteurs de coup d’Etat (Rajoelina et compagnie), et il n’existe aucun groupe social (Merina,Tanindrana,Andriana, ...) qui lui est supérieur.

      La base de tout c’est le vote du citoyen et qu’on essaie de lui chiper.

    • 31 janvier 2012 à 19:52 | rasoulou (#4222) répond à da fily

      Da-Fily :

      C’est plutôt les fondements de la transition que j’essaie de tracer, transition gérée par des techniciens, qui organiseront les élections et c’est au tour de TOUS LES POLITICIENS de jouer après.
      Mais il y a un hic, c’est que Rajoelina ne peut pas être juge et acteur, artiste et metteur en scène, c’est pour cela que je demande SA DEMISSION, pour une impartialité des élections.
      Pour vous répondre, je suis du côté des techniciens neutres et clean(s).

      Merci d’animer le débat.

    • 31 janvier 2012 à 22:32 | Jipo (#4988) répond à rasoulou

      Mr Rassoulou-re .
      Ce que je soulève sur votre post, est le " fin fil ", la lame de couteau sur laquelle vous souhaitez vous avancer , et mes propos ne sont que préventifs, dans ce sens précis , en aucun cas discriminatoire , ou en opposition à un souhait , mettant en doute ce à quoi vous aspirez, .
      Le point sur lequel j’ aimerai insister , c ’est celui des " garants " de cette démocratie forte , que tout le monde souhaite , en en ce sens je rejoindrais plus volontiers , les argument d ’ un Da Fily que ceux d’ un Hannibal .
      La démocratie ne s ’improvise pas et plutôt que la donner à quelqu’ un qui n’ a même pas fait ses classes , à celui qui les a faites , même avec des erreurs , j’ opterais plutôt , pour le second et que ses erreurs ne lui seront plus permises , contrairement au novice , qui s ’expose ( et la Nation avec) à toutes les erreurs que son prédécesseur a déjà expérimentées .
      Entre les deux mon coeur ne balance pas , ce n ’est ni de la voyance , meme pas de la raison , mais excusez du peu tout simplement de la logique ,
      Refuser à quelqu’ un de réparer ses erreurs est le condamner d ’avance , au profit de quelqu’ un qui depuis 3 ans prétend changer... on pourra dire que ( la majorité ) s ’attendait à & en mieux ...
      Que la population puisse choisir , ce que je répète ( je sais ) personne n ’ a le droit d ’ empêcher quiconque de se présenter , à la loyale encore moins
      un jeune prétentieux qui refuse de se battre , désolé , mais il a déjà perdu , n ’ en déplaise à tous ses défenseurs , dictateur est le mot qui convient, meme cela ne s’ improvise pas .
      Je n’ ai pas de mots assez forts , pour exprimer ma révolte, l’ adjectif : " pitoyable " s’ y rapprocherait le +, oui mon coeur est " rouge grenadine " & mon sang à 110 °.
      Ce n ’est qu’ un début, continuons le ...✌

  • 31 janvier 2012 à 14:44 | racynt (#1557)

    Bravo pour ces trois ans d’analyses en esperant qu un jour ceux ci porteront ses fruits et que ça serve surtout de leçon a la prochaine generation.

  • 31 janvier 2012 à 15:11 | Nadia (#3387)

    Certainement pas lu tous les articles de Ndimby au fil de cette longue crise mais merci comme le dit déjà ,notre chère Citoyenne, d’avoir si bien dit ce que nous pensions.
    La seule remarque difficile a digérer est celle de la semaine dernière sur la "majorité silencieuse invisible ,inodore et incolore" qui me fait penser que vous Mr Ndimby ne mettez pas souvent les pieds dans les rues ou ne parlez pas souvent à vos "simples" compatriotes.
    Si c’était de la provocation pour stimuler les ardeurs , c’est un Flop mais surtout une grande injustice qui ne fait que rajouter un peu plus à ce mépris d’une grande partie de la population à qui on ( les intellectuels , politique ,opportunistes en tout genre ...) à qui donc , on ne donne qu’une alternative , celle de se fermer sa gueule ou de se faire massacrer en prenant des risques qui met non seulement la personne mais la famille en danger.
    Le jour ou grand penseur que vous êtes vous aurez trouvé LA solution pour sortir de ce merdier sans verser de sang peut être alors que vous aurez le droit de snober tout ces gens qui essayent de survivre , pensent , parlent , doutent , souffrent de la situation mais ne se décident pas à risquer leur vie pour des causes confuses/douteuses ou pas encore formulées.
    On ne descend dans la rue sans être payé que lorsque on a un espoir et voilà bien longtemps que l’on en a oublié le gout.
    Ceci dit bravo au grand Editorialiste.

  • 31 janvier 2012 à 15:47 | Turping (#1235)

    Chers compatriotes,
    Mêmes propos que j’ai postés sur le forum" politique" car on parle de justice.

    L’issue de la crise ne sera résolue que s’il y a concertation,de débats allant vers le pluralisme, de démocratisation ,voir les réformes.
    Dépuis 40ans ,Madagascar est dirigé sous la « diktat » d’aveuglement de tous ses dirigeants successifs où leurs intérêts personnels et ses acolytes qui les ont amenés au pouvoir.
    Il y a un fossé énorme entre les dirigeants qui ne s’occupent pas réellement les intérêts du pays et le peuple.
    Pourtant Madgascar est pays plein de potentialité qui n’arrive pas à décoller économiquement , et n’existe même pas sur la scène de pôle de compétitivité internationale .
    Même au sein du continent africain ,on nous donne des leçons d’ingérence de nos affaires intérieures.
    Les querelles , les esprits revanchards , les divisions ethnico-raciales qui prennent le dessus au détriment de l’intérêt national ,du progrès....
    On vit comme dans un pays du western où la loi du fort qui domine.
    Les militaires ,les officiers généraux augmentent en nombre pour faire la loi de la jungle.
    La justice qui n’est pas une justice équitable pour tout le monde mais une justice à deux vitesses .
    La justice n’est pas indépendante qui devrait fonctionner avec transparence mais une justice faite au profit des detenants du pouvoir successif et ses acolytes car ils font ceux qu’ils veulent , emprisonner ou exiler ses adversaires politiques au mépris de « la loi constitutionnelle mise en place, une loi constitutionnelle qui existe mais bidon »,c’est le dirigeant qui manipule les lois à leur convenance dès qu’il s’agisse des affaires chaudes ,de corruption ,de condamnation des opposants....
    A ma connaissance , on tourne en rond si le mot « démocratie » est méconnaissable par tous , sa définition y compris son application ,au sein du pouvoir , les modèles à suivre pour structurer le pays .
    Madagascar est dirigé par l’anarchisme ,le manichéisme ,l’entêtement des uns et des autres qui sont à la tête de l’état .
    Du moment que chacun ,chacune retrouve son compte de se livrer par lui-même en survivant , sans modèle social valable pour tout le monde,sans loi ni foi car la moralité n’existe plus en commençant par ceux qui dirigent le pays.
    Comment voulez-vous que les choses changent ???
    L’éducation et l’apprentissage du civisme ne sont plus parmi les priorités des dirigeants.
    Beaucoup de gens sont affamés ,et ils ne demandent que de remplir avant tout leur ventre avant de penser à la propreté et le respect des biens publics qui n’existent presque plus.
    Les hauts dirigeants et les riches ,construisent des villas ,des forteresses et se protègent tandis que les couches populaires se battent et ne savent plus où aller.
    Ceux qui ont les moyens d’acheter ou louer les kalachnikovs ,vont braquer dérober les classes moyennes , etc.....
    Cest normal ,que le pessimisme l’emporte sur la joie de vivre.
    C’est cette politique là , l’héritage des mals qu’il faut changer en changeant de mentalité .
    Les dirigeants normalement doivent avoir des qualités requises avant tout ,de formations élevées pour redresser ce pays entourés par de bonnes équipes compétentes mais non pas par des opportunistes.
    Si les diregeants de la HAT ont la moindre conscience , l’organisation des élections devait être planifiée.
    Madgascar ,un pays souverain ,doit avoir un président élu par le peuple ,reconnu par la communauté internationale avec des bons projets ,pour sortir de cette crise qui ne défend que l’intérêt de quelques têtes mafieuses.
    Vous le savez bien ,chers compatriotes que la banque FMI est là pour aider une fois Madgascar est reconnu dirigé par un Homme élu légitimement par son peuple ,avec des partenariat socio-économique qui pourraient travailler avec Madgascar ,en dehors de la Chine et les pays profiteurs qui bénéficient de ce regime .
    Comme Madgascar ,le sol est fertile ,gorgé de ressources naturelles ,il y a beaucoup d’atout , ......
    Tout le monde au boulot , avec respect et de civisme .....
    Le pouvoir au peuple ,rien que de servir le peuple.....
    Etat avec« des institutions fortes »ou de "reforme de l’institution constitutionnelle,de démocratisation forte, dirigé par les Hommes et femmes compétentes , patriotes ...
    Avoir 5 villas , 10 véhicules 4X4 , 10000 officiers généraux de plus ,la mentalité de la plupart des dirigeants malgaches ,c’est de l’utopie ,l’appauvrissement ,système à abattre car les 40ans de « diktats » suffisent.
    Misaotra Tompoko !!!!

  • 31 janvier 2012 à 16:00 | Mihaino (#1437)

    Bravo Ndimby A.
    J’ai attendu avant d’écrire car en lisant les réactions ci-dessus, je suis intimement convaincu qu’un réservoir de ressouces humaines, de compétences, de personnes intélligentes (à part qqs surdoués dans tous les domaines , polyvalents, pédants parfois ?!) EXISTE BEL ET BIEN à MADAGASCAR !
    Permettez-moi de citer encore qqs phrases de Sarkozy lors de son intervention ce week-end à la télé :
    - Son ppal adversaire fournit "des rêves à bon marché" (littéralement en malgache revy ou nofy MORA) ; j’ai rigolé un peu puisque ça me fait rappeler tsena MORA, trano MORA , VARY MORA, MENAKA MORA ....
    - Mieux vaut rehausser le débat au lieu de rester au niveau du CANIVEAU !
    Je suis complètement d’accord avec lui surtout si nous pensons à toutes les réactions de certains forumistes . " NA DIA MIRIMORIMO AZA NY RIAKA , NY T.A.Y MITSIKAFONA ENY FOANA ??!!"
    Enfin, il ne faut pas oublier que notre CHRISTINE R.et presque tous nos DIRIGEANTS (actuels ou anciens) sont CHRETIENS comme la plupart des MALGACHES ( KRISTIANINA en malgache) et j’ai la mauvaise impression qu’ils sont devenus " KRIS TIA HANINA !"

    • 31 janvier 2012 à 17:35 | Jipo (#4988) répond à Mihaino

      Mihaino bonsoir ,
      Juste une précision : il ne faut pas oublier que nous avons le Prézident du pouvoir d ’ achat ! ( qu ’est ce que ce serait ) ? sans les allemands ...
      Quant aux " débats de caniveaux " , c ’est une réponse à la Giscard que chacun s ’est empressé à mettre à sa sauce , quand le pas ( d’ esquive ) de deux était trop " gros ".pour ne pas dire gênant , et passer à la " passe " suivante .

  • 31 janvier 2012 à 16:07 | manantena fa niova (#4971)

    Juste pour info pour les forumers qui savent le rôle de la Françafrique dans cette crise Malgache et la majorité des crises politiques en Afrique francophone.

    TUESDAY, JANUARY 31, 2012

    BYE BYE, JEAN PING
    http://l.wbx.me/l/?p=1&instId=8d69cb75-6cb7-4db0-bebb-4250949f1b3d&token=7fc9de4772934350a49305707383d09ee999815b000001352fe35a10&u=http%3A%2F%2Fgabonenervant.blogspot.com%2F2012%2F01%2Fbye-bye-jean-ping.html

    Version française

    Le vote pour le leadership de l’Union africaine a débouché sur une impasse, aucun des deux candidats n’étant en mesure de recueillir les deux tiers des voix nécessaires pour être élu. Bien que ce résultat ressemble à un nul entre ces candidats, ce blog est d’avis que le Gabon et l’Afrique francophone sont les grands perdants de ce scrutin. Voici pourquoi :

    1. Jean Ping était le titulaire du poste
    Jean Ping se présentait à la réélection. Ce scrutin a été clairement un référendum sur son leadership. Il se présentait pour défendre son bilan et comme il n’a pas reçu les deux tiers des voix nécessaires, il peut être conclu que son bilan et leadership de l’Union africaine aient été rejetés. Ping a échoué dans sa tentative de remporter un second mandat en tant que président de l’UA, une situation inhabituelle dans la plupart des organisations internationales, puisque les dirigeants sortant se représentant sont presque toujours réélus. C’est donc un échec personnel pour Ping, un échec national pour le Gabon et un échec régional pour l’Afrique francophone.

    2. Afrique du Sud a réussi à passer le leadership de l’UA à partir francophones à anglophones
    Pendant la campagne, les responsables sud-africains n’ont pas caché leur dédain pour Ping et le reste de l’Afrique francophone. Beaucoup de diplomates sud-africains ont utilisé l’épithète très peu diplomatiques de « larbin » pour qualifier Ping et ses collègues leaders francophones. Pour les diplomates sud-africains, l’Afrique francophone est un réservoir d’hommes politiques lâches et honteux, des béni-oui-oui de type Oncle-Tom entièrement redevable à la France et l’Occident. Pour ces Africains du Sud, il est temps pour les peuples africains de décider qui, leurs régimes et les dirigeants seront ; étant donné que les Africains ne sont pas en Europe à dicter la voie politique des Européens et ils n’y sont pas non plus, à dicter comment les économies européennes doivent être managées au bénéfice des seuls étrangers. Pour Jacob Zuma, Thabo Mbeki et les dirigeants de l’ANC, M. Jean Ping était juste un autre de ces francophones larbins, Oncle-Tom, de dirigeants qui devait être écarté de ce poste et à cette fin, l’Afrique du Sud a réussi. Pour l’Afrique du Sud, l’élite dirigeante française voit l’Afrique comme une niche de ressources, c’est pourquoi ils préfèrent que leurs faire-valoir empochent les miettes alors que les ressources sont pillées par des sociétés françaises. Les ressources sont soustraites par la France pour alimenter son industrie. Avec des Africains anglophones fort à la tête des institutions africaines, l’Afrique du Sud pense que l’influence de l’Occident serait réduite.

    3. L’Afrique du Sud souhaitait un changement de régime à l’Union africaine
    Selon les rapports de plusieurs agences d’information, la délégation sud-africaine a éclaté de joie et a dansé, quand, après le quatrième tour de l’élection au cours duquel Jean Ping était le seul candidat, ce dernier n’a pas recueilli le nombre requis de voix. Pour démontrer sa force et sa détermination à destituer Jean Ping, l’Afrique du Sud a infligé aux pays francophones une humiliation ultime. Après les 3 premiers tours de vote, aucun des deux candidats n’a été capable de gagner d’emblée. Pour le 4e tour, le candidat sud-africain, Nkosazana Dlamini-Zuma, s’est retiré de l’élection, laissant Jean Ping se presenter sans opposition. Mais même en tant que seul candidat, Jean Ping n’a pas pu obtenir la majorité des voix, les deux tiers requis, ce qui est un résultat humiliant pour les pays francophones et pour Ping. Plusieurs rapports font état du fait que lorsque Mme Nkosazana Dlamini-Zuma a retiré sa candidature, l’Afrique du Sud ait demandé à son bloc de partisans de ne pas voter pour Ping. Le résultat est que Ping, même quand il était le seul candidat, a échoué et l’Afrique du Sud a réussi à imposer un changement de régime à la tête de l’UA.

    4. Jean Ping ne peut être candidat à nouveau dans six mois au Malawi
    Selon les règles de l’UA, ni Jean Ping, ni Nkosazana Dlamini-Zuma, ne peuvent être autorisés à présenter à nouveau à une élection à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Ainsi, un nouveau président va sortir de la nouvelle élection qui aura lieu lors du prochain sommet, au Malawi, dans six mois. Pour ces élections dans six mois, l’Afrique du Sud aura toutes les cartes entre ses mains, parce que le sommet se tiendra au Malawi, dans l’hémisphère sud et les pays francophones auront beaucoup de mal à trouver un nouveau larbin qui pourrait être un candidat consensuel contre la personne que l’Afrique du Sud aurait désignée.

    Il serait intéressant de lire et d’entendre comment les médias gouvernementaux gabonais vont se contorsionner dans les prochains jours à essayer d’expliquer cet échec total de la diplomatie gabonaise.

    • 31 janvier 2012 à 21:22 | Mihaino (#1437) répond à manantena fa niova

      Merci manantena fa niova avec tout cet élairage que vous apportez dans cette obscure crise que vit notre Pays et surtout la non-éléction de Jean Ping à la tête de l’UA ! Ne recueilllant pas les 2/3 des voix nécessaires pour être élu, Jean Ping devrait reflechir et se remettre en cause en tant qu’homme d’état !!!
      Je profite de mon post pour transmettre à Jipo toutes mes amitiés . J’ai été agréablement surpris par votre maîtrise de la langue allemande avec Lalatiana puisque cette langue , je l’ai parlée correctement au Lycée avec un prof alsacien super et cool ....

  • 31 janvier 2012 à 17:17 | mpitily (#1212)

    Et alors cher Ndimby ? quelle conclusion tirer quant à la sortie de crise que vous préconisiez hier ? C’est pour quand votre "sortie de crise pérenne" ?

    Proposez-nous, pour voir, des noms de techniciens malgaches neutres, honnêtes, désintéressés, patriotes et reconnus comme tels par les 10 entités signataires de la FdR, que vous nommeriez aux CENI, gouvernement de transition, HCC et autres tribunaux, capables de mener à bien votre "sortie de crise". Eh ben, ce ne sera pas demain la veille...

    Sortie de crise = reconnaissance internationale d’un PR et d’un gouvernement issus des futures élections organisées directement par la CI car la justice malgache est encore politisée (cf Sénégal actuel avec la candidature de Wade).

  • 31 janvier 2012 à 18:00 | Litakely1 (#5700)

    Eto dia na ny mpanoratra na ny mpiforum dia samy mody fanina sa tsy mahalala nefa be analyse be daholo.Tsy any addis abeba ny filoha voafidimbahoaka andry Rajolena dia na ny mpanao gazety aza tsy miresaka fa ohatran’ny hoe normal.Nefa ange efa nihaona tamin’ny ban ki moon.

  • 31 janvier 2012 à 20:20 | Lekivy (#1953)

    Comme toujours, Ndimby a le don ne nous servir des matières à réflexion très pertinentes et fort opportunes.
    En plus, son objectivité affichée dans cet édito rehausse davantage la qualité de l’article.
    Tout ce que j’ai à ajouter peut-être c’est qu’à plusieurs reprises l’indépendance de la justice avait été évoquée, pendant ou en dehors d’une période de crise durant les régimes successifs. Malheureusement, aucune décision claire à ce sujet n’avait pu être prise, faute de consensus entre les décideurs.
    En effet, les politiciens ont toujours été partagés entre le sentiment de crainte de devenir victimes eux-même d’un système dont ils ne pourraient plus contrôler ; ou un sentiment de pessimisme face aux pratiques peu louables d’un système longtemps miné par la corruption et donc non crédible.

    Il revient donc aux hommes de loi de démontrer qu’ils méritent effectivement cette indépendance qu’ils réclament depuis trop longtemps.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS