Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 20 février 2020
Antananarivo | 14h10
 

Culturel

Anyah a porté plainte

Une jeune fille de 17 ans la harcèle par téléphone

jeudi 20 mars 2008 | Daddy R.
Les artistes ont quand même des vies privées qui devraient être respectées !

Après plusieurs mois d’harcèlement par téléphone, une jeune fille de 17 ans a été finalement repérée par la police d’être l’auteur du mauvais coup. Une personne qui n’est autre qu’une proche de la famille et de l’artiste.

Les faits

Habituée de l’endroit spécialisée pour des loisirs, tels billards et autres activités, situé au nord de la capitale où Anyah y est reconnue comme étant la maîtresse du lieu, cette jeune fille a tout fait pour se familiariser avec toutes les membres de la famille et avec l’artiste elle-même. Un comportement que la présumée coupable a utilisée pour aboutir à ses fins. A plusieurs reprises, Anyah reçoit des « sms » et des appels qui l’insultent causant une déstabilisation tant au niveau de son foyer que dans sa vie quotidienne. Une situation qui l’a poussée à changer de numéro. Le pire, ce numéro n’a été guère communiqué qu’à quelques proches dont faisait partie la jeune fille.

Le soir même, elle reçoit : « ne te casse pas la tête pour savoir où est-ce que j’ai eu ton numéro ». La goutte qui a fait déborder la vase !

Anyah a décidé de porter plainte contre l’individu, vu l’aggravation de la situation et surtout de sa vie privée. Ainsi, les autorités policières ont commencé leurs enquêtes. Après une longue recherche, la police a trouvé un indice prouvant que la « mauvaise » n’est autre que la jeune fille, proche de la famille.

Jalousie ou « jeu d’enfant » ?

L’affaire a été déférée au parquet, mardi dernier, et présents sur le lieu, Anyah et les membres de la famille ont attendu durant une journée, mais la jeune fille, devant être accompagnée de ses parents, étant mineure, a décidé de ne pas se présenter devant le tribunal. Pour cause, sa mère étant hospitalisée. Alors que le lendemain même, elle s’est exhibée devant un parterre de jeunes jouant au billard dans un autre endroit de la capitale.
La cause de ce comportement « vulgaire » n’est pas encore connue, suite aux enquêtes menées par la police, mais vu l’âge de la jeune fille, l’on se demande si ce n’était qu’une simple jalousie ou un habituel « jeu d’enfant » ? Une situation qui n’est pas nouvelle, surtout dans le milieu des artistes, mais entrave à la carrière ainsi qu’à la vie privée de ces « stars ».

L’affaire suit encore son cours normal et on attend la décision de la justice. Au suivant de ces artistes !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS