Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 27 juin 2019
Antananarivo | 04h33
 

Editorial

Une histoire d’Airbrousse 340…

mardi 2 septembre 2014 | Lalatiana Pitchboule

Malgré tout le respect que l’on peut devoir à des salariés en souffrance, la dernière grève d’Air Madagascar interpelle…

L’aléa technique est le fait de toute organisation industrielle. Qu’un avion souffre d’une défaillance matérielle peut sembler naturel pour peu que ces défaillances techniques ne relèvent pas de carences organisationnelles ou humaines. La rigueur des normes et règlements aériens ne veut ainsi que tenter de limiter les risques d’erreurs humaines et de défaillances techniques en fixant à travers ces normes et règlements les process les plus rigoureux : on a l’air d’oublier que derrière les process en question, c’est de vies humaines dont il s’agit, et qu’en termes de sécurité, on ne négocie pas… Certains compatriotes imaginent peut-être qu’on peut exploiter des avions de ligne comme des taxis brousse, entretenus de bric et de broc grâce au légendaire génie de la débrouille et de la bricole des mécanos malgaches… Ça pourrait à la rigueur se concevoir… Mais qu’un avion risque de se planter avec des passagers dans le ciel occidental ??? "Chez vous si ça vous chante, mais à ce niveau de risques, gardez les chez vous… Et encore… Si vous voulez que des opérateurs internationaux (e.g Havas), ou une compagnie aérienne (e.g Lufthansa) vendent des billets sur vos lignes intérieures, vous avez intérêt à ce que ces lignes intérieures soient « safe » En cas de victimes lors d’un accident, qui c’est qui en assumera la responsabilité ???"…

Limiter les enjeux de ces logiques de certification à des seuls enjeux politiques, sociaux ou économiques est à mon avis criminel. Parce que dans ce contexte on en a oublié, encore une fois, le sens même du mot RESPONSABILITÉ quand il s’agit de survie d’une compagnie, mais aussi de vies humaines… Mais il vrai que ces concepts de redevabilité et de responsabilité semblent bien loin des préoccupations courantes de trop de gens… L’égoïste c’est celui qui ne pense pas qu’À MOI…

Rien n’est plus international qu’une compagnie aérienne. Rien n’est plus soumis à des réglementations internationales contraignantes que ces opérateurs aériens. Parce qu’un avion ça tombe plus naturellement que ça ne vole (parole de pilote)… Et il ne faut pas oublier que si statistiquement l’avion est le moyen de transport qui tue le moins au monde, c’est bien grâce à ces réglementations draconiennes.

Et en fait d’international, notre compagnie aérienne devrait être notre premier ambassadeur… Bonjour l’image…

Mais au delà de l’image, ne pas se préoccuper d’une mise en conformité aux règles strictes qui régissent l’utilisation de milliers de fréquences radios, l’activité de dizaines de milliers d’aéroports internationaux, l’exploitation de centaines de milliers d’aéronefs, le fonctionnement de millions de matériels de navigation et de communication, le travail de dizaines de millions de personnes du domaine du transport aérien, l’achat et la vente de milliards de titres ou le transport et la sécurité de milliards de passagers… Croire qu’on peut bénéficier de dérogations (encore l’exception malgache !!!)… Ou prétendre être brimés/persécutés/exploités par de méchants opérateurs étrangers, alors que ceux là n’ont pas besoin de comploter pour démolir notre opérateur national (on est assez « intelligents » pour le faire tous seuls), tout cela relève de la plus grande bêtise… Ou hypocrisie… Ou manipulation…

Pourtant si le site d’Air Mad relate fidèlement les aléas de la Compagnie dans son histoire, il semble qu’on ait bien vite oublié que ces problèmes de certification internationale ont été récurrents dans l’histoire de la compagnie : 2002 – perte de la certification Jar-145 (problème d’entretien des aéronefs)… 2002 – perte de l’agrément chambre de compensation IATA (problème de solvabilité)… 2011 – interdiction de vol dans l’espace aérien européen [1] des deux 767 (problèmes d’entretien)… Il faut quand même assumer nos propres dysfonctionnements, là… Il est vrai qu’il est toujours plus facile de se réfugier en victime de l’extérieur… Mais ça, il n’y a pas qu’à Air Mad qu’on le constate… Et l’amateurisme et l’irresponsabilité trouvent encore ici tristement une illustration…

S’il y avait une grève pour exiger une restructuration de la Compagnie, une refonte de la gouvernance, pour exiger un plan de redressement lisible incluant des programmes de formation et d’investissement en matériels, j’applaudirais avec enthousiasme et je ferais un chèque pour soutenir l’action… Mais là, une grève pour demander à l’étranger de nous exclure de l’annexe B, j’hallucine :-(… Autant faire la grève de la faim pour que les casques bleus viennent ramasser nos sauterelles…

Une absurdité de plus…

Quant à cette fameuse inscription à l’Annexe B, que certains doux naïfs probablement manipulés veulent supprimer d’un coup de grève, laquelle aura fait mal au pays à la Compagnie et donc à eux même, de quoi s’agit il ? Et quels en sont les enjeux ? Commercialement, les enjeux sont faibles : les longs courriers aux couleurs d’Air Mad volent… Trop souvent à moitié vide… Mais ce n’est pas l’annexe B qui en empêche le remplissage… Ni obère leur rentabilité… Pour cela, il faudrait plutôt aller regarder du coté de l’État et des GP [2] qui paient sûrement plein pot leurs billets… Bref…

Mais le problème est que, faute d’agrément et ne pouvant opérer nos propres avions, l’exploitation de ces lignes européennes fait l’objet d’une double peine en termes de coût : on paye le leasing de l’avion (à Air France), et on paye l’exploitation (équipages, maintenance, assurances) à une compagnie autorisée à opérer dans le ciel européen (Iceland Air), laquelle achètera les services de maintenance des 340 à Air France KLM !!! Alors qu’on n’a pas de sous et qu’on a des salariés rémunérés qui restent au sol parce que le service est assuré par des équipages techniques et/ou commerciaux étrangers mieux payés, c’est effectivement rageant… Si on faisait ces économies, on pourrait accorder aux cadres l’augmentation qu’ils réclament (!!!)… Ou peut être réinvestir dans les moyens (formation et matériels) qui permettraient de remettre les services et la rentabilité au niveau d’excellence d’il y a quelques années… Qui a dit « quand les allemands étaient à la tête de la Cie ??? »…

Mais on nage ici en plein Canal de l’Absurdie, sans ïles éparses pour nous permettre de poser le pied… On se noie, on se noie…

« Une compagnie aérienne qui fait l’objet d’une interdiction d’exploitation pourrait être autorisée à opérer au sein de l’UE en affrétant un appareil avec équipage appartenant à une compagnie qui ne fait pas l’objet d’une interdiction d’exploitation, pour autant que les normes de sécurité applicables soient respectées. L’appareil utilisé pour ces opérations pourrait porter le logo de la flotte de la compagnie aérienne interdite »… Cette clause de l’annexe B en question a « permis » de mettre en exploitation dans le ciel Européen les deux 340 opérés (équipage, maintenance…) successivement par Air France, puis par Iceland Air. Trait d’humour : les septentrionaux traitent de destinations vanille mieux que nous…

Mais en fait, tout ça ne relève pas tant de la seule capacité d’Air Mad à assurer la maintenance de ses avions, que de la fiabilité et de la crédibilité des autorités de supervision de l’aviation civile nationale. Ici, le problème doit avant tout être ramené à la reconnaissance des capacités et des compétences de l’ACM à certifier les services de maintenance des longs courriers d’Air Madagascar. Ben oui… Se réfugier sur Iceland Air était nécessaire pour mettre les procédures de maintenance sous le contrôle de l’Aviation Civile d’Islande !!! Alors que, comble de l’absurdité (oui, vous aviez bien lu au dessus), il semble que ce sont les services d’Air France & KLM qui continuent à assurer la maintenance des deux 340 (re !!!)

Quand le plan d’action – financé par l’OACI avec le soutien de la DGAC française (c’est bien la peine de taper sur ceux qui essaient de rétablir les choses) – pour la remise en ordre de l’ACM (finis les NOTAM & autres billevesées) qui avait souffert en 2008 d’un audit défavorable, aura porté ses fruits, quand on se sera assuré que « l’État conserve sa capacité à se conformer aux exigences de supervision de la sécurité », l’annexe B se verra peut être biffée de l’inscription Air Madagascar…

D’ici là, balayons devant notre porte et réglons ces incompétences administratives et politiques, qui à elles seules mettent une compagnie par terre, avant d’aller chercher des responsabilités à l’extérieur… Et par pitié, assumons nos responsabilités… On a suffisamment de carences en haut à ce sujet là, qu’il serait bien que sur le terrain on fasse quelque chose qui nous sorte de cette boue… Et l’exemple d’Air Mad est d’autant plus désespérant, que ses services avaient une réputation d’excellence…

Bien à vous tous…

Lalatiana PitchBoule… 

resy tsy miady tsy mba namako o !

Notes

[1En fait c’est l’ensemble de la flotte Air Mad qui est frappée d’interdiction d’exploitation dans le ciel européen, sauf les Boeing B737, ATR 72, ATR42 et DHC, soit ses courts et moyens courriers, excluant en 2011 ses deux 767 ( !!! y’a qu’à faire du tana paris en ATR42 !!!)… mais excluant aussi de fait, tous les autres "nouveaux" appareils… On nous livrerait des 777 flambants neufs, que l’inscription à l’annexe B ne serait pas pour autant révolue…

[2GP : groundable passenger

91 commentaires

Vos commentaires

  • 2 septembre 2014 à 08:52 | jansi (#6474)

    En écoutant le ministre des transports, on est soit sidéré par son niveau d’incompétence soit dégouté par son inconscience devant le gros problème de notre transport aérien qui dépasse clairement le seul cadre d’Airmadagascar.
    En réalité, on lui a demande de dire publiquement ce qu’il ignorait de toute évidence.

    Qu’il révèle quelques exemples des fameux 800 points (devenus depuis quelques temps 300) que Mada (ACM, Airmad, Ministère, Adema etc...) pour qu’on puisse mieux comprendre la situation, sinon on restera toujours au niveau des généralités .

    En clair on a besoin d’un ministre des transports en complémentarité totale avec les organismes sous tutelle. Il faut aussi commencer par corriger les erreurs de casting au gouvernement, dans les CA de ces organismes mais aussi penser en permanence a la préparation technique de la relève du personnel qui n’est pas éternel a leur poste.
    Depuis le départ par exemple de MR Rasata Rainiketamanga ou de MR Rolland Ranjatoelina de la direction générale de Md, tous les dg qui se sont succédés , y compris les consultants de Lufhansa, nont pas eu de véritable stratégie de développement de la compagnie.

    • 3 septembre 2014 à 11:07 | zaho (#699) répond à jansi

      Je réponds juste à l’article, pas à Jansi. Merci d’avoir éclairci ceux qui suivent le dossier d’Air Madagascar car beaucoup de personnes écrivent sans savoir l’origine même de la mise en liste B de certains avions d’Air Madagascar.

    • 3 septembre 2014 à 17:51 | kelyfadada (#8406) répond à jansi

      En 1982, AirMad était presque en cessation de paiement. Recapitalisation et surtout "the right men at the right place, doing the right thing at the right time", un polytechnicien avec un 3éme cycle de gestion comme P.C.A. , un ingénieur, prof de gestion au M.I.T. comme D.G. Rigueur technique, rigueur de gestion et patriotisme avaient permis de porter haut les couleurs malagasy. Compromission, amateurisme et nationalisme chauvin n’étaient pas au menu.
      Merci pour cet article factuel, sans sentimentalisme.

    • 4 septembre 2014 à 09:28 | revysaditra (#8500) répond à jansi

      Il n’y a pas qu’Air Mad, il y a aussi Malaysia Airlines, qui perd entre 1 et 2 millions de dollars par jour, et dont de nombreux appareils volent quasiment à vide... contrainte de licencier 6.000 employés, frappée par deux catastrophes meurtrières cette année :
      1) la disparition d’un Boeing 777 transportant 239 personnes, le 8 mars
      2) le crash du vol MH17 dans l’Est de l’Ukraine, le 17 juillet, avec 298 personnes à bord.
      — -
      "Andriamanitra no nanome (Boeing sy Airbus) fa i Balita no tsy ambinina."

    • 5 septembre 2014 à 15:25 | Bena (#2721) répond à zaho

      je veux bien que les européens se soucient de leur sécurité des vols sur leur territoire. mais quand il y a crash de malaysia airlines, il y a autant d’européens morts que de malaisiens. quand air algérie crash, il y a autant d’européens qui décèdent que l’algérien.

      si par malheur, il arrive quelque chose à un vol intérieur d’hery mad, je ne pense pas qu’il y aura plus de gasy que de vazaha qui y laissent leur peau.

      au final, l’interdiction de vol en europe est plus dictée par l’économie (concurrence déloyale : les français en savent quelque chose avec le soit-disant bruit de concorde sur new york) que par la sécurité.

    • 5 septembre 2014 à 15:32 | Bena (#2721) répond à kelyfadada

      aza manahy fa efa io ny hery-mad dream team : nicole, bary njaka, kholer, ulrich, orlando, en affût ry rivomainty, jaoba.

      eto dago, na maty aza ny orinasa, tsy azo ROAHINA ny mpiasa fa tazonina ao ihany. dia io ny hery-mad, ny jirama na en cessation de paiement aza tsy mba manao plan social izany.

    • 7 septembre 2014 à 20:25 | Gérard (#5118) répond à kelyfadada

      Quand un taxi-brousse roule avec des pneus lisses à Madagascar, il suffit de glisser un billet "doux" au contrôle de police ou de gendarmerie et on continue son chemin.
      En Europe si on roule avec des pneus lisses, la police ou la gendarmerie bloque le véhicule et il faut appeler un dépanneur pour changer le pneu si on a pas de pneu de rechange et on a d’office un PV. Si on essaie de glisser un billet "doux" à la police ou à la gendarmerie on se retrouve à tous les coups devant un juge au tribunal.
      Pour les avions c’est pareil. Ici on bricole alors qu’en Europe il y a des règles très strictes impossibles à contourner. Donc qu’on arrête de voir le mal chez les autres et qu’on retire la poutre dans son oeil avant de vouloir retirer la paille du voisin.

  • 2 septembre 2014 à 09:44 | Turping (#1235)

    Les « réprésailles » infligées aux compagnies aériennes françaises par le personnel d’Air Madagascar ,la compagnie intersyndicale ,...n’ont pas donné de résultat à part le risque encouru de cumuler encore le déficit budgétaire ,le manque à gagner .
    Révendication qui ne changera les donnes ,la catastrophe ,perte de cette compagnie aérienne malgache tant que le gouvernement ne donne un coup de pouce ,de l’impulsion au niveau de la gestion budgétaire de cette compagnie.
    Quand la transition Rajoelina ,lui même qui n’a rien dans la cervelle ,ce sont ces conseillers qui était derrière cette affaire d’avoir acheté les 2 AIRBUS ,âgés de 14 ans à l’époque ,il y a deux ans . Si les Boéings avaient les mêmes âges que les AIRBUS ,n’était -il plus prudent de se poser la question si les entretiens allaient être suivis régulièrement ou d’acheter uniquement un appareil neuf ou récent ?que de choisir l’option location-vente sur 6ans où 2 ans après les appareils sont prêts à partir à la casse ?
    Même avec un ou des appareils neuf(s) ou récent(s) ,les suivis d’entretien et la politique gouvernementale en matière de compétitivité et,gestion rigoureuse sont-elles au rendez-vous ?

    « L’intersyndicale de son côté affirme qu’elle exige ni plus ni moins que la sortie d’Air Madagascar de l’annexe B de la liste de l’Union Européenne qui interdit celles qui sont dans ladite liste de survoler le ciel européen »

    La sortie d’Air Madagascar de l’annexe B de la la liste de l’UE dépend de la politique gouvernementale malgache à faire le nécéssaire (les entretiens stricts de ces 2appareils ) à respecter de nouveau les normes européennes exigées .La balle se retourne vers les dirigeants incompétents à trouver les moyens nécéssaires pour sauver cette compagnie de l’AIRMAD ?
    Par conséquent ,la mort de AIRMAD est déjà prononcée ,l’AIR FRANCE rafle la mise ,hélas !c’est le deal ,....on vous vend des avions que vous n’êtes pas capable d’entretenir ,avec les dettes car il reste encore 4années derrières ,et on vous sert avec avec les Boeings 777 sous le logo AIRFRANCE ! l’affaire marche bien pour les compagnies étrangères ,et vous les malgaches ,le coup d’état de 2009 ne soyez pas dupe , derrière svous êtes toujours sous la dépendance ,allez c’est toujours la faute des autres ,le cépamafotsime ,etc,.....
    Il était temps de se révéillez les malgaches ,
    Vox populis ,Masina ny Tanindrazana !

    • 5 septembre 2014 à 15:47 | Bena (#2721) répond à Turping

      la france a vendu le porte-avion foch au brésil. plus tard, elle avait des ennuis mondiaux pour se débarrasser du clemenceau, même type. la france a gagné de l’argent avec foch, et perdu avec clemenceau. la france se dit qu’elle aurait dû donner 2 porte-avion au brésil pour le prix d’1.

      c’est pour cela qu’elle a forcé radomelina à acheter 2 vieux air bus, sous forme de leasing. un terme que l’autre (et son ministre des finances) ignorait complétement.

    • 7 septembre 2014 à 19:02 | rakotoson (#8023) répond à Turping

      Et , si les meneurs de grève ont été poussés tout simplement par les grands responsables d’ Air Madagascar dont le PCA d’ avant cad Hery Rajaonarimampianina devenu aujourd’hui Président de la République et le PCA actuel Rabary Njaka , actuel directeur de cabinet de Hery Rajaonarimampianina à Ambohitsorohitra .

      Le franco - malgache bras droit omnipotent de Hery R et à la fois paradoxalement controversé par une frange des observateurs de la vie nationale . Une affaire machiavélique mais qui mérite d’ être prise en compte dans tous les schémas imaginables et possibles

      N’ oublions pas qu’ avant d’ être " élu " à ce poste Hery R ... fut pendant toute la transition ( 5 ans ) , ministre des Finances et du Budget et en même temps PCA de MD pendant que Andry Rajoelina était , lui , Président de la Transition .

      Une Transition censée faire tourner les affaires courantes et non aller acheter - moyennant grasse commission - deux aéronefs Airbus 300 - 340 qualifiée par les mauvaises langues d’ avions - poubelle d’Air France destinée à la casse

      C’ est , donc , pendant cette période faste que les deux hommes - Andry Rajoelina et Hery Rajaonariampianina - ont acheté ces deux avions incriminés qui allaient de surcroit grever lourdement sur le compte d’ exploitation d’ Air Madagascar qui n’ a pas publié son bilan au cours de ces dernières années . On se demande pourquoi ?!

      Le scénario à Air Madagascar consiste à pousser des meneurs à entrainer le personnel dans une grève à la fois sauvage et suicidaire en mettant sur le compte d’ Air France - par extension , la France - l’ impossibilité de MD de sortir de la Liste B . Le résultat on connait : Les retombées de la grève sur l’ image de Madagascar et d’ Air Madagascar bonjour les dégâts !

      Grosso modo , la liste B qu’ on a présentée jusqu’ ici en long et en large est une question de SECURITE aérienne . Mettre la pression la - dessus est inimaginable . La réalité est que les autorités malgaches avec la complicité de la direction générale d’ Air Madagascar - Hugues & Co , le ministre des Transports Ramanantsoa et l’ actuel cherchent à tout prix à couler Air Madagascar pour la revendre pour un morceau de ... Koba !

      N’ est - ce pas ce qui se trame , en haut lieu et dans les salons de la capitale ?

  • 2 septembre 2014 à 10:21 | jules (#2904)

    Un bel exemple du pourquoi Mada restera toujours un pays dans la misère:irresponsabilité, incompétence, copinage et magouilles entre copains-coquins.
    Et oui, le"c’est pas nous" ,l’incapacité à respecter un cahier des charges ,

    l’approximatif permanent rongent jusqu’à la moelle la société malgache.

    Un coup d’état pourri, fait par des cranes d’oeuf ça ne peut rien avoir de positif, maintenant il faut payer et la note est lourde si l’on regarde la dégradation générée.

    • 3 septembre 2014 à 19:26 | zanadralambo (#7305) répond à jules

      Hélas, un constat que je ne peux que valider...Je reviens d’un séjour de deux mois dans notre patrie bien aimée, après une absence de 5 ans.
      Effarant, le bilan !
      Au lieu de taper sans cesse sur la France qu’on rend responsable de tous nos maux, balayons devant notre porte !!!!!!!! Nous sommes les seuls responsables de la situation désastreuse de notre pays, un fou dangereux, c’est vrai, a semé sa mauvaise graine en 1975.

    • 5 septembre 2014 à 16:06 | Bena (#2721) répond à zanadralambo

      un zanadralambo reste un sanglier sauvage.
      que peux-tu connaître de ton pays en deux mois. tu n’es ni plus ni moins qu’un autre kolo ou basile. tu te permettras de donner des conseils aux investisseurs après tes vacances. c’est ça le vrai mal de ce pays, des faux-intellos, des pseudo-patriotes.

  • 2 septembre 2014 à 10:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    Un PCA défaillant devenu PRM et y croire encore pour le bien du pays : C’est typiquement MAL + GACHE, un pays à part dans un monde à l’envers.
    Quand le FMI demande la suppression de la subvention et la hausse du taux de pression fiscale, c’est pour lutter convenablement contre la pauvreté alors que nos dirigeants prennent les mesures contraires :
    - faire payer encore et toujours les pauvres avec les nouveaux impôts et la suppression de la subvention soit disant pour instaurer la vérité de prix et sans mesure d’accompagnement pour la défense des pouvoirs d’achats des couches les plus vulnérables.

    • 2 septembre 2014 à 10:47 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Quant on sait ce qui se passe dans les pays frappés par le virus Ebola, Madagascar aurait pu en profiter de la suppression de la majorité des vols vers ces pays (Guinée Conakry de 50 vols internationaux hebdomadaires, ils n’en restent plus que 17, etc..) alors que nos illuminés de syndicalistes avaient décidé de faire autres choses : encore des opportunités perdues pour rien.
      Dans le cadre de la mondialisation, l’éducation dans tous les domaines est indispensable si l’on veut s’en sortir dignement.

  • 2 septembre 2014 à 10:41 | ratiarivelo (#131)

    Salama e ! Efa betsaka ny voalaza sy voasoratra teto @ny ity forum-ny M.T. indrindra ny momba ny AIR-MAD **** izao no hatao hoe : Mandrora mitsilany ry zareo o **** TGV aho hoe**** Andry nirina rajoelina aho hoe**** natotiny ao antin’ny TA****** ny AIRBUS-340 dia izao no fiafarany ***** ary tandremo fa mbola tantara mitohy an ???? qui vivra verra ry ZAREO OOOOOOOO !!!!!!!!!!! samy tsara

    • 2 septembre 2014 à 10:53 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à ratiarivelo

      Salama

      Sitrapo manahirana Ratiti a ! Ka rehefa tsy zaka intsony dia aleo mametra-pialana fa aza mamoha fota-mandry isan’andro vaky izao fa tsy maharesy lahatra intsony : Ny lakile efa noraisinareo ka ataovy izay mety e !.

    • 2 septembre 2014 à 11:16 | Isandra (#7070) répond à ratiarivelo

      Mampanahelo ny toe-tsaina toa anao izao sy ny mpiasan’ny Air-mad izay tsy manao afatsin’ny mitady ny meloka lavitra (bouc émissaire),...nefa ny antony mahatonga ny fahavoazana dia ao anatiny sy eo akaiky eo ihany,...

  • 2 septembre 2014 à 10:44 | Jipo (#4988)

    Merci Lalatiana pour ce succulent & réaliste article ☺ .

  • 2 septembre 2014 à 10:48 | ratiarivelo (#131)

    Marina ny Anao ra-Lalatiana oo : Tena AIRBROUSSE-340 marina***** hantanio i Domelina ny momba an’io AIRBROUSSE-340 hihhiiiiiiiiiiiiii ????????????

  • 2 septembre 2014 à 10:54 | Isambilo (#4541)

    Pourquoi tourner autour du pot ? L’objectif de ceux qui ont décidé de l’achat de ces avions n’était pas de faire le bon choix, ce qui est à la portée de n’importe quelle personne voulant acheter un objet.
    Leur objectif était de savoir qui va leur permettre de toucher une commission.
    Rajaonarimampianina, en tant que président du conseil d’administration devait être au courant de la transaction. Il était le premier responsable. Donc, soit c’est un incompétent avec des diplômes à titre étranger, soit il a été complice (je ne sais pas jusqu’à quel point) d’une tricherie aux dépens de l’état malgache.
    Quant aux employés grévistes, ils devraient commencer à apprendre à lire et écrire. Ils sauraient ainsi que ce n’est pas avec une grève qu’on règle un problème technique.
    Ils se trompent de cible. Et il faudrait compter sur des individus de la sorte pour gérer une compagnie aérienne ? Le miracle c’est qu’il n’y a pas encore eu d’accident jusqu’à maintenant.

    • 2 septembre 2014 à 11:51 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Isambilo

      Le miracle vient de la prouesse de nos pilotes , Isambilo : l’avion qui assurait les liaisons Mada-Singapour ne ’volait’ qu’avec un seul réacteur !!

      Ce qu’on oublie , volontairement , de signifier , du temps de ce fameux allemand , les cadres dirigeants malagasy d’Air-Mad se sont mis en travers de toute décision de ce dernier surtout concernant la réparation de cet avion

      Car cette réparation ne pouvait se faire qu’à la Réunion et que le cout devait ètre réglé en devises étrangères , en euros précisément

      En tout cas cette grève a permis d’interpeller directement monsieur le PRM
      Hery

    • 2 septembre 2014 à 20:50 | lalatiana (#1016) répond à Rakotoasitera Fidy

      Wep ... Fidy ... Effectivement .. Ca a sûrement interpellé le PRM ... mais pour autant, en fera t il plus qu’il n’en a fait jusque là ???

  • 2 septembre 2014 à 11:46 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Qui saura mettre en œuvre le "take off" de Madagascar dans les airs et dans la brousse ?

    Le vahiny ?

    • 2 septembre 2014 à 12:16 | râleur (#3702) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      De toute façon, dasn un aéroport digne de ce nom, ce ne sont pas les personnels des compagnies aériennes qui assurent le ground handling (les services au sol).

      Donc le transport aérie, en particulier à Ivato, nécessite un grand coup de balai et une totale nouvelle organisation du travail et des responsabilités.
      Sur des problèmes de ce genre, les responsabilités de la gestion de l’aéroport devrait relever d’ADEMA et non d’une simple compagnie aérienne comme Air Mad.

      Quand l’ACM sortait des NOTAM politique sans queue ni tête, au lieu de faire son job d’assurer la sécurité des aéronefs, cela montre bien que les interdictions sont nettement justifiées

      Quand on met un ancien d’AIR MAD à la tête de l’ACM, c’est que personne en fait ne sait pas comment tout cela fonctionne.

      Les compétences dans une Compagnie aérienne sont bien éloignées des compétences requises pour être à l’Aviation Civile

      Bref, comme d’habitude, les dirigeants n’écoutent que leur sentiments dasn un domaine purement technique !

      Pour les dirigeants malagches, 2+2 peut être égale à 5, car 5 est un chiffre impaire ! Et Dieu et les ancêtres seront satisfaits

  • 2 septembre 2014 à 12:15 | lanja (#4980)

    AIR BROUSSE MANARA-PENITRA ireo , ezaka vitan ny révolution orange sy ny mpomba azy, romboinareo zalahy, oe oe .... oe

    • 2 septembre 2014 à 12:50 | Isandra (#7070) répond à lanja

      Mahereza mihomehy ihany,...

      Ny tsy fantantrao efa nomena fitaovana ahafany miasa ireo mpiasa ireo, ka izay manao ihany moa no voa tsikera,... fa rizareo mpiasa no tsy nahavita tsara ny andraikiny, nampitombo ny mpandeha, mba ho rentable io fitaovana io....

    • 2 septembre 2014 à 15:24 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Dia tena mivavaka amin-drajoelina mihitsy ianao raondriana raha izany famalinao izany no dinihina. Hadisoan’ny mpiasan’ny Air Mad indray izany izao ny tsy nahavita nampitombo ny isan’ny mpandeha ? Mora kokoa ny manome zavatra tsy lasa vidy sady lafo be dia avy eo miala pa moramora o ? Sa hoe raha rajoelina no filoha teo dia hainy ny mamaha ny olana fa izy mantsy maranitra izaitsizy ka dia hadisoan’izay nanakana azy tsy hirotsaka sy tsy nifidy azy koa izany izao mitranga izao ?

    • 2 septembre 2014 à 17:02 | ratiarivelo (#131) répond à Isandra

      Marina ny azy ry "Isandra" fa Hianareo mianankavy ihany no nahatonga izao LOZA ao @ny AIR-MAD izao fa za mipelapelaka mamely ny sasany eo*** Teo i Domelina sy ny revelisionam- POR***** NAREO io ihany no nahatonga izao gidragidra izao. Inona ny valiny : Izao miantra @ny Mpiasan’ny AIR-MAD izao !! Dinio tsara nama fa aza manao resakin’ny Mpifoka rongony !! Sans rancune.

  • 2 septembre 2014 à 13:59 | iarivo (#5822)

    Cette fois-ci Pichboule, alias Lalatiana Rakotomalala, a visé juste et bien mis son doigt là où il fallait, là où ça va mal, ... Et je l’approuve entièrement !

    Un mal qui ronge beaucoup de malagasy, tout particulièrement ces "pseudo nationalistes nauséabonds et xénophobes" !

    Et de ceux-là il y en a beaucoup qui harangue du côté de Behoririka ou sur différents forum et blog !

    Ce mal c’est ce que j’illustre par : "chercher à vouloir péter plus haut que son cu/" !

    C’est certainement pour eux un palliatif qui leur permettrait, éventuellement, de camoufler leur frustrations et autres complexes !

    • 2 septembre 2014 à 14:38 | olivier (#7062) répond à iarivo

      Question à 1 Ariary ?

      Pourquoi la vérité éclate t elle à la une des journaux APRES "la diffamation collective" ?

      Une conséquence de la force de Coriolis dans l’hémisphère sud ?..

      Je serais curieux d’obtenir l’avis d’Air France quant à ces 2 A-340 "soi-disants poubelles"..

      Quelques chose me dit que nous ne sommes pas au bout de nos surprises..

      A condition que nos chers Journalistes posent les bonnes questions aux bonnes personnes..

      OR

    • 4 septembre 2014 à 15:44 | el che (#344) répond à iarivo

      Vous avez entièrement raison Iarivo. Nous avons une révolution à faire en matière de mentalité. Nous devons nous intégrer dans le concert des nations, et apprendre à travailler avec tout le monde sans jouer à la "Causette" toujours pointer du doigt les autres sans se remettre en question. A ce stade, il ne faut espèrer aucune avancée.

  • 2 septembre 2014 à 16:23 | betoko (#413)

    Lalatiana , avant de dire des âneries avez vous procédé ou avez vous diligenté des enquêtes approfondies , pourquoi certains personnels d’Air MAd se sont cassés les kouilles jusqu’ à être menacés d’être licencié ? Vous ne savez peut être pas qu’il y a des magouilles terribles dans cette affaire à entendre les explications de ceux qui ont fait ce seet-ing . Vous nous parlez de ce qui s’est passé en 2002 , mais c’est déjà résolu tout ça .A entendre tous le protagonistes cette affaire n’est pas du tout résolue , il y a anguille sous roche et si d’ici le mois de mars rien n’est réglé , ça va être pire .
    Aviez vous lu le journal La Vérité de ce matin en première page dont le titre est "Problème d’Air Madagascar , Des remarques et questions simples mais pertinentes . Juste une chose pourquoi Air France interdit aux PNC et PNT bien formés par Air France de travailler sur les Air Bus 340 ? si l’équipage de ces avions seraient malgaches , l’annex B serait tout de suite appliquées n Trouvez l’erreur

    • 2 septembre 2014 à 16:56 | lalatiana (#1016) répond à betoko

      BonjourBetoko,

      Je vous remercie d’avoir vu des âneries dans ce que je disais ...

      Mais quant aux enquêtes "approfondies" que je n’ai évidemment selon vous pas menées, j’aimerais bien que vous meniez vous même les recherches nécessaires pour nous prouver que les services d’entretien d’Air Mad sont au top, et que les procédures de l’ACM sont au niveau international ... Il est évident que ce que les techniciens et cadres d’Air Mad et de l’ACM n’ont pas réussi à prouver aux instances internationales, ne relève que de la mauvaise foi des dites instances internationales : parce que les avions d’air mad ne sont jamais en retard, qu’ils ne sont jamais en panne, que les équipements de navigation de l’ACM sont au top en matière de sécurité ... Bref que tout ça ce ne sont que de vilains mensonges qui ne servent qu’à faire gagner un peu plus de sous à Air France ...

      C’est marrant ... non pardon ... C’est tragique ... Parce que c’est ce genre d’aveuglement, que vous entretenez si aisément, qui, lui, sert les acteurs étrangers...PARCE QUE VOUS N’ETES PAS FOUTUS de comprendre que nous sommes les premiers responsables de notre redressement .. Au lieu de chouiner ... "môman, le grand dans la cour, eh ben il ne me fait que des méchancetés" ... Grandissez nom de d...

      Quant à dénoncer les méfaits de reny malala, ne venez pas me donner des leçons ...

    • 2 septembre 2014 à 17:04 | lalatiana (#1016) répond à betoko

      Et en dernier lieu, ce n’est pas la nationalité des équipages qui est remise en question ... Ce sont les PROCEDURES de recrutement, de formation, d’entrainement et d’actualisation et de suivi des compétences qui semblent être remises en cause ...

    • 2 septembre 2014 à 17:07 | ratiarivelo (#131) répond à betoko

      Aza manao resakin’ny Mpifoka rongony ry "betoko a !!! Tena marina ireo voalazan’ i Lalatiana ireo !! fa hianao sy ny forongonareo ary ireo lalimanga namanareo "ORANGE sy D.J. domelina no nahatonga izao .

    • 2 septembre 2014 à 17:41 | betoko (#413) répond à lalatiana

      Juste une seule question , si ces agents au sol d’Air Mad ne sont pas compétents comme vous le prétendez ,si j’étais à la place d’Air France de Corsaire , d’Air Austral de Air Mauricius etc ; je leur dirais , s’il vous plait ne toucher pas à nos avions lors de nos escales car nous n’avons pas confiance en vous , vous n’êtes pas compétents . Donc si je devrais suivre votre logique , tous les avions qui partent d’Ivato sont mal agencés par les techniciens ou mécaniciens au sol d’Air Mad , et il faudrait faire venir dare-dare des techniciens ou mécaniciens d’Air France à Tana ? à votre place , j’aurais peur de prendre un avion vers Paris quelque soit la compagnie .
      2° Pourquoi Air France interdit aux PNC d’Air Mad à travailler sur Air Bus 340 , pourtant ils étaient formés par Air France pendant 7 semaines à raison de 3000 euros par personne ?
      3° L’avion Air Bus 340 porte la couleur de Air Mad et avec des PNT d’Air France et Air France facture à Air Mad 5000 euros le klm de vol , Est ce que les pilotes d’Air Mad ne sont pas capable si on les forme de piloter ces Air Bus ? Est ce que si ces avions seront piloté par des pilotes malgaches , ces Air Bus 340 seront pénalisés par l’annexe B ?
      Vous ne voyez pas les abus d’Air France ou vous trouvez que c’est tout à fait normal ?
      Pendant 7 ans , je faisais l’allée retour Paris Tana , et au début j’ai été fidèle à Air Mad , Puis depuis 3 ans je ne vole plus que sur Air France , maintenant je sais pourquoi Air Mad est gravement malade , et que dorénavant je ne prendrai plus Air France

    • 2 septembre 2014 à 18:22 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Mr betoko !
      Vous avez critiqué Air mad à juste titre , mais à présent vous vous en faite le défenseur, après avoir dit que vous ne voyagerez plus / AM et ne prendrez qu’ AF , voilà que ce jour ,vous nous dites que vous ne prendrez plus AF ???
      Une logique bien singulière, que seul betoko peut suivre manifestement ...

    • 2 septembre 2014 à 18:37 | DIPLOMAT (#846) répond à lalatiana

      fin que chacun puisse avoir une idée LA PLUS PRECISE POSSIBLE de la mise en annexe B de la compagnie AIR MADAGASCAR , voici le rapport que l’AESA a remis au ministère français concernée ( Lire les art 66/57/69).
      Les problèmes concernent :
      l’absence de mise en oeuvre des procédures de contrôles en particulier de Navigation (75% des contrôles programmés entre l’ACM et l’AESA n’ont pas été fait (alors que sur le papier ils étaient programmés),
      Et humaine : l’ACM, reconnait que Madagascar ne dispose pas de ressource pour effectuer certains de ces tests. Ce problème existait dejà en 2012, une entreprise agrée avait été trouvée pour faire les contrôles, mais au bout de 6 mois.... l’ACM avait pris l’initiative de ne plus mener à bien ses engagements !!!!

      http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/reglement_CE_368-2014_FR.pdf

      Alors Betohika , prenait le temps de lire de vous informer, avant de porter des appréciations sur les uns et les autres, celà vous rendra... moins ridicule que vous ne l’êtes dejà .. Merci

    • 2 septembre 2014 à 18:49 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      Mon pôv .. vous confondez entretien et réparation .

      Les réparations des avions ont plusieurs échelons . Pour votre info, certaines réparation et contrôles de Boeing doivent même être effectuées à Chicago !!
      Est ce à dire que nous sommes des incapables ? Non .

      Mais il y a une différence entre surveiller des niveaux et intervenir sur écran de contrôle ECAM ou un FCU .

    • 2 septembre 2014 à 18:57 | lalatiana (#1016) répond à betoko

      Il fait exprès ou quoi ??? ... :-D

      Les personnels au sol qui alimentent les avions, assurent les débarquements passagers et frets et l’alimentation en carburant sont ils les mêmes que ceux des services qui assurent l’entretien, la révision et les réparations courantes ??? C’est sur ce genre d’amalgame qu’on comprend pourquoi on est dedans ... autant deemander au pompiste de la station Jovena d’Alakamisy de règler une formule 1.

      Et ce ne sont les personnes qui sont visées, mais les procédures ... Quand la décision de passer sur des 340 a été prise, nos 767 étaient déja frappés d’interdiction de survol européen pour des problèmes d’entretien et de sécurité ... Ces avions parait il "pourris" ont été restitués au loueur, qui s’est empressé de les remettre à niveau pour qu’ils continuent à voler ... Mais pas chez nous et pas grâce à nos équipes de maintenance ... le loueur était arabe ... bien évidemment il était lui aussi de mèche avec les français !!!

      Posez vous plutôt la question pourquoi la flotte Court et Moyen courrier 737-ATR42-DHC6 n’est pas frappée d’interdiction ? Et demandez vous pourquoi a t on acheté des appareils sur lesquels la transformation des équipes de navigants techniques et commerciaux et de de techniciens de maintenance allait être difficile et coûteuse à opérer ET A CERTIFIER en raison de la différence fondamentale de culture entre les deux avionneurs ... Les équipes d’Air Mad avaient une culture Boeing (cf 767), et oui ... On s’est fait b... sur ces 340 ...

      S’il y avait des raisons opérationnelles de prendre des 340 quadriréacteurs, il aurait quand même mieux valu évaluer les impacts et enjeux en termes de personnels et de CERTIFICATION de ces équipages ET DES EQUIPES DE MAINTENANCE... Aucune vision globale .. TSSS ...

      Une certification machine (vol ou maintenance) c’est un certain nombre d’heures de formation et d’entrainement simulateur et réel pour la qualification de type, qu’on entretient ensuite par des séquences de training PERIODIQUES, avec bien sûr des contraintes d’activité en vol sur des périodes définies ... Et ça coûte très cher en investissement ... et comme Air Mad est exangue en trésorerie parce que certains, qui n’ont rien à faire de la rentabilité d’Air Mad et de sa survie, ne payent pas leurs dettes et leurs GPs et parce que ses problèmes de régularité font fuir les passagers et parce que les surcoûts occasionnées par l’annexe B viennent s’ajouter à tout ça .. Eh bien Air Mad n’est plus capable de former ses équipes et de les faire valider par l’ACM elle meme sous "embargo"... Et on est dans le CERCLE VICIEUX ... TSSSS ... pas deux sous de réflexion ... Il aurait fallu réfléchir avant ... Et en particulier sur une question : pourquoi persiste t on a entretenir ces liaisons internationales qui sont dramatiques en termes de rentabilité ?

    • 2 septembre 2014 à 18:59 | lalatiana (#1016) répond à DIPLOMAT

      ah .. Thx DIPLOMAT pour ce doc ... (Y)

    • 2 septembre 2014 à 19:01 | lalatiana (#1016) répond à Jipo

      Pas compliqué ... C’est comme Ran tan plan ...Ou une boussole qui indique le sud ... Il voit "lalatiana" et il est nécessairement contre ...

      Je suis sûr que le jour où je me mets à chanter les louanges du TGV il vire pro-ra8 .. :-D

    • 2 septembre 2014 à 19:20 | DIPLOMAT (#846) répond à lalatiana

      De rien , j’aime votre article

    • 3 septembre 2014 à 06:41 | rayyol (#110) répond à Jipo

      dans l incertitude abstient toi Vous m avez demontrer que je doit rester avec air France J aime mieux gambler pour un gagnant.Je suis un technicien de profession et me considere comme un competent dans mon domaine Vos arguments ne sont guere convaincant.beaucoup de mot peut de preuve technique.C est la le probleme de Madagascar On a apprit la langue de moiiere et on veut montrer sa capacite de la maitriser Mais en ce qui concerne l approche technique seule convaincante un gros zero Les Malgaches sont fort en verve mais c est tout Des singes savants,aucune profondeur.Des gens instruits mais c est tout Le resultat de l education des gouvernants passe.On endort les gens non instruit avec des beau mots.Mais cela fait un temps

    • 3 septembre 2014 à 08:01 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Avant de sombrer dans le melo drame On a bien dit 350 points a regulariser Quels sont ces points tout technicien ne procedera pas a aucune analyse avant de connaître ces points Apres etape suivante Que peut t on faire pour y remedier Apres est ce valable et cest sur cette base que toute analyse devrait debuter Le reste n est que memerage de frustres de tout acabit

    • 3 septembre 2014 à 08:15 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Dans tout probleme il y a le dit et le non dit Pour proceder a une analyse objective il faut departager les deux Commencons par le plus facile .Le cote technique Apres confrontons les responsables a la realitee C est la que le non dit va faire surface Et avec de la volonte il sera possible de remedier au probleme Mais s il y a une volontee seulement

    • 3 septembre 2014 à 13:11 | zaho (#699) répond à betoko

      A vous lire Betoko, vous êtes dans le milieu de l’Aéronautique. Si c’est le cas, je suis au regret de vous dire que vous ne comprenez rien à rien, car je suis dans ce milieu Aéronautique. De grâce, parlez des choses que vous savez, mais pas des choses que vous ne maîtrisez pas. Je remercie Lalatiana, mais essayer de vous faire comprendre les problèmes d’Air Madagascar ne sert à rien, car pour vous, c’est toujours la faute de l’EX Colonisateur. Les dirigeants d’Air Madagascar n’ont rien à se reprocher. C’est triste. Avec des gens comme vous, on n’avancera JAMAIS.

    • 3 septembre 2014 à 13:43 | zaho (#699) répond à lalatiana

      Vous perdez votre temps Madame avec Betoko. A laver la tête d’un nègre, on perd son savon. En tout cas, je tiens à vous remercier pour les recherches que vous avez faites pour écrire votre article car je suis dans ce milieu et je reconnais le travail qui a été fait. Ce que Betoko ne veut pas admettre, c’est la RESPONSABILITE de nos dirigeants successifs. Air Madagascar est en train de chercher des avions de 95 places pour assurer les lignes intérieures. Voir l’article de l’Express de Madagascar "Une Joint-venture pour sauver Air Madagascar ?" en date du 12/08/2014. D’après ce que j’ai entendu, Air Mad est en train de finaliser l’achat ou la location de quatre quadriréacteurs avec un pays d’Amérique latine (sous toute réserve). L’achat ou la location des 2 A340 n’a pas suffi. Bonjour l’entretien et la consommation. Qui va piloter ces avions au fait ?

    • 3 septembre 2014 à 16:09 | olivier (#7062) répond à zaho

      Pourvu que l’avion ne soit pas un airbus

      CA NOUS FERA DES VACANCES !!

    • 4 septembre 2014 à 08:20 | zaho (#699) répond à olivier

      Wait and see. Si ce sont des Airbus, nous embaucherons des pilotes étrangers pour les faire voler. Air Madagascar ou je dirai Le Gouvernement n’est pas à une bêtise près.

    • 4 septembre 2014 à 21:34 | razoky (#8503) répond à lalatiana

      Bonjour,royé ce
      Le plus triste dans cette histoire est que certaines personnes parlent des choses qu’elles ne maitrisent même pas ;
      1)Savez-vous qui fait les audits chez AIR MADAGASCAR pour qu’ils ont l’autorisation ou techniquement les agréments de faire des maintenances avions ? Réponse:EASA c’est un organisme EUROPEEN ;et ils ont bel et bien octroyé cet Agrément PART145 à AIR MADAGASCAR (ce terme est cmopliqué pour les personnes qui ne connaissent rien aux maintenances avions)
      2)Un autre audit dit IOSA a bel et bien été passé avec succès par AIR MADAGASCAR CETTE ANNEE ;
      Et la liste sera longue si on continue mais je préfère m’arreter là car cela consisterait à enseigner les integrales aux élèves de primaire ;
      Ceci pour expliquer que les techniciens d’AIR MADAGASCAR sont capables de faire les maintenances avions dans les normes ;pourquoi AIR FRANCE ,AIR MAURITIUS ?SOUTH AFRICAN AIRWAYS et bien d’autres encore confient le check de leurs avions à Madagascar mais n’envoient pas leurs propres techniciens ici pour recevoir leurs avions meme si c’est en transit ?Parcequ’ils ont confiance en AIR MADAGASCAR.
      L’agrément PART 145 certifie qu’une compagnie ayant cet agrément est capable de faire des maintenances avions dans les normes requises par l’autorité EUROPEENNE
      3°)Savez-vous quelle compagnie fait la maintenance de ces deux AIRBUS A340 d’AIR MADAGASCAR, ?Réponse:CE N’EST PAS AIRMADAGASCAR mais au début c’est AIR FRANCE après c’est SOUTH AFRICAN AIRWAYS et ISLAND AIR !!!!!!!!
      Mais que font donc les techniciens d’AIR MADAGASCAR sur ces AIRBUS ?Juste cequ’ils font aux avions d’AIR FRANCE et des autres compagnies de passage ici ;avez-vous trouvé l’erreur ?NON ?
      Imaginez qu’AIR MADAGASCAR a loué un avion qui vient d’AIR FRANCE et qui a été entretenu en France et qui passe des checks chez AIR FRANCE et ne peut voler vers la France ;où est l’erreur ?
      4)Pour éviter des désagrément pareils AIR MADAGASCAR loue un avion européen,qui a toujours volé en EUROPE et qui a été entretenu en Europe,bing !!!Qu’est ce qui se passe alors ?Cet avion européen a été bloqué à CDG parcequ’il va voler vers MADAGASCAR et loué par AIR MADAGASCAR !!!Bizarre ;bizarre !!!!et ce sont les techniciens d’AIR MADAGASCAR qui cherchent des boucs émissaires ;bizarre !!!!

  • 2 septembre 2014 à 23:12 | diego (#531)

    Bonjour,

    Écoutez, les employés d’Air Mad se battent avec la seule arme qui est à leur disposition, la grève. S’il fallait dire quelque chose, je dirait que ces employés n’ont pas suffisamment bien utilisés cette arme.

    Ne le savent-ils pas que le fait même qu’on émet des menaces à leur endroit est la preuve même de l’importance de leur métier ? Cela mérite un peu de respect et de la part de la direction de la Compagnie, mais surtout de gouvernement et du président lui-même.

    Chose très curieuse, tout le monde semble être victime d’une perte de mémoire ici. Le 1 er nom qui doit venir à votre esprit c’est celui du président lui-même. Les dossiers d’Air Mad, il doit bien les connaître :

    - Tout le monde semble l’oublier !

    J’ai assisté à Paris un décollage d’un 340 porté le nom d’Air Mad avalant la longueur de la piste :

    - Vous allez accuser......? QUI ? Les employés qui se trouvent à Ivato ?

    Air Mad est une Cie,il faut oser le dire, en faillite. Qui est, qui en sont les responsables ?

    Il faut établir les responsabilités de chacun avant de partir dans une accusation tout azimut. Les employés d’Air Mad connaissent superbement bien leurs droits, mais ne nous concluons pas trop vite d’avancer qu’ils ignorent leurs devoirs de facto ils sont des gens irresponsables.

    Pourquoi le président se tait-il ?

    Si les employés jugeaient vraiment qu’il aurait injustice, il aurait fallu continuer la grève. La pagaille à Paris quand les personnels d’Air France se mettent en grève est indescriptible. C’est malheureux, mais souvent, c’est la manière forte et un peu idiote que les dirigeants des Cies comprennent.

    Les gens ne comprennent pas qu’il y problèmes, que les autres ont des problèmes que lorsqu’ils sont victimes à leur tour......ils sont privés de départ ou n’arrivent pas à destination par exemple.....

    La crise commence à nous rappeler qu’elle s’attaque maintenant à la classe sociale aisée.

    Au fait, qui est le président de ce pays ? Où est donc l’Etat malgache ?

    Savons-nous qui sont au pouvoir depuis six années maintenant ? Allons, nous avons, toutes et tous bonne mémoire ! Qui sont-ils o ? On va jouer au RAHOSIJAMBA ?????

    Ayons un petit peu d’honnête intellectuelle, cinq années de transition illégale, était-ce nécessaire ? Il faut le prouver !

    Et avoir un DJ inculte, sans expériences et non élu, à la tête du pays durant cinq années, pour prouver quoi :

    - Qu’on était, est idiot ou pour montrer qu’on pouvait, peut faire ce qu’on veut de la NATION GASY ?

    L’un ou l’autre est une preuve que la majorité des élites Gasy sont des gens sous développées, sous éduquées. Nous n’avons même plus besoin de preuve....pourtant tout le monde semble nager dans de délire, refuse d’admettre que le vrai problèmes du pays sont ses élites.

    Madagascar est en difficulté parce que ses élites sont incompétentes. Foutons la paix au employés d’Air Mad, de La Secren et de La Jirama et les autres.....foutons-les la paix....les problèmes sont ailleurs.....

    Le pays a un président, me semble-t-il.

  • 3 septembre 2014 à 06:51 | racynt (#1557)

    Je suis d’accord avec lalatiana en ce qui concerne le fait que la responsabilité d’air mad, de ses dirigeants et des responsables étatiques malgaches sont les premiers à être engagées dans ce problème et qu’il est puéril de dénoncer air France comme étant l’unique responsable. Cependant, malgré tout, il faut reconnaître que si l’on ne parle que des vols longs courriers (uniquement longs courriers) Air Madagascar n’a jamais eu d’accident d’avion contrairement à Air France : qui est le plus air brousse vu sous cet angle ?

    Deuxièmement, il faut reconnaître que c’est tout de même effarant qu’à chaque fois qu’on a un francophile au pouvoir, 2002, 2011, Air Madagascar se trouve dans le rouge, il est donc légitime de se demander, s’il n’y a pas une volonté de la France de couler Air Madagascar pour que sa compagnie puisse avoir le monopole du marché aérien entre Madagascar et la France. Il faut savoir que lorsque l’autre francophile (Ratsiraka) de service était au pouvoir, avant même les élections de 2002, Air Madagascar était sur le point de déposer le bilan et n’a trouvé son salut que lorsque Ravalomanana a pris le pouvoir et s’est occupé du cas Air Madagascar avec des dirigeants vazaha b allemand qui malgré les salaires faramineux qu’on leur reprochait, avaient au moins le mérite d’avoir su débloquer la situation et remonter la pente. Et voilà que comme par hasard, lorsque qu’un autre autre francophile de service(Rajoelina) des années après a pris le pouvoir à son tour, Air Madagascar se retrouve dans le rouge. Y voir des manigances derrières cette histoire comme vous dites n’est peut-etre que le fruit de notre imagination :-o

    Dernièrement, en ce qui concerne les gp, un statut que vous enviez grave, contrairement à ce qui est décrié, ils ont toujours été sur liste d’attente et ne sont embarqués que lorsqu’il y a des places libres.

  • 3 septembre 2014 à 07:15 | racynt (#1557)

    Voici un extrait d’un article sur air France :"Depuis 1950 Air France a enregistré 22 crash et 1258 décès. Ces chiffres la placent en 22eme position sur 24 en Europe. Un « article » paru il y a peu tente « d’expliquer » et « d’analyser » le cas Air France, vous le trouverez ci-dessous. Étonnant comment le cas Airbus n’est pas mis en avant…


    Quand on lit les rapports d’incidents d’Air France, on a envie de dire « Attachez vos ceintures ! » avant même d’accueillir les passagers avec le traditionnel « Bienvenue à bord ! ». Les conclusions du rapport officiel du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) sur le crash du Rio-Paris qui a fait 228 morts en 2009 viennent d’en fournir une preuve supplémentaire.

    Mais l’inquiétude ne date pas d’hier. « Le crash de Rio, c’est le crash de trop », soupire un commandant de bord du groupe, qui déplore que la compagnie enchaîne un accident tous les trois ans et demi, ce qui la place en 22e position sur 24 compagnies européennes selon le site Planecrashinfo, derrière des compagnies moins prestigieuses comme Aer Lingus ou Air Europa ou des low cost comme EasyJet et Virgin Atlantic..."

    • 4 septembre 2014 à 18:24 | Luisluis (#8493) répond à racynt

      bonjour

      Il suffit de se référer aux calculs basiques de probabilité pour se rendre compte que le nombre d’appareils ainsi que le nombre d’accidents au km/volé entre Easyjet et Air France n’est pas comparable.

      Pour ma part, je me sacrifie de plus en plus afin de continuer à voler régulièrement depuis 25 ans sur Air Mad afin de soutenir la compagnie, mais il est vrai que tant sur les vols internationaux qu’intérieurs les retards ou changements d’horaires systématiques adjoins au manque de sens commerciale de la compagnie, finissent par user.
      Cet état de fait serait peut être amélioré par l’ouverture des vols intérieures à d’autres compagnies qu’ AM plus pointilleuses sur le service aux clients.

      Ayant eu l’occasion de voyager sur Malaysia Air Line, une grande compagnie avec des appareils impeccables, il ne faut pas mélanger les genres....

  • 3 septembre 2014 à 08:09 | racynt (#1557)

    Et comment ne pas y voir un sabotage de la part d’air France quand on lit cet article et que l’on sait qu’Air France comme Air China voulait se débarrasser de ces air bus 340 étant donné que air bus lui même à cessé de fabriquer ce modèle d’avion parce qu’elle ne se vendait pas très bien.
    "
    Suite aux pannes survenues lors du premier vol en Airbus A340 sur la ligne d’Air Madagascar Antanarivo – Paris, Air France a assuré que l’appareil, qu’elle loue en crédit bail à la compagnie malgache, est en parfait état.

    Les deux pannes de l’A340 (l’une au départ à Antananarivo et l’autre à l’arrivée à Paris) lors de son premier vol ont sérieusement écorné l’image d’Air Madagascar et réalimenté les craintes dues à l’âge de l’avion (14 ans). Mais pour Air France, à qui appartient l’appareil, il ne s’agit en fait que de « malchance ». Dans une interview accordée à L’Express de Madagascar, le directeur général de la compagnie aérienne française, Jean-François Richard, soutient ainsi qu’ « il n’y a pas de doute sur la qualité de l’appareil ».

    Pourtant la presse relève que les deux pannes concernaient le train d’atterrissage, une pièce « vitale ». Officiellement, la première était due à une panne du détecteur d’incendie. A Paris, c’est le système de verrouillage du train d’atterrissage qui a fait défaut : le train est sorti, mais un voyant s’est allumé, ce qui poussé les équipes techniques a effectué une vérification, qui a duré trois heures.

    Quoiqu’il en soit, les Malgaches semblent rester sceptiques sur le choix de la compagnie de voler en Airbus, alors que qu’elle n’a jamais opéré que des Boeing. Il faudra donc encore du temps à Air Madagascar pour retrouver une confiance perdue suite notamment à l’inscription de ses Boeing 767 sur la liste noire européenne en 2011." Maintenant on dit merci qui pour ces air brousse cadeaux empoisonnés

    • 3 septembre 2014 à 09:48 | zorey974 (#7033) répond à racynt

      Vous êtes à l’image de tous ceux (et ils sont nombreux à s’exprimer sur les forums) qui comparent toujours Mada à la France ! C’est INCOMPARABLE. On est dans 2 univers, arrêtez ce complexe d’infériorité (car il s’agit bien de cela) en gonflant le gosier !La France fait partie des 10 pays qui comptent dans le monde, qui ont une influence même si elle baisse, Mada est un pays qui compte pour... les malgaches !
      AF et Air Mad c’est 2 mondes différents : AF c’est 75 millions de passagers par an, Air Mad 500 000 ! statistiquement il est évidemment plus probable qu’un avion d’AF s’écrase !
      Arrêtez de penser que la ligne Paris-Tana est fondamentale, stratégique pour AF (comme pour la France), ils défendent leurs intérêts mais ça n’empêche certainement pas ses dirigeants de dormir !

      Merci à lalatiana pour cet article clair et rigoureux qui remet les choses à leur place.
      C’est un article que l’on pourrait dupliquer à l’infini pour toutes les activités dans ce pays et qui explique l’état de déliquescence de la société malgache... malheureusement !

    • 3 septembre 2014 à 11:02 | racynt (#1557) répond à zorey974

      Oui vous avez raison, on affabule toujours des manigances partout au lieu d’assumer nos responsabilités comme quand on affabule l’existence de la françafrique. Néanmoins ces trois faits sont avérés et ne sont pas le fruit de notre imagination :

      Primo, Air Mad n’a jamais eu d’accident ayant causé des morts sur ces vols longs courriers contrairement à Air France.

      Secundo, à chaque fois que le pouvoir malgache était entre les mains d’un francophile, Air Madagascar tombe dans le gouffre 2002 Ratsiraka 2011 Rajoelina. Allez savoir pourquoi ?

      Tertio, Air France savait très bien que les Air Bus 340 qu’ils ont loué à Air Mad étaient complètement pourries mais ils ont fait usages de mauvaise foi pour faire passer la pastille.

      Et contrairement à ce que vous affirmez, tous les tactiques sont bonnes lorsqu’il s’agit d’essayer de sortir Air France du gouffre sachant qu’Air France en 2013 engrangeait déjà un déficit de plus de 2 milliards D’euros, surtout sachant que L’état Français qui est aussi en crise n’a plus les moyens de boucher les trous d’air France comme il l’a fait en 1994. Et l’analyse de Ndimby est tout à fait juste lorsqu’il dénonce le fait que air Mad se croit encore dans le monde des bisounours. Combien de fois air France a porté plainte à ces concurrents, de easyjet à rayanair, auprès de la commission européenne ... pour essayer de mettre des bâtons dans les roues de ces derniers. Chaque concurrents compte et chaque part de marché même infine compte quand on veut boucher un tel déficit.

    • 3 septembre 2014 à 11:53 | olivier (#7062) répond à racynt

      Ratsiraka ?

      Vous parlez de ce grand francophile qui a mis les français dehors en 1972 ?

      Celui qui s’est marié avec la corée du nord, cuba et l’urss ?

      J’ai toujours beaucoup de mal a retrouver la trace de Jacques Focquart durant la glorieuse époque socialiste ?

      Mais je dois évidemment me tromper...

      OR

    • 3 septembre 2014 à 12:17 | racynt (#1557) répond à olivier

      Oui je parle bien de ce Ratsiraka qui lorsqu’il est revenu à Madagascar en 1997 à annoncé à toutes la presse qu’il remerciait particulièrement son grand ami Chirac qui lui a prêté un appartement en France durant son exil et que la France a voulu maintenir bec et ongles au pouvoir en 2002.

    • 3 septembre 2014 à 12:20 | zorey974 (#7033) répond à racynt

      Je ne dis pas qu’Air France est infaillible (je dirais même que c’est une des plus mauvaises des meilleures compagnies !!) mais on ne peut comparer le nombre d’accidents entre les 2 compagnies parce que le nombre de vols est incomparable.
      Je ne nie pas non plus le rôle néfaste joué par la françafrique mais je dis et j’affirme que les malgaches eux-mêmes feraient bien de balayer devant leur propre porte avant de chercher des coupables ailleurs et de préférence français (quand les chinois en catimini et au mépris de toutes les règles sont en train de vous piller sans que cela ne vous échaude !!).
      Mada n’est pas le centre d’intérêt principal de la France loin de la, croyez moi !

    • 3 septembre 2014 à 12:54 | olivier (#7062) répond à racynt

      Ah d’accord...

      Mais alors parlez moi de la situation D’air Mad de 1972 à 1991 ...

      Car durant cette période, Le français avait plutôt mauvaise presse à Madagascar...me semble t il ...
      la malgachisation, cela vous dit quelque chose ?
      La confiscation des biens des français expulsés ?
      les Nationalisations ?
      Les queues devant les magasins ?

      De francophonie ou de francafrique, je n’en trouve nulle trace..
      Un impot colonial peut etre ?...Ah non...Non plus !

      Mais, vous ne manquerez pas de me rappeler que ce n’est qu une petite et insignifiante période de 20 minuscules années, durant lesquelles les grands patriotes et néanmoins grands penseurs de tous horizons, on fait montre de leur IMMENSE TALENT.

      Le plus drôle, c’est que les gens qui s’acharnent sur le grand Satan français aujourd’hui..
      - ont été et resteront toujours des privilégiés
      - adoptent un double langage
      - ont bien souvent une CIN Française dans l’autre poche..avec les avantages qui vont avec ( LOL )
      - ont inventé le "diviser pour mieux régner" bien avant ces maudits francais
      - perpétuent une tradition archaïque ... basée sur le droit divin, les castes, la RENTE...dans le mépris le plus total des populations qu’ils auraient tant aimer dominer...

      Décidément, la vérité trouve difficilement sa place sur ce forum !

      OR

    • 3 septembre 2014 à 13:09 | zorey974 (#7033) répond à olivier

      C’est clair que les plus virulents anti français sont ceux qui sont souvent planqués dans ce pays détestable qu’est la France, loin de leurs compatriotes qui subissent les résultats de l’incurie des dirigeants depuis 50, 60 ans ?

    • 3 septembre 2014 à 13:25 | olivier (#7062) répond à zorey974

      je vous le confirme !

      Quand je raconte aux gens que je côtoie, en province ou même à tana, toutes les FABLES que je lis sur ce forum...

      Ils confirment l’hypocrisie, la mauvaise foi..voire la stupidité de leurs AUTEURS..

      Mais la vérité est le cadet de leurs soucis..

      Alors mieux vaut en rire, sinon il y aurait de quoi se pendre...

      Finalement, les corses ne sont pas si mal ! LOL

      OR

    • 3 septembre 2014 à 14:41 | DIPLOMAT (#846) répond à racynt

      Raçint,

      Y en à pour tout le monde dans votre post...

      Le nombre d’accident d’Air France face à Air Madagascar ... et bien en comparaison, je vous dirai que les autoroutes de France, qui font devenues parmis les plus sûres d’Europe, font 1000 fois plus de morts chaque année, que nos routes parfaitement entretenues de Madagascar ... Qu’effectivement les feux de signalisation, les ronds points , les passages piètons, les pompiers, les publicités de prévention, les examens de permis très difficile....tout cela est superflus, face aux 2 feux rouges qui fonctionnent à Tana, nos Taxis-Be qui respectent scrupuleusement le nombre de 10 passagers en trop sur la ligne Tana/Tamatave, nos trottoirs parfaitement entretenus.... par des marchands de Hanana voajobory...

      Vous avez raison !!! toutes ses normes Françaises sont D E B I L E S , à Madagascar il y a moins de mort sur les routes, et AIR FRANCE est bcp moins safe qu’AIR MADAGASCAR. Une soute à bagage ferme mal , il y a un risque de dépressurisation... ça n’est pas grave, on met les gaz !!!

      AIR FRANCE en deficit de 2 milliards d’€ selon vous ? Pour être exact il s’agit de 1,83 milliards d€ , mais 2013 dut une année de croissance pour AIR FRANCE , et que l’année 2014 s’annonce ENCORE meilleure. source :

      www.airfranceklm-finance.com/content/.../file/Res_FY-2013_VF.pd

      Chiffre d’affaires de 25,52 milliards d’euros, en hausse de 2.3% hors change

       EBITDA1
      de 1 855 millions d’euros, en hausse de 461 millions d’euros ; retour à
      un résultat d’exploitation positif (130 millions d’euros) ;

      Alexandre de Juniac a fait les commentaires suivants : « L’année 2013 a marqué une étape importante
      dans le redressement du Groupe. Nous avons bénéficié de la mise en place des nouvelles conditions de travail adoptées par l’ensemble de nos collaborateurs et des projets industriels lancés dans toutes nos activités. En conséquence, en dépit d’un environnement toujours dégradé, le Groupe a retrouvé
      une exploitation bénéficiaire, généré un niveau élevé de cash-flow libre, et réduit sa dette au-delà des
      objectifs initiaux.

      OBJECTIFS 2014 CONFIRMÉS
       EBITDA1
      attendu de l’ordre de 2,5 milliards d’euros, sous réserve de l’absence
      d’une nouvelle dégradation de la conjoncture
       Poursuite de la réduction de la dette nette, avec pour objectif un niveau de 4,5 milliards d’euros en 2015.

      AIR FRANCE poursuit donc son redressement !! quand Air Mad... s’enfonce

      Vous écrivez par ailleurs qu’Air France a porté plainte contre ... Easy Jet !!! Oh !! Merci de nous donner un lien une source, parce que personne n’est au courant !!!! Air France avait porté plainte contre des aéroports , certes, mais JAMAIS contre Easy Jet. Concernant ces voyoux de Ryanair en effet, AIR FRANCE a porté plainte pour concurence déloyale. En effet Ryanair percevait des subventions de reègion, qu’elle intègrait dans son coût d’exploitation, et qu’elle répercutait à la baisse sur le prix des billets d’avion. La cours Européenne vient de donner raison à AF .et Ryanair est condamné a rembourser 10 Millions d€ aides d’État allouées par la France.
      Source : http://www.euractiv.fr/sections/concurrence/bruxelles-condamne-ryanair-rembourser-des-aides-francaises-303680

      Enfin, et pour finir avec votre analyse sur l’A 340 , pour votre information, EMIRATES, devenue la 1er compagnie Mondiale, utilse l’A 340, tout comme les Allemands Lufthansa , et autres Cathay pacific .
      Source : http://www.planespotters.net/Production_List/Airbus/A340/457,A6-ERA-Emirates.php

      Enfin , l’armée de l’air Française (COTAM) utilise elle même pour le transport ...de son président entre autres appareil 2 airbus A340

      Source : http://spottingaviation.forumactif.com/t10367-spotting-21-04-2014-a340-200-cotam-f-rajb

      Alors voyez vous, pour un avion "peu sûr " et même s’il semblerait que certains Français ne veulent plus de F. Hollande, en général on evite de faire la méthode "crash", contrairement au TRES Francophile Ratsiraka (contre l’impérialisme, colonialisme, sabotage economique, démagogie ) !

    • 3 septembre 2014 à 14:55 | olivier (#7062) répond à DIPLOMAT

      J’exige un autographe !

       :)

      OR

    • 3 septembre 2014 à 15:18 | olivier (#7062) répond à zorey974

      Je ne vous crois pas !

      vil manipulateur neo colonialiste !

       :)

      OR

    • 3 septembre 2014 à 19:11 | racynt (#1557) répond à DIPLOMAT

      J’espère qu’Air France vous rémunère pour toute cette pub :). Il n’est pas besoin de sortir de saint Cyr les écoles pour comprendre que le plan de redressement d’air France consiste à refiler la patate chaude (monolo-bato mafana) à ses concurrents pour essayer de grignoter des parts de marché.

      Posez vous les bonnes questions du genre : comment se fait-il que la dite DGAC se montre toujours très virulent en terme de norme lorsqu’il s’agit des concurrents d’air France( air mad, easyjet , rayanair) alors qu’elle n’est même pas capable d’éviter les accidents mortels tous les 3 ans et demi à Air France ? C’est sûrement le fruit de notre imagination ou alors air France se sert du DGAC à tel point qu’elle est classée 22 ème sur 24 en Europe ?

    • 3 septembre 2014 à 20:44 | DIPLOMAT (#846) répond à racynt

      Et vous... j’espère qu’Air Mad vous rèmunèreen billet GP. La différence entre VOUS et moi, c’est que j’apporte toujours les preuves de ce que j’avance .
      Vous déclarez qu’AIR FRANCE est moins sûre qu’Air Mad, je vous demontre qu’en effet, avec votre raisonnement les routes de Dago, sont plus sûres que celles de France.
      Vous déclarez qu’AIR FRANCE a porté plainte conte EASY JET, nous ne demandons qu’à vous croire, nous attendons toujours le lien en vain !! Doit on finir par croire que ce que vous avancez est sans fondement ??
      Vous nous délivrez une autre information relative à la severité de la DGAC. Face à EASY JET , et Ryan’air , nous n’avons jamais entendu , lu , ou constaté de tel affirmations ; MERCI de nous donner des liens . Nous finissons par être convaincu que vous "inventez " des sévérités de la DGAC ;

      Les 2 derniers accidents d’AIR FRANCE , datent de 2000 (Concorde), et le RIO/PARIS de 2009. Sur 11 accidents 4 ont été mortelles dont celle d’Habsheim ( manifestation aerienne) et la prise d’otage par des Algèriens qui ont été tuès à Marseille source : http://www.airfleets.fr/crash/crash_airline_Air%20France.htm

      Donc 4 accidents mortels entre 2013 et 1975 totalisant : 343 décés en 38 ans.... Air France a transporté rien qu’en 2013 : 77 millions de passagers ! Et les routes de France "tres tres dangereuse" ont tués 3 268 personnes en 2013 !!!

      A titre comparatif notre compagnie AIR MAD a transporté environ 600 000 Passagers soit : moins de 1% de pax qu’AIR FRANCE.
      Alors voyez vous , je ne crois pas que la préoccupation d’AIR FRANCE est de s’attarder sur moins de 1% de son marché, lorsqu’elle a en face d’elle CORSAIR sur le marché des DOM TOM, et AIR AUSTRAL , et AIR CARAIBE .

    • 4 septembre 2014 à 00:09 | racynt (#1557) répond à DIPLOMAT

      Ces rapports sur les accidents d’air France sont paru sur le numéro de Marianne paru le 6 au 12 août 2011 et d’ailleurs, les investigations ont permis de révéler d’autres accidents ayant causé des morts et qu’Air France à passé sous silence. Vous verrez toutes les révélations sur les défaillances des pilotes air France et tatati et tatata... Et j’en passe des détails...

    • 4 septembre 2014 à 00:16 | racynt (#1557) répond à DIPLOMAT

      Un extrait de spécial investigation sur canal plus :

      04
      NOV
      AIR FRANCE : LA CHUTE LIBRE

      Le 12 novembre à 22h30 sera diffusée sur Canal Plus dans l’émission Special Investigation, un documentaire consacré à la sécurité des vols d’Air France, réalisé par François Nénin, fondateur du site securvol et Richard Puech.

      Avec en moyenne un crash tous les trois ans ces douze dernières années, Air France, l’une des plus importantes compagnies aériennes du monde, est aussi l’une de celles dont les conditions de sécurité sont les plus critiquées ces dernières années.

      Ecrasement du Concorde en 2000 (113 morts), atterrissage manqué à Toronto en 2005 (un avion détruit), décollage manqué à Pau en 2007 (1 mort), crash du vol Rio-Paris en 2009 (228 morts), le bilan est lourd. Réfutant toute idée de fatalité, plusieurs commandants de bord d’Air France, dont certains encore en activité, évoquent aujourd’hui une défaillance de la gestion du risque au sein de la compagnie.

      Pour SPECIAL INVESTIGATION, François Nénin et Richard Puech mettent en avant plusieurs failles du système : problèmes de compétence et de formation chez certains pilotes, liens trop étroits avec le constructeur Airbus selon certains, opacité du milieu aéronautique français, trop grande complaisance des autorités de contrôle (Direction Générale de l’Aviation Civile – DGAC) et Bureau d’Enquête et d’Analyse (BEA). Des pratiques qui, si elles ne sont pas corrigées, pourraient bien engendrer d’autres drames…

    • 4 septembre 2014 à 08:12 | racynt (#1557) répond à racynt

      Un accident tous les 3 ans et demi grâce à la complaisance de la DGAC, c’est eux qui devraient balayer devant leur porte question sécurité aérienne. Et pour ce qui est des comparaisons, on s’en fou de votre blabla sur les différences de chiffres d’affaires car toutes les compagnies aériennes que les organismes de classement en matière de sécurité aérienne en Europe ne tiennent pas compte des différences de taille de chaque compagnie ou de chiffres d’affaires mais seulement des accidents.

    • 4 septembre 2014 à 08:52 | racynt (#1557) répond à racynt

      Et d’ailleurs ça ne tient carrément pas la route tous vos speech sur les autoroutes car les compagnies doivent être capables de fournir les moyens nécessaires en équipement et en entretiens suivant sa taille et son envergure et c’est d’ailleurs pour cela que tous ceux qui font le classement ne tiennent compte que des accidents.

    • 4 septembre 2014 à 12:14 | DIPLOMAT (#846) répond à racynt

      On s’en fout des blabla, donc on s’en fout de la DGAC car elle ne fait que transmettre les anomalies à l’AESA.

      Pour votre gouverne, la mise en annexe B relève de la commission européenne et non pas de la France.
      Son Président s’appel Filippo Bagnato et il est Italien .

      Vous comprenez celà ?

      C’est cette commission (AESA : Agence Europeene de la sécurité aerienne) qui à la demande d’AIR MAD a mis en place un programme de contrôle avec l ’ACM (aviation civile Malgache) pour quitter l’annexe B . Des experts de l’AESA composés d’un Norvègien, d’un Suisse, d’un Italien et d’un Français, se sont rendus une nouvelle fois à Madagascar et ont constaté que le programme de contrôle que devait mettre en place l’ACM en 2012/2013 n’avait était que très partiellement effectués. : Conséquence Annexe B confirmé !

      Demandez à Lalatina , je lui ai donné TOUS LES DÉTAILS des points justifiant leur décision .

      C’est clair Net détaillé et précis !

      Il y a aussi une note confidentiel de la PAF (Police de l’Air et des Frontières) tout aussi Net et clair qui reproche aux PNC d’AIR MAD d’accepter des colis de personnes dont ils ne connaissent même pas l’identité , ni même le contenu des colis. ce comportement contrevient aux mesures de sécurité Vigipirate renforcé mis en place dans les aéroports . VRAI ou FAUX ? La police Française a t-elle un lien avec Air France ou la DGAC ? Je laisse aux lecteurs le soin de juger.

      Je m’en fou d’Air France, ce que je ne supporte pas ce sont les tissus de mensonges : CE QUE VOUS ECRIVEZ EST FAUX .
      dont entre autre :

      ’Air France avait assigné EASY JET, c’est faux ! la DGAC sous l’influence d’AIR FRANCE est tatillonne vis à vis de Rayn’air de Easy Jet, c’est faux ! Jamais ces 2 compagnies n’ont communiqué en ce sens JAMAIS .
      l’A 340 est un appareil dangereux et son constructeur Airbus également dangereux c’est faux .
      Air France ou AIRBUS Dangereux ??? Pourquoi AUCUN PAYS, Hors Europe, Chine, Australie, Bresil, USA, Inde (qui fabrique des Airbus sous licence) ,Afrique du Sud, ou même Madagascar n’ont interdit cette compagnie ???

      Pire encore, ils achètent des Airbus !! POURQUOI ???

      Répondez à ces questions et ensuite on pourra continuer ...

    • 4 septembre 2014 à 13:23 | racynt (#1557) répond à DIPLOMAT

      21
      MAR
      Air France rétrogradée par securvol en catégorie C "sous réserves"

      Lors de la création de securvol.fr en juillet 2008, Air France avait été intégrée au deuxième groupe de sécurité. Nous l’avions déclassée à cause des conclusions du rapport Colin sur la sécurité des vols mais la compagnie nous avait donné des assurances sur les mesures prises et sur le traitement des incidents que nous évoquions, sans nier leur existence. Lire l’interview.

      Le crash de Rio du 1er juin 2009 augmente le paramètre « accidentologie » de la compagnie. « Nous avons un crash tous les quatre ans » déplorait récemment un représentant du syndicat de pilotes Alter, qui évoquait le classement de l’entreprise en 21ème position sur 24 des compagnies européennes (source : planecrashinfo/rates.htm). Bénéficiant de complaisance de certains media, la compagnie n’en est pas plus inquiétée par la justice. C’est finalement dans la presse étrangère, comme l’allemand Der Spiegel repris par Business Week que l’on apprend le taux actuel d’accident de la compagnie : 1,26 par million d’heure de vols. C’est beaucoup trop pour cette compagnie européenne major qui se targue de faire de la sécurité sa priorité. http://www.businessweek.com/globalbiz/content/jul2009/gb20090713_426387.htm
      Avec cet accident ayant occasionné la mort de 228 personnes, il apparait de plus en plus certain qu’Air France n’a pas pris la mesure des retours d’informations multiples relatant des pertes d’informations anémométriques (liées à la vitesse) sur des vols long courrier et n’a pas mis en place le « principe de précaution », désormais inscrit dans notre constitution, dans le changement des sondes Pitot. On peut légitimement penser que leurs défaillances ont joué un rôle dans la chaîne des facteurs de l’accident, même si d’autres pistes négligées par le BEA ne sont pas à exclure. Avec ce crash, la compagnie affronte la pire catastrophe de son existence.
      François Nénin, rédacteur en chef

    • 4 septembre 2014 à 13:26 | racynt (#1557) répond à DIPLOMAT

      Source http://www.securvol.fr

      28
      NOV
      Le traitement par les médias des incidents d’Airbus

      Le nouvel incident qui a frappé l’A 380 (voir l’article Qantas, la loi des séries) a donné lieu à un traitement curieux par les médias Français. Airbus, dans un communiqué avait minimisé le problème. Il n’en demeure pas moins que l’explosion - non contenue - d’un moteur peu de temps après le décollage, surtout s’il occasionne des dégats sur l’aile, est considérée comme un incident extrêment grave, contrairement à ce qu’a affirmé Gérard Feldzer, le directeur du Musée de l’Air et de l’Espace. Ancien commandant de bord d’Air France, celui ci pratique un lobbying efficace dans les médias. Très pratique pour les télévisions, il est fréquemment interviewé car les équipes peuvent rapidement faire des images de lui dans un cockpit et obtenir une séquence de vulgarisation sur tel ou tel problème technique. Cependant ses liens avec Air France, et avec le monde de l’aérien en général en font un intervenant discutable au plan de son indépendance. Par exemple, dans le procès du Concorde, il a épousé la thèse de son ancien employeur (une lamelle métallique perdue par un avion de Continental Airlines aurait provoqué l’éclatement d’un pneumatique de l’avion d’Air France) sans émettre le moindre doute.

      En pleine visite du Président de la Chine, nouveau partenaire commercial d’Airbus, il ne fallait surtout pas provoquer de turbulences dans les bonnes relations d’affaire entre le constructeur d’avion et son excellent client.

      Le 4 novembre dernier, France 2, comme d’autres médias, ne prenait donc aucun recul dans le JT de 13 heures en interviewant une source unique, rassurante : Gérard Feldzer. "il faut arreter de penser que l’on est passé à deux doigts de la catastrophe" assenait-il à plusieurs reprises dans la journée.

      securvol était contacté par la radio suisse romande dans son journal de 12 heures. Sans dramatiser, ni minimiser, nous défendions le principe de précaution : l’immobilisation des A 380 dotés des moteurs Rolls Royce, pour inspection. http://www.rsr.ch/#/info/les-titres/monde/2656547-un-a380-de-qantas-atterrit-en-urgence-a-singapour.html

      Nous avions discuté avec des pilotes qui relevaient la gravité de l’incident et nous indiquaient des accidents qui avaient eu lieu après explosion d’un moteur peu de temps après le décollage.

      Devant l’opération de communication d’Airbus, particulièrement bien relayée dans les médias, nous avons contacté France 2 pour faire entendre un autre son de cloche.

      Le standard nous a passé un journaliste vers 15 heures, Patrick Esther. Nous présentons alors notre site. Voici sa réaction, avec un ton un brin agacé : "Bon, c’est quoi ? je suis en conférence, là". Nous lui exposons en deux phrases notre volonté de faire partager nos informations au grand public. Ni une ni deux, celui-ci, agressif, nous répond "on en a pas besoin, on a ce qu’il faut" et nous raccroche au nez. Au delà de la grossièreté de la réaction, cette réponse est sidérante sur le plan professionnel. Nous, journalistes, devons avoir pour qualités premières l’objectivité, la curiosité, une présentation impartiale des faits, le recours à des points de vue contradictoires pour éclairer un même problème. C’est ainsi que nous pourrons conserver - ou retrouver – la confiance du public.

      La différence de traitement de l’information par ces deux médias est intéressante à plus d’un titre.

      François Nénin

    • 4 septembre 2014 à 15:10 | DIPLOMAT (#846) répond à racynt

      On s’en tape de votre Blabla ! même Le 767 d’AIR MAD ! Vous l’aviez lu dans la presse ???

      le 10 juillet 2006, un Boeing 767-300 d’Air Madagascar partant de l’aéroport international d’Ivato à destination de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, avec 181 passagers et 12 membres d’équipage à son bord, doit se reposer en urgence suite à une explosion et un incendie survenus sur son réacteur droit.... et alors ??? Combien d’incidents sur le Boeing 787 Dreamliner ??

      Les faits sont là : ASEA basé à Cologne en Allemagne (donc même pas en France) décide de maintenir Air Mad dans l’annexe B . Il faut arrêter de mettre AIRBUS qui n’en a rien à faire de placer 2 airbus à Madagascar ou non, ou bien d’impliquer Air France dans un choix catastrophique de l’ancien President, sans parler de l’incompétence avéré vu les résultats de la Direction d’Air Mad.

      Assez de toujours chercher la faute des autres , et comme disait l’autre :

      "Il ne faut pas montrer les fautes d’autrui avec un doigt sale."

    • 4 septembre 2014 à 17:25 | Jipo (#4988) répond à DIPLOMAT

      Quelle patience !
      Quand vous montrez quelqu’ un du doigt ( index généralement , faites-le ) il y en a 3 pointés vers vous ☺ .

    • 4 septembre 2014 à 18:42 | DIPLOMAT (#846) répond à Jipo

      Oui , et quand c’est le majeur, et qu’en plus il est sale... on peut tout imaginer ;)) Sacré Jipo !

      J’imagine que la Malaysia, 1 crash avéré tiré par des fous , et 1 avion disparu, qui avait un service parmi les meilleurs du monde digne de Singapour, ou Cathay Pacific, est devenu une compagnie "dangereuse" aux yeux de Raçint... bien mieux qu’Air Mad ! la compagnie la plus sûre du monde puisqu’elle n’a jamais eu de crash en 22 ans ! Mieux qu’American, United, et Japan airlines reunit ! Une médaille , il faut une medaille pour cette compagnie aérienne !

      Dés que les paxs ont le choix entre AIR MAD et AIR FRANCE, même prix, mêmes dates, TOUT LE MONDE CHOISIT MD !!! Mais malgré cela , la compagnie se porte mal ... c’est injuste !

    • 5 septembre 2014 à 00:37 | el che (#344) répond à racynt

      Les compagnies low-cost rencontrent des problèmes de mise aux normes car elle "tirent" énormément sur la réduction des coûts. Or cette politique est incompatible avec la sécurité. Les compagnies comme AF opte pour l’endettement afin veiller à la mise aux normes de sa flotte.

    • 5 septembre 2014 à 01:32 | revysaditra (#8500) répond à DIPLOMAT

      Rahoviana no hitranga
      Asa angamba atsy ho atsy
      No ho tonga i Bemolanga
      Dia isika tsy ho lany vatsy
      (MAHALEO)
      http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/boeing-disparu/la-malaysia-airlines-vole-a-vide-et-pourrait-changer-de-nom_678037.html
      "Air Mad ! la compagnie la plus sûre du monde puisqu’elle n’a jamais eu de crash en 22 ans ! Mieux qu’American, United, et Japan airlines reunit ! Une médaille... "(commentaire de DIPLOMAT)
      tsy mamboly aho mihinana...
      ...mamboly aho mihinana ???
      lasa rapport de force izy ity...
      ...tombotsoa sa conflit... no tadiavina ?

    • 5 septembre 2014 à 19:43 | DIPLOMAT (#846) répond à el che

      Pas toutes ; Des compagnie régulières ont des Low-Cost..

  • 3 septembre 2014 à 08:57 | Maserda (#7461)

    Lalatiana,
    Grand merci pour cet article. La vérité à l’état pur, même si ça fait mal il faut la regarder en face, le besoin impérieux de se remettre en question en haut lieu,…et j’en passe…..
    Analyser OBJECTIVEMENT et oser dire les choses telles qu’elles sont……Vous feriez une excellente ministre, une vraie, qui œuvrerait (j’en suis convaincu) VRAIMENT pour le bien de son pays et non pour celui de….sa poche.
    Et des gens comme vous, il y en a beaucoup dans le pays, prêts comme capables pour relever les défis….et y arriver !!
    PS : trop souvent betoko………ce genre de personnes, avec de telles mentalités (fanatisme patriotique ? nombrilisme ?...) n’apporte que du négatif et tente de faire barrage à l’évolution. Très bien de l’avoir remis à sa place !

  • 4 septembre 2014 à 07:14 | joba (#1217)

  • 6 septembre 2014 à 10:21 | jansi (#6474)

    Virez SMPI et réintégrez SERDI. Vous verrez rapidement la porte de sortie de l’annexe B.

    • 6 septembre 2014 à 18:55 | jansi (#6474) répond à jansi

      CSPI a virer. SRDI a réintégrer dans ses droits de société véritablement adjudicataire de l’appel d’offres.
      La sûreté aéroportuaire de Madagascar sera ainsi confiée a un véritable professionnel. Ce qui réglera une grosse partie des problèmes de ACM. Une voie pour sortir de l’annexe B

  • 6 septembre 2014 à 10:41 | jansi (#6474)

    Je rejoints ce point de vue de Tsara - Jery (suggère par Tanjona que je remercie)

    Citations

    Open sky
    Le mélange entre mainmise politique et approche sentimentaliste ne permet pas de poser des questions objectives :

    Pourquoi Air Madagascar n’opterait-elle pas sur un service low cost comme l’a fait à ses débuts Corsair ? En changeant de modèle économique, elle pourra acheter des appareils récents avec des couts d’exploitation réduits.

    Sinon – allons plus loin – pourquoi ne pas abandonner les vols long-courriers, générateurs de couts, durant une période de restructuration et accepter l’application de l’open sky ? Il est tout à fait raisonnable de se demander pourquoi continuer un exercice à perte. N’est-il pas plus judicieux de recentrer ses activités sur les vols intérieurs et les vols internationaux low cost ? Une tactique de repli pour mieux préparer un retour aux vols de prestige lorsque le redressement structurel aura porté ses fruits.

    Cet ensemble de questions est relatif à un changement de paradigme. Penser autrement le rôle dévolu à Air Madagascar. Il ne s’agira plus de chercher à relancer Air Madagascar en tant que compagnie aérienne. Il s’agit de penser un Tourisme conquérant, compétitif et ouvert au monde. Ce qui suppose l’élaboration d’une véritable politique nationale du tourisme où la compagnie aérienne est un outil au service de cette politique.

    Imaginons que nous libéralisons les vols internationaux. Le principe de la concurrence devrait nous apporter des solutions moins chères. Il ne faut pas oublier que le vol sec pour aller à Madagascar au mois d’aout revient plus cher que visiter 4 pays différents en Asie au départ de Paris en prenant Malaysia Airlines ou Airasia.com [2] ou encore séjourner 3 semaines aux États-Unis.

    L’open sky était un tabou pendant la période révolutionnaire de Ratsiraka. Nous nous étions enfermés dans des réflexes sécuritaires et on a été conditionné qu’ouvrir notre ciel équivalait à une cession d’une part de notre souveraineté. Pendant ce temps, des aéroports comme Kuala Lumpur ou Dubai sont devenus des hubs intercontinentaux sans aucun impact sur les prérogatives régaliennes des gouvernants.

    C’est en multipliant les vols et les destinations que nous pourrions augmenter le nombre de touristes au débarquement. Le manque à gagner pour les vols internationaux pourrait être compensé par une vignette forfaitaire (exemple 40 euros par passager) que l’on peut faire payer en devises au départ du visiteur. Comme c’est le cas à Saint-Domingue. Les 40 euros multipliés par un million de touristes (objectif pour 2020 déclaré par le ministre du Tourisme Benjamina Ramanantsoa Ramarcel) permettront de financer la promotion et la mise en valeur des toutes les filières du secteur. Les vols intérieurs devraient revenir en exclusivité à Air Madagascar dans un concept clair : laissons venir les touristes chez nous par l’open sky pour devenir nos clients dans les liaisons internes, contribuant à l’essor de nos régions et du tourisme national.

    Les conclusions
    Air Madagascar est un soldat emblématique de la Nation. La compagnie aérienne traverse actuellement une zone de turbulences. Il faut la sauver et pour cela il faut repenser la place qu’on doit lui attribuer dans la politique générale de l’État. Au service de la politique du Tourisme, elle pourrait devenir un levier pour vulgariser le tourisme sur le territoire national en articulation avec les réceptifs aux bénéfices de toutes les régions.

    La clé est que la gouvernance d’Air Madagascar doit passer d’une gouvernance présidentielle à une gouvernance nationale. Il ne s’agit pas d’enlever les prérogatives et les privilèges des personnes nommées- ce serait illusoire -mais asseoir l’idée qu’en tant que compagnie nationale, une gestion moderne et transparente est à mettre en place. Les informations concernant la politique de redressement de la société, l’état de ses comptes et de ses résultats, devraient être rendues publiques. C’est de cette manière que tout le personnel, les partenaires, les autorités nationales et régionales pourront confirmer leur sentiment d’appartenance envers ce joyau commun et faire converger les efforts au lieu d’alimenter des conflits dont tout le monde sortira perdant. Une gestion transparente, car redevable socialement.

    C’est ainsi que les efforts consentis seront mieux compris par les contribuables et par les clients eux-mêmes, actuels et futurs. Il faudra bien entendu à la compagnie de renforcer ses compétences propres pour retrouver son ancien niveau de qualité technique afin d’être en conformité avec les normes internationales, notamment européennes. Cet aspect technique n’est qu’une facette du changement global à opérer. La survie de l’entreprise exige de replacer la rentabilité et la gestion des coûts en tant qu’impératifs incontournables comme pour toutes sociétés livrées à la concurrence.

    Il est à noter que contrairement aux grandes compagnies aériennes, Air Madagascar n’est pas cotée en bourse. Cela lui épargne l’obligation de communiquer ses comptes, mais aussi l’obligation de produire des résultats. Cette situation met la compagnie à l’abri d’un crash en cas de décote boursière, mais donne la possibilité à ses dirigeants de faire des écarts dans la gestion financière de l’entreprise.

    Parmi les points à cerner au plus vite figure la gestion du long courrier, principale source des problèmes actuels : gap financier, sanctions techniques, malaise social, couac de la ligne Marseille/Moroni…

    Sauver le soldat Air Mad c’est l’épargner de la faillite. C’est prendre des mesures courageuses, étudiées objectivement dans le cadre d’une nouvelle gestion assainie. Par gestion assainie, il faut entendre une gestion chiffrée, transparente avec une redevabilité des dirigeants de la société vis-à-vis de l’État actionnaire, du personnel et de la population malagasy, car en aucun cas, Air Madagascar ne peut être un jouet confisqué par un Conseil d’Administration ou par une équipe dirigeante politisée. Le redressement est une responsabilité à partager.

    Et ce qui est vrai pour « Air Mad » est également vrai pour les autres sociétés nationales. C’est également vrai pour la gouvernance de Madagascar.

    Une contribution de TSARA Jery.

    [1] Compagnie aérienne à bas coûts

    - Un seul type d’avion pour réduire les coûts d’entretien ;
    - Escales rapides par le choix d’aéroports secondaires moins encombrés (moins d’une heure) ;
    - Rotation au sol plus rapide par la simplification des procédures d’embarquement et la diminution du nombre de bagages à manipuler ;
    - Trajet de point à point. La compagnie n’assure pas les correspondances et n’effectue donc pas de transferts de bagages ;

  • 6 septembre 2014 à 16:14 | racynt (#1557)

    Je n’ai jamais nier le fait que les premiers responsables de ce qui se passe à Air Mad ce sont les dirigeants de la compagnie, de acm et les dirigeants du pays. J’ai été gp moi même étant plus jeune car mon défunt père a passé plus de 30 années de sa vie à servir cette compagnie dans le service financier et ma mère qui y travaille encore dans la direction commerciale et sera bientôt à la retraite. Et je peux vous dire qu’ils étaient témoins des défaillances de la compagnie a chaque changement du pouvoir de l’état. Depuis que Rajoelina a pris le pouvoir, il n’y a jamais eu autant d’ouverture de postes de directeurs et de cadres à Air Mad, sans doute pour récompenser tous les soutiens de la révolution orange, à tel point que de nos jours, chez air mad les postes dites à responsabilité sont plus nombreux que ceux des simples agents. Dans une entreprise normalement constitué, on a une forme de pyramide avec quelques personnes ayant des postes à responsabilités et la base de cette pyramide qui doit être solide, constitué de plusieurs ouvriers ou simples agents, sauf qu’à air mad la pyramide est inversé. Comment voulez-vous vous que la machine fonctionne ? Et sans parler de tous les magouilles des dirigeants qui pour des copinages vont donner des contrats de sous-traitance à l’entreprise de Pierre Paul Jacques afin de toucher des commissions à gauche à droite. Et comme le disent certains, ce qui se passe aujourd’hui chez air mad est le reflet de ce qui se passe dans tous le pays. Pour vous donner un exemple, un de mes cousins qui travaille comme cuisinier en France diplômé de l’INTH a été conctaté par un ancien ami proche de Rajoelina pour un poste ministériel important qui ne relève même pas de ses domaines de compétence. Poste qu’il a refusé mais je n’imagine même pas toutes les personnes qui ont eu des postes à responsabilités de cette manière dans tous le pays et à tous les niveaux.

  • 12 septembre 2014 à 16:08 | Jipo (#4988)

    Depuis 10 jours MT n’ a rien d’ autre comme article à proposer , autre que du fait divers au quotidien , aurait-il déteint sur l’ actuel gouvernement ou reçu des consignes que seule une femme : comme léa Ratsiazo peut provoquer ?

    • 13 septembre 2014 à 02:18 | revysaditra (#8500) répond à Jipo

      no news is good news
      But it is actually a good news ! ....
      Je ne saurai pas comment vous l’expliquer.
      pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
      — -
      Ratsy tokoa ny lainga, fa ny mpandainga aza tsa tia azy !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS