Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 01h29
 

Santé

Maladie virale

Une étrangère porteuse du Covid-19 découverte à Morondava après avoir fui la quarantaine dans la Capitale

lundi 30 mars | Fano Rasolo

Un premier cas positif trouvé à Morondava. Lors de son intervention quotidienne de samedi dernier à la radio et à la télévision nationale, le président de la République Andry Rajoelina, a annoncé le premier cas positif dans les régions, en l’occurrence à Morondava. Notre source auprès de la direction régionale de la santé publique (DRSP) du Menabe a indiqué que « la personne malade est en provenance de l’Inde par un vol d’air Mauritius du 19 mars dernier, c’est-à-dire qu’elle devait respecter le confinement obligatoire à Antananarivo pendant 14 jours, mais elle a quitté la Capitale le 20 mars, et est arrivée à Morondava le 21 ».

Par ailleurs, un responsable auprès du ministère de la Santé publique a confirmé que « cette personne a fui la quarantaine de 14 jours à Antananarivo, obligatoire pour toutes personnes arrivées au pays par les derniers vols et qui ont signé à l’aéroport d’Ivato, l’engagement à respecter la quarantaine ».

Notre source à Morondava a aussi indiqué qu’ « après analyse de ses prélèvements que nous avons envoyés à l’Institut Pasteur de Madagascar, jeudi, le résultat a prouvé que cette personne est porteuse du Covid-19, bien qu’elle soit asymptomatique car ne présentant pas de symptôme de la maladie, et paraît en bonne santé, mais nous surveillons de près son état de santé ».

La personne malade a été prise en charge à l’hôpital « Manara-penitra » de Morondava. Cet hôpital renferme déjà en confinement dix-sept personnes mises en observation.

« Nous avons des matériels de prise en charge des malades du Covid-19 et le ministère de la santé a déjà envoyé des médicaments que nous estimons suffisants pour leur traitement », a rassuré notre source à Morondava.

Notre source auprès du ministère de la Santé a signalé que « la malade en question ne nécessite pas d’être transférée à Antananarivo, car l’hôpital de Morondava dispose déjà de tous les matériels et médicaments de prise en charge ».

L’hôpital « Manara-penitra » de Morondava a une capacité d’accueil pour une cinquantaine de malades, et du personnel de santé en nombre suffisant pour leur prise en charge, selon les explications.

68 commentaires

Vos commentaires

  • 30 mars à 08:03 | la mite railleuse (#10900)

    traitement de choc pour cette imprudente vec les moyens du bord :

    "clysterium donare, postea saignare, ensuita purgare"

    "utiliser le clystère, puis saigner et enfin purger"
    😅
    cf. Le Malade Imaginaire
    (Molière)

    • 30 mars à 08:06 | vatomena (#8391) répond à la mite railleuse

      ’’ Rire est le propre de l’homme ’’

    • 30 mars à 08:20 | la mite railleuse (#10900) répond à la mite railleuse

      bonjour Vatomena

      remède indispensable et obligatoire en cette période houleuse

    • 30 mars à 17:05 | Ibalitakely (#9342) répond à la mite railleuse

      Ny sazy enjana tokony omena izany olona izany no tsara fantarina. Raha mitondra fiara ianao ohatra ka nosakanan’ny pôlisy nefa tsy nety nijanona dia tratran’ilay atao hoe délit de fuite, & misy fikaroana izany tsy mpanara-dalàna toy izany & ehefa tratra izy dia misy sazy lehibe omena azy. Ny mpitondra fiara sahy manao tahaka izany tsy hamindra arentina @ hafa, fa ity tonga any Menabe ity FIRY IZANY NY OLONA EFA NIFAMPIKASOKASOKA TAMINY nandritry izay nahatongavany teto izay ??

  • 30 mars à 08:05 | vatomena (#8391)

    HS -question tardive à dame Isandra__elle qui se demande souvent qui avait invité les français à s’installer à Madagascar.Au plus fort de la colonisation ,ceux qu’on appelait les colons devaient se compter à 20 000 ou 25 .000 sujets .Or ,il se fait qu’aujourd’hui plus de 100 000 malgaches vivotent en France et se manifestent par de fréquents envois Western Union. Mais qui donc leur a demandé de venir en France et de s’y installer pour y faire leur vie.

    • 30 mars à 08:36 | la mite railleuse (#10900) répond à vatomena

      @ Vatomena
      qui leur a demandé de s’établir dans l’hexagone ?

      néanmoins, soyons objectifs,
      vous éludez la question de votre interlocutrice

    • 30 mars à 08:46 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      Et quel est l’imbécile qui leur a montré le chemin ?

    • 30 mars à 11:32 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      En fait, les colons et ces andafys ont les mêmes objectifs, pour avoir la vie meilleur et civiliser à leur manière le pays colonisé, les premiers en y pillant les richesses et en employant gratuitement les indigènes, en y important leur culture, alors que les derniers, en travaillant dur.

    • 30 mars à 11:41 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra—Les travailleurs malgaches travaillent aujourd’hui librement .Ils n’ont plus de colons sur le dos. Chaque jour qui passe montre combien ils sont plus heureux,mieux payés,mieux nourris ,mieux soignés. Ils vivent des jours meilleurs .Deo gratias !

    • 30 mars à 11:49 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Les andafys participent au développement économique de la France. La majeur partie ce qu’ils y gagnent y restent, ce ne sont que les miettes qui partent au pays, contrairement à l’époque de colons, la grande partie des richesses partaient en métropole, pour approvisionner les industries, faire tourner le commerce, et augmenter le PIB de la France.

    • 30 mars à 12:09 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra — faut il vous le répéter encore une fois .La France perdait ses hommes et son argent dans cette aventure coloniale démesurée .Les analyses ,les chiffres le prouvent tres explicitement. Lisez donc les étude du professeur Marseille qui font autorité aujourd’hui.
      Tandis que la France coloniale se mettait en devoir de scolariser ,de soigner ,de creuser des ports ,d’ouvrir des routes,de batir ,la sage et vertueuse Allemagne travaillait pour les siens ,lançait le premier réseau auto routier ,se couvrait d’usines et s’armait une nouvelle fois contre la France .Résultat : la plus honteuse défaite militaire de la France en 1940

    • 30 mars à 12:21 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Au contraire,

      "L’entrée en guerre de la France amène celle-ci à appliquer dans les colonies les grandes lignes de la réglementation nouvelle de son économie. Elles doivent fournir à leur métropole toute l’aide possible en matières premières et en devises procurées par les ventes à l’étranger, tandis que leur production, agricole, minière, doit être accrue pour compenser la baisse de celle de la France, et fournir des denrées jusque-là fournies en majorité par l’étranger, comme c’est le cas du café importé auparavant du Brésil. Il en découlerait un renforcement des exportations vers la métropole, tandis que celle-ci ne sera pas en mesure de satisfaire les besoins des colonies en marchandises industrielles, lesquelles devaient provenir de la seule France avant les hostilités. Bref, la guerre montre, plus qu’en d’autres temps, les méfaits de la polarisation de l’économie coloniale : la puissance colonisatrice entend maintenir des liens étroits avec ses possessions outre-mer, sur la base de la satisfaction prioritaire de ses besoins."

      Quant à Madagascar, si le pays dépendait économiquement de métropole, le pays n’aurait pas pu survivre en autarcie pendant presque trois ans, 1940-1943, pendant la guerre mondiale.

    • 30 mars à 12:22 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Soure : "Les Malgaches durant la Seconde Guerre mondiale : souffrances et rêves d’émancipation"
      Lucile Rabearimanana

    • 30 mars à 12:25 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra—Il est certain que les français ont besoin de coopérants malgaches pour se développer .En etes vous si sure .? .S’ils ont de hautes qualifications mieux vaudrait qu’il se mettent au service de leur pays,de leur patrie.Rajoel se tromperait il quand il affirme que le sacrifice de ceux de 47 ont fondé le patriotisme malgache.
      Sont ils des patriotes les dahalo qui ,les armes à la main , écument tout le sud du pays .Vont ils un jour monter jusque sur les plateaux pour une autre révolution

    • 30 mars à 12:33 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Comme d’hab, quand vous êtes acculé sur un sujet, vous le détournez sur un autre. Cela démontre que votre interlocuteur a raison.

      S’ils ont de hautes qualifications mieux vaudrait qu’il se mettent au service de leur pays,de leur patrie.

      Je suis d’accord avec vous, le pays a besoin plus de leur compétences et leur talents que de leur miettes.

    • 30 mars à 12:51 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Mise en civilisation de la France :
      Avant sa mort, mon Grand père maternel, connaissant la France pendant l’ère De Gaulle et Giscard, a visité la France, en 2003, il était complètement dégoûté, il nous a dit, la culture de la France est actuellement bâ.tarde.

      Je me suis dit peut être, les étranger.s auraient réussi leur mission, civiliser la France.

    • 30 mars à 14:39 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra—Certes les romains ont civilisé les gaulois mais les nouveaux venus n’ apportent à la France que leur misère ,leur progéniture,leur incivilité.Ils ne font le don d’aucune invention, d’aucune nouveauté scientifique ,d’aucun progrés en médecine ou d’architecture.Ils sont le plus souvent des cas sociaux ,des casos comme on dit dans les banlieues. La France est bien en bas comme l’a vu votre grand père .La France n’est plus habitée seulement par des français..

  • 30 mars à 08:53 | betoko (#413)

    La méchanceté gratuite de Vatomena qui ne m’étonne guère .Et le sang versé par les malgaches et afriquains pendant les deux guerres qu’en pensez vous et le pillage de nos matières premières pendant des années pour pouvoir enrichir la France c’est de la mer...... de ?

    • 30 mars à 09:41 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Betoko __ignorantus - ignoranta - ignorantum !
      1)Pour vous répondre prenons l’exemple de Ralaimongo.Il fut un engagé volontaire en 1917 pour secourir la France en guerre et en perdition.De son propre aveu ,il disait que son engagement était un acte de reconnaissance pour avoir eté délivré de son esclavage au temps de Gallièni.Plusieurs généraux malgaches ont commencé leur carrière dans l’armée des coloniaux et par vocation et de leur plein gré.
      2)Il n’y a pas pillage de nos matières premières mais commerce de nos matières premières. Aux premières années de la Colonisation nous, malgaches, ignorions tout de la géologie. Ce sont les premiers français qui ont découvert et situés les premières richesses minières .Nous ne savions pas alors que c’’était des richesses. Du reste elles sont devenues richesses que par le développement en Europe de l’Industrie et de l’innovation. Que vaudrait aujourd’hui l’Uranium si ,eux, n’avaient pas découvert les mystères de l’atome et développé l’énergie atomique .Vous avez capté cela, Vous ?
      Si demain on fermait à Tamatave ou à Fort dauphin que deviendrait notre commerce extérieur ,qui nous apporterait les précieuse devises ? Il nous resterait ,c’est vrai ,le commerce de la vanille ,de cette vanille introduite par les Créoles chez nous. Le commerce d’exportation du riz de luxe n ’est plus . Nous sommes au contraire devenus gros importateurs. On mangeait mieux avant ,bien avant.On peut avoir des regrets

    • 30 mars à 12:24 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ Isandra (#7070)

      30 mars à 11:49 | Isandra (#7070) répond à vatomena ^
      Vatomena,
      Les andafys participent au développement économique de la France. La majeur partie ce qu’ils y gagnent y restent, ce ne sont que les miettes qui partent au pays, contrairement à l’époque de colons, la grande partie des richesses partaient en métropole, pour approvisionner les industries, faire tourner le commerce, et augmenter le PIB de la France.
      *******************************************************************************

      Une chose qu’il faudra que tu saches la Vendrana Betsileo.
      Ceux que tu appelles les "Andafy" sont pour une très grande Majorité des Binationaux.
      Ils ont fait le choix de vivre en France.
      Et comme tu dois le savoir, la France est un Pays "des Droits et des Devoirs".

      Donc en vivant et en Gagnant leur vie en France, il est bien normal qu’ils participent au développement économique Français, et qu’une grosse partie de ce qu’ils Gagnent reste en France, car ils font leur vie en France, leurs enfants sont scolarisés en France, sans oublier que ces Binationaux en France ils sont Français mais pas Malgaches, ils y payent leurs impôts et bénéficient des mêmes droits que les Français de souche.

      Qu’il n’y a que des Miettes qui partent à Babakotoland, c’est tout à fait compréhensible.
      Crois-tu que les Binationaux de France sont là pour nourrir Babakotoland ???
      Le Peu d’argent que ces Gens là envoie à Madagascar, c’est pour aider leurs plus proches Parents, Une Mère, un Père, voir une Soeur ou un Frère et pour la plus part du temps ça s’arrête là.
      Pour plus de 95% des Binationaux leur vie, n’est plus à Babakotoland, ils ont fait le choix de la vivre ailleurs. Alors que veux-tu qu’ils investissent à Madagascar. Ils en ont rien à foutre. Leur vie est ailleurs la Vendrana Betsileo, que ceci te chagrine, ça ne changera rien.

      Et pour terminer, je pourrais même te dire que les Andafy t’emmerdent.

    • 30 mars à 12:35 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Isandra— Vous nous parlez d’une réussite relative du temps des Colons.Pendant trois ans ils ont réussi à faire vivre le pays en complète autarcie Ce fut une époque dure pour tous faite de privations et de souffrances . Est ce que le malgache d’ aujourd’hui saurait vivre en autarcie sans aides internationales.sans mendicité ? Non ! le malgache aujourd’hui est indépendant et souverain ,il mendie aupres de qui il veut .

    • 30 mars à 13:00 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Vatomena,

      En autarcie sans aides internationales.sans mendicité ?

      Bien sur, que oui. Ce qui s’est passé pendant 5ans de la transition (2009-2013), aucune aide, ni financement international. Savez vous qui était à la tête de l’Etat à cette époque ?

  • 30 mars à 08:54 | vatomena (#8391)

    Bonne question Isambilo : Qui a montré le chemin ? Peut etre les hardis navigateurs d’autrefois qui défrichaient les mers ,élargissaient le monde et non les peuples qui végétaient ,qui se rabougrissaient isolés dans leurs forets ou leur désert.

    • 30 mars à 09:27 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      Et qui c’est les "hardis navigateurs d’autrefois qui défrichaient (sic) les mers" ?
      Ceux chez qui vous séjournez.
      Changez de rengaine.

    • 30 mars à 09:45 | la mite railleuse (#10900) répond à vatomena

      "et non les peuples qui végétaient ,qui se rabougrissaient isolés dans leurs forets ou leur désert."

      les pygmées ?
      😇

  • 30 mars à 09:43 | vatomena (#8391)

    Ouvrons les livres d’histoire maritime pour le savoir ?

    • 30 mars à 09:53 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à vatomena

      Ca se voit que tu n’a jamais lu un seul livre tout court ... ;

    • 30 mars à 10:13 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Lafusukill— Il est vrai :Je sais sans avoir jamais lu. Je me demande encre si cela est exceptionnel

  • 30 mars à 09:48 | betoko (#413)

    100 000 malgaches qui vivotent en France a écrit Vatomena et les vieux français traînent savate rien qu’à Antsirabe et qui habitent chez des putes il ne les voit pas
    D’où sortez vous ces chiffres et vous insultez les médecins et infirmiers malgaches qui travaillent dur très dur en France
    Que c’est facile de carrucaturer Je ne me suis pas trompé quand je disais que ce Vatomena est un fasciste et raciste à vomir

    • 30 mars à 10:09 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Le fasciste vous salue bien.Vous avez peut etre bien servi la France comme bi national mais vous n’avez guère souffert avec les compatriotes malgaches décolonisés. Faites du riz comme moi pour donner à manger..Cordialement
      Un mot de plus ,cher bi national, Le dadabe frantsay qui vient vivre sa retraite à madagascar ne se compte pas par dizaines de milliers.Il ne prend le travail d’aucun malgache .Pire ,il lui arrive d’embaucher du petit personnel domestique ou matrimonial. Mieux ,il apporte des devises ,des Euros !

    • 30 mars à 10:18 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      Betoko aies l’honnêteté de dire les choses comme il se doit le Vazaha Taratasy.
      Les Vieux Français traînent savates d’Antsirabe n’habitent pas chez des Putes, non, ils font certainement vivre des Putes, voir tout simplement par jalousie tu appellerais ces femmes des Putes.

      Quand aux ressortissants Malgaches qui vivent et qui travaillent en France, en étant des Binationaux, ils ont fait leurs choix de travailler en France.
      A partir de ce moment là, tu n’as pas à dire qu’ils sont Malgaches, car jusqu’à preuve du contraire ils sont Français et ils sont heureux de l’être. Tout le monde ne peut être un Parasite comme toi tu l’es.

      Les Médecins et infirmiers d’origine Malgache ne travaillent pas plus que les Médecins ou infirmiers Français de souches.
      Puisque tu dis qu’ils sont Malgaches, pourquoi ils n’exercent pas leurs Métiers
      à Madagascar par amour du Pays. il n’y aurait pas des Malades à soigner à Babakotoland ???
      ils seront plus utiles certainement à Madagascar qu’en France. Alors pourquoi ils choisissent s’exercer en France, pour la rénumération certainement, et ils estiment qu’ils sont tout simplement Français.

      Alors le Betoko le Vazaha Taratasy, arrêtes de parler au nom des autres.
      Tu ne pourras jamais les assimiler à ton cas, qui est plus qu’une Pourriture.

    • 30 mars à 10:23 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Finengo : bis ,bis !!!

  • 30 mars à 09:55 | Besorongola (#10635)

    23 mars à 16:48 | Besorongola (#10635) répond à Tsisdinika ^
    MATY INDRAY IZANY NY KARANA !??
    Au début la décision prise était que ces voyageurs étaient prévus confinés chez eux . Mais finalement ils sont confinés dans des hôtels plutôt chics *****. Au début l’Etat voulait leur faire payer les factures mais ils ont refusé en bloc et Rajoelina a cédé . L’Etat malgache paie la totalité des frais hôteliers et repas de ces voyageurs au nombre à peu près de 1000 pendant 15 jours.
    Mais selon les beaux parents d’une amie arrivés le jeudi 19 mars . Les plus riches des voyageurs ont payé on ne sait pas qui et ils sont rentrés chez eux pour " le confinement ". Selon le couple ce sont des Karana surtout !??????

    Je persiste est signe que la plus grosse erreur c’est la décision de laisser une semaine particulière pour arrêter les vols extérieurs .

    • 30 mars à 11:54 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      « …Selon le couple ce sont des Karana surtout !??????... »

      Ces karana dominent les secteurs dans les domaines de l’agroalimentaire, énergie, bancaire, commerce de gros, technologie de l’information, tourisme et hôtellerie du pays…

      Pour les secteurs hors commerce, ils en sont devenus les leaders à partir de 2009…

      Les mêmes causes produisent les mêmes effets, dans le cas du pays, c’est valable depuis le régime de deba…

    • 30 mars à 13:31 | akam (#7944) répond à Besorongola

      - pas tres bien compris ton intervention !
      - est ce un racisme ?

    • 30 mars à 21:01 | ASSISE (#10453) répond à Besorongola

      Karana, izay no maha "étranger" azy ?

      Sa "Etranger" ilay karana, avy any Inde, hita any Morondava io ?

      Inona indray izany no tena marina amin’ity tantara eto ity ?

  • 30 mars à 11:02 | Besorongola (#10635)

    LE SALUT VIENDRA CERTAINEMENT DE L’EUROPE !

    PARIS (Reuters) - Des premiers résultats de l’essai clinique européen Discovery, qui teste notamment l’intérêt de la choloroquine, molécule contestée dans la prise en charge des formes sévères d’infection par le nouveau coronavirus, seront disponibles en fin de semaine, a annoncé lundi la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal.
    "Nous pensons avoir un premier retour en fin de cette semaine sur l’efficacité des molécules qui sont en cours de test de façon à pouvoir prolonger ces essais, arrêter certaines molécules, en rajouter d’autres", a déclaré Frédérique Vidal sur franceinfo.
    "Pour le moment le recrutement se fait très bien (...) donc les essais se déroulent bien", a-t-elle dit en évoquant la participation de plusieurs hôpitaux à Paris, Lille, Strasbourg, Lyon et Nantes, notamment.
    Cet essai clinique européen, dont le volet français doit inclure environ 800 patients, teste l’efficacité et la sécurité de différents traitements dans la prise en charge des formes sévères de contamination par le nouveau coronavirus, dont l’antipaludéen choloroquine, qui fait l’objet de débats dans la communauté médicale.
    Il vise à comparer la prise en charge "classique" pour traiter les patients souffrant du Covid-19, la maladie que développent certains patients contaminés par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, à quatre approches thérapeutiques médicamenteuses.
    Certains patients vont recevoir du Remdesivir (un traitement mis au point pour traiter Ebola), d’autres vont prendre du Kaletra (un antirétroviral utilisé dans le traitement du VIH) seul ou en combinaison avec l’interféron bêta (une protéine d’origine naturelle produite par l’organisme en réponse aux infections) et un dernier groupe recevra de la chloroquine.
    La ministre a par ailleurs assuré que le gouvernement et les autorités sanitaires avaient fait le nécessaire pour qu’il soit possible de faire face à la demande au cas où l’une des molécules testées s’avèrerait efficace.
    (Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

    • 30 mars à 11:40 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola, bonjour

      La lecture de cette information laisse perplexe sur les moyens permettant de traiter les malades victimes du coronavirus en France

      https://www.lepoint.fr/sante/exclusif-coronavirus-plusieurs-cas-mortels-d-usage-de-la-chloroquine-en-france-30-03-2020-2369285_40.php

    • 30 mars à 12:17 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Vohitra bonjour !
      Je suis tout à fait d’accord avec vous . Je suis loin de défendre d’une manière aveugle le Pr Raoult mais comme on dit devant cette situation d’urgence inédite et fulgurante , on est prêt à faire feu de tout bois . C’est une question de vie ou de mort et les quelques cas de complication suite à l’utilisation du désormais " remède de Raoult " ne signifient pas que les effets secondaires de ce chloroquine à la sauce Raoult sont plus graves que les milliers de morts du Covid-19. Quand vous lisez les notices de tout médicament les effets indésirables ou secondaires couvrent souvent 2 pages . Ce n’est pas pour autant que les gens malades ne prennent pas le médicament . Tout produit pharmaceutique constitue divers risques plus ou moins graves alors , la sagesse c’est de trouver l’équilibre entre le ’gain en guérison" et la "perte en effets secondaires . Souvent les médicaments qui soignent efficacement l’estomac ou le cœur abîme dans le temps les reins et le foie . Mais les médecins privilégient la préservation des organes vitaux . Les maladies rénales peuvent être soignées par dialyse et greffe qui sont des techniques bien maîtrisées tandis que si le cœur s’arrête ce sera fatal .

    • 30 mars à 13:31 | lé kopé (#10607) répond à Besorongola

      Vous allez sûrement provoquer la colère de Mr AKAM ,le scientifique et spécialiste de la recherche moléculaire en matière de lutte contre le Coronavirus .Vu son exposé sur le site, le Samedi 28 Mars , ses déclarations ne souffrent d’aucun doute .(d’après lui) Mais personnellement , je reste circonspect car son appréciation du mot "endémique " ,employé dans un sens plus élargi et moins conventionné me laisse perplexe .En effet , il m’a interpellé sur l’utilisation de ce mot qui ne recouvrait pas son sens étymologique . Je l’admets sans aucune équivoque ,et j’apporte mon droit de réponse .En effet ,l’utilisation initiale de ce mot est souvent réservée à la faune et à la flore d’une région, ou d’un Pays .Dans le cas qui nous intéresse , on parle de la maladie qui est spécifique à un Pays .Mal m’en a pris car j’ai osé transféré le sens de ce mot ou, du moins comparé à la facilité de "certains " de nos concitoyens à travestir la réalité et à valider une théorie propre à notre société . Dans ce contexte , j’ai osé avancé une expression
      qui n’est pas habituelle . En aucun cas , je n’ai affirmé que cette pandémie ,comme son nom l’indique était spécifique à notre Pays, donc endémique .(relisez mon post)
      Il est impensable qu’une personnalité ayant le Français comme langue maternelle ,ce qui n’est pas mon cas ,ne puisse saisir la subtilité et la pertinence des mots de la langue de Molière .Mais je ne peux pas interférer dans votre de pensée ,surtout si c’est en toute objectivité ...

    • 30 mars à 15:10 | akam (#7944) répond à Besorongola

      @le kope
      - recu 5/5...
      - tu m as eu ... car je vois que tu manies bien la langue de Moliere !
      - un peu d humour ne fait pas de mal...mais a lire certains, on ne peut pas se retenir.

    • 30 mars à 17:57 | papangue (#9623) répond à Besorongola

      Bonjour vohitra, akam, lekopé, besorongola

      vohitra :"Question de vie ou de mort…"

      Les malgaches risquent plus de mourir de tuberculose, de peste, choléra, paludisme, d’insécurité, de famine, de pollution que de coronavirus …

      D’abord selon les médecins, entre 80 à 85 % de cas, pas de complication, et au total entre 98 et 99% de cas dans les pays Occidentaux on va survivre …

      Reste 2 à 1% de cas compliquées et très compliquées …et mortels et plus en pourcentage en pays en voie de sous-développement.
      La donc arrivent les politiques, les non-initiés, les supporters de l’OM, les complotistes, l’INSERM, l’ONU, l’OMS etc …

      Chloro ou pas, nivaquine ou pas nivaquine, hydroxychloroquine ou pas … ;
      Selon l’ARS Nouvelle-Aquitaine citée par lepoint.fr :
      « Comme pour tout médicament, il est indispensable pour les patients de respecter la prescription médicale et de ne pas l’associer à d’autres médicaments sans avis médical. »

      Ce qui est étonnant , le point.fr affirme :
      " Les centres de pharmacovigilance appellent le public et les professionnels de santé à ne pas utiliser la chloroquine et l’hydroxychloroquine contre le coronavirus, en raison de ses bénéfices inconnus et de ses risques avérés."

      Cette assertion semble exagérée et non vérifiée sur les sites de PharmracovigilanceRappel :
      https://www.rfcrpv.fr/hydroxychloroquine-et-azithromycine/

      Un exemple :
      https://www.pharmacovigilance-champagneardenne.fr/chloroquine-hydroxychloroquine-et-risques-en-lien-avec-le-qt-les-points-essentiels/

      … Comme la nouvelle publication du Pr Raoult qui n’apporte pas plus de preuves qu’auparavant :
      https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/28/coronavirus-et-hydroxychloroquine-le-professeur-raoult-publie-une-nouvelle-etude-aussitot-critiquee_6034785_3244.html

      https://www.sciencesetavenir.fr/sante/coronavirus-et-chloroquine-le-pr-raoult-publie-une-nouvelle-etude_142932

      Il énerve même le vieux Danny le rouge ...
      https://www.20minutes.fr/politique/2750843-20200330-coronavirus-ferme-gueule-daniel-cohn-bendit-emporte-contre-professeur-raoult

      Bref, il faut attendre les résultats des tests en cours , ne pas faire les malins qui prennent les médocs comme des bonbons ou de l’automédication…

  • 30 mars à 11:14 | Besorongola (#10635)

    CORONAVIRUS : SITUATION A MADAGASCAR VUE DE FRANCE .
    Coronavirus. « On n’y croit pas » : à Madagascar, l’urgence sanitaire se met en place difficilement
    Madagascar rejoint la liste des pays africains atteints par le Covid-19, avec une trentaine de cas comptabilisés. Les mesures de protection se mettent en place difficilement, alors que les rumeurs vont bon train et qu’une grande nervosité règne.

    Un marché à Tananarive, la capitale de Madagascar, le 26 mars. | RIJASOLO / AFP

    Afficher le diaporama
    Ouest-France
    De notre correspondante à Madagascar Mialy RANDRIA
    Publié le 29/03/2020 à 11h55.

    Sur la grande île de Madagascar, la population estimée à 26 millions d’habitants s’inquiète, même si certains restent sceptiques quant à l’existence de la pandémie du coronavirus. Depuis plusieurs semaines, les habitants ainsi que certaines célébrités comme Razafimamy July Christian, le chanteur connu sous le pseudonyme de Rah-Ckiky, demandaient la fermeture des frontières, en vain.

    L’État ne l’a décrété qu’après l’arrivée d’un vol, le 19 mars, dans lesquelles voyageaient les trois premiers cas avérés dans le pays, des femmes rentrant de voyage. Les internautes ont reproché au président, Andry Rajoelina, d’avoir laissé le Covid-19 entrer sur l’île en ayant tardé à fermer les frontières.

    Les habitants fuient la capitale
    À partir du 20 mars, toutes les personnes arrivées récemment de l’étranger ont fait l’objet d’un test auprès de l’Institut Pasteur de Madagascar. Une trentaine de cas ont déjà été comptabilisés. Tous les malades sont pris en charge par l’État à l’hôpital Manarapenitra d’Andohatapenaka à Tananarive, la capitale. Le président, Andry Rajoelina, a décrété l’état d’urgence sanitaire le samedi 21 mars face à la propagation de la pandémie.

    De nombreux habitants de la capitale ont déjà quitté la ville. Les gares routières étaient bondées le week-end. Narindra, une étudiante, témoigne : Mes parents m’ont appelée et m’ont demandé de rentrer puisque ce nouveau virus ne touche actuellement que la ville de Tananarive. Rason et sa famille, eux, vont déménager quelque temps dans la ville de Mahajanga : Il paraît que ce virus ne survit pas dans les régions chaudes, alors on part le temps que tout cela se calme.

    Files d’attente interminables
    Depuis le 23 mars, les transports sont suspendus. Cela n’a pas empêché bon nombre de familles de quitter la capitale à pied pour rejoindre leurs villages d’origine. Une grande nervosité règne depuis une semaine : files d’attente interminables dans les grandes surfaces, les pharmacies, les marchés ou les stations essence. Le prix du ravintsara, du romba et du kininimpotsy, des plantes que la rumeur prétend efficaces contre le Covid-19, a plus que quadruplé !

    Les mesures de prévention sont encore difficilement respectées dans la capitale. Pour Hélène, une lavandière, « ce coronavirus, c’est une maladie pour les vazaha [étrangers, ndlr], nous, on n’y croit pas du tout ». Tongatsara renchérit c’est une politique mise en place par l’État, juste pour obtenir des subventions ! Le gouvernement a dû mobiliser les forces de l’ordre pour obliger les gens à rester chez

    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-n-y-croit-pas-madagascar-l-urgence-sanitaire-se-met-en-place-difficilement-6794694

  • 30 mars à 11:37 | Shalom (#2831)

    Loza roa no miatatao eto Madagasikara : ny COVID-19 sy ny COVID-13.

  • 30 mars à 13:42 | Isandra (#7070)

    Ah ! Pauvres Français, accusés de super contaminateur de virus.

    Qui a contaminé Boris Johnson ? Une personnalité Française sur le banc des accusés.

    https://fr.yahoo.com/news/contamin%C3%A9-boris-johnson-personnalit%C3%A9-fran%C3%A7aise-085129408.html

    Qui est le pays de départ de virus qui est importé ici à Madagascar ? Là encore, certains désignent la France.

    Pourtant, eux aussi, sont victimes.

  • 30 mars à 13:50 | betoko (#413)

    Finengo
    A propos de médecins ou infirmiers qui travaillent en France , tu viens d’insulter le médecin malgache retraité décès dans l’exercice de sa fonction
    Nombreux sont des médecins et d’infirmiers installés en France qui aident leurs homologues malgaches soient pepinierement soient materielrlents au pays
    Il m’est arrivé à maintes reprises d’avoir dans mes bagages quand je partais en vacances à Tana d’avoir 50kl de médicaments en plus du matériels pour les hôpitaux C’est cela le valimbabena

    • 30 mars à 13:57 | Maestro (#7313) répond à betoko

      @ Bekoto

      Merci de bien vouloir respecter ce Médecin qui était au front pendant que toi tu es planqué derrière ton clavier. Moi je le connais bien et il a tout ce que toi tu n’es pas en terme de reconnaissance !!!!

    • 30 mars à 15:15 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      Pauvre KHON que tu es le Vazaha Taratasy, si il y a insulte, l’insulte vient de toi le Bâtard.
      Oui ce Médecin était d’origine Malgache, mais avant tout il était Français et bel et bien Français.
      Les Français avaient plus de reconnaissances pour lui que les Malgaches en avaient.
      La Preuve c’est que ce Monsieur en France avec la reconnaissance de la Nation au même titre que ses autres confrères français de souches tombés pour les mêmes raisons que lui.

      Puisque tu clames que ce Médecin est Malgache, pourras-tu me dire, de quelle reconnaissance l’ Etat Malgache lui aurait fait honneur, le Ministre de la Santé Malgache aurait prononcé ne serait ce qu’un mot en sa mémoire ???
      Et je ne poserais même pas la question, si ton Mentor le Bac-7 l’aurait fait, car je sais que non. Alors ce Médecin mis à part ses Origines Malgaches, était-il Malgache ou Français.
      Pov Khon que tu es le Jomaka.

      Mis à part les condoléances que certains auraient formulé sur le forum, dont pour une grosse partie, c’est pour ainsi dire d’usage, que d’une sincérité de s’associer à la souffrance de son épouse et de ses enfants.

      Je me répète le Jomaka Vazaha Taratasy de mes 2.
      Absteins-toi de parler au nom des autres.
      Tu n’as aucune légitimité pour le faire, et comme je te l’ai déjà dit, ton cas ne peut se comparer à d’autres. Ta Binationalité tu t’en uses pour les avantages qu’elle peut t’apporter des deux côtés des deux Frontières. Tant dis que d’autres ont fait leur choix à être Français et en usent le droit de l’être, tout en ayant une pensé pour leur origine. Et ceci est loin d’être ton cas Gros KHON de Vazaha Taratasy.

    • 30 mars à 20:57 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Betoko ,excusez mon intrusion car pourriez vous m’aiguiller sur le sens du mot pepinierement ,étant donné que je suis complètement largué .A plus .

    • 31 mars à 00:48 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à betoko

      Vao voalohany no nahitako ity forum ity ary farany no andalovako eto. Tsy nahavita nijery ny rehetra fa tena kivy amin’ny toen-tsain-tsika gasy, tena very ny fahendrena sy fihavanana navelan’ny ntaolo.
      Tena mitsangana ny volon-tsandriko mahita ilay fomba fitenenan’i Finengo ohatra. Dia ny fahantrana sy fahasahiranana eto Madagasikara ve dia analana tsiny amin’izao fomba fiteny tsisy fanajana ny samy olombelona, fanompana aza.
      Tadidio fa na aiza na aiza ipetrahanao dia misy ny manana noho ianao ary misy ny sahirana sy mafy ady noho ianao. Ireo anefa tsy lasa be fankahalana hoatran’ny sasany eto.
      Ireo vazaha taratasy ny ankabeazany dia niezaka ankoatra ny aina vao tafita taty an-dafy ary ny nahatonga azy nandeha dia tsy nisy moyen nahatafavoaka azy aty dago. Tonga any an-dafy dia miezaka daholo ny gasy rehetra manao izay azo atao ho an’ny tanindrazana. Ny dokotera mandefa izay rehetra azo anampiana ny hopitaly, izaho aza dia administrative tao amin’ny fac de médecine fotsiny dia niezaka nandefa mpianatra manao stages aty dago ary ireo mpianatra ireo mitondra fitaovana sy fanampiana isan-karazany ho an’ny gasy isan-taona.
      Ka mba manontania tena ry Finengo, ianao ve hahavita an’izany raha lasa vazaha taratasy satria toa io no hitako karazany fialonana be mahatonga anao manaratsy na ny olona maty hoatr’izao.
      Afaka milaza aho fa ny vazaha sy vazaha taratasy betsaka no malahelo ny vahoaka malagasy ary mitady hevitra isan-karazany hahasoa azy ireo. Betsaka ny retraités aty an-dafy, vazaha sy gasy, no mandany ny volany, ny fotoanany managona izay azo atao aty an-dafy, miverina imbetsaka aty dago manampy izay azony atao.
      Tsy ny fijanonana eto dago no ahavitana zavatra ary vao maika mazava izany rehefa mahita ny toentsain’ny olona hoatranao, dia milaza tena hoe soa ihany tsy nijanona taty dago raha hiafara amin’ny toen-tsaina feno fialonana sy fanaratsiana toy izao. Nahoana raha mitady miaraka amin’ny rehetra manam-piniavana hanao izay mampadroso fa tsy mandany andro amin’ny fanaratsiana sy zavatra tsy mamokatra toy izao. Hanatrika zava-tsarotra ny malagasy izao nefa mbola ny ady fampisehoana izay be vava ihany no mbola mangotraka ato. Dia izay no teniko voalohany sy farany fa tsy misy zavatra hitako mampandroso raha ny bla bla hoatr’ireo.

    • 31 mars à 01:04 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à betoko

      Réponse à FINENGO

      Je viens de voir que Finengo n’est pas un gasy ce qui me rassure un peu sur la mentalité de mes compatriotes. Du coup finengo, puisque tu t’intéresses tellement aux malgaches et vazaha taratasy, je suppose que tu comprends la langue (la moindre des choses) et donc la diatribe dessus en malgache t’es adressé personnellement. Pas besoin de me répondre, j’ai autre chose à faire et je connais déjà ta réponse et son niveau...

  • 30 mars à 13:58 | betoko (#413)

    Vatomena
    Ralzimongo fut un grand homme et je le respecté S’il aimait tant la France , pourquoi il avait lutté pendant toute sa vie pour notre indépendance ?
    La compagnie lyonnaise et la compagnie marseillaises ont gagné des milliards de francs français pendant des années sur leurs exportations vers la France et elles étaient très bien cotées en bourse , idem avec le EEM , Électricité et eau de Madagascar

    • 30 mars à 14:15 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Que vaut la Jirama aujourd’hui ,Betoko ? Elle écrase de ses prix le malheureux abonné tout en le soumettant à des délestages continuels .
      Heureux ou malheureux Ralaimongo ? il était peu écouté de ses frères malgaches .Il est mort désespéré,abandonné.Il est mort loin de tous dans un peti village pres d’Andapa .Il buvait ,il buvait trop.C’est lors de son séjour en france qu’ il avait été converti au Communisme.
      l’histoire de laJirama est exemplaire du nouveau savoir faire malgache ,croyez vous

    • 30 mars à 16:25 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      J .Ralaimongo est une figure emblématique de la lutte pour l’indépendance de Madagascar .On ne peut nier son sens du devoir ,car il s’est engagé dans l’Armée Française durant la 2éme Guerre Mondiale .Les convictions qu’il a acquises durant sa mobilisation ,lui ont fait croire à ... la liberté égalité et fraternité qui sont les devises de la France .En revenant à Madagascar , il a vécu la dure réalité d’une société ,qui reléguait les indigènes à un rôle subalterne ,pour ne pas dire moins .C’est suite à cette discrimination qu’il a décidé de se battre pour l’Indépendance. Plus tard ,il a été catalogué comme un traître à la Nation Malagasy ,car il a proposé que nos concitoyens obtiennent la Nationalité Française, pour ne plus être traité comme un citoyen de seconde zone ...Certains sur ce forum lui en veulent même, car il a pris pour épouse une ...Française . Est ce suffisant pour juger un homme qui s’est battu pour ses idées ? Qu’avons nous fait de plus , à part gigoter derrière nos claviers ? Le déroulement de la fin de sa vie privée ne nous concerne pas ,car le plus important était pour lui de ramener sa dépouille dans la région d’Isandra dont il est originaire ,ce qui a été fait ,et j’en étais témoin durant mon enfance .
      Le roi Andriamanalina s’est battu contre Andrianampoinimerina dans cette localité et.d’autres descendants de cette lignée se sont érigés contre la Colonisation. Les derniers défenseurs de l’intégrité et de la probité issus de cette région sont encore vivants .Le premier ,cardiologue de son état ,a été mis à la retraite par fax ,car n’ a jamais succombé à la corruption du temps de l’Amiral ,et le second n’a pas voulu prendre le commandement du Directoire Militaire, en étant le plus haut gradé de l’Armée de l’époque . Bref , j’espère avoir apporté une certaine visibilité sur la personnalité de J. Ralaimongo et la particularité de sa région d’origine .L’Amazone de service du même nom ,devrait s’informer sur l’histoire de la localité dont elle prétend être la représentante .

    • 30 mars à 16:56 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Ne déformons pas l’histoire et n’inventons pas n’importe quoi pour justifier vos dires ! Désolé mais Ralaimonga n’a jamais mené de lutte pour l’indépendance de Madagascar, il a lutté pour que les malagasy soient des citoyens français … (après la participation à la Grande Guerre).

  • 30 mars à 15:35 | betoko (#413)

    Finengo
    C ;’est toi qui avait insulté la mémoire de ce médecin malgache mort dans l’exercice de sa fonction , pas moi . Je vois que tu es en France , autant Andry Rajoelina que le ministre de la santé avaient honoré le courage et la mémoire de ce médecin juste après son décès ,
    Sans vouloir me rabaisser par méchanceté qui de nous deux est né bâtard ?

    • 30 mars à 16:38 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      Qui entre nous deux est né Bâtard demandes-tu ??
      C’est bien simple le Jomaka Vazaha Taratasy.
      Moi à titre personnel je sais que je suis né Français et de ce fait je suis donc Français.

      Mais toi le Jomaka, tu n’es que Vazaha Taratasy et tu prétends être Français, d’autant plus sans aucune reconnaissance aucune envers celui que tu considère soi disant comme ta deuxième Patrie, tu l’avais bien dit ici que tu ne dois rien à la France. Non !!!

      Alors tu n’as qu’à renier ta Nationalité Française. Aies aux moins les couilles pour le faire. Car ceci ne t’empêchera pas de toucher ta retraite, mais par contre t’en enlèvera des droits.
      C’est comme ça en France pas de Devoirs, pas de droits.

      Alors je te pose la même question le Vazaha Taratasy : Qui de nous deux est le VRAI Bâtard ?????
      Pov KHON !!!

  • 30 mars à 15:44 | betoko (#413)

    Vatomena
    Je vous parle de l’EEM du temps de la colonisation et du néo-colonialisme où cette entreprise française nous avait sucé jusqu’ aux os , Le Jirama n’était pas de cette époque et qui est responsable de sa faillite , c’étaient ceux qui ont dirigé le pays avant Andry Rajoelina
    Donc vous reconnaissez que le compagnie lyonnaise et la compagnie marseillaise se sont enrichis à Madagascar ? Bravo ,enfin le colon reconnait ses konneries
    Si Ralaimongo était alcoolique , est ce de notre faute , on l’avait abandonné ? M’étonne quand même

    • 30 mars à 16:54 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Si une entreprise ne fait pas de bénéfices ,elle meurt. Sachez le ,Betoko.Mais il y a des miracles malgaches. ; Jirama est toujours là malgré son inefficience et ses pertes d’argent ; de meme pour Air Mad dont la trésorerie est à sec.
      Il est vrai que le Colonialisme c’était facheux .Pour engranger des bénéfices fabuleux l’IEEM fournissait aux malgaches du coutant électrique jour et nuit. Sans vergogne il poussait à la consommation des KLW pour faire des bénéfices à faire hurler dame Isandra et tous les anti colonialistes.
      Que sont devenus les industries nationalisés par Ratsiraka .Font elles encore des bénéfices ? Donnent elle du travail aux malgaches besogneux.

    • 31 mars à 06:22 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Betoko — Quand j’écris’ fabuleux bénéfice de l’EEM"" il s’agit d’une moquerie . C’était parler comme Isandra .Touteentreprise à Madagaxcar avait du mal à vivre mis les services essentiels étaient assurés .Une eau propre coulait à la fontaine et au robinet

  • 30 mars à 15:58 | yvan (#10910)

    bonjour chers écrivains ...

     !, pourquoi tant de haine, de racisme ( anti malgache, anti francais, anti noir, anti blanc..) je suis francais , mes parents ont fui la persécution en ex yougoslavie, mais je suis terrien aussi et de ce fait malgache.
    oui tant d’amis a Mada, et je participe à mes frais à aider une structure a ALASORA.
    bon présentation faite, actuellement nous n’avons pas ( vous et moi) les infos sur ce satané virus qui arrive sur madagascar.
    De mon côté, j’ai levé des fonds afin d’essayer de financer produits (gels, masques, médocs..)
    affaires à suivre , je vous tiens au sujet, merci de vous calmer et de chercher le bouc-émissaire

  • 30 mars à 17:48 | diego (#531)

    Bonjour,

    Pour n’importe quel gouvernement gérer deux crises simultanément sont extrêmement difficiles :

    - l’une, une pandémie ; le virus est déjà au pays, il faut le gérer au mieux, en ne stigmatisant personne...on sait que l’origine de ce virus est la Chine et les chinois eux-mêmes en sont parmi les victimes ;

    - l’autre, une crise économique, on peut affirmer, une récession économique mondiale....tout le monde va être touché !

    Quand on écoute les experts médicaux, virologues, pneumologues, les experts des maladies infectieuses....etc....en voyant ce qui s’est passé en Chine, aujourd’hui en Europe et en Amérique du Nord, on a envie de leur dire de faire vite pour trouver quelque chose pour lutter contre le virus et pour sauver des vies.

    On imagine bien que si l’Afrique et Madagascar connaissent demain ce que la Chine, l’Europe et l’Amérique du Nord connaissent aujourd’hui, ce serait vraiment un problème grave.

    Quand on écoute les experts médicaux, on a peur car ils sont d’une extrêmes prudence, prendre toutes les précautions pour nous prévenir qu’on risque d’aller mal avant d’aller mieux.

    Cela fait plus de 15 jours que nous sommes en confinement, les entreprises non essentielles sont intentionnellement arrêtées par le gouvernement, et les autorités politiques ignorent quand les activités économiques vont pouvoir reprendre. Si les activités économiques ne reprennent pas entièrement au bout de quatre, six mois, il y aurait un grand risque dépression économique.

    Voilà l’autre crise qui attend tout le monde et encore une fois, qui va ravager l’Afrique et Madagascar.

    Il n’est pas du tout prématuré à mon sens pour les gouvernements africains et malgaches de penser dès aujourd’hui à la crise économique.

    Il faut comprendre que l’économie chinoise qui n’enregistrait déjà plus une croissance à deux chiffres depuis plus de six ans, la question n’est pas de savoir si la Chine est récession ou pas, elle y est déjà.

    Aucun pays ne peut aujourd’hui prétendre sortir indemne, fanfaronner que la pandémie lui aurait épargnée une crise économique :

    - il y a et il y aura, nous y sommes déjà, une récession économique mondiale.

    L’EU et les USA, Canada ont annoncé clairement qu’ils vont tout faire pour sauver leurs industries, leurs entreprises, mécaniquement des emplois et en même temps aider leurs populations, notamment en ajournant les échéanciers envers leurs créanciers, mais aussi en argent, des salaires de quelques mois en espérant que les activités vont reprendre et ce serait comme avant....rien n’est moins sûr !

    En un mot, anticiper, anticiper et encore anticiper.

    Gérer une pandémie le mieux qu’il peut et avec les moyens dont l’Etat Malgache dispose et le milieu et les personnels médicaux peuvent supporter est la seule chose que le Président malgache peut encore maîtriser, contrôler et certainement avoir quelques bons résultats non négligeables si lui-même et son gouvernement s’organisent bien.

    Tout ceci veut dire en fait que le Président malgache doit rappeler à son pays qu’il y a une pandémie et ses conséquences, mais aussi avertir et donner des perspectives, pourquoi pas de l’espoir à son pays, sur l’avenir.

    L’émergence économique de Madagascar est mort. Tout le monde a peur de perdre leurs emplois et beaucoup d’inconnus tapissent l’avenir, il n’y a plus de place pour une émergence :

    - plutôt gestion de crise économique, de l’insécurité, et aggravation de la famine !

    A mettre en perspective pour les élus et responsables politiques malgaches :

    - Madagascar n’a pas de budget pour gérer une pandémie.

    Après ces deux crises, il faudrait que les femmes et hommes politiques malgaches arrivent quand même à une conclusion raisonnable, c’est la sagesse même :

    - de doter à leur pays un État et des Institutions solides, fiables et fonctionnels en tout temps.

    Question bête, comment renforcer et faire respecter le confinement et faire face demain à une crise économique et récession mondiale si à la base, le pays n’a pas Un État et des Institutions solides ?

    J’ai des collègues qui passaient leurs temps à fustiger l’Etat, accuser d’être lourd, lent, impotent, bureaucratie et inefficace :

    - nous n’avons aujourd’hui que l’Etat pour sauver nos emplois en aidant nos entreprises, il n’y a l’Etat qui peut le faire.....tout le monde n’a que l’Etat dans la bouche.....tout le monde demande de l’aides de l’Etat.

    J’ai dit à mes collègues, on a raison qu’une seule fois, c’est assez modeste, mais on risque de payer toute sa vie la seule et la moindre erreur collective persistante :

    - l’Occident a privatisé son système de Santé, et pourtant il n’a jamais envisagé de privatiser ses Armées, ni privatiser ses institutions judiciaires....on constate aujourd’hui que dans n’importe quel pays, le système de santé est un des intérêts nationaux, c’est un droit !

  • 30 mars à 18:15 | Besorongola (#10635)

    PLUS RECHERCHES QUE L’OR !

    Gendarmes, policiers et militaires convoient, surveillent et escortent les masques en provenance de Chine commandés par le gouvernement, de leur arrivée à l’aéroport jusque dans les dépôts de Santé publique France.

    © Fournis par Franceinfo
    Après une première cargaison de 5,5 millions de masques médicaux dimanche, un avion en transportant plus de 10 millions est attendu lundi à l’aéroport de Paris-Vatry (Marne), en Grand Est, région particulièrement touchée par l’épidémie, dans le cadre du "pont aérien" entre la Chine et la France dans le cadre de l’épidémie de coronavirus.
    Pour protéger ce précieux matériel, une centaine de gendarmes participent par roulement à la sécurisation de toute la chaîne d’acheminement de ces millions de masques FFP2 venus de Chine. "C’est comme si on convoyait de l’or en barre", explique à franceinfo un haut gradé de la gendarmerie, lundi 30 mars. Ces masques doivent être répartis dans toute la France pour protéger notamment les soignants contre l’épidémie de coronavirus et pendant toute la période de confinement.
    Gendarmes et CRS mobilisés pour veiller sur les masques
    L’aéroport de Vatry a été choisi par le gouvernement français dans le dispositif aérien mis en place depuis dimanche pour recevoir une partie des 74 millions de masques de type FFP2 en provenance de Chine, pour être ensuite acheminés vers les lieux de stockage, selon nos informations. Depuis dimanche, une trentaine de gendarmes des transports aériens (GTA) sécurisent donc jour et nuit l’aéroport où atterrissent les avions cargo ANTONOV 56, parfois appuyés par des militaires, tandis que des gendarmes mobiles et des CRS en surveillent les extérieurs et les différents accès.
    Une fois les colis débarqués, ils sont chargés dans des camions à destination de l’un des cinq entrepôts de stockage de Santé publique France, à Marolles dans le Loir-et-Cher, à Blanquefort en Gironde, à Longueau dans la Somme, à Allauch dans les Bouches-du-Rhône et à Champonnay dans le Rhône.
    Escortés sur tout le trajet
    Une cinquantaine de convois exceptionnels sont prévus ces prochains jours à travers de la France, et ils se feront tous sous l’escorte des motocyclistes de la gendarmerie. "C’est comme si on convoyait de l’or en barre", témoigne un haut gradé à franceinfo. "Vu la valeur de ces masques, l’objectif, c’est d’aller au plus vite vers le lieu de stockage", explique un gendarme.
    Enfin, chacun des entrepôts est surveillé par des gendarmes le jour et des militaires la nuit, dans le cadre de l’opération "Résilience" pour éviter les intrusions et les vols.

  • 30 mars à 18:53 | la mite railleuse (#10900)

    Radio Pangolin

    les français n’ont pas de masques
    mais auront des cercueils en acier...

    Edition Metz et agglomération
    Economie | Santé
    Coronavirus : le gouvernement commande des tôles pour cercueils à ArcelorMittal
    Le géant de l’acier a reçu ces derniers jours la lettre du ministère de l’Economie pour lui commander la fabrication de tôle pour des cercueils. Le site de production serait celui de Montataire dans l’Oise.
    Par Alain MORVAN - Hier à 16:46 | mis à jour à 19:48 - Temps de lecture :

    Production d’acier pour la filière packaging. Photo RL /Pierre HECKLER
    Le groupe ArcelorMittal a reçu ces derniers jours « un courrier du ministère pour la fabrication de tôles à Montataire. Celles-ci serviraient entre autres pour la fabrication de cercueils. Espérons quand même qu’il ne s’agit pas de la seule motivation du ministère [de l’Économie] pour redémarrer la production du site de Montataire », écrit ce dimanche dans un communiqué interne un syndicat du groupe ArcelorMittal, qui explique que « [ArcelorMittal] serait un fournisseur de rang 2 et qu’il y aurait 5 à 6 jours d’activité » sur un de ses sites de packaging.

    Rumeur confirmée
    Depuis plusieurs jours, la rumeur était persistante chez ArcelorMittal, dont les sites de production ont fermé les uns après les autres ou ont ralenti fortement leur production en France à l’exception de celui de Florange que le géant de l’acier est en train de relancer depuis le mercredi 25 mars après une pause d’une semaine. « Le groupe serait notamment sollicité pour fabriquer le couvercle et des armatures de cercueils dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 », confirme une source interne.

  • 30 mars à 21:14 | lé kopé (#10607)

    Il me semble que j’ai expliqué dans mon précédent post que J. Ralaimongo a milité pour l’Indépendance de Madagascar après sa mobilisation à la 2éme Guerre Mondiale . La Devise de la France estampillée sur le sceau de " la liberté ,égalité et fraternité " a été galvaudée par le non respect de la dignité des indigènes . C’est vous qui avez travesti l’histoire en l’ignorant et en l’extirpant de son contexte . Auriez vous fait la guerre ,la fleur au fusil comme il l’a fait ,au lieu de vous cacher derrière vos claviers . Je parie que vous ne connaissez même pas la couleur du service militaire . Un service National aurait été suffisant ...

  • 30 mars à 21:31 | rayyol (#110)

    Il y a toute sorte de virus certain sont la depuis longtemps Leur capacite virale a diminuer ils ne sont plus transmissible vu leur age et leur charge virale Plutot juste un désagrément mais en train de mourir de leur belle mort On note plusieurs antivirus qui sont en train d occuper l espace laisser vacant par ces vieux microbes d un autre age Il y a donc de l espoir pour Madagascar une ere nouvelle est en passe de devenir

  • 31 mars à 20:46 | Gasy FIer (#387)

    Hopital Manara-penitra de Morondava vous dites ? Aleoko izaho no diso toy izay minomino foana ny tenin’ireo tompon’andraikitra.

    Eto Antananarivo aza mandritra ny 15 andro ilay olona ao @ hopital in-2 ihany ny Dokotera mitsidika (ara-bakiteny) ery am-baravarana manontany hoe "manahoana ianareo ato ?" dia lasa mandeha avy eo. Ny ankoatr’izay olona maka hafanana no mba mitsidika. Raha izany no hoe manara-penitra dia tena samy manana ny manara-penitra-ny tokoa ny tsirairay. Raha ilay trano aloha dia ôtrany tena manarapenitra fa ny ao anatiny, indrisy....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS