Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 octobre 2020
Antananarivo | 16h34
 

Santé

VIH/SIDA

Une centaine de séropositifs dépistés à Antananarivo

vendredi 31 janvier | Fano Rasolo

Le Bureau municipal d’hygiène (BMH) à Isotry a dépisté cent onze (111) personnes porteuses du VIH/SIDA dans la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) et dans les quartiers environnants, selon le chiffre invoqué durant la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida, hier, à l’Hôtel de ville d’Analakely.

Ces personnes séropositives sont déjà prises en charge par le BMH et suivent le traitement approprié. « Le nombre de personnes qui se font dépister au BMH est de mille cent (1 100) par mois. Nous allons renforcer la lutte contre cette maladie virale sexuellement transmissible », a déclaré le maire Naina Andriantsitohaina hier dans son allocution.

« Le virus VIH/SIDA se propage de plus en plus, et le nombre de séropositifs ne cesse d’augmenter. Mais si les individus affectés par le virus suivent rigoureusement le traitement antirétroviral, aucun risque de contamination ne sera à craindre de leur part, pas même d’une femme enceinte à son fœtus  », selon un médecin du BMH, spécialiste en la matière.

Le service de lutte contre le sida au niveau du BMH effectue régulièrement des dépistages mobiles autour des différents quartiers de la capitale. La majorité des séropositifs sont des hommes, selon toujours le responsable au sein du BMH.

Selon le bilan national rapporté par le ministère de la Santé publique au mois d’avril 2019, le nombre des malades du SIDA s’élève à quatre mille quatre-cent (4 400) dans tout Madagascar.

Le maire d’Antananarivo qui avait visité quelques jours après sa prise de fonction, a promis la réhabilitation du bâtiment qui abrite le BMH à Isotry, et de fournir les équipements nécessaires manquants faciliter la prise en charge des malades dans cet établissement.

La célébration de la journée mondiale de lutte contre le sida se tient depuis hier à l’Hôtel de ville d’Analakely et durera trois jours.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 31 janvier à 11:49 | Turping (#1235)

    Le SIDA n’est pas disparu et tue silencieusement s’il n’ y a pas de prise en charge et de traitement adéquat.
    - L’adage :Vaut mieux prévenir que guérir reste avant tout l’arme efficace pour combattre ce fléau .
    Donc une mesure préventive est nécessaire afin de sensibiliser la population . Une éducation civique enseignée à l’école est importante quant au comportement à prendre pour comprendre le mode de transmission de ce fléau .
    - Dans certaines régions ,beaucoup de jeunes filles et garçons se prostituent dès l’âge de 13 ans sans être scolarisés ,dans l’ignorance totale y compris les adultes peu éduqués .Le danger est là ,et le chiffre annoncé concernant le nombre des cas détectés ,hélas va s’exploser si rien de concret ne sera fait en parallèle .
    N.B//Pendant les campagnes électorales ,chaque candidat a droit d’afficher son portrait .Donc , la campagne préventive pour combattre le sida mérite d’être affiché partout sur l’ensemble du territoire national ,ce n’est pas tabou.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS