Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 décembre 2019
Antananarivo | 19h30
 

Politique

AREMA

Une autre aile dissidente à l’horizon

lundi 6 octobre 2008 | Eugène R.
Pierre Houlder Ramaholimasy. (au milieu)

Pierre Houlder Ramaholimasy est déclaré persona non grata au sein du comité directeur de l’AREMA. Si la logique est respectée, une autre aile dissidente sera formée au sein de cet ancien parti majoritaire. Elle sera la troisième après celle dirigée par le Pr Ange Andrianarisoa et une autre (AREMA Matotra) par Pierre Raharijaona. Pierre Houlder Ramaholimasy en sera le chef. La majorité des membres du comité directeur national ne veut plus la présence de ce dernier à la tête du parti en tant que secrétaire national par intérim. « L’intérim est une structure illégale. On l’a seulement institué à titre provisoire après la déclaration de retrait fait par le secrétaire national Pierrot Rajaonarivelo. », insiste Tabera Randriamanantsoa. « Si on se conforme à la légalité, Vaovao Benjamin, secrétaire national administratif, devrait présider le parti après le retrait de Pierrot Rajaonarivelo, et ce jusqu’à l’organisation d’un nouveau congrès national. », indique notre interlocuteur. Selon toujours lui, Pierre Houlder n’a plus assisté aux réunions du comité directeur national de l’AREMA organisées ces derniers jours.

6 mois renouvelables

Pour le moment, force est de constater que l’indésirable Pierre Houlder Ramaholimasy n’est pas prêt à rendre son tablier en tant que secrétaire national de l’AREMA. Il a persisté lors d’une interview qu’il a accordée à une station de télévision privée de la Capitale qu’il reste secrétaire national par intérim. Par ailleurs, ses partisans affirment que le système d’intérim a été institué avec l’accord du comité directeur national et du collège national du parti pour combler le vide laissé par le retrait de Pierrot Rajaonarivelo qui a assuré la présidence du parti depuis le congrès national de 1997. « On s’est convenu que le mandat d’un secrétaire national par intérim est de six mois. Ce mandat est renouvelable. », rappelle un proche de Pierre Houlder Ramaholimasy. « Donc, Pierre Houlder a encore le droit de se présenter à sa propre succession. », insiste notre interlocuteur.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS