Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 2 décembre 2022
Antananarivo | 13h51
 

Politique

Toamasina

Un pharmacien arrêté

lundi 1er septembre 2008 | Gilbert R.

En fin d’après-midi de vendredi dernier, les étudiants grévistes, en petite formation, ont entamé une sortie du campus et tenté de faire une marche en ville. Après les échauffourées, le chef de Région, Andriamorasata Julien, a donné une conférence de presse au sujet de ce mouvement qui ne serait pas universitaire. Il a annoncé, entre autres, qu’« une arrestation a dû être faite sur la personne de l’un des leaders locaux de l’opposition. » Il s’agit de Ramelison Auguste, pharmacien et néanmoins leader d’un parti politique d’opposition. Motif : manifestation sans autorisation sur la voie publique. Dispersé de l’esplanade du CRJS, il a entraîné la petite foule qui était avec lui devant le Lycée Technique à grand renfort de mégaphone. C’est là qu’il a été arrêté, vers 10 h du matin.

Franchise universitaire

Pour leur part, les étudiants ont été dispersés à moins de 100 m du campus, sur la RN 2, en direction du centre ville. D’ailleurs, les forces de l’ordre quadrillent Toamasina. Elles sont également présentes dans l’enceinte du campus où elles sont entrées, après la levée de la franchise universitaire à l’occasion de la confrontation des étudiants d’Antsiranana et de Toliara. Le Chef de Région a appelé au calme et a invité les étudiants « à ne pas se laisser entraîner dans des actes manifestement anti-civiques. »

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS