Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 21 octobre 2018
Antananarivo | 11h07
 

Sport

Jeunesse et Sports

Un ministre, 5e dan de judo

mardi 24 juin 2008 | Rata
JPEG - 75 ko
Présence très remarquée du ministre Jean Louis Robinson, 3e à partir
de la gauche, au stade de Mahamasina.

Le poste du ministre des Sports est finalement pourvu. Le nouvel occupant du siège laissé vacant pendant trois mois, suite au limogeage de Patrick Ramiaramanana, n’est autre que celui qui a assuré l’intérim, en l’occurrence Jean Louis Robinson. Médecin de son état, le nouveau ministre des Sports est le second médecin à occuper le poste après, Tombo Ramandimbiarisoa. Sportif également, Jean Louis Robinson est un pratiquant d’arts martiaux, 5e dan en judo, 3e dan en yoseikan budo et ne peut donc être considéré comme un intrus ou un novice. Durant son intérim, il a déjà côtoyé le milieu sportif et a amorcé le dialogue avec des instances fédérales nationales. Christian Razafimahefa de l’athlétisme et Ahmad du football, qui ont eu l’occasion de s’entretenir avec « l’ancien-nouveau » locataire de la place Goulette le jugent comme « un homme de dialogue, compréhensif et coopératif ».

Parenthèse

Des qualités qui ont fait cruellement défaut chez son prédécesseur. Un peu en retrait au début de son intérim, Jean Louis Robinson qui se dit aussi fan du ballon rond, a mis les pieds dans l’arène lors de la rencontre opposant à Mahamasina les Barea aux Mambas de Mozambique. Une fois ce match terminé, il a tenu à venir dans les vestiaires de l’équipe nationale Malagasy pour féliciter et encourager les joueurs. Et à la veille du départ de ces derniers pour Maputo, il s’est plié au rituel en offrant sa bénédiction avec promesse de prime en cas de victoire. Ni la bénédiction, ni la prime, n’ont pas eu, apparemment d’effet, puisque les Barea se sont fait manger crus par les Mambas du Mozambique (0 - 3). Fermons la parenthèse.

Crise alimentaire

Dans cette nouvelle fonction, Jean Louis Robinson aura la lourde tâche de convaincre le président Marc Ravalomanana que le sport doit être parmi les priorités nationales en dépit de la crise alimentaire menaçante. Il est dans l’obligation de toucher mots également au Président de la République sur sa promesse d’envoyer les médaillés d’or des Jeux des îles 2007 aux Jeux Olympiques 2008. Effectivement, à deux mois du voyage, aucune concrétisation de cette promesse présidentielle ne se profile à l’horizon. L’éternelle interrogation de « partira, ne partira pas » refait surface. Quoi qu’il en soit, espérons que ce médecin, malgré le maigre budget à sa disposition, trouvera les bons remèdes pour un réel développement du sport à Madagascar. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 220