Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 octobre 2021
Antananarivo | 04h20
 

Sport

Mozambique - Madagascar

Un match sous haute tension

mardi 24 juin 2008 | Rata

La rencontre perdue de l’équipe nationale Malagasy à Maputo devant la sélection hôte s’est déroulée, dimanche, sous haute tension. Dès l’arrivée de la délégation sportive de la Grande île, elle a ressenti que cette sortie diffère des précédentes. « C’est clair comme l’eau de roche que les Mozambicains, non seulement les Mambas mais tout un peuple, nous attendaient de pieds fermes », raconte, au téléphone, un des membres de la délégation malgache. Taxée d’avoir soudoyé l’arbitre Sud Africain qui avait accordé le penalty d’égalisation au match aller, la partie malgache a été regardée d’un mauvais œil durant son séjour au pays de Samora Machel.

Beau jeu

L’époque des « frères Mozambicains » et vice -versa est belle et bien révolue. Pire, la télévision locale n’a cessé de rediffuser les images de la rencontre du stade de Mahamasina en mettant en relief toutes les situations, prétendues floues, pour conforter la thèse de la corruption. Chauffé à blanc par ce matraquage digne d’une propagande électorale, le public s’attendait, quoi qu’il arrive, à une victoire de son équipe. « Même les ressortissants Malgaches à Maputo n’ont pas voulu assister à la rencontre de peur des représailles au cas où... », conforte notre interlocuteur. Heureusement, tout s’est déroulé comme les Mozambicains l’ont souhaité, leur équipe nationale s’en est sortie victorieuse.
Aucun Malgache n’ose imaginer ce qui serait passé si le résultat avait été défavorable à la sélection locale. Une fois la victoire assurée et acquise, les Mozambicains sont redevenus comme les « frères d’antan ». Mieux, ils ont félicité l’équipe malgache de son beau jeu sans oublier de lui rappeler qu’avec les occasions de buts ratées, elle méritait amplement de gagner. Le summum de l’hypocrisie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS