Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 17 octobre 2018
Antananarivo | 17h29
 

Politique

Talk across generation

Un basket fund pour aider les jeunes entrepreneurs

vendredi 15 décembre 2017 | Ny Aina Rahaga

L’un des points culminant du Sommet National des Jeunes 2017, le « Talk across generation », s’est tenu hier 14 décembre 2017, toujours à l’Hôtel Panorama. Après trois jours de préparation depuis le début du Sommet, les 88 jeunes participants issus des 22 régions de Madagascar ont rencontré en table ronde plusieurs personnalités malagasy notamment des politiciens dont l’ancien Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle Omer Beriziky, l’actuel ministre du Tourisme Roland Ratsiraka, le député Freddy Mahazoasy, le sénateur de Madagascar Angeline Rasoanaivo, le député Maminiaina Rabenirina ainsi que Vahombey et Saraha Rabearisoa. Mais également des entrepreneurs comme Fanja Razakaboana présidente du Groupement des Femmes Entrepreneurs de Madagascar et Rivo Rakotondrasanjy, secrétaire général du Fivmpama. Et enfin des artistes et activistes dont Dama du groupe Mahaleo, Théo Rakotovao et D’Gary. Bien évidemment, les différents thèmes du Sommet à savoir la politique, l’entrepreneuriat, la bonne gouvernance et l’éducation ont été abordé durant les tables rondes. Les jeunes participants ont donc pu faire part des réalités et des solutions qu’ils proposent concernant la condition des jeunes malgaches et leurs participation au développement du pays.

Sur la question de l’emploi et l’appui aux jeunes entrepreneurs, la mise en place d’un basket fund afin d’aider les entrepreneurs jeunes dans la réalisation de leurs projets a été avancée. Un fond qui serait entièrement géré par les jeunes malagasy eux-mêmes. L’adéquation entre le système éducatif et de formation avec les besoins du marché de l’emploi a également été plaidé lors de ce « talk across generation ». Appuyé par Théo Rakotovao qui a posé la question de savoir si le système éducatif et de formation qui existe actuellement vise réellement le développement des capacités de nos jeunes.

L’objectif fut donc atteint en partie pour les jeunes participants à ce Sommet de 2017. Toutefois, il a été encore été remarqué une indisposition notamment chez les politiciens à réellement laisser place à la jeunesse dans l’œuvre de développement de Madagascar. Confirmation de la caractéristique des politiciens malgaches qui s’accrochent encore et toujours aux rênes malgré une sérieuse revendication de participation des jeunes dans les processus de décision politique. Aussi, ces derniers se doivent de continuer à militer pour un changement surtout au niveau politique et réclamer leur place pour l’édification du Madagascar voulu pour 2018 et après. La cérémonie de clôture et la restitution des recommandations du Sommet National des Jeunes 2017 seront effectuées ce jour.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 15 décembre 2017 à 10:58 | Mihaino (#1437)

    J’étais sûr et certain que nos politiciens connus et reconnus par leur compétence et/ou incompétence(c’est selon) viendront à ce sommet national des Jeunes 2017 !
    La conclusion de l’article résume parfaitement la mentalité de nos Responsables successifs, actuels et futurs !?Heureusement que nos artistes ont bien posé de bonnes questions pour développer le Pays.
    Encore des recommandations supplémentaires de nos Jeunes qui vont pourrir dans les bibliothèques de nos différentes Administrations !!

  • 15 décembre 2017 à 11:22 | Vohitra (#7654)

    Il me semble que Riana Andriamandavy VII était le premier responsable des jeunes TIM de l’époque Ravalomanana, récupéré ensuite par la transition, et devenu par la suite un grand baron intouchable du régime HVM actuellement...un modèle à suivre pour certaines catégories de jeune...

  • 15 décembre 2017 à 12:17 | akam (#7944)

    - Des mots…et des maux …encore demo ! ce sont des blablas utilises par les bailleurs et « affames » pour croquer quelques petits fours et boire un coup ! oui mais pas a la maison…c’est mieux n’est ce pas ! gratos quoi ? Le PNUD est un des donateurs reconnus de ces « paniers » car ,directement implique au processus electoral, il se propose comme un vecteur de « conscience » aupres des politiciens gasy ! Qui conteste ici l’importance de la somme allouee par le PNUD pour la prochaine election PRM ?
    - Ouais et pourquoi pas.. .que les politiciens pointent leur nez afin de humer, voir et entendre ce qui se dit ! Pertinence oblige, t’as interet a te faire voir ! mais sans prise de parole ca ne sert rien car les « djeuns » n’ont rien gobe ! Cependant l’etiquette est bonne car les regions ont ete invitees quand a la representation ? ca reste toujours discutable ? vraiment des jeunes…des moins jeunes…des « toujours djeuns » !
    - Ceci etant ces seminaires de 2 jours ont ete promus et organises en petit comite ? a qui les benefices ? les torts ? Organises comme c’est ! des annonces ont du etre demultipliees afin de reunir les vrais pepinieristes de la nation pour des objectifs bien definis. Ceci etant pour un babakoutoland se reveillant de sa torpeur, pourquoi pas ? Enfin basket funds ! des mots…toujours des maux…encore demo !
    - De l’argent qui aurait pu servir le « kereland ». La famine mine cette population vulnerable. Que fait le BNGRC ? qui se dit pret ???

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 296