Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 12 août 2022
Antananarivo | 16h02
 

Diplomatie

Tromelin, entre la France, Maurice et Madagascar

mercredi 9 juin 2010 | Patrick A.

Le 7 juin 2010, à Port-Louis, un accord de cogestion de l’île de Tromelin a été signé entre la France et Maurice. C’est une concession de la France face aux revendications mauriciennes. Un comité de cogestion sera chargé de mettre en oeuvre ces accords.

Plus que sur l’îlot lui même, minuscule (1km2) et inhabité, l’accord a une grande importance pour la zone économique exclusive de 280 000 km2 qui l’entoure. Ainsi, selon cet accord, les autorités mauriciennes délivreront les autorisations de pêche aux navires battant pavillon mauricien, et les autorités françaises délivreront les autorisations de pêche aux navires battant pavillon français. Quant aux autorisations de pêche pour les navires battant pavillon d’autres pays, elles seront délivrées conjointement par les autorités françaises et mauriciennes.

Français de passeport et malgache de coeur, Christian Chadefaux crie « Aux voleurs ! ». Non sans quelques raisons, car si Tromelin est relativement lointain de Madagascar (nettement moins cependant que de l’île Maurice ou de la Réunion), notre pays a chèrement payé le droit du sang sur cet îlot. Car les seuls habitants de ce coin de terre quasiment inabordable ont été des esclaves malgaches laissés à l’abandon.

Le 17 novembre 1760, le navire « L’Utile » quitte le port de Bayonne avec 132 marins à bord. Le trois-mâts est affrété par Jean-Joseph de Laborde pour le compte de la Compagnie française pour le commerce des Indes orientales.

Ce Jean-Joseph de Laborde est un personnage peu commun : banquier de Louis XV, première fortune de France, mécène des peintres Jean-Baptiste Greuze, Hubert Robert, Joseph Vernet, mais aussi négrier. Ce négociant est représentatif de son temps, dans la mesure où il se livre à la traite négrière avec une parfaite bonne conscience, allant même jusqu’à baptiser ses navires du nom de ses filles ou de ses amis.

« L’Utile » est sous le commandement du capitaine Jean de La Fargue, 57 ans. Après plusieurs mois de navigation, le navire atteint l’île Maurice en avril 1761. D’où il repart, en juin, pour Foulpointe, à Madagascar. La Fargue y fait embarquer des vivres et une centaine d’esclaves qu’il compte revendre à l’île Maurice, malgré l’interdiction formelle du gouverneur. En effet, celui-ci, craignant un blocus des Anglais, ne veut pas s’embarrasser de bouches inutiles.

Le 31 juillet 1761, une tempête terrible jette l’Utile sur les récifs de l’île de Tromelin. L’équipage parvient à rallier l’îlot sableux sans trop de mal, suivi par seulement une soixantaine d’esclaves, car les panneaux de la cale avaient été cloués.

Quinze ans de survie

L’ordre règne : blancs et esclaves vivent dans des camps différents. Rapidement, le commandant fait construire une embarcation avec le bois arraché à l’épave. Une forge est même installée à terre.

Les 122 français ne restent que 2 mois sur la petite île avant de repartir en promettant de revenir chercher les 60 Malgaches. Mais il n’en fût rien : le gouverneur de Maurice, furieux contre La Fargue, qui avait désobéi à ses ordres, refusa de porter secours aux esclaves.

Seuls 8 esclaves survivants, dont un bébé de 8 mois, furent récupérés 15 ans plus tard, le 29 novembre 1776. Le petit garçon sauvé des eaux sera rebaptisé Jacques Moïse (!), sans que l’histoire retienne si on a demandé l’avis de la mère et d’une de ses grand-mères, également survivantes, et dont l’histoire n’a retenu ni les noms, ni les témoignages.

Des recherches archéologiques récentes sur l’île ont révélé un mur de 1 mètre 60 de long et 50 centimètres de large qui témoigne de l’état d’esprit des survivants : ils avaient compris que leur séjour sur l’île allait durer. Le sol avoisinant a également livré des informations concernant leur alimentation. Il apparaît que les esclaves ont dû se nourrir principalement de tortues et d’oiseaux et que le feu a pu être conservé jusqu’à leur départ, grâce au bois de l’épave. Autre découverte importante : 6 récipients de cuivre qui, par leurs multiples réparations, démontrent la volonté des rescapés à faire durer leurs objets.

Les seuls vrais habitants de Tromelin ont été malgaches

Maurice revendique aujourd’hui Tromelin. Madagascar n’a-t-il pas des arguments géographiques, historiques ou tout simplement humains, bien plus solides ? Les esclaves de Tromelin seront-ils oubliés une deuxième fois ?

29 commentaires

Vos commentaires

  • 9 juin 2010 à 07:34 | diego (#531)

    Bonjour,

    J’ai entendu parler de Tromelin sur le tard, en 2003-2004 et par deux fois, l’Aéroclub de Gilot, La Réunion, est allé accompagner et ramener des météorologues qui occupent l’Ile tout au long de l’année (si mon souvenir est bon).

    Y aller ne me disait rien, la 1er fois, mais quand j’en avais envie, il n’y a pas eu de place….dommage….bien sûr j’ai mentionné à ceux qui voulaient l’entendre qu’il y avait des esclaves Malgaches qui vivaient et mort mort sur cette Ile. Si j’y étais, j’aurais pu frimer devant vous aujourd’hui…..en disant j’y étais…..

    J’avais le frisson quand on m’avait raconté l’histoire….

    • 9 juin 2010 à 09:39 | sissi (#3685) répond à diego

      Vous n’y pensez pas sérieusement Diégo. Imaginez qu’une tempête vous aurait bloqué sur cette île pendant 15ans ? Vous ne pensez pas au désespoir que cela engendrerait chez les copi de sexes indifférents et chez les forumistes ? Et comment allez-vous survivre sans mada-tribune ? Il faut être prudent dans la vie et savoir penser a ses congénères. Et puis vous n’avez pas besoin de crâner. Il y en a suffisamment à Mada de crâneurs.

      Plus sérieusement, les gouvernants successifs malheureusement n’ont jamais eu conscience de la richesse véritable de Madagascar, excepté Ratsirska ( rendons à César ce qui est à Ratsiraka ) qui n’a pas cessé durant tout son règne, de réclamer ces fameuses îles éparses avec le résultat que nous connaissons tous.

      Et pour cause, il semblerait que ces îles éparses du canal de mozambique regorgeraient entre autre de pétrole.

    • 9 juin 2010 à 16:00 | diego (#531) répond à sissi

      Et bien il y aurait un crâneur de plus pour MADA Sissi !!!

      Mais plus prudent que moi, vous mourrez, et on ne va pas lâcher les amies et amis à Mada-Tribune, aucun risque Sissi, tant que mon emploi du temps me le permet, aucun risque.

      Je suis un natif de SCORPION…c’est un signe fidèle, puissant…et c’est un signe que va beaucoup plus loin que les autres signes fixes….le scorpion que je suis vais donc beaucoup plus loin et beaucoup plus haut que ……..n’en déplaise aux autres natifs….dit-il en crânant encore davantage…

      RATSIRAKA est un Scorpion Sissi, je suppose que vous le savez….les natifs de ce signe n’aiment pas l’ordre établi : de Gaulle, Malraux, Paul Valéry et Nehru en sont des exemples….

      C’est un signe fort dit-il modestement….n’empêche que la France est dirigé par Deux scorpion en espace de 40 ans : de Gaulle et Mitterrand….

      Nehru s’est toujours affirmé comme le leader du monde neutraliste, qui a sans doute jouait un grand rôle pour l’Inde, un de plus grand Democratie du monde aujourdhui....

      RATSIRAKA rêve d’une 3em ROUND à MADA….j’ai un petit faible pour l’homme et d’une manière général par tout ce qui brille dans notre cervelle, tout en condamnant la chute vertigineux de l’économie du pays dans les années 80, résultat d’une politique hasardeuse….

      REVOLUTIONNAIRES nous le sommes les natifs de SCORPION Sissi…on ne fait pas les choses à moitié, c’est toujours un peu plus haut ou plus bas que les autres…..mais en vieillissant RATSIRAKA s’est rapproché naturellement d’un signe naturellement dominant chez nous : L’AIGLE…., l’aigle domine et assume la matière…..

      Un coté que vous ne connaissez pas encore sans doute c’est mon goût par l’astrologie ma chère Sissi….Étudiant en Inde je pouvais me régaler….l’INDE est un pays mystique, vous le savez sans doute….

    • 10 juin 2010 à 00:40 | daniel (#2653) répond à sissi

      ouaf ouaf c’est dans l’ocean indien et une fois de plus le couplet sur la richesse petroliere tombe à plat
      - bonne soiree

    • 10 juin 2010 à 01:07 | sissi (#3685) répond à diego

      Cher Diégo.

      Décidément, je comprends mieux votre crânerie. Bienvenue dans le monde des scorpions. Ce sont des personnes parait-il à forte personnalité, fidèle en amitié et surtout révolutionnaires..

      Je ne peux que me souvenir de l’anniversaire de Ratsiraka qui a lieu au lendemain du mien. Je me souviens que je crânais la dessus étant jeune en disant à qui voulait l’entendre que Ratsiraka avait beau être le président j’étais quand même plus maligne que lui parce que je recevais les cadeaux avant lui.

      Je lui en veux quand même un peu aussi parce qu’à cause de lui, j’ai reçu la raclée de ma vie pour avoir ramené un échantillon de son livre rouge à la maison et pour avoir soutenu que Ratsiraka était intelligent. Ie lavage du cerveau commençait peut-être déjà à opérer inconsciemment. Comme le socialisme exigeait un lavage de cerveau dès le lycée, 2 de ses conseillers étaient venu à mon lycée et avaient donné ces premiers fameux livres rouges aux élèves qu’ils jugeaient assez « têtes de turc » pour influencer leurs camarades. On était une dizaine à avoir eu « cet ultime honneur ».

      Je lui en ai beaucoup voulu des années plus tard, le jour où j’ai vu ma meilleure amie qui était comme une sœur pour moi car on faisait les 400coups ensemble depuis le lycée, avec ce « machin » de Ratsiraka accroché à sa robe et qu’elle avait pris soin d’en prendre un pour moi. J’étais consternée parce que tous les jours on critiquait tous ceux qui épinglaient « ce truc » à leurs vestons en les trouvant ridicules et en les traitant de tous les noms d’oiseaux qu’on pouvait trouver. Je lui ai alors dit mes 4 vérités et depuis nos routes se sont séparées. Elle plusieurs fois épouse de ministre ou d’ambassadeur, le mari retournant sa veste au gré du vent et elle son string quand il le fallait, et moi restant la petite Sissi mais combien Ô fière de n’avoir pas vendu son âme, sa dignité et surtout d être restée fidèle à ses propres convictions. Chacun son truc. En bonne scorpionne que je suis, je n’ai jamais été très douée pour la politique de lèche.

      Un bref retour au passé pour vous dire que non seulement je connais bien sa date d’anniversaire mais que son règne m’a aussi beaucoup marquée. Et s’il devait un jour revenir en tant que président, je n’aurais d’autre choix que d’imiter Y.Noha, en m’exilant. Je reconnais sa grande intelligence et sa stature d’homme d’état. Dommage qu’il ne les a pas utilisées pour le bien de son peuple et qu’il ait commis tant d’erreurs.

      Pour changer de sujet, qu’est ce qui vous fascine tant dans l’astrologie Diégo ?Ce n’est pas dans l’habitude des scorpions d être mystique. C’est peut-être vos études en Inde, avec toute sa légendaire spiritualité qui vous ont influencé.

      Personnellement, la seule personnalité indienne qui m’impressionne vraiment est Gandhi. Jawaharlal Nehru a certes beaucoup contribué pour l’indépendance de son pays au côté de Gandhi. Mais son règne est aussi marqué par une grande corruption et il a échoué à supprimer la pauvreté malgré le succès apparent de son socialisme démocratique. Si ma mémoire ne me trahit pas, le problème du Pakistan est aussi apparu sous son règne.
      Ayant été l’un des pères fondateurs du non-.alignement, on doit lui reconnaître sa grande combativité, son esprit visionnaire ainsi que son modernisme mais son athéïsme était en grande contradiction d’avec la grande spiritualité qui régissait, qui guidait et continue de guider chaque citoyen indien.
      Ciao.Sissi

    • 10 juin 2010 à 04:06 | diego (#531) répond à sissi

      Ce n’est pas vrai !!!

      Une scorpionne ?

      Et 3 novembre ? Ce n’est pas vrai….à cette allure Sissi, on serait des faux jumeaux ….

      Beaucoup à dire sur les Scorpions oui…les femmes portent bien mieux la violence de notre signe astrologique…

      Vos proches ont plus de chance que les miens….

    • 10 juin 2010 à 08:59 | sissi (#3685) répond à diego

      NON ???? Diégo, ne me dites pas que vous êtes aussi né le 3 novembre ???? Mais ce n’est pas vrai ??? A ce rythme je vais finir par croire et à m’intéresser moi aussi à l’astrologie, car je commence à comprendre mes intérêts sur les écrits de mon « frère jumeau. ». Sissi

  • 9 juin 2010 à 08:05 | betoko (#413)

    Concernant les status des îles éparses comme Tromelin , Juan de Nova ou autre , avant 1960 , ses îles depandaient de l’administration de Madagascar , s’il vous arrive de trouver une ancienne carte de Madagascar , vous verez que c’est écrit " MADAGASCAR ET DEPENDANCE"
    Lors des négociations franco -malgache en 1958 et en 1960 , La France a tenu à garder ses îles , ce que les politiciens malgaches de cette époque n’ont pas protesté , et cela a étonné les français , et nous connaisons la suite, et j’ai entendu que que certaines de ces îles regorgent du phosphate , à charge au gourvernement future malgache des les réccuprer

  • 9 juin 2010 à 08:13 | Mavo (#2784)

    Bonjour,

    Il faudrait apprendre à nos dirigeants de facto (en l’occurrence Mr Rajoelina, qui visiblement, ne maîtrise pas ses leçons d’histoire ou de géographie) tout cela !

    Les anciens dirigeants (Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana) auraient du travaillé dur pour récupérer les différentes îles de Mcar.... mais, ... eux non plus (sauf Ratsiraka peut être), ils n’ont pas su convaincre les instances internationales ....

    Que Rajoelina apprenne ses leçons d’histoire et de diplomatie. Je me demande si ce pseudo-président de facto serait à la hauteur par rapport à tous ces enjeux .... Serait-il capable de "comprendre" tout cela (vu son niveau intellectuel) ? Est ce qu’il sait au moins que cette île Tromelin n’est pas la seule ? Est ce qu’il sait au moins l’existence de Juan de Nova ?

    Je (MAVO) vous dis que si Mr Rajoelina arrive/parviens à récupérer ces îles, je le soutiendrai. Mais j’ai bien peur qu’il ne se soucie point de ces préoccupations géo-stratégiques, vu ses capacités d’analyse !

    mavo

    • 9 juin 2010 à 08:36 | doris24 (#2499) répond à Mavo

      est toi pseudo intelectuel ? qu a tu fait ? c est bien malgache de critiquer lautre allor que soit méme nous somme encore pire , la preuve malgré " vos diplomes " ? ? le peuple créve de faim c est les étrangers qui nous nourissent , protége la faune , est la flore , qui mange les lémuriens , qui vend le bois precieux , etc etc .... allor toi le grand intélectuel donne des solutions ? ah oui joublier tu en est incapable ! regarde ce qui sepasse dans ta concession ? si tu y arrive ?

    • 9 juin 2010 à 08:54 | Mavo (#2784) répond à doris24

      Bonjour Doris24,

      Personne n’a demandé (par la voie des urnes bien sûr) à Mr Rajoelina de se mettre à la tête de l’Etat !

      Puisque c’est lui (Rajoelina) qui l’a voulu, il doit assumer les responsabilités qui lui incombent en tant que "Chef d’Etat". La lutte contre la misère, la protection de l’environnement, ... c’est à lui de concevoir les stratégies pour cerner tout cela ! D’ailleurs c’est lui qui s’est auto-proclamé "Président" dès janvier 2009 !

      Alors Doris24, ai-je tort si je renvoie la balle à ce pseudo-Président ?

      Il faut noter également que "chacun DOIT assumer ses responsabilités". Le Président doit assumer les siennes. Il doit supporter les critiques émanant des dirigés comme moi. Moi, en tant que citoyen CONTRIBUABLE (c’est moi qui paie le salaire de Rajoelina), a le droit de CRITIQUER mon EMPLOYé qu’est Rajoelina. Je ne suis pas responsable de la mort des soi-disant mpitolona du 07 février 2009. C’est celui qui a emmené/envoyé les gens à Ambohitsirohitra qui en est le responsable !

      Si les dirigeants de facto actuels ne veulent pas être critiqués, qu’ils démissionnent de leur poste ! Les contribuables comme moi sont jaloux de leur argent !

      Doris24 disait qu’il ne fallait pas critiquer ! Moi je dis NON, il le faut !! Chacun doit assumer ses responsabilités ! Moi, je paie mes impôts ; les dirigeants de facto doivent TRAVAILLER convenablement et ne doivent pas se contenter de DILAPIDER mon argent ! Ils doivent supporter MES CRITIQUES, sinon OUT !!!

      mavo

    • 9 juin 2010 à 09:11 | betoko (#413) répond à Mavo

      En 2008 ,à oins que je me trompe des juristes malgaches sont allée à New York pour plaider notre cause et avec l’appuit de Mr Oraison André professuer de droit contitutionnal et de droit international à l’université de La Runion , aussi je vous demande de patienter, tout était de la faute de Tsiranana , n’avoir dit "oui vazah" les négociationsde 1960
      Andry Rajoelina n’y peut rien pour le moment vu son statut actuel

  • 9 juin 2010 à 08:36 | racynt (#1557)

    Bonjour Patrick, je ne sais pas si là encore c’est une coïncidence mais l’existence de l’Ile Tromelin, je l’ai apprise au tout début de la crise dans la presse française. On aurait dit que la France profite qu’à Madagascar on est encore préoccupé par la crise pour s’accaparer de cette terre. D’autant plus que c’est leur marionnette qui est pouvoir pour l’instant.

    • 9 juin 2010 à 08:42 | doris24 (#2499) répond à racynt

      mieux vaut étre la marionette de la france qui nous donne 10 fois plus que ce pays que toi est le nabot davant ! aimé tant elton a végas , faire le beau en chapeau de cowboy ? qu el redicule en plus ces gens la ont volé le pays a ceux qu ils sont parquet dans des reserves je ne croit que ce soit ton cas ? t es les la les deux pieds dans la M.... a ouvrir ta grande bouche refléchi si tu le peut évidament ta plus la gamelle pleine de ton encien nabot allor évidament c est minable ?

    • 9 juin 2010 à 09:00 | racynt (#1557) répond à doris24

      loooool pourtant je le trouve sexy avec le chapeau de cowboy hi hi hi

    • 9 juin 2010 à 10:29 | citoyendumonde (#4292) répond à doris24

      Tsy misy azo izay lazainao fa mba hataovy amin’ny teny malagasy raha tsy manahirana anao. Misaotra e !

  • 9 juin 2010 à 10:12 | da fily (#2745)

    C’est marrant, je parlais de La Réunion et de Mayotte hier, et Patrick rebondit avec les iles éparses.

    C’est donc pour un intérêt purement économique que la France conserve "ses" îles, car les postes météorologiques vont être abandonnés, ils se murmure également que la présence militaire sera vouée à disparaître, et avec elle la présence permanente de la France. Une ouverture pour redéfinir la souveraineté sur ces petits bouts de terre ?

    Tromelin a été écrit dans la douleur, les fouilles ont permis d’étayer la présence effective d’esclaves malagasys ayant réussi à survivre sur ce caillou balayé par la nature. Selon certains écrits, les femmes de colons restées sur l’île en compagnie des esclaves auraient été faites "prisonnières" comme prise de guerre. Une bataille éclata entre les colons revenus et les esclaves abandonnés, leur sort en fut scellés. Histoire noire du temps des colonnies.

    • 9 juin 2010 à 10:46 | lalatiana (#1016) répond à da fily

      nan nan nan ...

      Faut pas rêver ami da fily ...

      Si pour des raisons budgétaires ils envisagent de réduire les effectifs militaires, il est question aujourd’hui d’accorder des concessions à des structures privées qui n’auront pas moins de poids ... On ne reste qu’à deux heures de temps d’intervention depuis La Réunion ...

      La revendication sur les îles éparses peut trainer encore 100 ans ... Et ce n’est pas l’ONU qui se risquera à prendre une décision dans ce sens ... Vous imaginez le bordel que ça ferait en termes de jurisprudence sur toutes les terres isolées qui font conflit aujourd’hui dans le monde ...

    • 9 juin 2010 à 12:33 | kaki (#2830) répond à lalatiana

      Bonjour Lalatiana,

      L’enjeu de ces possessions territoriales reste économique : l’extension de la zone de pêche.

      Vous n’êtes pas sans savoir que les pirateries dans l’Océan indien impliquent des anciens pêcheurs reconvertis dans l’industrie de l’enlèvement.

      Madagascar, tout comme les autres pays, ont signé et ratifié la convention internationale de Montego Bay de 1982 régissant la ZEE ou zone économique exclusive et le plateau continental.

      Conformément à cette convention, à peine de forclusion, les pays qui souhaitent étendre leur ZEE à 200 miles de leurs côtes, doivent le faire dans un certain délai.

      Il semble que pour Madagascar, ce délai court jusqu’à la fin de cette année 2010.

      Il se peut que les autres pays jouent la montre, avec des manoeuvres dilatoires, en espérant que les malagasy restent dans le moramora.

      J’espère que l’article engendrera un sursaut de la part de notre pays.

  • 9 juin 2010 à 11:52 | Mihaino (#1437)

    Je me souviens très bien que le Pdt Mitterand lors de sa venue à Mcar du temps du Pdt Ratsiraka a répondu à un journaliste cette phrase pendant leur conférence de presse à l’ancien hôtel Hilton :

    " Concernant toutes les îles éparses autour de Mcar que vous revendiquez, une commission internationale d’experts juridiques va étudier cet épineux problème ..." iMAGINEZ LA SUITE CAR CETTE PROMESSE A ETE DITE IL Y A 20 ANS ??!!

    " Paroles, Paroles et Paroles" !!? chantait Dalida avec l’aimable participation d’Alain Delon

    Wait and see ...

    NB : De par mes propres expériences, j’ai pu remarqué que les diplomates et les coopérants français sont très forts dans les réunions ou négociations autour d’une table . Il faut avoir bien des arguments pour les contrer sinon ils nous ridiculisent subtilement mais efficacement !!

  • 9 juin 2010 à 14:23 | RADAGIL (#127)

    Il est vain et inutile d’accabler qui que soit pour la révendication de ces iles éparses.Ce sont les grandes puissances qui font ce qu’ils veulent.Regardez Diégo Garcia que les Amerlock ont ont pris d’office comme base stratégique.Ils ont expurgé les habitants et sont expatriés les uns à l’ile Maurice les autres aux Etats Unis.Ces vrais habitants de l’ile n’ont droit qu’à un petit pélérinage ’une fois de temps en temps.Ils ont réclamé à Obama le retour sur leur terre oui mais quand les poules auront des dents.Ce que M/scar doit faire c’est de protéger ses droits maritimes,ne pas se faire piller ses richesses.Les Japonais avec leur thonnier draguent jusqu’à nos cotes.Quant aux Chinois qui auraient passé des accords avec M/scar pour exploiter une mine de fer je trouve que c’est bien.Tout le monde fait les yeux doux à leur encontre ;la France a enterré ses principes d’avec le Dai-Lama.Comme dit la chanson en vertu des grands principes on peut faire des choses

  • 9 juin 2010 à 14:30 | Mavo (#2784)

    A Mihaino et à kaki,

    Vos interventions sont très pertinentes.

    Malheureusement je n’ai pas confiance en la compétence technique, diplomatique et stratégique de nos dirigeants de facto ! dommage !

    Je n’ai particulièrement pas confiance en notre Ministre de facto marin Ramaroson Hyppolite ; sa façon de convaincre, d’argumenter et surtout ses capacités techniques en matière de diplomatie me font peur ! C’est quelqu’un qui parle beaucoup pour ne rien dire ! Il se croit être à la hauteur ... mais concrètement ... il est non productif ! Pas de résultats palpables jusqu’à présent, notamment en matière de diplomatie. Ce n’est pas parce qu’il est militaire (le plus haut gradé, semble-t-il) qu’il pourrait convaincre le monde entier (ses subordonnées ?) .... Mr rajoelina a commis une erreur fatale en le choisisant comme chef de la diplomatie malgache !

    Ce n’est pas ce marin qui pourrait récupérer nos 3 principales îles (Europa, Jouan de Nova et Tremlin) ! Ce n’est pas lui et Rajoelina qui pourraient convaincre les français dans ce sens. Au contraire, j’ai l’impression que ces 2 personnes faciliteront la "vente" ou "l’octroi" de nos terres !

    Espérons que quelqu’un prendra leur place pour RECUPERER à tout prix nos trésors. Et ce, avant que cette année 2010 ne s’achève, sinon.... bye bye patrie !!

    Mavo

  • 9 juin 2010 à 22:29 | Albatros (#234)

    Bonsoir à tous !!!.

    La HAT doit envoyer d’urgence la Flotte Malgache avec ses amiraux encercler l’Ile Tromelin pour montrer son indépendance et affirmer son autorité.

    Mr Rajoelina est aussi le Président des êtres vivants sur Tromelin.

    Que l’ONU tremble !!!.

    • 9 juin 2010 à 22:31 | Albatros (#234) répond à Albatros

      Ah !!! Au fait !!!.

      Il y a aussi des Malgaches à Mayotte.

      La HAT doit récupérer Mayotte. Point Barre !!!.

    • 10 juin 2010 à 04:23 | lalatiana (#1016) répond à Albatros

      Pété de rire, Albatros !!!

      Et tant qu’à faire, récupérer Paris avec sa diaspora ... !!! (re) POINT BARRE !!!!

      Bon ... Dans cet ordre d’idée, que les malgaches se réapproprient d’abord le territoire où ils sont quand même le plus nombreux : DAGO !

    • 10 juin 2010 à 15:42 | Albatros (#234) répond à lalatiana

      D’accord avec vous. Cela me semble, "humainement" parlant, le plus urgent pour l’instant.

      Pour une discothèque sur Tromelin, on verra plus tard.

  • 10 juin 2010 à 00:56 | Jerry (#2173)

    La triste verité est que Madagascar n’a jamais revendiqué Tromelin. Quand Madagascar a cherché l’ appui politique des Pays-non- alignés au Sommet de La Havane en 1979, pour revendiquer les fameuses iles éparses, le document de la délégation malgache ne se reférrait qu’aux 4 îlots du Canal de Mozambique ( Europa, les Glorieuses, Juan de Nova et Bassas de India). Tromelin n’a jamais été mentionné. Il en était de même pour la résolution de source malgache adoptée par les Nations Unies en 1981 concernant les Iles malgaches de l’océan Indien. Quand Maurice a plus tard revendiqué artificellement Tromelin, Madagascar n’a jamais protesté auprès de Maurice la frivolité de sa revendication. Il est maintenent trop tard pour Madagascar de contester les prétentions de Maurice, au nom de l"estoppel", un concept établi en droit international public. Si les autorités malgaches sont sérieuses, qu’elles continuent à revendiquer les 4 îles éparses sus-nommées du Canal de Mozambique. Pour commencer, elles devraient protester contre les mesures déjà prises par la France de doter certains de ces îlots de "zones économiques exclusives’ et d’autoriser des compagnies pétrolières à prospecter le plateau continental de ces îlots.

    • 10 juin 2010 à 20:08 | kaki (#2830) répond à Jerry

      Bonjour Jerry,

      Vous êtes bien au courant des divers aspects de cette affaire : juridique et économique.

      Si seulement vous pouvez être entendu en hauts lieux !!!

      Je ne partage pas l’avis teinté d’humour certes ( du coup je ne sais pas s’il faut le prendre au premier degré ou non ) de Lalatiana et Albatros malgré tout le respect que je vous dois : qu’il faille attendre de pouvoir contrôler le pays tout entier avant d’avoir des revendications au delà de la grande île.

      Si le droit international reconnait cette possibilité et si celle-ci est assortie d’un certain délai, je ne vois pas ce qui empêche Madagascar de continuer à revendiquer ses dépendances voire éventuellement d’étendre sa ZEE.

      Après, il sera trop tard.

      Bien à vous

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS