Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 13 avril 2021
Antananarivo | 16h13
 

Médias

Liberté de la presse

Toujours d’actualité

vendredi 17 avril 2009 | Bill

Andriamananoro Augustin, ministre de la Communication du gouvernement Monja Roindefo, rappelle les médias pro-Ravalomanana à l’ordre. La liberté d’expression, la liberté de presse et la liberté d’opinion sont un des piliers de la démocratie. Mais des « irrégularités », voire des fautes professionnelles sont passibles de sanctions telle la suspension ; et le ministre a déjà saisi le ministère de la Justice dans cette perspective. C’est un des messages transmis par Augustin Andriamananoro à la presse ce jeudi 16 avril. Le personnel de la Radio Mada s’est déjà plaint d’actes d’intimidations, tout comme, selon le ministre, il a reçu des plaintes de vols de fréquence de la part de l’Office de régulation (ORTM) et de la Direction des Infrastructures (DRIM).

L’occasion de la rencontre avec la presse a permis d’apprendre que le ministre entend mettre en œuvre le Conseil supérieur de l’Audiovisuel, cher à James Ramarosaona, ancien président de l’Ordre des journalistes et à de nombreux acteurs de la presse. Le Code de la Communication sera discuté rapidement et mise en application a promis le ministre qui prévoit pour le 3 mai prochain des récompenses aux journalistes doyens.

Aucun mot cependant à l’égard des médias dévalisés à Ambodivona et de ces journalistes qui fuient les hommes en armes et se cachent ou demandent des asiles pour échapper à leurs bourreaux. Aucune pensée non plus pour ces journalistes et hommes des médias qui, le 26 janvier 2009, ont du jour au lendemain, perdu leur boulot et se retrouvent aujourd’hui sur la paille. Aucune main tendue à l’endroit de ces journalistes et reporters victimes de lynchage de tous les bords. Comme si le corps ou la corporation était orphelin. Certes le métier est un choix et celui qui l’a choisi n’a pas à se plaindre, mais le ministère est le « raiamandreny » n’est-ce pas ? En tout cas, sans la presse, aucune démocratie. Les dirigeants passent et se succèdent, alternance oblige, mais la presse demeure.

Enfin et non des moindres, il faut remarquer que la totalité de la presse à Madagascar se dit d’information et indépendante. Or il se trouve que le militantisme exacerbé des uns et des autres, surtout en ces temps de crise font croire que la presse de Madagascar est une presse d’opinion. N’est-il pas plus honnête envers le lecteur, envers l’auditeur, envers le téléspectateur, de signifier que la presse est d’opinion ? Serait-ce au détriment de qui ?

9 commentaires

Vos commentaires

  • 17 avril 2009 à 07:17 | monpays (#896)

    Andriamananoro Augustin, ministre de la Communication de la HAT, se permet de rappeler à l’ordre les médias pro-Ravalomanana.
    Il avait auparavant expliqué : « Il ne faut pas confondre liberté (de presse) et liberté de dire ou écrire n’importe quoi. Le tryptique sur lequel doit se baser vos informations sont : la véracité des faits, la transparence, l’éducation »

    Il est nécessaire de rappeler que le ministre est aussi le propriétaire du site MADAGATE ( que l’on obtient aussi en tapant http://www.andriamananoro.org ). On peut aussi vérifier ce point et trouver tous les renseignements sur le propriétaire en allant sur le site : http://www.raynette.fr/services/whois/

    Ce site est bien connu pour diffuser des propos haineux et une désinformation éhontée, tout en clamant les louanges de la HAT.
    Que penser d’un ministre qui se préoccupe de déontologie de la presse tout en étant le propriétaire de MADAGATE ?
    Il me semble que le titre de ministre de la propagande conviendrait beaucoup mieux à ce monsieur !!!

    N’a-t-on pas entendu ces propos dans la bouche de ce monsieur : "Celui qui peut régner sur la rue règnera un jour sur l’Etat, car toute forme de pouvoir politique et de dictature à ses racines dans la rue" ?

    • 17 avril 2009 à 07:40 | ton ami (#480) répond à monpays

      Quelle est la raison de ce prise de pouvoir par la force ? ce n’était pas la fermeture de VIVA et même si le président à donné l’ordre de la réouverture de ce médias de Ratsiraka le TGV n’a pas reculé.

      Alors voici juste un moi après la fausse investiture, vous pensez fermer le TV et la Radio Mada aisi que Fahazavana ?????

      Je prête un peut le fameux mot de Rajoeliana vers la mi décembre " ALAO HANAO RAHA SAHY " de ataovy ary de ho hitantsika eo ny tohiny.

      Vas-y Augustin pour voir jusqu’ou ira votre décision.........

      MOHOZONGOZONA NY SEZA N’LA, MOHOZONGOZONA NY SEZA N’LA, MOHOZONGOZONA NY SEZA N’LA,

    • 18 avril 2009 à 02:28 | sahel (#2128) répond à monpays

      La phrase que vous citez appartient à Goebbels, compagnon d’Hitler !!!
      Bonne école de la dictature, je dois dire.

    • 18 avril 2009 à 02:33 | sahel (#2128) répond à sahel

      Pardon. Mon message s’adressait à monpays, à propos de :
      "Celui qui peut régner sur la rue règnera un jour sur l’Etat, car toute forme de pouvoir politique et de dictature à ses racines dans la rue".

      Bonjour, bonsoir à tous.
      Je vous lis tous depuis longtemps mais ce soir cette phrase de Goebbels m’a poussée à quelque précision.

      Bien à vous !

    • 18 avril 2009 à 05:40 | monpays (#896) répond à sahel

      Merci à Sahel pour la précision.
      Je pense qu’effectivement cette phrase de Goebbels ferait une très bonne devise pour le site "andriamananoro.org", pardon,... je voulais dire "Madagate".

      Je pense que cette autre phrase de Goebbels s’applique parfaitement à Monsieur Andriamananoro :
      "Plus le mensonge est gros, plus il passe".

  • 17 avril 2009 à 09:03 | zana47200 (#227)

    Augustin, revenez en France et allez vous remettre en école du journalisme pour apprendre le B A BA de ce métier. Ce n’est pas parce que vous avez créer le madagate qui fera de vous un homme de la communication, car votre site ne fait pas plus que les sites des millions de blogueurs du monde entier. Revenez un peu sur terre car si vous étiez plus intelligent comme vous le prétendez, vous aurez pu vous activer plus à Melun pour user le fond de votre pantalon sur les bancs des facultés et non sur le siège des voitures de livraison

  • 17 avril 2009 à 09:21 | Observateur (#816)

    Messieurs les journalistes, défendez votre profession.

    Il est vrai comme vous dites qu’il y a les risques du métier, mais la profession peut s’organiser pour faire valoir ses droits et obligations éthiques.

    Liberté de la presse signifie aussi coexistence de différentes opinions, sans pour autant promouvoir ou avaliser des actes immoraux ou illégaux. C’est l’essence-même des médias.
    Un organe "national" de régulation de la Communication n’est pas censé être un organe de répression ni de manipulation.

    Comme vous dites, la presse demeure. Mieux : la presse prend de nouvelles dimensions que seul un organe anti-démocratique peut essayer de contrôler à 100%.

    Et finalement, en tout bien tout honneur : votre article est aisé à lire, clair, va au point. Résultat : les commentaires ajoutent à votre article : tel est le pouvoir de la presse que l’organe de "contrôle" de la Communication ne pourrait contrôler sans ternir son image.

  • 17 avril 2009 à 16:38 | Sitraka (#1700)

    Môssieu Andriamananoro a tout appris de Goebbels, aussi les mesures prises actuellement par ce grand spécialiste de la désinformation et de l’endoctrinement forcé n’est pas une nouveauté. Panique à bord de l’Horrible Antre des Truands : tout ce qui ne partage pas la voix de son maitre (Démon Jongleur) doit être réduit au silence ! héhéhé ce n’est que le début du retour de bâton les amis !

  • 17 avril 2009 à 21:46 | Andriambavilanitra (#1698)

    Monsieur le mini- stre acheté (HAT) est en France....les caisses sont vides donc il faut renflouer..ou retour à la maison ?? une fuite ? déjà ? ...n’abandonnez pas le navire aussi vite, il faut remettre en état ce qui a été détruit depuis 3 mois...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS