Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 20 octobre 2021
Antananarivo | 22h51
 

Justice

Justice

Tentative d’évasion : Eddy Maminirina écope de deux ans ferme non cumulable

mercredi 13 octobre | Mandimbisoa R.

Une voie sans issue pour Eddy Maminirina alias Eddy Bois de Rose. Le tribunal a prononcé une peine de deux ans de prison ferme et non cumulable pour cet homme d’affaires connu pour des faits de trafic de bois de rose. Sa tentative d’évasion, la semaine dernière, dans le cadre d’une hospitalisation au HJRA, a été à l’origine de cette peine supplémentaire. Rien n’a alors changé dans sa situation, il restera en prison, durant les 24 mois qu’il doit encore purger dans les affaires précédentes et celle-ci.

Malgré les explications et témoignages selon lesquels Eddy Bois de Rose est rentré dans la salle de soin où il devait être après avoir effectué une sortie non autorisée, le juge a considéré celle-ci comme une « évasion masquée, du fait que la personne incriminée, écopant d’une peine, s’est absenté du lieu où il devait être et que cette absence n’a été ni justifiée, ni fait l’objet d’une autorisation d’une autorité compétente ».

L’avocat de la défense a beau recourir à la compréhension et à l’indulgence du tribunal en vain, en argumentant que si son client voulait exactement s’évader, il n’aurait pas rejoint sa chambre à l’hôpital après son excursion nocturne de sa propre volonté. Pour l’avocat, ce qui s’est passé doit être considérée comme une sortie irrégulière et non une évasion et que la poursuite devrait être arrêtée. Un plaidoyer qui semblait avoir été entendu, mais non écouté, ni suivi.

Les deux autres médecins entendus dans le cadre de cette affaire, à savoir Pr Oberlin Rakototiana et Dr Jean Marie Rasaminana ont par contre été déclarés non coupables de complicité d’évasion. Le procureur de la République les a d’ores et déjà déchargé lors de son réquisitoire en déclarant n’avoir reconnu dans cette affaire aucune responsabilité pouvant les incriminer de complicité.

Par contre, deux autres personnes proches d’Eddy Bois de Rose ont été condamnés pour avoir porté assistance au principal accusé dans cette tentative d’évasion. Il en est de même pour deux agents pénitenciers chargés au moment du fait de surveiller le détenu. Les deux agents étaient présents sur les lieux lors du contrôle qui a permis de découvrir que le détenu n’était plus dans sa chambre d’hôpital.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 13 octobre à 14:00 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Pourquoi lui justement mais pas les autres ? Ils sont nombreux ceux qui se sont enrichis illégalement des trafics de bois de rose et d’autres (or, pierre précieuse, etc...)
    n’est-ce pas ? C’est de l’acharnement pour des raisons obscures n’est-ce pas ?

    Répondre

    • 13 octobre à 14:19 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu’hier et moins que demain

      N’y a-t-il pas des personnes pire que lui en matière de mauvaise gouvernance, de corruption et des crimes contre l’humanité dans notre pays ?

    • 13 octobre à 14:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu’hier et moins que demain

      N’y a-t-il pas des personnes pire que lui en matière de mauvaise gouvernance, de corruption et des crimes contre l’humanité dans notre pays ?

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS