Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 17 novembre 2018
Antananarivo | 05h00
 

Société

Mois de l’amnistie

Spectaculaire destruction de 846 armes illicites à Analakely

mercredi 17 octobre | Arena R.

« Les armes doivent contribuer au maintien, de la paix et en aucun cas, être un facteur de trouble ». Tels sont les propos de Premier ministre, Christian Ntsay lors de la cérémonie officielle de destruction mécanique des armes illicites qui s’est tenue hier sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Ces armes ont été restituées pendant ce mois de l’amnistie, dans le cadre d’une opération qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la fameuse remise d’armes des Français.

846 armes composées d’armes de guerre, de fusils de chasse, de fusils semi-automatiques, de pistolets automatiques, et d’armes de fabrication artisanale, qui ont été détruites ont été récupérées dans le cadre de cette opération menée conjointement par la police, la gendarmerie et les forces armées. Les détritus seront par la suite recyclés à l’usine militaire de Moramanga pour la fabrication des matériels agricoles.

En dépit de cette cérémonie spectaculaire, le Chef du gouvernement a déclaré que « Les détenteurs d’armes illégaux ont jusqu’à la fin du mois d’octobre pour les déclarer ». Autrement dit, l’opération continue.

Cette cérémonie de destruction mécanique des armes illicites est une première dans l’histoire du pays, et résulte de l’engagement du Gouvernement à mettre fin aux flux illicites des armes et de la criminalité organisée, en vue de la pérennisation de la paix et de la sécurité à Madagascar. Christian Ntsay a alors salué les efforts déployés par les parties prenantes et surtout l’initiative de l’Union Africaine à soutenir la Grande île en matière de sécurité.

44 commentaires

Vos commentaires

  • 17 octobre à 08:56 | Gérard (#5118)

    peut-être serait-il bon de commencer par détruire les armes des gendarmes, des policiers et de l’armée ainsi il n’y aura plus un seul coup de feu à Madagascar qui n’est pas en danger par delà ses frontières.
    Il existe d’autres moyens d’établir l’ordre que par les armes car seuls les pays sous-développés font la loi par la violence et les armes.

    • 17 octobre à 17:08 | tojo (#10300) répond à Gérard

      Tamin’ny andron’ny tetezamita no tena niparitahan’izy itony. Tamin’ireny no tena nirongatra ny dahalo sy ny olon-dratsy teto amin’ny firenena nohon’ny fanomezan’i Rajoelina azy ireo vahana amin’izany.

    • 18 octobre à 08:07 | vohitsara (#8896) répond à Gérard

      #10300 ka hatramin’ ny #10317 dia fantatra fa QG motraka HVM .

      Olona tsy misy saina, tsy misy intellect, fa dia manao routine toa ny robots manaratsy an’ i ANR eto foana. Nohon’ ny fiheveranareo hoe dondrona toa anareo ny mpamaky ny mt, dia lasa mitombo isan-andro ny mpankafia an’ i ANR !

      Koa tohizo !

  • 17 octobre à 09:02 | vohitsara (#8896)

    Basy tonta iray no potehina, basy vaovao maherivaika folo no miditra an-tsokosoko !

    Fehiny : be theatra fotsiny, fa tsy ihisy vokany ho an’ ny fandriapahalemana io !

    • 17 octobre à 09:53 | manga (#6995) répond à vohitsara

      Force est de constater que : « Izay adala no toa an-drainy ». Spectaculaire pour la simple raison que je ne vois aucune différence entre le Dahalo niova fo version Kolo et celui de notre caricaturé de NTSAY qui demande à réquisitionner Analakely sur de la foutaise, en prenant en otage toute une population déjà dans l’agonie en matière d’insécurité.
      Les armes servant d’attaque à grande échelle proviennent de la garnison ; elles sont répertoriées par rapport au numéro de série qui y figure. Et si on veut frapper fort, ce ne sera certainement pas à cet endroit, et sauf si le RM1 en est le seul et unique à être désigné du doigt, donc à l’origine de ce mal-être, qu’il faut impérativement passer le karcher.
      Et qu’en est-il de cet officier qui a fait rentrer des containers d’armes et de munitions (de chasse qu’importe comme un simple bâton peut bien devenir une arme par destination) ainsi que l’affaire de cette dame de Nosy-be puisque je n’ai jamais eu l’occasion d’entendre la suite sur les tenant et aboutissants de ces deux grands dossiers bien étalés en public.
      Du moins, et comment peut on aussi construire des matériels agricoles avec 800 fusils, et pour qui ?
      Toutefois, il revient à l’idée qu’un scénario de telle envergure (comme l’entend notre exécutif) n’est autre que celui de considérer les administrés pour des imbeshs.
      Monsieur NTSAY Christian : ce n’est pas de cette manière que vous pourriez compter accumuler des points ; votre côte de popularité continue à se dégringoler.

    • 17 octobre à 11:10 | rakoto-neutre (#8588) répond à vohitsara

      Isaorana kosa ireo zay nahatsiaro tena, eny na dia vitsy aza io isa io mitaha @ basy mbola voatazona any amin’ireo jiolahy sy dahalo, izay tsy hamerina mihitsy ny fiadiana am-pelatanany : ka raha tsy adala izy ka hamotsotra ny fikaramany.

    • 17 octobre à 11:31 | rakoto-neutre (#8588) répond à vohitsara

      Ny mampalahelo dia ataon’ny mpitondra ambanin-javatra ny taranja kitra eto amintsika. Tsy te-handany vola fa aleo RESY.
      T@ andron’i Peter Smitger, mpanazatra « allemand » anie ka efa tody t@ 1/2 Finale, coupe d’Afrique, ny ekipan-dry Kiki sy Alban.
      Ka raha notohizana hatrany zany dia mino aho fa efa tany @ MONDIAL.

  • 17 octobre à 09:24 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Bullshit ! fabrication de matériel agricole !!!
    Quand on envoie des mercenaires pour déstabiliser un régime, on envoie des spécialistes en matériel agricole, des « techniciens » comme s’ appelle ...
    Ce ne sont pas les armes qui sont illicites mais ceux qui les détiennent et s’ en servent en dépit du bon sens, si non : on tue mais pas plus que ce qu’ il ne faut , en respectant le quota : entre 8 & 10 % selon le millésime 🔫 ...
    Maintenant qu’ il n’ est plus là, il fait détruire ce dont il n’ a plus besoin, trop fort l’ honoris causa, et les ciseaux ils ne sont pas considérés comme létal ?
    Pour les rubans il utilisera un briquet, voir coupe ongle ...

  • 17 octobre à 09:26 | Jipo (#4988)

    Pour du spectacle c’ est du spectacle et après on danse ?

    • 17 octobre à 11:37 | manga (#6995) répond à Jipo

      Pour moi, il n’y a pas 36 solutions, donc ce n’est même pas la peine de chercher midi à 14 heures car si ce n’est pas un de ces volets de récupération politique en cette période en pleine d’ébullition laquelle toute représentation étatique se devrait obligatoirement d’abstenir, on nous évoque ce vicieux tour de magie à la kon pour ratisser de nombreux villages au bénéfice de conquérants étrangers bien précis aux frais et dépens de Remenabila.

  • 17 octobre à 09:35 | arsonist (#10169)

    Est-ce que cette destruction publique d’armes à feu peut avoir un effet probant pour le retour à la sécurité des citoyens ainsi que celle de leurs biens ?
    Ou est-ce seulement un spectacle théâtral symbolique naïf organisé par le pouvoir en place pour tenter de se faire bien voir par l’Union Africaine citée dans cet article de presse ?

    Et puis, au su du prix estimé d’une kalach de bonne marque rapporté par la presse étrangère, est-on sûr que des armes de ce type figurent parmi celles détruites à Analakely ?
    Les habitués du scepticisme auront du mal à y croire.

    Toujours est-il que la lecture de la presse de ce jour est loin d’inciter à penser que le citoyen résident en ville ou à la campagne et ses biens sont à l’abri des attaques des dahalo porteurs d’armes à feu.

    Les dahalo ne volent plus seulement les biens matériels comme auparavant.
    Maintenant ils volent aussi les personnes physiques. Et parfois ils ne les rendent que sous forme de cadavres.

    • 17 octobre à 10:04 | Maestro (#7313) répond à arsonist

      des armes de ce type figurent parmi celles détruites à Analakely ?

      Oui ! Deux misérables Kalach qui ne sont même pas en état de fonctionnement je pense.

    • 17 octobre à 15:40 | tsirah (#10314) répond à arsonist

      izao no marika fa manao ny hainy tsy ho zavatra ny fanajakana malagasy mba hisisan’ny fandriampahalemana eto amin’ny firenena. Koa misaotra ny filoha teo aloha tamin’ny finiavany hiady amin’ny tsy fandriampahalemana fa mivaly tsikelikely ankehitriny ireo hezaka rehetra nataony ho famapndrosoana ny firenena ka ny fandriampahalemana no anisan’ny nimasoany voalohany. ka tsy miala amin’nylaharana faha 12 izahay eee !!!!

  • 17 octobre à 10:38 | KARIBO (#7602)

    Bonjour a tous .
    Je vois que l’ art de la mise en scène s’ améliore chaque jour un peu plus ?
    Sachant que si il y a 10% apparents de ce qui est dissimulé, 10% d’ insécurité en moins ou de sécurité en plus, ne va pas faire une grande différence, au point que la population en ressente un mieux vivre et une sécurité retrouvée .
    L’ équipement des « démineurs » digne des liquidateurs de tchernobyl prêterait à sourire si elle n’ était pas aussi ridicule , du spectacle pour gueux, à qui une distraction insolite est offerte à leur lassitude et morosité quotidienne .
    Faire la une d’ un quotidien avec un tel événement trahi la vacuité ambiante, qui a la fâcheuse tendance à se généraliser , après celle du BDR, et en attendant celle des reptiles confisqués pour l’ exemple, pour la foret les autochtones s’ en chargent , vivement l’ année prochaine pour le carnaval nouveau de Nosy-be, une coutume laissée pas les ancêtres et ignorée, jusqu’ à ce jour, dont la découverte fut la révélation de l’ année, pour le plus grand plaisir de la ministre concernée .

  • 17 octobre à 10:45 | Isandra (#7070)

    La question :

    Toutes les armes fournies aux Zana-dambo toutes ont-elles été rendues, y comprises celles distribuées par Pety à Fianarantsoa ?

    • 17 octobre à 10:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      En effet, c’est vraiment hémorragie des armes qui s’est passé à cette époque.

    • 17 octobre à 10:53 | KARIBO (#7602) répond à Isandra

      Ne voyez-vous pas que c’ est du spectacle ?
      Ces armes sont les déchets inutilisables de l’ armée, qui comme pour l’ essence a besoin d’ être détruite pour justifier son renouvellement l’ année suivante, et surtout conserver, voir augmenter le budget qui lui est alloué .
      Un geste symbolique pour ne pas dire pathétique .
      L’ art de prendre les compatriotes pour des kons !

    • 17 octobre à 11:17 | Bena (#494) répond à Isandra

      on fait du spectacle car l’UA a donné de l’argent. les dirigeants se bousculent pour avoir des polos comme les indigents le font pour avoir des t-shirts des candidats.
      et le kidnapping et les coupes de routes continuent de plus belle.

  • 17 octobre à 11:28 | RAMBO (#7290)

    ILAKAKA, IHOSY, IHOROMBE.... TIRS GROUPES POUR HERY 12
    A chaque fois comme partout on entend le même refrain :« MARO NY RAHA VITANAO TETO M. le PESIDENT ! » ou bien :« VOUS AVEZ FAIT BEAUCOUP DE CHOSES CHEZ NOUS M. le PRESIDENT ! »

    Suivez au quotidien la Campagne de Hery Rajaonarimampianina , Candidat n°12 sur la Chaine TV I-BC NEWS Madagascar.

    • 17 octobre à 12:12 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Rambo,

      Méfiez-vous de ces déclarations !

      Ravalo se vante de goudronner 9000 KM avec de taux de croissance 8% à la clé, etc, mais, tout cela n’a pas pu empêcher de sa démission.

      Conclusion : réalisation, c’est bien, mais, avec honnêteté et la liberté, c’est mieux.

    • 17 octobre à 12:19 | manga (#6995) répond à RAMBO

      Penses-tu vraiment que les autres n’ont rien à foutre pour aller perdre leur temps à écouter les délires de l’agonisant sur une chaîne bien plus que penchante comme I-bc ?
      Quand on veut vraiment peser le pour et le contre par rapport aux insultes masquées par des mensonges, crois-moi que ce ne sera jamais avec cette chaîne qu’on pourrait convaincre plus d’un.
      Mais parce que t’es convaincu que tout être roule pour Viva n’engage que toi ; toutefois, cesses de prendre en main la façon dont chacun perçoit les choses jusqu’à changer par inadvertance son destin.
      Tu prétends avoir vécu une partie de ta vie dans le Sud ; et voici un dicton bien populaire et qui reste indélébile perpétuellement : « Sambe mibabe ty harane » imposent les tortues.
      On en a fermé bon nombre par décret ministériel ; et à quand le tour puisque le présent régime actuel y est pour quelque chose...

    • 17 octobre à 12:31 | Maestro (#7313) répond à RAMBO

      @ Isandra.

      cela n’a pas pu empêcher de sa démission

      C’est pas bien de traiter Nicolas Sarkozy de menteur, j’espère que vous n’habitez pas en France car on va le mettre au courant. Ça fait 8 ans que ça dure et je pense qu’il appréciera, faut pas abuser non plus.

    • 17 octobre à 15:48 | Toutoun (#10298) répond à RAMBO

      Tsy ilaina intsony ngamba ny mampahafantatra an’zany satria efa ny vahoaka mihitsy no milaza tsy anontaniana ny tombotsoa azony, hafa ny an’ny kandidà sasany tambazana vola dia ampitenenina otran’ny boloky !

    • 17 octobre à 17:40 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Maestro,

      Il n’a pas menti, juste, il n’a pas trouvé le bon mot. Vous avez remarqué qu’ il a beaucoup hésité avant de prononcer ce mot, coup d’état, parce qu’il avait cherché le mot adapté lequel est long et difficile à prononcer, extra-constitutionnel.

  • 17 octobre à 11:47 | arsonist (#10169)

    A voir la photo qui accompagne cet article de presse,
    cette « destruction publique » d’armes à feu à Analakely a réuni du monde.

    De toute façon,
    les très nombreuses personnes qui n’ont pas de travail
    ainsi que celles qui travaillent très-très peu
    ne savent pas que faire pour occuper leur temps ,
    alors les spectacles publiques gratuits qu’on leur propose
    les attirent tout naturellement.

    Mais alors,
    les réunions de propagande des candidats aux présidentielles,
    qui sont des spectacles populaires gratuits en plein air
    pendant lesquels on peut voir et écouter des chanteurs et danseurs professionnels,
    avec en plus, distribution de t-shirts et de 10 000 ariary par spectateur,
    mais alors, mais alors, mais alors ...
    … pareilles réunions de propagande sont du pain béni pour les braves gens
    et tout le monde s’y précipite bien évidemment !!!

    NB :
    Des esprits tordus vont encore croire que j’ai fait allusion à leur candidat à eux.
    Des parano, je vous dis.
    Tsss !

    [Oh ! Pardon ! Plutôt que du pain béni, j’aurais dû écrire du riz cantonais béni ! Car nous quittons Paris pour aller nous installer à Shangaï]

    • 17 octobre à 17:29 | Isandra (#7070) répond à arsonist

      Hihihi ! Masin-joany cherche le tany malemy hanorenam-pangady.

      Mais, ne faites pas gaffe, attention votre gu..ele, là-bas, ils ne plaisantent pas, moindre faux pas, vous risquez de disparaître subitement comme c’est le cas du chef d’interpol.

    • 17 octobre à 20:00 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Tiens ! Cette vanne à l’adresse du raciste antigasy olivier2 a fait réagir l’illuminée foza besileo de l’Isandra.
      Ah ! Oui ! Cet olivier2 raciste antigasy roule pour le lapinou.

  • 17 octobre à 11:50 | RAMBO (#7290)

    QUOI QU’ON FASSE IL Y A TOUJOURS DES MECONTENTS.
    UN PETIT RAPPEL.
    « Dahalo miova fo », la boîte de Pandore
    lundi 24 novembre 2014 | Léa Ratsiazo

    En lançant le nouveau concept « dahalo miova fo », non seulement le régime a provoqué l’ire générale mais en plus il a ouvert la boîte de Pandore. Après la présentation officielle des 4000 dahalo miova fo d’Amboasary, Sakaraha a déjà annoncé que 2500 dahalo vont suivre le même chemin. Ce week-end, 1500 dahalo miova fo de Miandrivazo ont été présentés officiellement au public. À ne pas oublier : les dahalo miova fo sont censés assister les gendarmes à partir de maintenant. Les commandants des différentes circonscriptions des gendarmeries réparties dans tout Madagascar s’ingénient actuellement à regrouper des dahalo miova fo pour les présenter au public.
    Une élue de Mahajanga affirme que 70 détenus de la prison de Mahajanga sont « miova fo », donc il faut les libérer et les récompenser comme les autres. Les prisonniers et leurs proches se renseignent sur la procédure à suivre pour bénéficier de cette mesure exceptionnelle.
    Beaucoup des natifs du Sud affirment que les soit-disant 4000 dahalo niova fo du Sud ne sont pas tous des dahalo mais une partie sont des simples villageois recrutés, de gré ou de force, pour l’occasion. Mais ils sont surtout appâtés par la récompense. Une enveloppe de 22 milliards d’ariary est prévue pour ce projet dahalo miova fo. Cette récompense constitue sûrement la motivation des autres circonscriptions de gendarmerie qui sont en train de suivre l’exemple.
    Au-delà du côté folklorique de cette mesure, elle entraîne de nombreuses conséquences sociales et juridiques néfastes. Sur le plan juridique d’après de nombreux juristes, il faudrait qu’ils soient jugés avant d’être amnistiés. En vertu de la séparation de pouvoir judiciaire et du pouvoir exécutif, ce dernier n’est pas habilité à accorder des amnisties avant le jugement. Il s’agit d’une grande entorse à l’État de droit et qui va créer de précédents fâcheux.
    Sur le plan social, cette mesure risque d’accentuer la justice populaire. Déjà, d’une manière générale, en raison de la grande suspicion de corruption du système judiciaire, la population rechigne à aller au devant des gendarmes et des juges. « Ceux qui payent seront tout simplement relâchés », telle est la conviction de la majorité. Maintenant, ils sont relâchés tout simplement sans passer par le système judiciaire et le pire c’est qu’ils reçoivent des récompenses.
    « On marche sur la tête. Non seulement l’impunité est instituée officiellement mais en plus les malfaiteurs sont récompensés » s’indignent les citoyens. Quoi qu’en disent les dirigeants, les « aides » prévues pour les dahalo miova fo sont considérées par les citoyens comme une récompense pour les bandits. Pour la bonne raison qu’aucun financement n’est prévu pour les civils victimes de ces malfaiteurs. La plaidoirie du Premier ministre pour la cause de ces dahalo miova fo énerve certains qui font remarquer que « ces dirigeants n’ont apparemment pas perdu ni des proches ni des biens dans les attaques de dahalo ». D’autant que les initiateurs de ces mesures n’avaient aucun mot de compassion ou de geste envers les victimes. D’une manière générale, la population reproche à ce régime son inaction mais quand il prend une initiative, comme le projet dahalo miova fo, c’est pire. C’est tout sauf une brillante
    idée.

    • 17 octobre à 12:59 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      Cette notion de « niova fo » ( repentis) est importante car elle permet aux repentis de collaborer avec les Forces de l’ordre. Revenir sur le droit chemin est un ordre divin…tout le monde peut être égaré mais malheur à celui qui persiste à faire le mal … Une décision de changer de manière de vivre est nécessaire pour chaque Gasy si nous voulons vraiment aller de l’avant pour développer notre pays.
      De 1975 à 2002 Ratsiraka croyait avoir pris une bonne disposition d’avoir coupé le cordon ombilical avec la France ...mais visiblement les Gasy n’étaient pas encore prêts à vivre cette « autonomie » tant désirée depuis l’indépendance. Madagascar ressemble à un jeune qui vient d’avoir 18 ans mais qui ne possède pas les moyens pour être autonome… et l’arrivée de Ravalomanana au pouvoir en 2002 était un tournant… l’argent est devenu le critère d’accès au pouvoir et le président milliardaire ne lésinait pas sur les moyens pour donner aux Gasy cette image de réussite par l’argent. De 2009 à 2013, Rajoelina était arrivé au pouvoir par la force...c’était l’anarchie totale dans le pays...Madagascar était sanctionné par la Communauté Internationale et le Chef de la Transition Rajoelina devait faire ses preuves pour montrer aux Gasy qu’il avait raison de déchoir Ravalomanana. Madagascar est un pays riche naturellement et Rajoelina et son équipe n’avaient pas d’autre choix que de vendre ces richesses naturelles et pourtant des Conventions internationales interdisent l’exploitation de certaines faunes et flores protégées comme le Bois de Rose et les tortues… Un pays sous embargo n’a pas le droit d’importer et d’exporter sauf les produits de première nécessité et les médicaments ainsi que les produits de rente traditionnelle ...les américains avaient exclus Madagascar de l’AGOA ou African Growth and Opportunity Act...Loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique, est une loi américaine votée et promulguée en mai 2000 par le Congrès américain, sous l’égide du Président Bill CLINTON. Cette loi permet aux pays de l’Afrique Subsaharienne d’exporter sur le marché américain sans droit de douanes...C’est fut la descente en enfer pour notre pays et nous faisions désormais partie des pays les plus pauvres de la planète…
      Mais Dieu aime notre pays et malgré cette situation catastrophique, les choses vont changer positivement. Dieu a permis que les 2 belligérants Ravalomanana et Rajoelina soient exclus de la course à la présidentielle de 2013.
      Dieu a permis à l’homme de son cœur de diriger Madagascar...Toutes les autorités de toutes les nations de ce bas monde viennent de Dieu et chaque peuple mérite le dirigent qu’il a selon le dessein de Dieu qu’il soit méchant dictateur ou gentil...

      Depuis 2014, Madagascar retrouve le concert des nations...l’embargo a sauté...les bailleurs de fonds sont revenus… et l’économie repend , toutes les institutions de la République sont rétablies...
      Nous revenons de loin et 4 ans et 8 mois ne suffisent pas pour remettre notre pays sur le rail du développement. Les Gasy qui voient de leurs yeux les progrès apportés par Rajaonarimampianina demandent sa reconduction à la tête de notre pays. Mais Rajoelina et sa troupe voient son plan de retour au pouvoir s’échapper cherchent pour la 501 ème fois en 4 ans et 8 mois à utiliser la force le mois d’avril 2018 dernier … mais son plan a échoué , Rajaolina a obtenu la tête de Solonandrasana mais pas celle de Hery Rajaonarimampianina. Désormais, Rajoelina est la candidat méchant dans cette élection… Les députés Mapar paient des enfants pour perturber les meetings de Hery, des tas de mensonges sont perpétrés comme quoi « Hery n’a rien fait pendant son quinquennat mais les gasy partout voient les Blocs opératoires dans chaque district, barrages hydro électriques et agricoles, fontaines d’eau potable, écoles collèges lycées techniques et agricoles, université à Mandritsara, panneaux solaires pour de l’énergie verte ...etc. Tout çà c’est du concret et les Gasy ne sont pas dupes...ils savent faire la différence entre les promesses en l’air et les réalisations. C’est la raison pour laquelle , partout où il passe, le Candidat n°12 entend toujours le même refrain : » Raha maro no vitanao teto aminay M. le Président, tsy miala aminao izahay« c’est à dire : » Vous avez réalisé beaucoup de choses chez nous M. le Président, nous votons pour vous !"

  • 17 octobre à 12:38 | manga (#6995)

    Rambo,
    Si la Loi exige la mise en détention d’un présumé coupable, et surtout quand la liberté s’arrête dès qu’elle commence à déranger, c’est que ce dernier a une part de responsabilité dans la sécurité d’autrui.
    Et quand le verdict l’oblige de retourner à la case départ, c’est que son bulletin va être entaché jusqu’à ce qu’il rende l’âme, et même après avoir purgé sa peine.
    En d’autres termes, il n’y a que toi qui prétends avoir confiance au comportement d’un incarcéré puisque pour toi, on lui a déjà rendu son droit de citoyen avant l’heure.
    T’es encore entrain de t’immiscer dans les affaires de la justice, toi qui n’as virtuellement que passer un séjour en Aix à contempler la neige dit-on...
    Et voilà de quelle maladresse on essaie de redresser ce pays
    Pourquoi, parce que de ton humble avis, tu mérites aussi l’acquittement pour les affaires que t’as complotées durant les trois régimes successifs.
    Paies ta dette et tout irait mieux pour ce pays.

  • 17 octobre à 12:44 | ratiarison (#10248)

    Tsy misy resaka ZANA-DAMBO eto ry ISANDRA fa hajaony ny mivovo tsy misy farany**** ny mis en scène-NAREO mianankavy sy ny cinemascope ! ampy izay fa ho avy tsy ho ela i DADA R8 « 25 » hamerina indray IREO NORAVANAREO t@ny 2009*** LUNDI NOIR nataonareo T G V ***MAZAVA ! fa firo tsara ny fitombe***ny GOUROU-nareo MAZAVA fa ho tonga i DADA 8 « 25 » hadamina ny DOMY** mazava ! sans rancune ! TSARA

  • 17 octobre à 13:40 | komi (#10299)

    Ireny dia vokatry ny gaboraraka tamin’ny tetezamita daholo e !!izao no tokony hanaovana ireny olona tsy maty manota tamin’ny 2009 ireny, izao no mendrika ny mpanongam-panjakana fa tsy mendrika azy ny toerana maha filoha.

  • 17 octobre à 14:55 | Tsix (#10296)

    Efa mazava anie izao fa tamin’ny andron’i Dada ireny dia nalaza laotra ny fanamparitahana fitaovam-pihadiana. Raha ny fandinihiko azy aloha dia mbola vitsy ireo amiko fa mbola maro no any amin’ireo tsy mataho-tody any. Na izany na tsy izany dia tsara ny ezaka ataon’ny fanjakana mahakasika izao hetsika izao.

  • 17 octobre à 15:03 | diego (#531)

    Bonjour,

    Mr Ntsay se prend pour un Acteur de cinéma !

    Le PM cherche-t-il vraiment à rassurer le pays et la population ou fait-il plutôt de la propagande électorale ?

    Les armes posent évidemment des problèmes de sécurité. Mais détruire les armes illégales devant un public n’est pas une Politique pour lutter contre la sécurité :

    - c’est un spectacle et il n’a pas avoir lieu au milieu d’une campagne électorale.

    Le PM et son gouvernement participent dans la campagne électorale, il reste à comprendre si Mr Ntsay joue solo ou il est sur le compte d’un ou des candidats :

    - il veut disposer assez rapidement le 300 millions de dollars pour construire des routes, détruire les armes devant le public dans la Capitale.

    La faim, les maladies et la corruption appauvrissent et tirent le pays vers le bas, dans l’abîme.

    Si Mr Ntsay s’attaque à ces trois fléaux, à souligner, ce n’est nullement inconstitutionnel de s’y attaquer même si le pays est en période électorale, en campagne électorale, les malgaches vont l’applaudir :

    - les Exécutifs sont responsables de la sécurité et le bon déroulement, la régularité et la légitimité des élections.

    Autrement dit, le présidé par intérim et le PM sont directement responsables des listes électorales par exemple, puisque le ministre de l’Interieur et de la Justice qui sont directement responsables de fournir ces listes et les valident, sont sous leurs autorités respectifs.

    La HCC intervient seulement à la fin, pour savoir si les élections étaient légales....

  • 17 octobre à 15:33 | Toutoun (#10298)

    Tsy demonstration de force akory io fa demostration de la paix ! Aleo mihitsy hahena ny fampiasana ireny fitaovam-piadiana ireny satria tsy tokony ilaina eto @tsika.

  • 17 octobre à 15:55 | RAMBO (#7290)

    RIVO RAKOTOVAO A RECU LES OBSERVATEURS EUROPEENS DE L’ELECTION.

    MADAGASCAR SUR LA BONNE VOIE DE LA DEMOCRATIE…. MERCI QUI ?

    Préserver l’avancée démocratique avant tout
    Le Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, a reçu en audience dans la matinée de ce 16 octobre 2018 la mission d’observation des élections du Parlement Européen, conduite par Cristian Dan Preda.
    Le processus électoral à Madagascar suit son cours, et il est sur la bonne voie a constaté la mission d’observation. Actuellement, près de 40 observateurs sillonnent toutes les régions du pays. « Tous les candidats doivent être sur le même principe de respect de la loi dans leurs campagnes, et le moment est venu pour un débat qui porte sur les priorités de développement du pays », a déclaré le Chef de mission Cristian Dan Preda.
    Grâce aux efforts déployés pour sortir Madagascar de la crise, l’important est maintenant de valoriser cette avancée et de la préserver. C’est l’apaisement qui est garant d’une élection transparente, pour des résultats acceptés par tous, pour l’intérêt du peuple, a notamment déclaré le Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao.

  • 17 octobre à 16:04 | RAMBO (#7290)

    QUI EST CETTE ANGLAISE AMOUREUSE DE MADAGASCAR ?
    Hilary Bradt, fondatrice du célèbre Guide de Voyage Bradt, à Ambohitsorohitra

    Pour une contribution du tourisme à Madagascar
    Le Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, a reçu Hilary Bradt, historienne, écrivain, et fondatrice du célèbre Guide de voyage Bradt, dans le courant de la matinée de ce 16 octobre, au palais d’Etat d’Ambohitsorohitra. Elle était notamment accompagnée de l’ambassadeur de la Grande-Bretagne, Philip David Boyle.
    Hillary Bradt a effectué 35 voyages à Madagascar depuis 1976. Le premier livre sur la Grande Île fut sorti en 1977 et, depuis, elle en a sorti 12 sur le pays. « Madagascar est un pays fascinant et, à chaque voyage, il y a toujours des changements. J’ai expliqué au Chef de l’Etat l’importance des écrits pour le développement du tourisme, et beaucoup de mes compatriotes, et même au niveau de toute l’Europe, y font référence pour venir visiter Madagascar », a-t-elle déclaré.

    Les spécificités et la beauté de Madagascar sont expliquées dans les livres de Hillary Bradt dont l’objectif est de faire connaître le pays, son histoire, les richesses de sa biodiversité unique. « J’ai écrit le 12ème livre en 2017, et je pense que c’est mon dernier voyage à Madagascar », a conclu l’auteur et fondatrice du Guide voyage Bradt.

  • 17 octobre à 16:28 | RAMBO (#7290)

    LA REGION SUD EST CHERE AU CANDIDAT N° 12.
    15 Octobre 2018 / Farafangana, Vangaindrano et Manakara au programme pour démarrer la 2ème semaine de campagne !

    La 2ème semaine de campagne a démarré et le candidat N°12 Hery Rajaonarimampianina a particulièrement mis en avant la Vision Fisandratana durant ses déplacements. Il s’est d’abord rendu dans le District de Vangaindrano ce Lundi, fief d’un nombre important de ses soutiens : jeunes, adultes, paysans, mouvements politiques locaux et maires des communes du District, tous se sont mobilisés pour cette visite. Il faut rappeler que de nombreuses infrastructures, telle que l’aire de stationnement de taxi-brousse qui relie Vagaindrano et Antananarivo, ainsi que la rénovation de la RN12 Vangaindrano-Taolagnaro, figurent parmi les réalisations notables en accord avec le plan Fisandratana.
    Puis Hery Rajaonarimampianina s’est ensuite rendu dans le district de Farafangana, où il a annoncé le que l’ouverture du transport ferroviaire qui reliera Fianarantsoa à la région Atsimo Atsinanana ferait partie de ses priorités une fois élu. Il s’agit en effet de soutenir les activités des villageois qui se situent aux abords de cette nouvelle voie ferrée.
    « Je ne suis pas ici en tant qu’étranger. Je suis votre fils. Votre fils parce que j’ai travaillé pour vous. Je me rappelle de vous, mes parents, les parents de la Nation. J’ai travaillé dur durant ces cinq dernières années, mais nombreux sont encore les défis que nous devons relever ensemble. Vous m’aviez demandé de réhabiliter la route de 20 km à l’entrée de Farafangana. Cela fait deux fois que j’ai alloué des fonds pour cela, mais je ne suis toujours pas satisfait et je ne lâcherai pas. De même, la route depuis l’aéroport, nous allons continuer afin d’embellir la ville de Farafangana », a-t-il annoncé.
    Enfin, Vohipeno et Manakara ont été ses dernières destinations. Le site Lactualité.mg a d’ailleurs relayé ces meetings en soulignant son projet de développement :

    • 17 octobre à 17:35 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Rambo,

      Comme le groupe de presse RLM arrête de diffuser les déplacements de Rajao, Rambo prend le relais. Bon courage, mon frère !

    • 17 octobre à 17:49 | Jipo (#4988) répond à RAMBO

      C ’est bien de vouloir réhabiliter le trou du Q du monde, vohipeno, tant mieux pour ses habitants, mais à tant, et particulièrement dans le Nord, il n’ a rien à faire ?
      La route Antsohy Diego, pardon l’ autoroute n’ a pas quelques nids d’ autruches à combler ? quelques barrages de pluies à lever ?
      Ah ? pardon c ’est pour 2030 ...

  • 17 octobre à 17:49 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut clairement dire aux chefs des Institutions malgaches, la HCC, l’Executif et Législatif, ainsi que candidats et les organes et institutions nationaux et internationaux qui soutiennent la tenue de l’élection présidentielle aux dates prévues :

    - qu’ils sont dès aujourd’hui entièrement responsables de ce qui pourrait arriver au pays et à sa population.

    Les citoyens, politiciens ou pas, qui jugent que le pays n’est pas prêt à organiser une élection fiable et légitime, dont je fais partis, ne sont responsables de rien du tout.

    Si je devais leur reprocher quelque chose ce serait d’être trop timides, de ne pas avoir su prendre suffisamment de temps et sillonner le pays pour avertir les électrices et électeurs les bêtises que les élus et les politiciens qui ont plongé le pays dans une crise Constitutionnelle depuis 2002, 2009 et 2013, seraient prêts à commettre les mêmes bêtises en 2018-2019.

    Il est idiot de continuer dans une élection dont on sait qu’elle ne résoudra pas un seul problème parmi les centaines dont le pays doit faire face immédiatement et quotidiennement.

  • 17 octobre à 17:57 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les politiciens, notamment les candidats, qui racontent qu’ils peuvent faire quelque chose et présentent leurs solutions pour lutter contre la pauvreté, l’insécurité et le développement de leur pays sont pententiellement :

    - des menteurs ou des ignorants, et il est fort possible qu’ils sont les deux.

    Pour lutter contre la pauvreté, on commence par quel bout en fait ? Ils le savent ?

  • 17 octobre à 17:59 | Marika (#9389)

    Miarahaba indray !

    Toe-javatra iray azo lazaina fa tsy nahomby hatrizay teto amintsika ny fanendrena be fahatany
    ny olona napetraka tamin’ny toerana saropady sy stratejika maro. Ny ankamaron’izy ireny dia tsy
    mahalala akory izay atsimo sy avaratra ny manodidina ny toerana nametrahana azy.
    Ankehitriny ary dia tonga ny fotoana hanovana izany, ka hananganana ny tena mety amin’ny firenena
    dia ny FITSINJARAM-PAHEFANA TENA IZY ka ankinina amin’ny fifidianana isan’ambaratongany , izany hoe ny mahalala tsara sy mahafehy ny manodidina azy no safidin’ny vahoaka hitondra ny faritra sy ny
    fitantanana ny raharaha eny akaikiny eny ary izy ireo no hitsàra ny fampandehanan-draharàha raha
    sanatria misy ny tsy fetezany.

    Akaiky ny vahoaka mandrakariva ny N° 25--------MARC RAVALOMANANA.

  • 18 octobre à 13:30 | benantsa (#10178)

    Évidemment que c’est du spectacle, de la mise en scène, du bluff !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 141