Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 22h47
 

Sport

Piscine chaufféé Ampefiloha

Ruée du public

mardi 15 juillet 2008 | Ax’s

Avec ou sans le soleil en cette période hivernale, la piscine chauffée de l’ANS est très prisée. Certes, nous sommes en plein hiver où tous les bassins sont fermés, ce qui est loin d’être le cas pour celui de l’ANS. Dotée d’un appareil pouvant la chauffer durant des jours, la piscine olympique d’Ampefiloha ouvre ses portes non seulement aux clubs mais également au public. Les adeptes de la nage ne peuvent que s’en rejouir vu que le centre est ouvert de 8 à 16 h tous les jours. Selon Thierry, un des maîtres-nageurs à l’ANS, " en moyenne, près de 8 à 20 personnes par jour viennent se chauffer un peu dans la piscine, outre les clubs qui se sont déjà inscrits à l’avance et se sont abonnés depuis l’ouverture de la saison ".

" D’une part, bien qu’il fasse froid, il est tout de même recommandé de pratiquer la natation, ce pour une question d’hygiène de vie et de santé ", explique Thierry. Comme peu de Malgaches savent encore maîtriser la nage, les responsables du centre ont décidé à ce que le prix d’entrée soit abordable pour tout un chacun à raison de 4000 Ar pour une séance. Ceci dans le dessin d’offrir au public l’opportunité d’apprendre cette discipline et la promouvoir plus tard. D’ailleurs, c’est l’une des disciplines sportives où nous avons le plus du mal à nous en sortir.

Apprentissage

Les responsables du centre ne se contentent pas uniquement d’accueillir les clients, ils se chargent également de leur apprentissage, surtout pour ceux qui ne maîtrisent pas du tout cette discipline. Le seul tarif à l’affiche, le client paye 72 000 Ar par trimestre pour le simple cours, en raison de 15 séances avec ou sans résultat. L’Institut Pasteur de Madagascar prend entièrement en charge le contrôle et le suivi sanitaire de ce bassin olympique.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS