Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 21 juillet 2019
Antananarivo | 11h16
 

Diaporama

Aviation civile de Madagascar

Robert Jean Razafy est de retour

vendredi 3 février 2012 | Ra Bens (Photos)

Aussitôt nommé pour remplacer Wilfrid Ratsirahonana qui assurait l’intérim à la tête de l’Aviation civile de Madagascar (ACM), Robert Jean Razafy, ancien cadre de l’OACI et ancien Directeur général de l’ACM marque son territoire. Il a procédé ce jeudi 2 février au siège de l’ADEMA à la réception des équipements de sûreté des mains du directeur général de l’ADEMA. Il s’agit de scanners pour bagages à mains et de portiques qui sont destinés aux aéroports de Nosy Be, de Sainte Marie, de Taolagnaro et de Toamasina. Voir la cérémonie en photos.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 3 février 2012 à 11:40 | niry (#210)

    Dès le départ, je vous avais dit qu’il fallait laisser travailler sereinement le PM Omer Beriziky ! Doucement mais surement, cet homme d’état travaille et fait ses preuves : voilà son dernier fait d’armes, l’éviction de ce forcéné de Ratsirahonana hors de l’Asecna, ce notamiseur fou, celui qui ridiculise Madagascar auprès des instances aériennes mondiales pour des raisons strictement politiques, celui qui permettait à Ravalobaomba de fanfaronner avec sa grande gu. et de vaincre sans péril !!! Voyons voir maintenant ce que vaut ce retour de Robert jean Razafy, mais à mon avis, il va beaucoup beaucoup dépassionner et dépolitiser le ciel malgache.. Il serait temps !

    • 3 février 2012 à 15:47 | poiuyt (#584) répond à niry

      à l’intention de Niry,

      Lu sur Midi de ce jour

      Jusqu’ici, aucun notam n’est envisageable malgré le limogeage de Ratsirahonana Wilfrid, ...qui aurait refusé de signer le dernier notam pris sur instruction directe du Rajoelina pour empêcher le Vol 8252 de la Compagnie aérienne Air Link d’atterrir sur le tarmac de l’aéroport d’Ivato.

    • 4 février 2012 à 04:14 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à poiuyt

      On remet en selle M. Robert Jean Razafy qui a déjà fait ses preuves ...
      N’y aurait-il pas un jeune, frais ét émolu, pour remplacer Wilfrid Ratsirahonana ... ?

      A voir le sourire de Wilfrid Ratsirahonana sur les photos, les nouveaux responsables "reconduits" ont de quoi s’occuper ... Soyez-en sûr !

      Le limogeage de M. Wilfrid Ratsirahonana va de soi :

      - Il a réfusé de signer le notam du vol 8252 de l’Air Link sur instruction du Président de la République. Ce n’est pas de la désobéïssance. Loin de là ... Wilfrid R. a ses raisons (pas la raison ).
      Du coup, Rajoelina, pris de court, ou le Général Ravalomanana (pour couvrir la maladresse de Rajoelina), a signé le notam en toute irresponsabilité et méconnaissance des règles de la circulation et de la sécurité aérienne ...

      - Autrement, c’est encore Wilfrid Ratsirahonana qui a interpellé l’Aviation Civile Européemme que les avions d’Air M/car ne remplissent pas les normes techniques et de sécurité européenne ... D’où interdiction de vol d’Air M/car dans l’espace aérien européen ...

      Dans les 2 cas, qu’on le veuille ou non, Wilfrid Ratsirahonana n’a fait que son boulot et assumer la responsabilité de la sécurisation des aéroports de M/car, des aéronefs qui attérrissent et décollent de M/car et de ses passagers.

      Qui veut qu’un aéronef gros porteur crashent dans l’espace aérien de M/car ? ...

      Voilà au moins une prise de responsabilité :
      - refuser de signer une instruction inapropriée du Président,
      - interdire de vol les avions non sécurisées.

      Des responsables politiques, économiques, sociales, éducatives ... devraient agir ainsi contre des irresponsabilités et des décisions irréflèchies dans leur domaine respectif.

      Voilà LA RIGUEUR !

    • 4 février 2012 à 14:17 | zaho (#699) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      Bonjour à tous,
      En réponse aux trois "forumistes", le problème d’Air Madagascar, c’est qu’on mélange la gestion d’une entreprise avec la politique. Ce qui a été fait en 1976 avec la SECREN et nous avons vu où cela nos a amenés.Malheureusement, les dirigeants malgaches continuent avec la JIRAMA,Air Madagascar et on peut en citer d’autres. Il faut que les politiques laissent les techniciens et les gestionnaires travailler. A chacun son métier et il faudrait aussi que les techniciens puissent tenir tête à nos hommes politiques qui ne sont là que pour pavaner.Juste une parenthèse, Ravalomanana a subi ce qu’il avait fait subir à Pierrot RAJAONARIVELO quand il a voulu revenir à Madagascar pour l’élection présidentielle.Légal ? Pas légal ? A chacun son avis.
      Concernant le suivi et l’entretien des avions de la compagnie, on ne peut pas tricher car on risque de le payer très cher.Les avions d’Air Madagascar qui ne sont pas dans la liste noire ont le droit de se poser en Europe et dans notre coin ici, c’est La Réunion et Mayotte.Là dessus , il serait souhaitable que les dirigeants de la compagnie fassent leur travail et en refusant tout diktat des hommes politiques.Il y va de l’avenir de la compagnie nationale et de son existence même dans le ciel mondial. Si Air Madagascar disparaît à cause de nous, chose que je ne souhaite pas du tout, ce sont les autres compagnies aériennes qui vont s’enrichir sur le dos des malgaches. Je ne citerai comme exemple que les Comores.Quelles sont les compagnies qui desservent les Comores ? Air Austral, Air Madagascar, Kenya Airways ? Air YEMENIA ? Aucune compagnie comorienne.C’est vrai que ce n’est pas le même gabarit, mais attention. Rien n’est acquis, il faut se battre tous les jours. Ainsi va notre monde actuel, et j’espère que les dirigeants d’Air Madagascar et le Ministère des transports malgaches ont compris qu’on ne joue pas avec la vie des passagers, quelle que soit leur nationalité.
      Veloma

    • 4 février 2012 à 21:10 | matav (#6434) répond à zaho

      Bonjour !
      Si on veut vraiment avancer Madagascar, le transport aérien en particulier, il faut des vraies techniciens, jeunes et dynamique à la tête d’une si grande institution.
      je ne trouve aucun inconvénient du retour de Robert Jean Razafy à la tête de l’ACM s’il peut laisser à la porte son appartenance politique et il travaillera avec les normes internationale de la matière sana mélanger de la politique. Dans ces conditions, on pourra espérer des points positifs pour Madagascar sur l’audit de l’OACI pour ce mois ci !
      Bon courage Grand Chef

    • 5 février 2012 à 04:55 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à matav

      Bien vu matav !

      ’faut des jeunes apolitiques et motivés. Cà court les rues, le monde, mais à nous de "faire la chasse" ...

      Ce qui est bête et méchant, dès que Robert Jean Razafy a repris ses fonctions à l’ACM, il est pris au dépourvu, au piège par l’empêchement du retour de Mme Lalao Ravalamanana... Il n’a rien vu, prévu ...

      Le comble et l’irresponsabilité c’est de ne pas avoir chercher à comprendre le refus de M Wilfrid Ratsirahonana, au service de l’Etat, de signer ou contresigner une volonté de la Présidence et du Gouvernement ...
      En principe, çà ne se fait pas ...
      Mais dans la vie , y a un commencement à tout et une renaissance. Même Dieu s’est planté ... D’où déluge (pire que la chasse d’eau !!!) et Noé, ...

      Un acte qui a tout son sens à ce niveau de resposabilité. A mon avis, ce n’est pas de la désobéîssance mais de la priorité des responsabilités qu’on lui a confiées. La sécurité en priorité.
      Ni convenances personnelles, ni politique.

      Il appartient donc à M Robert Jean Razafy, au 1° Ministre et son Gouvernement d’assumer la responsabilité du non retour de Madame Lalao Ravalomanana.

      Ni notam, ni ..., ni ... à l’encontre de Mme Lalao Ravalomanana. Mais, qu’on le veuille ou non, y a des anomalies, interdiction, privation, ... Pourquoi ?
      A élucider par les HAT, SADC, la Communauté internationale, l’ACM en particulier ...

      Plus la peine de convoquer les Malagasy à Prétoria, ou ailleurs ...( La feuille de route ... c’est fini !!!).
      L’Unité Africaine, lors de son dernier sommet, n’a même pas voulu de M/car en tant que simple obsevateur ou auditeur ... Bravo et Merci !
      Et l’U.A., à la recherche de son Président veut tout dire ...

      Au fond, il est clair et évident que c’est une affaire malgacho-malagasy. Toute intervention des institutions étrangères, avec leur bonne volonté, n’a pas lieu d’être. Peine perdue...
      ’faut comprendre, tout simplement et naïvement, que dès que Rajoelina a pris la Mairie d’Antananarivo, Ravalomanana a pété les plombs ...

      C’est aussi simple que çà !

      A chacun de nous de voir ...

      Misaotra, tompoko !

      Veloma !

    • 5 février 2012 à 08:41 | matav (#6434) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      A peine d’arriver, il fait face une patate chaude que son prédécesseur lui a laissée !

      Bon vol Tonton Razafy

    • 7 février 2012 à 01:57 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à matav

      "Y a-t’il un pilote dans l’avion ?" ...

      La décision du Ministre du Transport et de son Secrétaire général d’interdire Mme Lalao Ravalomanana est vraiment un acte cavalier irrespectueux et lourd de conséquences pour leurs personnes, le Gouvernement d’Omer Beriziky et de la Présidence de Rajoelina...

      De tels comportements et décisions sont inacceptables, inadmissibles car ils bafouent, en pleine connaissance de causes, les principes de la liberté qui sont stipulés au Pr&ambule de La Constitution.

      La colère du 1° Ministre Omer Beriziky est compréhensible vu que des responsables de son Gouvernement décident sans son aval, sans son accord (Hallucinant que les Ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur n’ont pas réagi ...).

      En attendant, qu’on le veuille ou non,les autorités et la crédibilité du 1° Ministre et du Président de la République sont douteuses, en prennent un coup de plombs, pas fiables et manquent de cohésion, de discipline et d’efficacité ...
      Tout le système, les assises du Pouvoir Exécutif sont remis en cause ...

      Et, il appartient au Président Rajoelina et au 1° Ministre Omer Beriziky d’assumer leurs responsabilités pour rétablir la cohérence, l’ordre et la discipline, d’abord au sein de leur cabinet (présidentiel, gouvernemental) ...

      Vaut mieux que çà se règle à ce niveau que la descente du Vahoaka dans la rue qui met qui que ce soit au tapis...

      Question "feuille de route", ... On s’est embourbé en pleine saison de pluies ... Même avec une très bonne 4x4 ...
      HUMOUR : Le problème, on a un bon matériel mais on ne sait pas le conduire et le maîtriser ...

      On est maladroit, tout simplement !

      Y a t’il un 1°Ministre et un Président de la République à M/car ?
      (Une question à 1000 Euros où il y a des pièges ...!!!).

      Veloma !

      P.S. : Fanahy iniana atao vazivazy ilay resaka ...

    • 15 février 2012 à 11:54 | jeanmariesolidaire (#6367) répond à niry

      Je regardais l’autre jour les vues aériennes de Mada sur gogol et j’ai remarqué de nombreuses petites zones rectangulaires dont la végétation est uniforme. Mon ami zanatan (qui passe depuis toujours 3 a 4 mois au pays depuis qu’il l’a quitté à 18ans) me dit que ce sont d’anciens aérodromes.
      Alors il me vien une idée. Dans le projet d’ACM pourrait-on inclure la réhabilitation de certains d’entre eux en les réservant aux ONG pour lesquelles je consacre ma retraite d’enseignant afin de faciliter leurs missions et désenclaver ces zones pour les urgences. Avec un ami pilote, nous irions très vite avec son petit coucou multiplier l’aide aux sans abri (ASA) JEREMY et Terre des enfants (Toamasina), ETMMA, Sovifi, Miaraka, Fitiavana Fimma, Union Matanjaka, les soeurs Delanoue à Analavory pour ne citer que quelques exemples. Bien entendu, tous les déplacements sont à nos frais ou à ceux de nos ONG Et la réhabilitation des aérodromes donneraient du travail aux populations (souvent enclavées)
      Toujours prêt pour vous. JMS

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS