Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Education

Rentrée scolaire chaotique

lundi 6 octobre 2014 | Léa Ratsiazo

Le cafouillage le plus total règne ce jour de rentrée scolaire notamment dans les écoles primaires publique EPP. « Jamais une rentrée scolaire n’a été aussi désordonnée » déclare Ravoahangiarisoa Sahondra ; directrice d’une EPP dans la commune d’Antananarivo Avaradrano qui va bientôt partir à la retraite. « Non, l’entrée dans les EPP n’est pas gratuite » clame-t-elle à qui veut l’entendre.

« D’un, l’État ne prend pas en charge les salaires des maîtres FRAM, et de deux, jusqu’à ce jour de rentrée scolaire officielle, l’école n’a pas encore reçu un ariary de la part de l’État pour son fonctionnement. Je ne sais pas si les autres EPP ont déjà reçu la caisse école en question mais à ma connaissance, la grande majorité, non ». Cette éducatrice ne décolère pas contre l’attitude du ministre Paul Rabary qui ne fait que semer la zizanie entre les parents d’élèves et les responsables des EPP. Les parents d’élèves refusent de payer en arguant qu’ils ont entendu le ministre et le Président de la République déclarer à la radio que l’inscription est gratuite dans les EPP. Ces hauts responsables ont omis de dire que les maîtres FRAM sont encore à la charge des parents. Seuls les parents de nouveaux élèves acceptent de payer. « Donc, nous ne prendrons que ceux qui ont payé » avertit-elle. Le ministre entretient le flou dans la communication pour se dédouaner et a déjà fait savoir que les responsables des EPP qui font payer les parents seront sanctionnés. De mieux en mieux !

« Je suis dans la dilemme, nous sommes 4 enseignantes et un gardien, explique la responsable. Je suis la seule fonctionnaire, les autres sont des maîtres FRAM. Je ne peux garder qu’une seule classe et comment faire avec les autres. Les maîtres FRAM impayés ne vont pas accepter de travailler ». Paul Rabary est peut être brillant en tant que sociologue mais sûrement pas en tant que ministre de l’éducation.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 6 octobre 2014 à 08:09 | Eloim (#8244)

    Nous avons déjà tiré la sonnette d’alarme et c’est donc prévisible cette rentrée dite chaotique. Deux questions persistent à alimenter le débats :
    - Qui dit que la scolarisation dans les EPP est gratuite ?
    - Qui va prendre les indemnités allouées au payement des enseignants FRAM autres que ceux qui ont eu récemment es décision d’affectation (10.000 FRAM cités par le PRM et MEN) ?
    Des discours d’orateur de grand talent ne résolvent rien du tout. Soyez PRAGMATIQUE ET PRATIQUE et osez changer une équipe qui échoue dès le début.

    • 6 octobre 2014 à 10:01 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      Qui va prendre en charge les indemnités des FRAM ...

    • 6 octobre 2014 à 10:46 | Maxim (#5960) répond à Eloim

      efa hivoaka ny didy fa tsy mahazo mandray karama intsony ry zareo satria mitokona lava hono, tsy manana ny fahaizana ny hampianatra sns tsy voatanisa e !!
      Mazava hoazy fa tsy ho voalohan’ny FRAM intsony ny karaman’ireo, ny fanjakana moa efa hita io ny fitavozavozany
      ho aiza ary zany ny zanaka malagasy ?

    • 6 octobre 2014 à 11:42 | Bena (#2721) répond à Maxim

      voila au moins un fonctionnaire qui ose parler sans peur que cela continue à des échelons plus élevés.

      paoly est sociologue ? dommage pour lui, car au niveau de la population, "sociologue" définie la personne caméléon qui arrive à s’adapter à toute situation, même les plus incongrues.

      il s’est si bien défini. quand on lui a demandé comment se fait-il qu’il se trouve dans le staff de herym-boatay alors qu’il dirigeait la campagne d’edgar ? réponse à la juive : n’ai-je pas le droit de changer d’avis ? voila une vraie réponse d’AVI de mama mathilde et dada ratsy-le chat.

    • 6 octobre 2014 à 14:40 | Paulo Il leone (#6618) répond à Eloim

      "...orateur de grand talent ?" Où ça ?
      En bons Malgaches qui se respectent vos politiciens adorent pérorer et parler pour ne rien dire, en employant des termes, en tout cas en français, dont ils ne maîtrisent pas le sens, et ce faisant, se couvrent de ridicule pour qui veut bien les écouter !

  • 6 octobre 2014 à 09:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Article 24
    - de la Constitution de la 4ième République Malgache.
    L’Etat organise un enseignement public ,gratuit et accessible à "TOUS".
    L’enseignement primaire est obligatoire pour "TOUS".

    Article 7,
    La loi est l’expression de la volonté générale.Elle est la même pour "TOUS",
    - qu’elle protège,
    - qu’elle oblige
    - ou qu’elle punisse.

    Article 23,
    Tout enfant a droit à l’instruction et à l’éducation==sous la responsabilité==des Parents dans le respect de leur liberté de choix.

    Le problème,c’est la question de "FRAM".
    L’Etat ne prend pas en charge les salaires des FRAM qui ne sont pas des "ENSEIGNANTS FORMES POUR ENSEIGNER".Point barre !

    • 6 octobre 2014 à 18:16 | tsy nianatra (#6911) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      RAMAHEFARISOA Basile

      L’Etat prend seulement en charge les factures exorbitantes des déplacements extérieurs de nos dirigeants, leurs salaires et avantages divers. L’éducation de nos enfants est leurs derniers soucis.
      Qui vivra verra

  • 6 octobre 2014 à 10:38 | ravel (#4625)

    FIEMORANA LAVARENY. ANY AN KADY E !!!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS