Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 09h36
 

Politique

Constitution de la IVème République

Réception des propositions du 28 mai au 3 juin 2010

vendredi 28 mai 2010 | Rakotoarilala Ninaivo

Les noms des neuf (9) membres du Comité Consultatif Constitutionnel (CCC) ont été annoncés à l’issue d’un conseil des ministres qui s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 27 mai 2010 au Palais d’État d’Iavoloha. Un conseil qui a adopté le décret n° 2010-365 portant nomination des membres dudit comité. Ce comité recevra les suggestions et propositions de tous les citoyens concernant la prochaine constitution de la IVe République. La réception des suggestions s’effectuera au palais de l’Assemblée Nationale à Tsimbazaza, pendant 7 jours, à partir de ce vendredi 28 mai jusqu’au 3 juin 2010.

« Tous les citoyens, sans exception, peuvent soumettre des propositions à ce comité » selon les explications fournies par Rakotoarisoa Florent, président dudit comité. Des explications fournies lors d’un point de presse qui s’est tenu dans la soirée de ce jeudi 27 mai 2010, à l’hôtel Colbert Antaninarenina.

Neuf membres

Les neuf membres de ce comité sont énumérés ci-après :

- le Président, Rakotoarisoa Florent, avocat général auprès de la Cour d’Appel de Toliara, ancien haut conseiller à la Haute Cour Constitutionnelle et ancien diplomate auprès de l’ambassade de Madagascar au Canada,

- Zafera Maxime, ancien magistrat, ancien ambassadeur,

- Njara Ernest, enseignant à la Faculté de Droit, ancien ministre de la population, ancien magistrat à la Cour suprême,

- Rajaonarivelo Théogène, Professeur de Droit,

- le Général Andriamisa Amédée, Docteur en sciences politiques, diplôme de l’Université de Caroline du Sud, Professeur de sciences politiques, Professeur stratégies et développement,

- Rajoelina Patrick, Professeur de droit international,

- Andriantsimbazovina Joël, Professeur agrégé de droit public,

- Mme Randriatavy Lovamalala, Docteur en sciences juridiques

- et Razafindrakoto Misa, Directeur de la législation et du contentieux.

L’observateur relèvera l’absence des noms d’Honoré Rakotomanana et Jean Eric Rakotoarisoa parmi les 9 membres de ce comité, qui prétendent être indépendants et se qualifient tous de techniciens. À part les travaux de recueil, Rakotoarisoa Florent précise que ce comité aura aussi pour tâche de sensibiliser les citoyens, pour proposer une constitution susceptible de répondre au besoin de la nation. Pour Rakotoarisoa Florent, il est temps d’instaurer une constitution stable qui réponde vraiment aux aspirations populaires et qui permette d’éviter toutes crises cycliques.

13 commentaires

Vos commentaires

  • 28 mai 2010 à 08:31 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Toutes mes félicitations à Monsieur Maxime ZAFERA,le vrai pilier de notre AMBASSADE, à Paris, de la Première République Malgache.

    L’HOMME toujours au service de l’intérêt général de la NATION MALGACHE.

    Avec tous mes meilleurs souvenirs.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 28 mai 2010 à 10:13 | kakilay (#2022) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Et qu’allons nous faire de ce Présent ?

    • 29 mai 2010 à 18:41 | gang’s (#4016) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Je me permets de vous adresser mes desirata, vu que c permis :
      Je suis une citoyenne comme une autre et je voudrais svp, que soit inscrit dans la constitution :
      - que les discriminations soient prescrites avec sanctions exemplaires : d’origine personnelle, de tendances sexuelles, d’anomalies physiques, tout ce qui attrait à la discrimination et que des moyens soient mis en dispositions pour banir la discrimination
      - que le malgache ait accès à toutes sortes d’informations possibles et imaginables:culture des autres, sa culture, culture de l’autre dimension, 3°, 4°, 5°dimensions, livres, film, théatre, soient accessibles à tous, dans tout mcar
      - une féminisation de la vie politique
      - l’ouverture de l’archive historique du malgache, archive des contrats publics , archive des liaisons de mcar avec des entités ou pays tiers
      - que le malgache n’ait plus à se casser la tete pour se nourrir, que l’état s’en occupe dans sa politique pour lui donner un travail, que le malgache n’ait plus à économiser pour sa santé, que l’état s’en soucie
      - etc..
      - 

  • 28 mai 2010 à 09:29 | kotondrasoa (#3872)

    Féliciter quelqu’un pour avoir été nommé par des pustchistes. Ne serait-ce pas le déshonorer.

    C’est comme être désigné par un voleur à présider une association contre le vol !?!

    Et pourquoi limiter la réception des propositions à 7 jours dont deux non ouvrables ou c’est pour pouvoir limiter la prochaine constitution à celle déjà preparée par la hat ?

    Et toujours et toujours l’unilatéralisme !

    • 28 mai 2010 à 10:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à kotondrasoa

      kotondrasoa

      la différence entre-nous :

      "RESPECT" à tous citoyens Malgaches qui oeuvrent pour l’intérêt général.

      Monsieur Maxime ZAFERA fait parti de ces citoyens Malgaches méritant respect et reconnaissance de la Nation.

      Pour vous exciter un peu "kotondrasoa",j’ai d’autres "MALGACHES" sur ma tablette :

      Généraux :

      1-Sylvain RABOTOARISON,

      2-René RAMAROZATOVO,

      3-Charles RABEMANANJARA.

      Personnalités civiles

      FANONY Fulgence

      etc.....

      A+

      Cordialement

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 28 mai 2010 à 10:29 | kakilay (#2022)

    Jean Eric Rakotoarisoa : des fois, l’homme se juge aussi par ce qu’il refuse de faire.

    Et je salue sa non participation dont il a donné la raison : si le salaire est les larmes des emprisonnés et leurs familles : non merci !

  • 28 mai 2010 à 11:08 | Mihaino (#1437)

    Je persiste et je signe que :" le nombre de républiques importe peu 4è , 5è 6è ,7è etc ....mais LA VOLONTE POLITIQUE D’ UN VRAI CHANGEMENT et/ou D’ UNE VERITABLE ALTERNANCE RESTE PRIMORDIALE "

    On peut faire appel à des experts juridiques du monde entier mais désolé de soutenir que qqs amendements et révisions de la Constitution actuelle sont suffisants et nécessaires sans l’avènement d’une IVè République....

    Encore dépenser plus et gagner plus en cette période de CRISE et de RIGUEUR BUDGETAIRE ??!!

    Wait and see ....

    • 28 mai 2010 à 13:18 | Rabila (#1379) répond à Mihaino

      C’est effectivement insuffisant !!!

      La constitution n’est pas uniquement un probléme technique. C’est la traduction de la volonté collective de vivre ensemble dans le même espace politique. Elle peut définir le cadre et les régles de jeux du fonctionnement de l’état et des ses institutions mais elle n’a jamais réglé les comportements de ses citoyens ou de ses politiciens.

      La république, le respect de l’état et de ses institutions, la démocratie et la citoyenneté, la justice comme équité sont d’abord de l’ordre culturel accépté comme fomba (fomba fanao) par tous.

      L’acte fondateur de cette culture politique ne pourrait pas être le fait d’un clan, d’un groupe putschiste, de technocrates.

      Doter le pays de nouvelles institutions justes et de nouveaux comportements justes ne peux pas sortir d’une collecte de suggestions mais d’un vrai débat ouvert et inclusif. Autrement, un futur illuminé redemandera rapidement la 5ème république.

      je pense qu’il se sage que la constitution soit revisée un an ou deux ans aprés les élections.

      PS : Quelqu’un peut me rappeler les points qu’on repproche à l’actuelle constitution ?

    • 28 mai 2010 à 17:14 | gasy tsotrizao (#3859) répond à Rabila

      J’ai aussi posé la question autour de moi. Les réponses sont édifiantes car toutes ne concernent pas la constitution mais les personnes qui bafouent cette constitution et au mieux les réponses concernent le code électoral.

      Je dirai que cette volonté de changer la constitution constitue l’arnaque du siècle tout comme le choix du bulletin unique dans un pays où la majorité (plus de la moitié) des électeurs sont des analphabètes et/ou des illettrés (ne sait ni lire ni écrire).

  • 28 mai 2010 à 16:02 | mpitily (#1212)

    Vivement la fin des abus de pouvoirs, de la gabegie et de la culture de l’impunité pour nos dirigeants.

    Il faut surtout :
    - une véritable séparation des pouvoirs
    - une justice indépendante et neutre
    - une limitation des pouvoirs du président qui est surtout le père de la nation, garant du respect de la constitution et des intérêts du peuple
    - une limitation du mandat du président pour que celui-ci ne cherche pas par tous les moyens de le rester à vie et pense à ce qui se passera après son mandat avant de décider de quoi que ce soit.
    - plus de pouvoirs au peuple pour élire et sanctionner directement ses représentants pour que ceux-ci fassent passer les véritables aspirations de leur électorat avant leurs intérêts personnels ou de leurs partis
    - des organismes indépendants de contrôle de la justice et des autorités en général (police des polices, ...).

    Un système politique proche de ce qui existe dans les pays scandinaves me plairait bien (sans leurs monarchies évidemment).

  • 28 mai 2010 à 17:51 | diego5481 (#4245)

    Madagascar ne manque pas de technicien ou d’intellectuel de renom. je ne vais pas les citer ici . J’ai toujours eu une intime conviction que le peuple malgache se désintéresse de la politique depuis notre indépendance. Avant de définir des projets ou de faire des propositions de loi(ou autre) . Il faut d’abord rendre en tant que acteur(actif) de la vie politique le peuple malgache. C’est par ce chemin que notre pays pourra trouver le bon chemin

  • 28 mai 2010 à 20:30 | kotondrasoa (#3872)

    Ny miaraka amin’ny amboalambo dia amboalambo Atoa Ramahefarisoa.

    S’acoquiner avec des pustchistes, c’est accepter d’être appelés pustchistes.

    Donc Mr Ramahefarisoa, qui qu’il ou elle soit, un mouton ne va pas dans la tanière des loups, sauf s’il est devenu carnivore.

    Je me sens seulement attristé mais non pas enragé du manque de bon sens de ceux qui se disent avara-pianarana Mr Ramahefarisoa.

    Tsy lany olo-mahay tokoa i Gasikara fa lany olo-manga.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS